Jago Sevatarion

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Sevatar)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Jago Sevatarion, Le Prince des Corbeaux, Premier Capitaine des Night Lords et Maître des Atramantars.
« Mort au Faux Empereur. »
- Sevatar, première âme vivante à prononcer les mots qui résonneraient au fil des millénaires.[1]

On dit que Jago Sevatarion détient le sombre honneur d’être le premier Traître à avoir prononcé les mots "Mort au Faux Empereur", bien que ce ne soit en réalité qu’un des nombreux crimes et blasphèmes commis par le Premier Capitaine des Night Lords sur de nombreuses années. Sevatar était officiellement l’un des guerriers les plus meurtriers de l’ensemble des Legiones Astartes. Son nom et son habileté étaient aussi célèbres que ceux d’Abaddon des Sons of Horus, Corswain des Dark Angels, Raldoron des Blood Angels ou Eidolon des Emperor's Children.

Aussi arrogant que talentueux, Sevatar était reconnu comme un combattant suprêmement impitoyable, voire déshonorant. Ce comportement se retrouvait jusque dans son apparence, qui était pensé pour inspirer la peur à tous ceux qui le regardaient. Son Armure Énergétique bleu nuit était enveloppée de chair écorchée et son casque était façonné sous la forme d’un crâne terrifiant. Sous ce visage de mort, se trouvait non seulement l’âme d’un meurtrier, mais également celle d’un être dotés de pouvoirs psychiques latents. Aussi bien que réprimés que malvenus, ils servaient à augmenter les capacités déjà redoutables de Sevatar pour atteindre des niveaux surnaturels.[2]

Connu sous le sobriquet de "Prince des Corbeaux", le Premier Capitaine des Night Lords commandait les Atramentars, les Terminators d’élite de la redoutable 1ère Compagnie de la VIIIe Légion durant la Grande Croisade et l’Hérésie d'Horus. Il était également membre du Kyroptera, regroupant les conseillers les plus fiables et confidents du Primarque Konrad Curze au sein des Night Lords. Natif de Nostramo, Sevatar était proche du Night Haunter qui voyait en lui le meilleur de ses fils.[3]

Le destin de Sevatar reste des plus mystérieux, car après avoir combattu les Dark Angels durant la Croisade de Thramas et fait prisonnier, nul ne sait ce qui est advenu de lui, bien que sa mort est un fait avéré pour beaucoup de survivants des guerres de l’Hérésie.

Jago Sevatarion possède l’Équipement suivant :
  • Le Murmure de la Nuit : Étant à l’origine une des nombreuses armes que le Night Haunter avait depuis longtemps jetées dans son sanctuaire sanglant, Sevatar se l’est approprié pour ses derniers combats contre les Dark Angels, dont l’armure s’était révélée résistante aux dents de son ancien glaive. De par sa forme, c’était une élégante arme tronçonneuse de facture archaïque, son moteur archéotechnique s’accordait à un ronronnement sifflant plutôt qu’au rugissement discordant d’armes plus banales.[4]

Le Prince des Corbeaux[modifier]

Jago Sevatarion, où Sevatar, a vu le jour sur Nostramo, le monde natal des Night Lords, un peu plus d’un siècle avant la fin de l’Hérésie d’Horus. À un âge précoce, il démontra des capacités psychiques innées, bien qu’il ait tenté de les supprimer dans le reste de sa vie. Néanmoins, c’est grâce à ses capacités qu’il communiquait, enfant, avec des corbeaux qui venait le voir lorsqu’il leur laissait des restes humains qui restait de son repas, gagnant le surnom de Prince des Corbeaux…

Dès l’enfance, Sevatar avait du mal à envisager que les autres puissent avoir des opinions différentes des siennes. Bien que conscient que l’existence et les expériences qui leur avaient formé le caractère n’avaient rien à voir avec celles que lui-même avait connues, il avait néanmoins du mal à imaginer quels pouvaient être leurs systèmes de référence. Il ne parvenait tout simplement pas à se mettre à leur place, car il avait, de fait, rarement tort. À cause de cela, il avait bien souvent du mal à prendre au sérieux les points de vue et les observations des autres. Sa mère lui disait qu’il s’en sortirait, qu’il deviendrait meilleur avec les autres à l’avenir.

En grandissant, il fut repérer et admis dans la VIIIe Legiones Astartes où il se révéla être un combattant incroyablement doué et extrêmement impitoyable. Son ascension fulgurante dans les rangs des Night Lords lui valut bientôt une place aux côtés de son Primarque en tant que Premier Capitaine.

