Quête des Éclats de Magnus

De Omnis Bibliotheca

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png


« Un beau soir, un paria gothi se présenta à l’aett des Ascommani. La venue d’un devin-corbeau était un signe de mauvaises étoiles qui s’annonçaient, mais le chef savait qu’il valait mieux ne pas le rejeter. Il le convia auprès de son âtre et partagea la moelle avec lui. Et en retour, le gothi parla au chef de l’aett d’une bataille qui déchirait le cœur de tout guerrier des glaces.
Il lui dit : « écoute bien, seigneur de l’aett - c’est une bataille entre les deux loups qui sont en chacun de nous. Le premier est le Mal, il est colère, envie, jalousie, chagrin, regret, cupidité, arrogance, culpabilité, ressentiment, mensonge, orgueil et égoïsme. Le second est le Bien. Il est joie, amour, espoir, sérénité, modestie, bienveillance, empathie, vérité, compassion et foi. »
Le chef des Ascommani médita cela tout le temps que la lune passe. Et quand les ombres refluèrent et que le soleil changea la banquise en verre, il demanda : « lequel des deux loups triomphe ? » Le gothi se contenta de répondre : « celui que l’on nourrit. »
- Tiré du Conte de l’Upplander d’Ahmad Ibn Rustah (inédit).

Le Tragique Destin de Magnus[modifier]

La Quête des Éclats de Magnus.
Des Primarques, le destin de Magnus le Rouge fut sans conteste le plus tragique de tous. Champion de la Grande Croisade, partisan du rêve de l’Empereur, et loyal envers son père avec qui il partageait un talent psychique unique, le Primarque des Thousand Sons fut néanmoins la victime de ses propres excès.

Magnus était un être de science et de savoir, un Primarque pour qui l’élévation de l’Humanité dans la connaissance était le but suprême. Néanmoins, ses talents de Psykers, la mauvaise réputation de sa Légion, et son incapacité à réfreiner ses recherches dans des domaines qui effrayaient beaucoup, l’isola lui et ses fils du reste de l’Imperium. Nombreux sont ceux qui considérait que Magnus et ses Thousand Sons s’étaient engagés trop loin dans la sorcellerie, terme désignant pour les esprits superstitieux la manifestation de tout pouvoir psychique.

Nombreux furent ceux à appeler à la censure de Magnus et de la XVe Légion, les voix les plus fortes étant celles de Leman Russ et de Mortarion. Ces derniers critiquaient avec virulence le Projet Librarius que Magnus avait valorisé afin d’encadrer et encourager l’usage de Psykers Space Marines au sein des Légions. Les mauvais souvenirs de l’Ère des Luttes doublé d’une haine très ancré envers les Psykers au sein de l’Imperium créa une tension telle que l’Empereur Lui-même dû organiser un événement afin que les diverses opinons sur ce sujet puissent s’exprimer. Ainsi eu lieu le Concile de Nikaea.

Lors de ce Concile, Magnus affronta ses détracteurs et défendit avec passion l’usage des pouvoirs psychiques. Mais le Concile se mua en procès contre les Thousand Sons et les préjugés et les haines parvinrent à s’imposer. L’Empereur, face à un Magnus abasourdi, décréta sans équivoque la dissolution des Librarius et interdit totalement l’usage de quelconques pouvoirs psychiques chez les Space Marines… ainsi que pour Magnus.

Le Roi Écarlate, dépité, retourna sur sa planète Prospero, lui et sa Légion en disgrâce.[1]

La Mort d'un Primarque[modifier]

Si Nikaea n’avait pas eu lieu, certains historiens pensent que Magnus n’aurait jamais été un Traître durant la sombre période qui suivit peu de temps le Concile. Mais rien ne pouvait changer le passé, et l’Édit de l’Empereur fut ce qui condamna au final le Cyclope à la damnation.

Nombreuses furent les spéculations sur comment et pourquoi Prospero subit le châtiment ultime, peu d’informations réelles sur cette question peuvent maintenant être exploitées. Mais les archives les plus secrètes décrivent un acte effroyable commis depuis Prospero par Magnus envers l’Empereur sur Terra même, une action qui mis fin à un rêve et un espoir, et révéla au Maître de l’Humanité le viol de Son interdiction émis sur Nikaea et la corruption par les Puissances du Chaos de Son fils. Ce qui est certain, c’est que face à ce crime, le châtiment frappa, et les Loups furent lâchés.

Le récit de la chute de Prospero est décrit ailleurs, mais ce qui faut retenir, c’est que les Space Wolves menés par Leman Russ, sous l’autorité de l’Empereur, ravagèrent la planète des Thousand Sons et détruisirent la XVe Légion.

L’instant qui nous intéresse pour le développement de ce récit fut le duel entre le Roi-Loup et le Cyclope dans Tizca, la capitale de Prospero. Ce duel titanesque entre deux Primarques fut l’un des instants les plus importants de l’histoire de l’Hérésie d'Horus. Les deux demi-dieux se battirent sans retenue, s’échangeant des coups qui auraient annihilés des armées entières. Mais face à un combattant aussi talentueux, même les compétence hors du commun de Magnus ne purent venir à bout du Roi-Loup qui abattit le Sorcier de Prospero, avant de le soulever de ces puissants bras et de fracasser sur ses genoux le dos du Primarque des Thousand Sons.

Alors que le Seigneur de Fenris allait décapiter Magnus à ses pieds, ce dernier murmura quelques syllabes surnaturelles demeurées inconnues de l’Humanité depuis que celle-ci avait fait s’élever ses premiers chants gutturaux vers le ciel. Le corps de Magnus connut une dissolution instantanée, sa structure tout entière défaite d’un seul mot. Une puissance vaste et sans fin se déversa et le Primarque de la XVe Légion disparut ainsi que les derniers survivants de sa Légion.[2]

Une Âme Divisée[modifier]

La Chute de Prospero.
Dans les récits populaires, l’histoire de Magnus après la destruction de Prospero et sa disparition se résume à un renégat s’étant échappé dans le Warp, trouvant refuge auprès des viles Puissances qui règnent dans ce royaume cauchemardesque, pactisant avec elles afin de connaître l’ascension démoniaque et mener sa Légion damnée lors de la Bataille de Terra, consumé par la haine et la vengeance.

Comme toujours avec l’Hérésie d’Horus, la part de mythes et de simplifications est importante. Si Magnus le Rouge est bien devenu le monstre revenu en cette fin du 41e Millénaire, la vérité est bien plus compliqué et tragique.

Car Magnus le Rouge est bien mort sur Prospero.

Au moment où Leman Russ brisa le Cyclope, l’âme de ce dernier se fragmenta en plusieurs "éclats" qui se dispersèrent au delà de l’espace et du temps. L’être qui se réfugia dans le Warp pour échapper au coup mortel du Roi-Loup n’était plus qu’une partie de l’âme qui se nommait autrefois Magnus le Rouge. Cet être, cet "éclat" d’âme allait devenir celui qui mena les Thousand Sons contre le Palais de l’Empereur, celui qui ravagea Fenris au 31e et 41e Millénaire, celui qui affronta Roboute Guilliman sur Luna lors du retour du Fils Vengeur, et qui aujourd’hui menace l’Imperium en ces temps de grand péril. Sur Prospero, Magnus expira, et de sa mort naquit un fragment de lui qui prendra le nom de Roi Écarlate, ce surnom du Primarque acquérant alors une nouvelle signification.

Ce que vous allez lire provient de diverses informations qui comme tous ce qui a trait à l’Hérésie d’Horus, sont de nature secrètes et dissimulés. Néanmoins, prenez en compte que la notion d’espace et de temps n’existe pas, car l’essentiel de ce récit se passe dans le royaume infini de l’Immaterium. Nous tairons la provenance des sources, qui aux yeux de beaucoup restent discutables, car rien ne provenant de l’Empyrée ne peut être considéré comme véridique et encore moins quand il a trait aux Sorciers de Prospero…[3]

La Quête des Éclats[modifier]

Lorsque Magnus fut brisé, l’éclat principal qui composait son âme - le Roi Écarlate - emmena avec lui ses fils survivants sur un Monde Démon que l’histoire baptisera sous le nom sinistre de Sortiarius - où Planète des Sorciers. De là, les Thousand Sons établiront leur base, pansant leurs plaies après leur défaite face aux Space Wolves, tandis que le Roi Écarlate se lancera dans un projet ayant pour but de conserver le maximum de connaissances que lui et sa Légion avait rassemblés avant l’incendie qui détruisit la plus grande part des bibliothèques de Tizca. Mais trop fragmenté, le Roi Écarlate était "agonisant", et face à cette terrible perspective, les Thousand Sons mettront en place tout ce qui était en leur pouvoir pour soigner leur père génétique.

