Space Marine du Chaos

De Omnis Bibliotheca
« Plus longue est la chute de ceux qui atteignent les sommets de la gloire lorsqu’ils plongent dans les abysses. »
Un Space Marine du Chaos.
L’Adeptus Astartes fut créé en tant que force armée ultime de l’Empereur. D’une taille dépassant les deux mètres, chaque Space Marine a reçu les glandes progénoïdes des Primarques, qui ont renforcé son squelette et sa musculature, et l’ont doté d’un second cœur, ainsi que d’organes spéciaux permettant de combattre et de survivre dans les pires conditions. Ils recouvrent de leurs blessures à une vitesse remarquable et sont quasi insensibles à la douleur. Leur volonté est endurcie par un entraînement constant, et ils se battent avec ferveur sans hésitation, ni pitié, ni lâcheté. À tout cela s’ajoutent les meilleures armes et armures de la galaxie pour faire des Space Marines les plus redoutables combattants de l’Imperium.

Les Space Marines du Chaos possèdent tous ces atouts, assortis des pouvoirs du Chaos et d’une dévotion fanatique à ses divinités. Depuis l’Hérésie d'Horus, les Space Marines n’ont eu de cesse de succomber à l’attrait du Chaos, que ce soit pour servir des idéaux, ou pour poursuivre des objectifs, plus personnels. Reniant l’Imperium et la lumière de l’Empereur, ces guerriers savent qu’ils ne connaîtront ni la paix ni le pardon. Ils sont irrémédiablement voués à suivre leur nouvelle voie, et ne peuvent espérer aucune clémence de la part de leurs Frères de Bataille de jadis.

L’armement des Space Marines du Chaos diffère peu de celui de leurs homologues Loyalistes car le matériel de l’Adeptus Astartes est conçu pour durer. Leur arme de base demeure le Bolter, dont certaines variantes datent de dix mille ans, bien que les unités affectionnant le combat rapproché favorisent également les Pistolets Bolters accompagnés de lames, voire d’Épées ou de Haches Tronçonneuses. L’uniformité est rare entre les escouades, car l’organisation de l’ancienne Légion ou Chapitre a volé en éclats lorsque ses combattants se sont tournés vers le Chaos. Au lieu d’un Sergent, une bande de Space Marines du Chaos suit le plus fort et le plus impitoyable de ses membres. Ces guerriers couverts de sang luttent pour la faveur des Dieux afin de devenir eux-mêmes de puissants champions. Leur équipement varie sensiblement et peut comprendre des armes prises en guise de trophées sur des ennemis vaincus, et des éléments ésotériques datant de l’Hérésie et entretenus avec le plus grand soin. Les champions de ces unités luttent âprement pour s’élever dans les rangs des Space Marines du Chaos, et répandent le sang des plus redoutables ennemis afin d’attirer sur eux le regard des Dieux Sombres.

Havoc[modifier]

Certaines unités de Space Marines du Chaos, appelées Havocs, aiment par-dessus tout semer la destruction à distance, et manient pour ce faire une grande proportion d’armes lourdes afin d’annihiler leurs ennemis jurés. Ces escouades apportent une puissance de feu antichar et antipersonnel dévastatrice, et noient des portions entières du champ de bataille sous leurs salves. L’arme lourde de chacun d’entre eux est une alliée de confiance avec laquelle il a livré des milliers de combats et dont il connaît par cœur les spécificités. Ensemble, arme et Marine du Chaos peuvent atteindre n’importe quel point du champ de bataille et y répandre le malheur, tels leurs Dieux capricieux.

La sensation de dispenser abondamment la mort dans les rangs ennemis finit par rendre les Havocs obsédés par la puissance de leurs armes. Ils se considèrent comme des dieux du champ de bataille, qui annihilent la vermine adverse à chaque caresse sur la détente. Les Havocs qui s’attardent dans le Warp voient leurs armes fusionner avec eux au fil du temps, elles deviennent des extensions de leur propre corps, dont on ne saurait les déposséder. Chair et mécanismes mutent, le plasma sanguin devient hautement volatil, et les trémies de rechargement se changent en orifices voraces qui réclament bruyamment des munitions. L’arme et le Space Marine ne font alors plus qu’un. Telle est la voie du Chaos. Lorsque Warp et espace réel se superposent, c’est l’obsession, et non plus la nature, qui façonne le monde. Ainsi la noirceur d’âme d’un Havoc prend-elle une forme charnelle, pour que tous en soient témoins.

Élu[modifier]

Un Élu Space Marine du Chaos.
« Dans cette galaxie, il n’y a que la guerre ! »
- Adrastus, garde du corps du Capitaine Fenrix le marqué.

Les plus aguerris des Space Marines voués au Chaos deviennent des Élus. On peut les identifier au premier coup d’œil, tant il est évident qu’ils ont été favorisés parmi les leurs. Leur armure baroque est ornée de runes impies et leurs casques grimaçants leur donnent l’apparence de Démons rageurs. Ils possèdent le meilleur équipement à disposition de la troupe et sont encore plus haineux et insensibles que les autres Space Marines du Chaos. Ils ne font en effet aucun cas de sacrifier la vie de leurs compagnons si cela leur permet d’accroître leur prestige auprès des Puissances de la Ruine.

