Sous-Secteur Yix

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Imperium-maledictum-banner left.jpg
Imperium-maledictum-banner right.jpg




Imperium-maledictum-aquila.png
Imperium-maledictum-aquila.png

Les systèmes du sous-secteur Yix regorgent de ressources et possèdent une grande variété de matériaux rares et uniques que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le Secteur Macharien. Cette richesse a cependant un prix : l'Immaterium d’Yix est toujours turbulent et les Tempêtes Warp sont extrêmement fréquentes, ce qui rend la navigation dangereuse, même dans les meilleures conditions. Des rumeurs circulent selon lesquelles plusieurs Ligues de Votann s’intéressent aux mondes inexploités des Étendues de Sargassum, d’une densité astronomique, et auraient récemment entamé des opérations minières dans la région. Les Libres-Marchands, stupides et audacieux, continuent d’affluer ici en raison du Corridor de Hallas - la seule et unique route au tracé douteux vers les nombreux systèmes non revendiqués qui se trouveraient dans les régions non cartographiées en aval d’Yix.[1]


Carte stellaire du sous-secteur Yix.


Planète Zone / Système Classification Influence majeure
Eythlaer Système de la Folie d’Aidom Monde Mortel -
Goros Pok Système Gorien Agri-Monde Adeptus Ministorum
Adeptus Administratum
Hrom Système Gorien Monde Féodal Ogryns
Astra Militarum
L’Archipèle de Fer Les Étendues de Sargassum Anomalie Stellaire Artificielle -
Res Vilissima
- Lune Rex
- Lune Vai
- Lune Cor
Système Vilissia Monde Réhabilité
Monde en ruine
- Monde Palatial
- Agri-Monde
- Monde Industriel
Familles Nobles
Adeptus Administratum
Adeptus Mechanicus
Libres-Marchands
Tarang
- Station Tharsis-Song
Les Étendues de Verydian Monde Minier Adeptus Administratum
Adeptus Mechanicus



Eythlaer

Système de la Folie d’Aidom

Un Monde Mortel ressemblant à un jardin, couvert de fleurs merveilleuses et d’insectes insolites, tous étonnamment vénéneux, venimeux ou les deux à la fois. Extrêmement dangereux.[2]

Goros Pok

Système Gorien

Goros Pok est un Agri-Monde situé dans une région fréquemment assaillie par de violentes tempêtes Warp, le long de la bordure en amont du sous-secteur Yix. Depuis des siècles, des perturbations règnent sur les plantations de Goros Pok. Mais aujourd’hui, en même temps que la nourriture vitale, la dissidence est cultivée par les travailleurs de la planète.

Historiquement, les imposants buissons adipeux, les immenses champs de varech et les troupeaux de Grox à l’échelle de la ville de Goros Pok constituaient une ressource fiable pour plusieurs planètes établies dans le sous-secteur Yix. Sur l’Agri-Monde, la foi alimentait les festivals de la Dîme de la Récolte, qui consistaient en une augmentation des heures de travail, soutenue par des hymnes constants. Ce travail éreintant, qui dépassait même leur labeur habituel, entraînait régulièrement un nombre considérable de morts, mais aussi la plus grande récompense possible pour l’Empereur-Dieu, dépassant de loin les estimations de l’Administratum.

Lorsque la Noctis Aeterna s’abattit sur Goros Pok, elle les enveloppa entièrement. Pour la première fois dans l’histoire du monde, les serviteurs de l’Empereur-Dieu ne vinrent pas, et la récolte ne fut pas collectée. Des millions de tonnes de denrées comestibles pourrissaient dans les silos et les transports de la planète. Les superviseurs de l’Administratum et les prêtres du Ministorum assurèrent aux citoyens qu’il s’agissait d’un oubli mineur, une tempête dans l’Immaterium peut-être, et que tout irait bien. Lorsqu’une deuxième récolte n’a pas été récoltée, certains commencèrent à prêcher que l’Empereur ne voyait plus Goros Pok d’un bon œil.

