Chars Lourds Space Marines du Chaos

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Typhon du Chaos)
Aller à :navigation, rechercher

Sm chaos banner.pngSm chaos symbol light.png
Sm chaos banner left.jpg
Sm chaos banner right.jpg
DeathwatchBar.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png




Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Sm chaos page corner.pngShackle2.jpg
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos gothic.jpg
Sm chaos angle.png
Sm chaos angle.png

Fellblade du Chaos

Un Fellblade du Chaos.

Le Fellblade du Chaos est une machine de guerre vraiment puissante dont la forme et l’échelle ressemblent à celles du Baneblade, plus communément utilisé par les régiments de Chars Super-Lourds de l’Astra Militarum. Il emploie de nombreux systèmes qui le distinguent des autres machines de guerre et trahissent ses origines dans les armureries de ce qui fut la Grande Croisade. Sa tourelle est équipée d’un double canon accélérateur à grande vitesse alimenté par un chargeur automatique capable de commuter entre différents types d’ogives spécialisées en un instant. Son armure est formée de céramite super dense, un matériau capable d’absorber et de dissiper même les attaques de chaleur et d’énergie les plus extrêmes, et qui est en mesure de disperser de nombreuses autres formes de rayonnement sur une grande surface, les rendant ainsi largement inoffensives. Le véhicule est propulsé par un réacteur à arc atomantique d’un type semblable aux réacteurs à plasma des Titans de Bataille de classe moyenne de la Collegia Titanica et des Legios Titaniques Renégats.

Il est probable que ces systèmes, ainsi que les nombreux autres systèmes avancés qui ont déjà été introduits dans les Fellblades par l’Adeptus Mechanicus, ont depuis longtemps été corrompus par les techno-blasphèmes des Magi Noirs, et remplacés ou complétés par des dispositifs infernaux infusés avec les énergies maléfiques de l’Immaterium. Alors qu’autrefois les systèmes de ciblage assistés par cogitateur balayaient le champ de bataille à la recherche de cibles, les classant par menace et n’exigeant plus que la confirmation finale du commandant du véhicule pour déclencher le tir, les armes des Fellblades du Chaos sont guidées par des êtres assoiffés de vengeance et qui sont habitués à poursuivre les damnés dans les profondeurs impitoyables de l’Immaterium. Ses réacteurs saignent directement l’énergie de ce royaume des ténèbres à l’aide de la technologie hybride Warp qui est un véritable anathème pour les Technoprêtres de l’Adeptus Mechanicus, et son armure est couverte de runes blasphématoires qui brûlent dans leurs orbites les yeux des fidèles, et gravés des sigilles qui la soustraient à leur prière vertueuse.

Heureusement pour les défenseurs des régions où les armées de l’Empereur montent la garde contre les prédations des Space Marines du Chaos, il est plus que rare pour un Fellblade du Chaos de se rendre sur le champ de bataille. C’est en partie parce que les machines sont trop peu nombreuses, mais il y a d’autres raisons pour lesquelles il en est ainsi. On considère que les machines brûlent encore avec les humeurs colériques de l’Hérésie d'Horus et que les réveiller de la torpeur tourmentée dans laquelle elles se trouvent entre les combats équivaut à mettre sa vie et son corps en danger. Elles sont contrariées par le confinement qu’exige le transport dans la cale d’un navire de guerre et éprouvent une rancœur aiguë envers les chaînes qui les arriment sur le pont. Seuls les Space Marines du Chaos les plus courageux oseraient ouvrir l’écoutille d’un Fellblade, sans parler d’y pénétrer pour tenter d’imposer sa volonté sur la machine, et on dit que leurs intérieurs sont couverts du sang et des viscères de ceux qui ont essayé - et échoué - de dominer ces appareils.

La majorité des Fellblades du Chaos appartiennent aux descendants des Légions Renégates originelles, car ces formations les possédaient et les déployaient dans les dernières années de la Grande Croisade, tout au long de l’Hérésie d’Horus et après pendant la Purge. Les Iron Warriors en particulier sont connus pour convoiter de telles machines de guerre lourdes, et certains Inquisiteurs de l’Ordo Malleus estiment que la Black Legion peut faire appel au plus grand nombre, témoignage de leur héritage comme les descendants du Maître de Guerre en personne. Parmi les Chapitres Space Marines Renégats, les Fellblades sont beaucoup plus rares. Ceux qui servent des renégats comme les Red Corsairs ou les Tenebrae sont le plus souvent des trophées revendiqués en temps de guerre. En effet, d’innombrables batailles ont été livrées à travers les âges par des bandes de guerriers amèrement opposés pour la possession d’un seul Fellblade. À l’occasion, la machine a choisi son maître par elle-même, retournant ses armes contre ceux qu’elle juge indignes de son service[1].

Typhon du Chaos

Un Typhon du Chaos.

Le Typhon fait partie d’une catégorie de véhicules lourds construits autour d’une coque ressemblant à celle du Land Raider, mais qui est plus grande, plus lourde et possède un espace intérieur considérablement élargi.

Le Typhon est un char de siège lourd, et son arme principale est d’une classe plus généralement vue sur les plates-formes d’artillerie statiques ou même maniée par les Titans de Bataille. L’intérieur du véhicule est réservé à l’énorme Canon "Dreadhammer", qui se bat pour l’espace avec le réacteur et le système d’entraînement nécessaires pour déplacer une arme aussi lourde sur le champ de bataille. Le peu d’espace qui reste est utilisé pour le stockage des munitions, ce qui laisse très peu de place à l’équipage.

