Catégorie:Psykers

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Sorcier)
«  Je paie peut-être la bénédiction de l’Empereur-Dieu par la cécité, mais je vois bien plus que vous ne pouvez l’imaginer. Je vois des mondes innombrables et merveilleux, je vois des couleurs et des paysages dont un seul aperçu réduirait votre esprit en cendres. Je vois… je les vois, qui se tapissent dans les recoins entre les réalités dont ils s’extirpent coûte que coûte toutes griffés dehors. Non, vous êtes les véritables aveugles, aussi ignares et exposés qu’un enfant sans défense dans la plus noire des nuits, cernés par une horde de loups affamés. Car ils sont bien ici, tout autour de nous, et vous ne les voyez pas. Dans l’obscurité, en plein jour ; peu importe… car eux vous voient et leur appétit est grand. »
- Astropathe plénipotentiaire Aldus Col
« Le gars en a parlé qu’une seule fois. Il a dit qu’être Psyker, c’est pas si différent de ramasseur sous-marin : lui aussi il passait son temps dans la mer sans rien voir, qu’il a dit, jusqu’au jour où y a un truc qui le mordrait. »
- Agri-journalier de Spectoris, Dermay
Certains naissent différents au sein de l’Imperium. Un tour capricieux du destin ou un hasard du génome les conduit vers les rangs toujours plus nombreux des individus doués d’un potentiel psychique, ce qui constitue tout autant un bienfait qu’une malédiction. Ces Psykers, comme ils sont appelés, possèdent la faculté rare de pouvoir puiser dans les énergies du Warp, la dimension cachée où le Chaos se terre, derrière le voile de la réalité, et d’en tirer toutes sortes d’effets étranges et surnaturels. Ce pouvoir s’accompagne cependant de terribles risques. Le nombre croissant de Psykers dans l’Imperium est considéré par certains observateurs comme une étape dans l’évolution de l’homme. Toutefois, si cela est vrai, ce n’en sont alors que les premières étapes car une telle évolution prendra d’innombrables générations pour parvenir à terme et les limites des pouvoirs des Psykers sont encore assez mal connues.

Les facultés psychiques sont pour l’humanité à la fois une promesse et une dangereuse menace : sans ces Psykers, toute communication et tout déplacement interstellaire serait impossible, et l’humanité n’aurait jamais pu s’étendre à travers les étoiles. Sans ces pouvoirs, l’Imperium se résumerait à quelques systèmes dispersés et isolés car les voyages dans le Warp ne sont rendus possibles que grâce au phare de l’Astronomican, cette source de lumière psychique qui brille dans l’espace sur soixante-dix mille années-lumière à partir de sa source sur Terra. L’énergie psychique nécessaire à cet accomplissement est issue de la "voix" combinée de dix mille Psykers spécialement entraînés, une tâche harassante qui les vide de leur énergie vitale en quelque mois et ne laisse d’eux que des enveloppes charnelles desséchées. Cette "voix" est canalisée et projetée par l’Empereur immortel qui diffuse cette énergie psychique pure à travers toute la galaxie. Cette balise est vitale pour le repérage psychique des Navigateurs, qui en ont besoin pour se diriger au milieu des turbulences de la réalité inconsistante du Warp.

Qu’il le sache ou non, l’esprit de chaque Psyker brille plus fortement dans la dimension parallèle du Warp, ou Immaterium, comme celle-ci est parfois appelée. Ce royaume psychique est la demeure d’entités indescriptibles, de prédateurs affamés qui guettent ces âmes lumineuses avec la plus grande impatience. Les habitants de l’Immaterium (chiens du Warp, Démons et pire encore) font leurs proies des esprits faibles et sans défense. Un Psyker imprudent est rapidement attaqué et consumé, ou employé comme portail entre le Warp et le domaine physique. Si leurs talents se révèlent dès leur plus jeune âge, les plus doués des Psykers peuvent être éduqués très tôt et agir pour le bénéfice de l’Humanité. Ceux qui le sont par les soins de la Scholastica Psykana opèrent le plus souvent dans un domaine bien spécifique, que ce soit comme Astropathe entraîné pour les communications interstellaires au sein de l’Adeptus Astra Telepathica ou en temps que Navigateur de l’Adeptus Astronomica. Quant aux Archivistes de l’Adeptus Astartes, ils sont amenés à remplir des rôles bien plus variés et tournés vers le combat, et sont donc choisis parmi ceux qui présentent les capacités les plus exceptionnelles.