Si Son regard ne se posait pas sur eux, c’est que sûrement la récolte n’était pas suffisante. Une plus grande récolte attirerait Son regard sacré. Et ainsi de suite, à l’infini, jusqu’à ce que les forts soient épuisés et les faibles anéantis. Même lorsque les vaisseaux revinrent, le mal était fait, et maintenant la croyance elle-même est brisée sur Goros Pok. Des cultes rivaux extrêmes se sont formés, et bien que les Dîmes soient payées, toutes les factions de l'Imperium sur l’Agri-Monde se demandent si - ou quand - la rébellion va déferler sur la planète.[3]

Les Personnalités de Goros Pok

Confesseuse Verity Tiberuis

Il fut un temps où Verity Tiberuis pensait qu’il n’y avait pas d’excès dans la foi. Aujourd’hui, la Confesseuse n’en est plus aussi sûre. Le feu qui brûle en elle ne semble être qu’une bougie comparé au brasier des citoyens de Goros Pok. Ils s’accrochent à chacune de ses pieuses paroles, mais la ferveur qui brille dans leurs yeux ressemble à de la folie. Ils crient et s’emportent, poussant ses sermons à l’extrême, se flagellant les uns les autres dans des démonstrations écumantes de dévouement. Soupçonnant une influence malveillante, la Confesseuse Tiberius a entamé sa propre enquête et a découvert un groupe se réclamant du "Credo de la Herse-en-Vert" qui se délectait de récoltes en décomposition. En prêchant contre de telles perversions, elle les a détruites par accident, car sa congrégation les a violemment mis en pièces. Pour l’instant, elle sait qu’elle est à l’abri de la brutalité des citoyens fidèles, mais pour combien de temps ? [4]

Scribe Nominus Meier

Initialement chargé d’enregistrer tous les incidents concernant un violent et mystérieux mutant à trois bras qui sème le chaos dans la macro-zone 79-Delta, le Scribe de l’Administratum Nominus Meier s’est retrouvé au cœur d’une affaire mettant à l’épreuve à la fois ses convictions et sa santé mentale. Des rapports faisant état d’un "sauveur stellaire" à trois bras se multiplient sur Goros Pok, et pire encore, ils commencent à le persuader que ce mutant est bienveillant - il tue les hérétiques et les fonctionnaires corrompus, et surtout, il est incroyablement efficace dans le domaine de l’agriculture. Les adeptes de cette figure emblématique se portent tous volontaires pour faire des heures supplémentaires, et bien que l’on signale à plusieurs reprises la disparition de matériel militaire dans la région, leur productivité est indéniable. Nominus est sur le point de croire que la Secte de la Faucille Torsadée est peut-être la volonté manifeste de l’Empereur, et qu’elle seule peut unir les peuples disparates de Goros Pok.[4]

Les Forces de Goros Pok

Administratum et Adeptus Ministorum

L'Adeptus Administratum prétend garder le contrôle de Goros Pok, profitant d’une entente délicate avec l'Ecclésiarchie pour utiliser des sermons étroitement scénarisés afin d’influencer les travailleurs. Les superviseurs et les commis de l’Administratum représentent un pourcentage important de la population non ouvrière, comme c’est souvent le cas sur les Agri-Mondes Machariens, afin de s’assurer que les Dîmes sont payées et bien enregistrées, et ils occupent des postes élevés sur Goros Pok. Leur proportion dans la population est égalée, voire dépassée, par l’Ecclésiarchie, qui entretient des milliers de granges et de Silos-Sanctuaires colossaux où les prédicateurs bénissent les récoltes et entonnent des hymnes au travail.[5]

Adeptus Mechanicus et Astra Militarum

Les servo-transporteurs rampent comme des sauterelles sur les terres boueuses de Goros Pok, bien qu’il y ait à peine assez d’agents de l'Adeptus Mechanicus pour les faire fonctionner. Bien entendu, les adorateurs du Culte de la Machine considèrent qu’un nombre "à peine suffisant" est "logiquement efficace", et se contentent de voir leurs machines fonctionner correctement et leur force motrice servir la volonté de l’Omnissiah. L’Adeptus Mechanicus consacre de plus en plus de temps à l’assistance de l'Astra Militarum, qui manque également de personnel sur Goros Pok, car de nombreux citoyens se consacrent avec zèle à l’agriculture. Cette situation, combinée aux fréquentes rébellions mineures, nécessite un soutien mécanique de la part de l’Adeptus Mechanicus, et comme les deux factions sont quelque peu méprisées par le reste de la population en raison d’une myriade de croyances extrémistes, elles ont développé une véritable alliance.[5]


Img-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.png
++ Ave Imperator, Inquisitor Baek,

Que ce soit par votre sagesse surnaturelle ou par Sa divine guidance, ma mission sur Goros Pok fut en effet fructueuse, bien que perturbante. J'ai trouvé des preuves de l'existence de pas moins de quatre groupes présentant un vif intérêt sur cet Agri-Monde, mais avant toute action, je dois vous avertir que cet endroit s'apparente à une raffinerie de prométhium - nous devrions être prudents et ne pas allumer de bougie avant d'être sûrs de pouvoir le faire, de peur que l'étincelle ne consume tout le monde dans une conflagration due à une précipitation mal venue.