Durant la Grande Croisade, Sevatar réprima longtemps ses capacités psychiques, qu’il utilisait inconsciemment, le rendant différent en tant qu’Astartes, surtout en combat. Il ne comprenait pas vraiment comment cela était possible, mais il était capable de courir plus vite, de tuer plus vite et de se fatiguer plus lentement que ses ennemis. Il avait déjà combattu Sigismund des Imperial Fists - le seul guerrier, en plus d’un siècle de guerre, ayant jamais réussi à le contraindre au match nul. Le duel avait duré presque trente longues heures, dans la sueur, les jurons et le fracas du métal s’écrasant sur le métal. Sevatar avait finit par tricher. Devant plusieurs centaines de guerriers des Night Lords et des Imperial Fists venus les regarder, il avait mis fin à ce duel, et s’était du même coup disqualifié, en assénant un coup de tête à Sigismund, lui défonçant le visage. Fidèle à sa nature, Sigismund n’avait fait qu’en rire. Bien que connu pour sa fierté et son stoïcisme, il n’en avait pas pour autant perdu toute humanité et tout humour. Une qualité que Sevatar lui avait toujours enviée, lui qui avait tant de difficulté à rire, à plaisanter ou à se lier sans effort avec ses frères d’armes.[5]

Sevatar combattit durant les nombreuses années de la Grande Croisade. Il participa sans broncher aux crimes de plus en plus ignobles, vicieux et barbares de Curze. Lors de la Dévastation de Zoah, les Night Lords avaient massacré un dixième de la population planétaire durant la conquête et faillirent en arriver à faire couler le sang des Thousand Sons dirigés par Magnus le Rouge qui protégeait un bâtiment que la culture natale de Zoah appelait l’Ivil’kuuh - ce qui se traduisait en gothique par la Tour de la Sérénité - grâce à un dôme psychique que la XVe Légion avait érigé. Sevatar fit face à Ahzek Ahriman, le Maître Archiviste des Thousand Sons, qu’il salua tout en le menaçant de faire usage de son artillerie pour détruire l’Ivil’kuuh tandis qu’Ahriman défendait le droit à préserver le savoir. En effet, le Night Haunter voulait détruire ce lieu culturel et le savoir qu’il contenait, et devant l’obsession du Roi Pourpre à protéger ce site, il demanda à Sevatar d’ordonner le bombardement ce que le Premier Capitaine fit sans hésitation. Magnus se replia et Sevatar fut chargé de censurer cet événement.[6] Sevatar fut une autre fois chargé par Konrad Curze d’escorter la Commémoratrice Ares sur un monde d’Abhumains attaqué par les Night Lords. Le Prince des Corbeaux emmena Ares à la surface afin de voir aux côtés du Night Haunter la population jetée vivante dans de nombreux cratères ayant la forme d’une caldeira d’un volcan d’où s’échappait l’énergie géothermique de la planète.[7]

Sevatar avait une influence quelque peu apaisante sur Curze. Lors du Châtiment de Carinae, il parvint à convaincre son Primarque d’éviter la confrontation avec Corvus Corax et sa Raven Guard, quand le Seigneur Corbeau exprima son dégoût des méthodes violentes du Night Haunter. C’est suite à cette intervention que Curze lui dit que l’heure n’était pas venue de répandre le sang de leurs frères, ce qui laissa perplexe Sevatar, qui demanda si son Primarque avait prévu un jour où une telle chose arriverait. Curze se contenta de lui répondre qu’il connaissait la réponse à la question de Sevatar ainsi que la manière dont le Premier Capitaine était destiné à mourir, dans un lieu aussi sinistre qu’un champ de bataille jonché de cadavres et dépourvue de toute gloire.[8]

Il prouva sa dévotion envers Curze lors de la Destruction de Nostramo vers la fin de la Grande Croisade. Le Night Haunter avait découvert que son monde natal envoyait les pires criminels et dégénérés comme recrues dans sa Légion, grâce à des falsifications des tests, corrompant peu à peu la VIIIe, loin de l’idéel de justice qu’aspirait le Primarque. Furieux, Konrad Curze décida d’appliquer l’ultime sanction : l’Exterminatus. Sevatar approuva le plan d’action de Curze, considérant la société de Nostramo dans son ensemble comme totalement irrécupérable. En dépit des appels de l’Écuyer de Curze, Shang, il refusa de faire changer d’avis le Primarque pour mettre fin au bombardement planétaire. Shang souligna pour la première fois que Curze était en train de devenir fou, ce que Sevatar nia. Après une discussion animée, il qualifia Shang de faible, mais fini par admettre que Curze était de plus en plus instable. Pendant le bombardement de Nostramo, Sevatar mata à la tête des Atramantars les mortels et les Astartes qui se mutinèrent au sein de la flotte des Night Lords, refusant de détruire leur monde d’origine.[9]

