Space Marine du Chaos

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Sm chaos banner.pngSm chaos symbol light.png
Sm chaos banner left.jpg
Sm chaos banner right.jpg
DeathwatchBar.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png




Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Sm chaos page corner.pngShackle2.jpg
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos gothic.jpg
Sm chaos angle.png
Sm chaos angle.png
Un Space Marine du Chaos.
« Plus longue est la chute de ceux qui atteignent les sommets de la gloire lorsqu’ils plongent dans les abysses. »
Chaos symbol.png


L’Adeptus Astartes fut créé en tant que force armée ultime de l’Empereur. D’une taille dépassant les deux mètres, chaque Space Marine a reçu les glandes progénoïdes des Primarques, qui ont renforcé son squelette et sa musculature, et l’ont doté d’un second cœur, ainsi que d’organes spéciaux permettant de combattre et de survivre dans les pires conditions. Ils recouvrent de leurs blessures à une vitesse remarquable et sont quasi insensibles à la douleur. Leur volonté est endurcie par un entraînement constant, et ils se battent avec ferveur sans hésitation, ni pitié, ni lâcheté. À tout cela s’ajoutent les meilleures armes et armures de la galaxie pour faire des Space Marines les plus redoutables combattants de l’Imperium.

Les Space Marines du Chaos possèdent tous ces atouts, assortis des pouvoirs du Chaos et d’une dévotion fanatique à ses divinités. Depuis l’Hérésie d'Horus, les Space Marines n’ont eu de cesse de succomber à l’attrait du Chaos, que ce soit pour servir des idéaux, ou pour poursuivre des objectifs, plus personnels. Reniant l’Imperium et la lumière de l’Empereur, ces guerriers savent qu’ils ne connaîtront ni la paix ni le pardon. Ils sont irrémédiablement voués à suivre leur nouvelle voie, et ne peuvent espérer aucune clémence de la part de leurs Frères de Bataille de jadis.

L’armement des Space Marines du Chaos diffère peu de celui de leurs homologues Loyalistes car le matériel de l’Adeptus Astartes est conçu pour durer. Leur arme de base demeure le Bolter, dont certaines variantes datent de dix mille ans, bien que les unités affectionnant le combat rapproché favorisent également les Pistolets Bolters accompagnés de lames, voire d’Épées ou de Haches Tronçonneuses. L’uniformité est rare entre les escouades, car l’organisation de l’ancienne Légion ou Chapitre a volé en éclats lorsque ses combattants se sont tournés vers le Chaos. Au lieu d’un Sergent, une bande de Space Marines du Chaos suit le plus fort et le plus impitoyable de ses membres. Ces guerriers couverts de sang luttent pour la faveur des Dieux afin de devenir eux-mêmes de puissants champions. Leur équipement varie sensiblement et peut comprendre des armes prises en guise de trophées sur des ennemis vaincus, et des éléments ésotériques datant de l’Hérésie et entretenus avec le plus grand soin. Les champions de ces unités luttent âprement pour s’élever dans les rangs des Space Marines du Chaos, et répandent le sang des plus redoutables ennemis afin d’attirer sur eux le regard des Dieux Sombres.

L'Armure Énergétique des Space Marines du Chaos

Au temps de l’Hérésie, les armures de croisade étaient en train de disparaître au sein des Légions, cédant leur place à des versions améliorées des armures Space Marines. En dépit de cela, la férocité des combats obligea les deux camps à remettre en service leurs anciennes armures, ainsi qu’à cannibaliser celles de leurs frères tombés pour remplacer leur matériel détruit.

Les |armures des Légions Traîtresses reflètent cette période troublée et arborent généralement des plaques de plastacier rivetées au lieu de la céramite lisse des modèles plus récents. Des câbles d’alimentation exposés se fondent en veines et en tendons, et de nombreux Space Marines du Chaos individualisent leurs armures par des cimiers, des cornes, des crânes, des chaînes et des piques. L’armure des renégats les plus récents peut être quasi identique à celles employées par leur ancien Chapitre, mis à part le retrait ou la perversion des symboles d’allégeance à l’Empereur. Mais le plus souvent, leur longue exposition au Warp aura profondément altéré ces armures : il peut en émerger des épines ou des crêtes osseuses, ou bien des écailles luisant d’une énergie iridescente.