C’est le récit d’une quête de fils dévoués pour sauver un père mourant, exilé et brisé, dont l’objectif était le rassemblement des parties éparses de son âme dispersé. Une quête où la sorcellerie, les Démons, l’hérésie, la guerre et la trahison sont les piliers. Une quête qui verra la naissance d’un monstre sur les restes d’un fils loyal et qui mènera ses fils pervertis dans l’acte final de la guerre de l’Hérésie d’Horus avant la malédiction définitive qui les frapperont.

C’est aussi l’histoire de l’acteur principal de ce voyage pour retrouver les éclats de l’âme de son père, un Space Marine qui aura traversé l’histoire de l’Imperium depuis la Grande Croisade à aujourd’hui, un Traître dont le nom est intimement lié à l’histoire des Thousand Sons et de Magnus le Rouge : Ahzek Ahriman.[4]

Pacte dans le Torquetum[modifier]

Les Artefacts du Pavillon d’Argent[5]
Les artefacts du Pavillon d’Argent étaient des biens appartenant autrefois aux visiteurs de l’Oculus de Fer. Ce lieu faisait écho à un musée, et était occupé par une multitude de vitrines de cristal disposées comme des trophées dans une galerie. La disposition changeante des vitrines évoluait à chaque pas et des artefacts jusqu’ici visibles disparaissaient et d’autres apparaissaient à leur place. On dit que ce que le Pavillon d’Argent choisissait de révéler provenait des contrées du Grand Océan où le passé et l’avenir se percutaient et que personne ne voyait la même chose qu’autrui. Ces pièces étaient d’une incroyable diversité.

En réalité, la plupart de ces artefacts appartenaient à tous les visiteurs de l’Oculus de Fer, assassiné par les Tartaruchi et les Yokai…

Le prélude de la quête des éclats d’âmes de Magnus débute dans une structure spatiale étrange et inaccessible, baptisée le Torquetum, qui abritait une entité d’essence démoniaque connu sous le nom d’Oculus de Fer et possédant des talents d’oracle. De ce que nous savons, Ahriman fut envoyé par le Roi Écarlate afin de trouver et de ramener le plus de savoir à préserver. À bord d’un vaisseau, Ahriman était accompagné d’un petit groupe de Thousand Sons et du funeste Emperor's Children Lucius - dont la présence reste encore source de questionnement pour les érudits. Il navigua vers cette construction orbitale décrite comme étant un treillis sphérique composé de neuf anneaux solidaires en mouvement constant et de plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre chacune. La courbure de chaque anneau était parfaitement dessinée, et au centre de ce dispositif concentrique en lente rotation, se trouvait une sphère maintenue en place par un axe courant entre deux supports polaires. La structure du Torquetum semblait servir à observer le phénomène dangereux qu’était l’Œil de la Terreur.

Une fois débarquée, les Space Marines rencontrèrent une dénommée Temelucha, maîtresse des Tartaruchi - des gardiens du Torquetum, - entourée d’automates alimentés par des entités du Warp baptisées "Yokai". Temelucha mena les sorciers à l’intérieur du Torquetum, dans un espace dénommé le "Kyaung", le Pavillon d’Argent, qui abritait le fameux Oculus de Fer. Ce lieu, empestant le Warp, contenait de nombreuses et diverses étranges pièces tel un musée, humaines, Xenos et autres…

Ahriman fut emmené par la suite seul devant l’Oculus de Fer, isolé de ces compagnons restés dans le Pavillon d’Argent. Empruntant un dédale mystérieux et incompréhensif, l’Archiviste en Chef se retrouva devant l’objet de sa visite.

