Tome Keepers

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Astartes banner.jpg
Astartes banner left.jpg
Astartes banner right 2.jpg
DeathwatchBar.jpg
Astartes-wing-2.png
Astartes-wing-1.png




Deco-dark-angel-10.png
Deco-dark-angel-10.png
Aquila.pngAquila.png
Deco-dark-angel-13.pngDeco-dark-angel-13.png
Astartes page corner.png
Deco-dark-angel-01.png
Astartes-mi-statue.png
Deco-dark-angel-01.png
Astartes-mi-statue.png
Astartes gothic.jpg
Les Tome Keepers.
« Vérité et Conséquences. »
- Mantra des Tome Keepers.

Forgés au lendemain de la Guerre de la Bête, les Tome Keepers affrontent les ennemis de l’Imperium depuis près de huit millénaires. Leur quête pour la vérité dans une galaxie bâtie sur des mensonges les a opposés à des ennemis peu enviables. Les Tome Keepers livrent bataille avec une précision tactique et une résolution sans faille. Ils combattent non seulement avec le saint Bolter et la lame révérée, mais aussi un savoir millénaire gravé dans la mémoire, car ils estiment que seules la vérité et la compréhension ont raison des ennemis de l’Humanité. Chaque bataille est méticuleusement planifiée, chaque adversaire analysé et chaque allié scruté avec soin afin de remporter la victoire le plus efficacement possible. Puis, lorsque la poussière de la bataille retombe, tout est à nouveau consigné pour servir au mieux la prochaine guerre des Tome Keepers.

Naissance d'un Chapitre

La Quatrième Fondation

Les Tome Keepers furent fondés en 546.M32 dans le sillage de la Guerre de la Bête. Cette guerre contre les Orks avait prélevée un lourd tribut parmi les armées impériales, et il fallut de nouveaux Chapitres Space Marines pour défendre l’Imperium contre les nombreuses menaces de la galaxie. Tous les Chapitres existants participèrent en fournissant échantillons et génogerme. C’est du stock génétique des Ultramarines que naquit le Chapitre 281, qu'on finirait par appeler les Tome Keepers.

Comme pour la plupart des Chapitres à leur création, les officiers et les spécialistes étaient détachés du Chapitre parent. Le Capitaine Caelus Viator, de la 2e Compagnie des Ultramarines, fut promu Maître du Chapitre, et il supervisa la création de quatre cent Frères de Bataille pendant vingt ans.

Il établit leur terrain de formation sur Dornak IV, un Monde Hostile stérile du Segmentum Solar. Les nouveaux aspirants y furent soumis à des années d’épreuves physiques, de psycho-endoctrinement, d’altérations génétiques et d’améliorations chirurgicales douloureuses pour devenir des guerriers de l’Adeptus Astartes. Plusieurs centaines réussirent ces tests éprouvants. Des milliers d’autres échouèrent.

En même temps que les forces de Viator se formaient au combat, le Chapitre développa ses infrastructures. Barges de Bataille et croiseurs parvinrent de Macragge, chargés de blindés, d’aéronefs, de module de largage, de châssis Dreadnought et d’une vingtaine d’inestimables Armures Tactique Dreadnought. Le tout s’accompagnait de serfs chapitraux : logisticiens, techno-savants, équipages, personnel médical, fabricators, artisans, réquisitionneurs, architectes et bien d’autres. Les dîmes planétaires fournirent de la matière première, on alloua les munitions, on récita des litanies et on apaisa les Esprits de la Machine. En l’an 567.M32, le Chapitre 281 était déclaré apte à servir l’Empereur.

Trouver un Monde Parmi des Milliards

Nom de Planète : Istrouma
Désignation : Planète de Chapitre Successeur de l’Adeptus Astartes
Gravité : 1,3 x le standard terrien
Terrain : Volcanique, Montagneux, Désertique
Population : 8 milliards
Gouverneur Planétaire : Saargon bal Zakir, Maître de Chapitre et Gardien de la Vérité
Système : Système Istrouma
Sous-Secteur : Sous-Secteur Caracros
Secteur : Secteur Macharius Alpha
Segmentum : Segmentum Pacificus
Niveau de Dîme : Adeptus Non (Controversé)
Sous-réf. : Dîme Istroumane/Livre Blanc.

Assignés à veiller sur le Segmentum Pacificus et les routes Warp en direction de Terra depuis l’ouest galactique, les astronefs du Chapitre naissant se dirigèrent vers le Point de Mandeville de Sol pour se translater vers le secteur peu connu de Caracros. Cette région de l’espace était assez peu peuplée selon les archives impériales, mais grouillait de vie Xenos ; lorsque ce n’était pas des Corsaires Aeldari ou des infestations de Hruds, il s’agissait de bandes d’Orks en maraude. Toutefois, tous semblaient éviter un système planétaire au cœur du Secteur Caracros. C’est dans ce système, désigné sous la référence GB 6-77, que le Chapitre décida de s’installer. Quatre des huit planètes du système étaient habitables. Il choisit d’atterrir sur Istrouma.

Istrouma

Istrouma est plongé dans un état de souffrance perpétuelle. Ce monde est balayé par le rayonnement de la naine blanche du système, et seul un vaste continent sur sa face cachée est à l’abri du bombardement de radiations constant. Par ailleurs, l’orbite de la planète est erratique, et ceux de ses deux lunes créent des périodes de soubresauts tectoniques dramatiques qui donnent tour à tour naissance à des montagnes et à des failles d’où jaillissent des mers de lave. Istrouma est peu peuplé selon les critères impériaux. Sa surface et ses chaînes montagneuses accueillent çà et là de petites colonies de mineurs, mais la majorité de la population vit sur le seul continent habitable. La capitale de la planète est Niveneh, dont les sous-sols abritent les vastes bibliothèques de son peuple. La Forteresse-Monastère des Tome Keepers est érigée près du Pôle Nord de la planète, au sommet de la chaîne montagneuse du Zaatos. Elle est lourdement renforcée afin de résister aux radiations délétères.

L’Anomalie de la Naine Blanche

++ Datachargement 445.M33 ++

Technoarchéologue Darik Heliophon <

Monde-Forge : Stygies VIII <

Déploiement : Flotte d’Exploration Semplinax <

Spécificité : GB 6-77 <

Classification de Chargement : Anomalie Stellaire <

Spécificité : Xénotechnologie <

Autorisation de Chargement : 01011000 01100101 <

Ci-joint un rapport sur la structure technologique xéno qui entoure la naine blanche GB 6-77 dans le Secteur Caracros, dont voici une présentation succincte.

Autour de cette étoile gravite une anomalie artificielle. Très similaire à l’Anneau de Fer de la Sainte Mars, L’anomalie prend la forme d’une bande continue qui ceint l’étoile à son équateur céleste à une distance d’environ cinq mille kilomètres. Selon le diamètre de l’étoile, on estime que l’anneau fait environ quatre-vingt mille kilomètres. Elle tourne à la même vitesse que l’étoile, mais en raison de l’absence de motifs distinctifs, elle apparait comme statique sur les scans longue distance.

Les scans à courte portée révèlent que l’anneau dispose d’accès sur sa face extérieure et d’excroissances sur sa face intérieure. Ces dernières ont la forme d’un tronc de pyramide à base carrée et semblent dépourvues de fonction. Les accès s’ouvrent à l’approche de petites navettes.