L'Hereticus Astartes

« Une seul d’entre nous vaut plus de dix de vos soi-disant guerriers. Vous avez autant de chance de nous vaincre que votre pathétique Imperium en a de résister à la déferlante de démence qui fond sur lui. Agenouillez-vous devant nous, mortels, car nous sommes les émissaires de la ruine… »
- Ashrok Korda, Aspirant champion de la Black Legion.
Chaos symbol.png


ChaosBlackLegion.png
ChaosEmperorChildren.png

L’infâme Hereticus Astartes fait partie des menaces les plus dangereuses qui planent sur l’Imperium. Depuis des bastions sinistres venus de l’Œil de la Terreur et le Maelström, d’imposantes forteresses érigées sur des lunes obscures, des Mondes Morts ou des nébuleuses de ténèbres, ils chassent ceux qu’ils avaient autrefois juré de protéger. Jadis fiers et majestueux, les guerriers qui composent l’Hereticus Astartes ne sont désormais plus que des champions amers, égocentriques et retors, voués aux Dieux Sombres.

Les membres de l’Hereticus Astartes sont à juste titre craints. Ils sont dotés des aptitudes posshumaines, de l’entraînement d’élite et de l’arsenal dévastateur de leur, homologues loyalistes, mais aussi de pouvoirs surnaturels glanés par le truchement de pactes impies avec les Dieux Sombres. Dix mille ans durant, ils ont hanté l’Imperium et mis ses mondes a sac, depuis les régions vidées où l’espace réel côtoie le Warp. Certains d’entre eux, tirant profit de la nature atemporelle de l’Immaterium, sont même des survivants de l’Hérésie d’Horus. Pour ces vétérans millénaires, la Longue Guerre contre l’Imperium n’a jamais cessé. Bien sûr, ce ne sont pas les seuls hérétiques à avoir été déchus des rangs honorables de l’Adeptes Astartes. Au cours des milliers d’années qui ont suivi la trahison des Légions Renégates originelles, d’autres Space Marines sont devenus des félons en quête de pouvoir, de vengeance ou de quelque autre ambition hérétique indicible.

ChaosAlphLegion.png
ChaosWordBearers.png

Bien que doté de pouvoirs physiques surhumains, chaque Space Marine a été jadis un homme, et comme tout homme imbu de pouvoir, confronté au choix de faire le bien ou le mal. Son corps a été amélioré génétiquement par le biais d’une science occulte, enrichi d’organes spécialises et de sens améliorés, et ses muscles et ses os ont été empreints d’une force et d’une densité prodigieuses. Hypnoconditionné pour recevoir un savoir technique et martial exhaustif, il s’est entraîné sans relâche pour affiner ses compétences dans le maniement des armes toutes plus sophistiquées. Quand un tel parangon est déchu, il sombre plus profondément que quiconque. Affranchi de ses responsabilités, l’hérétique est alors capable de s’adonner pleinement à une liberté inédite. Son physique et son mental sublimés sont alors consacrés aux actes les plus répréhensibles.

Nés pour la guerre, les membres de l’Hereticus Astartes satisfont leurs ambitions malsaines grâce à la suprématie militaire. Outre leurs aptitudes martiales et leur soit de victoire, ils sont superbement équipés. Ils portent de massives Armures Énergétiques dont certains éléments antiques côtoient des pièces cannibalisées au cours de guerres plus récentes. La majeure partie de leur harnois qui n’est pas déformée par une exposition prolongée à l’énergie mutagène du Warp est grotesquement décorée ; cornes et crocs affublent ainsi des heaumes au faciès grimaçant. Certains Space Marines du Chaos concluent des pactes avec les infâmes résidents du Warp, et manient alors des lames possédées par des Démons, ou ont appris comment utiliser des pouvoirs impies pour maudire leurs ennemis.

Les événements de l’Hérésie d’Horus appartiennent depuis longtemps au registre du mythe, et la plèbe impériale ignore tout de cette époque tumultueuse. Dix mille ans ont occulté ces sombres jours où Horus a presque soumis l’Humanité au joug du Chaos, et les Légions organisées qui livrèrent bataille sur l’antique Terra sont aujourd’hui méconnaissables. Des millénaires de jalousie et de querelles intestines ont brisé la plupart en compagnies ou bandes de tailles diverses. Chacune est menée par un seigneur ou un Champion du Chaos qui suit sa propre destinée. D’autres s’estiment libres de poursuivre des occupations nouvelles, comme nourrir leur passion pour les savoirs interdits. Certains membres de l’Hereticus Astartes ne cherchent qu’à s’infliger douleur et plaisir en poussant leur corps et leur esprit dans leurs retranchements, en quête d’une récompense sensorielle qu’on leur refusait jusqu’alors. D’autres ne convoitent que la perfection dans l’art d’infliger la mort ou le tourment, et affinent leurs talents sur d’innombrables mondes.

