Vulkan He'stan

De Omnis Bibliotheca
Vulkan He’stan, Père de la Forge des Salamanders.
Selon les légendes des Salamanders, le Primarque Vulkan laissa neuf reliques technologiques. Vulkan dispersa ces artefacts à travers la galaxie pour qu’ils ne tombent pas aux mains des ennemis de l’Humanité, et aussi parce qu’il savait que le plus grand trophée ne vaut rien s’il n’est pas mérité. Depuis la disparition de Vulkan, les Salamanders désignent l’un d’entre eux pour partir à la recherche du legs du Primarque. En cette fin de 41e Millénaire, ce fardeau est porté par le Capitaine He’stan.

He’stan servait le Chapitre depuis presque un siècle lorsque le conseil lui demanda d’abandonner ses prérogatives en tant que Capitaine de la 4e Compagnie, et de revêtir le manteau du Père de la Forge. Lorsqu’il abandonna son titre et ses fonctions, He’stan renonça même à son nom, car les rituels des Salamanders impliquent que celui qui marche dans les pas de Vulkan porte son nom, et le porte fièrement.

Au cours de sa quête, He’stan a suivi un chemin tortueux à travers la galaxie. Il a été guidé de système en système par des indices relevés dans le Tome du Feu. La plupart des mondes visités par He’stan sont aux mains d’humains renégats, de Xenos, ou pire encore. Les indices qu’il recherche ne peuvent être découverts qu’après avoir nettoyé de tels lieux au Bolter et au lance-flammes. Les Salamanders n’hésitent jamais à rassembler leurs armées dans de tels cas. Ils sont prêts à tout pour retrouver les dons du Primarque, car ils sont convaincus que celui-ci reviendra parmi eux une fois que les neuf artefacts auront été réunis.

He’stan ne cherche plus que quatre de ces trésors, car les cinq autres ont été retrouvés par les Pères de la Forge qui l’ont précédé. He’stan est le gardien de trois d’entre eux : la Lance de Vulkan, une arme qui brûle si férocement qu’elle peut faire fondre la céramite, le Manteau de Kesare, une cape légendaire taillée dans les écailles d’un dragon, et le Gantelet de la Forge, dont nul ne peut résister à la chaleur.

Les deux autres sont précieusement gardés sur Prometheus, car leur valeur est incalculable. Le premier est le vaisseau-forge Calice de Feu, dont les immenses manufactorums fournissent leurs armes aux Salamanders. Le second est l’Œil de Vulkan, un laser de défense qui garde la Forteresse-Monastère des Salamanders. Les derniers artefacts disparus sont la Machine des Pleurs, le Char d’Obsidienne, la Flamme Sauvage et le Chant d’Entropie. Leur taille, leur forme et leur localisation sont certes indiquées dans le Tome du Feu, mais elles ne peuvent être dévoilées de façon claire que par les prophéties du Primarque. He’stan doit adopter la persévérance patiente des Salamanders jusqu’à ce que toutes ces reliques aient été retrouvées.

Vulkan He’stan possède les Équipements suivants :
  • Le Gantelet de la Forge : Nul ne survit à la rage de Vulkan !
  • Le Manteau de Kesare : Cette cape en peau de dragon a été tannée à partir de la dépouille du célèbre drac Sho’Valla.
  • La Lance de Vulkan : Le fer incandescent de cette arme est capable de faire fondre la céramite.
Protéger ses Biens

Par deux fois Trazyn l'Infini s’est attaqué à He’stan. La première, le Tétrarque Nécron tenta de lui arracher la Lance de Vulkan des mains, car il convoite toutes les merveilles de technologie. Il est même probable que Trazyn fût derrière les morts mystérieuses de plusieurs Pères de la Forge dans le passé - mais cela n’a jamais été prouvé. Le vieux Nécron a ensuite essayé d’attirer He’stan dans un piège lors de la Croisade de Tachra, mais le vaillant Père de la Forge le surclassa à nouveau.

Sources

  • Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8
  • Codex Space Marines, V6
  • Codex Space Marines, V5