Les escouades d’Élus cumulent des siècles d’expérience du combat et sont immanquablement à la pointe des assauts, là où elles peuvent engranger gloire et butin. Les Élus affichent une suffisance à faire passer pour bienveillants ceux qui marchent à leurs côtés. Ils ne s’inclinent qu’auprès des Dieux eux-mêmes, et parfois des Champions du Chaos qui commandent les armées chargées d’exécuter leur volonté.

Parmi les membres maudits des Légions de Space Marines du Chaos, certains semblent posséder un don inné pour se sortir des situations les plus dangereuses. Ces guerriers, souvent les plus expérimentés et les plus dévoués, deviennent les Élus. Leurs frères considèrent qu’ils ont les faveurs des Puissances de la Déchéance. Ils sont plus redoutables, plus impitoyables et plus durs à cuire que les autres Space Marines du Chaos et n’hésitent pas à sacrifier leurs camarades pour se faire valoir auprès de leurs dieux.

Les escouades d’Élus ont des décennies, voire des siècles de combats derrière elles. Elles ont appris à la dure comment survivre aux champs de bataille du 41e Millénaire. Ces guerriers, aussi expérimentés que féroces, sont généralement affectés à l’avant-garde lors d’une attaque. Ils se battent au front, là où ils ont le plus de chances d’engranger toute la gloire et de récolter les meilleurs butins. Parfois, on les utilise pour infiltrer les lignes ennemies et organiser des embuscades. Il leur arrive aussi de devoir contourner le champ de bataille, afin de lancer une attaque-surprise contre les points névralgiques du dispositif adverse.

Tout comme les champions, de nombreux Space Marines du Chaos pourraient être considérés comme des Élus. En effet, ce sont des soldats aussi dévoués que redoutables. Ils se regroupent souvent entre eux en fonction du matériel qu’ils portent, des tactiques qu’ils préfèrent ou de leur total dévouement à une Puissance de la Déchéance spécifique. Leurs armes et leurs techniques de combat sont très variées et vont de l’affrontement au contact, au moyen d’Épées Tronçonneuses ou de Griffes Éclair, jusqu’aux tirs nourris à l’Autocanon Faucheur ou au Canon Laser, en passant bien sûr par le toujours aussi effroyable Bolter.

Un Élu peut être très différent d’un autre : il peut par exemple s’agir d’un Berserker des World Eaters ou d’un Noise Marine blasé issu des Emperor's Children. Comme on peut l’imaginer, leurs personnalités sont très différentes : l’un se lancera sauvagement dans la mêlée, sans la moindre retenue, faisant confiance à sa rage incontrôlable, alors que l’autre préférera une approche plus méthodique et calculée, voire s’aidera de la magie et d’enchantements impies. De fait, les Élus sont professionnels et pragmatiques. Ils utilisent tous les outils à leur disposition et les optimisent pour s’assurer de la victoire, ce qui explique pourquoi on les considère comme des guerriers aussi terrifiants qu’expérimentés.

Les Élus sont en général bien plus portés sur l’art de la guerre que sur la propagation du Chaos à travers la galaxie. Méprisant les objectifs trop élevés spirituellement et les existences contemplatives, ils préfèrent se vouer complètement à la guerre, incarnant la destruction en marche. Ils ne vivent que pour se battre et adoptent tous les styles de combat. Lorsqu’ils ne sont pas activement engagés dans un conflit, ils s’entraînent. Et lorsqu’ils sont dans l’incapacité de s’entraîner, leur esprit est déjà complètement focalisé sur la prochaine bataille à livrer. Même s’il leur arrive de prier les Dieux Sombres en procédant à des rites ou à des sacrifices, tout est exécuté de façon pragmatique et avec une pointe d’indifférence. Ces hérétiques prient les dieux, mais uniquement pour que ces derniers les aident à jouir de leur seule et unique passion : la guerre sous toutes ses formes.

Leur pratique et leur étude constantes des arts du combat portent inévitablement leurs fruits : les Élus sont des guerriers quasiment inégalés. Même s’ils peuvent avoir des spécialités martiales (corps à corps, armes lourdes ou toute autre doctrine de combat), ils maîtrisent généralement un large éventail de techniques. Ils analysent en permanence les tactiques utilisées par leurs adversaires et leurs alliés. Entre deux batailles, ils passent souvent leur temps à intégrer de nouvelles méthodes dans leur arsenal ou à trouver des moyens de contrer celles utilisées par leurs ennemis. Cette concentration et cet entraînement constants leur permettent parfois de deviner le passé de leur adversaire rien qu’en analysant son style de combat, et d’anticiper ses mouvements avant même qu’il ne les esquisse.

