Renégat

De Omnis Bibliotheca
« Nous vivons pour le Chaos afin de mourir pour nous-mêmes. »
- Grand Marshall Angelica Benoît de la Coalition des systèmes francs.
Une Renégate.
L’Imperium est un régime totalitaire et brutal, une bureaucratie implacable qui ne doit sa cohésion qu’à d’antiques serments et à des lois immuables. Cependant, ce monolithe s’appuie sur des milliards de citoyens et avec un tel nombre d’individus sous son joug, il n’est pas surprenant qu’il soit de temps à autre secoué par des rébellions contre ses lois oppressives. Ces révoltes peuvent prendre la forme de soulèvements de la lie de la société impériale : mutants, ouvriers non qualifiés, travailleurs forcés. Ces miséreux considèrent sans doute qu’ils n’ont que peu à perdre et beaucoup à gagner si leur insurrection réussit. À moins que les perfides murmures des Puissances de la Déchéance n’aient gagné les esprits des insurgés, qui leur ont cédé leur âme.

Ces révoltes peuvent également être des désertions très organisées et coordonnées de troupes militaires d’envergure, comme des régiments au grand complet (voire des armées !) de la Garde Impériale, des Forces de Défense Planétaire ou de la Marine Impériale. Il arrive que des planètes entières ou des systèmes décident de couper les ponts avec le reste de l’Humanité, ce qui déclenche toujours des guerres aussi longues que dévastatrices. L’Imperium ne pardonne jamais ce genre de mutinerie et combat sans répit ni merci ce qu’il considère comme la pire des trahisons.

La plupart de ces soulèvements sont dirigés par de puissants individus, des hommes et des femmes d’autorité, qui ont été corrompus par le pouvoir qu’ils possédaient (ou parfois par la puissance offerte par le Warp). À présent, ces renégats cherchent soit à s’affranchir complètement des lois étouffantes de l’Imperium et de son oppression, soit à s’accaparer le pouvoir.

Autrefois soldat loyal de l’Imperium, le renégat a perdu sa foi en un régime sur le point de s’effondrer. À présent, il le combat et se croit capable de le vaincre. L’ennemi est titanesque, certes, mais il pourrit de l’intérieur. Que le renégat fasse partie d’une poignée de traîtres au cœur d’une Ruche impériale ou qu’il dirige une flotte capable d’effectuer des sauts dans le Warp et cherche à libérer plusieurs systèmes de l’influence de l’Imperium, la différence n’est qu’une question d’échelle : ces individus partagent exactement la même philosophie.

La plupart d’entre eux croient que le seul facteur de changement est l’usage de la force militaire. La négociation n’est pas une option : il est temps de passer à l’action. Les motifs de ces hérétiques varient énormément : velléités de vengeance contre une institution qui leur a causé du tort, désir de pouvoir et de gloire, soif de liberté face à un système inique, etc. Généralement, les renégats considèrent que leurs adversaires sont bien pires que les Puissances de la Déchéance. Au moins, les Dieux du Chaos sont ouvertement amoraux et intéressés. À l’inverse, les serviteurs de l’Imperium se servent de leur foi dans leur Dieu-Empereur cadavérique comme prétexte pour justifier massacres et destructions. Cette hypocrisie répugne aux hérétiques, qui pensent que les Impériaux doivent être éliminés pour le bien de l’Humanité (et pour leur gloire personnelle, bien entendu).

Ces personnages ne sont pas obligatoirement dévoués à la cause du Chaos. Ils peuvent avoir choisi cette alliance parce que c’était la seule option possible et peut-être considèrent-ils que la damnation éternelle de leur âme est le prix à payer pour que d’autres puissent connaître la liberté. De tels renégats pourront être surpris en découvrant qu’ils n’ont finalement aucun moyen d’échapper à l’étreinte du Chaos, ou que les dons qu’il leur confère doivent se payer à un moment ou à un autre par des actes d’une incroyable sauvagerie.

Les renégats peuvent aussi être des despotes en puissance, assoiffés de pouvoir et qui cherchent simplement à bâtir leur propre royaume. Se complaisent-ils dans les massacres ? Considèrent-ils que les édits de l’Imperium sont des entraves dont il faut se débarrasser ? Désormais ils sont libres de laisser s’extérioriser leurs désirs guerriers sans aucune retenue, sans parler de leur soif de gloire.

Un renégat a presque toujours un passé militaire : il choisit d’ailleurs ses alliés dans le but de pouvoir exploiter leurs compétences dans les domaines martiaux. Même s’il ne possède pas la puissance physique d’un Space Marine du Chaos, il est beaucoup plus efficace que ce dernier lorsqu’il s’agit d’infiltrer la société impériale. Il peut se fondre facilement au milieu des foules et perpétrer en toute impunité des actes de sabotage, inciter la populace à la révolte ou se lancer dans une vague d’assassinats ciblés.

Malheureusement pour lui, un renégat a moins de chances d’avoir été exposé aux véritables horreurs du Warp que les autres hérétiques. Même s’il en a eu un petit aperçu lors de son initiation aux pratiques ténébreuses, son contact avec l’Immaterium a été limité et il est possible que son esprit manque de la résistance nécessaire pour survivre aux interactions avec les Puissances de la Déchéance. De ce fait, un renégat peut ne pas aussi bien appréhender que les autres la véritable nature de ses alliés et les conséquences pleines et entières de son pacte avec le Chaos.

Ces hérétiques sont de ceux qui ont été obligés de se retourner contre l’Imperium. Ils ont grandi protégés par ce dernier, et ont fait preuve d’assez de dévotion pour se joindre à l’un de ses bras armés (ou au moins aux Forces de Défenses Planétaires). Mais l’Imperium les a trahis. Peut-être que l’unité du personnage a été envoyée en mission suicide. Peut-être que pendant qu’il servait au loin, sa planète d’origine a été détruite par une autre force et que tous ceux qui lui étaient chers ont été massacrés.

Il se peut aussi que des règlements militaires lui aient interdit de prendre les mesures nécessaires pour sauver des vies. Peu importe la raison de cette déception : sa réaction s’est manifestée de la façon la plus radicale. Il y a peu de chances qu’un renégat désire devenir Prince Démon : il ne sait peut-être même pas que c’est possible. De même, il peut tout ignorer des conséquences d’un échec. De fait, les mutations et autres bénédictions des dieux peuvent le prendre complètement par surprise (qu’il les reçoive en guise de punition ou de récompense, d’ailleurs). Ses objectifs n’ont pas grand-chose de mystique puisqu’ils visent surtout la destruction de tout ou partie de l’Imperium. En suivant cette voie, il pourra améliorer ses capacités martiales, amasser de plus en plus de force et d’équipement, ou convertir d’autres unités militaires à sa cause.

La plupart des renégats sont d’anciens impériaux, souvent issus des forces armées. Cependant, certains peuvent avoir grandi au sein de tribus sauvages et violentes, en se faisant une réputation lors de terrifiants bains de sang.

Leurs origines importent peu : ils ont tous pris les armes pour défier l’Imperium. Aux yeux de l’Adeptus Terra, cela fait donc d’eux des renégats, des traîtres ou des hérétiques, et ce, qu’il s’agisse d’anciens soldats de la Garde ou des guerriers sauvages d’une planète perdue (et qui n’avaient jamais entendu parler de l’Imperium avant d’être recrutés par une compagnie de passage). La loi impériale est très claire : c’est la mort qui attend ces hommes et ces femmes… ce qui les motive à se battre avec encore plus de fureur.