Les plus fervents adorateurs des Puissances Obscures se regroupent en escouades bénins par un dieu tutélaire, et arborent fièrement sa marque. Certains s’adonnent sans réserve à tous les Dieux du Chaos tandis que d’autres rejettent toute forme d’obséquiosité pour se déclarer libres. Or, que ces guerriers le veuillent ou non, leurs actions sanguinaires servent la volonté des Dieux Sombres, et tous sont les esclaves des ténèbres du Warp.

Les Équipes d'Extermination Renégates

ChaosIronWarriors.png
ChaosDeathGuard.png

Selon la Légion Renégate ou la bande dont ils sont issus, et le Dieu Sombre qu’ils vénèrent, les guerriers de l’Hereticus Astartes varient grandement tant en termes d’apparence que de doctrines de combat. S’il est vrai que des âmes perverses sauront se reconnaître et se rapprocher, il est néanmoins tout aussi probable pour une Équipe d’Extermination de réunir des Légionnaires aux objectifs disparates que des guerriers qui partagent un dessein et un désir communs.

L’Hereticus Astartes est naturellement rompu à la guerre non conventionnelle. Dès la fin de l’Hérésie d’Horus, la majeure partie des Légions Renégates originelles s’est scindée en bandes organisées autour des champions les plus puissants et impitoyables. Les Légionnaires méprisent l’autorité feinte, et la trahison fait partie intégrante de leur mode de vie. Ils n’ont de respect que pour le pouvoir ; les diriger exige une force physique et mentale immense, et ils sont sans pitié quand leur meneur vient à échouer. Les guerriers ont tendance à se cristalliser en petites unités autour de champions qui, à leur tour, orbitent autour de seigneurs de guerre. Quand bien même elles opèrent au sein d’une bande de guerre, nombre de ces escouades sont des forces indépendantes à part entière, mues par leurs propres désirs. Les Angels of Pain ont ainsi mobilisé sept escouades dans le Piège de Nachmund pendant des années, dont les Ravageurs de Sorkhos et les Porteurs de la Vérité. Durant tout ce temps, la plupart ne sont jamais entrés en contact avec leurs homologues.

ChaosThousandSons.png
ChaosWorldEaters.png

Le Choraplex et, plus généralement, le Piège de Nachmund devint le terrain de chasse d’Équipes d’Extermination de Légionnaires qui s’emparèrent de plusieurs territoires. Certaines bandes de guerre se résumaient à une simple Équipe d’Extermination, comme les Profanateurs d’Azmodial, jadis membres de la Légion des Word Bearers, qui terrorisaient la lune orpheline souillée par le Warp appelée l’Enfant du Désarroi, dans les Maleterres. D’autres Équipes d’Extermination agissaient sous la bannière de leur Légion Renégate, comme les Collecteurs de Perfection, qui assouvirent les caprices dépravés du Primarque Démon Fulgrim dans les fosses à plaisir de Delactatis Magna. Les Molosses d’Angron suivirent les ordres sanguinaires du Primarque Démon des World Eaters, et massacrèrent les occupants de l’avant-poste OBS-113-ΣΩ de la Marine Impériale.

Les guerriers d’une Équipe d’Extermination de Légionnaires sont aussi hétéroclites que les Équipes d’Extermination elles-mêmes. Certains, comme les Silencieux, des fils renégats de Corvus Corax, sont des tueurs d’élite. En quelques semaines, ils se sont emparés de la frégate impériale Implacable Spear en assassinant les membres clés de son équipage sans être détectés. À contrario, certains guerriers ne sont guère plus que des monstres, tels les Faucheurs de Khargos le Boucher, une Équipe d’Extermination de la bande des adorateurs de Khorne des Bloodgorged. Eux aussi se sont emparés d’un navire impérial, mais grâce à des techniques radicalement différentes des Silencieux. Dans la même veine, d’autres Équipes d’Extermination réunissent les partisans d’un même dieu.

La Confrérie Pourrie vénère Nurgle, le Dieu de la Peste, et concocte des maladies dans l’Écueil d’Hekkate pour les répandre sur les populations du Choraplex. La Coterie du Changement Radical est dévouée à Tzeentch, l’Architecte du Changement, et a fait de l’astéroïde 0031A859F un nid de sorcellerie rampante. Et bien sûr, il existe aussi des Équipes d’Extermination qui vénèrent plusieurs, tous, voire aucun des Dieux du Chaos.