L’intérieur de l’anneau est isolé du vide, mais dépourvu d’atmosphère et exige d’y porter des scaphandres en permanence. Il est protégé de la chaleur, ce qui suggère qu’une source d’énergie quelconque est encore active bien que nous n’ayons aucun indice sur sa nature. Il n’y a aucun hublot. L’intérieur, comme l’extérieur, est dépourvu de motifs, même si des sortes de panneaux de contrôles munis d’écrans cristallins jalonnaient la section que nous avons explorée. Les panneaux sont demeurés inertes. Les murs, comme toute la station, sont faits d’un alliage non identifié. Nous n’avons pas pu prélever d’échantillon, nos armes et nos outils ne parvenant pas à attaquer la matière. Nous ne sommes pas parvenus à détruire l’anomalie, ni de l’intérieur ni de l’extérieur. Aucun signe de représailles détecté suite à nos investigations.

En conclusion, l’anomalie semble inerte. Elle a été classée xéno-ignosis. Le Chapitre Space Marine des Tome Keepers veillera à perpétuité sur l’anomalie.

Les Guerriers Célestes et les Chroniqueurs

Chaque Frère de Bataille porte l’insigne des Tome Keepers : une étoile blanche à quatre pointes superposées à un livre noir ouvert. Ce symbole est appeler le Tome Céleste. L’étoile représente GB 6-77, la naine blanche autour de laquelle le monde du Chapitre gravite. Le livre symbolise l’acquisition et l’archivage du savoir. Il est ouvert pour montrer que le savoir est infini et que la connaissance est plus puissante qu’une foi aveugle. Un livre des Tome Keepers n’est jamais présenté fermé, sauf à titre posthume.

En y posant le pied, les Spaces Marines découvrirent un monde oublié de l’Imperium, une poussière dans une galaxie de plusieurs milliards de planètes. Pourtant les autochtones les accueillirent à bras ouverts, car ils les reconnurent comme les guerriers célestes d’antan, les grands héros de l’Humanité. Viator et sa suite furent traités avec tous les honneurs et conduits à Niveneh, la cité principale de la planète, où le conseil planétaire les reçut avec déférence. On narra la longue histoire d’Istrouma aux Spaces Marines, et comment son peuple vint de l’ancienne Terra des millénaires auparavant, et on exhiba maints artéfacts forgés par les meilleurs artisans de la planète. Alors, on leur raconta la grande tragédie qui avait accablé le peuple d’Istrouma. Au fil des millénaires, son espérance de vie avait chuté drastiquement, et les autochtones ne dépassaient que rarement l’âge de 30 ans. Les enfants devenaient des apprentis destinés à maîtriser l’artisanat de prédilection de leur famille. Ils apprenaient vite, et tout était consigné dans des journaux personnels qui seraient transmis à leurs descendants. Les artéfacts présentés à Viator et ses officiers prenaient un nouveau sens : ils n’étaient pas l’œuvre d’une seule personne, mais d’une pléthore d’artisans au cours de maintes vies abrégées. Néanmoins, les Istroumans ne se plaignaient pas de leur existence brève. Ils avaient expliqué à Viator qu’ils savaient que même si on refermait leur livre, leur légende continuerait à vivre à travers leurs mots. La mort, disaient-ils, devait être embrassée et non pas crainte. Les Spaces Marines furent conduits sous la cité de Niveneh où on leur présenta une bibliothèque aussi vaste qu’une ville. Des rues et des avenues étaient dévolues à des millions d’ouvrages et de terminaux d’informations. Sur le rayonnage s’étalaient des éons d’histoire. Le contenu de cette bibliothèque façonnerait le Chapitre pour les millénaires à venir.

Les Tome Keepers

Viator estimait qu’Istrouma et ses habitants étaient prometteurs. Il voyait en eux un peuple robuste et plein de ressources, et le savoir qu’ils avaient accumulés dépassait presque l’entendement. Pour un esprit tactique comme Viator, la simple collection de monographie stratégiques de la bibliothèque justifiait de faire d’Istrouma un Monde Chapitral. Avec la bénédiction du conseil planétaire, les navettes orbitales fondirent des cieux, et on entama la construction d’une Forteresse-Monastère au sommet des Monts du Zaatos, sur l’hostile Pôle Nord de la planète. Pour célébrer l’événement, les Istroumans offrirent à Viator l’un de leurs plus grands trésors : un grimoire conservé en stase intitulé le Livre Blanc. Viator leur rendit hommage en baptisant le Chapitre. On appellerait désormais cet ordre militaire et ses guerriers les Tome Keepers.

Les Premières Recrues

Istrouma s’avéra un choix judicieux pour un Monde Chapitral. Le système planétaire était riche de ressources, et ses quatre mondes habitables fournirent un grand nombre de recrues. Bien des familles envoyaient leurs fils passer l’Épreuve des Pages dans l’espoir qu’ils deviennent des guerriers célestes et honorent leur nom. Les jeunes prometteurs étaient soumis à des défis de force et d’endurance avant d’être envoyés dans les déserts radioactifs pour éprouver leurs compétences de survie. Puis ils s’affrontaient dans des arènes spécialement conçues sous le regard du Maître des Recrues. Nombre d'entre eux n’y survivaient pas. À mesure que les aspirants survivants devenaient des néophytes, ils commençaient à recevoir les organes qui en feraient des Space Marines. Toutefois, lorsqu’ils implantaient le dix-huitième organe, les glandes progénoïdes, les Apothicaires du Chapitre notaient un effet secondaire psychologique curieux. Les Istroumans qui avaient jusqu’ici une espérance de vie réduite étaient virtuellement immortels à présent qu’ils devenaient des Space Marines, et beaucoup luttaient avec cette dichotomie et la crainte de se voir privé de leur place parmi leurs défunts ancêtres. Ce sentiment trouvait un écho parmi le peuple d’Istrouma, qui commençait à ne plus les voir comme les glorieux guerriers qu’ils imaginaient, mais comme des parias. Certains de ces nouveaux Tome Keepers étaient téméraires et se considéraient comme des morts en sursis après avoir outrepassé leur espérance de vie, tandis que d’autres étaient plus renfrognés. Tous, toutefois, n’éprouvaient plus la peur de mourir et acceptaient la fugacité de l’existence encore mieux que leur propre peuple.

La Renaissance des Chroniqueurs

L’Épreuve des Pages

Le processus de sélection des aspirants Tome Keepers s’appelle l’Épreuve des Pages. Elle se déroule le premier jour de chaque mois calendaire sur Istrouma, et des aspirants de tout le système sont réunis sur Niveneh, où l’on met à l’épreuve leur force, leur endurance et leur instinct de survie. Seul le plus déterminé et le plus brave a une chance de devenir un guerrier céleste après avoir été choisi par le Maître des Recrues du Chapitre et le Grand Orateur. Les aspirants qui triomphent sont appelés des Pages jusqu’à la fin de leur entraînement, à l’issue duquel ils deviendront des Frères de Bataille à part entière.

