Véhicules de Soutien Space Marines

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Whirlwind Hyperios)
Aller à :navigation, rechercher

Astartes banner.jpg
Astartes banner left.jpg
Astartes banner right 2.jpg
DeathwatchBar.jpg
Astartes-wing-2.png
Astartes-wing-1.png




Deco-dark-angel-10.png
Deco-dark-angel-10.png
Aquila.pngAquila.png
Deco-dark-angel-13.pngDeco-dark-angel-13.png
Astartes page corner.png
Deco-dark-angel-01.png
Astartes-mi-statue.png
Deco-dark-angel-01.png
Astartes-mi-statue.png
Astartes gothic.jpg
« La victoire ne repose pas toujours du côté des canons ; mais si nous nous reposons devant eux, nous sommes sûrs de perdre. »
- Commandeur Argentius des Silver Skulls.

Chaque Chapitre entretient un vaste arsenal comptant de nombreux chars et véhicules blindés. Beaucoup d’entre eux sont des variantes de l’omniprésent Rhino, et vont du Predator (le plus répandu) au Whirlind (un lance-roquette mobile). Chacun de ces engins remplit un rôle spécifique sur le champ de bataille, conformément aux préceptes du Codex Astartes, qu’il s’agisse d’éliminer les menaces blindées, de démembrer sa ligne de bataille, ou d’abattre les forces aériennes ennemies.

Les Véhicules de Soutien Space Marines ne sont pas rattachés à une Compagnie en particulier. Au lieu de cela, ils forment une réserve blindée disponible sur réquisition des Commandants du Chapitre.

Lors de sa fabrication, un Véhicule de Soutien Space Marine est baptisé en fonction de son rôle auprès des Frères de Bataille. Dès cet instant, le véhicule devient partie intégrante du Chapitre, et au fil des années, ses exploits et ses victoires sont célébrés tout autant que ceux des héros de chair et de sang.

Whirlwind

Un Whirlwind.

Le rôle de force d’attaque rapide des Space Marines signifie qu’ils ne peuvent pas se permettre d’être ralentis par la présence dans leurs rangs de pièces d’artillerie. Cependant, le Codex Astartes a pris en compte l’importance d’un tir de soutien meurtrier, en particulier face à des ennemis très nombreux ou très mobiles. Il est vital que de pareils adversaires soient neutralisés avant qu’ils puissent prendre avantage du manque d’effectifs des Space Marines. C’est pour remplir cette fonction que le Whirlwind a été conçu.

Le Châssis Rhino

Le robuste châssis SCS du Rhino est la base de toute une gamme de chars de l’Adeptus Astartes, modifiés pour assumer un rôle spécifique. Lors de la fabrication d’un Rhino, les Technoprêtres accomplissent des rituels exhaustifs avant d’entreprendre la Cérémonie d’Enrôlement. Cette procédure permet d’évaluer le tempérament de l’Esprit de la Machine du véhicule, et de détecter ceux qui sont destinés à retourner aux Forges pour être modifiés en une des nombreuses variante. Les Space Marines ne sont pas les seuls à employer ce châssis inestimable ; d’autres forces de l’Imperium - comme les Sœurs de Bataille et l’Adeptus Arbites - utilisent le Rhino pour leurs propres véhicules.

Le Whirlwind est une modification du châssis du Rhino, un tank au blindage léger armé d’un Lance-Roquette multiple capable de tirer des barrages précis sur les positions ennemies. Grâce à son système d’acquisition de cibles, le Whirlwind est à même de bombarder des cibles retranchées ou cachées avec une précision diabolique, le plus souvent depuis une position sûre. Les munitions standards du Whirlwind consistent en des Missiles à Fragmentation à carburant solide, lancés par salve programmées de deux obus. La télémétrie sophistiquée du Whirlwind assure que chaque barrage aura l’effet maximum et déclenchera une explosion encore plus formidable que si elle avait été déclenchée par des missiles ordinaires.

Le Whirlwind est également capable de tirer des Missiles Incendiaires Castellan, qui remplacent leur charge à fragmentation par un composé chimique volatile qui déclenche une mer de flammes lors de la détonation. Même les meilleures fortifications n’offrent aucune protection contre un barrage soutenu de Missiles Castellan : si les défenseurs ne sont pas rôtis vivants par les flammes, les vapeurs acides qui en émanent ont tôt fait de les ronger de l’intérieur.