Les Psykers sont considérés de bien des manières différentes sur les innombrables mondes de l’Imperium. Les planètes les plus primitives voient en eux des chamans et des sorciers. Les sociétés les plus évoluées ont généralement conscience de leur nature et se réfèrent aux Psykers sous d’autres noms, « les élus », ou les « talentueux ». Mais dans presque tous les cas et sur tous les mondes, les Psykers sont craints, pour les ténèbres et le Chaos qu’ils peuvent attirer vers ceux qui les entourent. En effet, les êtres à potentiel psychique tirent leurs pouvoirs des royaumes turbulents du Warp, également désignés comme l’Éther, l’Immaterium ou l’Empyrean, tel qu’il l’est dit dans le Scriptorum Arcanum. Cette dimension alternative est en fait un reflet déformé de l’univers physique connu, un royaume horrifiant, agité par un perpétuel changement qui défie les lois de l’univers matériel et habité par des entités malveillantes. Un Psyker qui utilise ses pouvoirs ouvre un portail entre les deux domaines afin d’attirer l’énergie du Warp en lui-même. Toutefois, s’il est inexpérimenté ou mal préparé, il peut par inadvertance attirer l’attention de démons qui se jetteront sur lui comme des éphémères sur une flamme. Si l’on en croit les Codex de l’ordre énigmatique des Chasseurs de Démons de l’Ordo Malleus, ces entités du Warp peuvent traverser le lien que le Psyker forme entre les deux dimensions, s’emparant de son esprit et arrachant l’âme de son corps pour la traîner vers une existence de torture éternelle à l’intérieur du Warp. C’est pour cette raison que l’on se réfère parfois à cette dimension en la nommant la Mer des Âmes. Un démon particulièrement puissant peut se frayer un chemin vers le monde physique en investissant le corps d’un Psyker, puis il se met en devoir d’infliger autant de souffrances que possible à cet univers matériel dans lequel nous vivons.

Ainsi, beaucoup considèrent les Psykers comme une perversion grossière de tout ce que représente l’humanité, et comme un rappel constant des terribles puissances à l’œuvre dans le Warp. Cette idée présente un certain poids, car la majorité des Psykers succombent à la folie et à la ruine, souvent au prix de nombreuses autres vies. Les Psykers n’ayant qu’un degré limité de savoir et manquant de volonté pour le contrôler sont l’une des plus dangereuses puissances qui menacent l’Imperium, ils sont par conséquent impitoyablement traqués par l’Inquisition. Ceux qui sont capables de maîtriser leur potentiel psychique n’en deviennent pas moins pour l’Imperium des instruments précieux, quoique dangereux.

Naître doté d’un potentiel psychique est sans aucun doute une malédiction et nombreux sont les Psykers qui tentent de dissimuler leurs pouvoirs. Sans un entraînement approprié, un Psyker est toujours prêt à basculer dans la damnation éternelle et des systèmes planétaires entiers sont tombés sous le joug de démons pour devenir des mondes torturés à cause d’un simple Psyker manquant de discipline mentale pour leur résister.

Types de Psykers

Le 41e millénaire compte de nombreux êtres exceptionnels faisant appel aux pouvoirs psychiques. D’une manière ou d’une autre, les Psykers peuvent remplir de nombreuses fonctions au sein de l’Imperium ; certains de ces rôles sont capitaux et très estimés, d’autres hautement dénigrés, d’autres encore sont soumis à la vindicte publique. Quels que soient les sentiments du peuple envers les Psykers, ces derniers font tout autant partie de l’Imperium que la Garde Impériale, l’Administratum et l’Empereur Lui-même.

