Vérité Inébranlable

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Kelmort, Vérité Inébranlable.
Même selon les normes élevées de la Maison Hawkshroud, Kelmort a une réputation d’honneur et d’honnêteté. L’adhésion du Noble à la vérité a rendu Kelmort très impopulaire auprès de ses compagnons qui trouvent ses manières rebutantes dans une société construite sur la courtoisie soigneusement formulée et la civilité à rallonge. L’effet que le Noble a parfois eu sur les alliés de la Maison Hawkshroud est encore pire.

Pendant la longue retraite à travers les glaciers d’hydrogène de Frosharm XII, Kelmort a refusé de permettre aux régiments des Forces de Défense Planétaire de Frosharm de défendre le flanc de la Maison Hawkshroud. Le Noble a dit au Général Horban de Frosharm que ses hommes étaient des lâches, qui avaient reculé à pas moins de cinq reprises devant les envahisseurs Orks et qu’on ne pouvait pas leur faire confiance pour les retarder. Horban, furieux de cette accusation, exigea que les Chevaliers ne prennent plus part aux combats et que l’armée de Frosharm se débrouille toute seule. Kelmort et ses frères de lance se retirèrent en orbite et regardèrent les Orks détruire systématiquement les forces de défense. Finalement, les Nobles sont revenus avec des renforts cadiens pour libérer la planète, mais Horban n’était plus qu’un cadavre gelé.

Devant les Portes du Lotus, dans le tunnel gravitationnel entre Lotun III et Dotur V, Kelmort a une fois de plus transformé ses alliés en ennemis. Le seigneur du secteur Botan avait ordonné la destruction de l’ancien portail archéologique pour empêcher la marée de Tyranides qui ravageait le système de Lotun de s’étendre. Une partie de l’opération exigeait que les régiments de la Garde Impériale Lotunienne tiennent leur extrémité du portail jusqu’à ce qu’il soit fermé derrière eux, bien que ce dernier détail ne leur ait pas été révélé. Kelmort et ses frères d’armes ont combattu pendant des jours aux côtés des Lotuniens, les tirs de canons de combat et les explosions thermiques transformant le sol autour de la plate-forme gravitationnelle en un bourbier de cadavres d’aliens mutilés. Lorsque l’ordre a été donné de fermer la porte et de retirer les Chevaliers, Kelmort a répondu aux demandes du Commandant Lotunien de commencer l’extraction en lui disant que son rôle était de rester sur place et de mourir.

Furieux d’avoir été trahis, les Lotuniens se sont rués sur les portes, quittant leurs postes et forçant les Chevaliers à se frayer un chemin à travers le portail contre les hommes et les aliens.

La dévotion de Kelmort pour la vérité n’a pas toujours été préjudiciable. En une occasion, il a découvert un nid de traîtres au milieu de ses alliés impériaux. Sur le monde aride d’Ormus, Kelmort a aidé à écraser le soulèvement des Glaives Rouges, les Chevaliers brisant les lignes hérétiques et rendant le ciel noir de fumée des villes saccagées. Le culte a attiré l’attention de l’Inquisition, et Kelmort a été méticuleux en détaillant les transgressions de ses alliés impériaux pendant la campagne. Parmi les unités qui ont été purgées par la suite, de véritables traîtres ont été découverts, des hommes qui avaient été infectés par les enseignements immondes des Glaives Rouges. Pour son aide, l’Inquisiteur Tamarick a encensé Kelmort, bien que le Noble ait considéré que ce qu’il avait fait faisait simplement partie de son serment, et a quitté Ormus pour remplir une autre dette d’honneur.[1]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Ceux qui succombent à l’ombre deviennent esclaves des ténèbres, serfs du désespoir. »
  • Imperial Knight Companion, 2013
  1. Imperial Knight Companion - House Hawkshroud - Kelmort, Unbroken Truth, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)