La combinaison de maniabilité et de puissance de feu offerte par un équipage de Whirlwind expérimenté est très appréciée par tous les Commandants Space Marines, qu’il agisse de pilonner les défenses ennemies, d’appuyer un fer de lance ou de former une base de tir défensive, un Whirlwind prouvera toujours son efficacité. Rare sont les adversaires qui ne redoutent pas un barrage de Whirlwind ; certains chefs de guerre n’hésitent d’ailleurs pas à consacrer de vastes ressources à la localisation et à la destruction des batteries de Whirlwind, mais ces détachements tombent souvent dans des embuscades tendues par des Capitaines qui avaient précisément prévu ce genre de manœuvre. Certains Maîtres de Chapitre renforcent l’effet psychologique de leurs Whirlwinds en modifiant les missiles de telle sorte qu’ils émettent un sifflement strident en traversant le ciel. Le son suffit parfois à chasser l’ennemi de ses fortifications, ce qui permet aux Spaces Marines de progresser sans rencontrer la moindre opposition.

WHIRLWIND[1]
Modèles : ....................... Types II à XXI Origine : ....................... Mars/Helios
Blindage Structure : ......... 60mm Longueur : .................... 6,6m
Blindage Tourelle : ........... 30mm Largeur : ...................... 4,5m
Protège Canon : .............. N/A Hauteur : ...................... 5,2m (tourelle incluse)
Poids à Vide : .................. 33 tonnes Garde au Sol : ............... 0,44m
Vitesse Maximum : .......... 68km/h sur route, 50km/h tout-terrain Équipage : .................... 2 (Pilote, Commandant)
Armement Principal : ....... Lance-Missiles Multiple Whirlwind Armement Secondaire : .. N/A
Munitions Principales : ...... 24 missiles Munitions Secondaires : .. N/A
Angle de Tir Horizontal : ... 360° Angle de Tir Vertical : ..... de -0° à +65°
Postes de tir : ................. N/A Submersibilité : ............. 1,20m
Moteur : ......................... Réacteur à Combustion Thermique Adaptable Quad MkII

Whirlwind Hyperios

Un Whirlwind Hyperios.

Malgré les différents modèles déployés au fil des ans, les différents Whirlwinds restent des véhicules largement comparables et aux capacités similaires. Un modèle qui diffère de la norme du Codex est l’Hyperios, un véhicule anti-aérien spécialisé utilisé par de nombreux Chapitres Space Marines. Dans la plupart des Chapitres, ce rôle est rempli par les chars Hunters et Stalkers, qui lui sont tous deux entièrement dédiés, mais ces systèmes d’armes avancés sont beaucoup plus difficiles à produire. L’Hyperios est moins spécialisé mais, étant une variante du Whirlwind et plus proche de l’empreinte SCS sous-jacente du Rhino, plus simple à construire, il conserve donc sa place dans les arsenaux de l’Adeptes Astartes.

L’Hyperios est équipé de systèmes de poursuite et de ciblage sophistiqués, mais c’est dans les missiles antiaériens guidés eux-mêmes que réside le véritable cœur de l’arme. Chaque missile contient un moteur logistique compact, similaire à celui utilisé par le missile chasseur-tueur. L’esprit guerrier de chaque arme est connu pour sa détermination et son agressivité, des traits qui guident infailliblement le missile vers sa cible, quels que soient les efforts que l’ennemi puisse faire pour l’éviter. Bien que la défense antiaérienne soit son rôle principal, le système de ciblage est suffisamment polyvalent pour engager des cibles au sol, devenant ainsi un grand arsenal de missiles chasseurs-tueurs. L’arme n’est généralement utilisée au sol qu’en dernier recours, mais les Commandants Space Marines qui anticipent de telles situations pourraient déployer un Hyperios tourbillonnant au-dessus d’un Hunter ou d’un Stalker. Outre son système logistique et sa tête explosive, la plupart des missiles sont constitués d’une chambre contenant le carburant nécessaire pour voler sur des distances relativement courtes à très grande vitesse afin d’intercepter les aéronefs en approche rapide. Ces missiles ne sont pas assez grands pour atteindre une altitude élevée comme ceux des Hunters, mais ils sont très efficaces contre les ennemis volant à basse altitude qui tentent de mitrailler les forces Space Marines.