Les Archivistes Space Marines

Les yeux luisants et les poings crépitants d’énergie, les Archivistes de l’Adeptus Astartes marchent au combat pour détruire leurs ennemis. Certains projettent des décharges de force éthérique qui pulvérisent leurs ennemis, tandis que d’autres manipulent le cours du temps ou imprègnent leurs frères d’un surcroît de vitalité. Quelles que soient leurs méthodes, tous les Archivistes sont de redoutables Psykers qui mettent leur mutation au service de l’humanité.

Les Astropathes

L’étendue de l’Imperium de l’Humanité dépasse de loin la portée du moyens classiques de communication. Les Astropathes sont capable, de diffuser et de recevoir des messages à travers l’immensité de l’espace, même s’il arrive que le contenu soit retardé, déformé voire perdu par les turbulences du Warp. Grâce à leurs pouvoirs, les Astropathes peuvent réaliser ce dont nul autre n’est capable : passer outre les limites du temps et de l’espace pour permettre à l’humanité de communiquer entre ses domaines éparpillés parmi les astres. C’est parfois la disponibilité d’un Astropathe qui a décidé de la survie ou de l’extinction de mondes entiers, de millions d’âmes sous la lumière glorieuse de l’Empereur contre les ténèbres des ennemis de l’humanité. Dans le cauchemar de l’Empyrean, les Astropathes écoutent les missives des hommes, mais aussi parfois d’engeances, mettant sans répit leur santé mentale et leur âme en péril pour que l’Imperium reste une entité cohérente. L’Adeptus Astra Telepathica est chargé de la tâche délicate du recrutement et de la formation des Astropathes au service de l’Imperium, et de la régulation des effectifs lors des opérations.

Les Astropathes naissent avec le don des Psykers. Ils sont ramassés par les Vaisseaux Noirs et sélectionnés selon la nature de leur don et d’autres critères occultes. Ils deviennent de véritables Astropathes après des années d’apprentissage et d’endoctrinement qui se terminent par le rituel d’initiation technoarcanique appelé « Unification des Âmes » à l’Empereur-Dieu. C’est ce processus qui fait de l’Astropathe ce qu’il est. Sans lui, il n’y aurait aucun Astropathes. Les avantages de l’Unification des Âmes sont de conférer à l’Astropathe un semblant de sécurité quand il ouvre son esprit aux courants du Warp lors des communications à très longue distance, de dégager la vérité voilée par les interférences psychiques et les mensonges murmurés par l’au-delà et de pouvoir projeter ses propres messages à travers ce vide pour que ses lointains frères l’entendent. Mais l’Unification des Âmes a un prix et malgré les qualités des candidats sélectionnés, malgré leur préparation drastique, certains ne survivent pas ou sombrent dans la folie. Ceux qui surmontent ces épreuves finissent presque toujours aveugles, même si les pouvoirs acquis remplacent largement ce handicap au point que les gens ne le devineraient pas sans leurs yeux étrangement blancs (ou leurs orbites vides et flétries, dans certains cas). Le rôle fondamental de l’Unification des Âmes est de marier les pouvoirs du Psyker à une infime parcelle de ceux de l’Empereur pour transformer et protéger l’Astropathe, faisant de lui un être unique parmi les Psykers humains.

Les Psykers Assermentés

« Je me suis tenu dans le palais du Trône de la Sainte Terra elle-même. Là, mon âme a été disloquée et reconstruite pour devenir une arme vivante, forgée par la volonté de l’Empereur. »
- Thassail Kain, Psyker Assermenté.