Grâce à un psycho-endoctrinement soutenu, les recrues apprirent à maîtriser leur sombre résolution tout en continuant de ruminer. Nombre d’entre eux utilisaient leurs quelques minutes de temps personnel pour tenir un journal, une habitude de leur vie précédente que les Chapelains (qu’on appellerait plus tard des Orateurs) ne parvenait à étouffer. À mesure que les néophytes devenaient des Frères de Bataille, ils commençaient à prendre des notes sur leurs adversaires et à définir de nouvelles tactiques. Viator observa avec intérêt. Si le Codex Astartes promouvait le respect de la tradition, il encourageait aussi l’innovation. Leur Primarque Roboute Guilliman lui-même ne prisait-il pas la quête de savoir ? À mesure que le Chapitre s’approchait de son plein effectif, Viator invita ses frères à embrasser les coutumes d’Istrouma. Il les encouragea à développer de nouveaux talents et à approfondir leur compréhension de leurs ennemis. On écrivit maints livres. Et au fil des millénaires, on en referma bien d’autres.

Doctrine Martiale

Assaut des Tomes Keepers sur Sanctimonia.

Alors que d’autres Chapitres s’appuient sur l’agressivité ou une puissance de feu supérieure pour vaincre, les Tome Keepers privilégient l’application clinique d’une discipline martiale, et misent sur des tactiques supérieures et la compréhension des facultés ennemies. Outre leur entraînement quotidien, les frères de bataille étudient en profondeur les adversaires qu’ils vont affronter, analyse tous les engagements majeurs des Tome Keepers et apprennent à maîtriser le jargon de bataille du Chapitre. Fort de ce savoir, un Frère de Bataille comprendra la stratégie employée et son rôle grâce à un ordre bref. Chaque frère est en outre encouragé à tenir un journal de ses propres observations au combat, afin d’enrichir les connaissances du Chapitre dans son ensemble et permettre le développement constant de nouvelles tactiques et stratégies.

Chasseurs de Xenos

Depuis la naissance du Chapitre quatre-vingt-six Frères de Batailles ont été détachés dans la Deathwatch, car leur compréhension des Xenos et leurs méticuleux rapports sont une bénédiction pour ce Chapitre d’élite. Leur conflit actuel avec la Dynastie Thokt des Nécrons s’est avéré inestimable dans la guerre pour le Nexus du Paria.

Legerin Heqite

Le joyau de la couronne de la flotte des Tome Keepers est le Legerin Heqite, une Barge de Bataille de classe Excelsis dont la naissance remonte à la Grande Croisade. On raconte que le Primarque Roboute Guilliman arpentait autrefois ses couloirs, et d’aucuns espèrent qu’il le fera de nouveau. Le nom Istrouman de l’astronef peut se traduire par "Traqueur de Vérité".

Croyances du Chapitre

Le culte du Chapitre insiste fortement sur les traditions d’Istrouma et perpétue les enseignements qui placent la science et la raison au-dessus de la superstition et de la foi aveugle. Globalement, les guerriers du Chapitre sont des érudits presque autant qu’ils sont des soldats. Ils sont réfléchis, mesurés et humains, selon les critères impériaux du moins, et ils feront souvent passer la vie des civils avant la leur.

La Fermeture du Livre

Le Livre Blanc
Livre Blanc.jpg

++ Rapport Inquisitorial ++
> Observations sur le Livre Blanc
> Drucasta Xeng (Interrogateur)
> Ordo Hereticus (Gathalamor)
> Saint Ordre de l’Inquisition
> Catégorie : Ouvrages hérétiques
> Sous-catégorie : Tome Keepers
> Niveau d’Accréditation : Sepia

Comme demandé, Monseigneur, voici une description détaillée du soi-disant Livre Blanc des Tome Keepers.

J’ai trouvé le Livre Blanc dans le Librarium de la forteresse chapitrale. S’il n’est pas gardé, il n’est pas aisément accessible pour autant. Il est en fait impossible de s’en approcher, car il est contenu dans une chambre de stase ésotérique dont la conception n’a rien à voir avec le reste du Librarium. Alors que les salles autour de moi sont en granit garni d’étagères de bois, la chambre de stase est faite d’un métal sombre, ancien et piqueté. Les scans révèlent que la distorsion temporelle de champ de stase est approximativement de neuf mille ans, et donc antérieure à la création du Chapitre.

Le Livre Blanc est observable par un petit hublot blindé. Il flotte au-dessus d’un lutrin anti-grav, maintenu parfaitement immobile dans le champ de stase. Le livre fait environ quatre paumes de haut sur six de large, (trois par page), et les pages semblent être faites d’un pseudo-papier et non pas de parchemin. Il est ouvert et me fait face, m’empêchant d’analyser la couverture que je suppose blanche, eu égard au nom du livre. Le fermoir est cependant visible, et il est fait d’argent ou d’un matériau semblable, et gravé de motifs géométriques. Le dos du Livre semble avoir été cassé au regard de la manière dont les pages sont ouvertes, et il y a des traces manifestes de brûlures superficielles. Des marque-pages dépassent à plusieurs endroits, mais il est impossible d’en déduire la signification.

Le livre est ouvert à peu près au milieu, à la page cent quarante-quatre. Je ne saurais dire si c’est délibéré, pour des raisons d’équilibre, ou si cette page a une signification particulière. Je vous enverrai, bien sûr, la transcription complète du texte [voir pièce jointe]. Il est écrit en Haut Gothique, et d’une main ferme. Il mentionne la découverte de la vérité en toutes choses et le fait que le savoir doit être prisé par-dessus tout, rien que je qualifierais d’hérétique. C’est même une maxime que notre ordre suit. Je ne peux qu’imaginer la frustration des Archivistes à l’idée de ne pas pouvoir accéder au savoir immense que semble recéler cet ouvrage.

Les Tome Keepers ont gardé plusieurs traditions d’Istrouma, dont la cérémonie de la Fermeture du Livre. Quand un Frère de Bataille est tué, son livre personnel est récupéré par un Apothicaire en même temps que ses glandes progénoïdes. Après le combat l’un des pairs du guerrier détaillera dans le dernier Chapitre du livre sa mort héroïque. Une cérémonie, officiée par l’Orateur de la Compagnie, célèbre alors les hauts faits du défunt. Le livre est par la suite rituellement fermé et enroulé d’un ruban rouge, symbole de sacrifice. Après un certain temps, les journaux des défunts sont tous envoyés sur Istrouma, à la bibliothèque de Niveneh.

Sceaux de Pureté

Comme la plupart des Space Marines les plus loyaux les Tome Keepers décorent leur armure de Sceaux de Pureté. En outre, chacun est autorisé à ajouter un ruban de parchemin à un sceau, sur lequel il inscrit les noms de ceux qui sont morts à ses côtés. On raconte que quand le Maître de Chapitre Sabium est finalement tombé au combat, ses Sceaux de Pureté contenaient plus de huit cents noms, chacun écrit de sa main.

Jusque dans la Mort, Ils Serviront

Les Dreadnoughts sont vénérés par les Tome Keepers, car ils ont enduré des centaines, sinon des milliers d’années de guerre, et ont de fait accumulé une quantité immense de savoir et d’expérience martiale. Bien qu’ils soient de formidables machines de guerre à part entière, les Dreadnoughts du Chapitre offrent souvent leurs conseils tactiques et stratégiques aux forces de frappe aux côtés desquelles ils combattent et, dans certains cas, reçoivent même la tâche de mener une force d’intervention la tâche ou leur champ de compétence s’avère particulièrement indiqué. Pour les Tome Keepers nés sur Istrouma, les Dreadnoughts ont une signification spéciale, car ils les voient comme l’équilibre idéal entre mort et devoir. Lorsqu’il est inhumé dans un Dreadnought, le Frère de Bataille voit son livre fermé, métaphore de son trépas qui donne à son âme sa place légitime aux côtés de ses ancêtres. Toutefois, par le truchement de la technologie et du corps de Dreadnought, sa dépouille mortelle continue à servir le Chapitre. C’est un destin idéal auquel nombre de Tome Keepers aspirent.