JagoSevatarionSymbole.jpg

L'Hérésie d'Horus[modifier]

Je suis Batman ! Mais en mieux !
Lorsque l’Hérésie d’Horus démarra, Sevatar se tint aux côtés de son Primarque durant cette guerre civile. Ses principaux engagements furent le Massacre du Site d'Atterrissage et la Croisade de Thramas où son destin bascula dans un sombre mystère.

Le Massacre du Site d'Atterrissage[modifier]

Au cours des premiers jours de l’Hérésie d’Horus, après que les Loyalistes à bord de la Frégate Eisenstein eurent rapporté à Terra l’Atrocité de Isstvan III, il fut ordonné à sept Legiones Astartes d’assaillir les positions d’Horus, allié à Fulgrim, Angron et Mortarion et leurs Légions dans le système de Isstvan V. Les sept Légions furent placés sous le commandement de Ferrus Manus, Primarque des Iron Hands.

La première vague d’attaque se composa des Iron Hands, des Salamanders et de la Raven Guard et leurs Primarques respectifs. La seconde vague comprenaient les Légions des Night Lords, de l’Alpha Legion, des Iron Warriors et des Word Bearers. À l’insu des Loyalistes, ces quatre Légions avaient secrètement rejoint la rébellion du Maître de Guerre.

C’est dans ce contexte que Sevatar fut présent sur le Fidelitas Lex, le vaisseau amiral de l’Urizen qui avait convoqué une réunion rassemblant les officiers des quatre Légions ainsi que Konrad Curze, Alpharius Omegon et Perturabo. Lorgar insista auprès de ses frères et de leurs fils sur l’importance de leur cause pour faire émerger des cendres le nouveau royaume de l’Humanité : un Imperium de justice, de foi et d’illumination. Il expliqua le plan consistant à prendre par surprise les trois Légions Loyalistes pris dans la Dépression d’Urgall et l’extermination qu’ils devaient effectuer contre leurs anciens frères. Quand Lorgar eut fini de parler, Sevatar fut le premier à briser le silence en déclarant : "Mort au Faux Empereur", des mots qui furent repris par d’autres voix, et bientôt, crier à pleine gorge.

Le Premier Capitaine des Night Lords conduisit les Atramentars à la surface de Isstvan V. À la suite de la première vague menée par les trois Légions Loyalistes, la deuxième vague de "renforts" attendait avec impatience leur retrait sur les pentes de la Dépression d’Urgall.

La Raven Guard se dirigea vers la force unifiée des Night Lords et des Word Bearers. Lorsque la XIXe Légion se rapprocha d’eux, épuisée, les Bolters vides et les lames brisées, croyant que la présence de leurs "frères" était un sursis, le piège se referma. Sevatar mena les Night Lords dans l’extermination des Loyalistes, visant particulièrement la Raven Guard. Il fut témoin durant le massacre de la possession démoniaques des Word Bearers du Gal Vorbak. Après la bataille, lorsque qu’Argel Tal, le seigneur du Gal Vorbak, s’approcha de Sevatar pour le féliciter de sa victoire, le Premier Capitaine n’eut d’autre réponse que de cracher aux pieds du Word Bearer, désormais ouvertement hostile à la XVIIe Légion et à toute forme de corruption par le Warp.[10]

La Croisade de Thramas[modifier]

À la suite du Massacre du Site d’Atterrissage, le Maître de Guerre envoya le Night Haunter et sa Légion des Night Lords dans le système de Thramas où ils menèrent une campagne génocidaire, protégeant ainsi le flanc d’Horus en attaquant les Dark Angels mené par Lion El'Jonson dans ce même secteur. Cette campagne âprement disputée, connue sous le nom de Croisade de Thramas, dura près de trois ans.