Le SCS Hyperios est connue de la grande majorité des Mondes-Forges de l’Adeptus Mechanicus et des Forges de l’Adeptus Astartes, mais elle est utilisée par relativement peu de Chapitres. La raison en est un passage lointain et mal mémorisé de l’histoire turbulente de l’Imperium, connu sous le nom de Schisme de Moirae. À cette époque, la majorité des Whirlwinds Hyperios en service avaient été construits selon les données SCS détenues par le Monde-Forge de Moirae. Les Technoprêtres de Moirae utilisaient un code caché insinué dans les machines pendant leur construction pour les mettre hors tension à la réception du code correspondant. Bien que les schismatiques aient finalement été vaincus, de nombreux Chapitres Space Marines se méfient encore aujourd’hui de l’Hyperios et sont réticents à le déployer au combat.[2]

Whirlwind Scorpius

Un Whirlwind Scorpius.

Le modèle Whirlwind Scorpius est un exemple d’un type de véhicule très honoré qui n’existe plus dans le canon connu des systèmes SCS. Comme beaucoup d’autres machines de guerre dites "reliques", les rares qui existent encore sont anciennes, des véhicules irremplaçables considérés comme des objets sacrés par l’Adeptus Astartes. Le Scorpius est une variante du char lance-missile Whirlwind, son système de lancement, ses mécanismes de ciblage et son alimentation en munitions ne ressemblent à aucun autre modèle utilisé couramment au 41e Millénaire. Ces systèmes utilisent des éléments de la machine qui sont à peine compris par les Adeptes de l’Adeptus Mechanicus et, en tant que tels, ils sont tenus en respect et en admiration par les Technoprêtres et les Techmarines. Pour ces derniers, cependant, le Scorpius représente l’héritage d’une époque de terreur, un souvenir qu’il est pratiquement interdit de conjurer. Cet âge est celui de l’Hérésie d'Horus, où les Legiones Astartes se sont retournées les unes contre les autres et ont tué leur frère dans la guerre civile la plus calamiteuse de la longue et sanglante histoire de l’Humanité.

L’existence même du Whirlwind Scorpius rappelle directement les terribles événements de l’Hérésie d’Horus, car il a été conçu pour engager l’infanterie blindée lourde. L’histoire ne se souvient pas si le véhicule est entré en service avant le début de l’Hérésie ou s’il n’a été conçu qu’après le début de la guerre civile. Cette arme a certainement été largement utilisée par les Legiones Astartes, qu’ils soient fidèles à l’Empereur ou au Maître de Guerre, car il était idéal pour percer les Armures Énergétiques en céramite portée à l’époque comme aujourd’hui par les Space Marines. Le Scorpius est donc considéré par beaucoup comme un rappel direct et amer du fratricide de masse qui a consumé les Légions de l’Empereur et a amené l’Imperium naissant au bord de la destruction. L’utiliser, c’est convoquer les fantômes d’un passé lointain et assister à nouveau aux crimes de guerriers de ceux jadis salués comme les plus grands champions de l’Humanité.

En raison de la signification profonde du Whirlwind Scorpius, il est rarement appelé à sortir des chambres de stase des Forteresses-Monastères, même lorsque les Space Marines doivent affronter un ennemi lourdement blindé contre lequel l’arme serait très efficace. Lorsque le Scorpius est réveillé des reliquaires, c’est pour s’engager dans la bataille contre les traîtres détestés qui servent encore ces puissances obscures auxquelles ils ont vendu leur âme dans une époque antérieure, presque comme si les dix mille ans qui se sont écoulés depuis l’Hérésie d’Horus n’étaient jamais passés. La haine de cette époque révolue est invoquée pour alimenter les deux camps, le Whirlwind Scorpius servant dans la fonction dans laquelle il excellait autrefois - abattre les Traîtres à l’Humanité avec une efficacité brutale et fratricide.[3]

Vindicator

« Laissez-les se terrer dans leur forteresse. Mes hommes ont besoin d’entraînement au tir. »
- Frère-Sergent Chronus, La Lance de Macragge.
Un Vindicador, à la tête d’un Predator (à gauche) et d’un Whirlwind (à droite).

Le Vindicator est un char de siège basé sur un châssis de Rhino et possédant l’arme la plus dévastatrice de l’arsenal Space Marines : le Canon Démolisseur.