Les Auspices Assoupis

Les Auspices Assoupis sont une secte de prophètes d’Istrouma qui utilisent les rêves comme moyen de divination. Si leur courte espérance de vie empêche les augures de devenir de puissants Psykers, leur talent pour dompter le Warp a conduit le Chapitre à s’en servir comme recrues pour le Librarium. Les auspices les plus notables viennent de la Maison Mahru.

Honneurs de Batailles Sélectionnés

Les Tome Keepers ont combattu lors de nombre de conflits notables, et leur tableau d’honneur regorge de grandes victoires. Ils ont libéré d’innombrables mondes et sauvé des milliards de vies. Et ils se sont fait des ennemis puissants…

La Détonation de 56-Kappa Munita

Le Monde Arsenal de 56-Kappa Munita fut le théâtre du premier engagement à grande échelle des Tome Keepers, en 228.M34. La planète se trouvait sur la route de la Waaagh! Gobrok, qui avait déjà ravagé deux sous-secteurs. En menant une série d’actions spatiales, les Tome Keepers attirèrent les astronefs brinquebalants de Gobrok vers 56-Kappa Munita pour engager le combat à la surface. Quoiqu’en infériorité numérique flagrante, les Tome Keepers menèrent la danse en tendant des embuscades a des colonnes exposées avant de battre en retraite ordonnée tout en occupant une position avantageuse.

De plus en plus enragé face à cet adversaire insaisissable, Gobrok conduisit un assaut général sur les dépôts de munitions cyclopéens de la planète ou les Tome Keepers s’étaient repliés. C’était exactement ce que les Space Marines attendaient. Ayant au préalable évacué les ouvriers, ils firent détoner les explosifs qu’ils avaient placés la et détruisirent Gobrok et la majorité de sa Waaagh!.

Le Conflit de Sanctimonia

En 291 M37, le monde ecclésiarchique de Sanctimonia fut envahi par les forces du Chaos. En quelques mois, le secteur entier fut la proie de l’entropie. Les Tome Keepers répondirent aux appels à l'aide aux côtés d’une Croisade de Black Templars, de deux Couvents de l’Adepta Sororitas et de huit régiments de l’Astra Militarum, et ainsi débuta une campagne pour purger ces mondes.

Les premiers signes de discorde au sein de la coalition se manifestèrent sur le Monde-Ruche de Gleb quand la Chanoinesse Sophira, exécratrice de sorciers de l’Ordre du Suaire d'Argent, s’insurgea de la présence du Maître Archiviste Eshuh et de sa suite d’Épistoliers. Sa défiance envers les Psykers aggrava lourdement les taux de perte, notamment quand les forces ecclésiarchiques ignorèrent les communications télépathiques d’Eshuh. Moins d’un an plus tard, sur le Monde Sanctuaire de Bespax, les Tome Keepers du Capitaine Saduq furent contraints de détruire le Mausoleum Divinito, une vaste crypte abritant les reliques de trois cents martyrs impériaux, quand un conclave de [Démagogue]s y ouvrit un portail Warp. Déjà furieux face à cet acte de profanation, le Ministorum succomba à une rage folle quand Saduq souligna que les dépouilles avaient déjà été martyrisées une fois et qu’une seconde fois ne leur ferait guère plus de mal.

Sur le monde de Fortuit, les Tome Keepers se joignirent à trois régiments de Dephon lors d’un assaut sur une cité occupée. L’Astra Militarum, sous l’égide de Simonius Faulke, Cardinal Palatin de Sanctimonia, s’apprêtait à lancer l’attaque lorsque les Tome Keepers conduisirent un assaut par modules de largage sur la position de l’état-major ennemi. La cité en vue, Faulke ordonna toutefois que l’Astra Militarum avance et massacre l’ennemi au nom de l’Empereur. Il méprisait le plan des Tome Keepers, et arguait que leur prudence reflétait un manque de foi en la protection divine de l’Empereur. Les régiments de Dephon furent décimés pendant leur assaut et les Tome Keepers forcés d’abandonner la mission pour leur permettre de se replier. Les Tome Keepers critiquèrent le mépris de Faulke pour la vie humaine, et ce dernier les accusa de manquement au devoir.

Le coup de grâce survint lorsque les Tome Keepers se joignirent à l’attaque sur Sanctimonia. En assaillant la capitale sainte, les Black Templars et l’Adepta Sororitas ne firent pas de différence entre les Hérétiques et les civils, estimant qu’une décennie sous le joug du Chaos suffirait à corrompre le plus fort des esprits. Si cette posture s’avéra payante a posteriori, les Tome Keepers ne pardonneraient pas à leurs alliés la boucherie dont ils furent témoins. Les Tome Keepers quittèrent Sanctimonia en mésentente avec les Black Templars et l’Ecclésiarchie.

Le Réveil de Salax

Les Noms des Tome Keepers

Sur le monde des Tome Keepers, le patronyme et l’histoire ont une importance cruciale, et nombre de frères de bataille portent un nom propre en plus de leur prénom. Sur Istrouma, on parle souvent de nom de maison plutôt que de nom de famille. Dans le cas du Capitaine Nasiem bal Tergu, son prénom est Nasiem, et son nom Tergu, se référent à sa lignée. Les deux noms sont séparés par "bal" que l'on peut traduire par "de". Dans le cas du Capitaine de la 3e Compagnie des Tome Keepers, il s’agit donc de Nasiem de la Maison Tergu.

En 748.M41, le chœur astropathique d’Istrouma reçut un message brouillé du Monde Minier de l’Adeptus Mechanicus de Salax en périphérie des Tréfonds Hyrakii. Soupçonnant une invasion Ork, une force d’intervention Tome Keepers arriva sur Salax pour trouver la planète entière privée de vie humaine. Plus troublant encore, il n’y avait aucun signe d’une activité Ork quelconque.

Atterrissant près des mines, les Tome Keepers découvrirent des signes de combat qu’ils n’avaient jamais rencontré. Des segments entiers de la station semblaient avoir été rasés, le métal nu scintillant au soleil. Des outils, des armes et de l’équipement étaient abandonnés çà et là, nettement découpés. Des Technoprêtres, il n’y avait aucune trace. Un serf du Chapitre commença à enregistrer la scène, et le Capitaine Ilunae conduisit la force au cœur de la montagne sous les installations. Lorsqu’ils s’enfoncèrent dans les tunnels d’accès, une nuée de créatures métalliques jaillit des ténèbres pour engloutir les Space Marines. Rapidement, des constructs plus grands se joignirent à la mêlée, en se matérialisant à travers la roche, leurs membres acérés découpant avec aisance les Armures Énergétiques. Malgré l’assaut soudain, les Tome Keepers se débarrassèrent de l’ennemi et arpentèrent les tunnels. Ils n’y trouvèrent pas un réseau de cavernes, mais un complexe funéraire nécron jalonné de cryptes de stase. Les Immortels Nécrons furent les premiers à s'éveiller.

