Sous-Secteur Cytheris

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Imperium-maledictum-banner left.jpg
Imperium-maledictum-banner right.jpg




Imperium-maledictum-aquila.png
Imperium-maledictum-aquila.png

Le plus grand et le plus important des sous-secteurs formant le Secteur Macharien, Cytheris abrite de nombreux mondes clés, dont la capitale du secteur Persepolis, la puissance commerciale Astérion, le Monde-Forge Eskutchax et le Monde-Sanctuaire Macharia lui-même. Le sous-secteur est particulièrement protégé des tempêtes Warp, ce qui rend les voyages entre les mondes de Cytheris plus fluides qu’ailleurs dans le secteur.[1]


Carte stellaire du sous-secteur Cytheris


Planète Système Classification Influence majeure
Persepolis Persepolis Monde Capitale du Secteur Seigneur de Secteur Aulus Sejanus
Astérion Crassian Monde Réhabilité Les Mavins (Marchands)
Belnshudha Shudhan En Quarantaine
Monde Mort
-
Crultus Geminax Agri-Monde Les Généreux (Psykers)
Dao Teyras Tyrasia Monde Réhabilité Adeptus Administratum
Eskutchax Esker Monde-Forge Adeptus Mechanicus
Harjus Harjian Agri-Monde Maison Noble Karvonan
Illisear Les Lamentations de Sidon Monde Féodal Warp
Macharia Donia Magna Monde-Sanctuaire Adeptus Ministorum
Leonova Gravchek Monde-Ruche
Monde Minier
Administratum
Mecanichus
Maleer Maleer Monde Chevalier Chevaliers de la Maison Vandensarg
Omyr Maleer En Quarantaine
Monde Sauvage
Chapitre Astartes des Verydian Hawks
Varkassa Lysandria Monde Minier
Agri-Monde
Maison Noble Ivoseth
Vitezovich ID-3421-G3 En Quarantaine
Monde Mort
-
Voll Voll Monde-Ruche Adeptus Administratum



Persepolis

Système: Persepolis
Monde Capitale du Secteur

Seul monde habité d’un système qui porte le même nom, Persepolis est un monde volcanique sombre, dont la majeure partie de la population est regroupée dans la région polaire septentrionale, quelque peu habitable. Persepolis a une inclinaison axiale qui fait que le nord est plongé dans l’ombre, ou au mieux dans le crépuscule, pendant des semaines. Les extraterrestres ont fait remarquer que l’environnement de Persépolis avait dû façonner leur culture, car nombre de ses habitants sont cyniques et secrets. Les maisons Nobles de Persépolis sont des maisons martiales, dont beaucoup ont des fondations directement liées à Sejanus. La Maison Kore et la Maison Baldine ne sont que deux exemples de maisons fondées par des officiers supérieurs favorisés par Sejanus, qui ont fait fortune grâce à leur butin lors de la Croisade Macharienne et ont eu un impact indéniable sur l’application d’une stricte adhésion à l’orthodoxie Impériale sur la planète.

Le Seigneur de Secteur Aulus Sejanus, descendant du célèbre général Saint Sejanus, gouverne directement Persepolis et est responsable de l’administration générale du Secteur Macharien. Arrière-petit-fils de Séjanus, le seigneur Aulus est un géant aux cheveux flamboyants et à la moustache magnifiquement frisée. Il était autrefois connu pour ses fréquents rires explosifs, mais rares sont ceux qui les ont entendus ces derniers temps. Le Seigneur de Secteur prend ses responsabilités très à cœur et les années de la Noctis Aeterna ont pesé lourdement sur lui. Des flottes de pillards du Chaos, dirigées par des Space Marines corrompus du redoutable groupe des Word Bearers, ont attaqué Persepolis pendant les Jours de l’aveuglement. Ils ont finalement été repoussés au cours d’une série de terribles batailles qui ont vu des flèches entières de la ruche Skarthius détruites et d’innombrables vies innocentes perdues.

Dans la foulée, des agents de l’Inquisition portèrent à l’attention du Seigneur de Secteur des nouvelles fâcheuses : des cadavres aux gènes anormalement corrompus avaient été retrouvés dans les décombres, indiquant la présence de Mutants, voire pire. Heureusement, la Noctis Aeterna s’éloigna de Persepolis peu de temps après, ce qui permit au Seigneur Aulus de demander de l’aide. L’arrivée du Groupe de Combat Fortis de la Croisade Indomitus lui permit d’envoyer des renforts sur certains mondes sinistrés, ce qui soulagea quelque peu le Seigneur Aulus, tout comme l’extraordinaire nouvelle du retour du Primarque Roboute Guilliman. Quoi qu’il en soit, de nombreux mondes du Secteur Macharien ont encore désespérément besoin de l’aide du Seigneur Aulus, et ses ressources sont à bout de souffle.[2]

Cité-Ruche Skarthius

Souvent appelée "la tête" du Secteur Macharien, la Ruche Skarthius est un édifice imposant aux ombres vacillantes, taillé directement dans les crêtes massives de granit formées par une activité volcanique furieuse, embellie et agrandie continuellement au cours de milliers d’années et hérissée de forêts d’antennes vox. C’est le siège de la gouvernance du Secteur Macharien, car Sejanus y a installé son resplendissant palais de marbre argenté, la Maison des Stratagèmes. Nombreux sont ceux qui rivalisent d’influence au sein de la cour du Seigneur Aulus, ou parmi les nombreux et puissants représentants de l’Administratum, de l’Ecclésiarchie et de l’Astra Militarum qui vivent ici.

Comme beaucoup de Cités-Ruches, Skarthius possède des flèches où les Nobles résident à l’écart des masses laborieuses, mais ils ne sont pas rassemblés autour d’un point central ; ils s’élèvent plutôt le long des crêtes de granit, ce qui les fait ressembler de loin à de longues colonnes de soldats en marche. La plupart des zones centrales de Skarthius sont occupées par des manufactures qui fabriquent un large éventail de produits pratiques, ainsi que des armes courantes, telles que le fusil laser Eskutchax. On dit qu’ils sont remplis d’artefacts déroutants qui peuvent rendre un Transgresseur chanceux riche au-delà de ses rêves, s’il survit aux susurrements irritants qui imprègnent ces fondations hantées.

L'Adeptus Mechanicus a toujours considéré comme mentalement déficients ceux qui suggéraient que les fondations de Skarthius avaient été créées par des Xenos. Ils affirment au contraire qu’elles sont l’œuvre d’anciens Humains de l'Âge Sombre de la Technologie, et insistent pour que tout ce qui est récupéré dans les entrailles de la ruche leur soit apporté immédiatement.

En clin d’œil à la sagesse de Saint Macharius, le Seigneur de Secteur Aulus utilise des Vigilites Machariens pour maintenir l’ordre sur Persepolis. Ces défenseurs de la loi s’occupent de la sécurité, et des officiers triés sur le volet jouent le rôle d’enquêteurs. Leur tâche est sans fin, car les sombres couloirs de pierre de Skarthius regorgent de comploteurs, de sectaires de la mort et de désespérés.[3]

Cité-Ruche Valios

Lumière dans l’ombre de Skarthius, la Cité-Ruche Valios est baignée d’une vive luminosité, ses murs de béton étant imprégnés de lueurs d’une myriade de couleurs scintillantes qui transforment perpétuellement les nombreuses ombres de Persepolis en un jour artificiel d’une brillance aveuglante. La ruche Valios abrite le légendaire amphithéâtre d’argent, où se trouve la célèbre choeur Astropathique, le plus puissant du Secteur Macharien et peut-être même de tout le Segmentum Pacificus.

Les banques de données de Valios sont aussi obscures que la Ruche est lumineuse, remplies d’histoire, de connaissances cachées, de spéculations et de blasphèmes, tous disponibles moyennant finances - à condition de trouver le bon Adepte de l’Administratum ou un informateur opérant illégalement - car à Valios, les données sont de la monnaie d’échange. L’écriture est une compétence omniprésente parmi les habitants de Valois, et les secrets, codes d’accès et autres données précieuses sont inscrits sur du vélin et échangés presque aussi librement que les Solars. De vastes banques de cogitateurs sont fréquentes dans la ruche, peut-être plus que partout ailleurs dans l’Imperium en dehors de certains mondes oubliés. Ces cogitateurs sont plus ou moins sophistiqués et fonctionnels, et permettent à des travailleurs qualifiés de traiter de grandes quantités de données dans le cadre de leurs fonctions. Ceux qui y ont accès utilisent également ce vaste réseau pour garder une trace des informations importantes qu’ils ont acquises.

Les Nobles de Valios sont des passeurs de données hors pair, dotés, comme les Logi du Culte Mechanicus, d’implants crâniens perfectionnés qui leur permettent de filtrer rapidement les flux de données de la Ruche à l’aide de leur esprit. Le caractère sacré de l’information étant primordial au sein de la Ruche, la fiabilité de la source est primordiale. Les courtiers en données et les vendeurs d’informations indiqueront toujours la qualité précise des informations qu’ils échangent, et la réputation d’une personne est synonyme de la vie elle-même. En conséquence, la menace d’une disgrâce publique est très réelle et les "assassins sociaux" sont une composante sinistre de la société Valiosienne.[4]

L'Histoire de Persepolis

Choisie par Saint Sejanus pour être la capitale du Secteur Macharien alors même que les événements de l’Hérésie Macharienne se déroulaient encore, Persepolis est un ancien Monde-Ruche colonisé pour la première fois avant l’avènement de l’Empereur sur Terra. L’Imperium l’avait perdue pendant plus de cinq mille ans avant que la Croisade Macharienne ne la récupère. Persepolis fut l’une des nombreuses planètes qui se rebellèrent durant la période connue sous le nom d’Interrègne de Nova Terra, lorsqu’une grande partie des mondes de l’Imperium au sein du Segmentum Pacificus suivirent le Conseil d’Ur de Nova Terra et rejetèrent l’autorité des Hauts Seigneurs de Terra.

L’époque des Empires Jumeaux dura plus de neuf cents ans, se terminant finalement par une série de campagnes qui balayèrent le Segmentum Pacificus. Le destin ou la chance intervint cependant, car une série de grandes tempêtes Warp secoua l’Immaterium autour de Persepolis, laissant les flottes vengeresses de l’Ecclésiarchie incapables de trouver la planète enveloppée et de nombreux autres systèmes dans ce qui devint le sous-secteur de Cytheris.

L’Imperium entra dans l’ère sanglante connue sous le nom d’Âge de l’Apostasie, et Persepolis tomba dans l’oubli. Certains érudits suggèrent que Sejanus choisit Persépolis pour des raisons sentimentales, car sa reprise fut l’un des premiers succès de la croisade, obtenu grâce aux premiers plans de bataille que Macharius et Sejanus avaient élaborés ensemble. Cependant, éternel tacticien raisonné, Sejanus a sans doute choisi Persépolis pour des raisons tout à fait pratiques. Macharia étant devenue un Monde-Sanctuaire gouverné par l’Adeptus Ministorum, et Séjanus craignait de céder trop de pouvoir à l’Ecclésiarchie.

Persepolis était un Monde-Ruche très avancé, situé au cœur du Secteur Macharien, dont les habitants avaient accepté le retour de l’Imperium avec un enthousiasme notable - une fois que quelques-uns de leurs chefs les plus belliqueux avaient été tués. Sa population n’était cependant pas particulièrement fidèle, ce qui renforca la méfiance de Sejanus à l’égard de l’Adeptus Ministorum. Enfin, la proximité relative d’Astérion permettait au Seigneur de Secteur et à ses agents de surveiller de près les Mavins cupides de ce monde. Cela sembla à Sejanus une idée prudente qui influença sa décision, comme il l’écrivit dans ses mémoires.[5]

Astérion

Système: Crassian
Monde Réhabilité
Les Mavins

Ancien, riche et grandiose, le Monde-Ruche Astérion est le bastion mercantile le plus prospère du Secteur Macharien. Riche en minerais précieux et dotée d’une atmosphère vitalisante, l’histoire d’Astérion parle de ressources illimitées, bien que ses biomes présentent les conséquences toxiques de millénaires d’exploitation et soient aujourd’hui presque tous hostiles à la vie. Aujourd’hui, Astérion est surtout connue pour ses Mavins mercantiles, membres de haut rang des nombreuses guildes, syndicats financiers et groupes commerciaux qui travaillent avec et entre les différentes factions de l’Imperium pour s’assurer que le commerce à travers le Secteur Macharien sert les intérêts de l’Empereur et, bien sûr, les leurs. Les fabuleuses richesses d’Astérion se sont concentrées entre les mains des Mavins, et sous chaque flèche étincelante se cache un réseau de mines nocives remplies de travailleurs harassés, dont le labeur contribue à la richesse d’un monde qu’ils ne verront peut-être jamais.