Quatre cultes majeurs sont apparus sur Goros Pok. Le premier est le Combinat des Récoltes de Sang, qui estime que les célébrations de la Dîme de la Récolte organisées ici n'allaient pas assez loin. " C'est par un plus grand sacrifice au nom de l'Empereur-Dieu, par la sueur, le sang, les os et les âmes que Son regard et Sa bénédiction reviendront", et j'ai entendu d'autres absurdités de ce genre de la part de ces gens. Je crois qu'il s'agit d'un culte mortel, à peine au-dessus de la norme, mais nous devons veiller à ce qu'ils ne redirigent pas la rage de leurs prêches vers leurs pairs.

La seconde est la Secte de la Faucille Torsadée, dont le symbole est explicite, mais dont les motivations sont bien plus mystérieuses. Leurs croyances bizarres s'articulent autour d'une femme à trois bras (peut-être inspirée par un mutant de bas étage), "si efficace dans la récolte que l'Empereur lui-même lui a tendu la main à travers le vide". Les prêtres et les greffiers ayant tenté de cacher la vérité sur sa condition de sainte, elle leur a coupé la tête et a transmis aux fidèles, par un baiser, les secrets de la véritable divinité de l'empereur. En vérité, je ne sais pas d'où viennent ces histoires tordues, mais la secte elle-même a une influence considérable, car les récits abondent sur les combattants à trois bras qui se lèvent dans les champs. Il serait prudent de sécuriser les dossiers de mutation, mais d'après ce que je sais, les membres de la Secte semblent bien décidés à quitter la planète pour des raisons encore obscures (même si j'admets que moi aussi, je veux quitter Goros Pok).

Le troisième est le Credo de l'Herse-en-Vert, un groupe ignorant basé sur la croyance hérétique que l'Empereur a créé la Grande Faille pour punir l'Humanité. D'après ce que j'ai pu glaner au cours de longues séances d'Excruciator, cette croyance est née d'un commentaire désinvolte des prédicateurs de l'Ecclésiarchie selon lequel l'empilage et le stockage des récoltes étaient Sa volonté, et qu'il les ramasserait lorsqu'elles seraient prêtes. Aujourd'hui, les adeptes du Credo insistent pour stocker toutes les denrées alimentaires le plus longtemps possible, se réjouissant de la pourriture rapace qui se répand sur ces montagnes de vivres. Il va sans dire qu'il s'agit non seulement d'un gaspillage de Ses précieuses ressources, mais aussi d'une propagation de maladies dans les communautés, un fléau malveillant que le Credo appelle "la bénédiction de l'empereur". Il est évident que nous devons éradiquer ce groupe, mais cela m'amène au quatrième.

Depuis que je suis sur Goros Pok, j'ai entendu de nombreuses personnes parler de la " Saison Changeante " d'un ton content mais solennel, parfois accompagné d'un mouvement de la main comme pour tracer le soleil dans le ciel. Au début, j'ai considéré qu'il s'agissait d'un simple discours de paysan, mais en effectuant une reconnaissance sur une cachette potentielle du Credo de la Herse-en-Vert, j'ai trouvé une effigie grotesque - un arrangement macabre de cadavres mutilés et mutants dont je ne pouvais me défaire de l'impression qu'ils avaient été laissés là pour que je les trouve. Alors que je considérais ce blasphème et que j'implorais l'Empereur de me guider, la masse entière s'est embrasée d'une flamme bleue. La fumée me chassa de la pièce, mais lorsque je me risquai enfin à revenir, je découvris les mots "LA SAISON DU CHANGEMENT ARRIVE" écrits en viscères et en suie sur le plafond de l'hab-bunker.