L'Asservissement de Triplex[modifier]

Sevatar participa à la prise des trois Mondes-Forges majeurs du secteur Triplex durant la Croisade de Thramas. La résistance fut particulièrement acharnée sur le plus petit des trois Mondes-Forges de Triplex, Triplex Thule, la plus ardente dans son soutien à l’Empereur. Durant la bataille finale de l’asservissement de Triplex, dans le monde le plus éloigné du système, la stérile Nehren, Sevatar risqua une téléportation avec les Terminators de l’Atramentar, au cœur de la forteresse souterraine des Magos Loyalistes pour frapper les réacteurs du canon qui mettait leur flotte en échec du Mechanicum renégat. Avec la majorité des défenseurs rassemblés aux portes et aux entrées, les Night Lords ne rencontrèrent qu’une faible résistance et capturèrent et désactivèrent rapidement le grand canon. La réussite de l’attaque de Sevatar offrit ainsi à la Legio Titanique renégate Victorum de commencer l’anéantissement de leurs anciens frères. Sevatar lui-même a vaincu les sentinelles automates qui gardaient l’Archmagos de Thule et l’a fait prisonnier, un triomphe martial pour lequel il a refusé toute récompense, apparemment déconcerté par l’offre. Triplex tomba ainsi entre les mains de Curze et lui servira d’approvisionnement pour la Croisade de Thramas.[11]

Le Désastre de Crucible[modifier]

Le Capitaine Sevatar durant la Croisade de Thramas châtiant un fan d’Âge of Sigmar, sous les ordres d’une sombre confrérie de fan-boys nostalgiques de Warhammer Battle.
La reprise en main de la Croisade de Thramas par Lion El’Jonson vit les Night Lords se retrouver en difficultés. Le conflit s’éternisait et les pertes furent de plus en plus terribles. Sevatar fit parti des quelques derniers officiers de la VIIIe Légion à manœuvrer pour éviter de voir sa Légion être entraînée dans une confrontation désastreuse avec la force principale des Dark Angels tout en essayant d’encadrer un Konrad Curze de plus en plus fou.

Tout bascula sur le monde de Crucible, où les derniers vestiges désespérés de la Garde de Nuit, l’armée régulière Loyaliste de Thramas, tenaient encore tête aux Night Lords. Konrad Curze en personne prit la tête de sa Légion, - soutenues par ses alliés dégénérés et une vaste armée d’esclaves armées - et lança une grande offensive contre les Dark Angels, ciblant particulièrement Crucible, dominé par des fortifications et des redoutes assemblées à la hâte par les Dark Angels et servant de porte d’entrée de Triplex assiégé par les fils du Lion. Les Night Lords se devaient ainsi de sécuriser la seule source de leurs approvisionnements et de leurs munitions. L’assaut fut brutal, au point que les Dark Angels faillirent s’effondrer. Débarquant à la surface, l’ost renégat commença à se rassembler et à se diviser selon le plan élaboré, et le Night Haunter se sépara du corps principal, forçant Sevatar et ses Atramentars à le suivre dans son sillage. Le Night Haunter frappa la ligne des Dark Angels, parcourant l’étendue du champ de bataille à la recherche du Lion, tandis que Sevatar s’efforçait en vain de lui dégager la voie. Mais l’indiscipline, et l’avidité des commandants des Night Lords qui ressemblaient de plus en plus à un conglomérat de bandes dirigées par des petits chefs vaniteux signa la défaite de la VIIIe Légion. Le Lion lui-même massacra les Night Lords tandis que des White Scars qui appartenaient à la Confrérie du Bouclier Brisé et qui avait combattu jusqu’à alors aux cotés des Night Lords, ignorant alors la situation générale de la guerre civile, changèrent de camp lorsqu’ils comprirent alors pour qui se battait réellement le Night Haunter. Lorsque les modules des White Scars s’écrasèrent au centre de la ligne de bataille des Night Lords et que leurs vaisseaux abattirent à bout portant les navires de la VIIIe Légion en orbite, la confusion s’empara des fils de Curze qui s’effondrèrent lorsque le Lion lança un dernier assaut.

Sevatar fit parti de ceux qui furent obligés de traîner le Night Haunter hors du champ de bataille, afin de sauver sa Légion du désastre total, mais offrant une victoire inespérée au Lion qui renversa le cours de la Croisade de Thramas.[12]

Duels sur Tsagualsa[modifier]

Au vingt-sixième mois de ce cette campagne, alors qu’aucun camp n’arrivait à s’imposer face à l’autre, Curze transmis les coordonnées au Lion pour une rencontre en face à face sur la planète de Tsagualsa, répertoriée comme nue et impropre à la colonisation, sans aucune trace d’occupation durant la Longue Nuit.