Pendant des millénaires, avant l’arrivée de la Croisade Macharienne, Astérion fut le cœur commercial des Mondes Vocati, un groupe de planètes qui défiaient l’Imperium qui les menaçait. Les Mavins, grâce à leurs richesses déjà considérables et à leurs enseignements héréditaires de l’esprit d’entreprise, y virent une opportunité de gagner de l’argent et, plus important encore, de survivre au poids écrasant de la croisade. Les Mavins ont impitoyablement vendu tous les alliés des Mondes Vocati, s’alliant à l’Imperium et les prenant en tenaille de l’intérieur et de l’extérieur. Après avoir accepté la domination Impériale, les Mavins se sont rapidement rendus indispensables à Macharius, absorbant les ressources de leurs alliés déchus et les déployant pour aider la Croisade Macharienne là où l’Administratum avait du mal à suivre le rythme de guerre écrasant du Seigneur Solaire. Provisions, soldats, équipements et ressources furent acheminés par ces marchands, ce qui leur valut des positions politiques de valeur et des concessions profitables lorsqu’ils furent pleinement admis dans le domaine de l’Empereur-Dieu.

La gouvernance planétaire d’Astérion est donc une rareté permise par cette démonstration initiale de loyauté. Le gouverneur de la planète est toujours choisi par les Mavins entre eux, généralement par le biais d’un système de vote totalement corrompu. La position d’un Mavin est déterminée par sa contribution à sa propre guilde, syndicat ou consortium, et par sa contribution envers l’Empereur et l’Imperium. Sur Astérion, il est communément admis que l’Empereur est le bénéficiaire ultime de toute activité économique, et que la recherche incessante de profits n’est rien de moins qu’une forme de culte. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un sentiment hérétique, l’Ecclésiarchie accorde une grande attention à Astérion, et la question du bien-être spirituel de ses citoyens est une source d’inquiétude fréquente.

Les Mavins les plus astucieux et les plus riches s’achètent un siège au Bureau Solar, le conseil qui sélectionne le gouverneur de la planète par le biais d’un système de vote sans doute corrompu. Le titre du conseil est une double référence, au Seigneur Solaire Macharius et à l’unité monétaire principale sur Astérion et dans tout le Secteur Macharien, le solar d’or. Comme le poste de Gouverneur Planétaire interdit toute forme de voyage spatial et nécessite de rester sur la planète, il est surnommé par certains "l’oubliette dorée". Comme le Gouverneur règne en maître dans le luxe, il est confiné au palais de la Cité-Ruche Praemiosus, la capitale, tandis que ses subordonnés, plus libres, dirigent des empires marchands et commercent à grande échelle, s’occupant régulièrement d’une grande variété de commerce, légal ou non, dans de multiples sous-secteurs. Les Mavins fournissent d’abondantes Dîmes et de splendides cadeaux à leur Gouverneur, qui veille à ce qu’ils puissent continuer à commercer librement, et même l’Administratum est satisfait.

Au cours des siècles qui se sont écoulés depuis la croisade, Astérion n’a cessé de se renforcer. À peine touchés par l’Hérésie Macharienne grâce à des machinations politiques soigneusement orchestrées, les Mavins n’ont eu à faire face qu’aux Dîmes massives et sans cesse croissantes qui leur étaient demandées. Les ressources sont toujours fournies à temps, ce qui permet à leur régiment Astra Militarum, les Légions Grises, relativement petit mais indéniablement bien équipé, d’être récompensé. Les Psykers sont devenus un peu plus qu’une ressource supplémentaire à gérer pour les Mavins, en étroite collaboration avec l’Adeptus Astra Telepathica pour payer leur Dîme en totalité et fournir une aide substantielle en échange de nominations Astropathiques favorables.

La Noctis Aeterna fut dévastatrice pour les intérêts des Mavins, provoquant des émeutes à l’échelle de la planète en raison de rumeurs malveillantes et d’une disparité colossale des conditions, des luttes intestines vicieuses entre les Mavins pris au piège, et une incertitude totale quant à l’évolution des investissements lointains. Astérion est sorti des ténèbres il y a moins de deux années standard et les empires financiers de nombreux Mavins sont toujours en ruine. Ils ont évalué l’état du secteur (et de leurs avoirs) du mieux qu’ils pouvaient, et ont déjà offert leur aide au Seigneur du Secteur Aulus pour rétablir le contact avec d’autres mondes encore inconnus, en organisant des forces pour sécuriser ceux qui sont encore en péril (et les plus rentables).[6]

Autres Forces en Astérion

Navis Imperialis

L’une des plus grandes concessions que les puissances dirigeantes d’Astérion ont dû faire pour rejoindre l’Imperium a été la cession de leurs nombreux docks à la Navis Imperialis, ce qui permit à la Marine Impériale d’avoir une présence significative sur et autour du Monde-Ruche. Quelques Mavins sournois, qui se définissent eux-mêmes comme "entreprenants", tentèrent de corrompre la hiérarchie complexe des Commodores et des Seigneurs Capitaines au cours des siècles de domination Impériale, mais sans grand succès. Ainsi, la Navis Imperialis constitua une communauté à part au sein de la méritocratie peu orthodoxe de la société d’Astérion. La Navis Imperialis se méfie à juste titre des Mavins, mais profite constamment de leurs activités, formant ainsi une alliance délicate.[7]

Astra Telepathica

L’Adeptus Astra Telepathica est une faction Impériale que les Mavins ont toujours soutenue. Ils n’hésitent pas à donner des Psykers aux Vaisseaux Noirs, et s’arrangent même pour les faire venir de mondes difficiles d’accès afin de les collecter régulièrement, à grands frais pour leurs propres finances. Il n’y a jamais d’altruisme dans leurs actions, cependant. Après la Ruche Valios sur Persepolis, les Mavins sont de loin les plus grands utilisateurs de Psykers dans le Secteurr Macharien, les considérant simplement comme une ressource à exploiter. Depuis des centaines d’années, les Mavins font un usage intensif des Astropathes, qu’ils soient autorisés ou non, les engageant dans toutes sortes d’activités, de l’acquisition de rapports sur les récoltes aux communications clandestines avec toutes sortes d’êtres peu recommandables, en passant par la collecte de renseignements sur l’évaluation des troupes. L’augmentation de l’activité psychique dans la galaxie a conduit à l’émergence d’un nombre considérable de Psykers rebelles sur Astérion, et pour lesquels le Bureau Solar consacre des ressources considérables afin de les réprimer dans la violence.[7]

Adeptus Ministorum

L’Ecclésiarchie s’occupe principalement de la main d’œuvre d’Astérion, veillant à ce que les oreilles moites des travailleurs soient remplies d’hymnes et d’injonctions afin de s’assurer qu’un esprit loyal s’exprime dans les entrailles de chaque ruche. Depuis leur intégration à l’Imperium, les Mavins se sont révélés difficiles à influencer vers des croyances plus orthodoxes, tant leurs traditions sont étroitement liées au commerce. Cependant, comme tous affirment ouvertement que leur appétit du gain est à Son service, et que les Dîmes abondantes sont payées, le cri de l’hérétique ne s’élève que rarement. Lorsqu’un Mavin est accusé de manquer de foi, il sourit, hausse les épaules et propose de financer une nouvelle Guerre de la Foi.[7]

Divers

Il serait impossible de suivre le réseau de relations à la fois multiples et variées qu’entretiennent les Mavins, et c’est très certainement une volonté d’empêcher toute interférence dans leurs affaires. Les puissants Mavins ont souvent des liens avec l’Administratum, les capitaines chartistes et les anciennes dynasties de Libres-Marchands, et aucune faction n’est rare dans les rues de la ruche d’Astérion.[7]

Inquisition

Bien entendu, cette situation a conduit à l’apparition d’une autre faction Impériale sur Astérion : l’Inquisition. L’œil qui ne dort jamais scrute les Cités-Ruches et les ports spatiaux d’Astérion, à l’affût de toute opération illicite. En particulier, les Inquisiteurs de l’Ordo Xenos craignent que l’enchevêtrement des liens tissés par les Mavins ne soit influencé par de viles créatures inhumaines.[7]

Les Mavins

Le véritable pouvoir d’Astérion est froid, dur, les Solars. Les Mavins, bien que techniquement bien en dessous des véritables Factions dans la hiérarchie de l’Imperium, contrôlent une grande partie du flux de Solars sur Astérion, et bien qu’ils doivent payer leurs cotisations aux différents adeptes, les Mavins bénéficient de rares libertés qui ne seraient autrement accordées qu’à la noblesse intrigante d’Astérion. Les intérêts des Mavins sont d’une complexité vertigineuse, parsemés de serments, de contrats, de duplicité, d’obligations, d’honneur, d’infamie et de quête effrénée de pouvoir. Bien que l’espoir déclaré de tous soit que les petits différends puissent être réglés à l’amiable, autour d’un verre d’amasec bien vieilli, la réalité est que les guerres commerciales sur Astérion comportent souvent plusieurs niveaux de lutte, impliquant simultanément des duels en salle d’audience entre des avocats hautement spécialisés liés à des guildes, des tueurs à gages dans les rues et des armes à feu dans l’obscurité.

Les Mavins considèrent qu’il est grossier de discuter ouvertement de ces questions et emploient donc une grande variété d’euphémismes. Les conflits en cours sont appelés "engagements légaux". Les autres personnes qui cherchent à tirer profit des combats sont appelées "parties intéressées". Lorsque le conflit devient particulièrement brutal, certains déclarent que les groupes engagés mènent des "négociations rapides". Tant que leurs propres biens ne sont pas impliqués, les Mavins sont prêts à tolérer une grande quantité de violence, mais si un engagement donné va trop loin, le Bureau Solar peut demander aux parties impliquées de rendre compte de leurs actions, ce qui est souvent fatal pour un ou plusieurs des groupes participants.

En conséquence, de nombreux Mavins pratiquent une grande partie du commerce, en particulier le commerce illicite ou dangereux, en dehors de la surface d’Astérion et à l’abri des regards indiscrets de leurs rivaux. La lune d’Astérion, Callas, abrite de nombreux marchés neutres et des entrepôts anonymes. Il existe également diverses installations "minières" réparties dans les trois ceintures d’astéroïdes du système, dont peu semblent produire du minerai, mais qui disposent toutes d’installations d’amarrage bien entretenues.

Aujourd’hui, de nombreuses propriétés de la noblesse d’Astérion ont été perdues pendant la Noctis Aeterna, certaines ont été détruites, d’autres n’ont pas pu ou n’ont pas voulu payer leur dû aux propriétaires absents. Nombre de ces propriétés - fermes, mines, manufactures et autres - sont disséminées à travers Cytheris, et le travail d’inspection de chacune d’entre elles pour évaluer les dégâts et rétablir la productivité est immense.[8]

Belnshudha

Système: Shudhan
En Quarantaine
Exterminatus

Belnshudha était un Monde-Ruche prospère avant d’être condamné à l’Exterminatus par un bombardement orbital des forces du Groupe de Combat Fortis. Elle n’était pas encore totalement sortie de la Noctis Aeterna, c’est pourquoi aucune communication n’a été reçue dans le Secteur Macharien concernant les événements qui se sont déroulés sur la planète. Les dirigeants du Groupe de Combat Fortis n’ont jamais été très loquaces quant aux raisons qui les ont poussés à l’anéantir. Le Monde-Ruche n’est plus qu’une enveloppe fumante, les flèches des cités-ruches réduites en ruines, les ruines de ses génatoriums encore fumantes, même des années après la conflagration qui a étouffé toute vie. Belnshudha est entourée de balises d’avertissement en orbite qui diffusent en permanence des messages vox interdisant aux vaisseaux d’atterrir sur la planète, sur ordre de l’Inquisition. Les Navigators et les Psykers qui ont depuis voyagé près de la planète rapportent que l’espace réel traversant Belnshudha semble " plein de trous ", comme si l’Immaterium l’avait percé à plusieurs reprises en différents endroits.[9]

Rumeurs

De nombreuses rumeurs font état d’une installation cachée, enfouie dans les profondeurs de la croûte planétaire de Belnshuda, qui aurait survécu à l’Exterminatus et travaillerait sur un projet spécial d’une immense importance. Certains suggèrent même que cette installation est à l’origine de l’ordre d’Exterminatus, bien que cela semble à première vue une mesure incroyablement disproportionnée. Quoi qu’il en soit, des rumeurs persistent sur l’existence d’une installation quelque part sur la planète, dont le personnel est toujours en vie mais curieusement calme et apathique, comme insensible à la destruction qui a emporté le monde au-dessus de leurs têtes.[10]

Crultus

Système: Geminax
Les Généreux
Installation sur Crultus.