D'après mes estimations, un citoyen sur cinq de Goros Pok appartient à une secte hérétique. La seule raison pour laquelle la situation n'est pas plus grave est qu'ils sont actuellement en conflit les uns avec les autres. Cet équilibre délicat ne durera pas longtemps, s'il n'est pas déjà rompu. Je ne peux que recommander le déploiement d'agents de l'Ordos Hereticus - autant que possible - mais il ne m'appartient pas de faire des demandes à l'Inquisition. Je m'en remets à votre vaste expérience, à votre génie incontestable et à votre autorité absolue - veuillez m'envoyer de l'aide si vous le jugez nécessaire, ou m'affecter à un poste où je pourrai être plus utile.

Que l'Empereur Nous Protège,

Interrogator Melnyk. ++

Hrom

Système Gorien

Monde sauvage et rude, à la gravité très forte, l’histoire de Hrom est en grande partie perdue, le peu qu’il en reste n’ayant survécu que dans les traditions orales des tribus Ogryns qui l’habitent. Les archivistes de l’Administratum qui ont beaucoup travaillé avec les habitants suggèrent que Hrom a probablement été utilisée bien avant la Grande Croisade comme une colonie pénitentiaire isolée par les violentes tempêtes Warp communes au sous-secteur Yix, bien qu’ils admettent volontiers que le peu qu’ils aient compris n’est que conjecture basée sur les vieilles histoires Ogryns de l'"avant-jour". La Croisade Macharienne a trouvé dans les Ogryns de Hrom des recrues prêtes à servir, et ils constituent depuis lors un pilier des troupes de choc de l’Astra Militarum dans le Secteur Macharien. La Noctis Aeterna serait passée presque inaperçue à Hrom si une flotte de pillards du Chaos mal informée n’avait pas attaqué la planète juste avant le déclin de la Noirceur. Les pillards encore vivants et non dévorés sont peu nombreux.[6]

Les Personnalités de Hrom

Gruk le Taureau et Sanctimus Johov le missionaire

Gruk le Taureau est un exemple presque parfait des prouesses physiques d’un Ogryn, mais il se distingue par un degré inhabituel de fascination pour le Culte Impérial. Dépassant d’une bonne tête la plupart des autres membres de la tribu de la Corne de Taureau, Gruk a d’abord tenté de résister aux demandes de la Garde Impériale de le rejoindre, mais il a été séduit par les paroles du missionnaire Sanctimus Johov. Depuis, Johov a fait de Gruk son garde du corps personnel pendant ses déplacements à travers Hrom. Bien que le missionnaire ne pense pas que l’Ogryn comprenne vraiment ses sermons, la présence de Gruk contribue à attirer l’attention de la population ogryn de Hrom. [7]

L'Archipèle de Fer

Les Étendues de Sargassum
Anomalie Stellaire
Station Spatiale
Xenos

Dans la région de l’espace située le long de la Route d’Yix, connue sous le nom des Etendues de Sargassum, dérive l’Archipel de Fer : un assemblage flottant massif de structures délabrées attachées les unes aux autres par des chaînes gigantesques, des émetteurs de rayons gravitationnels, des constructions inexplicables et d’innombrables soudures. En raison de la présence de la Garde Impériale et des vaisseaux de Navis Imperialis, l’Imperium pourrait affirmer sa domination absolue sur l’Archipel de Fer, mais sa taille et sa construction inhabituelle rendraient cette affirmation pour le moins douteuse. Si vaste qu’elle peut contenir au moins un Space Hulk dans ses tréfonds, la station non conventionnelle est constamment soumise à des perturbations gravitationnelles, ce qui rend les relevés auguraux extrêmement difficiles à réaliser. Cela permet aux vaisseaux d’aller et venir sans se faire remarquer. Personne ne sait qui a construit l’Archipel de Fer, mais il est désormais utilisé par les Libre-Marchands, les pirates, les courtiers Cognats des Ligues de Votann, les éléments de l’Inquisition, les Infractionnistes, les agents des Mavins, les maisons de Navigators renégates et, à l’occasion, par des Xenos discrets, comme les bandes de mercenaires Kroot, pour mener à bien tous les types d’affaires imaginables.[8]