Les Primarques étaient accompagnés chacun de deux guerriers. Sevatar était l’un des deux Night Lords présents aux côtés de son Primarque sur Tsagualsa avec l’Écuyer Shang. Le Lion avait pour compagnons le Capitaine Alajos et le Paladin Corswain du Neuvième Ordre. Lorsque les Astartes et leurs Primarques se rencontrèrent, Sevatar se mit à insulter les Dark Angels pour tester leur patience. Pendant leur désagréable conversation, Corsawin remarqua que le gantelet de Sevatar dépareillait avec le reste de son armure. Alors que les plaques étaient d’un bleu sombre et profond, marquées par des stries d’éclairs, ses gantelets étaient peints d’un rouge artériel. Le Prince des Corbeaux expliqua que c’était une marque de honte au sein de sa Légion et que les gantelets d’un guerrier sont marqués de la sorte lorsqu’il a commis envers le Primarque une faute suffisamment grave pour être punie de mort. Il doit ainsi porter la flétrissure de son échec sur ses mains jusqu’à ce qu’il soit exécuté, à l’heure qu’aura choisie le Night Haunter. C’était une tradition de gangs de Nostramo. Corswain demanda si Sevatar était un traître ou un imbécile pour mériter cette marque, ce à quoi le Premier Capitaine des Night Lords répondit qu’il était l’un et l’autre. Il ne révéla pas néanmoins les circonstances de l’échec justifiant une telle punition. Nous savons juste qu’il les a gagné sur Isstvan V, pour de graves et d’impardonnables manquements.

Si cette rencontre avait débuté à l’amiable entre les deux camps, elle vira en affrontement lorsque le Lion frappa Curze. Cette mêlée vit les Dark Angels et les Night Lords se combattre violemment, marqué par la blessure du Night Haunter au dos, transpercé par le coup d’épée de Corswain. Quand à Sevatar, il affronta Alajos, l’un des meilleurs épéistes toutes Légions confondus. Sevatar n’était qu’une tornade de mouvements indistincts, sa longue hallebarde taillant devant lui, et mordant dans l’armure de l’Ange à chaque coup. Lorsque la lame de Shang plongea dans la cuisse d’Alajos, ce dernier trancha le Night Lord au travers de l’avant-bras, faisant tomber au sol la main et l’épée qu’elle tenait. Sevatar profita de cet instant pour abattre sa hallebarde et décapiter Alajos.

Finalement, les deux Légions envoyèrent des renforts en réponse à cet incident et chaque camp entraîna ses Primarques respectifs à l’abri. Durant ce repli, Sevatar hurla sa haine et promis la fin de la Ière Légion. Les deux Primarques ont survécu à cette confrontation brutale et poursuivirent la Croisade de Thramas.[13]

Embuscade[modifier]

Sevatar durant l’assaut de l’Invincible Reason à la fin de la Croisade de Thramas.
La Croisade de Thramas prit brutalement fin pour les Night Lords. Grâce à l’appareil conscient Tuchulcha, les Dark Angels exécutèrent une embuscade minutieusement planifiée contre la flotte de la VIIIe Légion qui leur filait entre les doigts depuis trop longtemps, en orbite autour du monde de Sheol IX, là où Konrad Curze rassemblait ses forces armées. La Légion des Night Lords fut mortellement touchée et ne s’en remettra jamais, perdant vingt-cinq pour cent de sa flotte et un quart de ses membres. Alors que certains navires s’enfuyaient, d’autres tentaient de ramener depuis la surface leurs frères, Curze lui-même se trouvait alors sur Sheol IX, mais fut grièvement blessé par le Lion lors de l’assaut des Dark Angels sur la base condamnée de la VIIIe Légion. Le Night Haunter fut portée inconscient par ses fils à bord du vaisseau amiral de la Légion, le Nightfall. Curze dans le coma, ce fut Sevatar qui prit le commandement, ordonnant la retraite face à cette débâcle, se cachant des Dark Angels qui les traquaient sans répit.

Sevatar créa un nouveau Kyroptera - le cercle dirigeant des Night Lords composés de sept officiers dont lui - en éliminant deux des trois derniers survivants par les Atramantars. Le Prince des Corbeaux avait conscience que sa Légion avait été défaite et cherchait à la sauvegarder tandis que les autres membres du Kyroptera ne souhaitaient que reprendre une lutte perdue d’avance. C’est suite à ces assassinats que Sevatar déclara qu’il ne se sentait nullement loyal envers Horus, ne comprenant pas pourquoi certains de ses frères cherchaient à le servir alors qu’ils s’étaient désintéressés de l’Empereur. Le Premier Capitaine semblait souhaiter une indépendance et une destiné loin des deux camps. Les nouveaux membres notables du Kyroptera était Krukesh dit "Le Pâle" et un Raven Guard capturé sur Isstvan V, Alastor Rushal.

