Sous-Secteur Andosk

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Imperium-maledictum-banner left.jpg
Imperium-maledictum-banner right.jpg




Imperium-maledictum-aquila.png
Imperium-maledictum-aquila.png

Située dans le Secteur Macharien directement en bordure de Cytheris, Andosk est le sous-secteur où la production industrielle est la plus importante. Bien qu’Andosk contienne un grand nombre de planètes riches en ressources, l’industrie y a prospéré principalement grâce à ses routes Warp dégagées, relativement stables, à l’exception de celles qui passent par la région occultée appelée le Voile de Jade. La Marine Impériale possède plusieurs grandes installations à Andosk, y compris plusieurs docks spatiaux gigantesques. Andosk fut le théâtre de certaines des batailles les plus importantes et les plus décisives des premières années de la Croisade Macharienne, dont les vestiges subsistent encore ici des siècles plus tard.[1]


Carte stellaire du sous-secteur Andosk


Planète / Station Zone / Système Classification Influence majeure
Teng Ji-Marn Le Courroux d’Arrian Station Spatiale Navis Imperialis
Forkas-63 Site d’extraction Stultus B Monde Minier
Monde-Nécropole
Adeptus Mechanicus
Nécrons
Ibal Primus Système Ibal Agri-Monde Adeptus Mechanicus
Kallastin Système Kallastin Glorificus Monde en Guerre
Monde Industriel
Forces Planétaires
Orks
Mahagan Système Amphoras Monde Réhabilité
Géante Gazeuse
Stations Spatiales
Navis Imperialis
Xénophon Système Amphoras Monde Réhabilité
Monde-Paradis
Agri-Monde
Imperium divers
Drukharis



Le Courroux d'Arrian

Zone Stellaire Dangereuse
Cimetière de Vaisseaux

La rareté toute relative de phénomènes dangereux du Warp autour de la zone de l’espace aujourd’hui officiellement désignée sous le nom de sous-secteur d’Andosk permit d’en faire une plaque tournante commerciale de premier plan. Ces mêmes routes conférèrent à la région une grande importance stratégique lors de plusieurs batailles clés de la Croisade Macharienne et de l'Hérésie Macharienne qui s’ensuivit. Le général Arrian le Sanctifié reçut l’ordre de Macharius de s’emparer d’un grand nombre de systèmes situés dans la moitié centrale d’Andosk.

La propagande Impériale dépeignit Arrian comme un homme extrêmement pieux. Les tomes supprimés et les datavisualisations de l’Inquisition indiquent qu’il ne tolérait aucune résistance et qu’il ordonnait volontiers des atrocités au nom de l'Empereur, sans même la moindre hésitation. Plus de quinze planètes prêtes à défier les forces d’Arrian avaient rassemblé leurs flottes de guerre pour constituer une armada destinée à écraser le Groupe de Combat de la Sixème Armée, mais elles furent trahies par l’une d’entre elles et leur position fut révélée au général. Le massacre de ses ennemis par Saint Arrian restera dans les annales de la légende. L’armada massive des rebelles a été encerclée et détruite au cours d’une bataille qui se déroula sur une zone spatiale colossale. Même les vaisseaux qui tentèrent de se rendre furent transpercés comme des fruits trop mûrs, leurs équipages hurlants jetés en pâture au vide spatial.

Lorsque l’Hérésie Macharienne éclata, les rebelles cachèrent leurs vaisseaux dans les débris flottants de l’armada et s’en servirent pour attaquer l’Imperium. Cela entraîna de nouvelles batailles dans la région, agrandissant le cimetière flottant de vaisseaux avec chaque vaisseau vide détruit. La zone interstellaire connue sous le nom du Courroux d’Arrian s’étend sur une année-lumière de distance à son point le plus large, soit près de dix mille milliards de kilomètres d’espace - une gigantesque étendue de vaisseaux brisés, tous susceptibles d’être récupérés, ainsi que d’innombrables cachettes pour les contrevenants et les pirates. Les Navigators se gardent bien de passer à proximité du Courroux d’Arrian, car l’Immaterium y a formé des hauts-fonds dangereux en réponse aux nombreux décès survenus dans la région.

Les batailles du Courroux d’Arrian furent, pour beaucoup de ceux qui résistaient à la Croisade Macharienne, le dernier signe que l'Imperium ne pouvait pas être combattu, sauf de façon désastreuse et jusqu’à la mort. C’est ce que firent certains, dont les noms sont aujourd’hui oubliés. D’autres mondes plièrent enfin le genou, acceptés par l’Imperium avec plus ou moins de suspicion. Certains fuirent, souvent en brûlant leurs propres mondes derrière eux - et en effet, beaucoup de ceux qui furent plus tard déclarés Hereticus Absentia désignent ces batailles comme leur genèse.[2]

Teng Ji-Marn

Navis Imperialis

Station Impériale située sur la Bordure arrière de l’immense champ de débris qui constitue le Courroux d’Arrian, Teng Ji-Marn est lourdement fortifiée et tout aussi lourdement abîmée, car elle a connu des batailles incessantes depuis sa création il y a un peu plus de quatre siècles. Les adeptes de la station cartographient ce cimetière mouvant afin de mieux diriger les opérations de récupération des dragueurs des guildes et de mettre en garde les navires de la Marine Impériale et les Libres-Marchands contre les nombreux dangers potentiels qu’il représente. Si l’exploration des innombrables épaves du Courroux d’Arrian est très rentable, les pirates et les Orks en infestent des pans entiers, ce qui rend toutes les opérations très périlleuses.[3]

Les Personnalités de Teng Ji-Marn

Commodore Inessa Tartaruga

La Commodore Inessa Tartaruga de la Navis Imperialis supervise les activités Impériales sur Teng Ji-Marn, et tente en vain de garder la colossale étendue du Courroux d’Arrian sécurisée pour les vaisseaux spatiaux de l’Empereur. Connue pour sa piété apparemment aveugle, Tartaruga affectionne la phrase "Que l’Empereur protège ceux que je ne peux pas protéger", qui résume bien son refus de risquer une partie de ses forces limitées à moins que la victoire ne soit absolument assurée. Elle a transformé le sanctuaire intérieur de son vaisseau spatial, le Dissidents Bane, en un lieu de recueillement où elle supplie l’Empereur de lui accorder davantage de soutien. Elle est convaincue qu’il existe un lien entre les pirates qui hantent le Courroux d’Arrian et ceux de Mahagan, et que seule l’influence maléfique d’immondes Xenos peut inciter les humains à s’attaquer les uns les autres et à renier la lumière du Dieu-Empereur.[4]

Libre-Marchand Harald Klaskoloff

Harald Klaskoloff, descendant de la célèbre dynastie des Libres-Marchands, contraste radicalement avec les idées de saint Arrian, qui ne tient aucun compte de la vie au nom de l’avancement de l’Imperium. Les Klaskoloff n’ont pas lésiné sur les moyens pour équiper les appartements d’Harald à bord du Teng Ji-Marn, assurant sa sécurité avec de la céramite lourde et des Serviteurs armés sur mesure. Ceux qui sont stationnés sur Teng Ji-Marn pensent qu’Harald a " dirigé " pas moins d’une centaine d’expéditions à la recherche de trésors potentiels dans le Courroux d’Arrian, bien qu’il n’ait jamais participé personnellement à une incursion dans ce vide spatial dangereux et qu’aucun n’en soit jamais revenu pour lui réclamer ce qui lui revenait de droit. [4]

Les Forces du Courroux d'Arrian

Navis Imperialis

La Navis Imperialis s’est engagée par serment à poursuivre une croisade sans fin pour pacifier et contrôler le Courroux d’Arrian. Ils prétendent contrôler toutes les routes qui traversent le titanesque cimetière de ferrailles, mais ils doivent constamment modifier le tracé de ces routes au gré des batailles gagnées et perdues contre les hérétiques. Le sombre Port Killian se trouve en bordure du Courroux d’Arrian, tel un défit éclatant lancé au vide, orné de macro-batteries brutales et meurtrières, toutes commandées par le Lord Amiral Maro Graven.[5]

Explorator Siphonous AL-7

L'Explorator Siphonous AL-7 dirige le Perpetual Anima à travers le Courroux d’Arrian depuis plusieurs décennies, à la recherche d’un SCS qui, selon les rumeurs, se trouverait à bord d’une épave. Le Perpetual Anima est un spectacle célèbre pour tous ceux qui se trouvent dans la région, car Siphonous est connu pour sa dévotion à l’entretien des vaisseaux spatiaux et emploie de nombreux Magos Artisans dans ses rangs, prêts à réparer les vaisseaux Impériaux endommagés et abandonnés, que l’on peut facilement trouver grâce à leur vaste réseau de santuraires Auspex.[5]

Interrogator Arnaut Cisneros

Selon certaines rumeurs, l’Interrogator de l’Ordo Xenos Arnaut Cisneros opère depuis Teng Ji-Man, enquêtant sur la présence potentielle de Xenos sur les multiples carcasses spatiales du Courroux d’Arrian, mais bien que l’on craigne leur nom, leur apparence - et en fait, leur véritable nom - reste inconnue.[5]

Forkas-63

Système : Site d’extraction Stultus B

Opération minière à grande échelle de l'Adeptus Mechanicus, Forkas-63 a été conçue lorsqu’un Explorator Technoprêtres - Stultus Phi-12 - a trouvé deux planètes riches en minéraux en orbite proche l’une de l’autre dans le système d’Aineras. Après une série d’ajustements qui ont pris un peu plus d’un siècle, les mondes légèrement réorientés sont entrés en collision comme prévu. L’explosion qui en résulta transforma les éléments de surface les plus légers des planètes en anneaux, tandis que les métaux les plus denses des deux mondes devinrent une sphère unique de minerais rares convenant à une exploitation minière très efficace - cette nouvelle "planète" fut baptisée Forkas-63.

Ce que Stultus garda secret, même pour ses maîtres de l’Adeptus Mechanicus, c’est que l’une des deux planètes qu’il détruisit était un Monde-Nécropole Nécron, spécialement choisi pour cette raison. Stultus espérait étudier les restes des anciens Xenos, mais il n’en a jamais eu l’occasion : son vaisseau se rapprocha trop près du nouveau monde en formation et fut détruit. L’exploitation minière s’est poursuivie depuis, et bien que certains aient remarqué d’étranges propriétés dans le minerai, Stultus emporta avec lui dans sa tombe la véritable raison de son entreprise. Les vestiges des structures Xenos ne furent pas détectés avant des décennies. Entre-temps, les mines de Forkas-63 étaient devenues bien trop essentielles aux projets de l’Adeptus Mechanicus. Plutôt que d’informer les Inquisiteurs de l’Ordo Xenos, la vérité fut cachée une fois de plus, et l’exploitation minière se poursuivit.[6]

Les Personnalités de Forkas-63

Magos Biologis Ordin-XVII

Le Magos Biologis Ordin-XVII fut transféré sur Forkas-63 il y a cinq décennies, et vécut ces dernières années avec une peur que la logique froide ne peut apaiser. Chargé de réparer et d’installer des augmentiques pour d’autres membres du Mechanicus, on lui a régulièrement demandé d’effacer la mémoire de plusieurs Skitarii affectés à certaines tâches de garde. Curieux, il a récupéré certains de ces souvenirs en secret, et ce qu’il a vu le laisse pantois. Des ruines Xenos intactes, pénétrées et pillées par des unités de Skitarii Rangers et Vanguard. D’étranges artefacts ont été découverts, certains disparaissant au moment même où ils étaient retirés de la tombe. Et des êtres étranges, sûrement des abominations aux yeux de l’Omnimessie, qui s’agitent dans un sommeil sans repos.[7]
Ordin craint que ses maîtres ne le réduisent au silence s’il parle sans preuves suffisantes. Il a besoin d’une équipe pour les aider à collecter subrepticement des preuves qui confirmeront leurs craintes les plus terribles et sauveront non seulement les Biologis, mais potentiellement tout le Secteur Macharien, du réveil potentiel des tombes.

Ibal Primus

Système Ibal

Ibal Primus est une planète très particulière, car elle est contrôlée par l’Adeptus Mechanicus, mais ce n’est pas un monde de forge. Les Tech-Savants d’Ibal dirigent leurs forges-fanes étrangement agraires au milieu d’immenses forêts d’organismes cuivrés ressemblant à des arbres, qui couvrent la majorité de la planète. L’environnement originel d’Ibal a été modifié, transformant tous les continents, et même de larges portions du fond des océans, en de gigantesques forêts. Des armées de serviteurs s’occupent de ces forêts sans fin, éliminant les arbres malsains et en préparant d’autres pour la récolte. Le "bois" d’Ibal est un métal robuste et précieux aux propriétés inhabituelles. Les Technoprêtres de plusieurs mondes de forge et les artisans individuels le recherchent régulièrement pour leurs créations sur mesure.

Tout le métal "cultivé" sur Ibal Primus est marqué au niveau moléculaire par les sigles des adeptes du Dieu-Machine ou d’une autre faction Impériale qui en ont acheté une partie. Cela se produit souvent bien avant qu’un bosquet ne devienne suffisamment mature pour être coupé et exporté, car il y a d’autres raisons à cette pratique. Des voleurs cherchent parfois à s’emparer des richesses d’Ibal, pensant, à tort, qu’en prenant quelques arbres et en partant rapidement, ils ne manqueront à personne et que personne ne s’en apercevra. Lorsqu’une inspection régulière du verger révèle des arbres manquants, un Auditor est envoyé sur place pour récupérer le matériel manquant ou, à défaut, envoyer un message par l’intermédiaire des cadavres fumants des coupables. Les Auditors d’Ibalian sont réputés pour leur patience, prêts à traquer leur proie pendant des années, s’il le faut, en remontant le temps à l’aide d’appareils déconstruits, en passant de client en vendeur jusqu’à ce qu’ils trouvent les voleurs d’origine. Ils sont totalement infatigables, profondément augmentés et lourdement armés ; être traqué par l’un d’entre eux s’apparente à une condamnation à mort.[8]

Les Personnalités d'Ibal Primus

Navigator Rukalla Laryx-Nor

La Navigator Rukalla Laryx-Nor guide régulièrement le plus grand des vaisseaux de transport d’Ibal, le formidable Thorn of Hellas. L’ensemble de la Noctis Aeterna a été une expérience phénoménalement ennuyeuse pour elle. Elle recherche désormais désespérément de la compagnie et de la conversation au-delà des rangs des Technoprêtres d’un ennui mortel qui l’entourent. Elle invite volontiers des personnes intéressantes à bord de "son" vaisseau pour des dîners animés au cours desquels elle laisse volontiers échapper des informations intrigantes qu’elle ne devrait pas.[9]

Magos Biologis Selent Phi-2

Le Magos Biologis le plus ancien d’Ibal est Selent Phi-2, un Technoprêtres peu orthodoxe, mais en aucun cas Radical. Selent Phi-2 obtient généralement ce qu’il veut en ce qui concerne l’élevage des arbres, mais les événements récents l’ont perturbé au-delà de ses paramètres habituels et il craint que des bouleversements imprévisibles ne soient imminents.[9]

Les Forces d’Ibal Primus

Adeptus Mechanicus

Les Tech-Savants d’Ibal Primus sont associés à un certain nombre de Temple-Forges et d’autres groupes de l’Adeptus Mechanicus, mais la rumeur veut qu’ils aient des liens particulièrement étroits avec le Monde-Forge Hexas Panan, qui entretient un colossal complexe d’Explorators sur la planète. Les longues années de la Noctis Aeterna ont retardé leurs projets, mais à mesure que les ombres du Warp se dissipent, de nouveaux vaisseaux s’amassent lentement dans l’orbite d’Ibal, attendant une occasion de franchir la Bordure pour partir pour la gloire du Dieu-Machine à la redécouverte de connaissances et de technologies perdues.[10]

Adeptus Astra Telepathica

L’Adeptus Astra Telepathica s’intéresse de près à la fortune d’Ibal, car il est l’un de ses plus gros clients en dehors des rangs de l’Adeptus Mechanicus. Le câblage dérivé du métal cultivé par Ibal est particulièrement adapté aux appareils capables de canaliser les capacités psychiques. Les cagoules psychiques, les bâtons de force et les autres armes de force fabriquées à partir du cuivre d’Ibal sont suffisamment puissants pour attirer leur attention et leur soutien.[10]

Kallastin

Système Kallastin Glorificus
Monde en Guerre
Monde Industriel

Planète aride et industrialisée située à la périphérie du sous-secteur d’Andosk, Kallastin est célèbre pour avoir été le théâtre de l’une des victoires les plus légendaires du Seigneur Solaire, une bataille gigantesque au cours de laquelle lui et ses forces auraient vaincu plus de vingt-trois milliards d’Orks en une seule journée. Cet exploit a été accompli grâce à une coordination sans précédent entre tous les groupes militaires de l’Imperium, y compris l'Adeptus Astartes, qui suivirent de concert les ordres de Macharius. Les mondes touchés par les Orks ne semblent jamais s’en débarrasser complètement, et Kallastin ne fait pas exception à la règle. Les Orks obsédés par le métal rouge et la vitesse, connus sous le nom de Speed Freeks, considèrent Kallastin avec une ferveur quasi religieuse comme le lieu de l’une des plus grandes batailles de tous les temps.

De sombres rumeurs circulent depuis des années sur une nouveau Boss de Guerre qui rassemblerait ses forces sur la Bordure arrière pour lancer une nouvelle Waaagh ! massive et qui aurait jeté son dévolu sur Kallastin, mais la Noctis Aeterna semble avoir retardé ses plans. Bien qu’il s’agisse là d’une bénédiction mineure, les Jours de l’Aveuglement ont également fait émerger une autre menace. Kallastin a toujours eu des problèmes de mutation au sein de sa population, mais les Gouverneurs Planétaires successifs fermaient les yeux sur le faible niveau de mutations parmi les travailleurs de ses mondes industriels particulièrement toxiques, tant qu’ils gardaient leurs aberrations dissimulées. Aujourd’hui, cependant, l’Éveil Psychique a entraîné l’apparition de plusieurs Psykers extrêmement dangereux parmi les Mutants de Kallastin, dont certains ont commencé à prêcher en faveur d’un changement de leur destin...[11]

Les Personnalités de Kallastin

Phytian de Kallastin

Phytian de Kallastin succéda à son frère, Montefort de Kallastin, il y a moins de dix ans, devenant le dixième de leur lignée à régner en tant que Gouverneur Planétaire, descendant direct du Castellan des Tigres du Désert de Tallarn qui libérèrent le monde lors de la Croisade Macharienne. Certains pensent que Montefort le débauché a été assassiné, l’histoire de sa mort par étouffement au cours d’un festin paraissant suspecte, mais n’ayant jamais été remise en question publiquement. Cela est dû en partie aux améliorations de l’industrie de Kallastin que Phythian apporta rapidement - selon l'Adeptus Administratum, l’efficacité des Manufactorums augmenta en moyenne de 6,8 % par année terrienne sous la souveraineté de Phythian, dépassant la Dîme et renforçant la puissance militaire. Elle est également incontestée, car tous ceux qui débattent ouvertement de l’aptitude de Phythian à assumer ce rôle ou des circonstances de son ascension vivent rarement plus d’un cycle solaire.
Ancien membre de l’Administratum, Phythian privilégie l’efficacité par-dessus tout. La rumeur veut que tous les augmentiques soient optimisés pour le maintenir éveillé pendant des semaines, plutôt que d’allonger la durée de vie, afin de maximiser leurs impacts sur la productivité de Kallastin. Phythian est impopulaire auprès de la plupart des gens, car il est perçu comme un intransigeant qui gouverne d’une main de fer, mais ses résultats sont incontestables. Bien que ce style obstiné soit considéré par beaucoup comme un trait typique des Adeptes de l’Administratum, la vérité est plus sinistre - la lignée de Kallastin croit en une prophétie secrète selon laquelle le retour d’un Ork Waaagh ! sur leur monde signifiera soit leur perte, soit la naissance d’un saint. Phythian est déterminé à faire en sorte que la seconde moitié de la prophétie se réalise, et ne reculera devant rien pour s’assurer que la Kallastin Custodia puisse repousser la marée verte - même si leur attitude intransigeante suscite la rébellion parmi les ouvriers, qui sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les Psykers rebelles et les monstres Mutants qui se cachent dans l’ombre de leur monde et promettent le changement.[12]

Les Forces de Kallastin

Administratum et Adeptus Mechanicus

Les industries ont envahi le paysage de Kallastin, comme en témoignent ses cieux embrumés par les magnavents galvaniques, ses plaines sans vie et ses Cités-Manufactorums titanesques. L’Administratum veille officiellement à ce que les champs de prométhium qui s’étendent à l’horizon fonctionnent à plein régime et à ce que chaque Manufactorum produise les ressources qui lui sont imparties, mais l’industrie n’est pas le fruit d’un simple comptage. L’Adeptus Mechanicus a installé des Forges-Foreuses sous la surface de Kallastin il y a des siècles, et bien qu’ils quittent rarement la lumière vacillante de leurs voûtes de données souterraines, tout le monde sait qu’elles sont essentielles à la pérennité de Kallastin.[13]

Forces Planétaires

L’ascension de Phythian de Kallastin a permis à l’armée de la planète de retrouver une nouvelle vigueur, et son régiment Astra Militarum, les Lanciers de Kallastin, sont les plus fiers d’Andosk. Le nouveau commandant du régiment, Valian Zhang, est un traditionaliste strict, épris des tactiques de guérilla des Raiders du Désert de Tallarn, qui ont été les premiers à libérer Kallastin et qui constituent la base de leur armée mécanisée. La Kallastin Custodia a réussi à faire face à de nombreux soulèvements hérétiques mineurs et à des incursions Orks, et Zhang a fait l’éloge de ses propres forces, ne comprenant pas que ces éclaireurs ne sont que les précurseurs d’armées bien plus dangereuses. Cependant, cet éloge fervent est encouragé par l'Ecclésiarchie de Kallastin, qui entretient de nombreux sanctuaires en l’honneur des exploits impressionnants du Saint Solaire sur ce monde.[13]

Ordo Hereticus

Les Inquisiteurs de l’Ordo Hereticus opèrent sur Kallastin, notamment parce qu’ils soupçonnent Montefort d’avoir succombé à l’hérésie dépravée de l’hédonisme. Dans un premier temps, leurs agents se sont réjouis que le débauché ait été remplacé par un citoyen de l’Imperium aussi intègre, mais aujourd’hui, certains se demandent si l’activité accrue des mutants n’est pas le symptôme d’une secte à qui l’on a forcé la main, ou si ce n’est pas ce qu’ils avaient prévu de faire depuis le début.[13]