Res Vilissima

Système Vilissia
Monde en ruine

Lorsque la Croisade Macharienne dépassa Res Vilissima, les adeptes de l’Administratum qui suivirent le sillage des troupes eurent beaucoup de mal à classer correctement la planète dans les archives Impériales. Plusieurs millénaires avant l’arrivée de Macharius, Res Vilissima était censée être la capitale d’un empire humain couvrant plusieurs systèmes et doté d’une technologie très avancée. Un schisme interne ébranla cet ancien royaume, les laissant mal préparés à faire face à la catastrophe qui s’abattit bientôt sur leur planète natale. Les récits les plus anciens font référence à la calamité qui altéra à jamais leur monde sous le nom de "Chute Stellaire". La nature exacte de la Chute Stellaire n’a jamais été identifiée. Décrite seulement comme une "lumière émeraude brûlante", elle frappa la planète d’un coup si violent que sa surface se brisa et que ses villes étincelantes furent réduites à l’état de ruines en un instant.

Après la chute des étoiles, les Nobles de Res Vilissima se sont rapidement retirés sur les trois lunes de la planète, laissant aux masses inférieures le soin de partager le sort de la planète. Le monde qu’ils ont laissé derrière eux étant déjà enseveli sous les décombres et les déchets, les Nobles n’ont vu aucune raison de ne pas commencer à déverser leurs sous-produits industriels à la surface. Res Vilissima devint ainsi un immense dépotoir. Lorsque la Croisade de Macharius atteignit la planète, les Nobles l’accueillirent à bras ouverts.

Les gens de basse naissance de Res Vilissima vivent désormais au sein de vastes clans de récupérateurs au milieu d’un tas de ferraille planétaire, ramassant régulièrement tout ce qu’ils peuvent dans les montagnes de déchets qui les entourent tout en évitant la boue infâme qui vient d’en haut. Les clans ont tous leurs propres spécialités, aucune n’étant exactement la même, mais tous travaillent dur pour vendre le fruit de leur récolte à des acheteurs extérieurs du Secteur Macharien, transactions que la Noblesse lunaire se charge d’organiser réalisant ainsi un joli bénéfice. En échange, les Nobles font descendre des vivres et de l’eau à la surface par des ascenseurs spatiaux, car ils affirment fièrement qu’aucun membre de leur classe n’a posé le pied à la surface de Res Vilissima depuis la Chute Stellaire.[9]

Les Trois Lunes

Monde Palatial
Agri-Monde
Monde Industriel

Les trois satellites de Res Vilissima, Rex, Vai et Cor, sont contrôlés par plus de soixante familles de la noblesse lunaire dont les relations, les mariages entre elles, les querelles de sang, les alliances et les vieilles dettes sont extraordinairement alambiquées. Pour les étrangers, les liens entre les noblesses lunaires sont opaques, mais même le plus jeune rejeton de la moindre famille reconnaît l’héraldique de ses alliés et de ses ennemis au premier coup d’œil.

Rex

Rex possède les familles les plus puissantes et donc la plus grande influence. C’est un monde de domaines palatiaux parfaitement équilibrés, avec des Nobles qui accueillent régulièrement des dignitaires de l’Administratum, et des agents acheteurs de nombreuses parties intéressées. Rhethea Hronis est la dirigeante de la famille la plus influente de Rex et la gouverneure planétaire de Res Vilissima, bien que son pouvoir soit loin d’être absolu. Elle préfère de loin la négociation à la force, du moins lorsqu’elle traite avec ses collègues Nobles, et est toujours consciente que, bien que son rang l’élève au-dessus de ses pairs, elle n’a que peu ou pas d’influence sur les Adepti de l’Imperium.

Vai

Vai est largement consacré à l’agriculture et possède les plus beaux domaines. De nombreuses familles de Vai sont des mécènes.

Cor

L’atmosphère ténue de Cor n’est plus suffisante pour maintenir une vie humaine non modifiée, en raison de l’exploitation intensive des manufactures et de leurs rejets toxiques. La noblesse de Cor a choisi de déverser ses boues contaminées directement sur la planète, tout en construisant ses grands domaines dans des dômes massifs et luxueux. Il y a plusieurs siècles, l’Adeptus Mechanicus a insisté pour placer un Temple-Forge sur Cor. Les Technoprêtres prétendent qu’ils l’ont fait pour surveiller les opérations de la planète et protéger la vie des Nobles, en raison de la nécessité d’entretenir continuellement les dômes. Les gens plus sages soupçonnent fortement qu’ils l’ont fait pour garder leurs yeux lourdement augmentés sur les technologies anciennes qui sont sporadiquement récupérées des débris les plus anciens de Res Vilissima.