L’idée de fixer un canon de gros calibre sur la coque d’un Rhino remonte aux premières années de l’Hérésie d’Horus, lors des féroces combats de rue sur Rothern I. Les forces des renégats avaient transformé le labyrinthe d’avenues et d’immeubles de plasbéton en une véritable forteresse, et les Loyalistes devaient trouver un moyen de libérer des barrages d’artillerie précis au milieu des rues. Des Canons Tonnerre furent montés sur des châssis de Rhino modifiés, et c’est ainsi que naquit le Vindicator, vainqueur incontesté de la campagne de Rothern I et élément essentiel de l’arsenal des Space Marines depuis lors.

Assauts Blindés

Il arrive qu’une mission ou qu’un adversaire exige du Chapitre qu’il mobilise tout son arsenal. On rassemble alors des groupes de combat entièrement blindés, et le sol tremble littéralement sous leurs chenilles. Dirigés par des Capitaines embarqués dans des Land Raiders ou d’autres chars, ils avancent progressivement, les tirs ennemis rebondissant sur leur coque épaisse avant qu’ils répliquent avec leur propre barrage meurtrier. Il existe plusieurs types de force de frappe blindée, chacun taillé pour répondre aux nécessités du Chapitre, de l’ennemi ou du terrain. La Force de Frappe Anvil est la plus célèbre, les restrictions de sa formation et de son utilisation remontant à la création du Codex Astartes.

Les archives des Space Marines sont remplies de récits glorieux de la puissance de la Force de Frappe Anvil. Dans les étendues sauvages des Étoiles du Halo, le Capitaine Dauuk des Iron Hands conduisit une de ces Forces de Frappe mécanisées sur les Mondes Labyrinthes. Là, dans les nids caustiques des Cultes Heretek, ses Predators traquèrent la mécafaune consciente, pulvérisant les adorateurs du Chaos et leurs alliés démoniaques. Aucun Space Marine, pas même un Frère de Bataille Iron Hands, n’aurait pu survivre dans un environnement aussi toxique, mais les chars de Dauuk tinrent bon, et ratissèrent la planète en une semaine de Terra. Le Chapitre Aurora est réputé pour ses assauts blindés fulgurants, ouvrant la voie avec des fers de lance de Land Raider soutenus par des forces de suppression de Land Speeder. Le Sergent Chronus a dirigé nombre d’offensives blindées pour les Ultramarines, et a été largement félicité pour avoir intégré le soutien aérien et employé des transports de troupes pour tenir le territoire conquis par ses assauts mécanisés. Par ailleurs, le char Repulsor est venu renforcer davantage la puissance blindée de l’Adeptus Astartes.

Au cours des millénaires écoulés depuis l’Hérésie, le Vindicator a été utilisé à d’innombrables reprises afin de soumettre les ennemis de l’Humanité au jugement de l’Empereur. La logique qui a mené à la création du Vindicator est toujours autant d’actualité qu’elle l’était dix mille ans auparavant. C’est un char qui règne en maître dans les environnements urbains comme celui des Cités-Ruches ou des villes surpeuplées. Là où d’autres véhicules finiraient rapidement encerclés, le Vindicator est capable de se frayer un chemin dans les ruines simplement en volatilisant avec son arme tout obstacle et en roulant sur les décombres fumants.

Ce succès retentissant n’a pas empêché le Vindicator de subir plusieurs modifications au cours des siècles. En fait, il a même connu un nombre continu d’améliorations techniques, la plus importante d’entre elles ayant été le remplacement de l’encombrant Canon Tonnerre par un Canon Démolisseur, plus compact mais tout aussi dévastateur. D’autres concernaient le renforcement du blindage, le remplacement de la direction, ou l’amélioration des contrôles de tir, tous ces changements contribuant à faire du Vindicator le meilleur char de siège de la galaxie

Bien que les Vindicators restent les maîtres incontestés du combat urbain, leur rôle tactique a été élargi, si bien qu’ils sont fréquemment utilisés. La faible porté du Canon Démolisseur n’est pas un handicap pour les Space Marines, car la plupart de leurs engagements sont menés au corps à corps. Il est donc rare qu’une avant-garde de l’Adeptus Astartes ne comprenne pas au moins un Vindicator afin de lui assurer des tirs de soutien.

Lors des plus grandes batailles, des escadrons de Vindicator verrouillent les flancs des Space Marines et assurent des tirs d’appui aux Land Raiders, qui constituent le fer de lance de l’armée. À plus petite échelle, un Vindicator peut très bien constituer à lui seul l’élément d’assaut blindé d’un détachement. Son rôle est de briser les fortifications ennemies pour permettre à l’infanterie de progresser.