Les Psykers qui sont assez forts pour être formés à la maîtrise de leurs facultés sont tous façonnés au service de l’Imperium d’une manière ou d’une autre, selon la nature de leur talent et leur puissance brute. Leur survie a été rendue possible par un protocole draconien de sélection, d’endoctrinement et de formation appelé Assermentation. Cela peut être rapproché de l’Unification des Âmes endurée par les Astropathes, même si la procédure est loin d’être aussi poussée, exhaustive ou sûre. L’Assermentation a pour rôle de séparer le bon grain de l’ivraie, surtout quand elle est déjà corrompue, mais aussi de déterminer la forme que prendra l’avenir du Psyker dans les plans de l’Imperium. Certains serviront l’Administratum ou les forces des armées impériales, d’autres finiront vassaux de l’Adeptus Astra Telepathica ou seront assignés dans la maison de quelque membre puissant de la Noblesse. On sait aussi que certains agents de l’Imperium ont un rôle bien moins limité en raison de leur force de volonté supérieure ou de leur formation. C’est notamment le cas pour les plus souverains, qui œuvrent au service de la sainte Inquisition. Des rumeurs font état de quelques Capitaines Chartiste ayant également été Psykers, même si ces individus sont restés rares au fil des millénaires. Les enseignements de la Scholastica Psykana peuvent toutefois varier grandement, aussi bien en substance que par leurs effets, si bien qu’on ne peut donner un portrait figé du Psyker au service de l’Empereur. Les dangers du Warp, ainsi que les vices et faiblesses de l’homme, en ont fait tomber plus d’un.

Les Navigators

Cette lignée d’abhumains sert l’Empereur et l’Imperium en recourant à leur perception innée des courants traîtres du Warp et de ses flux, grâce à leur « œil du Warp » psychique qui se manifeste souvent par une mutation physique. Il ne s’agit pas de Psykers au sens conventionnel du terme, mais plutôt d’héritiers d’une faculté spécifiquement entretenue dont la nature n’est toujours pas bien comprise, même par ses bénéficiaires. Ce don leur permet de scruter le même Immaterium que ceux qui jouissent d’un talent psychique, mais avec une précision et une approche bien différentes. Cela leur permet de faire naviguer un vaisseau à travers le Warp même, avec une maîtrise que ni les Psykers ni les machines ne peuvent égaler. Les maisons nobles forment une ancienne institution impériale appelée Navis Nobilite, intimement liée à tous les aspects importants de la société, de la Marine Impériale à l’Adeptus Mechanicus, en passant par les diverses puissances des Commercia impériales et les téméraires explorateurs de l’inconnu que l’on appelle Libres-Marchands.

Les Psykers Latents

L’Imperium, mais aussi les espaces au-delà, comptent des individus dont les facultés psychiques existent sans s’être pleinement manifestées. Ils peuvent avoir connu quelque revirement de fortune, avoir été sujets à une étrange prémonition ou véritablement hantés par de sinistres influences d’un autre monde. Selon leur statut et leur communauté, ils peuvent être perçus comme chanceux ou maudits, à moins que la marque du Warp n’ait pas été décelée par autrui. Leurs facultés latentes peuvent ainsi rester dans l’œuf, ce qui est parfois une bonne chose. Malheureusement, qu’ils le sachent ou non, ces Psykers Latents marchent chaque jour au bord d’un précipice, car le Warp et les créatures voraces qui l’habitent sont souvent attirés par ces âmes non formées, pour s’en repaître, voire s’en servir comme passerelle vers le monde physique. C’est la raison pour laquelle les autorités impériales et les Saints Ordos sont toujours à l’affût de ces Psykers Latents pour les confier aux sinistres Vaisseaux Noirs qui patrouillent l’Imperium et rapportent leur moisson pour traitement.