L’Agri-Monde de Crultus a d’abord été désignée comme telle en raison de l’étoile brillante de son système et de l’inclinaison axiale très prononcée de la planète, qui facilite ce qui est en fait une saison de croissance sans fin dans son hémisphère nord. Afin de stimuler la productivité, l’Adeptus Mechanicus a installé une variété d’anciens moteurs environnementaux capables de modifier subtilement l’atmosphère de la planète, en plus de construire de grands miroirs d’harmonisation solaire en orbite, afin de rediriger encore plus de lumière vers les vastes champs de la planète. Avec le temps, Crultus s’est lentement transformée, mais pas vraiment en bien. Son climat est devenu l’un des deux extrêmes en permanence : un soleil permanent qui stimule une croissance effrénée ou des pluies dévastatrices qui inondent des continents entiers. Quoi qu’il en soit, la "Victus Eternitus" de Crultus est devenue célèbre pour sa générosité dans tout le Secteur Macharien et a contribué à nourrir de nombreux Mondes-Ruches du Sous-secteur Cytheris. Le Culte Impérial de Crultus mettait l’accent sur le devoir sacré des travailleurs de récolter tout ce qu’ils pouvaient pour les mondes de l’Empereur. Les prêtres fanatiques de l’Adeptus Ministorum proclament que les récoltes abondantes sont le fait d’âmes pures destinées à la grâce, tandis que les crues soudaines qui emportent des années de travail témoignent du mécontentement de l’Empereur à l’égard de la récolte ou, pire, de la corruption de l’âme des travailleurs.

Lorsque la Noctis Aeterna s’est abattue sur Crultus, l’absence de communication et de transport de céréales hors du monde a été cachée à la population. La gouverneure de la planète, Esurtia, était persuadée que tout ce qui s’était passé serait rectifié à temps et, plutôt que de réduire la production, ce qui pourrait prendre des années, elle ordonna que les travaux du champ se déroulent comme d’habitude. La plupart des récoltes, désormais excessives, furent secrètement transportées vers l’hémisphère sud glacial. Là, elles étaient jetées sans cérémonie dans la mer, ou laissées à l’abandon sous forme d’énormes tas de nourriture en décomposition.

Plusieurs années s’écoulèrent sans incident lorsque, sans crier gare, tout Crultus éclata dans une violence gratuite. Les travailleurs des champs, qui avaient tranquillement enduré un labeur sans fin au nom de l’alimentation des sujets de l’empereur, découvrirent que leur travail n’avait plus aucun sens. Furieux que le résultat de leur travail sacré ait été jeté aux oubliettes, ils se sont révoltés pendant un mois. Des superviseurs de l’Administratum ont été introduits dans des batteuses gargantuesques qui avalèrent leur cris et une masse bouillonnante de fanatiques armés de matériel agricole motorisé et d’une armée de serviteurs brandissant des faux parvint à mettre en état de siège le palais du gouverneur.

Pour ne rien arranger, les effets de l’Éveil Psychique étaient particulièrement forts sur Crultus. Non seulement un grand nombre de Psykers malfaisants se sont manifestés, mais certains d’entre eux étaient d’une puissance terrifiante. Une coalition de Psykers emprisonnés, attendant les Vaisseaux Noirs, utilisa ses pouvoirs naissants pour manipuler l’esprit de la population émeutière. Peu après, le soulèvement cessa, les Psykers furent libérés et toute trace de leur existence disparut.

Après la Noctis Aeterna, les ouvriers agricoles de Crultus s’acquittent docilement de leurs tâches dans les champs, inconscients de ce qui s’est réellement passé sur leur planète. Lorsqu’ils y réfléchissent, la plupart d’entre eux se souviennent seulement qu’une administration corrompue a été renversée et qu’une nouvelle, plus honorable, l’a remplacée. La planète a repris ses fonctions sacrées, la seule preuve d’un soulèvement étant une longue liste de membres du personnel de l’Administratum portés disparus et quelques traces de batailles sur la maçonnerie.[11]

Personnalités de Crultus

Prédicateur Matthias Serge

Matthias Serge est un prédicateur fanatique du culte Impérial qui a gagné en popularité grâce à ses sermons enflammés qui galvanisent les travailleurs. Malgré sa popularité, il s’est fait de nombreux ennemis théologiques au sein de l’Ecclésiarchie de Crultus, en raison de ses "interprétations créatives" des enseignements du Culte. Parmi ces interprétations, la pire est de loin celle qui suggère que les grands tas de grains créés pendant la Noctis Aeterna devraient être empilés encore plus haut à la gloire de l’Empereur, créant ainsi un Trône d’Or qui attirera sa puissante présence à Crultus.[12]

Les Forces de Crultus

"Les Généreux"

La cabale des Psykers qui échappèrent à l’emprisonnement pendant la Noctis Aeterna a utilisé ses capacités psychiques pour accéder au pouvoir. Se surnommant eux-mêmes les Généreux, ils règnent désormais ouvertement sur la planète. Ils ont gardé en vie la gouverneur Esurita, terrifiée, pour son savoir, mais elle reste prisonnière dans son propre palais. Les citoyens sont convoqués sur un coup de tête par ce groupe de puissants Psykers dévoyés pour effectuer n’importe quelle distraction amusante à laquelle les Généreux peuvent penser, et qui devient de plus en plus horrible à mesure que certains d’entre eux sombrent dans la corruption.[13]

Adeptus Administratum

Après les Généreux et le Seigneur Gouverneur, c’est l’Administratum qui a le plus d’influence sur les opérations quotidiennes de la planète, car il est chargé d’assurer le bon déroulement des récoltes et du paiement de la Dîme. La plupart des adeptes en exercice sont étonnamment jeunes ou nouveaux dans leurs fonctions, ayant été recrutés à l’extérieur de la planète en raison des pertes subies par l’organisation lors de la Noctis Aeterna.[13]

Adeptus Ministorum

Tandis que l’Administratum dirige les livres et les équipes de la population, l’Ecclésiarchie dirige les cœurs et les esprits. Crultus est une planète incroyablement pieuse, et rares sont les champs où il n’y a pas de prédicateur, exhortant les travailleurs pieux à adresser des prières à l’Empereur malgré la chaleur incessante.[13]

Adeptus Mechanicus

Enfin, de petits conclaves de personnel de l’Adeptus Mechanicus surveillent et entretiennent les imposantes installations de terraformation disséminées sur la planète, chacune étant balayée par de violentes tempêtes qui tiennent à distance tous les mécaniciens, à l’exception des plus déterminés. Ils ne s’intéressent guère aux affaires de la planète, se contentant de s’occuper des anciens moteurs environnementaux qui maintiennent la prodigieuse productivité de la planète.[13]

Rumeurs

La terrible étendue de l’hérésie qui a affligé Crultus est jusqu’à présent inconnue du Secteur Macharien, mais des rumeurs ont déjà commencé à se répandre concernant une étrange influence sur le Warp autour de la planète. En particulier, certaines sources accessibles uniquement aux Inquisiteurs de l’Ordo Malleus ont fait état d’une attention croissante des pouvoirs Démoniaques sur la planète. Les détails de ce phénomène ne sont pas encore clairs, mais ce qui est certain, c’est qu’il y a un sentiment de crainte croissant sur toute la planète.[14]

Dao Teyras

Système: Tyrasia
Monde Réhabilité
Archives
Adeptus Administratum

La Croisade Macharienne opérait à une échelle logistique dépassant l’entendement des mortels - un nombre de troupes dépassant la population d’un système entier combattant plusieurs conflits simultanés à travers de multiples secteurs, amassant d’immenses richesses sur les mondes conquis puis envoyées ailleurs dans l’Imperium pour être cataloguées et traitées. Aussi difficile que cette conquête expansive fut la tâche stupéfiante laissée aux adeptes de l’Administratum et aux missionnaires Impériaux dont les expéditions suivirent le sillage de la croisade. Chargés de reconstruire ce que Macharius et ses forces avaient brisé, de nombreux membres de l’Administratum furent consternés par la destruction pure et simple des planètes qui avaient résisté à l’asservissement. Il aura fallu des siècles pour rendre certaines planètes à nouveau productives, tandis que d’autres demeureraient à jamais inexploitables.

Certains membres de l’Administratum pensent en privé que cette destruction gratuite est due au fait que leurs ancêtres bloquèrent les lignes de ravitaillement de la croisade, visant secrètement à restreindre la puissance de destruction du Seigneur Solaire. L’Administratum décida qu’il lui faudrait établir une présence étendue dans le Secteur Macharien naissant afin d’orienter correctement les ressources et, à terme, d’établir des comptes précis pour la Dîme Impériale. Un petit monde peu industrialisé, Dao Teyras, fut mis à la disposition de l’Administratum et devint le centre de leurs opérations dans le Secteur Macharien. Les adeptes étaient donc déjà présents lors des soulèvements qui ont éclaté pendant l’Hérésie Macharienne. Le fait qu’il y ait eu des rébellions ne les a pas surpris, car ils n’étaient que trop conscients de la dureté du traitement infligé à de nombreuses planètes et de la rancœur envers l’Imperium qui existait encore dans tout le secteur. Ce à quoi ils n’étaient pas préparés, c’était l’ampleur des insurrections, ou le fait que plusieurs généraux de Macharius choisissent de trahir l’Imperium. Ce sont les adeptes du Dao Teyras qui, les premiers, demandèrent l’aide de nombreux Chapitres de Space Marines pour réprimer les soulèvements et les révoltes dans tout le secteur.

Les adeptes de l’Administratum continuèrent à remplir leurs fonctions sur les mondes du Secteur Macharien, mais le monde de Dao Teyras devint le dépositaire central des vastes archives et connaissances de leur organisation. Presque submergés par le déluge d’informations, les adeptes de Dao Teyras commencèrent à se spécialiser. Les maîtres d’une branche spécifique du savoir sont appelés Curators, et Dao Teyras en a produit des dizaines de milliers. Si la plupart d’entre eux sont connus pour leur expertise dans des domaines tels que le rendement des céréales ou la densité de la population des ruches, quelques-uns se sont spécialisés dans d’autres branches du savoir. Le monde de Dao Teyras est certainement le plus grand rassemblement de connaissances concernant l’histoire pré-Impériale de divers mondes du Secteur Macharien, couronné par les labyrinthes de données tentaculaires de la capitale, la Cité-Sanctuaire Athenaeum Solar.

Le monde de Dao Teyras a été un modèle de stockage et de traitement de l’information pendant des siècles, jusqu’à l’arrivée de la Noctis Aeterna. Dotée de peu de ressources naturelles, Dao Teyras dépendait presque entièrement des denrées alimentaires acheminées depuis d’autres mondes. En l’espace d’un mois, après l’arrêt des livraisons et des communications longue distance, la planète souffrit de la famine.

