Terminator des Legiones Astartes

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Symbol mechanicus.png
L’Omnis Bibliotheca est vaste, peut-être vouliez-vous aller voir quelque chose qui porte le même nom : Terminator

Fruit du projet Armure Tactique Dreadnought, les tenus Terminator sont l’ultime avancée technologique en matière d’amour personnel que l’Imperium a développé. L’Escouade Terminator utilise ces formidables développements avec les meilleures atouts des Vétérans de la Légion pour former des unités d’assaut dévastatrices en première ligne, capable de résister aux tirs ennemis les plus violents et d’écraser l’ennemi avec une puissance impitoyable. Les unités équipées d’Armures Terminator sont particulièrement utiles dans les combats rapprochés intenses, comme les batailles menées dans les profondeurs des Cités-Ruches ou dans les opérations d’abordage des vaisseaux spatiaux.[1]

Justaerin[modifier]

Un Justaerin.
Étant l’une des deux principales formations d’élite au sein des Luna Wolves et, plus tard, des Sons of Horus, les Justaerin en armures noires faisaient la fierté de leur Légion. Chargé de former la "pointe de lance" de la Légion, ils s’aventuraient là où les combats étaient les plus durs, leur attaque visant généralement à détruire le cœur d’une cible adverse ou à décapiter une force ennemie. Premiers partisans de l’utilisation de l’Armure Tactique Dreadnought, beaucoup allaient au combat en tant que Terminators, s’appuyant sur la résilience qu’il leur était offert pour écraser toute résistance et avancer pour massacrer.[2]

Le Linceul[modifier]

Le Linceul.
Le Linceul est un cadre d’élite de guerriers au sein de la Légion de la Death Guard. Sélectionnés par Mortarion et choisis pour leur habileté dans les armes, leur intrépidité et leur endurance éprouvée, ils étaient souvent choisis parmi les Death Guards qui avaient survécu là où leurs camarades étaient tombés. Les membres du Linceul étaient les gardes du corps silencieux de Mortarion, et en temps de paix ou de guerre, on disait qu’au moins deux d’entre eux restaient à moins de quarante-neuf pas de leur Primarque à tout instant.[3]

Boucher Rouge[modifier]

Un Boucher Rouge.
L’Atrocité de Isstvan III a déclenché une folie qui s’était longtemps répandue dans la Légion des World Eaters et son Primarque, une rage assoiffée de sang qui affligeait le cœur même de la Légion et qui a été amplifié par l’horrible chirurgie crânienne hyper-agressive à laquelle beaucoup de World Eaters s’étaient soumis. Sur le champ de bataille de Isstvan III, il y avait des World Eeaters des deux côtés du conflit qui ont totalement succombé, devenant des sauvages frénétiques qui ne pouvaient pas être contrôlés. Plutôt que de "rabaisser" ces guerriers comme cela s’était produit dans le passé (et bien avant l’Hérésie d'Horus), les Apothicaires ont maîtrisé cette folie et l’ont apprivoisé pour une fin bien plus sombre.

Les Techmarines ont fabriqué pour eux des Armures Terminator personnalisées à partir de plaques récupérées, les façonnant à la fois comme armure et comme confinement ; des cellules de prison mécanisées qui pouvaient être immobilisées par un signal à distance. Enchaînés dans les cales des navires de guerre des World Eaters, écumant et hurlant de rage impuissante, les Bouchers Rouges étaient nés. Déchaînés d’abord contre les Loyalistes sur Isstvan V, ces âmes damnées, ivres de colère, furent libérées pour trucider aveuglément l’ennemi, distraire et massacrer avec un abandon sauvage. Peu d’entre eux ont survécu, mais les fragments de leurs Amures Terminator, éclaboussés de sang, ont été retrouvés et refaçonnés pour que de nouveaux combattants puissent les utiliser.[4]

Garde Phénicienne[modifier]

Un Garde Phénicien.
L’oiseau de l’ancien mythe Terran connu sous le nom de phénix était un symbole puissant parmi les Emperor's Children, un exemple de la quête consumante et transformatrice de la Légion pour la perfection. S’inspirant de l’oiseau légendaire, la Garde Phénicienne a formé un cadre d’élite au sein de la Légion, servant principalement de suite personnelle au Primarque Fulgrim. Lorsque la Légion s’acquittait de ses tâches quotidiennes, elle servait de Garde d’Honneur cérémoniale et d’aquilifer sacré, garnie d’une armure polie à base de tyrian, ornée de Sceaux de Serment et portant des armes ciselées d’or et de fabrication compliquée.

Sur le champ de bataille, les Gardes Phéniciens n’en étaient pas moins impressionnants et étaient réputés pour fournir un cercle impénétrable de courage et d’acier, à l’abri de l’approche de tout ennemi qui osait défier leur Primarque. Ils ont combattu dans plusieurs zones de combat, passant des forces d’assaut éclair aux unités tactiques des anciens combattants, mais ce sont leurs Terminators qui étaient les plus craints, leurs compétences martiales étant presque inégalées dans les Légions.[5]

Gorgone[modifier]

Symbol mechanicus.png
L’Omnis Bibliotheca est vaste, peut-être vouliez-vous aller voir quelque chose qui porte le même nom : Gorgon
Une Gorgone.
Étant l’une des nombreuses sous-classes des Armures Tactiques Dreadnought que l’on trouve dans les rangs de la Légion des Iron Hands, la Gorgone était l’une des nombreuses tentatives de Ferrus Manus et de son cadre de Révérends de Fer pour affiner et augmenter les différents motifs des Armures Terminator employés par les forces de la Legiones Astartes. C’est un cas intéressant en ce sens que, bien que plusieurs milliers d’Armures Terminator Tartaros, Cataphractii et Indomitus étaient en service dans la Légion (dont beaucoup étaient utilisés par les guerriers condamnés du Clan Avernii et perdus à Isstvan V), le Primarque lui-même n’était pas entièrement satisfait de l’exécution de l’un ou l’autre de ces modèles et ainsi un type d’armure pour sa Légion n’a jamais été approuvé. L’un des exemples technologiques les plus extrêmes de l’innovation des Iron Hands pour améliorer les conceptions à cet égard a été le prototype dangereux mais puissant de la "Gorgone", qui exigeait de se lier à son porteur. Ferrus Manus ne vivra pas assez longtemps pour l’affiner au maximum de son potentiel.[6]

Dragon Ardent[modifier]

Un Dragon Ardent.
L’élite de la Légion des Salamanders sont les Légionnaires connus sous le nom de Dragons Ardents - des vétérans choisis non seulement pour leurs compétences martiales, mais aussi en raison de leur résilience mentale et de leur capacité de discipline et d’abnégation, car ce sont des valeurs que le Culte Prométhéen tient en haute estime. Testé et endurci dans les flammes de la guerre, tout comme une lame est trempé dans les flammes de la forge, les Dragons Ardents sont infatigables et implacables, possédant une capacité de combat singulière qui frôle la résilience irréelle et légendaire Il s’agit autant de leur volonté phénoménale que de leur physiologie surhumaine ou de leurs bras et armures superlativement façonnés.

Dans sa sagesse, Vulkan s’est assurée que les Dragons Ardents assurent des traditions et remplissent de nombreux rôles dans les rangs, plutôt que d’être concentrés dans des cadres élitistes comme c’est le cas dans les autres Légions, pour mieux servir d’exemples, de champions et de protecteurs. Il existait cependant des exceptions à cette pratique, comme les Gardes du Braiser qui servaient de prétoriens et de conseillers à leur Primarque. Les bandes de guerriers des Dragons Ardents, le plus souvent vêtus d’une Armure Terminator de fabrication exquise, furent formés pour servir de troupes de choc et de briseurs de ligne pour la Légion dans les batailles les plus meurtrières qu’elle entreprenait.[7]

Tyran de Siège[modifier]

Un Tyran de Siège.
Les Terminators Tyrans de Siège étaient à l’avant-garde de toute formation de brise-siège des Iron Warriors. Revêtus d’une épaisse Armure Cataphractii et crachant une pluie incessante de missiles hautement explosifs depuis leurs Lances-Missiles Cyclones montés sur l’armure, ces implacables guerriers étaient des briseurs de siège d’une compétence inégalée. Le triste spectacle de ces guerriers pataugeant dans des tempêtes de tirs de lasers et d’obus, brisant stoïquement tout obstacle devant eux à coups de Poing Tronçonneur et de Grenade Krak, était devenu synonyme de la colère de Perturabo.