Sevatar divisa la Légion entre lui et cinq de ses frères du Kyroptera en six Grandes Compagnies, fonctionnant indépendamment des autres. Chaque Compagnies devaient mener sa guerre comme elle l’entendait. Quant à Sevatar, ne sachant où aller, il déclara son intention d’attaquer Terra.

En parallèle, il tenta de réveiller Curze, en utilisant ses pouvoirs psychiques longtemps réprimés pour pénétrer dans l’esprit du Primarque, mais fut rejeté par ce dernier. En reprenant conscience, Sevatar découvrit que les Dark Angels avaient retrouvé les Night Lords. À bord du Nightfall, Sevatar organisa le repli de la flotte en fonçant avec une cinquantaine de navires sur la flotte des Anges dans l’espoir de passer à travers elle et s’enfuir le plus vite possible. C’est à cet instant que Curze se réveilla et ordonna à son Premier Capitaine d’amener les Atramentars avec lui pour monter à bord de l’Invincible Reason, le vaisseau amiral des Dark Angels. Se conformant à l’ordre de son Primarque, Sevatar ordonna aux Atramentars de se téléporter sur le vaisseau ennemi avec Curze. Mais au moment où il allait lui même rejoindre ses hommes, des tirs Dark Angels détruisirent le système de téléportation du Nightfall.

Sevatar trouva un autre moyen pour rejoindre l’Invincible Reason  : il contacta la Lieutenant-Colonel Taye Karenna, de l’escadron des Masques, qui affrontait les Loyalistes avec son chasseur de combat, d’atterrir dans un hangar. Karenna s’exécuta et à peine arrivé, Sevatar agrippa le rebord de l’une des ailes du chasseur repliées vers l’arrière et se hissa d’une seule main. Il enclencha le verrouillage magnétique de ses bottes afin de coller ses semelles à la surface du chasseur et s’accrocha à l’appareil qui fonça dans le vide de l’espace en plein combat spatial, droit sur la passerelle de commandement de l’Invincible Reason, dans un moment de badassitude qui fit sa légende.

Arrivé sur le vaisseau Dark Angel, Sevatar massacra tout ceux qui lui barrait la route afin de rejoindre ses frères et son Primarque. Ces derniers se battaient contre le Lion et ses hommes sur les passerelles de commandement supérieures. Cependant, le fait qu’il ait libéré ses pouvoirs psychiques peu de temps avant le combat pour tenter de réveiller son Primarque, déclencha des effets néfastes sur lui. En conséquence, il perdit connaissance pendant la bataille et fut capturé avec les Atramentars survivants tandis que Curze prit la fuite dans les profondeurs du vaisseau.[14]

Prisonnier[modifier]

Sevatar durant sa captivité.
Plus tard, Sevatar fut emprisonné seul dans une cellule à bord de l’Invincible Reason. Il reçut une bien étrange visite. Le Night Lord Krukesh lui apparut dans sa cellule de détention de sécurité maximale alors qu’il était nu, un bâillon de métal ceignait la partie inférieure de son visage. Un autre anneau lui enserrait le cou, et ses bras étaient menottés derrière lui. Krukesh était apparu soudainement en utilisant un dispositif Xenos appelé le Pharos qu’il avait capturé sur Sotha et qui permettait des communications et des déplacements instantanés là où on voulait. Krukesh se moqua du Premier Capitaine qui lui lança en retour un regard sinistre avant que Krukesh ne coupe la communication.[15]

Sevatar souffrait de plus en plus de son talent psychique éveillé, nauséeux, saignant et s’attendant à en mourir. Pendant son incarcération, Sevatar entendit la voix d’une petite fille qui lui parlait, le soulageant à la fois de sa douleur et de sa solitude. Le Prince des Corbeaux était persuadé qu’il s’agissait d’un fantôme d’une morte ayant vécue dans cette cellule. Mais la voix lui apprit qu’elle était bel et bien vivante : c’était une Astropathe particulièrement puissante dénommée Altani Shedu, liée au chœur astropathique de l’Invincible Reason. Attirée par la douleur psychique de Sevatar, elle souhaitait lui venir en aide.