Josia von Faulhaber, Prefectus de l’Administratum et Gouverneur Planétaire de Dao Teyras, reçut des rapports faisant état de soulèvements hérétiques dans les villes de la planète, et des rumeurs circulaient selon lesquelles les Cultes de la Mort agréés par l’Ecclésiarchie s’adonnaient à la pratique répugnante du cannibalisme. Von Faulhaber consulta les parchemins les plus secrets dans les palais-archives de l’Athenaeum Solar, à la recherche d’une solution à la famine. Il découvrit deux anciens textes qui pouvaient apporter le salut : le premier était une disposition qui permettait à un membre important de l’Administratum de déclarer tout citoyen coupable de crimes graves Excommunicate Traitoris, et de le faire équarrir pour obtenir de la nourriture en cas d’urgence ; le second était un document qui condamnait à mort plusieurs commis pour avoir créé une méthode de cuisson et de consommation du vélin, détruisant ainsi des documents potentiellement vitaux. Aux yeux de l’Administratum, pour qui le savoir est le pouvoir, il n’y avait qu’un seul choix raisonnable. Von Faulhaber, agissant avec le Ministorum local, a promulgué une série de lois presque impossibles à respecter, faisant de millions de citoyens des criminels et des hérétiques du jour au lendemain. Chaque infraction était considérée comme un crime capital, et des équipes d’exécution ont été envoyées pour rassembler les contrevenants au couvre-feu, les travailleurs sous-productifs et tous ceux qui tombaient sous le coup des nouvelles lois. L’objectif était double : réduire la population de manière calculée et fournir une nouvelle source de subsistance aux survivants. Le tout en préservant les précieuses archives de l’Administratum.

Les archives indiquent que le décret de von Faulhaber fut diffusé à travers la planète, mais aucune réponse ne fut enregistrée. Les messagers envoyés pour visiter physiquement les colonies au-delà de l’Athenaeum Solar ne sont pas revenus, bien que des transporteurs dirigés par des serviteurs aient livré leurs taxes respectives. Malgré la baisse significative de la population dans la capitale - et probablement sur l’ensemble de la planète - une maigre dîme a été prélevée et payée lorsque la Noctis Aeterna s’est retiré du monde.

Aujourd’hui, Dao Teyras et Athenaeum Solar sont devenus synonymes, car la ville-sanctuaire est la seule colonie qui communique avec l’Imperium au sens large. Le Seigneur de Secteur Aulus réagira bientôt aux nombreuses demandes d’enquête sur le silence de Dao Teyras, car il a besoin d’une comptabilité précise des ressources qui devraient être mises à sa disposition pour reconstruire le secteur.[15]

Personnalités de Dao Teyras

Sœur Dialogus Kunigunde

Sœur Dialogus Kunigunde est une visiteuse occasionnelle de Dao Teyras depuis près d’un siècle, déterrant des trésors de sagesse sans prétention dans des coffres-forts de données oubliés depuis longtemps et les utilisant efficacement pour détruire les ennemis de l’Empereur-Dieu. Certains membres de l’Ordre du Voile Charbonné soupçonnent son attitude rapace à l’égard du savoir d’être le signe d’une infection par un mème-virus Xenos contracté au cours de ses diverses croisades contre les vils non-Humains. Elle était en train de mener l’une de ces recherches lorsque la Noctis Aeterna tomba, et elle abandonna la quête de connaissances pour prêter sa force impitoyable afin de faire régner l’ordre. Souvent considérée comme un guide pour von Faulhaber et le reste de l’Administratum pendant la longue période d’obscurité, la dure réplique du pistolet à plomb de Kunigunde a souvent résonné dans la Cité-Sanctuaire pendant la Noctis Aeterna, ponctuant la fin de longs et rigoureux interrogatoires.[16]

Curator Edwin Achebe

L’Info-scroll classé 20260505f est devenu l’obsession macabre du Curator Edwin Achebe. Son intérêt s’éveilla lorsque le parchemin roula d’une pile presque infinie sur son bureau dans la ville-sanctuaire Athenaeum Solar, et se révéla complètement inintelligible, malgré les sceaux officiels requis. Achebe ne pense pas grand-chose de cet étrange parchemin et le conserva pour le réexaminer, mais il revient sur son bureau lors du cycle de travail suivant - et il n’est pas le seul. Deux parchemins portant la même classification (ce qui constituait déjà une violation choquante du protocole de l’Administratum), tous deux totalement incompréhensibles, et quoi qu’Achebe en ait fait, le processus se répétait et se multipliait à chaque cycle de travail. Achebe est convaincu que certains de ses autres parchemins sont maintenant infectés par 20260505f, mais il a fait une autre découverte choquante après avoir soumis une demande d’enquête à son supérieur - un autre Curator, également nommé Edwin Achebe, a rejeté sa demande, et il continue à voir ce sosie du coin de son œil bionique.[16]

Les Forces de Dao Teyras

Adeptus Administratum

Ayant gravi les échelons de l’Administratum pour devenir préfet et Gouverneur Planétaire de Dao Teyras, Josia von Faulhaber est dotée d’une logique sans passion qui impressionnerait l’Adeptus Mechanicus - en effet, plusieurs Technoprêtres Eskutchaxiens, en visite pour effectuer la maintenance d’augmentiques améliorant les facultés mentales, ont déclaré que l’Omnissiah avait perdu un grand esprit en von Faulhaber. Il est totalement obsédés par l’organisation et, grâce à une combinaison de droits héréditaires et d’une réputation sans tache, il a obtenu sa position en moins d’un siècle de service dévoué à l’Empereur. Cependant, comme c’est le cas pour de nombreux exemples apparemment impeccables de l’Imperium, son parcours fut semé de superstitions, de traîtrises et de trahisons, dont la moitié seulement fut perpétrée par von Faulhaber lui-même. Il entretient des liens subtils avec de nombreux opérateurs illicites à Athenaeum Solar et au-delà, notamment avec la dynastie de Libre-Marchand Castyx, le Culte de la Mort Macharien connu sous le nom des Larmes Dorées, et le gang local des Transgresseurs, les Scroll Jackers.[17]

Transgresseurs

Moulder Keenedge, le souverain autoproclamé du puisard de l’Athenaeum Solar, est le plus puissant des Transgresseurs connus sur Dao Teyras. Bien que de nombreux gangs se disputent le territoire dans le puisard, sous les colossales voûtes de données, ses Scroll Jackers ont été les premiers à oser former un monopole sur l’information. Initialement simple courtier en données organisant des raids et des assassinats en connaissant toujours le bon endroit et le bon moment, Moulder a conduit son gang vers de nouvelles voies de profit criminel, y compris les aubaines illicites, le trafic d’armes et l’usurpation d’identité. Dans tout le Secteur Macharien, des rumeurs gonflées à l’extrême font état de la capacité de Keenedge à faire accéder n’importe qui à n’importe quel poste dans n’importe quelle faction, grâce à la falsification et à la manipulation minutieuses de ses " contacts ". En réalité, plus de la moitié des crimes commis par le gang sont autorisés par von Faulhaber car ils servent ses propres plans labyrinthiques, et les opérations qui ne bénéficient pas de ce soutien sont généralement vouées à l’échec - mais cela n’empêche pas de nombreuses personnes à la recherche d’une vie moins pénible de trouver le chemin du "palais" répugnant de Moulder et de donner toutes leurs économies en Solars pour un rêve éphémère de liberté.[17]

Eskutchax

Système: Esker
Adeptus Mechanicus

Fondé spécifiquement pour contribuer à l’armement de la Croisade Macharienne en cours, Eskutchax est un Monde-Forge relativement jeune. Il se consacre principalement à la production d’armes et d’armures de l’Astra Militarum, des pistolets lasers jusqu’aux Chimères. Avant d’être ramené dans le giron Impérial, Eskutchax était déjà un monde doté d’un haut niveau de sophistication technologique. Au tout début de la croisade, Macharius offrit Eskutchax directement à l’Adeptus Mechanicus en signe de respect pour les efforts qu’il avait déployés en son nom.

Les disciples du Dieu-Machine n’ont pas tardé à mettre les secrets technologiques d’Eskutchax au service de l’Imperium, et ont rapidement commencé à produire des Manufactorums à grande échelle ainsi qu’à fonder divers Temple-Forges spécialisées. Bien que ses activités se soient lentement étendues à d’autres formes de technologie au cours des siècles qui ont suivi sa fondation, les Technoprêtres d’Eskutchax prennent la guerre très au sérieux. Eskutchax déploie régulièrement des contingents entiers de skitarii hautement spécialisés, entièrement dédiés à des styles de guerre spécifiques. Peu de leurs adversaires ont survécu assez longtemps pour exploiter leur manque théorique de flexibilité tactique, bien qu’il soit aujourd’hui mis à rude épreuve, car Eskutchax est en flamme.

Eskutchax est au cœur d’une guerre sans merci qui débuta lorsqu’une flotte du Chaos, sous la couverture de la Noctis Aeterna, émergea de l’Immaterium pour assiéger la planète. Menés par l’immonde Techmancien Omneros, les assiégeants répandirent la corruption dans un tiers des manufactures de la planète. Pendant trois ans, les Technoprêtres livrèrent une série de batailles de plus en plus âpres, sans soutien, contre les forces d’Omneros, leurs appels à l’aide se perdant dans le vide sidéral. L’Omnissiah, semble-t-il, n’est pas dépourvu d’un certain sens de l’ironie, car avec le retour de la lumière de l’Empereur, les prières binaires des Technoprêtres furent exaucées d’un seul coup.

En deux semaines, le Baron Vorgos de la légendaire Maison Krast de Chevalier Questor Mechanicus et toute sa cour baronniale de Chevaliers Impériaux sont arrivés sur Eskutchax pour affronter l’ennemi, de même qu’une formidable force de Space Marines, dirigée par le Castellan Matias des Black Templars. Si les Technoprêtres se réjouir de l’arrivée de la Maison Krast et se félicitèrent de l’aide apportée par l’Adeptus Astartes, ils demeurèrent néanmoins extrêmement inquiets de ce que les Black Templars, dont le zèle est bien connu, pourraient faire à leur monde s’ils voyaient la corruption que les forces du Chaos ont engendrée au sein des Temple-Forges d’Eskutchax.[18]

Personnalités d'Eskutchax

Consuls Primus et Secundus

Le Monde-Forge est dirigé par un duo de Technoprêtres connus sous le nom de Consuls d’Eskutchax, qui agissent conjointement en tant que Fabricator Généraux. Les deux sont presque identiques, se reconnaissant des noms qui reflètent leurs positions plutôt qu’une identité individuelle. Ils sont connus sous le nom de Consul Primus et Secundus, et sont assez anciens - en fait, ce sont eux qui ont accepté le Monde des mains de Macharius et qui jurèrent de l’utiliser pour continuer à aider ses conquêtes.
On ne sait pas si les deux hommes sont frères ou si, en se débarrassant de la faiblesse de leur chair, ils ont poursuivi un ensemble commun d’améliorations augmétiques. Quoi qu’il en soit, il est difficile de les distinguer l’un de l’autre, et ils sont d’accord sur presque tous les sujets, publiquement. Certains chuchotent que les Consuls n’étaient autrefois qu’un seul individu, mais que des augmentations et des chirurgies radicales ont divisé leur forme en deux individus distincts. La plupart des gens s’accordent à dire qu’il ne s’agit là que de spéculations insensées, car si les Consuls étaient vraiment d’accord, leurs discussions privées sur l’avenir d’Eskutchax ne seraient pas aussi houleuses.[19]

Les Forces d'Eskutchax

Adeptus Mechanicus

L’Adeptus Mechanicus est de loin l’autorité Impériale la plus influente sur Eskutchax, et la plupart des citoyens qui ont survécu à la guerre jusqu’à présent sont dirigés par les Technoprêtres. L’Administratum maintient une présence sur le monde, et est actuellement confronté à la tâche presque désespérée d’évaluer la moindre quantité de productivité perdue à cause de l’invasion.[20]

Chevaliers Impériaux de la Maison Krast

L’arrivée récente des Chevaliers de la Maison Krast a permis de consacrer des régions entières au renforcement, à la réparation et au réarmement du Questor Imperialis. Bien qu’ils s’en réjouissent, certains Technoprêtres s’indignent de la réaffectation d’un si grand nombre de Manufactorums.[20]

Chapitre Space Marine des Black Templars

Enfin, le Castellan Matias commande ses forces depuis le Croiseur d'Attaque Earned Retribution en orbite au-dessus de la planète. Là, il examine les rapports sur la corruption qui s’est installée sur la planète, tandis que ses Space Marines chassent les restes des forces du Chaos. S’il a émis un jugement sur la planète dans son ensemble, il ne l’a encore partagé à personne.[20]

Harjus

Système: Harjian
Géante gazeuse

Vaste géante gazeuse grise argentée abritant une incroyable myriade de formes de vie vivant dans les nuages, Harjus est classée parmi les Agri-Mondes. Des chasseurs à bord de vaisseaux lourdement modifiés, conçus pour effleurer la surface, sillonnent régulièrement les nuages, aspirant d’immenses trainées de nuages et d’autres formes de vie qui nagent dans l’atmosphère de la planète. Les équipages doivent cependant rester vigilants, car les chasses fréquentes attirent de dangereux prédateurs, tels que d’énormes Brumevers qui peuvent avaler en entier les dragueurs de nuages, à l’exception des plus imposants d’entre eux.

Les équipages de chasse et tous ceux qui vivent de la prime d’Harjus vivent sur l’une de ses deux grandes lunes, Ansa et Taikos. Ansa abrite les Grands Docks, le cœur de l’industrie de la pêche d’Harjus. Quelques-uns des quais sont utilisés pour transporter les cargaisons traitées vers les négociants qui attendent en orbite. La plupart sont dédiés à la réception des cargaisons quotidiennes d’Harjus. Des files de milliers d’ouvriers transportent les prises des cales pleines vers les unités de traitement qui s’étendent sur des kilomètres autour de chaque quai. Des ouvriers armés d’une variété d’outils de coupe et de grattage spécialisés, conçus pour l’équarrissage des différentes espèces, traitent ensuite la chair. Les Grands Docks dégagent une odeur à nulle autre pareille, une puanteur âcre et sucrée d’un mélange de produits chimiques et de menthe acérée, l’ichor des bêtes d’Harjus. Les marchands jurent que l’odeur persiste pendant des années dans tous les matériaux naturels qui y sont exposés. Taikos se compose principalement de petites fermes, et c’est là que résident la majorité des familles de pêcheurs.

Pendant la Noctis Aeterna, une force de pillards affiliés aux Puissances de la Ruine émergea du Warp pour dévaster les Grands Docks, tuant des centaines de milliers de personnes lors d’une attaque brutale. Ils commencèrent bientôt à attaquer régulièrement les flottes de pêche d’Harjus et à faire des prisonniers parmi les habitants de Taikos.

Pendant trois ans, la famille régnante des Karvonan mena une résistance contre les envahisseurs, qui culmina avec ce qui fut présenté comme une attaque désespérée menée par le jeune héritier pressenti Ahri Karvonan contre le vaisseau amiral des hérétiques, le Baleful Eye. L’attaque n’était qu’une feinte permettant au rusé Karvonan de placer des appâts sonores sur le Baleful Eye et plusieurs autres vaisseaux des pillards avant d’orchestrer ce qui semblait être une déroute, en s’enfuyant vers la surface d’Harjus. Les pillards arrogants, trompés par le stratagème du Karvonan et pensant que leur triomphe final était proche, suivirent, mais leur flotte fut déchirée, ainsi que leur vaisseau amiral, par des Brumevers attirés par les leurres.

En raison des ravages subis pendant la Noctis Aeterna, la flotte d’Harjus n’est plus qu’un quart de ce qu’elle était autrefois, et les Grands Docks auront besoin d’années de réparation pour redevenir pleinement opérationnels, mais maintenant qu’Harjus est sorti des Jours de l’Aveuglement, la Maison Karvonan expédie déjà à nouveau les denrées alimentaires si indispensables.[21]

Personnalités de Harjus

Inquisiteur Kai Varol

L’Inquisiteur de l’Ordo Xenos, Kai Varol, pense que l’attaque des partisans des Puissances de la Ruine ne s’est pas limitée à une simple destruction opportuniste. Les rares survivants de leurs interrogatoires affirment qu’on leur a posé à plusieurs reprises des questions sur une sorte de "lame de sorcière" et qu’on leur a montré des représentations gravées dans de la peau Xenos en lambeaux d’une épée d’une forme inhabituelle. Il existe de nombreuses armes dans la galaxie, mais l’inquisiteur Varol estime que ce n’est pas une coïncidence si un groupe d’énigmatiques Aeldaris connus sous le nom d’Arlequins visite Harjus toutes les quelques décennies.[22]

Les Forces de Harjus

Maison Noble Karvonan

Harjus est gouverné par la Maison Karvonan, une famille de Nobles dont l’histoire remonte à bien avant l’avènement de l’Imperium. Les Karvonan auraient conclu un accord avec Saint Sejanus qui aurait permis d’approvisionner ses troupes non seulement pendant la croisade, mais aussi pendant les longues années de l’Hérésie Macharienne. Leur courage lors des événements de la Noctis Aeterna leur a valu d’être encore plus aimés par leur peuple.[23]

Adeptus Administratum

L’Administratum est très présent sur les deux lunes et souhaite ardemment que les Grands Docks reprennent leur activité dès que possible. Les Adeptes ont offert toute l’aide possible, ainsi qu’une bonne dose de coercition, pour que cela se produise. Toute personne susceptible d’entraîner des retards dans cette entreprise fait l’objet de leur attention avec une rapidité inhabituelle.[23]

Illisear

Système: Les Lamentations de Sidon

Désignée comme un Monde Sauvage, Illisear est devenue une sorte de projet pour la Missionarus Galaxia, qui opère depuis Macharia. C’est un monde de forêts lugubres, de montagnes de métal rouillé et de tourbières suintantes qui s’étendent jusqu’à l’horizon. On dit que l’antique Illisear est une planète de mauvais augure où l’écheveau de la réalité s’est étiré. De sinistres nomades chamaniques rampent sur la surface morne du monde, pratiquant une variante étrange et primitive du Credo Impérial que l’Ecclésiarchie n’a jusqu’à présent pas réussi à transformer en orthodoxie.

Les croyances des indigènes troublent grandement l’Ecclésiarchie, car chaque missionnaire qui se rend à Illisear, quel que soit son degré de fanatisme ou de dévotion, rapproche invariablement son point de vue de celui des indigènes. La version illisearienne du Credo Impérial stipule que l’Empereur est entièrement occupé ailleurs. La seule protection que l’Empereur accorde à son troupeau prend la forme du savoir qu’il a partagé il y a longtemps avec les plus sages de leurs ancêtres sur la façon de combattre ce qu’il appelle les "Démons de la Profonde Nuit". Aucun document Impérial ne mentionne spécifiquement que l’Empereur se soit rendu à Illisear, mais de nombreux missionnaires conquis par les habitants d’Illisear estiment que de nombreux événements de la Grande Croisade ont été perdus dans le temps, ou entourés de mythes, et que tout cela est peut-être vrai.

La croyance illisearienne veut que ces "Démons de la Profonde Nuit" et ces "Spectres des Marais" rôdent dans les ombres de leur monde obscur depuis bien avant l’avènement de l’Imperium, tenus à distance uniquement par des rites peu orthodoxes mais pratiqués avec soin. Depuis l’ouverture de la Cicatrix Maledictum, les nomades racontent des histoires de créatures légendaires maculées de sang qui surgissent pour les tourmenter, le Talleyman aux membres crochus et le Duc aux Yeux de Cuivre comme surgissant d’un terrible mythe pour s’en prendre à la chair des mortels.

Illisear paie peu de Dîme à l’Imperium, car elle n’a que peu de biens à offrir et presque pas de population à épargner. Les forces de Macharius n’ont rencontré que peu d’opposition de la part des tribus d’Illisear lors de leur première rencontre avec la planète. À la grande surprise des troupes, les habitants acceptèrent volontiers les soldats en tant que "guerriers de l’Empereur", mais leur recommandèrent d’installer certaines "barrières" autour de leurs camps et de se montrer très prudents. Les troupes amusées ont cessé de glousser lorsque la moitié de leurs forces de débarquement initiales ont été déchiquetées en une seule nuit, massacrées par des créatures sans nom. L’Imperium a rapidement compris qu’il n’était pas judicieux de maintenir des forces plus importantes sur Illisear, car une plus grande concentration de personnes semblait attirer une attention néfaste venant du Warp. Des siècles plus tard, la planète reste une énigme sombre et peu développée, mais elle présente toujours un grand intérêt pour plusieurs institutions Impériales, et un prix philosophique à conquérir pour l’Ecclésiarchie.[24]

Personnalités d'Illisear

Interrogateur Savantas

L’Interrogateur Inquisitorial Savantas a été chargé d’enquêter sur la supposée "conversion" affectant les missionnaires qui se rendent à Illisear, mais il est profondément troublé par la descente dans la folie et la mort de son prédécesseur. Au cours de leurs recherches, il a découvert des traditions interdites concernant les chamans parmi les nomades d’Illisear, suggérant qu’ils ont la capacité de lire l’avenir et de modifier le cours des événements futurs - ou, selon les rumeurs les plus folles, des événements passés.[25]

Gouverneur Tsogbayar

Réputée pour sa force physique et sa spiritualité, Tsogbayar, de la tribu des Timortus d’Illiseran, fait office de Gouverneur Planétaire. Ses fonctions officielles sont aussi réduites que la Dîme que le monde lui fournit, mais il est difficile de survivre seul sur Illisear. Tsogbayar gouverne depuis la cité-forteresse de Waxweyr, une position défensive délabrée construite dans une chaîne de montagnes accidentée, où des milliers de personnes travaillent à l’entretien des glyphes arcaniques de leurs étranges croyances. C’est là que des Psykers incontrôlables sont amenés et enchaînés dans de profonds donjons façonnés dans la roche métallique, afin d’être livrés pour la Dîme de l’Empereur. Ceux qui capturent ces Psykers sont parfois recrutés par l’Adeptus Astra Telepathica, ou enrôlés dans les régiments de l’Astra Militarum du Secteur Macharien qui s’entraînent occasionnellement sur Illisear. Tsogbayar sert ainsi les traditions de son peuple et veille à ce que les "messagers de l’Empereur" reçoivent leur dû.[26]

Astropathe Donata Fulvia

Donata Fulvia, une Astropathe expérimentée détachée de l’Amphithéâtre d’Argent, assiste Tsogbayar dans ses fonctions. Elle est la septième Astropathe affectée à ce monde au cours des dix dernières années, ce qui représente un taux d’épuisement anormalement élevé. Donata a adopté quelques-uns des comportements les moins orthodoxes des chamans d’Illisearan, mais ceux-ci ont commencé à ressentir les influences néfastes d’une région particulièrement marquée par le Warp.[26]

Macharia

Système: Donia Magna
Adeptus Ministorum

Macharia est l’un des Mondes-Sanctuaires les plus célèbres de l’Imperium. C’est de cette planète que Macharius entama ses conquêtes, c’est sur ce monde que se trouve son tombeau et c’est la destination souhaitée par d’innombrables pèlerins venus de toute la galaxie. La surface de Macharia est couverte de bâtiments en marbre, chacun d’entre eux ayant reçu un éclat spectaculaire de la part d’une multitude de travailleurs héréditaires. Les structures les plus imposantes sont visibles depuis l’orbite, et l’on trouve partout des peintures murales triomphantes représentant des scènes macabres de la Croisade Macharienne. D’immenses sculptures de saints s’élèvent au-dessus de chaque structure et les rues sont bordées de statues de héros Impériaux, toutes entretenues à la perfection. Le monde s’enorgueillit d’un ciel bleu lugubre, dont on dit qu’il n’est pas sans rappeler Terra dans les temps anciens.

Sous le vernis de marbre et d’or se cache une multitude sordide de souffrances humaines. Les blocs d’habitation et tous les autres bâtiments non dédiés au culte sont cachés derrière et sous les statues et les cathédrales de Macharia. On les laisse s’effondrer presque jusqu’à la limite du délabrement, et souvent plus encore. Des mendiants traînent dans les ruelles et près des échoppes qui vendent des reliques et des parchemins votifs, cherchant désespérément une pièce ou un morceau de nourriture. Les pèlerins dont la dévotion les a conduits à Macharia mais dont la monnaie ne peut les porter plus loin se rassemblent souvent pour chercher de l’aide, tandis que certains se tournent vers une prédication zélée - et parfois hérétique - de leur propre chef. Ces indésirables sont tenus à distance par la Frateris Militia qui patrouille dans les rues, chargée de veiller à ce que la majesté immaculée des apparences ne soit pas ternie.

