Visarch

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
« Ces Ynnari cherchent à provoquer l’essor du dieu de la mort, et ce faisant à devenir les maîtres de la mortalité. Est-il donc si aisé de balayer d’un revers de main les leçons du passé ? »
- Autarque Relethere d’Alaitoc.
Le Visarch, Épée d’Ynnead.
Le gardien d’Yvraine est le mystérieux épéiste connu sous le nom de Visarch. En lui résonne l’écho des Aeldari à l’apogée de leur puissance. Faisant office de garde, de précepteur et de confident d’Yvraine, il est un pivot du cercle intérieur des Ynnari. Quiconque souhaiterait toucher sa maîtresse devrait croiser le fer avec lui ; une tâche peu enviable même pour un guerrier doué.

Le Visarch est le champion d’Yvraine. Il incarne la grâce sans pareille des Aeldari dans son allure et dans ses actes. Vêtu d’une armure baroque dans le style de Bel-Anshoc, le Visarch arbore plusieurs visages sur son harnois, à l’instar des nombreuses âmes qu’il canalise dans sa forme mortelle. Lorsque les talents d’une personnalité ne sont pas adaptés à la situation, une autre prend le dessus, lui conférant un avantage critique. Le Visarch peut frapper avec l’assurance d’un Exarque, canaliser les moulinets mortels d’un Incube, ou faire usage des prouesses acrobatiques d’une Succube pour ne laisser de l’ennemi que des membres agités de spasmes et des torses manchots. Ceux qui le défient se voient subitement privés de voix, car l’Épée Déchue qu’il manie - Asu-var, l’Épée des Cris Aphones - étouffe tout bruit lorsqu’elle est dégainée.

Le Visarch répondait autrefois au nom de Laarian, mais depuis sa rencontre avec la Dame des Ombres, il est devenu quelque chose de plus étrange et de plus troublant qu’un gardien de temple de Khaine. Jadis un Exarque à l’influence considérable sur Biel-Tan, le Visarch fut le précepteur d’Yvraine au cours de sa vie passée en tant que Guerrier Aspect. Voyant le potentiel de ses talents d’acrobate, il fut grandement attristé lorsqu’elle quitta son temple. Il parvenait vaguement à accepter qu’elle préférât la Voie du Sorcier à celle du Vengeur Lugubre, mais lorsqu’il apprit qu’elle avait choisi la Voie du Paria - et en fin de compte une vie de meurtre et de décrépitude morale à Commorragh - son esprit vola en éclats. Bien qu’il ne l’admît jamais, la profondeur de ses sentiments pour Yvraine l’avaient détourné de sa voie.

Faisant preuve d’un écart de conduite exceptionnel, le Visarch, laissa son temple entre les mains de ses disciples les plus éminents, allant à l’encontre de la tradition de l’Exarch pour suivre Yvraine sur l’obscur sentier qu’elle s’était tracé. Se faisant passer pour un Incubus, il se hissa à une position éminente de la Cité Crépusculaire afin de mieux veiller sur sa pupille. Dans le grand temple de la Lame Enroulée, il rejoignit les tueurs accomplis qui se faisaient appeler les Incube Écarlates par ceux qui craignaient de les nommer. Laarian occis le Klaivex après un duel cruel et endossa son rôle en guise de récompense. Peut-être fut-ce ce geste qui fit de lui l’incarnation des anciens Aeldari. Peut-être fut-ce son étude inlassable des arts de la mort qui le rapprochèrent d’Ynnead. Peut-être fut-ce seulement le destin. Toutefois, à partir de cet instant, Laarian éprouva une profonde connexion spirituelle avec le Dieu qui Murmure. Il l’a depuis toujours servi ; et ce faisant, il a retrouvé sa place aux côtés d’Yvraine.

Source[modifier]

  • Index Xenos : Ynnari du White Dwarf N°271 (Mai 2019)