Les Élus relèvent tous les défis que présente la bataille. Ils acceptent les risques sans poser la moindre question et, pour beaucoup, le combat est une fin en soi. La gloire, la puissance et les possessions matérielles ne sont que des futilités à leurs yeux, simples effets secondaires de la victoire qui leur permettent de continuer la lutte un peu plus tard. La possibilité de vaincre un adversaire pour profiter d’un instant de triomphe est la seule récompense qu’ils cherchent. Même s’ils sont reconnaissants des bénédictions octroyées par les Dieux Sombres et satisfaits de tous les instruments de mort qu’ils peuvent arracher des mains inertes de leurs ennemis trépassés, le moment de calme après la bataille n’est pas un temps de célébration pour eux. Il est destiné à la récupération qui leur permettra de vaincre leur prochain adversaire.

La vie d’un Space Marine du Chaos est dure, mais celle d’un Élu est autrement plus difficile. L’entraînement constant et la soif insatiable de bataille peuvent épuiser même leur physionomie pourtant surnaturelle. De ce fait, ils meurent souvent plus prématurément que leurs frères, car ils acceptent des missions toujours plus dangereuses sans jamais faire la moindre pause.

Ces hérétiques ont la particularité, contrairement aux autres serviteurs des Dieux Sombres, de ne pas craindre la transformation en Enfants du Chaos. Non qu’ils attendent avec impatience de subir une telle métamorphose, mais ils savent que même ces misérables créatures seront utilisées à la bataille par les Puissances de la Déchéance, et ce, jusqu’à la fin des temps. Même s’ils préfèrent sans conteste les pouvoirs et les privilèges octroyés à un Prince Démon, les Élus sont peu intéressés par les responsabilités incombant aux dirigeants.

Aussi longtemps qu’un Élu aura l’occasion de se battre, il la saisira sans hésiter. Ses actions lui vaudront peut-être la gloire et les faveurs des Dieux Sombres, mais ces récompenses ne sont pas un but dans sa vie. Il ne s’agit pas de fausse modestie, loin de là. Mais à ses yeux, la seule gloire ayant de la valeur, c’est celle qui se gagne sur un champ de bataille. Leur seule félicitation est le hurlement d’agonie arraché de la gorge de l’adversaire vaincu. Si la reconnaissance reçue ne lui permet pas de prendre le chemin d’un nouveau champ de bataille ou de vaincre des adversaires de plus en plus coriaces, elle n’a strictement aucun intérêt. Ces personnages ne vivent que pour la poussée d’adrénaline que provoque le combat. Tous les autres sujets sont du ressort de ceux que les Élus considèrent comme des êtres inférieurs. Tout ce qu’ils demandent, ce sont des armes et un adversaire contre qui les utiliser.

Motard du Chaos[modifier]

Des Motards du Chaos.
Les Motards du Chaos sont bien équipés et très mobiles. Leurs montures d’acier sont hérissées de lames et de pointes, et ils dégagent un sentiment sinistre et mécanique. Même parmi les Space Marines du Chaos, les escadrons de Motards sont réputés pour leur cruauté. Ils poursuivront inlassablement l’ennemi afin de le tuer ou de le capturer, voire dans l’espoir d’être conduit jusqu’à de nouvelles victimes. Certains ont fusionné avec leur destrier, dont les échappements crachent un feu éthérique, tandis que de l’huile coule dans leurs veines.

Les Motards du Chaos excellent en mission de reconnaissance ou en raid derrière les lignes ennemies. Tout comme leurs alter ego Loyalistes, les Motos du Chaos sont robustes et conçues pour les terrains accidentés, bien que l’altération du Chaos ait souvent transcendé leur statut de simple machine. Elles possèdent des Bolters jumelés dont le Motard peut user tout en conservant le contrôle de sa monture, et leurs lames et pointes acérées peuvent démembrer les corps tandis qu’elles passent en trombe.

Armure Énergétique du Chaos

Au temps de l’Hérésie, les armures de croisade étaient en train de disparaître au sein des Légions, cédant leur place à des versions améliorées des armures Space Marines. En dépit de cela, la férocité des combats obligea les deux camps à remettre en service leurs anciennes armures, ainsi qu’à cannibaliser celles de leurs frères tombés pour remplacer leur matériel détruit.

Les armures des Légions Traîtresses reflètent cette période troublée et arborent généralement des plaques de plastacier rivetées au lieu de la céramite lisse des modèles plus récents. Des câbles d’alimentation exposés se fondent en veines et en tendons, et de nombreux Space Marines du Chaos individualisent leurs armures par des cimiers, des cornes, des crânes, des chaînes et des piques. L’armure des renégats les plus récents peut être quasi identique à celles employées par leur ancien Chapitre, mis à part le retrait ou la perversion des symboles d’allégeance à l’Empereur. Mais le plus souvent, leur longue exposition au Warp aura profondément altéré ces armures : il peut en émerger des épines ou des crêtes osseuses, ou bien des écailles luisant d’une énergie iridescente.

Sources[modifier]

  • Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8
  • Codex Space Marines du Chaos, V6
  • Codex Marines du Chaos, V3 ; 2ème édition
  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles