Ratling

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Astra militarum middle.jpg
Astra Militarum banner left.jpg
Astra Militarum banner right.jpg
DecoMetalBarLarge.png
Astra Militarum wing.png
Astra Militarum wing.png
DecoMetalBar.png
DecoMetalBar.png
Aquila.pngAquila.png
Deco-dark-angel-13.pngDeco-dark-angel-13.png
Astra militarum side2.png
Astra militarum pane2.png
Astra militarum pane3.png
Astra militarum gothic.jpg
Astra militarum pane.png
Astra militarum pane2.png
Astra militarum pane3.png
« Impossible à toucher d’ici, tu dis ? T’es sérieux, longues-jambes ? Tu m’as pris pour un Catachan qui louche ? Je pourrais lui choper la tête de deux fois plus loin ! Regarde bien… »
- "Madeye" McGriffin, Sniper Ratling.
Bien que n’étant pas à leur place sur un champ de bataille, les Ratlings font d’excellents tireurs d’élite. S’ils sont souvent l’objet des plaisanteries de leurs camarades, plus d’un peloton n’a pourtant dû sa survie qu’aux tirs de couverture de ces petits mais redoutables snipers.

Quoique moins robustes que leurs camarades humains, les Ratlings sont des tireurs nés. On raconte que les tireurs d’élite Ratlings peuvent emporter la tête d’un hérétique à plus d’un kilomètre. Ajoutez-y leur talent inné pour éviter le danger, et vous obtenez de redoutables snipers, capables de prélever un tribut surprenant chez un ennemi supérieur en nombre.

Inévitablement, ces Abhumains se heurtent aux préjugés des hommes avec qui ils servent, encore que leurs compétences de voleurs et de receleurs leur permettent de se faire accepter. En effet, les Gardes trop cruels se retrouvent souvent à court de munitions au milieu de la bataille, tandis que leurs petits tourmenteurs les observent cruellement avec leurs lunettes télescopiques.

Malgré leur petite taille et leur statut ambigu d’Abhumains assermentés, les Ratlings ont su montrer leur valeur au sein des armées de l’Imperium à maintes reprises. Ce sont d’excellents éclaireurs capables de se poster discrètement dans des positions de tir avantageuses, au nez et à la barbe de l’armée adverse. Ce n’est que lorsque les combats débutent que les Ratlings révèlent leur présence, avec des tirs si précis qu’ils prennent l’ennemi totalement au dépourvu. L’efficacité de cette fusillade pousse souvent l’ennemi à croire qu’il fait face à tout un peloton, et pas uniquement à une escouade isolée, ce qui provoque souvent des assauts de grande envergure vers sa position. N’ayant aucune chance de repousser une telle attaque, les Ratlings ont perfectionné l’art de fuir dès qu’ils ont lâché quelques salves, afin de trouver d’autres postes de tirs depuis lesquels faire pleuvoir la mort sur l’ennemi sans qu’il puisse les atteindre.

Lors de la Guerre des Larmes sur Crastille, une simple escouade de Ratlings tint le pont étroit qui enjambait le fleuve Widowash pendant trois jours complets. Six fois les T'au tentèrent de déloger les Snipers de Manvolio, et six fois ils furent repoussés par des tirs millimétrés. Mentors Kroots et Cibleurs Shas’ui tombaient dans les flots du fleuve, leur gorge ou leur orbite percées de trous nets. Lorsqu’une meute de Chiens Kroots fut lâchée sur le pont, les Ratlings les abattirent chacun d’un tir précis, la dernière bête arrêtant sa course en glissant sur le menton à trois bons mètres des snipers de Manvolio. Les T’au finirent par envoyer plusieurs équipes Stealth ; contre ces ennemis presque invisibles, les Railings n’avaient aucune chance. La plupart des Abhumains périrent avant de pouvoir fuir ; Manvolio et quelques-uns de ses gars rallièrent les lignes impériales, où ils furent acclamés en héros.

Bien que pourvus d’une moralité douteuse, les Ratlings possèdent des talents si particuliers qu’ils trouveront toujours leur place parmi les forces de l’Imperium. Qu’il s’agisse d’abattre les officiers ennemis ou de se procurer de l’amasec au marché noir, ces Abhumains sournois ont trouvé leur niche.

La neige tombait presque à l’horizontale tant le vent soufflait fort sur Kadyusha City. Cependant, le tumulte des combats était assourdissant malgré la bise. Le rugissement des Bolters se mêlait aux grondements des moteurs, aux hurlements des Fusils Laser et aux détonations lointaines de l’artillerie alors que le 10e Mordian avançait dans le quartier du Mausolée. Une force d’Iron Warriors s’était barricadée sur la place de la Contemplation, et déchaînait une tempête d’acier contre les rangs serrés des Mordians qui avançaient dans les rues couvertes de décombres. La progression de l’Astra Militarum était de plus en plus difficile. Des flammes dansaient dans le blizzard tandis que les Leman Russ étaient détruits les uns après les autres par les armes lourdes des renégats.

Soudain, le Techmancien qui commandait les Traîtres vacilla et tomba dans la neige, un trou béant dans le front. Quelques instants plus tard, plusieurs Iron Warriors furent abattus par des tirs précis à la tête et à la gorge. Ils lâchèrent leurs Bolters Lourds et leurs Canons Laser, et les Mordians en profitèrent pour reprendre leur élan. Au milieu du carnage, presque personne ne remarqua les petites silhouettes emmitouflées dans leurs fourrures de camouflage. Les Ratlings mirent leurs fusils de sniper sur l’épaule et descendirent du premier étage de la Chambre des Merveilles, passèrent par une ruelle et se mirent en quête d’un nouveau poste de tir.

Source

Pensée du Jour : « La différence entre l’hérésie et la trahison est l’ignorance. »
  • Codex Astra Militarum, V8