Space Hulk

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

L’Imperium a beau être cerné par les menaces, les ténèbres recèlent également quelques trésors, comme les Space Hulks.
« J’ai voyagé dans l’espace entre les mondes, là où règnent mort et malice. J’ai contemplé des choses que l’Humanité ne peut comprendre et vu de mes yeux une folie qui consumerait votre âme tout entière. »
- Frère Sergent Agamorr de la Deathwatch.

Devrais-je vous chanter la litanie des vaisseaux anciens et des courageux guerriers qui y ont péri ? Ou vous murmurer les innombrables secrets qui reposent, cachés dans la grande mer d’aethyr, attendant de surgir au moment où l’on s’y attend le moins ? Les récits lugubres abondent sur les Xenos, les cannibales et les entités issues du Warp trouvés à bord d’épaves à la dérive par des capitaines avides. Pire encore, un vaisseau qui a longtemps dérivé sur les marées de l’Empyrée devient dimensionnellement instable. Quelques jours, semaines ou heures après avoir émergé dans l’espace réel, il peut replonger dans le warp, emportant avec lui les malheureux inconscients qui se trouvaient à bord.

Au cours d’innombrables millénaires, les épaves instables piégées dans les courants et les remous de l’Immaterium se retrouvent mélangées à d’autres débris, s’agrégeant lentement pour former ce que l’on appelle un Space Hulk, qui peut ainsi comprendre des douzaines, voire des centaines d’épaves, d’astéroïdes, ou d’autres matériaux encore moins identifiables, écrasées les uns contre les autres dans les profondeurs intemporelles de la mer des âmes, et ne respectent aucune norme de taille. Qu’il s’agisse d’un module de sauvetage ou d’un immense agglomérat à peine plus petit que la plus grande des géantes gazeuses, les Space Hulks sont vomis du royaume des cauchemars vers l’espace réel de manière apparemment aléatoire, probablement à cause de distorsions corruptrices de l’espace, ou à d’étranges interactions entre les réacteurs Warp de la structure de ces "vaisseaux", ils réapparaissant à la périphérie de systèmes stellaires lointains avant de disparaître à nouveau dans le warp de manière tout aussi mystérieuse.

Ces cadeaux de l’Immaterium suscitent évidemment de nombreuses questions : comment tel ou tel vaisseau a-t-il été incorporé ? A-t-il été abandonné ? Et pourquoi d’ailleurs ? Est-ce que ses systèmes de sécurité fonctionnent encore ? Une infection pourrait-elle y couver ? Dans ces conditions, on pourrait se demander pour quelles raisons quelqu’un braverait tous ces dangers. Mais la cupidité n’a pas de limite ! En effet, malgré les injonctions de la Marine Impériale à ne pas s’approcher des Space Hulks, tous les vaisseaux présents dans le système vont se précipiter sur l’un d’entre eux lorsqu’il apparaît, car des richesses dépassant les rêves les plus fous attendent un équipage capable de monter à bord d’un Space Hulk et de récupérer ses innombrables trésors et autres merveilles d’archéotechnologie, comme des artefacts remontant à l’Hérésie d'Horus, voire au Moyen-Âge Technologique, avant que la Marine ou l’Adeptus Mechanicus n’arrive sur les lieux.

La prudence de la Marine est bien fondée, car les Space Hulks sont souvent utilisés par les Xenos - les Orks en particulier, ou une colonie de Génovores en sommeil - pour faire du "stop" entre les étoiles, et peuvent contenir des fléaux inconnus de l’Homme. L’arrivée d’un Space Hulk peut déclencher des horreurs capables d’anéantir des systèmes stellaires entiers, et les gens ordinaires considèrent l’apparition d’un Space Hulk à proximité comme un mauvais présage.

Malgré les risques, la Marine Impériale est peu encline à détruire un Space Hulk à moins qu’il ne représente une menace immédiate. Car bien que cela soit assez rare, il arrive que des vaisseaux entiers soient récupérés et rééquipés avant de reprendre du service au nom de l’Empereur. Le cuirassé de classe Emperor Divine Right, célèbre vaisseau de l’amiral Ravensburg de la Flotte Gothique, était l’un de ces vaisseaux. Pour l’Adeptus Mechanicus, un Space Hulk est un trésor de technologies perdues et de connaissances oubliées qu’il faut capturer à tout prix, et les Magos sont prêt à offrir des sommes indécentes pour ce genre de trouvailles.

Un Space Hulk ne livre pas ses secrets facilement. Il est probable que son intérieur soit un labyrinthe de couloirs tortueux et de chambres à moitié effondrées dans lequel il est presque impossible de s’orienter. Le temps est toujours un élément à prendre en compte car le Space Hulk retourne inévitablement dans le Warp à un moment donné. Aussi a-t-on rarement le temps de s’interroger lorsqu’on explore un Space Hulk car, une fois retourné dans l’Empyrean, les probabilités de sa réapparition sont proches du zéro absolu. Il y a encore moins de raisons de tergiverser quand ce dernier pourrait contenir un artefact légendaire.

Il n’est pas rare que l’Adeptus Astartes soit appelé à sécuriser un dangereux Space Hulk contre la montre. Il n’y a pas de meilleure force dans l’Imperium pour une telle tâche.

Sources

Pensée du Jour : « Il est néfaste d'entretenir des rêves de grandeur au sein du Credo Impérial. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Purifier par le Feu
  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : Battlefleet Koronus