Recrutés parmi les Iron Warriors les plus endurcis, les Terminators Tyrans de Siège étaient censés braver le feu ennemi le plus féroce sans se soucier de leur propre survie - plus encore que les autres membres de leur sinistre fraternité, ils comprenaient l’arithmétique de la guerre et étaient toujours prêts à se sacrifier dans le sang pour assurer la victoire. Le plus souvent présents dans les rangs du Stor-Bezashk, les maîtres de siège d’élite de la IVe Légion, et déployés dans d’autres Grands Bataillons selon les besoins pour soutenir les actions de siège et d’assaut, les Terminators Tyrans de Siège ont souvent été au premier plan des batailles les plus cataclysmiques de la Grande Croisade.[8]

Dominator[modifier]

Un Dominator (ou Tyranthikos).
Autrefois fièrement honorés comme étant sans égal parmi leurs frères et dotés du rôle de la suite de leur géniteur, les Tyranthikos, ou Dominators, ont été relevés de leur fonction la plus précieuse après les événements de la Bataille de Phall. Le dévoilement par Perturabo de ses automates du "Cercle de Fer" a évincée l’ancienne garde rapprochée du Primarque et a renvoyé les guerriers vétérans en première ligne de la campagne du Maître de Guerre vers Terra. Leur expérience du combat ayant été remplacée par les moteurs logiques calculés du Cercle de Fer et leur honneur ayant été entaché, les Dominators en voulurent de plus en plus à leur commandement de la Légion et une haine effrénée envers les automates qui les avaient remplacés a grandit en eux.[9]

Ceux qui Étaient Autrefois Honorés[modifier]

Les cohortes de Dominators existent au purgatoire, dépouillées des honneurs qui leur avaient été accordés par leur Primarque et forcées de servir en première ligne des assauts les plus épuisants. Autrefois, ils étaient les gardes du corps de Perturabo lui-même, et jouissaient d’une grande estime de la part du Primarque et de la Légion, mais leur échec à la bataille de Phall les a réduits à l’état misérable dans lequel ils se trouvaient pendant l’Hérésie d’Horus. Les automates du Cercle de Fer qui les avaient remplacés comme gardes du corps de Perturabo étaient un rappel constant de leurs échecs lors des premières salves de l’Hérésie d’Horus et devinrent l’objet d’un mépris malicieux.[10]

Lernéen[modifier]

Un Lernéen.
Bien que l’Alpha Legion maintenait et déployait tout le spectre des configurations des unités des Legiones Astartes, peu connaissaient les Escouades Terminators Lernéens. Ce n’est pas parce qu’ils cherchaient à dissimuler leur existence, mais plutôt parce qu’ils laissaient rarement derrière eux des témoins de leurs actes. Comme la bête qui porte leur nom et qui est l’icône de la Légion, les Lernéens étaient une légende obscure et l’objet d’une terreur voilée. Ils étaient les mâchoires grinçantes de l’Hydre aux multiples têtes, l’assaut furieux inattendu et sans pitié. Et comme la bête du mythe, ils étaient pratiquement impossibles à tuer.

Les Lernéens étaient vêtus d’Armures Tactiques Cataphractii avec des parures baroques et étaient armés de chargeurs Volkite, ce qui en faisait de redoutables unités d’assaut rapproché et de fer de lance d’avant-garde contre lesquelles peu d’ennemis pouvaient affronter. Dans la bataille, ils avançaient sans relâche sur l’ennemi avec une fureur contrôlée et tuant tout ennemi qui n’était pas poussé à la déroute devant eux. Une fois leur objectif assuré, ils le tenaient obstinément contre toute contre-attaque, comme la grande bête aux mâchoires serrées contre sa proie condamnée.[11]

Fulmentarus[modifier]

Des Fulmentarus.
Dans les Escouades Terminators Fulmentarus, on peut voir l’un des nombreux exemples du génie de la Roboute Guilliman. Ayant observé son frère le Primarque Perturabo, le maître de la Légion des Iron Warriors, déployer ses escouades Terminators Tyran de Siège dans la bataille, Guilliman a jugé la tactique digne d’être reprise. Comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises, Roboute Guilliman a ordonné la création d’un certain nombre d’unités similaires dans sa propre Légion afin d’étudier et d’améliorer l’innovation de Perturabo, prouvant une fois de plus qu’il était le maître de toutes les myriades de disciplines de la guerre.