ChaosNightLords.png

Les Équipes d’Extermination de Légionnaires se créent de diverses manières. Certaines ont toujours combattu ainsi, formées de vétérans dont l’expérience partagée remonte à la Grande Croisade. C’est notamment le cas des Écorchelames des Night Lords, une escouade qui a érigé une forêt entière faite des os et des peaux de leurs victimes sur le monde corrompu de Garrethe. D’autres, quand ce n’était pas sous la contrainte, ont volontairement gravité autour de puissants champions aussi cruels que charismatiques. Certaines Équipes d’Extermination sont le fruit du hasard, rassemblant les survivants de batailles désastreuses, ou des guerriers ayant fait cause commune. Chacun des guerriers de l’Équipe d’Extermination des Noires-Âmes vient d’une Légion ou d’une bande renégate différente. Certains sont des exilés, ou des survivants solitaires, mais tous haïssent l’Imperium et n’éprouvent aucune loyauté pour un seigneur de guerre de l’Hereticus Astartes. Nihilistes à l’extrême, ils ne cherchent qu’à détruire ce qu’ils ne peuvent pas exploiter.

Certaines Équipes d’Extermination sont mobilisées par les suzerains de leur bande de guerre de manière provisoire, pour exécuter une mission précise, ou pour éloigner des rivaux en les envoyant à la mort. Le Seigneur de Guerre Rannok Ironarm des Iron Warriors chargea ainsi Drar Falkos d’assaillir l’Astéroïde de Défense 9375Y837X de la Sphère Halo, tenu par un contingent de l’Astra Militarum, incluant des Fils du Tempestus. Rempli de Serviteurs à armement lourd et hérissé de batteries d’armes, l’astéroïde semblait impossible à capturer, même pour une Équipe d’Extermination de guerriers posthumains. Néanmoins, Falkos triompha, et la rumeur de sa victoire lui valut tant de partisans que lorsqu’il se retourna contre Ironarm, il déposséda l’ancien seigneur de guerre de son navire et de tous ses bastions.

Qu’elles soient autonomes ou suivent les ordres d’un champion, d’un seigneur de guerre, voire d’un Primarque Démon, les Équipes d’Extermination de Légionnaires exécutent toutes sortes de missions. Certaines ne sont guère plus que des meutes de bêtes en maraude en quête d’une boucherie à perpétrer. D’autres mènent de sombres rituels afin d’apaiser les Dieux du Chaos et gagner leurs faveurs. Certaines, comme celles mandatées par Abaddon le Fléau dans le Piège de Nachmund, sont le préambule d’une invasion. Leur tâche est d’ouvrir la voie à des forces plus imposantes, de capter l’attention des défenseurs, de saboter les installations et de répandre la terreur. Nombre d’entre elles cherchent la gloire dans l’espoir de s’attirer les bénédictions des dieux et plus de partisans, ou à mettre la main sur des artefacts et des armes occultes : de tels objets sont très prisés, et peuvent conférer à leurs détenteurs des pouvoirs immenses. D’autres Équipes d’Extermination se battent seulement pour survivre, après avoir vu leur chance faire place à une myriade d’ennemis opiniâtres.

Si les Équipes d’Extermination de Légionnaires appartiennent toutes à l’Hereticus Astartes, leurs objectifs ne sont pas toujours les mêmes. Bien souvent, les désirs d’une escouade sont contraires à ceux d’une autre. Parfois, elles se disputent un même but, comme la récupération d’un artefact. Alors, les deux escouades combattront aussi impitoyablement que si elles défendaient leur dû contre des Xenos ou des serviteurs du Faux Empereur. Ce fut le cas à bord d’un fragment du Phaesto ΔΞΘ, quand une Équipe d’Extermination de l’Alpha Legion affronta celle de Veghor Karsst des Iron Warriors pour s’emparer d’un canon relique corrompu. L’Alpha Legion triompha finalement, mais seulement après avoir feint l’échec pour tendre une embuscade fatale.

Une seule chose unit l’Hereticus Astartes : la haine absolue de l’Imperium. Les fractures qui minent cette faction sont par ailleurs la preuve de sa puissance : en dépit des allégeances, des différends dogmatiques et des ambitions, elle demeure capable de répandre un carnage effroyable dans la galaxie.

Guerrier Légionnaire

Les membres de l’Hereticus Astartes sont des guerriers posthumains possédant la force, la vitesse, la résistance et l’acuité intellectuelle propres à de tels êtres. À présent ils se sont retournés contre l’Imperium.

Mitrailleur Légionnaire

Les combattants de l’Hereticus Astartes armés de Lance-Flammes embrasent des rangs de fantassins adverses. Armés de Fuseurs, ils détruisent les bunkers. Et leurs Fusils à Plasma sont une menace pour les troupes ennemies même les mieux armurées.