La Noctis Aeterna fut extrêmement difficile pour la noblesse de Res Vilissima. Lorsque les communications et les expéditions en provenance d’autres mondes cessèrent, ils durent finalement s’abaisser à négocier une assistance avec les membres de divers clans de récupérateurs, les invitant à monter à la surface pour aider leurs "supérieurs" à survivre. Maintenant que l’Aveuglement est passé, tous les membres de la noblesse lunaire pensent qu’ils vont reprendre leur vie comme si de rien n’était, mais le bruit s’est répandu sur la planète inférieure que la vie des Noble est en réalité bien meilleure que celle des habitants de la surface, et la rébellion gronde parmi les "bas-nés".[10]

Les Personnalités de Res Vilissima

Gouverneure Rethea Hronis et Ordonnateur Maskeen Kobliska

C’est un secret de polichinelle que l’actuel Gouverneure Planétaire et Première Citoyenne du Tribunal Lunaire n’est pas "la" Rethea Hronis, puisque la première à porter son nom a péri en 412.M41. La dynastie Hronis a assuré la Gouvernance Planétaire en maintenant Rethea "en vie", soumettant l’un des leurs à un hypno-endoctrinement poussé et à des opérations de chirurgie faciale pour s’assurer que leur matriarche se remette "miraculeusement" de chaque tentative d’assassinat déguisée en accident. L’Ordonnateur Maskeen Kobliska, le membre le plus ancien de l’Administratum de la Res Vilissima, se soucie peu de ces querelles de Nobles à condition que la Dîme de l’Empereur soit versée, et comme tous ses prédécesseurs, il sait que s’intéresser aux affaires étranges de la noblesse risque plus de réduire l’efficacité que de l’améliorer. Malgré cela, Hronis et Kobliska passent le plus clair de leur temps à se disputer, et bien que la Gouverneure Planétaire se préoccupe surtout de prendre l’ascendant sur ses pairs, l’Ordonnateur cherche des agents pour l’aider à récupérer des informations et peut-être à faire un peu d’espionnage au nom de "l’optimisation de ce coin du Grand Domaine de l’Empereur".[11]

Compilateur Cybernétique 98-Sigmasus

Le Compilateur Cybernétique 98-Sigmasus est également à la recherche d’une aide extérieure, car plus le filtre perceptuel du Temple-Forge Ellion-Sift bloque ses récoltes de données, plus il soupçonne ses supérieurs de cacher une forme de savoir hérétique. On soupçonne Sigmasus de souffrir d’une compulsion pour les données, et d’être avide de nouvelles informations à un degré jugé illogique même par ses proches de l’Adeptus Mechanicus. On ne sait pas si les soupçons de Sigmasus sont un effet secondaire de cette maladie ou si quelque chose de sinistre se prépare, mais quoi qu’il en soit, ceux qui travaillent avec le Compilateur ne manqueront pas de découvrir de grands mystères dans le sous-secteur.[11]

Les Forces de Res Vilissima

Tribunal des Lunes

Quatre grandes puissances se disputent l’influence sur Res Vilissima et son Tribunal des Lunes : les anciennes familles Nobles, l’Administratum, l’Adeptus Mechanicus et la Dynastie de Libre-Marchand Iaysus. Ces organisations ont des objectifs totalement divergents, mais sont unies au service de l’Imperium.[12]

Noblesse

Observant le monde du haut de leurs lunes, les Nobles et leurs Vigilites assermentés ne cherchent qu’à revenir au statu quo dans lequel ils règnent en maîtres. Les plus de soixante familles nobles pensent toutes qu’elles devraient diriger, ce qui signifie que leurs plans ambitieux n’interfèrent généralement que les uns avec les autres, permettant aux autres branches de l’Imperium sur Res Vilissima d’agir sans être dérangées.[12]

Adeptus Administratum

Les Scribes travaillent sans relâche par milliers pour documenter la production du tribunal lunaire et des chantiers de ferraille de Res Vilissima, les superviseurs s’assurant que les masses non éduquées sont endoctrinées dans le bon style de travail pour faire de ce monde un atout plus utile pour l’Imperium.[12]