Puis pendant plusieurs jours, la présence psychique d’Altani disparut, créant une angoisse inédite chez Sevatar. Lorsque Altani reprit contact, Sevatar l’a remercia sincèrement d’être revenu, mais la jeune fille lui appris que son maître du chœur avait découvert qu’elle avait prit contact avec lui, un hérétique. Elle avait été brutalement battue pendant sept jours, au point d’en avoir eue la colonne vertébrale brisée, ce qui fit enrager Sevatar.

Arrivé en orbite de Macragge, Altani avait prévenu Sevatar que les Dark Angels allaient le transférer, lui et ses frères restants. Lorsque un groupe de Dark Angels arriva pour emmener Sevatar vers un vaisseau carcéral, Altani parvient à prendre le contrôle de l’esprit des Anges - en plus d’un de leur Archiviste, permettant au premier Capitaine de s’échapper. Altani souhaitait le guider vers une des navettes-cargos ou un des remorqueurs qui circulaient entre les vaisseaux à l’ancrage au-dessus de Macragge afin de s’y cacher.

Mais Sevatar rejeta cette proposition et lui demanda juste où elle se trouvait. Arrivé au chœur astropathique, Sevatar fit face au modules de gnose verrouillés, gravés de symboles rituels où la jeune fille martyrisée dormait, bien que réveillée psychiquement. Elle put elle-même voir Sevatar pour la première fois avant que ce dernier ne s’empare du maître de chœur responsable du martyr de la jeune enfant. Sevatar l’étrangla lentement avant de lui briser la nuque. Encerclé par les Dark Angels suite à cet assassinat, Sevatar se rendit, considérant avoir appliqué un juste châtiment.

Plus tard, enfermé de nouveau dans sa cellule, il put enfin profiter d’un sommeil sans douleur, ses pouvoirs psychiques ne semblant plus le tuer. Et dans le silence de sa cellule, Altani lui parla de nouveau, à la grande joie du Prince des Corbeaux.[16]

Mystérieuse Disparition[modifier]

On ignore comment Sevatar trouva la mort, où même si il est bien mort. Certains pensent qu’il rencontra son destin durant l’Hérésie d’Horus[17]. Un Night Lord d’origine Terran, Zso Sahaal, devint le nouveau Premier Capitaine.[18]Après la disparition de Sevatar, les Atramentars se sont en grande partie dissous et divisés, ce que certains, comme Talos Valcoran, pensaient être dû à l’absence même de Sevatar qui était le seul capable de maintenir l’élite de la Légion est une force cohérente et résolue.[19]

Après la défaite d’Horus, les Night Lords se reformèrent sur Tsagualsa sous l’autorité de leur Primarque. Lors des conseils réunissant ses officiers, le Night Haunter, de plus en plus instable, demandait souvent la présence de son ancien Premier Capitaine, mais il lui était rappelé que Sevatar était mort depuis longtemps, pendant l’Hérésie. Cette révélation agitait grandement Curze qui semblait de pas se faire à l’idée de la perte de celui qu’il appréciait le plus chez ses fils.[20]

Mais était-il réellement mort ? Certains pensent que Sevatar vivait encore après les millénaires qui s’étaient écoulés depuis l’incarcération de l’Empereur dans le Trône d'Or. D’autres rejetaient cette affirmation, la considérant comme une fiction divertissante. Après l’assassinat de Konrad Curze, les Night Lords implosèrent en diverses bandes, aucun de leurs chefs ne parvenant à s’imposer comme l’héritier légitime du Primarque. Talos Valcoran voyait en Sevatar le seul qui aurait pu légitimement obtenir le titre de maître de la VIIIe Légion sans que les Night Lords ne le trahissent, prouvant le caractère exceptionnel de Jago Sevatarion et du souvenir qu’il laissa chez ses frères une éternité après sa disparition.[21]