Mahagan

Système Amphoras
Monde Réhabilité
Géante Gazeuse
Astéroïdes

Lorsque les forces de Saint Sejanus tentèrent de traverser le système d’Amphoras, elles furent attaquées en masse par des vagues de pirates fanatiques, une société humaine oubliée depuis longtemps qui s’attaquait aux navires de passage depuis des générations. Les éclaireurs suivirent les vaisseaux rapides de leurs agresseurs jusqu’aux anneaux massifs qui orbitent autour de la titanesque géante gazeuse Mahagan. Composés de glace et de particules de silicate, les anneaux avaient une taille allant du simple grain de poussière à l’astéroïde de la taille d’une lune. L’Imperium découvrit que nombre des plus gros astéroïdes avaient été transformés en forteresses peuplées de vicieux maraudeurs. Il fallut des mois d’engagements prolongés et meurtriers contre les combattants retranchés de la guérilla pour les éliminer tous. Après leur victoire chèrement acquise, une partie des forces de Sejanus installa des baraquements permanents dans plusieurs des plus grandes forteresses afin de s’en servir comme base d’opérations tout au long de la croisade.

La culture de Mahagan est fondée sur l’autonomie et l’adaptation rapide, car les vieux schémas sont voués à l’échec. Les autochtones sont fidèles à la fois à l’Empereur et au Dieu-Machine, car la nature inhabituelle de ce "monde" a toujours nécessité la participation active de l’Adeptus Mechanicus. Les Mahaganites présentent une allure svelte et blafarde en raison de la faible gravité de leurs colonies et de leur vie passée dans des combinaisons à l’abri des radiations, et sont généralement considérés comme des Hors-Monde. La puissance militaire des Mahaganites et leur relative avancée technologique leur ont été utiles pendant les années où la Noctis Aeterna obscurcit leur monde, et ils en sont sortis relativement indemnes.[14]

Les Forces de Mahagan

Gouverneure-Militante Ashe Kovalenko

Mahagan est constitué d’une myriade d’astéroïdes de la taille d’une lune, et bien que tous soient ostensiblement dirigés par la Gouverneure-Militante Ashe Kovalenko, l’héroïne avisée de la Navis Imperialis reconnaît que permettre au représentant de chaque faction d’un astéroïde de gérer sa forteresse spatiale comme une petite concession permet de préserver la paix politique.[15]

Adeptus Mechanicus

De nombreuses serres hydroponiques et Manufactorums gérées par l’Adeptus Mechanicus à l’échelle de l’astéroïde tirent parti des conditions gravitationnelles uniques de Mahagan, bien qu’aucune ne fonctionne parfaitement dans ce lieu singulier. Les Technoprêtres assermentés au Magos régnant Tai-Lue-Beta sillonnent constamment les portiques transterriens pour explorer leurs banques de données à la recherche de nouveaux SCS susceptibles d’améliorer les performances des vaisseaux.[15]

Navis Imperialis et Astra Militarum

Les chantiers navals de Mahagan sont essentiels pour la Navis Imperialis, car ils se consacrent à la formation des citoyens nés Hors-Monde et à la protection d’Andosk contre les ennemis de l’Imperium venus de l’espace. Ils sont aidés dans cette tâche par l’Astra Militarum et le Castellan Sarum von Rochsburg, qui supervise quatre forteresses spatiales destinées à former des guerriers dévoués. Ces soldats sont impatients de remplir les vaisseaux de la Navis Imperialis et de voyager pour respirer l’air des vrais mondes de l’Imperium, où ils pourront faire le sacrifice ultime pour défendre les Domaines de l’Empereur-Dieu.[15]

Adeptus Administratum

Toutes ces opérations sont supervisées par l’Administratum depuis les astéroïdes Void-Officia, en collaboration avec la Gouverneure-Militante Kovalenko, afin d’unifier les mondes miniatures disparates. Les membres d’élite de toutes ces factions proviennent presque invariablement de la Guidance de Sejanus, une Schola Progenium sur le Sanctuaire Spatial "Dévotion de Sejanus", le seul astéroïde entièrement contrôlé par l’Ecclésiarchie de Mahagan qui a été sculpté de manière complexe pour devenir une cathédrale orbitale d’une immense envergure.[15]

Xénophon

Système Amphoras
Monde Réhabilité

Un monde brutalement sublime fait d’océans tempétueux d’un vert profond, d’innombrables petites îles bordées de plages de sable d’une blancheur aveuglante et de macro-vergers tortueux remplis de fruits succulents. Découvert vers la fin de la deuxième année de la croisade, après des victoires dans des campagnes particulièrement éprouvantes, les troupes qui avaient plu à Macharius ou à l’un de ses généraux furent autorisées à prendre leur congé minimal sur Xénophon. Les habitants de Xénophon furent prompts à embrasser l’Imperium, accueillant tout le monde pour partager la générosité de leur beau monde. Ils mirent un point d’honneur à avertir les soldats en visite que les mers, malgré leur beauté déchirante, recelaient de nombreux dangers : des récifs coralliens tranchants, des créatures toxiques et venimeuses, et des courants sous-marins imprévus qui noyaient rapidement les imprudents.

Ils ont également dit aux soldats en visite de ne pas prêter attention aux chants étranges que l’on entend parfois au milieu du fracas des marées. Des investigations Impériales révélèrent plus tard que ces sons n’étaient qu’un phénomène naturel causé par la résonance des vagues s’écrasant contre les grottes marines et les formations rocheuses le long des côtes de Xénophon, et finirent par les considérer comme inoffensifs. En cela, ils furent abusés.

Xénophon est partiellement préservée par l’Imperium, un monde rare d’une beauté brutale à couper le souffle qui n’est pas entièrement exploité par l’industrie. La dynastie Xosk règne en tant que Gouverneur Planétaire depuis que Xénophon rejoignit Les Domaines de l’Empereur-Dieu, et a toujours payé sa Dîme sans avoir recours à la dévastation de son monde - une exception inhabituelle, certes, mais tant que les cotisations sont payées, l’Administratum ne s’inquiète pas de leurs méthodes. En effet, une brève visite à Xénophon est une récompense pour les serviteurs exemplaires et exceptionnels de l’Imperium, ainsi que pour les quelques riches aristocrates de la Noblesse qui peuvent s’offrir ce loisir. Les habitants de Xénophon sont réputés pour leur gentillesse et leur désir de plaire. Ils restent également des manipulateurs rusés, car ils sont parvenus à cacher leurs blasphèmes endémiques derrière des visages souriants à l’Ecclésiarchie et à l’Inquisition, et ce pendant des siècles.

De grands cultes cachés parmi le peuple de Xénophon croient que leur monde ne reste un paradis que tant qu’ils sacrifient rituellement des victimes aux êtres qu’ils connaissent sous de nombreux noms - les Êtres aux Yeux de Perle, les Maîtres des Marées, les Seigneurs des Coraux, et d’autres innombrables . On dit que les Êtres aux Yeux de Perle vivent sous les vagues et qu’ils exigent que tous les sacrifices leur soient remis vivants. Les cultistes de Xénophon sont des experts en tromperie, toujours attentifs à faire remarquer à leurs invités que leur beau monde peut être très dangereux pour les imprudents. Ils ont perfectionné leurs excuses pour expliquer pourquoi les gens disparaissent régulièrement sur leur planète, et toutes semblent plausibles. Leurs protecteurs de l’autre monde leur rendent "gracieusement" de temps à autre des cadavres lacérés pour sauver les apparences, car des personnes qui disparaîtraient continuellement sans qu’aucun corps ne soit retrouvé ne manqueraient pas d’attirer l’attention de l’Inquisition.

Le sort des personnes sacrifiées par les Xénophoniens est confié aux Drukharis, qui disposent de portails sur Xénophon, dissimulés sous des formations coralliennes soigneusement cultivées dans les océans sombres de la planète. Le chant des marées, produit en conjonction avec les dispositifs cachés des Drukharis, encourage inconsciemment les Humains à rester à l’écart de leurs entreprises, apaise les pensées suspectes et contribue à dissimuler davantage leur présence sur la planète. Les Drukharis se sont attaqués aux autochtones pendant des siècles avant l’arrivée de l’Imperium, et se sont amusés à proposer de modifier les termes ignobles de leur pacte avec les chefs autochtones dès qu’un nouveau groupe de victimes, plus important et potentiellement bien plus intéressant, s’est présenté. Pour les Drukhari, le plaisir de cultiver la terreur d’un simple insulaire n’est rien comparé à celui de torturer un colonel de l’Astra Militarum endurci et expérimenté qui ne s’attendait qu’à une permission idyllique sur le rivage. Les années de la Noctis Aeterna contraignirent les Xénophoniens à sacrifier une fois de plus leur propre peuple pendant un certain temps et ils étaient tout à fait enthousiastes à l’idée d’accueillir à nouveau des voyageurs sur leur planète une fois cette période révolue.[16]

Les Personnalités de Xénophon

Gouverneur Aemiliana Xosk

La famille Xosk accueillit l’Administratum à bras ouverts, et son patriarche actuel, Aemiliana, ne tarit pas d’éloges sur l’Empereur-Dieu et ses serviteurs, contrairement à ses ancêtres. Aemiliana Xosk est, contrairement à de nombreux autres Gouverneurs Planétaires, une personne visible, accessible et publique - son Aquila Lander l’emmène visiter les nombreux macro-vergers de Xénophon, partager des prières avec les ouvriers, s’assurer que les comptes sont bons avec les superviseurs de l’Administratum, et tenter (en vain) de discuter de la métrique des Servo-Transporteurs avec les Magos de l’Adeptus Mechanicus. Les membres de l’Ecclésiarchie ont peut-être jugé sa fraternisation grégaire avec toutes les parties de la hiérarchie Impériale quelque peu inappropriée, mais il a commandé pas moins de 70 nouveaux sanctuaires et cathédrales sur Xénophon, et dans tous les domaines, il semble totalement dévoué au Dieu-Empereur.[17]