Les guerriers Fulmentarus furent équipés d’une Armure Terminator de type Cataphractii, améliorée pour porter une série de systèmes de ciblage qui permettent à chacun de combiner leurs tirs de manière très coordonnée. Combinés à un système d’armes lourdes comme l’Autocanon ou le Lance-Missiles Cyclone utilisé pour la première fois par les Terminators de Siège des Iron Warriors, ces capteurs firent des Fulmentarus de redoutabled unitéd d’assaut lourd qui, sans l’Hérésie d’Horus, aurait pu un jour entrer en service au sein des Legiones Astartes.[12]

Scarabée Occulte[modifier]

Un Scarabée Occulte.
Les Sekhmet, également connus sous le nom de Scarabée Occulte en dehors de leur Légion, étaient l’élite de la Première Compagnie des Thousand Sons, et lorsqu’ils étaient appelés à le faire, ils servaient de garde du corps personnel à Magnus. Revêtus de l’Armure Terminator, chacun d’entre eux était un initié des Mystères de Prospero qui avait sublimé ses capacités et ses émotions dans les plus hauts niveaux de contrôle spirituel, et était capable d’éviter les blessures par la simple force d’une volonté unifiée qui, même pour un Space Marine, se serait avérée mortelle.

Marqués par le scarabée de jade lié à leur armure, ils se distinguaient des autres membres de la Légion, une fraternité dans une fraternité. Capables de garder leur esprit aux plus hauts niveaux des Énumérations, les Scarabées Occultes combattaient avec une précision et un contrôle si unifiés qu’ils semblaient moins des guerriers de chair et de sang, mais plus des automates sculptés sous forme d’hommes.[13]

Varagyr[modifier]

Un Varagyr.
Les Varagyrs étaient les guerriers élus de Leman Russ, choisis personnellement dans sa propre Grande Compagnie pour former sa garde personnelle, ses proches compagnons de guerre et ses conseillers. Pour avoir atteint un tel rang et une telle position, chacun s’était distingué au combat à de nombreuses reprises, et chacun avait forgé sa propre saga qui valait la peine d’être racontée.

Plus que tout autre de ses fils, ils étaient les loups de sa meute ; marqués par la peau de la grande bête qui ornait leur armure, et adopter cet honneur signifiait plus que simplement marcher dans l’ombre du Roi-Loup et donner sa vie pour lui si besoin est, cela signifiait quelque chose de beaucoup plus important. Cela signifiait qu’au moins pour un temps, ils allaient renoncer à la possibilité de mener leurs Frères de Bataille, de regarder pendant que d’autres frappaient, de tenir bon et de ne chercher la gloire du combat que lorsque leur seigneur l’ordonnerait. Cependant, lorsqu’une fureur aussi froide était déclenchée, elle s’abattait comme un coup de foudre sur l’ennemi.[14]

Keshig d'Ébène[modifier]

Un Keshig d’Ébène.
Le Kharash servait de poste rituel d’expiation et de rédemption pour les péchés et les manquements à l’honneur au sein des White Scars, et un chemin rapide vers la gloire. Déployé dans le cadre de sièges et d’autres conflits de haute intensité, le Kharash servait à protéger les contingents plus fragiles des White Scars, en expiant leurs péchés perçus non seulement par la poursuite de la gloire martiale, mais aussi par la protection de leurs frères. Vêtus de céramite noire, le Keshig d’Ébène étaient instantanément reconnaissables comme de formidables guerriers, tant pour l’ennemi que pour leurs frères. Les membres du Keshig d’Ébène qui avaient survécu à leur service au sein de la Légion ont été jugés dignes, et sont souvent retournés à leur poste précédent ou, parfois, à d’autres rôles correspondant à leur nouvelle identité.