Adeptus Mechanicus

L’Adeptus Mechanicus se dit fasciné par les possibilités qu’offre l’archéotechnologie non découverte dans les déchets de Res Vilissima, et c’est sans doute le cas, mais il est indéniable qu’ils sont surtout présents pour aider les technologies de Terminus Iaysus et pour maintenir leur travail secret sur Ellion-Sift.[12]

Dynastie et Terminus Iaysus

Se présentant comme la lueur d’espoir du sous-système menacé, Terminus Iaysus est la base d’opérations de la Dynastie de Libre-Marchand Iaysus et de bien plus encore. Ceux qui cherchent à étendre l’étendue de la main de l’Empereur-Dieu jusqu’aux confins du Secteur Macharien partent presque toujours de Terminus.[12]

Tarang / Tharsis-Song

Les Étendues de Verydian
Géante gazeuse
Monde Minier

Géante gazeuse située aux confins du sous-secteur Yix, Tarang est composée d’une multitude de gaz rares et précieux, dont la plupart ne sont généralement pas présents sur de telles planètes. Lorsque l’Imperium examina Tarang pour la première fois, les adeptes de l’Administratum furent si impressionnés par leurs premières découvertes qu’ils firent appel à l’Adeptus Mechanicus pour les aider à mettre en place des opérations minières spéciales sur la planète. Leur accord aboutit à la création du Combinat du Pacte Roux, une entreprise commune entre l’Administratum et l’Adeptus Mechanicus visant à exploiter le plus efficacement possible les richesses de Tarang.

L’exploitation minière sur Tarang est généralement confiée à des vaisseaux-écopes pilotés par des serviteurs qui entrent et sortent de la géante gazeuse en suivant des orbites très excentriques qui les amènent au plus profond de l’atmosphère avant de remonter vers une série de stations de déchargement reliées entre elles et situées en orbite haute. Le traitement et la séparation des gaz en vue de leur transport en vrac vers diverses stations de ravitaillement naval, des forges et des mondes agricoles du secteur Macharien sont supervisés par une équipe d’ouvriers améliorés mécaniquement vivant dans l’immense station orbitale Tharsis-Song. Tarang extrait et expédie de nombreux gaz différents, mais les plus précieux sont l’éthcantilal, qui agit comme un agent de maturation phénoménal pour une grande variété de céréales naturelles et génétiquement augmentées, et l’astyrlan, un gaz exclusivement utilisé dans la fabrication des munitions pour le Chapitre Space Marine des Verydian Hawks.

Lorsque la Noctis Aeterna engloutit Tarang et que les vaisseaux cessèrent de venir récupérer leurs cargaisons soigneusement emballées, les travailleurs très efficaces commencèrent à les empiler dans diverses parties inutilisées de Tharsis-Song jusqu’à ce qu’elles finissent par déborder, ce qui les incita à simplement agrandir la station pour l’accueillir. Lorsque l’alimentation est devenue un problème, ils ont créé une série de petits jardins et ont utilisé des quantités infimes d’ethcantilal pour les fertiliser rapidement.

L’Imperium au sens large ne reçut que peu de messages en provenance de Tharsis-Song, enveloppée par le Warp, et ceux qui parvinrent à passer au travers la bourrasque de cauchemars psychiques furent de brefs rapports d’autosuffisance, de raiders repoussés à bras-le-corps par les mineurs et le reste du personnel de la station, et de piles consciencieusement conservées de nacelles de chargement attendant d’être collectées. L’Administratum et l’Adeptus Mechanicus dans leur tentative d’établir un contact envoyèrent des vaisseaux de secours, mais aucun rapport ne fait état de leur arrivée. Nombreux sont ceux qui se contentent d’attendre la fin de la tempête, estimant qu’une réserve de ressources inaccessible n’est qu’un infime inconvénient à l’échelle titanesque de l’Imperium éternel. D’autres, dont Ammanus Tarx, un Capitaine de Compagnie Verydian Hawks, soupçonnent que quelque chose de plus inquiétant se prépare.[13]

Les Personnalités de Tharsis-Song

Le Combinat du Pacte Roux est actuellement dirigé par l’Ordonnateur de l’Administratum August Valen et l’Artisan de l’Adeptus Mechanicus Ingottus Phi.[14]