Les descriptions de l’Oculus de Fer suggère que le Démon était enfermé dans un sarcophage massif suspendu au-dessus d’un puits par des chaînes noircies. L’Entité se présenta sous le nom d’Aforgomon, bien que les spécialistes de la démonologie pensent qu’elle possède un nom plus connu et non moins effrayant. Ce qui se dit entre elle et l’Archiviste allait permette à Ahriman de sauver son père génétique, mais comme toujours, tout pacte avec l’engeance du Warp à un prix…

Quoi qu’il en soit, les événements qui suivirent - et leurs raisons - demeurent obscurs. Ce qui semble avéré, c’est qu’une bataille eu lieu peu de temps après entre les Space Marines et les Tartaruchi, ces derniers envoyant les Yokai affronter les Astartes. La logique peu nous dire qu’en tant que gardien, les Tartaruchi protégeaient l’Oculus de Fer face aux Thousand Sons qui auraient cherché à s’emparer du devin démoniaque.

Cependant, les Légionnaires se sont avérés plus difficiles que les voyageurs précédents et ont pu résister à l’attaque soudaine. Déchaînant leurs terrifiants pouvoirs psychiques, les Thousand Sons détruisirent leurs assaillants, invoquant des créatures du Warp qui elles-même se retournèrent contres leurs invocateurs une fois la première menace neutralisée.

La bataille prit fin aussi rapidement qu’elle avait commencée, lorsque un vent déchaîné emplit la salle comme un rire tonitruant poussant les nuées d’éther en direction de l’Oculus de Fer, comme si ce dernier prenait une inspiration puissante et ininterrompue avant de souffler une explosion de lumière insoutenable qui vaporisa les Démons en un clin d’œil.

Ahriman s’empara de l’Oculus de Fer et repartit avec ses frères vers la planète infernal qui était devenu leur foyer.[6]

Le Voile du Deuil[modifier]

L’événement déclencheur de la Quête des Éclats fut l’affaiblissement progressif du Roi Écarlate. Comprenant qu’il était mourant, état accentué par sa volonté de rassembler et de conserver l’ensemble du savoir qu’il avait accumulé, le Roi Écarlate chargea son Écuyer, Amon, d’organiser un rassemblement dans les ruines de Tizca, sur Prospero.

Des centaines de Thousand Sons répondirent à cette réunion. Il est impossible de savoir le sentiment qu’on dû ressentir les fils de Magnus en revenant sur leur monde natal, désormais ravagé, brisé et invivable, de faire face aux ruines de la Cité de Lumière et aux carcasses des pyramides désormais en partie enfouies sous la cendre.

Mais tout comme se fut ici que Magnus fut brisé, il semblait normal dans l’esprit ésotérique et superstitieux des Thousand Sons de revenir ici pour débuter la quête de la renaissance de leur père génétique.

C’est ici qu’Amon annonça à ses frères l’état de leur Primarque, sa volonté de le sauver et de la nécessite de retrouver les éclats de son âme afin que Magnus le Rouge puisse revenir. Cela impliquait de localiser ses éclats, et donc de revivre le Sac de Prospero.

Les Thousand Sons invoquèrent leurs immenses pouvoirs psychiques dans la carcasse de la Pyramide de Photep durant une cérémonie blasphématoire et hérétique. Les éclairs éthériques et les projectiles zébrèrent les ruines de Tizca tels des torrents de feu alors que les détonations psychiques ouvrirent des cratères dans la poussière, et que des bancs de créatures-mantas étincelantes volèrent en cercle comme des charognards. Dans les tourbillons opaques, des formes démoniaques ayant la forme de loup humanoïdes surgirent. Une nouvelle bataille se déclencha, écho du véritable combat. Les Thousand Sons affrontèrent les représentations monstrueuses des Loups de Fenris jusqu’à ce qu’une forme gigantesque apparue, spectre meurtrier de Leman Russ. C’est l’instant que le Roi Écarlate choisit pour apparaître, grâce aux invocations d’Amon.