JagoSevatarionSymbole.jpg

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Ceux qui succombent à l’ombre deviennent esclaves des ténèbres, serfs du désespoir. »
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Premier Hérétique - Corruption, Black Library, 2010
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, L'Âge des Ténèbres - Des Armes Brutales, Black Library, 2011
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Pilleur de Sang - Un Roman des Night Lords, Black Library, 2011
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Les Ombres de la Traîtrise - Le Prince des Corbeaux, Black Library, 2012
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Traqueur des Abîmes - Un Roman des Night Lords, Black Library, 2013
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance de l'Empereur : La Longue Nuit, Black Library, 2016
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Sons of the Emperor - An Anthology : The Abyssal Edge, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, Pharos - Une Lumière s'Éteint, Black Library, 2016
  • HALEY GUY, Konrad Curze - Hante-La-Nuit, Black Library, 2019
  • THORPE GAV, Scions of the Emperor - An Anthology : The Conqueror’s Truth, Black Library, 2019
  • The Horus Heresy, Book Two - Massacre
  • The Horus Heresy, Book Nine - Crusade
  1. Informations issues de Le Premier Hérétique - Corruption, Chapitre Vingt-Quatre - Istvaan V - Renégats - En Habit de Minuit de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  2. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter Space Marine Legion Army List Appendix - Sevatar (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Informations issues de Konrad Curze - Hante-La-Nuit, Chapitre Trois - L'Aveu d'un Monstre de HALEY GUY, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  4. The Horus Heresy, Book Nine - Crusade, Chapter Dusk's Bleak Shadow - Night's Whisper (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. Informations issues de Les Ombres de la Traîtrise - Le Prince des Corbeaux, Chapitre Quatre - Le Kyroptera de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Sons of the Emperor - An Anthology : The Abyssal Edge de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2018 traduites par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de Scions of the Emperor - An Anthology : The Conqueror’s Truth THROPE GAV, Black Library, 2019 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Konrad Curze - Hante-La-Nuit, Chapitre Six - Deux Seigneurs de la Nuit de HALEY GUY, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de Konrad Curze - Hante-La-Nuit, Chapitre Onze - Le Fléau de la Prescience, Chapitre Douze - Nostramo Brûle de HALEY GUY, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Le Premier Hérétique - Corruption, Chapitre Vingt-Quatre - Istvaan V - Renégats - En Habit de Minuit, Chapitre Vingt-Cinq - Seconde Vague - Changements - Trahison, Chapitre Vingt-Sept - Une Image pour se Faire un Nom - Sacrifice - Le Fardeau de la Vérité, Chapitre Vingt-Huit - Après la Bataille - Le Sang est la Vie - Un Accueil Inaccoutumé de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issus de The Horus Heresy, Book Nine - Crusade, Chapter Dusk's Bleak Shadow - The Keystone of Victory et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues de The Horus Heresy, Book Nine - Crusade, Chapter Death’s Swift Wings - The Weight of their Choices et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues de L'Âge des Ténèbres - Des Armes Brutales, Chapitre III, IV, V, VIII, IX, X, XI, XII, XIII, XIV, XV, XVI de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2011
    Informations issues de Les Ombres de la Traîtrise - Le Prince des Corbeaux, Chapitre Deux - Le Repaire de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Les Ombres de la Traîtrise - Le Prince des Corbeaux, Prologue, Chapitre Un - La Fraternité des Ombres, Chapitre Deux - Le Repaire, Chapitre Trois - Préparatifs, Chapitre Quatre - Le Kyroptera, Chapitre Six - Souvenirs, Chapitre Sept - Le Nighfall, Chapitre Huit - Combattre à Contrecœur, Chapitre Neuf - Le Prince des Corbeaux, Épilogue - Les Traîtres de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2012
    Informations issus de The Horus Heresy, Book Nine - Crusade, Chapter When Dreams Become Nightmares - Desperation cuts Keenly et résumées par Guilhem.
  15. Informations issues de Pharos - Une Lumière s'Éteint, Chapitre Vingt-Six - Premier Capitaine - Élan - Offensive Planétaire de HALEY GUY, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  16. Informations issues de L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance de l’Empereur : La Longue Nuit de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  17. Informations issues de Le Traqueur des Abîmes - Un Roman des Night Lords, Chapitre II - L'Éveil de DEMBSKI-BOWDEN AARON, 2013 et résumées par Guilhem.
  18. Informations issues de Le Pilleur de Sang - Le Traqueur des Abîmes, Chapitre XIV - Loyautés de DEMBSKI-BOWDEN AARON, 2011 et résumées par Guilhem.
  19. Informations issues de Le Traqueur des Abîmes - Un Roman des Night Lords, Chapitre X - Vengeance de DEMBSKI-BOWDEN AARON, 2013 et résumées par Guilhem.
  20. Informations issues de Le Traqueur des Abîmes - Un Roman des Night Lords, Chapitre XIX - Loyautés de DEMBSKI-BOWDEN AARON, 2013 et résumées par Guilhem.
  21. Informations issues de Le Traqueur des Abîmes - Un Roman des Night Lords, Chapitre II - L'Éveil de DEMBSKI-BOWDEN AARON, 2013 et résumées par Guilhem.