Face à un ennemi inconnu, Ilunae lança un "Tiers Hephax" sur le vox, un code de bataille que chaque Tome Keeper connaissait par cœur. Pendant que les Marines Tactiques avançaient vers l’ennemi les Bolters rugissant, les Marines d’Assaut de la Compagnie partirent sur les flancs pour prendre l’adversaire à revers. Les Épées Tronçonneuses mugirent en mordant dans les guerriers de métal, tandis que les Armes Énergétiques fendaient avec bien plus d’aisance les Nécrons. Cependant qu’Ilunae se joignait à la mêlée, ses Devastators installaient des Bombes à Fusion dans le complexe avant de mener la retraite. Les Tome Keepers se replièrent à la surface et la nécropole Nécron détona. Ainsi, les Tome Keepers consignèrent leur premier engagement contre les Nécrons de la Dynastie Thokt, le début d’une guerre qui durerait plus de deux siècles.

L'Ère Indomitus

Les dernières années du 41e Millénaire furent une période éprouvante pour les Tome Keepers. Deux cent ans de guerre contre la Dynastie Thokt avaient déjà décimé le Chapitre quand s’ouvrit la Grande Faille pour déchirer en deux la galaxie. Les Tome Keepers, exsangues, risquaient l’annihilation. Pourtant, le salut survint, et sous une forme improbable. Le Primarque Roboute Guilliman était ressuscité, et dans son sillage venaient les Space Marines Primaris : un nouvel espoir contre les ténèbres. Les Tome Keepers, depuis longtemps vilipendés par l’Adeptus Ministorum et isolés d’autres organisations impériales, voyaient soudainement leurs rangs regarnis. On avait fermé bien trop de livres ces deux derniers siècles. À présent, il y en avait bien plus à ouvrir…

Structure de Compagnie

En descendants des Ultramarines, les Tome Keepers suivent de près les préceptes du Codex Astartes, en particulier au regard de l’organisation du Chapitre et de la structure d’une Compagnie.

La 3e Compagnie des Tome Keepers inclut un mélange de guerriers expérimentés, d’Écus Gris et de Frères de Bataille Primaris nouvellement formés. En tant que Compagnie de Combat, la 3e, qu’on appelle aussi les Briseurs de Dieux a toujours été en première ligne des guerres et des croisades du Chapitre, et récemment en particulier contre les Nécrons de la Dynastie Thokt et la Death Guard de la 13e Croisade Noire d’Abaddon.

L’arrivée de Marines Primaris fut une bénédiction pour la 3e Compagnie, qui reçut la majorité des allocations d’Écus Gris lors de la réorganisation du Chapitre. Retrouvant leurs effectifs de combat, les Briseurs de Dieux rejoignirent la Croisade Indomitus dans le Segmentum Ultima et le Groupe de Combat Kallides. Le savoir des Frères de Bataille de la Compagnie s’avérerait crucial dans la guerre contre les Nécrons du Système Argovon.

La 3e Compagnie des Tome Keepers "Les Briseurs de Dieux"

Les Archivistes des Tome Keepers sont, comme ceux des autres Chapitres, versés dans les disciplines psychiques, de la pyromancie à la géokinésie, en passant par la divination et la technomancie. Pourtant, la grande majorité des Archivistes Tome Keepers se spécialisent dans la télépathie pour envoyer des communications vitales au combat, exalter leurs alliés et perturber l’ennemi. Les Archivistes du Chapitre ont en particulier l’aptitude de renforcer la voix d’un autre afin de galvaniser leurs frères de bataille sur de grande distances. C’est en raison de cette aptitude, appelée Amplification, que le Doyen, l’Orateur et l’Archiviste d’une Compagnie se rassemblent souvent sur le champ de bataille sous la forme d’une unité appeler "Le Triumvirat de la Vérité". Pendant que l’Orateur lit les pages du pesant volume du Doyen, l’Archiviste imprègne ses paroles sagaces et riches de connaissances d’énergies psychiques avant de les envoyer directement dans l’esprit des Frères de Bataille de la Compagnie, afin de les inciter à redoubler de courage et de vaillance.

Voici l’organisation des forces de la 3e Compagnie de Combat des illustres Tome Keepers, guerriers éminemment nobles de l’Adeptus Astartes, lorsqu’ils se sont joints à la Flotte Primus de la Croisade Indomitus. Qu’ils guerroient prestement et que leurs ennemis soient châtiés par leur fureur vertueuse.

Capitaine Nasiem Bal Tergu, Capitaine de la 3e Compagnie, Gardien de la Clef

Couturé de cicatrices et inflexible, le Capitaine Nasiem est un tacticien de génie, un guerrier redoutable et une chef modèle pour la 3e Compagnie des Tome Keepers. Vétéran de deux siècles de guerres, Nasiem a livré d’innombrables batailles contre les Xenos et les hérétiques, mais la majeure partie de son savoir concerne les Nécrons. D’ailleurs Nasiem partage nombre de traits avec ses adversaires Xenos, car il est implacable, intrépide et d’aucuns le prétendent invincible. Promu Capitaine durant la Grande Réorganisation du Chapitre, Nasiem franchit le Rubicon Primaris aussitôt que la technologie pour ce faire fut disponible, car il considérait qu’il lui fallait être au plus proche de ses subalternes Écus Gris. Cette décision s’avéra judicieuse, car il parvint ainsi à unifier sa Compagnie en une force de combat que les Tome Keepers n’avaient plus vu depuis des générations. Nasiem dirige à présent sa Compagnie dans le Nexus Paria, où son savoir des Nécrons est une bénédiction pour l’effort de guerre de ce secteur. Nasiem manie une relique légendaire de son Chapitre : Une Hache Énergétique aussi ancienne que puissante, on dit que mille artisans différents ont dut consacrer leur courte existence à sa création mais malgré sa légende elle reste pour l’instant sans nom.

Doyen de Compagnie Kae Bal Zhune, Porteur du Grimoire Empiricus

Frère Kae vient du monde glaciaire de Kastix, dans la bordure extérieure du Système Istrouma. Peu loquace, il possède une apparence austère qui cache un paternalisme bienveillant dont il couvre les nouvelles recrues de sa Compagnie pour leur enseigner les traditions du Chapitres. Implacable en assaut et invincible en défense, il fut le premier et unique choix de Nasiem pour le poste de Doyen de Compagnie. Il s’est vue confier le Grimoire Empiricus, un livre rempli de savoir inestimable et sagesses tactiques d’où les Tome Keepers ont tiré nombre d’enseignements. Si kae brandit habituellement le livre au bout de la hampe d’un étendard d’Aquila, on l’a déjà vue le porter à la main afin que l’Orateur Sephax en lise les passages les plus exaltants. Comme son Capitaine, Kae a franchi le Rubicon Primaris durant la Grande Réorganisation. Il porte toujours ses épaulières de Sternguard, la Crux Terminatus marquant son statut de vétéran au sein de la Compagnie.

Orateur Sephax, la Jeune Fureur

Grandiloquent et imbu d’une fureur fervente, Sephax est le cœur spirituel de la 3e Compagnie et le second du Capitaine Nasiem. Intégré au Chapitre en tant que Chapelain Écu Gris, Sephax est jeune selon les critères Space Marines, âgé de seulement quarante ans, mais il s’est rapidement fait un nom au combat en tant prédicateur exaltant et guerrier brutal. Le Crozius Arcanum de Sephax a la forme d’une énorme masse à deux mains qu'il manie impunément, chacun de ses moulinets pulvérisant l’armure et la chair de ses adversaires. Il n’est pas étonnant que l’Orateur combatte si souvent aux cotés des éléments d’appui rapproché de la Compagnie, à la tête de charges dévastatrices pour briser l’échine de l’armée ennemie tout en beuglant les préceptes du Grimoire Empiricus. Depuis qu’il a rejoint le Chapitre, Sephax a entrepris d’écrire son propre journal de bataille, et il encourage les Écus Gris du Chapitre à adopter la même pratique.