Ordonnateur August Valen

Valen fut tout d’abord ravi d’obtenir un poste sur Tharsis-Song, y voyant l’occasion parfaite de servir l’Empereur loin des distractions incessantes de sa Cité-Ruche d’origine. Le réconfort qu’il trouva aux côtés de l’efficacité impitoyable de l’Adeptus Mechanicus fut d’abord rafraîchissant, mais leurs calculs incessants poussèrent Valen à la paranoïa. Valen pense que l’Ingottus Phi connaît une route qui traverse le Warp et s’éloigne de Tharsis-Song, mais qu’il stocke de l’éthcantilal à des fins malhonnêtes. Lors d’un récent raid sur la station, plusieurs Serviteurs armés ont mal fonctionné et abattirent des ouvriers de l’Administratum qui tentaient de défendre leur lieu de travail, puis ont apparemment disparu, un "accident" qu’Ingottus Phi a qualifié de résultat d’une interférence warp. Valen craint qu’Ingottus ne soit de mèche avec les pirates, les hérétiques ou les cultistes qui semblent vouloir attaquer leur station orbitale.[14]

Artisan Ingottus Phi

Ingottus Phi est autant fasciné par Tarang que par Tharsis-Song, estimant que le premier est un miracle du Dieu Machine qu’il faut absolument exploiter et que le second est un exemple parfait de la technologie de l’Omnimessie dispensatrice de vie. Bien que dans le passé il se soit disputé avec l’Administratum sur l’utilisation la plus efficace des ressources, il est satisfait de la nature logique des débats (si ce n’est de la capacité de calcul sub-stellaire de ses collègues de l’Administratum) et trouve la satisfaction de bien représenter l’Adeptus Mechanicus. Récemment, cependant, Ingottus a trouvé le comportement de leurs alliés moins augmentés si illogique qu’il en est presque effrayant. Ingottus soupçonne Valen de préparer un renversement, en profitant de la tempête Warp pour prendre le contrôle total de leur précieux Tharsis-Song. Le Technoprêtres a entendu des rumeurs selon lesquelles Valen arme ses ouvriers, plus que nécessaire pour repousser les raiders. Après qu’un employé de l’Administratum éjecta "accidentellement" un serviteur dans le vide, Ingottus ordonna qu’une partie de ses serviteurs soient équipés pour le combat.[14]


Qu’est-ce qui pousse ces anciens alliés à se dresser l’un contre l’autre ? Est-ce l’isolement ou une force plus sinistre qui provoque ces " accidents " et murmure une dissidence infâme à leurs oreilles et à leurs augmentiques auditifs ?[14]

Les Forces de Tharsis-Song

L’Administratum et l’Adeptus Mechanicus règnent sans partage sur Tharsis-Song, et sont les deux seules factions de l’Imperium présentes sur la station orbitale en dehors d’un adjudant de Navis Imperialis et de son équipe de sécurité. L’Administratum est composé d’un grand nombre d’employés de bureau, de rédacteurs et d’ordonnateurs chargés des tâches de gestion, soutenus par une véritable armée de familles de serfs. De même, l’Adeptus Mechanicus dispose d’un petit corps de maîtres de la hiérarchie supérieure sous la forme de Technoprêtres et de Techno-adeptes qui commandent des hordes de serviteurs spécialement augmentés. Bien que ces factions aient autrefois travaillé en parfaite harmonie, l’isolement et les raids répétés ont créé des tensions entre les deux groupes, tandis que la superstition à l’égard de ces "têtes d'engrenage" s’est répandue au sein de l’Administratum.[15]

Source

Pensée du Jour : « La mort n’apporte pas la paix aux infidèles. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  1. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Eythlaer (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  3. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Goros Pok (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  4. 4,0 et 4,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Goros Pok - Personalities of Goros Pok (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  5. 5,0 et 5,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Goros Pok - The Powers of Goros Pok (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  6. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Hrom (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  7. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Hrom - Personalities of Hrom (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  8. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - The Iron Archipelago (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  9. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Res Vilissima (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  10. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Res Vilissima - The Three Moons (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  11. 11,0 et 11,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Res Vilissima - Personalities of Res Vilissima (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  12. 12,0 12,1 12,2 12,3 et 12,4 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Res Vilissima - The Powers of Res Vilissima (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  13. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Tarang (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  14. 14,0 14,1 14,2 et 14,3 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Tarang - Personalities of Tarang (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  15. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Yix - Tarang - The Powers of Tarang (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)