Lucius, La Lame Éternelle.[7]

Durant la Quête des Éclats, la Cabale d’Ahriman avait pour compagnon l’arrogant Lucius, Capitaine de la Légion Renégate des Emperor’s Children. Depuis la démonification de Fulgrim sur Iydris, nous savons que la IIIe Légion s’était divisée et que Lucius avait suivi son propre chemin, chemin qui l’a mené on ne sait comment sur la Planète des Sorciers. Ceux chargés d’éliminer ce Traître qui ensanglante depuis dix millénaires la galaxie soupçonnent que les raisons de la présence de Lucius avait pour origine son désir d’affronter les meilleurs duellistes de la galaxie, et que l’un d’eux était le Thousand Son Sanakht des Athanaéens, champion de la XVe Légion. La rencontre entre ses deux champions dû être interrompue d’une manière ou d’une autre. Sûrement par Ahriman… Quoi qu’il en soit Lucius fut l’étrange compagnon des Sorciers Rouges depuis.

L’éclat de Magnus affronta de nouveau son némésis, l’effigie ardente du Roi-Loup se jetant sur lui. Les avatars de Russ et de Magnus se ruèrent l’un contre l’autre, se déchirant comme des bêtes enragées. Leur duel était un écho du véritable affrontement qui avait conclu la Chute de Tizca, et comme la première fois, l'avatar de Russ brisa le dos du Roi Écarlate. C’était le moment recherché par la cérémonie, car à l’instant même où l’éclat de Magnus fut symboliquement brisé, une lumière aveuglante s’échappa de sa dépouille meurtrie. Ses fils, avec à leur tête Ahriman, virent l’âme de Magnus se briser en éclats de verre tourbillonnants. La majorité de ses éclats demeurèrent assujettie à la volonté du Roi Écarlate, et furent reforgée dans la Planète des Sorciers. Mais cinq éclats se perdirent loin de leur source.

Par quel moyen où capacité, nous l’ignorons, mais Ahriman fut capable de localiser ces éclats lors de cet affrontement final. Le Maître Archiviste rassembla sa Cabale et parti dans les étoiles, jurant de revenir que lorsque il aura retrouver les éclats de l’âme de son maître. Il emmena avec lui le Livre de Magnus qu’il enchaîna au lutrin de commandement de son vaisseau, espérant que la sagesse douteuse contenu dans ces pages le guidera.

Au moment de partir, un compagnon se joignit à Ahriman, un automate Yokai contenant l’entité de l’Oculus de Fer : Aforgomon. Ce fut le Roi Écarlate qui lia le Démon sous cette forme et qui l’envoya rejoindre la quête d’Ahriman. Quand à l’intérêt du Démon, et bien nous pouvons supposer qu’après tout, même les entités du Warp doivent s’assurer que le pacte passé avec un mortel sera respecté…[8]

Assaut sur Kamiti Sona[modifier]

Les Visionnaires[9]

Le vaisseau qu’Ahriman commanda durant la Quête des Éclats se nommait le Khemet. Il accueillait des serfs promus qui lisaient les fluctuations du Warp dans un bassin divinatoire afin de guider le vaisseau. Remodelés par les arts Pavoni, ils avaient tous le visage lisse, privé d’yeux, et leurs mains étaient soudées à celles de leurs voisins pour former un cercle divinatoire ininterrompu.

Kamiti Sona[10]

À la périphérie d’un système perdu anonyme, les archives décrivent Kamiti Sona comme une prison orbitale de Psykers de très haute sécurité qui bouclait son orbite autour de son étoile mourante en deux cent et quarante-trois ans. Kamiti Sona était un fragment grand comme une ville, un reste d’une explosion cataclysmique remontant à une ère antérieure, et cette explosion l’avait envoyé à la dérive entre les étoiles jusqu’à ce que la puissance impériale l’assujettisse à sa présente orbite.

Sa surface noueuse présentait un mélange indistinct de glace noire, de roches géométriques et d’acier anguleux. Des mètres de permafrost recouvraient sa portion supérieure, d’où s’élevaient des tours sépulcrales et des structures funéraires aux dimensions subtilement inhumaines. Des espars de métal noir dépassaient de ses flancs torturés, et des frondaisons d’acier demeuraient à la base de la structure éventrée.

La prison possédait de puissantes contre-mesures, des dispositifs annulateurs et autres champs suppressifs pour garder des prisonniers doués d’un puissant potentiel psychique. Ces détenus apparemment jugés trop dangereux, ou simplement impossibles à exécuter. Ces horreurs n’étaient consignées nulle part, et ces détenus bien volontiers oubliés.

