Trône Mechanicum

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Pour un Noble, s’asseoir sur un Trône Mechanicum ne signifie pas faire corps avec son harnois de Chevalier, mais aussi de communier avec l’esprit de ceux qui l’ont piloté avant lui. C’est un privilège et un honneur qui remplit le cœur des Nobles d’une légitime fierté et leur procure la bravoure nécessaire pour traverser les incommensurables horreurs qui se répètent de guerre en guerre.

Les Chevaliers ne sont pas de simples machines de guerre. Ce sont des reliques, des merveilles de technologie issues d’un âge révolu. Un Noble ne se contente pas de piloter un Chevaliers, car il fait corps avec. Grâce à des implants cérébraux, le Noble est relié à la plate-forme de contrôle du Chevaliers, qu’on nomme le Trône Mechanicum. Une fois un pilote relié à son Chevalier au cours du Rituel de Transfiguration, le Trône lui permet de contrôler le corps de la machine comme s’il s’agissait du sien. En retour, le Noble reçoit des informations sensorielles, ce qui lui permet de se déplacer avec une grâce et une aisance que seules les machines de guerre des Aeldaris peuvent dépasser.

Un Noble imprègne le Trône Mechanicum avec sa propre personnalité, et ses traits de caractère s’expriment à travers sa machine, parfois même longtemps après sa mort. Toutefois, le lien psychique affecte aussi l’esprit du Noble, et le pousse à respecter scrupuleusement des notions de loyauté et de hiérarchie, ainsi que son héritage ancestral. Aujourd’hui encore, les principes exacts de cette technologie restent un mystère. Il est probable que ces effets aient été désirés par les créateurs des Chevaliers pendant l’Âge de la Technologie, afin que le pilote ne puisse pas se servir du pouvoir à sa disposition pour satisfaire ses ambitions et persécuter ceux qu’il était censé défendra.

Trône Mechanicum du Chaos

Un Noble pilote son Chevalier du Chaos relié à la mystérieuse machine implantée dans son cockpit : un Trône Mechanicum chez les Chevaliers les plus grands et un Heaume Mechanicum chez les classes plus petites. Des prises neurales et des liaisons cérébrales connectées à leur tissu nerveux leur permettent d’interagir directement avec la machinerie de leur destrier. Des flots de pensées haineuses alimentent les pistons et les omni-motivators tandis que des informations sensorielles et des relais d’auspex à spectre multiple imprègnent l’esprit du Noble avec une clarté foudroyante. Chaque Trône Mechanicum abrite les échos spectraux de ses précédents pilotes, des technospectres hurlants dont les souffrances augmentent en parallèle de la corruption du Chevalier. Seuls les Nobles Déchus les plus endurcis sont capables de communier avec un Trône Mechanicum. Ces derniers peuvent dompter leur armure par la seule force de leur animosité. De la même façon, les Nobles reliés à un Heaume Mechanicum sont corrompus par l’énergie du Chaos absorbée par leur machine de guerre. Les Heaumes soumettent également l’esprit et l’âme du pilote à la volonté de son suzerain Chevalier.

Sources

Pensée du Jour : « Étudie le Xenos pour mieux le tuer. »
  • Codex Imperial Knights, V7
  • Codex Chevaliers du Chaos, V9