Le Canon Dreadhammer du Typhon tire des obus de plusieurs tonnes. Ceux-ci peuvent déclencher une force si redoutable lors de la détonation que de vastes sections des murs d’une forteresse peuvent être amenées à s’écraser au sol et des lignes de tranchées entières réduites en poussière. Le Typhon est entré en service pendant la Grande Croisade, lorsque les Légionnaires Astartes ont eu besoin d’armes d’assaut aussi lourdes. Le Typhon et ceux de sa classe ont vu leur service dans les Légions Loyalistes et Renégates tout au long de l’Hérésie d’Horus "se terminer après que son utilisation ait diminué". Les Légions Renégates qui les possédaient encore conservèrent leurs véhicules, les employant dans toute la galaxie contre les armées de l’Empereur.

On dit que la machine est née sur l’ordre de Perturabo, le Primarque des Iron Warriors. Certes, le Typhon convient au comportement de cette Légion, qui excellait dans la guerre de siège et était connue pour être totalement impitoyable et ne se souciait pas du tout des pertes tant que la victoire était assurée.

De plus, quelques Techmarines pensent qu’une partie de l’attitude amère, haineuse et froide du Primarque Perturabo persiste encore dans la machine de guerre, certains prétendant même que l’on ne peut pas faire confiance à son Esprit de la Machine dans le feu de la bataille et qu’il se comportera de manière contraire. Les guerriers Space Marines du Chaos n’ont pas de tels scrupules et on dit que de nombreux Techmanciens cultivent de telles qualités de sorte que dans la bataille, les Typhons du Chaos se tendent comme si retenu par une laisse invisible, les Esprits de la Machines maléfiques ayant toujours soif de déchaîner la puissance du Dreadhammer sur l’ennemi.

Les Typhons du Chaos sont utilisés pour engager l’ennemi à bout portant. Après avoir défoncé les fortifications d’un ennemi, il broie en avant, écrasant les décombres en poussière et les défenseurs en taches rouges. Après avoir franchi les lignes de défense de l’ennemi, il n’est pas rare que le Typhon se mette en colère, surtout si le territoire situé au-delà est une ville ou une autre zone bâtie, détruisant les bâtiments et broyant les statues de saints sous ses pieds. On ignore encore quel contrôle l’équipage Space Marine du Chaos peut exercer dans de telles circonstances.

Un Spartan du Chaos.

Le Typhon n’est utilisé que dans les plus grandes batailles. En raison de son comportement indigne de confiance et de la configuration de ses armes, ces batailles ont été tendance à être des invasions à grande échelle des Mondes-Forteresses qui défendaient la Porte de Cadia et les régions clés de l’éther, ou la dévastation massive de mondes entiers à la gloire des Puissances de la Ruine. Peu sont les Seigneurs du Chaos ayant la capacité de lier ensemble les factions disparates qui doivent être rassemblées pour lancer ces invasions, mais les individus ayant l’ambition d’essayer ne manquent pas[2].

Spartan du Chaos

Les origines du char Spartan sont depuis longtemps entourées de mystère. Un récit décrit comment il a d'abord été utilisé pour transporter une grande force de Légionnaires équipés d’Armures Terminator à travers une zone de combat enflammée par le plasma, et que même le puissant Land Raider ne pouvait pas résister aux incendies qui faisaient rage dans le paysage brûlant. Un autre tome, qui s’est effacé à moitié avec le temps, suggère que le Spartan est né pendant une guerre contre une souche de Xenos thermophagique longtemps oubliée qui habitait un monde dont la surface était une mer de magma en furie. Il est certain que le Spartan est connu pour son extrême résilience. Toutes les troupes transportées dans sa grande baie intérieure bénéficient de la meilleure protection possible sur le champ de bataille, supérieure même à celle du Land Raider.

Le Spartan est le plus souvent déployé comme moyen de transport des guerriers en armures lourdes à travers le champ de bataille face aux tirs défensifs les plus intenses. Il est capable de transporter une escouade entière de guerriers portant une Armure Terminator, tout en résistant à des dégâts qui paralyseraient une machine de guerre de moindre importance. Le Spartan est équipé d’une paire de Canons Laser monté sur ses flancs, un système d’armes qui est suprêmement capable d’engager et de détruire les bastions et les chars ennemis avec une précision infaillible et un effet puissant. Ayant résisté au blizzard de tirs défensifs, le Spartan déploie sa rampe d’assaut, les guerriers se trouvant à l’intérieur pouvant débarquer directement sur la position ennemie afin d’engager tous ceux qui osent se tenir devant eux.

Le Spartan est relativement rare dans les rangs des Space Marines du Chaos et la plupart d’entre eux se trouvent en possession des descendants des Légions Renégates. Elles sont des machines de guerre très prisés et servent souvent de transport personnel au plus ambitieux et au plus puissant des Seigneurs du Chaos. Certains groupes de guerre transforment même leurs Spartans en sanctuaires mécaniques encombrants, les flancs blindés des chars étant ornés de runes, tombés et brillants de sang versé rituellement en l’honneur des entités démoniaques auxquelles ils ont prêté serment. Toute force menée au combat par une vague d’avant-garde de Spartans du Chaos est sûre d’entraîner la mort de tous, à l’exception de la plus puissante des fortifications défensives[3].

Source

Pensée du Jour : « Le misérable esprit Xenos ne saurait se mesurer au regard des standards humains. »
  • Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned
  1. Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned - Chaos Fellblades Super-Heavy Tank (traduit de l’anglais par Christer)
  2. Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned - Chaos Typhons Heavy Siege Tank (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Armour Vol. 13 : War Machines of The Lost and The Damned - Chaos Spartan Assaut Tank (traduit de l’anglais par Guilhem)