Guidés par Ahriman, les Thousand Sons de sa Cabale partirent à bord d’un vaisseau ayant survécu du massacre de Prospero. S’éloignant de la Planète des Sorciers, les Thousand Sons quittèrent l’Œil de la Terreur vers la première destination qu’Ahriman jugeait - d’après sa vision sur Prospero - être le moyen d’accéder au premier fragment d’âme convoité, un lieu à l’époque tenu secret pour la nature de ces activités : la prison orbitale de Kamiti Sona.

Kamiti Sona était un lieu d’incarcération pour les Psykers sous la garde de la Sororité du Silence, qui se situait dans un système aujourd’hui oublié. Les Sœurs du Silence n’avaient, à l’époque, jamais confirmé ni infirmé, ni même évoqué son existence. C’était une geôle psykana, dont les tenants et les aboutissants n’étaient connus que des Sœurs dirigeantes et de l’Empereur en personne.

La volonté d’Ahriman de rejoindre ce lieu anathème aux pouvoirs psychiques reste mystérieux, mais tout porte à croire qu’il espérait y trouver l’ancien scribe du Primarque Magnus le Rouge, un Commémorateur fait prisonnier par les Space Wolves du fait de son ancien lien avec le Primarque des Thousand Sons et qui se nommait Mahavastu Kallimakus. Chose étrange, aucun rapport d’incarcération ne mentionnait la présence de Kallimakus sur Kamiti Sona. L’histoire de ce savant érudit est conté ailleurs, et son lien avec Ahriman trouvera sa conclusion bien des siècles plus tard. Nul doute que le Maître Archiviste pensait que Kallimakus était la clé pour trouver le premier éclat d’âmes convoité.

Les guerriers d’Ahriman, sûrement grâce à la maîtrise de leurs pouvoirs hérétiques, localisèrent et attaquèrent par surprise la station orbitale. Le vaisseau des Sorciers Rouges parvient à faire une brèche dans la structure du Kamiti Sona, permettant une téléportation d’un groupe de Thousand Sons commandé par Ahriman en personne.

La brèche fut une catastrophe pour les troupes impériales présentes, car elle désactiva les protocoles de sécurité et permit aux énergies du Warp d’entrer à l'intérieur de la prison, redéclenchant les pouvoirs des Psykers prisonniers. Forts de leurs capacités psychiques retrouvées, les détenus de Kamiti Sona déchaînèrent leurs aptitudes. Des cauchemars griffèrent l’air et des tornades modelaient la fumée en spectres caquetants aux crocs acérés et aux yeux dénués de pitié. Des corps mortels bouffis de puissance se firent démentiellement monstrueux. La chair se déchirait, et les esprits se fendaient, remodelés à l’image de monstres intangibles prenant possession de victimes consentantes. Des ouragans d’énergie psychique rugissaient comme un rire maléfique, et des ombres murmurantes entraînaient hommes et femmes à travers les murs et le sol.

Le Chevalier Errant, le Limier et les Hommes de Glace[11]

Les agents de Malcador présents sur Kamiti Sona avaient été envoyé par le Sigillite pour interroger Lemuel Gaumon, Camille Shivani et Chaiya Parvati. En effet, Malcador était parvenu à percer à jour la quête entreprisse par Ahriman et les conséquences que cela impliquait pour l’avenir de l’Imperium si le Thousand Son parvenait à ses fins. Il constitua un groupe chargé de traquer la Cabale des Thousands Sons et mettre la main si possible sur les éclats de Magnus, pour les détruire ou pour de plus sombres projets… Ce groupe était constitué de nombreux agents dont les principaux étaient Dio Promus, Chevalier Errant, ancien Maître Archiviste Ultramarine, Yasu Nagasena, Limier de Malcador et dernier membre connu d’un très lointain ordre guerrier d’orient, et de Bödvar Bjarki, Prêtre des Runes Space Wolf à la tête d’une escouade d’Astartes de la VIe Légion.