Épistolier Lykandos, le Chercheur de Vérité

Si Sephax est volubile, Lykandos est taciturne, un reclus virtuel au sein du Chapitre. Détecté comme Psyker latent lorsqu’il était novice, Lykandos a souffert le martyre lors de son entraînement en tant qu’Archiviste Écu Gris, et l’expérience l’a laissé gravement marquer. À ce jour, sa peau est toujours blafarde et cireuse, et son regard est hanté de visions qu’aucun esprit n’aurait dû contempler. Nonobstant, avec l’expérience vient la compréhension, et Lykandos entreprend son devoir avec solennité, car il sait qu’aujourd’hui, plus que jamais, les Psykers Assermentés sont une nécessité pour préserver l’Imperium. En tant qu’Épistolier, Lykandos est un télépathe talentueux responsable des communications sur le champ de bataille. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer sa réserve. D’un simple geste, il peut briser l’esprit d’un ennemi pris au dépourvu, voire le forcer à se plier à sa volonté. Seuls les plus forts mentalement peuvent espérer résister à ses pouvoirs.

Registre Complet de la 3e

État Major de la Compagnie
Les Doyens de Compagnie des Tome Keepers brandissent souvent un vexillum plutôt qu’une bannière. Sous chaque Aquila d’étendard est attaché un épais grimoire dans lequel sont consignés les plus hauts faits de la Compagnie. S’il existe des copies de ces ouvrages, ils font néanmoins l’objet d’un culte et sont protégés sous un puissant champ de force. Le livre que le Doyen de la 3e Compagnie emporte au combat est intitulé le Grimoire Empiricus.

Capitaine Nasiem bal Tergu - Gardien de la Clé

Lieutenant Gadatas bal Nurval
Lieutenant Sanduq bal Kudana
Doyen de la Compagnie Kae bal Zhune
Suite de Commandement

Spécialistes du Chapitre

Orateur Sephax
Archiviste Lykandos
Apothicaire Kelam bal Nureem
Techmarine Rabash bal Raetut

L'Armurerie

2 Chars Predators
2 Chars Vindicators
2 Repulsors
1 Repulsor Executionner
6 Impulsors
2 Rhinos
1 Land Raider
3 Land Speeders (et équipage)
2 Escorteurs Stormtalons (et pilote)
2 Intercepteurs Stormhawks (et pilote)

Dreadnoughts

Dreadnought Vénérable - Frère Vénérable Dhumat, Le Bouclier Éternel
Dreadnought Ironclad - Frère Kasaad
Dreadnought Redemptor - Frère Nadinusur
Dreadnought Redemptor - Frère Inevah

Escouades

Escouade 1: Ligne - Escouade Taulza (1)
Escouade 2: Ligne - Escouade Ishlar
Escouade 3: Ligne - Escouade Harzeem (1)
Escouade 4: Ligne - Escouade Gaudas (2)
Escouade 5: Ligne - Escouade Karime
Escouade 6: Ligne - Escouade Urizu
Escouade 7: Appui Rapproché - Escouade Burias
Escouade 8: Appui Rapproché - Escouade Kadur
Escouade 9: Appui Feu - Escouade Agum
Escouade 10: Appui Feu - Escouade Jagurth (2)
Escouade 11: Patrouilleur - Escouade Lornax (2)(3)
Escouade 12: Patrouilleur - Escouade Marut (3)
Escouade 13: Vétérans - Escouade Darius (4)

Notes

(1). Les escouades Taulza et Harzeem sont des Escouades Tactiques. Au gré des pertes et de la Noctis Aeterna, ces escouades sont devenues des amalgames, et ces vingt guerriers représentent les derniers membres non Primaris de la compagnie.
(2). Les Sergents Gaudas, Jagurth et Lornax sont d’anciens Écus Gris, et ne sont pas nés sur Istrouma.
(3). Détachés de la 10e Compagnie.
(4). Détachés de la 1ère Compagnie.

Éléments Spatiaux

Croiseur: Hariwok
Deux Frégates de classe Gladius

Héraldique des Tome Keepers

Frère de Bataille Eriba, 3e Compagnie, 2e Escouade (ligne).

Livrée et Héraldique

Les Tome Keepers portent une armure de la couleur du vélin. Le symbole du Chapitre figure sur l’épaulière gauche, sauf s’il est supplanté par une Crux Terminatus.

Rôle Tactique

L’insigne de rôle tactique suit les préconisations du Codex Astartes à la lettre.

Marquages de Grade

Les marquages de grade figurent sur le casque. Les Vétérans portent des plaques faciales noires, de même que les Sergents Vétérans qui portent en outrent un casque rouge comme édicté par le Codex. La déviation la plus notable du Codex est le casque de lieutenant, qui est une inversion des couleurs du sergent vétéran. Le Capitaine de Compagnie porte habituellement la livrée blanc cassé du Chapitre, mais avec l’adjonction d’un crâne ou de lauriers. Les armoiries personnelles sont autorisées.

Couleurs de Compagnie

Les couleurs de compagnies sont celles employées par le Codex Astartes, et arborées sur le symbole pectoral.

Chroniques des Tome Keepers

Les Tome Keepers ont livré maintes batailles, et leur héritage martial a été disséminé dans toute la galaxie pendant près de huit millénaires. À l’Ère Indomitus, ce sont de nouvelles légendes que les Tome Keepers écrivent tandis qu’ils braquent leurs Bolters sur les ennemis de l’Humanité, mus par leur implacable quête de savoir et de vérité.

La Quête de la Vérité
M32 La Fondation
  • Une Ère de Carnage

La Guerre de la Bête manque de sonner le glas de l’Imperium. Si la victoire est finalement à la clé, le coût en vies et en ressource est colossal. Frustré par les actions des Hauts Seigneurs de Terra, le Grand Maître des Assassins Drakan Vangorich en fait exécuter la majorité pour virtuellement demeurer le seul dirigeant de l’Imperium. Avec l’appui de Maximus Thane - Seigneur Commandeur de l'Imperium - Vangorich autorise une nouvelle fondation de Space Marines. Le décret est ratifié en 546.M32 et la Quatrième Fondation voit le jour.

  • Un Nouveau Chapitre

L’Adeptus Mechanicus supervise la création de quatre cents Frères de Bataille utilisant le génogerme des fils de Guilliman. Le Capitaine Caelus Viator, un Ultramarine, reçoit le commandement du Chapitre naissant. Pendant les deux décennies suivantes, Viator entraîne ses recrues et mobilise les ressources du Chapitre.

  • Nouvelles Frontières

Le Chapitre s’établit sur le monde d’Istrouma dans le Segmentum Pacificus. Le Chapitre est baptisé les Tome Keepers après s’être vu présenter un manuscrit extrêmement précieux.

  • Anomalie Stellaire

Une structure Xeno est découverte, ceignant la naine blanche du système Istrouma. Elle est indestructible mais ne pose aucune menace. Les Tome Keepers utilisent ses couloirs pour s’exercer au combat dans le vide.