Mitrailleur Lourd Légionnaire

Les Légionnaires qui manient des armes lourdes fournissent une puissance de feu antipersonnel et antichar qui permet d’asseoir la domination de l’Hereticus Astartes sur de grandes étendues de n’importe quelle zone mortelle.

Légionnaire Consacré

Un Havoc.

La soif de pouvoir de certains membres de l’Hereticus Astartes les pousse à s’offrir au Chaos. Ils deviennent les hôtes volontaires d’entités du Warp. C’est un processus long et douloureux, et ceux qui en sont aux premières étapes sont appelés Consacrés en raison de leurs mutations.

Boucher Légionnaire

Fous sanguinaires, les Bouchers sont des combattants de l’Hereticus Astartes qui luttent sans la moindre subtilité. Ils portent des coups furieux avec leur énorme Hache Tronçonneuse, taillant leurs ennemis en pièces.

Sicaire Légionnaire

Infliger la souffrance et la torture est devenu une obsession chez certains membres de l’Hereticus Astartes. Ceux qui cèdent cette pulsion deviennent des Sicaires, qui rôdent sur le champ de bataille en quête d’ennemis à tourmenter.

Porte-Icône Légionnaire

De nombreuses Équipes d’Extermination de l’Hereticus Astartess incluent des Porte-Icônes, ces guerriers arborant des totems, des bannières ou des étendards dédiés à la gloire des Dieux Sombres.

Légionnaire Acolyte du Funestefeu

Les Acolytes du Funestefeu sont des Psykers bénis par les Dieux Sombres. Ils abattent le pouvoir de l’Empyrée sur l’ennemi et portent des lames imprégnées du pouvoir du Warp.

Légionnaire Élu

Les Élus sont parmi les plus dévoués et expérimentés des membres de l’Hereticus Astartes. Ce sont les favoris de leurs confréries amères, et portent une armure baroque et le meilleur équipement qui soit. Ils sont encore plus endurcis que les autres guerriers de leur engeance.

Havoc

Certaines unités de Space Marines du Chaos, appelées Havocs, aiment par-dessus tout semer la destruction à distance, et manient pour ce faire une grande proportion d’armes lourdes afin d’annihiler leurs ennemis jurés. Ces escouades apportent une puissance de feu antichar et antipersonnel dévastatrice, et noient des portions entières du champ de bataille sous leurs salves. L’arme lourde de chacun d’entre eux est une alliée de confiance avec laquelle il a livré des milliers de combats et dont il connaît par cœur les spécificités. Ensemble, arme et Marine du Chaos peuvent atteindre n’importe quel point du champ de bataille et y répandre le malheur, tels leurs Dieux capricieux.

La sensation de dispenser abondamment la mort dans les rangs ennemis finit par rendre les Havocs obsédés par la puissance de leurs armes. Ils se considèrent comme des dieux du champ de bataille, qui annihilent la vermine adverse à chaque caresse sur la détente. Les Havocs qui s’attardent dans le Warp voient leurs armes fusionner avec eux au fil du temps, elles deviennent des extensions de leur propre corps, dont on ne saurait les déposséder. Chair et mécanismes mutent, le plasma sanguin devient hautement volatil, et les trémies de rechargement se changent en orifices voraces qui réclament bruyamment des munitions. L’arme et le Space Marine ne font alors plus qu’un. Telle est la voie du Chaos. Lorsque Warp et espace réel se superposent, c’est l’obsession, et non plus la nature, qui façonne le monde. Ainsi la noirceur d’âme d’un Havoc prend-elle une forme charnelle, pour que tous en soient témoins.

Élu

Un Élu Space Marine du Chaos.
« Dans cette galaxie, il n’y a que la guerre ! »
- Adrastus, garde du corps du Capitaine Fenrix le marqué.
Chaos symbol.png


Les plus aguerris des Space Marines voués au Chaos deviennent des Élus. On peut les identifier au premier coup d’œil, tant il est évident qu’ils ont été favorisés parmi les leurs. Leur armure baroque est ornée de runes impies et leurs casques grimaçants leur donnent l’apparence de Démons rageurs. Ils possèdent le meilleur équipement à disposition de la troupe et sont encore plus haineux et insensibles que les autres Space Marines du Chaos. Ils ne font en effet aucun cas de sacrifier la vie de leurs compagnons si cela leur permet d’accroître leur prestige auprès des Puissances de la Ruine.

Les escouades d’Élus cumulent des siècles d’expérience du combat et sont immanquablement à la pointe des assauts, là où elles peuvent engranger gloire et butin. Les Élus affichent une suffisance à faire passer pour bienveillants ceux qui marchent à leurs côtés. Ils ne s’inclinent qu’auprès des Dieux eux-mêmes, et parfois des Champions du Chaos qui commandent les armées chargées d’exécuter leur volonté.

