Soulèvement de Badab

De Omnis Bibliotheca

Badab est un système proche du cœur de la galaxie. Idéalement placé pour protéger l’Imperium dans le cas d’une invasion extraterrestre, il est surtout occupé par des garnisons de Space Marines à cause de la proximité d’une monstrueuse et permanente tempête Warp appelée le Maelström d’où peuvent sans cesse sortir des raids du Chaos. Le Maelström apparaît dans l’univers matériel comme une énorme nébuleuse de gaz et de poussières, et on y soupçonne depuis longtemps la présence dune interpénétration warp/espace réel. Patrouiller ou naviguer dans le Maelström pose des difficultés pratiquement insurmontables, cette zone est donc devenue un refuge pour les déviants et les hérétiques de toutes sortes. On estime qu’il y a plus de vingt empires Orks et royaumes pirates au sein de cet amas.

Le chapitre des Astral Claws était stationné sur Badab depuis plus de trois siècles, surveillant les limites sud et ouest du Maelström. En 901.M41, le maître des Astral Claws et Seigneur de Badab Lufgt Huron, ordonna la destruction d’une flotte impériale d’enquête qui entrait dans l’orbite de Badab. Plus de 23000 loyaux serviteurs de l’Imperium furent tués dans la bataille à sens unique qui s’ensuivit. Saisi d’une apparente crise de folie, Huron se déclara tyran de Badab et annonça la sécession de son système. Les Inquisiteurs découvrirent rapidement pourquoi Huron avait attaqué la flotte envoyée sur Badab. L’Adeptus Mechanicus avait déposé de nombreuses plaintes à propos de la lenteur des Astral Claws à soumettre leurs implants aux tests de pureté, le chapitre ne payait plus la dîme planétaire depuis plus d’un siècle et demi et les rapports personnels de Huron trahissaient une ambition inhabituelle et déplacée chez le Grand Maître d’un chapitre Space Marine. Pire que tout, il ne montrait rien de la dévotion absolue pour l’humanité nécessaire chez un seigneur de l’Imperium.

Le tyran de Badab, nom que prit Huron dans l’histoire impériale, repoussa deux expéditions punitives en 902 et 903. Après le seconde attaque, trois autres chapitres, les Mantis Warriors, les Executioners et les Lamenters, apportèrent leur appui aux Astral Claws et la rébellion prit soudain une importance considérable. Les vaisseaux impériaux, toujours en danger dans les systèmes infestés de pirates de la bordure du Maelström, furent attaqués et les communications avec les mondes alentour furent coupées. En 904, un vaisseau des Fire Hawks fut attaqué et capturé par les Mantis Warriors. Les Fire Hawks répliquèrent immédiatement et bientôt, cinq chapitres au complet furent impliques dans les combats. Les Marines Errants furent rappelés du Bord Oriental et se trouvèrent rapidement occupés à protéger les vaisseaux impériaux en transit des assauts rebelles.

En 906, d’autres chapitres loyaux arrivèrent pour stabiliser la situation, et les menaces qui pesaient sur les lignes de communication furent à peu près levées. Des incursions Orks dans le secteur Ultima Segmentum en 907 nécessitèrent le rappel de plusieurs chapitres, mais ceux-ci furent remplacés par des escadrons de la flotte du Segmentum Solar qui prirent la relève sur les lignes de communication. Les forces Impériales commencèrent à assiéger les mondes puissamment fortifiés de Badab pendant que d’autres chapitres arrivaient pour mener une enquête sur ceux occupés par les Executioners et les Mantis Warriors. Le gros du chapitre Lamenters fut pris dans une embuscade en 908 et se rendit après de sanglants combats spatiaux. La perte des Lamenters fut un terrible coup pour les rebelles et le reste de la guerre se transforma bientôt en une succession de sièges sans pitié au cours desquels les forteresses rebelles furent écrasées les unes après les autres. Le soulèvement prit fin en 912 avec la chute de Badab et l’ultime défaite des Astral Claws.

Une fois la rébellion écrasée, divers Ordos de l’Inquisition se livrèrent à une enquête approfondie sur les chapitres Space Marines renégats impliqués dans le conflit. Ils trouvèrent quelques traces d’hérésie dans le culte des chapitres, mais rien qui ne fut considéré irrécupérable. Les Executioners, les Mantis Warriors et les Lamenters reçurent le pardon de l’Empereur, mais durent entreprendre une croisade d’un siècle. Les mondes natals des Executioners et des Mantis Warriors furent cédés aux chapitres loyaux victorieux, en plus des droits de récupération des vaisseaux endommagés pendant le conflit et d’une proportion des cargaisons interceptées.

Les Astral Claws furent pratiquement anéantis. Une force d’environ deux cents d’entre eux parvint à forcer le blocus impérial et s’échappa dans le Maelström. Les éléments les plus corrompus des autres chapitres rebelles les suivirent rapidement. On n’entendit plus parler de ces Space Marines rebelles pendant des années. Ce qu’il advint de Lufgt Huron, Maitre des Astral Claws et Tyran de Badab, demeure un mystère complet pour les autorités de l’Imperium chargées d’enquêter sur cette véritable guerre de sécession.

Source

  • Index Astartes