VINDICATOR[4]
Modèles : ....................... Types II à XXVI Origine : ....................... Mars/Helios
Blindage Structure : ........ 60mm Longueur : .................... 7.5m (lame de bulldozer incluse)
Blindage Tourelle : ........... 65mm Largeur : ...................... 4,5m
Protège Canon : .............. N/A Hauteur : ..................... 3.6m
Poids à Vide : ................. 42 tonnes Garde au Sol : ............... 0,44m
Vitesse Maximum : .......... 64km/h sur route, 48km/h tout-terrain Équipage : .................... 2 (Pilote, Canonnier)
Armement Principal : ....... Canon Démolisseur Armement Secondaire : .. N/A
Munitions Principales : ..... 18 coups Munitions Secondaires : .. N/A
Angle de Tir Horizontal : ... Angle de Tir Vertical : ..... de -0° à +45°
Postes de tir : ................. N/A Submersibilité : ............. 1,20m
Moteur : ......................... Réacteur à Combustion Thermique Adaptable Quad MkII

Stalker et Hunter

Le Hunter est la principale défense sol-air à disposition des Space Marines. Il est équipé d’un Lance-Missiles Skyspear et a prouvé son efficacité sur d’innombrables zones de guerre en décimant le bombardiers et les chasseurs adverses.

Le Stalker est une variante du SCS Hunter découverte il y a seulement quelques millénaires. Il est doté de deux Canons Tempête Icarus indépendants, et peut ainsi prendre pour cibles plusieurs ennemis à la fois en saturant le ciel d’une grêle d’obus perce-blindage.

Historique

Force de frappe d’élite, l’Adeptus Astartes doit être préparés à une myriade d’ennemis et de conditions de combat. Il doit notamment fournir un soutien antiaérien dédié pour ses débarquements planétaires, ses groupes de combat et ses bases de tir. Les Chapitres Space Marines utilisent leurs propres chars anti-aériens, le Stalker et le Hunter, qui ne veulent pas dépendre de la couverture aérienne fournie par les faillibles guerriers de la Garde et de la Marine Impériale. Les équipages sont des Space Marines et sont armés de certaines des armes surface-air les plus puissantes et les plus efficaces produites par l’Imperium, Chacun d’eux est capable d’arracher des Dakkajets et des Métadracs du ciel sous des grêlons de feu martelant ou des nuages de lumière brûlante.

Le Stalker et le Hunter sont des ajouts relativement récents aux Chapitres Space Marines, n’étant en service que depuis quelques millénaires. Avant cela, le SCS qui les a créés avait disparu depuis un certain temps, bien que des récits de leur gloire au combat subsistent encore parmi les armées de l’Imperium. En effet, même si les exemples survivants de ces deux chars étaient extrêmement rares au moment de la création des Chapitres, Roboute Guilliman a écrit sur leur utilisation dans le Codex Astartes. Le Primarque des Ultramarines parlait de lancer une épée dans le ciel, afin que les ennemis de l’Humanité soient contraints de marcher sur la terre.

La tactica étendue sur la défense aérienne est devenue une partie essentielle de la doctrine des Space Marines, et lorsqu’un Chapitre crée une tête de pont planétaire, les Hunters et les Stalkers seront les premiers sur le terrain à parcourir le ciel de l’ennemi dans toutes les directions. Cela permet aux aéronefs lourds comme les Thunderhawks de descendre rapidement de leur orbite sous le couvert d’un feu nourri. Tout aéronef assez courageux pour tenter de faire une sortie contre une zone d’atterrissage Space Marine sera confronté à une tempête de tirs au sol, l’air vibrant sous l’effet des obus explosifs et des missiles qui tournent et s’entrechoquent. Peu de pilotes, mais les plus compétents, peuvent espérer survivre longtemps face à cette concentration de tirs anti-aériens, et même ceux qui parviennent à atteindre leurs cibles vivent rarement assez longtemps pour se détacher et rentrer chez eux.[5]