Les Armures Terminator n’avaient généralement pas eu beaucoup de succès auprès des White Scars. Pourtant, comme dans tous les conflits, pendant la Grande Croisade, chaque Légion avait utilisé tout ce dont elle disposait pour combattre au nom ou contre le jeune Imperium. Parmi les White Scars, le Kharash était l’une des seules unités à utiliser des Armures Terminator, car les Keshig d’Ebène dépendaient moins de leur vitesse et de leur agilité que de leur force et de leur taille.[15]

Atramentar[modifier]

Un Atramentar.
L’élite en Armure Terminator de la Première Compagnie des Night Lords, les Atramentar étaient équipés des meilleures armes que possédait la Légion et les maniaient avec un talent meurtrier. En plus de cet armement redoutable et de ces formidables prouesses meurtrières, les Atramentar étaient tout aussi frondeurs et rebelles que le reste de leur Légion. La tâche de commander une telle force ne pouvait être accomplie que par les chefs les plus déterminés, ceux qui voulaient et pouvaient démontrer ce qu’ils demandaient à leurs protégés sur les innombrables champs de bataille de la Grande Croisade. C’est dans ces circonstances que les Atramentar excellaient en tant que troupes de choc, avec toute leur irascibilité et leur méchanceté correctement canalisées, prêtes à se déchaîner dans un crescendo de sauvagerie contre quiconque osait se dresser devant elles.[16]

L'Ombre d'un Meurtre[modifier]

Pour les guerriers de l’Atramentar, aucun acte n’était indigne d’eux et toute prétention à un combat honorable avait été abandonnée depuis longtemps. Ne cherchant qu’à achever leur ennemi de la manière la plus douloureuse et la plus indigne, ils utilisent la tromperie et la ruse pour lancer des attaques malveillantes et sournoises, n’affrontant jamais leur adversaire dans un engagement honnête, s’abaissant même à pousser leurs propres frères avant un coup mortel afin de le contrer eux-mêmes.[17]

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « La blessure d’une balle est pure extase comparée à la damnation. »
  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  • The Horus Heresy, Book Two - Massacre
  • The Horus Heresy, Book Three - Extermination
  • The Horus Heresy, Book Five - Tempest
  • The Horus Heresy, Book Seven - Inferno
  • The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence
  • The Horus Heresy - The Siege of Hydra Cordatus : Sundering of the Cadmean Citadel
  • The Horus Heresy - The Defense of Sotha : Aegida's Lament
<references/
  1. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Battles in the Age of Darkness & Space Marine Legion Crusade Army List - Legion Terminator Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Appendix I - Justaerin Terminator Squads (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Appendix I- The Deathshroud (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Appendix - The Red Butchers (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Appendix - Phoenix Terminator Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Appendix - Gorgon Terminator Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Appendix - Firedrake Terminator Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. The Horus Heresy, Book Three - Extermination, Chapter Space Marine Legion Army List Appendix - Tyrant Siege Terminator Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  9. The Horus Heresy - The Siege of Hydra Cordatus : Iron Warriors Dominator Cohort (traduit de l’anglais par Guilhem)
  10. The Horus Heresy - The Siege of Hydra Cordatus : Iron Warriors Dominator Cohort - Those Once Honoured (traduit de l’anglais par Guilhem)
  11. The Horus Heresy, Book Three - Extermination, Chapter Space Marine Legion Army List Appendix - Lernaean Terminator Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  12. The Horus Heresy, Book Five - Tempest, Chapter Space Marine Legion Crusade Army List Additions - Fulmentarus Terminator Strike Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  13. The Horus Heresy, Book Seven - Inferno, Chapter Space Marine Legion Army List Appendix - Sekhmet Terminator Cabal (traduit de l'anglais par Guilhem)
  14. The Horus Heresy, Book Seven - Inferno, Chapter Space Marine Legion Army List Appendix - Varagyr Wolf Guard Terminator Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  15. The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Legiones Astartes Appendix : The White Scars - The Ebon Keshig (traduit de l'anglais par Guilhem)
  16. The Horus Heresy - The Defense of Sotha : Night Lords Atramentar Squad (traduit de l'anglais par Guilhem)
  17. The Horus Heresy - The Defense of Sotha : Night Lords Atramentar Squad - Cloaked in Murder (traduit de l'anglais par Guilhem)