Parmi les membres maudits des Légions de Space Marines du Chaos, certains semblent posséder un don inné pour se sortir des situations les plus dangereuses. Ces guerriers, souvent les plus expérimentés et les plus dévoués, deviennent les Élus. Leurs frères considèrent qu’ils ont les faveurs des Puissances de la Déchéance. Ils sont plus redoutables, plus impitoyables et plus durs à cuire que les autres Space Marines du Chaos et n’hésitent pas à sacrifier leurs camarades pour se faire valoir auprès de leurs dieux.

Les escouades d’Élus ont des décennies, voire des siècles de combats derrière elles. Elles ont appris à la dure comment survivre aux champs de bataille du 41e Millénaire. Ces guerriers, aussi expérimentés que féroces, sont généralement affectés à l’avant-garde lors d’une attaque. Ils se battent au front, là où ils ont le plus de chances d’engranger toute la gloire et de récolter les meilleurs butins. Parfois, on les utilise pour infiltrer les lignes ennemies et organiser des embuscades. Il leur arrive aussi de devoir contourner le champ de bataille, afin de lancer une attaque-surprise contre les points névralgiques du dispositif adverse.

Tout comme les champions, de nombreux Space Marines du Chaos pourraient être considérés comme des Élus. En effet, ce sont des soldats aussi dévoués que redoutables. Ils se regroupent souvent entre eux en fonction du matériel qu’ils portent, des tactiques qu’ils préfèrent ou de leur total dévouement à une Puissance de la Déchéance spécifique. Leurs armes et leurs techniques de combat sont très variées et vont de l’affrontement au contact, au moyen d’Épées Tronçonneuses ou de Griffes Éclair, jusqu’aux tirs nourris à l’Autocanon Faucheur ou au Canon Laser, en passant bien sûr par le toujours aussi effroyable Bolter.

Un Élu peut être très différent d’un autre : il peut par exemple s’agir d’un Berserker des World Eaters ou d’un Noise Marine blasé issu des Emperor's Children. Comme on peut l’imaginer, leurs personnalités sont très différentes : l’un se lancera sauvagement dans la mêlée, sans la moindre retenue, faisant confiance à sa rage incontrôlable, alors que l’autre préférera une approche plus méthodique et calculée, voire s’aidera de la magie et d’enchantements impies. De fait, les Élus sont professionnels et pragmatiques. Ils utilisent tous les outils à leur disposition et les optimisent pour s’assurer de la victoire, ce qui explique pourquoi on les considère comme des guerriers aussi terrifiants qu’expérimentés.

Les Élus sont en général bien plus portés sur l’art de la guerre que sur la propagation du Chaos à travers la galaxie. Méprisant les objectifs trop élevés spirituellement et les existences contemplatives, ils préfèrent se vouer complètement à la guerre, incarnant la destruction en marche. Ils ne vivent que pour se battre et adoptent tous les styles de combat. Lorsqu’ils ne sont pas activement engagés dans un conflit, ils s’entraînent. Et lorsqu’ils sont dans l’incapacité de s’entraîner, leur esprit est déjà complètement focalisé sur la prochaine bataille à livrer. Même s’il leur arrive de prier les Dieux Sombres en procédant à des rites ou à des sacrifices, tout est exécuté de façon pragmatique et avec une pointe d’indifférence. Ces hérétiques prient les dieux, mais uniquement pour que ces derniers les aident à jouir de leur seule et unique passion : la guerre sous toutes ses formes.

Leur pratique et leur étude constantes des arts du combat portent inévitablement leurs fruits : les Élus sont des guerriers quasiment inégalés. Même s’ils peuvent avoir des spécialités martiales (corps à corps, armes lourdes ou toute autre doctrine de combat), ils maîtrisent généralement un large éventail de techniques. Ils analysent en permanence les tactiques utilisées par leurs adversaires et leurs alliés. Entre deux batailles, ils passent souvent leur temps à intégrer de nouvelles méthodes dans leur arsenal ou à trouver des moyens de contrer celles utilisées par leurs ennemis. Cette concentration et cet entraînement constants leur permettent parfois de deviner le passé de leur adversaire rien qu’en analysant son style de combat, et d’anticiper ses mouvements avant même qu’il ne les esquisse.