Conclave des Serviteurs

Le secret de l’efficacité du Stalker et du Hunter ne réside pas dans la construction de leurs canons et de leurs missiles ; ces outils de destruction étant depuis longtemps à la portée des Techmarines et de l’Adeptus Mechanicus. C’est plutôt leur capacité à suivre et à engager des cibles aériennes en mouvement rapide qui provient des cerveaux et des interfaces neuronales chirurgicalement modifiés de leurs Serviteurs opérateurs. Depuis l’époque des Légions Space Marines, les armées de l’Imperium ont utilisé des armes capables d’assommer des aéronefs d’attaque au sol, de l’Hydre au Whirlwind Hyperios. Même les soldats ont accès à des missiles antiaériens, ce qui leur permet d’abattre un aéronef. Ce qui manque à toutes ces armes, ce sont les systèmes de visée bénis du Hunter et du Stalker. Les cerveaux câblés des Serviteurs, combinés aux réflexes et à l’expérience de combat des équipages des Space Marines, rendent ces chars bien plus meurtriers que les armes qui se contentent de lancer des obus et de tirer seules vers le ciel.

Les Serviteurs doivent être spécialement choisis, leur cerveau étant doté d’une agilité mentale dans la vie qui est ensuite réorientée dans la mort imminente. Ces artilleurs desséchés sont souvent choisis parmi les initiés du Chapitre qui ont échoué, s’ils sont trop endommagés pour devenir Serfs, soit ceux qui ont été paralysés pendant leur formation ou qui ont rejeté les procédés sacrés d’implantation. Les Serfs de Chapitre peuvent également trouver une place de Serviteur-cible, s’ils font preuve de promesses et servent bien, ce qui leur donne le droit d’accompagner le Chapitre dans la guerre. Dans les deux cas, le cerveau, et la plus grande partie possible de la tête et du torse de l’initié, sera récupérée afin qu’il puisse servir le Chapitre d’une autre manière. Les Techmarines passeront alors de longues heures à suturer le Serviteur dans le char, ou à l’enfermer dans un Missile Skyspear. Dans la mesure du possible, les membres du Serviteur sont utilisés pour actionner les commandes et les armes, mais surtout, leur cerveau est relié aux réseaux d’augures du missile ou du canon. Le processus n’est pas toujours couronné de succès et de nombreux Serviteurs peuvent mourir avant que l’un d’eux ne fusionne avec l’Esprit de la Machine du char, créant ainsi une relation symbiotique mortelle.

Grâce au cerveau des Serviteurs, le Hunter et le Stalker sont tous deux capables de se frayer un chemin à travers les défenses ennemies, qu’il s’agisse des contre-mesures chimiques rudimentaires d’un Dakkajet Ork ou des déflecteurs énergétique sophistiqués d’un bombardier T'au Sun Shark. C’est peut-être l’étincelle de foi et de devoir qui se trouve dans le cerveau atrophié du Serviteur qui fait fonctionner l’arme, qui permet à un Missile Skyspear de suivre sans relâche un aéronef ennemi, quelle que soit la façon dont le pilote se retourne, ou au Canon Tempête de suivre sa cible sans faille, en frappant ses points faibles.[6]

Anciennes Machines de Guerre

La valeur d’un conclave de Serviteurs d’un Stalker ne peut être mesurée comme on pourrait mesurer la valeur d’un Bolter ou d’un Canon Laser. Pour un Chapitre Space Marine, un digne char Stalker et son équipage sont une relique précieuse et vénérée, honorée pour sa glorieuse histoire et pour chaque ennemi qu’il a abattu. Au cours de longs siècles de guerre et d’innombrables batailles, les chars Stalkers et Hunters ont développé leur propre personnalité alors que les souvenirs et les psyché des Serviteurs s’épanouissaient dans leur Esprit de la Machine. Les chars commencèrent à manifester une émotion presque humaine ; ils s’élancèrent dans une rage de puissance de feu et de mort contre des ennemis détestés ou souffrirent d’un fléau de mystérieux problèmes techniques s’ils étaient négligés par leur Compagnie. L’équipage d’un Hunter ou d’un Stalker apprend à apaiser l’esprit de son char avec des louanges solennelles et un profond respect, de peur qu’il ne soit déçu au combat. Les yeux froids et morts du conclave de Serviteurs peuvent sembler vides et vacants, bien que les Frères de Bataille savent que des âmes vivantes se cachent derrière ces orbes sans vie.

Un Stalker.