Les Sacrifiés

Au fil de leur traversée de l’Imperium, les Vaisseaux Noirs de l’Inquisition procèdent à la récupération de nombreux Psykers. La vaste majorité de ceux qui sont ainsi raflés sur leur monde sont jugés trop faibles dans leur âme pour résister à la corruption par le Warp. Ils sont alors confiés aux soins de l’Adeptus Astronomica. Cette auguste organisation aide l’Empereur à entretenir l’Astronomican, le grand phare psychique de Terra. En sacrifiant la substance même de leurs âmes, les martyrs de l’Astronomican alimentent le Trône d’Or, lequel envoie sa lumière astrale briller au travers du Warp. En établissant un point de référence fixe, l’Astronomican constitue un élément vital des voyages par le Warp, car il permet aux navigators de trianguler leur position. Chaque jour, environ un millier de ces martyrs sont sacrifiés de la sorte à l’Empereur. Beaucoup considèrent qu’il s’agit là d’un faible prix à payer en échange de la protection et des lumières spirituelles que leur offre le Maître de l’Humanité.

Les Psykers Renégats

Certains Psykers mènent leur existence sans profiter des avantages de l’Assermentation impériale ; d’une part les rares individus qui parviennent à éviter les autorités et d’autre part ceux qui naissent au sein de communautés hors-la-loi ou isolées, ou sur des mondes complètement extérieurs à l’Imperium. La majorité finissent par succomber aux dangers de leur condition émergeante, mais quelques-uns survivent jusqu’à manifester complètement leurs pouvoirs et en acquérir une certaine maîtrise. Les Psykers Renégats sont des êtres incontrôlables qui représentent un énorme danger pour ceux qui les entourent, sans même parler du risque omniprésent de possession démoniaque. On les connaît par de nombreux noms : Sorcières, Renégats, Wyrds, Rejetons des Enfers ou pire, mais ces Psykers atteignent rarement la stabilité mentale ou le contrôle de ceux qui sont assermentés par l’Imperium. Autodidactes dans la maîtrise de leurs pouvoirs, ils apprennent à se protéger comme ils le peuvent des abominations qui les guettent. Certains montrent pourtant une puissance effroyable, car sans les enseignements des Psykers entraînés, leurs capacités de destruction sont sans limites, ce qui les rend très précieux aux yeux de quelques individus mal intentionnés. Un Psyker renégat prudent peut espérer vivre quelque temps avant de provoquer sa propre déroute et celle de ses compagnons, à condition d’être assez sain d’esprit pour passer inaperçu, mais au final, le seul moyen sûr de préserver son âme est de servir l’Empereur, car le renégat est autant exposé aux ténèbres astrales qu’à la foule, incinératrice de sorcières.

Les Sorciers

Certains Psykers se sont vendus corps et âme aux royaumes de l’ombre ; les Sorcières du Warp, les Sorciers, les Possédés et autres. C’est par ces individus - qu’ils soient des victimes tourmentées par leurs propres dons, des meneurs de sectes assoiffés de pouvoir ou des mégalomanes sadiques pour qui l’humanité n’est faite que de marionnettes qui attendent de s’agiter pour leur bon plaisir - que les pires cauchemars de l’Imperium deviennent réalité. Ces êtres sont les vecteurs vivants du Warp, les invocateurs de Démons et les fidèles serviteurs des Puissances de la Ruine. Les facultés de ces enfants des ténèbres sont nombreuses et souvent dévastatrices, alimentées par la soif de sang, corrompues et venimeuses.

Les Sorciers posent un danger bien plus grand que n’importe quels autres traîtres ou hérétiques et représentent une menace permanente pour les âmes et les vies de tous ceux qui les entourent. Non seulement ces individus peuvent devenir des conduits par lesquels les horreurs du Warp pourraient se déverser sur les foules de l’humanité inconscientes du danger, mais leurs pouvoirs psychiques débridés et souvent incontrôlés peuvent transformer chacun d’eux en un cataclysme potentiel qui peut à tout moment se déclencher. Ils sont capables (par accident ou délibérément) de crimes et d’atrocités qui dépassent l’imagination du citoyen lambda, comme provoquer des combustions spontanées ou des cauchemars de niasse, asservir délibérément les autres pour en faire des marionnettes vivantes, ou provoquer la mort d’innocents simplement pour avoir laissé vagabonder ses pensées. La chasse au sorcier et au Psyker renégat est l’objectif principal de nombreux membres de l’Ordo Hereticus, et c’est une tâche vraiment périlleuse qui réclame de la ruse, de la vivacité d’esprit et un coeur impitoyable, car peu de proies sont aussi dangereuses que celles-ci.