M33-34 Les Xenoguerres
  • Précieuses Leçons

Après avoir subi des raids Aeldaris, les Tome Keepers se joignent à une croisade dans le Segmentum Tempestus pour traquer le Vaisseau-Monde de Biel-Tan. Ils affrontent les insaisissables Xenos sur plusieurs systèmes et sont attirés ce faisant dans les griffes d’autres factions extraterrestres. Après trois ans de guerre contre un empire Ork émergeant, les forces impériales abandonnent la chasse de Biel-Tan et se séparent. Les Tome Keepers recueillent par écrits tous les détails sur leurs adversaires, jurant de ne plus jamais se faire duper par les Xenos.

  • La Waaagh! Gobrok

Le Chapitre est mobilisé pour affronter la Waaagh! Gobrok. Le Boss de Guerre Ork est finalement vaincu sur le monde munitions de 56-Kappa Munita.

  • La Première Amplification

Sur le monde tempétueux de Jagh, l’Archiviste Artax découvre qu’il peut transmettre psychiquement la voix d’autrui, et permet à l’Orateur de la Compagnie de se faire entendre malgré les orages. Tous les Archivistes suivants se voient enseigner cette aptitude lors de leur intronisation.

  • Massacre au Ravin Noir

Sur la lune sombre de Faenor, une escouade de Tome Keepers est assaillie par un ennemi qui semble fait d’ombres. Alors que leurs Frères de Bataille sont éliminés un par un, les deux survivants pénètrent dans les mines de phosphore du Ravin Noir pour y attirer leur adversaire. Piégés dans les ténèbres, ils mettent le feu à la poussière de phosphore qui révèle un nid de Mandragores. Quoiqu’aveuglés, les Space Marines vainquent les Xenos qui n’ont plus nulle part où se cacher.

M35 L’Imperium Divisé
  • Nova Terra Interregnum

L’Ur-conseil de Nova Terra vilipende les Hauts Seigneurs et revendique le règne du Segmentum Pacificus, plongeant l’Imperium dans la guerre civile. Les Tome Keepers font partis des Chapitres envoyés étouffer la rébellion qui dure plus de neuf siècles. Pendant ce temps, les civils de l’Imperium souffrent de l’injustice des forces renégates comme de celles de l’Ecclésiarchie pourtant chargée de les protéger. S’ils livrent bataille avec efficacité et pragmatisme, les Tome Keepers sont désabusés par la tournure du conflit.

M37-39 Censure
  • Foi Malavisée

Suite à une campagne pour libérer le monde ecclésiarchique de Sanctimonia des forces du Chaos, les Tome Keepers sont sanctionnés par l’Adeptus Ministorum pour une série de transgressions apparentes. Si l’Adeptus Astartes n’est pas lié à la loi ecclésiarchique, ni contraint d’en suivre les enseignements, les Tome Keepers s’estiment injustement diffamés par d’autres organisations impériales après la campagne.

  • Activation

Un flamboiement stellaire émis par GB 6-77 illumine le ciel d’Istrouma pendant près d’une heure. Invisible dans l’éclat, l’anomalie stellaire qui ceint l’Étoile se contracte brièvement.

  • La Croisade de Bellrath

Les Tome Keepers rejoignent la croisade pour libérer les Failles de Laanath. Une fois encore, leur mauvaise relation avec l’Adeptus Ministorum éclate en conflit interne, et le Chapitre attire l’attention de l’Ordo Hereticus. Contrariés par leurs alliés supposés, les Tome Keepers choisissent de ne combattre qu’aux côtés des Sons of Medusa contre la race Xeno des Hellgrammites.

M41 La Fin des Temps
  • Un Diamant dans le Charbon

L’Épreuve des Pages donne des résultats décevants et ne fournit qu’un seul aspirant. L’enfant s’appelle Nasiem de la Maison Tergu.

  • Une Nouvelle Menace

Un projet de minage de l’Adeptus Mechanicus met au jour une tombe Nécron sur le monde de Salax. Les Tome Keepers enquêtent et, après une brève bataille, croient les Xenos éradiqués. En réalité, la destruction du complexe funéraire n’a fait que précipiter les protocoles de réanimation de la Dynastie Thokt. Les Tréfonds Hyrakii deviennent une poudrière où les Nécrons cherchent à repousser les indigènes Orks tandis que les Tome Keepers luttent pour contenir tous ces Xenos.

  • L’Iconoclasme de Constantinius

Les Tome Keepers sont à nouveau envoyés sur Nova Terra, où ils rejoignent le Chapitre des Iron Knights pour pacifier la rébellion du renégat Constantinius. L’hérésie de l’ancien Space Marine est telle que le secteur entier est plongé dans la Guerre pendant trente ans.

  • Guerre dans les Tréfonds Hyrakii

Après avoir éradiqué les Orks des Tréfonds Hyrakii, les Nécrons de la Dynastie Thokt jettent leur dévolu sur les mondes impériaux. Les 3e, 4e et 9e Compagnies des Tome Keepers se joignent aux Skitarii de Stygies VIII et à la Legio Honorum pour les défendre. Pendant ce temps, le Chapitre subit de lourdes pertes, dont plusieurs croiseurs et un grand nombre de blindés. Malgré des appels à l’aide répétés, les Tome Keepers et les Stygiens sont livrés à eux-mêmes. Les implacables Nécrons continuent à étendre leur empire.

  • L’Œil s’Ouvre

Abaddon lance sa 13e Croisade Noire. Le Maître de Chapitre Saargon bal Zakir mène tous les guerriers qu’il lui reste de son Chapitre décimé vers l’Œil de la Terreur pour aider les forces impériales. Sa flotte arrive trop tard pour rejoindre la guerre pour Cadia, mais il participe à la défense de Chinchare et Agripinaa. Plus d’une centaine de Frères de Bataille et une vingtaine de blindés sont perdus sur le Monde-Forge. Tandis que les combattants de Chinchare sont virtuellement balayés par des Démons de Nurgle. Si le Chapitre essuie des pertes terribles, son intervention sauve des dizaines de mondes.

  • Cieux de Ténèbres, Cieux de Feu

Cependant que la Noctis Aeterna plonge la galaxie dans les ténèbres, les Auspices Assoupis d’Istrouma notent que les habitants de la planète font d’étranges rêves. Ces milliers de récits troublants poussent les Archivistes des Tome Keepers à intervenir après avoir compris le danger. Les journaux des rêves sont collectés et brûlés, mais on raconte que certains ont été cachés. Cependant que les bûchers refroidissent enfin, une grande balafre fend la galaxie.

  • La Nuit d’un Millier de Rébellions

Des pans entiers du Segmentum Pacificus succombent aux insurrections cependant que des sectes du Chaos se soulèvent sur des dizaines de mondes clés. Le Capitaine Aneser conduit la 5e Compagnie en sous-effectifs sur Kaillic VI, victime du Culte du Plaisir de Vorlak l’Éternel Aveugle. Un rapide assaut par modules de largage des Tome Keepers élimine la hiérarchie de la secte, mais la bataille est loin d’être gagnée. Guidées par l’extatique odeur de la mort, des Démonettes et des Charnelles traversent la trame élimée entre les mondes pour assaillir les Tome Keepers. Si la faille Warp est scellée et les Démons bannis, plus de quarante Tome Keepers sont tués, dont le Capitaine Aneser.