Archonte Jaesquel

L’Archonte Jaesquel, de la Kabale du Tourment Joviale, règne actuellement sur Xénophon, son manteau de chair étant cousu à partir des peaux des plus grands esprits militaires du Secteur Macharien. Sa vile intelligence se complaît dans le secret des raids et des sacrifices sur Xénophon qui approvisionnent sa Kabale, tirant un réconfort pervers de la nature clandestine de ces attaques, mais comme tous ceux de son obédience dépravée, il est toujours avide d’en savoir plus. Jusqu’à présent, Aemiliana a apaisé Jaesquel en lui promettant de nouveaux itinéraires pour attaquer les innocents de Xénophon, tous passant par des églises et des sanctuaires nouvellement construits pour maximiser le plaisir impie de leurs raids.[17]

Les Forces de Xénophon

Famille Noble Xosk

Le Gouvernement Planétaire de Xénophon se contente d’être un Agri-Monde de subsistance avec peu d’industrie, et est largement négligé. Bien que les travailleurs mènent une vie aussi dure qu’ailleurs dans l’Imperium, ils sont au moins rassurés de savoir que leur monde est considéré comme un paradis dans le royaume de l’Empereur-Dieu et que, grâce à leur sacrifice et à leur service absolus, leurs supérieurs peuvent jouir de son bénéfice. Les Nobles de la famille Xosk sont uniformément affables et pieux, s’en remettant à la sagesse des factions de l’Imperium qu’ils considèrent comme leurs égaux, voire leurs supérieurs, et les quelques personnes qui se moqueraient d’eux ne peuvent que souligner leur étrange prédilection pour le respect de l’intimité.[18]

Administratum et Adeptus Mechanicus

L’Administratum est peu présent ici, ayant constaté que les Xosk sont des dirigeants compétents et qu’il n’est guère utile de les enregistrer en dehors des rendements agricoles et de la relaxation compensatoire pour héroïsme qui se déroule sur Xénophon. L’Adeptus Mechanicus ne voit pas l’utilité d’augmenter les travailleurs efficaces, mais gère ses Servo-Transporteurs et réfléchit tranquillement à l’utilité potentielle des bienfaits de l’Omnimessie pour un monde aussi reculé.[18]

Astra Militarum et Adeptus Ministorum

De nombreux vétérans blessés qui ne peuvent être augmentés et renvoyés au combat sont stationnés sur Xénophon, où ils entraînent les futurs soldats d’Astra Militarum dans les rudes hauts-plateaux de l’hémisphère nord ou travaillent aux côtés de l’Ecclésiarchie dans la Schola Progenium de Sa Main Bienfaisante. Le Culte Impérial a lentement établi une présence majeure sur Xénophon, trouvant une main d’œuvre zélée qui accepte ses exigences sans poser de questions.[18]

Source

Pensée du Jour : « L’hérésie doit être accueillie par la haine. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook (traduit de l'anglais par Blacklisted Jack)
  1. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Arrian’s Wrath (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  3. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Arrian’s Wrath - Teng Ji-Marn (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  4. 4,0 et 4,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Arrian’s Wrath - Personalities of Teng Ji-Marn (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  5. 5,0 5,1 et 5,2 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Arrian’s Wrath - The Powers of Arrian’s Wrath (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  6. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Forkas-63 (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  7. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Forkas-63 - Personalities of Forkas-63 (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  8. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Ibal Primus (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  9. 9,0 et 9,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Ibal Primus - Personalities of Ibal Primus (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  10. 10,0 et 10,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Ibal Primus - The Powers of Ibal Primus (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  11. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Kallastin (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  12. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Kallastin - Personalities of Kallastin (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  13. 13,0 13,1 et 13,2 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Kallastin - The Powers of Kallastin (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  14. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Mahagan (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  15. 15,0 15,1 15,2 et 15,3 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Mahagan - Powers of Mahagan (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  16. Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Xenophon (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  17. 17,0 et 17,1 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Xenophon - Personalities of Xenophon (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)
  18. 18,0 18,1 et 18,2 Warhammer 40 000 JdR - Imperium Maledictum : Rulebook - Chapter 10 : The Macharian Sector - Andosk - Xenophon - The Powers of Xenophon (traduit de l’anglais par Blacklisted Jack)