Des groupes de chars Stalkers et Hunters forment également un lien, leurs Esprits de la Machine et leurs Serviteurs affichant un reflet sombre du sens du devoir d’un Space Marine envers ses frères. Un Stalker peut cibler spécifiquement les ennemis qui prennent pour cible les chars de sa compagnie blindée, même contre les directives de son équipage Space Marine, ses canons appliquant sa sanglante vengeance contre l’agresseur.[7]

Stalker

Basé sur l’omniprésent SCS Rhino, le Stalker intègre un blindage supplémentaire et un Canon Tempête Icarus jumelé. Avec une cadence de tir soutenue et le guidage de Serviteurs du conclave, un Stalker peut suivre plusieurs cibles dans le ciel, chacun de ses canons envahissant l’air avec des obus mortels. Contrairement au Rhino sur lequel il est basé, le compartiment principal du Stalker est réservé à ses deux Serviteurs artilleurs et à des stocks de munitions reliés à la batterie de canons par des chargeurs. Là où la plupart des chars transportent des dizaines d’obus pour leurs canons principaux, le Stalker en transporte des milliers, afin qu’il puisse maintenir un feu constant et implacable dans le ciel.[8]

Déploiement sur le Champ de Bataille

Les principaux déploiements Space Marines comprennent généralement l’utilisation de Stalkers, les chars anti-aériens qui protègent les têtes de pont orbitales et couvrent les avancées blindées. Même un seul Stalker peut abattre un escadron de pilotes ennemis, tandis que plusieurs en soutien rapproché sont capables d’envoyer un rideau de feu presque impénétrable. Le Stalker incorpore un blindage plus lourd qu’un Rhino, un espace qui serait nécessaire pour le transport, consacré à des plaques de céramite épaissies et un blindage réactif. Une grande partie de ce blindage supplémentaire est placée au-dessus du compartiment de l’équipage et autour du conclave de Serviteurs, ce qui lui confère une protection supplémentaire contre les assauts aériens. L’enveloppe autour des Serviteurs est scellée de l’extérieur, et trois fois blindée par les Techmarines du Chapitre avant le combat. Un Stalker peut subir un coup direct sur sa réserve de munitions par une balle surchauffée ou un tir de plasma et exploser dans une boule de feu de métal tordu et d’éclats, mais le conclave de Serviteurs survivra. Le Chapitre Space Marine peut alors extraire les Serviteurs et les implanter dans un nouveau char, leur devoir n’étant pas encore terminé.

Les Stalkers incorporent des vérins stabilisateurs, qui s’étendent depuis les bords de sa coque, la stabilisant pour un tir soutenu. Une fois qu’une bonne position de tir est trouvée, l’équipage "plante" le char à l’aide des vérins, ce qui lui permet de maintenir une visée constante au milieu des tirs des canons d’assaut et de la cascade d’obus. Ils sont également utiles pour les combats sur des champs de bataille brisés ou dans des environnements à faible gravité, où il est impossible de trouver une plate-forme plane pour le char. L’équipage utilisera les vérins pour verrouiller le char sur n’importe quelle surface disponible, qu’il s’agisse de la coque tordue d’un navire, de la pente étouffée par les décombres d’une Ruche en ruine ou même de la végétation noueuse et ondoyante d’un marécage maudit Xenos. Lorsque le char doit se déplacer rapidement, les vérins portent des pointes de foret explosives, une rune à clé de l’équipage libérant le véhicule et projetant les vérins dans la coque.

Les Stalkers ne sont pas seulement utilisés contre des cibles volantes, mais parfois aussi contre des ennemis terrestres. Leur redoutable cadence de tir combinée à des obus explosifs lourds permet de compenser en partie les limites du ciblage des ennemis au sol. Même sans la précision d’un char Predator ou de l’Escouade Devastator, un Stalker peut supprimer les ennemis du Chapitre, sa fréquence de tir pulvérisant des morceaux déchiquetés de leur couverture et les forçant à se recroqueviller face aux coups impitoyables de ses canons.[9]

Hunter

Un Hunter.