  • La Lumière dans les Ténèbres

Les Tome Keepers ont vent des rumeurs de la renaissance de Roboute Guilliman, le Primarque des Ultramarines et leur primogéniteur. Le Maître de Chapitre Saargon demande confirmation à la Sainte Terra, mais il ne reçoit aucune réponse.

  • Un Émissaire Inattendu

Une petite flotte impériale sous le commandement du Capitaine-Rempart Jasek de l’Adeptus Custodes arrive sur Istrouma. Jasek demande à voir le Maître de Chapitre, mais c’est le Capitaine Abonidas, Maître des Recrues, qui accueille les visiteurs. En arrivant à la Forteresse-Monastère, Jasek annonce que le Chapitre va recevoir des renforts et un tribut de génogerme. La rencontre dure moins d’une heure. Jasek s’en va, laissant derrière lui cent vingt Space Marines Primaris, un stock de génogerme modifié et un ost de personnel technique et médical.

  • La Grande Réorganisation

À son retour sur Istrouma, Saargon accueille ses nouveaux Frères de Bataille à bras ouverts, bien qu’il trouve étrange le peu d’information qui entoure leur arrivée. Le Chapitre est réorganisé pour recevoir les nouveaux Frères de Bataille Écus Gris. La majorité des guerriers existants du Chapitre sont envoyés dans les rangs de la 1ère Compagnie et de la 2e Compagnie, tandis que les 3e et 4e Compagnies accueillent les nouveaux venus. Les Apothicaires du Chapitre essaient les nouveaux génogermes Primaris sur la première promotion de novices avant d’offrir à leurs Frères de Bataille une chance de franchir le Rubicon Primaris. Ils se portent tous volontaires mais, de crainte de perdre un trop grand nombre de vétérans au cours de la procédure, le Maître de Chapitre Saargon exige la plus grande prudence. Nouvellement promu capitaine, Nasiem Bal Tergu est le premier à entreprendre cette périlleuse opération.

L'Ère Indomitus
  • Le Serment

Les Tome Keepers engagent deux Compagnies de combat dans la Croisade Indomitus. La 2e Compagnie rejoint le Groupe de Combat Obéron de la Flotte Tertius cependant qu’il cingle au-delà d’Avernia et le Segmentum Pacificus. Les soulèvements du Chaos vont bon train dans cette région mais ils sont aisément étouffés par l’armada. Le groupe de combat se dirige vers le nord pour relever la base navale assiégée d’Hydraphur. La 3e Compagnie rejoint le Groupe de Combat Kallides de la Flotte Primus dans le Secteur Nephilim, qu’on appelle aujourd’hui le Nexus Paria.

  • Guerre dans le Nexus Paria

Sous le commandement du Capitaine Nasiem, la 3e Compagnie arrive dans le Système Argovon. Ils rejoignent le 43e Navroni et le 109e Samlech de l’Astra Militarum pour éradiquer une Secte Génovore qui a pris l’un des principaux secteurs industriels de la planète Argovon. Le Patriarche est tué par les Tome Keepers, mettant fin à douze mois de guerre et faisant d’Argovon un avant-poste pour les actions militaires de tout le système.

La majorité de la 3e Compagnie se redéploie promptement sur Foronika. La planète est peu peuplée, mais riche en filons de noctilithe, et constitue un atout précieux pour l’Adeptus Mechanicus comme les Nécrons. Aux côtés de Chevaliers de la Maison Boros, les Tome Keepers repoussent les Nécrons d’un des plus grands gisements de Sombreroche. Mais la planète est loin d’être reprise.

Pendant ce temps, une deuxième force sous le commandement du Lieutenant Gadatas se déploie sur Hishrea, la sixième planète du système et la plus éloignée de son soleil. Les Tome Keepers, aux côtés d’autres forces impériales, sont chargés de la destruction de deux portails-dolmens, utilisés par les Nécrons pour faire venir des renforts dans le système. Malgré la reconnaissance effectuée, la percée impériale est prise au dépourvu lorsque des Pylônes Nécrons jaillissent du sol et commencent à décimer ses rangs. Seule l’intervention des Tome Keepers et des Obsidian Jaguars empêche un massacre à grande échelle. Les Portails Dolmens sont finalement détruits après deux mois d’une guerre d’usure, mais la victoire a un goût amer. Une flotte nécropole Nécron s’approche du système, et force à un repli total de la planète.

Reliques du Chapitre

  • Vexilla Indomitus : Cette pierre gravée est issue de la roche mère du monde des Tome Keepers et enchâssée sur la paquetage d’un Frère de Bbataille. Pour le porteur, c’est un lien avec Istrouma, et un témoignage éloquent de sa constitution inébranlable.[1]
  • Heaume de Viator : Ce heaume ouvragé conçu à partir de celui du fondateur du Chapitre inclut des systèmes d’archivage qui ne perdent rien des combats et donnent accès à toutes les doctrines tactiques collectées par les Tome Keepers au fil des millénaires.[2]
  • Le Grimoire d’Istrouma : Conservé d’ordinaire en stase aux côtés du Livre Blanc, ce grimoire est un relique inestimable pour les Tome Keepers, qui comporte les noms de tous les frères de bataille du Chapitre tombés au combat. Sa perte serait une tragédie inconcevable, mais le livre dans son écrin de stase dégage une aura galvanisante indéniable, et les plus grands champions du Chapitre l’apportent parfois sur le champ de bataille.[3]
  • Le Journal d’Artax : Ce grimoire relié en cuir contient des récits d’héroïsme et de dévotion consignés par l’Épistolier Artax, un héros du Chapitre. On raconte que les pages du journal d’Artax recèlent des traces latentes de son esprit qui galvanisent le porteur et guide ses coups.[4]
  • L’Armure Memoriam : Ce harnois de Céramite blanche est couvert de dizaines de sceaux de pureté, chacun portant le nom d’un Tome Keeper dont on a écrit l’ultime Chapitre. On raconte que les leçons des défunts protègent le porteur de l’armure.[5]
  • La Chronique d’Istrouma : Rédigé par le scribe et stratège Kassin bal Ma’an, ce grimoire décrit une série de guerres civiles livrées à l’aube de la civilisation d’Istrouma. Ses pages enluminées regorgent de traités magistraux sur l’art de la guerre et les codes de l’honneur istrouméens. Lors des temps de trouble, un commandant des Tome Keepers peut emporter ce texte en campagne afin d’y puiser l’inspiration pour conduire ses forces à la victoire.[6]

Sources

Pensée du Jour : « Un Esprit libre est un havre pour la Trahison. »
  • White Dwarf N°458 - Index Astartes : Tome Keepers, (Novembre 2020)
  • White Dwarf N°465 - Croisades du Chapitre Tome Keepers, (Juin 2021)
  • White Dwarf N°493 - Le Livre et la Lame, (Octobre 2023)
  1. White Dwarf N°465 - Croisades du Chapitre, Reliques de Croisade - Vexilla Indomitus
  2. White Dwarf N°465 - Croisades du Chapitre, Reliques de Croisade - Heaume de Viator
  3. White Dwarf N°465 - Croisades du Chapitre, Reliques de Croisade - Le Grimoire d’Istrouma
  4. White Dwarf 493 - Le Livre et la Lame, Reliques de Croisade - Le Journal d’Artax
  5. White Dwarf 493 - Le Livre et la Lame, Reliques de Croisade - L’Armure Memoriam
  6. White Dwarf 493 - Le Livre et la Lame, Reliques de Croisade - La Chronique d’Istrouma