Macharia est relativement facile à atteindre via l’Immaterium car, pour des raisons inexplicables, le warp a toujours été extrêmement stable sur de vastes distances autour de la planète, offrant de nombreuses routes stables vers elle. L’Ecclésiarchie considère cet effet comme miraculeux et prêche qu’il est sans doute lié à la présence du corps de Saint Macharius. En vérité, c’est l’une des raisons pour lesquelles le Seigneur Solaire a choisi le monde, autrefois appelé Donia, comme point de rassemblement initial et site de lancement de ses conquêtes. La facilité de déplacement vers et depuis Donia lui permettait de s’assurer que ses routes d’approvisionnement circulaient librement, une nécessité de la guerre qui a toujours beaucoup préoccupé le Seigneur Solaire, surtout à l’échelle de ses forces et du grand nombre de fronts sur lesquels elles se battaient.

Macharia est relativement facile à atteindre via l’Immaterium car, pour des raisons inexplicables, le warp a toujours été extrêmement stable sur de vastes distances autour de la planète, offrant de nombreuses routes stables vers elle. L’Ecclésiarchie considère cet effet comme miraculeux et prêche qu’il est sans doute lié à la présence du corps de Saint Macharius. En vérité, c’est l’une des raisons pour lesquelles le Seigneur Solaire a choisi le monde, autrefois appelé Donia, comme point de rassemblement initial et site de lancement de ses conquêtes. La facilité de déplacement vers et depuis Donia lui permettait de s’assurer que ses routes d’approvisionnement circulaient librement, une nécessité de la guerre qui a toujours beaucoup préoccupé le Seigneur Solaire, surtout à l’échelle de ses forces et du grand nombre de fronts sur lesquels elles se battaient.

Macharius finit par rebaptiser Donia en Don de l’Empereur, qui devint pour un temps la capitale du secteur en plein essor qui se formait dans les premières années de sa croisade. Le butin de centaines de mondes afflua vers Don de l’Empereur, rendant la ville plus riche et plus somptueuse au fil des mois. Les Nobles dont les mondes s’étaient récemment alliés à l’Imperium, de gré ou de force, ne tardèrent pas à suivre, de même que tous ceux qui recherchaient les faveurs du Seigneur Solaire ou une place dans les nouvelles structures de pouvoir qui s’élevaient dans les régions de l’espace nouvellement conquises. Pendant une brève période, Don de l’Empereur fut l’une des planètes les plus importantes de tout l’Imperium.

Et puis Macharius mourut.[27]

La Sépulcre de Macharius

Un Mausolée si vaste qu’il couvre un continent entier est facilement visible depuis l’espace. C’est le tombeau de Macharius qui fut érigé près de l’endroit où le Seigneur Solaire aurait posé le pied pour la première fois sur Donia, bien que quelques érudits suggèrent qu’il est en fait né sur la planète et que son tombeau a été érigé au-dessus de son lieu de naissance. Quoi qu’il en soit, lors de son enterrement, la planète fut rebaptisée Macharia, au lieu du Don de l’Empereur, et un cortège funèbre d’une ampleur incalculable passa devant la dernière demeure du plus grand héros que l’humanité ait connu depuis la Grande Croisade. Le vaisseau amiral de Macharius pour les dernières années de ses conquêtes, le cuirassé de classe Empereur Lord of Light, a été modifié pour résister à l’atmosphère planétaire et a été placé dans le ciel, au-dessus de sa tombe. Aujourd’hui encore, il brûle en permanence des quantités phénoménales de carburant afin de rester en place au-dessus de son mausolée et d’honorer ainsi le Seigneur Solaire. Plus d’une centaine d’officiers décorés et les six grands généraux qui lui survécurent déposèrent leurs lames sur sa tombe pour rendre hommage à ceux qui étaient tombés au champ d’honneur. Ce devait être leur dernier acte d’unité, car la période de rébellion appelée aujourd’hui l’Hérésie Macharienne débuta officiellement dans les heures qui suivirent l’inhumation de Macharius.

Le Sépulcre de Macharius abrite aujourd’hui l’une des académies tactiques les plus avancées de l’Imperium, la Schola Macharia, qui forme les élèves doués de l’Astra Militarum, de la Navis Imperialis et de quelques enfants de la Noblesse particulièrement favorisés. Les liens qui naissent du temps passé à la Schola Macharia sont solides et permettent une meilleure coordination entre les différents groupes militaires qui peuvent parfois se montrer hostiles les uns envers les autres.[28]

Le Palais

Officiellement appelée "Palais du Seigneur Solaire", mais toujours désignée comme "Le Palais" par les natifs de Macharian, cette structure titanesque élaborée était autrefois le siège du pouvoir de Macharius, bien qu’en vérité il était rarement présent entre ses murs, car il était bien plus souvent en campagne. Chaque surface du palais était autrefois décorée, couverte de statues exquises et de gravures complexes qu’il a été impossible de préserver dans leur opulence d’origine.

Les ailes occidentales ont été transformées en un somptueux musée dédié à la Croisade Macharienne et à la gloire de l’Imperium, ouvert aux citoyens et aux pèlerins. La majeure partie du complexe sert cependant de siège à l’Adeptus Ministorum dans le Secteur Macharien en général, et en Macharia en particulier. Il est donc rempli de prêtres comploteurs, de missionnaires ambitieux, de croisés en devenir, d’Adepta Sororitas de divers ordres et d’une armée de scribes surchargés de travail, engagés dans la tâche sans fin de gérer les ressources nécessaires pour accueillir et faire leurs adieux à un flot sans fin de pèlerins. Le palais a toujours été empreint de beauté autant que d’intrigues, avec de nombreuses factions se disputant le pouvoir et la primauté de leurs convictions. Il est difficile d’y trouver une véritable authenticité, car beaucoup de choses qui l’étaient autrefois ont été perdues ou grandement modifiées par les dogmes.

La Noctis Aeterna a causé de nombreux problèmes en Macharia, dont le moindre n’était pas de savoir comment gérer les foules de pèlerins, habituellement éphémères, une fois qu’il était devenu évident qu’aucun transport ne viendrait les emmener. Des camps furent créés sous les arches et les arcs-boutants des innombrables sanctuaires de Macharia, et des réserves de longue date furent mises à disposition. Bien plus difficile à surmonter fut le schisme de foi qui se créa lentement dans les rangs de l’Ecclésiarchie au fur et à mesure que les jours de l’aveuglement s’étiraient. Certains affirmaient que le silence était un test, d’autres une punition pour le moindre blasphème qu’ils jugeaient offensant. Quelques-uns poussèrent l’audace jusqu’à suggérer discrètement que l’Empereur était mort.

L’hérésie la plus flagrante fut celle embrassée par l’influent Cardinal Nolis Rayne, qui commença à prêcher que les nombreux Psykers émergeant parmi la population étaient clairement les élus de l’Empereur - un point de vue commode, puisqu’il révéla peu après que sa foi lui avait conféré de puissantes capacités psychiques. Le schisme qui en résulta déchira Macharia, tandis qu’une guerre sainte éclatait dans les couloirs du Palais et bientôt sur toute la planète. Le Cardinal Rayne était d’une persuasion inhumaine et ceux qui le défiaient connaissaient souvent une fin terrible. Néanmoins, l’Adepta Sororitas et les valeureux étudiants de la Maison du Lion se rangèrent du côté de l’Archicardinal Molinair, qui déclara que le Cardinal Rayne était une sorcier hérétique devant être purgée. Les batailles se sont lentement retournées contre les forces du Cardinal qui, bien que plus nombreuses, étaient mal entraînées. Le destin, ou peut-être les dieux sombres, intervint en faveur du Cardinal, car peu de temps avant que ses forces ne soient finalement acculées, la Noctis Aeterna disparut de Macharia. Il en fut de même pour Rayne, qui se retira à bord d’un transport appartenant à un Libre-Marchand, au milieu de ses "fidèles" partisans. Personne ne sait où se trouve actuellement Rayne, mais l’Archicardinal Molinair redoute grandement ce que le Cardinal renégat pourrait projeter, et a donc appelé à sa destruction.[29]

Personnalités de Macharia

Archicardinal Molinair

Le Gouverneur Planétaire de Macharia est officiellement l’Archiconfesseur Evaristus Heliacal, bien que tout le monde dans les hautes sphères de l’Ecclésiarchie sache qu’Heliacal, bien qu’autrefois incomparablement sage et pieux, n’est plus qu’une figure de proue sénile. L’Archicardinal Molinair est la marionnette de la main desséchée d’Heliacal, sachant qu’il ne pourra jamais occuper le poste de Gouverneur Planétaire car il n’est pas Confesseur. Bien que Molinair soit largement respecté et qu’il soit d’une orthodoxie sans concession dans sa quête de pratique et de diffusion du Credo Impérial, les ennemis politiques sont une réalité inévitable de la vie dans l’Ecclésiarchie. Heliacal sera bientôt écrasé par la marche incessante de l’entropie, et nombreux sont ceux qui s’inquiètent de savoir qui les remplacera. En particulier, Molinair se méfie des machinations étranges et ambitieuses du jeune Cardinal Venykar de la Magna Basilica.[30]

Chanoinesse Shushanik

Bien que la Schola Macharia soit la première école militaire du secteur, aucun de ses tuteurs n’oserait comparer son expertise tactique à celle de la Chanoinesse Shushanik de l’Ordre du Voile Charbonné. Connue pour ne jamais quitter volontairement un champ de bataille sans avoir remporté la victoire, Shushanik est peut-être la membre la plus augmentée de l’Adepta Sororitas dans le Secteur Macharien, ayant laissé derrière elle une partie ensanglantée de son corps sur chaque site de ses quelques défaites - des rappels constants qu’elle peut faire la guerre n’importe où, qu’elle peut toujours s’améliorer, et que par la volonté de l’Empereur, elle prendra une juste revanche.[30]

Les Forces de Macharia

Adeptus Ministorum

Comme tous les Mondes-Sanctuaires, Macharia est entièrement gouvernée par l’Ecclésiarchie, et c’est aussi la base du pouvoir de l’Adeptus Ministorum dans le secteur qui porte le même nom. Il existe de nombreux sanctuaires de la Missionaria Galaxia, notamment l’ancienne théocropole de l’Etendue Solaire et la toute nouvelle Magna Basilica. Les Schola Progenia sont installées dans tout Macharia, entièrement fermées au monde extérieur afin de s’assurer que les jeunes endoctrinés dans leurs salles soient parfaitement intégrés.
La Schola de Notre Seigneur Solaire est rattachée au palais et est jumelée à la Schola Memento Mori qui fait partie du sépulcre de Macharius, chacune disposant de plusieurs Forteresses-Sanctuaires mineurs dans d’autres lieux. Le plus grandiose de tous est sans doute le Confessionnal Macharien, qui s’étend sur la moitié d’un continent en raison de la tradition relativement récente de ne nommer que des Archiconfesseurs comme gouverneurs planétaires de Macharia, afin d’empêcher la répétition de l’Hérésie Macharienne.[31]

Adepta Sororitas

Macharia est également la base d’opérations de l’Adepta Sororitas dans le Secteur Macharien. Les 1 000 Sœurs de Bataille de l’Ordre du Voile Charbonné ont élu domicile dans la Forteresse-Cathédrale de Macharia, tout comme plusieurs ordres non-militants. L’Ordre Hospitalier de la Torche Solaire, l’Ordre Famulus du Verre Sanctifié et l’Ordre Dialogus de la Plume Solaire opèrent tous depuis Macharia, s’assurant que leur travail est uniformément orthodoxe - une bénédiction bienvenue dans un secteur si éloigné de la Terre Sainte, mais qui fait de Macharia une cible encore plus attrayante pour les viles adversaires de l’Empereur.[31]

Ordo Hereticus

L’Ordo Hereticus a une présence relativement ouverte sur Macharia, en liaison avec ses Chambre Militante, l’Adepta Sororitas, et utilise la terre sacrée inattaquable du Monde-Sanctuaire comme base pour repousser la vile hérésie dans tout le Secteur Macharien. Bien entendu, il est de leur devoir de maintenir cette pureté, et de nombreux Interrogateurs sont postés dans des cachettes secrètes d’où ils lancent des enquêtes dans la masse luxuriante de l’Ecclésiarchie.[31]