Les Pénitents

L’une des plus grandes récompenses d’un Chasseur de Sorcières est de voir une âme qu’il a sauvée rejoindre la lumière de l’Empereur. Grâce à l’exercice d’une souffrance salvatrice et à la confession, quelques rares pécheurs reconnaissent leurs erreurs et prennent le long chemin qui les mènera à la rédemption. Les Sorciers dont le repentir est reconnu comme sincère sont liés par des entraves mystiques et oints d’huiles sanctifiées avant qu’il leur soit permis de vivre pour protéger leur rédempteur du mal causé par d’autres dangereux Psykers. Ce ne sont cependant que des paratonnerres psychiques souffrant mille morts pour absorber la charge des maléfices des ennemis de l’Inquisiteur à sa place, afin que celui-ci puisse poursuivre sa tâche.

Les Psykers Xenos

En plus des populations de l’humanité, on sait qu’il existe des races Xenos capables de produire leurs propres Psykers, même si les formes qu’ils prennent et leur éventail de pouvoirs diffèrent grandement de leurs équivalents humains ; de la force brutale et tonitruante des Bizarboyz Orks aux Psyarcanes cauchemardesques des mystérieux Fra’al. Les effectifs toujours décroissants des Archontes et des Grands Prophètes Eldars sont connus pour figurer parmi les plus subtils et puissants, mais ils sont également restreints par la forme rituelle et la crainte d’être consumés par les péchés originels de leur propre race. Leur maîtrise des arts Psykers se mesure au fil de longs siècles, la plupart n’atteignant jamais la puissance brève et fulgurante des humains qu’ils méprisent tant.

Les Intouchables

Les Intouchables sont des individus n’ayant aucune signature dans le Warp. Il ne s’agit pas de Psykers ; on pourrait même dire qu’ils sont tout le contraire. Leur présence étouffe souvent l’activité psychique dont elle atténue les effets, quand elle ne les réprime pas complètement. Les Intouchables, comme les Psykers, ont même divers niveaux de « capacités », même si rares sont les savants qui ont pu les étudier de près du fait de leur extrême rareté. Leur étrange aura dérange ceux qui les entourent, c’est pourquoi ils sont souvent solitaires et peuvent facilement se retrouver bannis ou parias.


Mesure des Capacités Psychiques

Le potentiel psychique se manifeste d’ordinaire entre dix et vingt ans, bien que certains Psykers aient émergé durant leur enfance ou plus tardivement au cours de leur vie. Le déclencheur qui éveille les capacités psychiques latentes est inconnu des érudits impériaux. Rares sont les Psykers à pouvoir « résister seuls » face aux terribles dangers inhérents à leurs capacités psychiques : la majorité des Psykers les plus forts nécessitent encore un long entraînement pour pouvoir en faire un usage efficace. Avant de recevoir l’entraînement approprié, un Psyker doit être soumis à une identification de ses pouvoirs. Mesurer le potentiel d’un Psyker est un art difficile et imprécis. La considération première est sa résistance aux prédations du Warp. Les Assermenteurs disposent de nombreux moyens de mesurer la force de volonté, en imposant au sujet des années d’un entraînement dévotionnel très exigeant, ou en jugeant sur leur seule intuition. Ceux jugés faibles reçoivent la paix de l’Empereur, ou sont envoyés rejoindre les hordes de sacrifiés sur la Sainte Terra. Ceux ayant la force de résister au contact du Warp et faisant preuve d’un certain contrôle sur leur don sont ensuite divisés en groupes et en types selon leurs pouvoirs, leur puissance et leur finesse. Certains passent par l’unification des âmes et deviennent Astropathes. D’autres sont envoyés par l’Adeptus Astra Telepathica remplir divers rôles et étudier sous la férule de la Scholastica Psykana.