Les Élus relèvent tous les défis que présente la bataille. Ils acceptent les risques sans poser la moindre question et, pour beaucoup, le combat est une fin en soi. La gloire, la puissance et les possessions matérielles ne sont que des futilités à leurs yeux, simples effets secondaires de la victoire qui leur permettent de continuer la lutte un peu plus tard. La possibilité de vaincre un adversaire pour profiter d’un instant de triomphe est la seule récompense qu’ils cherchent. Même s’ils sont reconnaissants des bénédictions octroyées par les Dieux Sombres et satisfaits de tous les instruments de mort qu’ils peuvent arracher des mains inertes de leurs ennemis trépassés, le moment de calme après la bataille n’est pas un temps de célébration pour eux. Il est destiné à la récupération qui leur permettra de vaincre leur prochain adversaire.

La vie d’un Space Marine du Chaos est dure, mais celle d’un Élu est autrement plus difficile. L’entraînement constant et la soif insatiable de bataille peuvent épuiser même leur physionomie pourtant surnaturelle. De ce fait, ils meurent souvent plus prématurément que leurs frères, car ils acceptent des missions toujours plus dangereuses sans jamais faire la moindre pause.

Ces hérétiques ont la particularité, contrairement aux autres serviteurs des Dieux Sombres, de ne pas craindre la transformation en Enfants du Chaos. Non qu’ils attendent avec impatience de subir une telle métamorphose, mais ils savent que même ces misérables créatures seront utilisées à la bataille par les Puissances de la Déchéance, et ce, jusqu’à la fin des temps. Même s’ils préfèrent sans conteste les pouvoirs et les privilèges octroyés à un Prince Démon, les Élus sont peu intéressés par les responsabilités incombant aux dirigeants.

Des Motards du Chaos.

Aussi longtemps qu’un Élu aura l’occasion de se battre, il la saisira sans hésiter. Ses actions lui vaudront peut-être la gloire et les faveurs des Dieux Sombres, mais ces récompenses ne sont pas un but dans sa vie. Il ne s’agit pas de fausse modestie, loin de là. Mais à ses yeux, la seule gloire ayant de la valeur, c’est celle qui se gagne sur un champ de bataille. Leur seule félicitation est le hurlement d’agonie arraché de la gorge de l’adversaire vaincu. Si la reconnaissance reçue ne lui permet pas de prendre le chemin d’un nouveau champ de bataille ou de vaincre des adversaires de plus en plus coriaces, elle n’a strictement aucun intérêt. Ces personnages ne vivent que pour la poussée d’adrénaline que provoque le combat. Tous les autres sujets sont du ressort de ceux que les Élus considèrent comme des êtres inférieurs. Tout ce qu’ils demandent, ce sont des armes et un adversaire contre qui les utiliser.

Motard du Chaos

Les Motards du Chaos sont bien équipés et très mobiles. Leurs montures d’acier sont hérissées de lames et de pointes, et ils dégagent un sentiment sinistre et mécanique. Même parmi les Space Marines du Chaos, les escadrons de Motards sont réputés pour leur cruauté. Ils poursuivront inlassablement l’ennemi afin de le tuer ou de le capturer, voire dans l’espoir d’être conduit jusqu’à de nouvelles victimes. Certains ont fusionné avec leur destrier, dont les échappements crachent un feu éthérique, tandis que de l’huile coule dans leurs veines.

Les Motards du Chaos excellent en mission de reconnaissance ou en raid derrière les lignes ennemies. Tout comme leurs alter ego Loyalistes, les Motos du Chaos sont robustes et conçues pour les terrains accidentés, bien que l’altération du Chaos ait souvent transcendé leur statut de simple machine. Elles possèdent des Bolters jumelés dont le Motard peut user tout en conservant le contrôle de sa monture, et leurs lames et pointes acérées peuvent démembrer les corps tandis qu’elles passent en trombe.

Space Marine du Chaos Daemonkin

« Je vous salue ! Même si notre chemin a été sanglant, vous avez servi notre maître avec un courage sans égal, et l’honneur de vrais guerriers. Aujourd’hui, beaucoup de nos frères sont morts, mais alors que nous périssons, n’oublions pas que notre sang aussi, est le bienvenu »
- Ultimes Paroles Du Renégat Harkan Ironfist

Les Space Marines du Chaos des Daemonkin de Khorne se jettent au combat en faisant rugir leurs Bolters et leurs Épées Tronçonneuses. Chaque ennemi qu’ils taillent en pièces est une offrande à leur dieu, chaque sacrifice est un acte sacré de dévotion. Ces renégats ne songent pas à se venger de l’Imperium, au lieu de cela, ils se vouent entièrement au credo meurtrier du Dieu du Sang. Chaque Space Marine est potentiellement en mesure de se libérer du joug de l’imperium pour poursuivre ses ambitions personnelles. Et il n’est pas rare que ce soit le cas, et que des guerriers révérés commettent soudain les pires trahisons pour mettre fin à leur existence de servitude. En ce qui concerne les zélotes que sont les Daemonkins de Khorne , ils laissent alors libre cours à la soif de combats qui caractérise l’Adeptus Astartes. Ils deviennent les esclaves de Khorne, et leur santé mentale décline lentement tandis qu’ils commettent toujours plus d’actes sanglants au nom de leur nouveau maître, car désormais, ils considèrent cela comme la récompense ultime que puisse leur offrir la galaxie.