Astra Militarum

La Schola Macharia est le meilleur terrain d’entraînement militaire du Secteur Macharien, et d’aucuns diront de l’Imperium lui-même. Outre ses vastes places de parade, ses myriades de salles de cours et ses reconstitutions détaillées des principaux champs de bataille, c’est une formidable citadelle à part entière. Les officiers qui y sont formés ont tendance à mener des carrières brillantes, grâce à l’excellence de leur instruction et aux liens qu’ils tissent avec leurs camarades.[31]

Transgresseurs

Comme dans presque tous les mondes Impériaux, les apparences pieuses et étincelantes de Macharia cachent un côté sombre. Dans les souterrains de chaque Théocropole colossale du Monde-Sanctuaire se terrent des Transgresseurs ignorés par l’Imperium, jugés trop inefficaces ou trop impurs pour servir l’Empereur. Leur nombre augmente chaque année, tandis que les pèlerins les plus pauvres, qui n’ont pas les moyens de subvenir à leurs besoins, sombrent de plus en plus bas, tant physiquement que spirituellement. Il en résulte une myriade de bandes guerrières que l’on appelle à voix basse "la honte de Macharia". En plus de se disputer les miettes qui tombent d’en haut, ces gangs se livrent souvent à des guerres de religion mineures entre différentes versions tordues du Credo Impérial qui émergèrent dans les ténèbres de cette déchéance rampant sous les sanctuaires et cathédrales de Macharia.[31]

Leonova

Système: Gravchek

Le Monde-Ruche scintillant de Leonova présente un paysage vertical contrasté, alternant entre de profondes mines de cristal et d’imposantes cités-ruches parsemées de labyrinthes de tailleurs de pierres précieuses et de raffineries industrialisées. Il en est ainsi depuis des millénaires, bien avant le retour de l’Imperium et la mise au service de l’Empereur de ses riches commerçants individualistes. C’est l’un des premiers mondes miniers du secteur et un producteur de nombreux minéraux rares. Les maisons nobles de Leonova sont réputées pour leur réticence à parler de leurs affaires, car beaucoup trop de gens ont essayé de voler leurs secrets au cours des siècles.[32]

Personnalités de Leonova

Prefectus Hidemitsu

Connu pour avoir affirmé à plusieurs reprises qu’il était la personne la plus stressée de la Cité-Ruche Oberyl, voire de la surface de Leonova, le Prefectus Hidemitsu du Departmento Munitorum de l’Administratum a pour mission de suivre et d’enregistrer chaque cristal de focalisation de canon laser produit dans les 2 281 niveaux de la ville. Hidemistu a supposé, en se basant sur les données inextricablement enchevêtrées de sa banque de données privé, que plusieurs acteurs détournaient des cristaux du Departmento Munitorum, y compris plusieurs maisons Nobles. Il n’a pas encore porté d’accusations, mais il est particulièrement inquiets concernant les cargaisons destinées à l’Agri-Monde Goros Pok et les références à une "Secte de la Faucille Torsadée".[33]

Gouverneuse Leona Leonova-Wolff

Leona Leonova-Wolff a récemment hérité du titre de Gouverneuse Planétaire de Leonova après la mort tragique de son père et de son mari, et n’est que trop consciente de la corruption qui coule à travers les racines mêmes du monde qu’elle gouverne désormais. Elle pense que la corruption est une vérité inévitable dans toute l’Humanité, mais que le regard de l’Empereur brûlera les indignes - mieux vaut être corrompu d’une manière qui sert Son grand plan inconnaissable, et mourir en martyr.[33]

Les Forces de Leonova

Adeptus Mecanichus

La Technoclergé d’Eskutchax maintient une présence importante de l’Adeptus Mechanicus sur Leonova, veillant à ce que les foreuses tectoniques et autres mystérieuses machines minières soient maintenues à leur niveau optimum, et à ce que leurs Esprits de la Machine soient maintenus en éveil. Ils entretiennent des relations étroites avec les Nobles (bien que tendues en raison de leur superstition à l’égard des "têtes d'engrenage") et les Navis Imperialis, opérant à partir de Temples-Forges au sein de chaque Cité-Ruche importante et assurant la stabilité des docks spatiaux tandis que les approvisionnements affluent à travers le Secteur Macharien.[34]

Adeptus Administratum

Des millions de scribes et de superviseurs de l’Administratum veillent à ce que les Cité-Ruches de Leonova fonctionnent de manière optimale. Ils s’opposent (et, selon certains, se mêlent) à une myriade de gangs de Transgresseurs, faisant tout ce qui est nécessaire pour s’assurer la Dîme toujours croissante issue de la soi-disant stabilité de Leonova.[34]

Maleer

Système: Maleer

Quelques-uns des Magi les plus vénérés de l’Adeptus Mechanicus déclarent que le monde de Maleer "ne devrait pas exister", tandis que d’autres parmi leurs frères affirment qu’il s’agit d’un miracle du Dieu-Machine qu’ils ne comprennent tout simplement pas encore. Tous s’accordent à dire que les lois connues de la physique de l’Omnimessie se comportent différemment sur ce monde étrange. Bien que la gravité mesurée sur Maleer soit légèrement supérieure à la norme terrienne, toutes les formes de vie indigènes se comportent comme si elle était bien plus faible. En conséquence, les créatures indigènes atteignent souvent des tailles gigantesques, et des créatures qui auraient du mal à soulever leur propre poids sur Terra peuvent battre de grandes ailes et s’envoler dans les airs avec une grâce surprenante.

L’Adeptus Mechanicus aimerait beaucoup en savoir plus sur ce monde, mais il lui est difficile d’obtenir des réponses. Maleer est un monde de Chevaliers Impériaux redoutables, et malgré son rôle vital dans l’entretien des plus grandes machines de guerre de l’Imperium, la maison régnante de Maleer - la fière Maison Vandensarg - a une vieille rancune envers le Clergé de Mars, et restreint leurs activités autant que possible.

Le monde est couvert de jungles impitoyables, de mers déchaînées et de chaînes de montagnes déchiquetées. Même les formes de vie microscopiques sont aussi virulentes que la mégafaune qui domine les montagnes, tous des éléments déterminants d’un écosystème tout à fait hostile à la vie humaine.

Certains Magos du Mechanicus d’Eskutchax pensent que la gravité de Maleer a été fondamentalement modifiée pour faciliter la taille apparemment impossible de ses formes de vie. Les affrontements entre certaines des plus grandes bêtes dévastent régulièrement de larges étendues de terrain et rendent imprudente toute tentative de construction d’une colonie. Le plus grand prédateur de Maleer, le redoutable Arthakul, est aussi grand qu’un titan de classe Warhound, soit plus de vingt mètres de haut, à pleine croissance.

Les habitants de Maleer sont de rudes chasseurs tribaux nomades, réputés à juste titre pour leur courage au combat et leur volonté d’affronter l’impossible avec une détermination farouche. Ils ne remettent pas en question la nature de leur monde, car pour eux, il en a toujours été ainsi. Peu d’étrangers ont la chance de rencontrer nombre d’entre eux, car ils quittent rarement leur planète. Ce sont leurs chefs renommés qui se rendent sur d’autres mondes pour payer la Dîme Impériale grâce à leurs prouesses au combat : les Chevaliers de la Maison Vandensarg.[35]

Maison Vandensarg

Célèbre dans tout le Secteur Macharien et au-delà, la maison Vandensarg est officiellement désignée comme une maison de chevaliers Questor Imperialis, ce qui signifie qu’elle a juré de se battre pour l’Imperium, et non pour l’Adeptus Mechanicus. Elle sert fièrement l’Empereur depuis l’arrivée des forces de Macharius à Maleer, mais les archives de la maison affirment qu’elle a marché aux côtés des forces de l’Imperium lors de la Grande Croisade, il y a bien longtemps. Largement connus sous le nom de "Maison Sauvage Vandensarg", ses Nobles, appelés Greves, sont des maîtres chasseurs qui drapent leurs Chevaliers de trophées issus de leurs victoires contre les bêtes colossales de Maleer, et les marquent de sigles affichant leurs prouesses, dessinés dans de l’argile teintée de cramoisi. Ils se délectent du combat rapproché, et le Chevalier Preceptor, axé sur la mêlée, est l’équipement Chevalier le plus répandu dans leurs rangs.

Bien que Maleer dispose de nombreuses ressources, elle a toujours manqué de minerais utiles, un problème exacerbé par les opérations minières qui attirent souvent d’immenses prédateurs et par la méfiance traditionnelle de l’Adeptus Mechanicus. Il y a longtemps, les Sacristains de Vandensarg, aux abois, découvrirent que les os denses de certains de leurs gigantesques ennemis étaient riches en composés métalliques et commencèrent à les utiliser pour réparer les carapaces blindées de leurs chevaliers. Avec le temps, cette pratique est devenue presque rituelle, et certains des anciens Chevaliers portent aujourd’hui le nom de grands animaux qu’ils ont tués et qui ont ensuite été utilisés pour réparer les énormes machines.[36]

Autres Forces de Maleer

Adeptus Mechanicus

Si le passé lointain de la Maison Vandensarg est entouré de mystère, transmis par des traditions orales, elle a longtemps porté des avertissements sur ses anciennes relations avec des "marchands de métal carmin" qui ont essayé de les tromper. Peu après que la Maison Vandensarg ait rejoint la Croisade Macharienne, des agents de l’Adeptus Mechanicus cherchant à obtenir leur allégeance se sont rendus sur leur monde. Les Greves, profondément méfiants à l’égard des Technoprêtres, acceptèrent à contrecœur leur visite. Les visiteurs furent consternés par le traitement réservé aux Sacristains de la Maison Vandensarg, ainsi que par l’utilisation à la limite de l’hérésie de métaux prélevés sur des os pour réparer leurs Chevaliers sacrés.
Depuis six siècles, les Technoprêtres d’Eskutchax et la Maison Vandensarg ont mené des négociations qui ont frôlé de peu la violence pure et simple (divers actes de violence cachée n’ayant pu être prouvés, mais étant très probables). Ces arbitrages ont conduit à l’installation de plusieurs Sacristains Eskutchaxiens sur Vandensarg pour surveiller l’entretien des marcheurs de combat sacrés, ce qui n’a pas été sans créer des tensions entre les deux factions.[37]

Omyr

Système: Maleer
En Quarantaine
Chapitre des Verydian Hawks

Un Monde Sauvage ne présentant aucun signe de civilisation avancée. Des sectes primitives de guerriers aux abois se battent régulièrement contre des meutes féroces de la faune indigène à l’intelligence troublante. Des bouées d’avertissement signalent continuellement par diffuseur vox que la planète est en quarantaine et qu’il est expressément interdit d’y atterrir sur ordre des Verydian Hawks. Les rares personnes qui ont été confrontées à cette situation soupçonnent soit que le chapitre des Space Marines a revendiqué ce monde comme lieu de recrutement et d’entraînement pour ses néophytes, soit qu’une menace funeste rôde à la surface, que les Anges de la Mort n’ont pas encore conquise.[38]

Varkassa

Système: Lysandria

Anciennement un monde aux abondants gisements de minerais, Varkassa est aujourd’hui une enveloppe usée qui aspire à échapper à l’attraction entropique de son histoire marquée par l’exploitation de l’environnement. Au cours de la Croisade Macharienne, l’énorme potentiel de Varkassa fut porté à l’attention de l’Imperium par les Mavins d’Astérion qui échangeaient des informations contre des faveurs, et dont les études avaient depuis longtemps remarqué la richesse de ses ressources. Les richesses de la planète furent bientôt systématiquement pillées par les opérations minières de l’Imperium et distribuées à diverses parties, dont une minorité de Mavins, mais la majeure partie de la manne minérale de Varkassa fut utilisée pour alimenter les innombrables temple-forges d’Eskutchax.

Les abondantes ressources minérales de Varkassa étaient telles qu’il fallut plusieurs siècles pour les épuiser, laissant un monde couvert d’innombrables carrières béantes et de sites de forage abandonnés. Bien avant que les mines ne soient vides, les travailleurs de Varkassa découvrirent que le sol était aussi riche que les profondes veines de minerai, parfait pour l’agriculture, et commencèrent à transformer minutieusement les carrières épuisées en champs de culture à plusieurs niveaux où poussait l’orza charnu et insipide originaire de la planète.