Chaque branche, chaque tradition de la Scholastica Psykana ont leur méthode pour mesurer le potentiel psychique. Certaines classent l’individu selon sa seule puissance, depuis l’énergie ridicule que peut déployer un Psyker de classe Omicron jusqu’aux pouvoirs fracassants d’un Psyker de classe Alpha. D’autres préfèrent regrouper leurs novices par disciplines, tandis que d’autres encore classent les Psykers en fonction du degré d’entraînement et de maîtrise qu’ils ont atteint. Ce classement peut respecter un ordre numéral et scientifique, dépendre d’une échelle d’initiation mystique ou impliquer une méthode intermédiaire. Quoi qu’il en soit, il est attendu du Psyker que celui-ci étudie la tradition, les disciplines et les obligations de la Scholastica Psykana avec la plus haute dévotion.


Les Capacités Psychiques

La Scholastica Psykana

La Scholastica Psykana est le principal foyer d’enseignement pour tous les Psykers qui servent fidèlement la société impériale. Ceux qui y sont formés sont censés honorer leurs enseignements durement acquis, surveiller en eux le moindre écart et la moindre trace de corruption, et mettre fin à leurs jours au besoin. Tel est l’effroyable fardeau qu’ils doivent porter. Leur code de conduite leur est inculqué dès les premières leçons et ne cesse aucunement de s’appliquer une fois que l’élève a quitté la Schola.

Le don du Psyker se manifeste généralement durant l’adolescence, même si ce n’est absolument pas une constante. Certains font très jeunes connaissance avec leurs pouvoirs, tandis que d’autres ne développent véritablement leur talent qu’à la suite d’un traumatisme qui révèle leur lien avec le Warp. Peu de Psykers ont la force suffisante pour résister aux dangers inhérents aux pouvoirs psychiques non canalisés par la procédure d’Assermentation. Cela est dû au fait que le recours à ces pouvoirs nécessite une formation, ainsi qu’une résistance aux tentations du Warp et aux incidents meurtriers provoqués par les forces psychiques mal contrôlées, même pour les esprits les plus robustes. La puissance brute d’un Psyker est plutôt constante à partir du moment où ses pouvoirs se sont déclarés, mais la formation continue lui permet de trouver de nouvelles manières de les employer et de les perfectionner. Les noms et titres donnés aux Psykers selon leur puissance et leurs capacités peuvent changer d’un endroit à l’autre ainsi qu’au gré de l’observateur, mais une chose est immuable : plus grande est la puissance, plus rare est l’individu, même dans cette catégorie si particulière d’humains, et plus terrible est le danger représenté. Il y a une grande polémique sur la manière de codifier le niveau de puissance des Psykers. La procédure est très variable entre collèges de la Scholastica Psykana et les autres institutions, mais la mesure la plus communément acceptée se fait par une répartition de la puissance brute reconnue par l’Inquisition : un système qui va des facultés presque latentes de la classe Omicron aux pouvoirs fracassants des Psykers de classe Alpha.

Utilisation des Techniques Psychiques

Chaque fois qu’un Psyker recourt à une technique psychique, il aligne sa volonté avec le Warp pour alimenter ses capacités psychiques. Quand il puise dans ces énergies, il risque de provoquer dans le Warp des perturbations aux effets indésirables, allant jusqu’à créer une faille incontrôlable entre la réalité et l’espace du Warp, ce qui peut avoir des conséquences fatales. Un Psyker qui emploie une technique sans y donner toute sa puissance risque de ne pas obtenir le résultat escompté, mais s’il le fait à pleine force ou à force accrue, il s’expose à l’attention funeste du Warp.

Source

  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader

Pages dans la catégorie « Psykers »

Cette catégorie comprend 4 pages, dont les 4 ci-dessous.