Au final, les Space Marines renégats des Daemonkin n’en sont que plus dangereux, car en plus de leur physionomie posthumaine, de leur entraînement sans faille et de leur courage inébranlable, ces traîtres gagnent un fanatisme qui leur confère une force et une endurance surnaturelles. Lorsqu’ils sont en train de célébrer leur dieu en mettant en pièces leurs adversaires, il n’est pas rare que les Spaces Marines du Chaos Daemonkins entrent dans une transe extatique. Ils se ruent au combat quel que soit l’adversaire qu’ils affrontent, sans se soucier de leur sécurité tant ils sont avides de faire couler le sang. Animé par une telle dévotion, un humain ordinaire serait déjà dangereux. Quand elle habite un Space Marine, elle le rend particulièrement mortel. Le massacre de Dengua IV, la Boucherie de Zarathusican, les Atrocités de Magdal… tous ces massacres ont été perpétrés par des Daemonkins en proie à une frénésie intense, et sont entrés dans les annales de l’Imperium comme des exemples des horreurs dont les serviteurs du Chaos sont capables.[1]

Motard du Chaos Daemonkin

Dans un rugissement de moteurs grondant comme des bêtes sauvages, les motards de Khorne s’élancent droit sur les lignes ennemies. Ils utilisent la masse blindée de leurs destriers mécaniques pour fendre les rangs ennemis en broyant leurs victimes sous leurs pneus ou en sectionnant des membres avec les lames de faux de leurs motos. Une fois qu’ils ont traversé, l’armure des motards est poisseuse de sang, tandis que les Esprits de la Machine rudimentaires de leurs véhicules grognent sauvagement. Beaucoup d’armées du 41e Millénaire emploient des guerriers chevauchant des motos pour des actions de reconnaissance ou de raid, mais les Daemonkin n’ont pas recours à ce genre de subtilités. Leurs motards leur servent de briseurs de ligne rapides. Les pilotes de Khorne labourent les formations adverses et décrivent des boucles après chaque passage en hurlant leur soif de sang, avant d’ouvrir les gaz et de charger à nouveau.

Cette tactique n’a jamais été aussi efficace que lors de l’attaque des Skullsworn sur la colonie T'au de Ral’eth. Les hordes commandées par Agrand l’Annihilateur tombèrent sur les batteries de défense orbitales nichées dans les montagnes polaires de Ral’eth. Les garnisons furent submergées, et les villes qui jalonnaient la toundra connurent bientôt le même sort. Toutefois, les T’au y opposèrent une résistance spectaculaire. Ils évacuèrent les civils au sud dans le calme, puis alignèrent des Cadres de Chasse mécanisés face aux envahisseurs. Frappant et disparaissant avec un art consommé, les forces T’au tiraient profit du terrain découvert et de la fureur psychotique de l’ennemi. Les Skullsworn se retrouvèrent éparpillés dans les étendues glacées. Ils couraient après les lignes de tir Tau qui se déployaient rapidement, tiraient plusieurs volées cuisantes, puis s’évanouissaient telle la fumée dans le vent.

Ce ne fut que lorsqu’Agrand lâcha une grande vague de Motards du Chaos que la bataille tourna en faveur des Daemonkin. Fonçant au milieu des tirs T’au, les motards chargèrent avant que leurs adversaires ne se replient. Les lignes des Cadres de Chasse furent soudainement brisées et leurs transports immobilisés par l’assaut direct des renégats motorisés. L’ennemi ayant été mis à genoux, les forces Daemonkin principales ne tardèrent pas à se regrouper et à presser leur avantage, pour écraser finalement les T’au acculés sur la péninsule marécageuse d’Yl’aeth.[2]

Sources

Pensée du Jour : « Le sot se défend avec la connaissance, le pieux se protège avec l’ignorance. »
  • Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8
  • Codex Daemonkin, V7
  • Codex Space Marines du Chaos, V6
  • Codex Marines du Chaos, V3 ; 2ème édition
  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles
  • Kill Team : Nachmund
  1. Codex Daemonkin, V7 - Chaos Space Marines
  2. Codex Daemonkin, V7 - Chaos Bikers