Tisseur Céleste

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Arlequin-banner left.jpg
Arlequin-banner right.jpg




Harlequin-center-badge.png
Un Tisseur Céleste.

Les Tisseurs Célestes fondent sur l’ennemi telle une tornade prismatique, en laissant des traînées de couleurs et de lumières hallucinatoires alors qu’ils fendent les rangs ennemis. Leurs pilotes volent dangereusement bas en criant de joie, et une plainte inquiétante emplit l’air comme les Comédiens font tourner leurs Bolas avant de les lancer. Les Tisseurs Célestes accélèrent, dans un bruit sourd de secousse plasmatique qui éclaire leur sillage.

Là où les Motojets traditionnelles des Vaisseaux-Mondes et de Commorragh sont des appareils monoplaces, les Tisseurs Célestes l’Arlequins accueillent un pilote et un cavalier, chacun avec un rôle spécifique. Tandis que le Prince des Airs conduit l’engin rapide comme l’éclair et active l’arme principale, le Grand Pèlerin combat depuis l’arrière de la Motojet, souvent avec des Bolas Stellaires : des charges à plasma lestées pour s’enrouler autour des canons, des jambes ou des cous. Leur détonation peut couper un Space Marine en deux, ou sectionner la jambe d’un marcheur.

Bien que la puissance des Bolas Stellaires soit indéniable, elles ne sont que la moitié de l’armement rituel d’un Tisseur Céleste, et certains Comédiens leur préfèrent donc la longue lame des Vouges Zephyr. Ils manient ces armes avec une habileté consommée, traçant des arcs dans l’air comme ils tranchent des têtes ou fendent des torses dans des gerbes de sang.

Dans la mythologie Aeldari, le Tisseur Céleste était le plus jeune et le plus capricieux des fils du Serpent Cosmique. Le Serpent Cosmique est un totem important pour les Arlequins, car il aurait existé simultanément dans l’univers matériel et dans l’univers psychique, et sa descendance capricieuse aurait été un allié occasionnel de Cegorach. Décrit comme un être gestaltique constitué de centaines de petits serpents volants, le Tisseur Céleste parlait toujours par énigmes, et était toujours pressé et distrait par ses myriades d’envies. On raconte qu’en cadeau au Dieu Moqueur, le Tisseur Céleste se dispersa dans les étoiles, chacune de ses facettes narrant une histoire subtilement différente des prouesses de Cegorach. Ainsi le Tisseur Céleste répandit-il la confusion parmi les ennemis du Dieu Moqueur, et en profita pour les abattre de sa morsure enflammée quand ils avaient le dos tourné.

Traditionnellement, un masque intègre deux bandes de Tisseurs Célestes, leurs prouesses acrobatiques ajoutant une touche de danger et de vitesse à couper le souffle aux représentations des Arlequins. Cependant, certains Grands Masques, comme le Dépit Culminant et la Lune Grignarde, préfèrent aligner de grandes nuées de Tisseurs Célestes, voyant dans un tel déploiement une reproduction rituelle de la nature pléthorique du serpent qui a donné son nom aux Motojets. Lors des conflits comme les Fustigations Gorlianes ou la Chute du Rideau de Lames, cette tactique s’est révélée incroyablement efficace : l’ennemi fut pris de flanc et submergé par des osts d’antigravs légers exécutant la Danse de la Couvée du Serpent Cosmique.

Source

Pensée du Jour : « Une bonne vie est une vie au service de l’Empereur. »
  • Codex Harlequins, V8