Voici quelques exemples d’humains renégats que l’on peut trouver :

  • Ancien soldat de la Garde : l’Imperium ne l’admettra jamais, mais de nombreux soldats de la Garde Impériale se tournent vers le Chaos. Beaucoup finissent comme chair à canon au service d’un ost servant les Puissances de la Destruction et tombent sous les coups de baïonnette de leurs anciens camarades. Cependant, certains d’entre eux arrivent à s’élever au milieu des guerres intestines que se livrent les bandes d’hérétiques et obtiennent ainsi le respect de leur entourage. Ces individus ont un passé militaire particulier et sont généralement des soldats aguerris : ils peuvent avoir fui un régiment de la Garde Impériale en opération dans un secteur, ou participé comme tant d’autres à une croisade. C’est même peut-être cette dernière qui les a poussés à se révolter, lorsqu’ils se sont rendu compte du nombre de soldats sacrifiés face aux griffes des Tyranides, aux canons des T'au ou à l’enfer des mondes soumis au Chaos.
  • Ancien officier de la flotte : la Marine Impériale craint toujours une trahison de la part de ses officiers, car ceux qui basculent dans les ténèbres occupent une position idéale pour organiser une mutinerie et prendre le contrôle d’un bâtiment spatial d’une valeur inestimable. Les renégats qui y arrivent sont des chefs charismatiques et astucieux, ayant une bonne maîtrise des tactiques navales et des principes de la navigation spatiale. Un officier renégat peut venir de la Flotte Impériale ou de la Flotte d’une croisade .
  • Ancien Inquisiteur d’un Conclave : les anciens agents de l’Inquisition sont de très loin les plus dangereux des renégats. Qu’il s’agisse d’un Acolyte ayant succombé au Chaos ou d’un Inquisiteur radical de plein droit qui est allé trop loin dans ses recherches impies, un membre déchu de l’Inquisition est toujours un allié de valeur pour le Chaos et un ennemi implacable pour l’Imperium. En effet, personne ne connaît mieux que lui les entrailles de ce dernier.

Les Space Marines Renégats[modifier]

Les traîtres de l’Hérésie d'Horus ne furent pas des cas isolés, d’autres ont suivi leur exemple. La souillure du Chaos peut infecter l’esprit le mieux trempé, et les Space Marines sombrent d’autant plus profond qu’ils sont supérieurs aux hommes en force et en habileté, jusqu’à devenir des parodies de ce qu’ils furent.

Chez l’Adeptus Astartes, il est rare qu’on se détourne de la lumière de l’Empereur, mais en dix millénaires de nombreux Space Marines l’ont fait. Parfois ils sombrent seuls, parfois c’est par escouades ou Compagnies entières, voire par Chapitres entiers en de très rares occasions. Affranchis du dogme du service envers leur Chapitre et l’Imperium, ces individus profitent de leur corps surhumain et de leur prodigieuse valeur martiale. Altérés pour être les guerriers ultimes, ces transfuges accumulent la richesse et le pouvoir en dirigeant une flotte pirate d’une main de fer, en s’établissant comme despotes d’un monde frontalier, ou en prenant la tête de leur propre culte ou bande de mercenaires. Avec la même inéluctabilité que les traîtres de l’Hérésie, ces renégats finissent par se tourner vers les Dieux du Chaos, parfois par goût du pouvoir, parfois par nécessité. S’ils n’ont jamais atteint la même renommée que les Légions hérétiques, certains ont gravé leur nom en lettres de sang à travers l’Imperium. La simple évocation de Red Corsairs, de La Purge, des Invocators ou du Crimson Slaughter fait trembler les Forces de Défense Planétaire. Certains renégats sont basés dans l’Œil de la Terreur, mais la plupart sont dispersés dans le reste de la galaxie. D’aucuns vivent dans des bases lunaires cachées ou des Space Hulks dérivant entre le Warp et l’espace réel. D’autres gouvernent des mondes qu’ils ont conquis, ou se sont établis furtivement sur des mondes impériaux, en se cachant sous le nez de l’ennemi. De là, les renégats lancent des raids pour se procurer ce dont ils ont besoin ou pour continuer à déverser leur haine sur les laquais du maudit Empereur. Leurs bannières flottent ainsi sur des centaines de mondes.

Sources[modifier]

  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles
  • Warhammer 40K - Livre de Règles, V8