La Noctis Aeterna sonna le glas pour la vie de nombreux travailleurs des carrières de Varkassa. Trois gouverneurs planétaires avaient déjà été exécutés pour ne pas avoir payé la Dîme minérale avec des ressources dont la planète ne disposait plus, et le quatrième gouverneur, Artyom Ivoseth, qui venait d’être installé, avait donné l’ordre de commencer à décimer les mineurs au hasard, dans le but impitoyable d’accroître l’efficacité des survivants. Les agents de l’Administratum n’ignoraient pas le problème et travaillaient depuis une cinquantaine d’années à changer la classification officielle de Varkassa en matière de Dîme Impériale pour en faire un Agri-Monde mineur avant la tombée de la Noctis Aeterna.

Lorsque le soutien et les communications de l’Imperium cessèrent, le gouverneur Ivoseth exigea que les charges explosives utilisées pour l’exploitation minière soient redéployées dans les hab-bunkers des villes, dans l’espoir que ces régions résidentielles recèlent des minerais secrets que les études précédentes n’avaient pas détectés. Après la destruction de plusieurs villes, sans autre résultat que des réserves d’eau contaminées, le gouverneur Ivoseth, furieux, ordonna à la population de redoubler d’efforts. C’en était trop pour Mirza, la fille du gouverneur, qui déclencha une rébellion pour renverser son père. Les Nobles de Varkassa se scindèrent en factions qui se déclarèrent pour le père ou pour la fille, ou qui tentèrent désespérément, mais en vain, de rester neutres. De nombreux travailleurs furent depuis lors enrôlés dans des unités ad hoc pour combattre dans une guerre civile manifestement hérétique, simplement pour s’assurer de conserver le privilège d’extraire des minerais qui n’existent plus. Maintenant que la Noctis Aeterna s’est retirée de Varkassa, le gouverneur et sa fille ont commencé à engager des mercenaires venus d’ailleurs. Tous deux espèrent l’emporter avant que le seigneur du secteur Aulus n’envoie des agents afin de faire la lumière sur ce qui s’est passé sur la planète.[39]

Personnalités de Varkassa

Gouverneur Artyom Ivoseth

Sur Varkassa, le nom d’Ivoseth est prononcé plus que tout autre, car le conflit entre le Gouverneur Planétaire Artyom Ivoseth et sa fille rebelle Mirza est certain de déterminer le destin du monde. Les ambitions personnelles d’Artyom ont été réduites à néant par le désespoir, mais tous deux découlent d’une fervente loyauté envers l’Empereur et de la conviction qu’il est le seul à pouvoir diriger Varkassa de manière à ce qu’elle serve parfaitement l’Empereur-Dieu. À l’heure actuelle, Artyom s’efforce d’entretenir des relations positives avec le Général Russo du Bombard Korps Varkassien et le Confesseur Contreras, afin de consolider le pouvoir qui leur a été conféré par l’Empereur.[40]

Mirza Ivoseth

Mirza est plus pragmatique que son père, estimant que pour vraiment servir son grand Imperium à long terme, ils doivent se sacrifier à court terme, s’engageant pleinement dans une conversion vers un Agri-Monde pour remplir la responsabilité immortelle de Varkassa envers l’Empereur. Les propagandistes de Mirza répètent souvent qu’elle a entamé la rébellion en réponse à la cruauté de son père envers les travailleurs, mais en réalité, elle était simplement en désaccord avec ses décisions en matière de gestion des ressources - elle pousserait les travailleurs pénibles beaucoup plus durement et sacrifierait un nombre colossal (mais soigneusement calculé) de vies pour faire de Varkassa un Agri-Monde rentable, plutôt qu’un Monde Minier en phase terminale de sous-productivité.[40]

Transgresseurs Evzen Gracht et Scab

A l’autre bout de la hiérarchie Impériale se trouvent Evzen Gracht et Scab, les chefs Transgresseurs des gangs Ditchdaggers et Rakers respectivement, qui profitent tous deux du conflit. Scab est en contact avec les "gens" du gouverneur de la planète et leur fournit des durs à cuire pour soutenir les Viligites dans la répression violente de toute insurrection potentielle. À l’inverse, les Ditchdiggers ont profité de leur réputation d’affrontements avec les Vigilites pour revendiquer une position cruciale parmi les rebelles de Mirza, en menant de nombreuses missions d’espionnage et de sabotage. Jusqu’à présent, Gracht a réussi à faire de gros bénéfices en vendant des informations aux deux parties du conflit, et cherche à prolonger la guerre autant que possible pour continuer à fonctionner.[40]

Les Forces de Varkassa

Militaire et Ecclésiarchie

Le Bombard Korps Varkassien et l’Ecclésiarchie de ce Monde Minier et agraire soutiennent pleinement le Gouverneur Planétaire Ivoseth, conformément à l’ancien dogme de l’Imperium, et Ivoseth se plie en quatre pour servir ces organisations afin de s’assurer de leur soutien militaire et religieux continu.[41]

Adeptus Administratum

De même, le gouverneur Ivoseth fait preuve d’une déférence absolue envers le Dame-Lige Abstella Mosche de l’Administratum, lui promettant à plusieurs reprises qu’il peut gérer le soulèvement de sa fille et fournir la Dîme de l’Empereur lorsque l’Imperium au sens large reviendra inévitablement sur le monde qu’il contrôle ostensiblement. Mosche soutient publiquement le dirigeant officiel de Varkassa, mais il s’est lassé de cette dérive vers des escarmouches incontrôlées et une faible productivité. Si la situation ne s’améliore pas rapidement, Mosche fera appel à l’Adeptus Arbites pour mettre fin à la situation - un fait qu’elle s’est judicieusement abstenue de partager avec l’un ou l’autre des Ivoseths. Seule son indécision quant au choix de l’Ivoseth à soutenir a jusqu’à présent retenu la main de la Dame-Lige : si la responsabilité de la guerre incombe sans doute à Artyom, la rébellion de sa fille ne tombe pas sous le coup de la loi de l’Administratum.[41]

Adeptus Mechanicus

Quelques agents de l’Adeptus Mechanicus sont présents sur Varkassa. Certains opèrent à partir de vestiges de Temple-Forges minières mineures, soit qu’ils recherchent encore des minerais non découverts pour alimenter l’industrie approuvée par l’Omnimessie, soit qu’ils aient abandonné ce travail pour se consacrer à la collecte d’informations individualistes trop obscures et obscures pour être comprises par les autres factions. D’autres sont des spécialistes du servo-transport, des experts en agronomie mécanique déployés sur Varkassa pour entamer le processus séculaire de conversion du paysage dévasté en champs de carrières ondulants et sans fin, remplis d’ouvriers laborieux récoltant des cultures génétiquement dupliquées, sans saveur et hyper-nutritionnelles. Les autres veillent à ce que les technologies utilisées par l’Administratum et l’Astra Militarum continuent à fonctionner de manière optimale. Tous se soucient peu des querelles mesquines et inutiles des Nobles de la planète.[41]

Inquisition et Hérésie

En marge de toutes ces intrigues politiques, l’Interrogateur Caecilius Elbegdorj a suivi en privé les rumeurs concernant un démagogue obsédé par la violence qui serait à l’origine de plusieurs massacres sanglants attribués aux deux camps de la guerre civile d’Ivoseth. Elbegdorj ne connaît ce personnage que sous le nom du "Boucher Souverain" et pense qu’il s’agit d’un adorateur du Dieu du Chaos Khorne, déterminé à transformer un conflit politique en une conflagration hérétique.[41]

Vitezovich

Système: ID-3421-G3
En Quarantaine

Un Monde Mort. L’ampleur de la destruction ici, manifestement causée par des tirs de Frappe Orbitale, suggère qu’un Exterminatus a été promulgué il y a environ quatre cents ans. Hormis son nom, il n’existe aucune information sur ce monde dans les bases de données Impériales, et il n’apparaît que sur les cartes stellaires les plus anciennes.[42]

Voll

La Cité-Ruche de Rokarth, capitale de Voll.
Système: Voll

Un Monde-Ruche dont le sol est une boue riche d’éléments organique et légèrement acide, contenant de nombreux composés organiques extrêmement précieux, Voll fut colonisé pendant la Croisade Macharienne pour la production d’une grande variété de produits chimiques uniques, principalement utilisés comme médicaments et stimulants de combat. Pendant des centaines d’années, de vastes Cité-Ruches ont prospéré et se sont développées au milieu d’un terrain incertain, mais des horreurs cachées vivaient à l’intérieur de leurs fondations massives. Les serfs chargés de la stabilisation des ruches ouvrirent un jour d’anciennes infrastructures datant de dizaines de millénaires et découvrirent des écosystèmes entiers de formes de vie bizarres. Surnommées "Acynadi", ces créatures extrêmement diverses ont une taille allant d’un poing serré à la masse d’un Chevalier Impérial. En dépit de leur nature agressive, les acynadi sont devenus la base d’une vaste exploitation de ressources supplémentaires grâce à la fusion de leurs biologies uniques avec les acides et les composés du sol exceptionnel de Voll.

La Cité-Ruche Rokarth, capitale de Voll, est d’une telle immensité qu’elle fait vaciller tout esprit non averti. Ressemblant à une araignée colossale, Rokarth s’élève au centre d’une vaste toile formée par des tuyaux d’écoulement de la boue qui s’étendent sur des centaines de kilomètres dans toutes les directions, sur des champs désolés, engloutis et asséchés. Rokarth est le plus grand producteur d’onguents de guérison et de trousses médicales du Secteur Macharien, et la majorité de ses niveaux intermédiaires sont composés de manufactures dédiées à cette activité. Les niveaux intermédiaires de Rokarth sont remarquablement propres par rapport à ceux de nombreuses ruches, en raison des flots d’acide décapant qui sont régulièrement déversés dans la ruche afin d’en garantir la stérilité. Se retrouver au mauvais étage au mauvais moment est presque toujours fatal, une fin malheureuse pour ceux qui ne respectent pas les délais stricts de l’Administratum (à condition que leurs calculs soient corrects).[43]

  • Pour plus de détails, voir l'article dédié à la Cité-Ruche Rokarth...

Source

Pensée du Jour : « Un serviteur curieux est plus dangereux qu’un hérétique ignorant. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  1. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Persepolis (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  3. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Persepolis - Hive Skarthius (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  4. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Persepolis - Hive Valios (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  5. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Persepolis - The Story of Persepolis (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  6. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Asterion (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 et 7,4 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Asterion - Other Powers of Asterion (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  8. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Asterion - The Mavins (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  9. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Belnshudha (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  10. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Belnshudha - Whispers (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  11. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Crultus (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  12. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Crultus - Personnalities of Crultus (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  13. 13,0 13,1 13,2 et 13,3 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Crultus - The Powers of Crultus (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  14. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Crultus - Whispers (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  15. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Dao Teyras (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  16. 16,0 et 16,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Dao Teyras - Personalities of Dao Teyras (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  17. 17,0 et 17,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Dao Teyras - The Powers of Dao Teyras (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  18. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Eskutchax (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  19. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Eskutchax - Personalities of Eskutchax (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  20. 20,0 20,1 et 20,2 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Eskutchax - The Powers of Eskutchax (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  21. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Harjus (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  22. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Harjus - Personalities of Harjus (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  23. 23,0 et 23,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Harjus - Powers of Harjus (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  24. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Illisear (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  25. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Illisear - Personalities of Illisear(traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  26. 26,0 et 26,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Illisear - Powers of Illisear(traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  27. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Macharia (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  28. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Macharia - The Tomb of Macharius (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  29. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Macharia - The Palace (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  30. 30,0 et 30,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Macharia - Personalities of Macharia (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  31. 31,0 31,1 31,2 31,3 et 31,4 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Macharia - The Powers of Macharia (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  32. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Leonova (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  33. 33,0 et 33,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Leonova - Powers of Leonova (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  34. 34,0 et 34,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Leonova - Powers of Leonova (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  35. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Maleer (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  36. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Maleer - House Vandensarg(traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  37. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Maleer - The Powers of Maleer(traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  38. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Omyr (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  39. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Varkassa (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  40. 40,0 40,1 et 40,2 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Varkassa - Personalities of Varkassa (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  41. 41,0 41,1 41,2 et 41,3 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Varkassa - The Powers of Varkassa (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  42. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Vitezovich (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  43. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Cytheris - Voll (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)