Le Hunter est une variante du Stalker, utilisant le même châssis et remplissant un champ de bataille similaire rôle. Alors que le Stalker est armé de deux Canons Tempête Icarus, le Hunter porte un seul Lance-Missiles Skyspear. Bien plus meurtrier contre une seule cible que les Canons Tempête d’un Stalker, le Missile Skyspear est capable d’abattre presque n’importe quel aéronef connu de l’Imperium. Le véritable danger du missile, cependant, ne vient pas de sa tête perforante mais de son système de guidage infaillible. Chaque missile abrite le cerveau et la colonne vertébrale d’un Serviteur du Chapitre, un Serviteur béni qui a donné sa vie pour guider la juste colère du missile.[10]

Déploiement sur le Champ de Bataille

Les Hunters ne sont généralement déployés que si le Chapitre Space Marine s’attend à devoir faire face à des aéronefs gros porteurs ou à un assaut aérien concentré. La grêle d’obus d’un Stalker est généralement suffisante pour tenir la plupart des aéronefs ennemis à distance, bien que lorsque l’obtention d’un résultat est une priorité absolue, les Hunters sont amenés à avancer. Cependant, chaque Missile Skyspear est une relique sacrée à part entière, et les Techmarines du Chapitre ne les sacrifient pas à la légère, les échangeant chacun contre un aéronef lourd ennemi. En effet, le tronc cérébral et le crâne d’un Serviteur dévoué constituent la partie la plus vitale du missile, la couronne neurale alimentant ses fidèles pensées directement dans ses augures. Ainsi, plus le ServiteuR est pieux, et plus son esprit se consacre à la recherche des ennemis de l’Empereur, plus le missile aura de chances de frapper juste.Un seul Hunter peut être le fléau des gros aéronefs ennemis. Des Barracudas T’au aux Vampires Aeldaris, un seul missile suffit généralement à en faire tomber un du ciel. Les bêtes et les Démons sont tout aussi vulnérables au Skyspear, un missile capable de faire un trou de feu dans le cœur d’un Buveur de Sang ou d’un Tyran des Ruches ailé. Ce sont les cibles de grande valeur et de menace élevée que recherche son équipage, honorant le Serviteur et lui donnant une fin digne d’un fureur zélée.

Le Hunter utilise également des missiles à forte charge explosive plus banals afin de préserver ses Serviteurs pour des cibles dignes de ce nom. Contre des cibles au sol, les chars peuvent lancer une salve de missiles transformant une large zone en une tempête de feu en quelques secondes. Bien qu’il ne dispose pas de la technologie sophistiquée et sacrée du Skyspear, chaque missile est plus que capable de se frayer un chemin à travers les blindages ennemis et de griller l’équipage qui s’y trouve.

Le magasin de munitions du Hunter est composé de Missiles Skyspear, chacun d’entre eux étant enfermé dans son propre coffret de munitorum, en attendant le moment où il sera libéré contre l’ennemi, et des pinces de munitions explosives. Chaque chargeur contient trois missiles, et un chargeur automatique est capable de les extraire des supports et de les introduire dans le lanceur en un seul mouvement fluide. Chacun de ces trois missiles porte un psaume de vengeance inscrit dans une cire rouge par l’un des Techmarines du Chapitre, ses mots remplis de haine étant une malédiction sur l’ennemi qu’il s’efforce de détruire. Lorsque la rafale de missiles est tirée, la cire fond en un flot cramoisi et la malédiction prend vie.[11]

Sources

Pensée du Jour : « Le manque de conviction appelle la défaite. »
  • Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8
  • Codex Space Marines, V5
  • Imperial Armour Volume Two, Second Edition - War Machines of the Adeptus Astartes
  • Index Astartes : Stalkers and Hunters, Black Library, 2013
  1. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter - Adeptus Astartes Battlefield Support - Whirlwind Missile Tank (traduit de l'anglais par Christer)
  2. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Battlefield Support - Whirlwind Hyperios (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter Adeptus Astartes Battlefield Support - Relic Whirlwind Scorpius (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Imperial Armour Vol. 2 nd edition : War Machines of the Adeptus Astartes - Chapter - Adeptus Astartes Battlefield Support - Vindicator Siege Tank (traduit de l'anglais par Christer)
  5. Index Astartes : Stalkers and Hunters (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. Index Astartes : Stalkers and Hunters - Background - Servitor Conclave (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. Index Astartes : Stalkers and Hunters - Background - Ancien War Machines (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. Index Astartes : Stalkers and Hunters - Background - Stalkers (traduit de l'anglais par Guilhem)
  9. Index Astartes : Stalkers and Hunters - Background - Stalkers - Battlefield Deployment (traduit de l'anglais par Guilhem)
  10. Index Astartes : Stalkers and Hunters - Background - Hunters (traduit de l'anglais par Guilhem)
  11. Index Astartes : Stalkers and Hunters - Background - Hunters - Battlefield Deployment (traduit de l'anglais par Guilhem)