Les deux derniers membres à rejoindre ce groupe seront Chaiya Parvati et Lemuel Gaumon. Le fait qu’Ahriman ait tenté de les emmener avec lui les ont sûrement condamné à participer à ce dangereux périple, sous l’œil vigilants des guerriers de Fenris…

Dans cette folie, les Sœurs du Silence accomplirent leur sombre besogne, les Sans-Âmes étant immunisée contre la folie de l’Immaterium tandis que les créatures du Warp profitèrent de chaos total pour s’emparer d’hôtes mortels…

Dans le vide de l’espace, le vaisseau des Thousand Sons fut prit par surprise par une corvette impériale qui provoqua une série d’impacts ravageurs qui ratissa le navire de la proue à la poupe. Le vaisseau était celui de Space Marines, car à l’insu des Sorciers Rouges, Kamiti Sona accueillait des agents de Malcador le Sigillite qui avaient été envoyé par le Régent de l’Imperium pour interroger des prisonniers Psykers originaire de Prospero. La présence de ces Space Marines Loyalistes peu être vu comme un heureux hasard, mais il plus probable que le Sigillite avait des informations qui lui avait permis de connaître la quête qu’entreprenait Ahriman et avait envoyé ses agents à la poursuite de l’Archiviste de la XVe Légion. Mais comme toujours, les archives traitant des opérations de Malcador sont toujours verrouillés et resteront sûrement à jamais un mystère…

Et pour le plus grand malheur des Thousand Sons, la plupart des ces Astartes était des Space Wolves.

Les combats furent éprouvants, les deux camps s’affrontant sans quartier. Le déroulé précis est impossible à décrire, tant le chaos déclenché par l’incursion des Démons, la folie déchaînée par les Psykers et l’emploi des pouvoirs psychiques terrifiants des Thousand Sons empêcha quiconque d’établir un rapport précis a posteriori.

Trois faits ressortent néanmoins de cette sauvage attaque : le premier fait est que les Thousand Sons, constatant l’absence de Mahavastu Kallimakus, s’enfuirent en emportant avec eux trois mortels identifiés comme étant des Psykers originaires de Prospero et fait prisonnier par la VIe Légion durant l’attaque du monde natal des Thousand Sons. L’identité de ces Psykers, deux femmes et un homme, étaient Camille Shivani, Chaiya Parvati et surtout, le Commémorateur Lemuel Gaumon, ancien élève d'Ahriman et dont l’importance dans la naissance d’une future organisation impériale sera majeure. Mais ceci est un autre récit.

Le deuxième fait fut la capture d’un Thousand Son par les agents Space Marines de Malcador, Menkaura des Corvidae, qui servira de source d’informations aux Loyalistes.

Le dernier fait est la nature de la fuite des Thousand Sons : ils sautèrent sur le dos d’un Titan présent pour surveiller la station d’incarcération, et disparurent dans un orage de sorcellerie pour empêcher toute poursuite dans l’immédiat. Puis les Impériaux constatèrent que les hommes d’Ahriman avaient, ironiquement quand on songe à leur nature de Psykers, fuit en s’emparant d’un Vaisseau Noir, l’Osiris Panthea, chargé de sa funeste cargaison.

Par chance ou par dessein, deux des Psykers, Lemuel Gaumon et Chaiya Parvati qui avaient été emmenés par les Thousand Sons, furent retrouvés, abandonnés ou séparés de leurs libérateurs à la fin des combats.

Quoi qu’il en soit, si la quête d’Ahriman commençait par un sérieux revers et était sous la menace d’une traque de la part des agents de Malcador, il semblait que le destin serait finalement à ses côtés.[12]

Vers le Passé[modifier]

Ahzek Ahriman et les Space Wolves. Une Quête. Une Traque.
L’assaut sur Kamiti Sona peut au premier abord paraître être un terrible échec pour Ahriman et ses guerriers. Après tout, la moitié de leurs forces avaient été décimés pour tenter de trouver un homme qui était au final absent de la prison orbitale, leur vaisseau avait été détruit, et les Astartes de la XVe Légion durent s’enfuir sur un Vaisseau Noir qu’avec une ancienne Commémoratice et archéohistorienne au pouvoir psychique jugé médiocre, Camille Shivani. Comptons qu’à partir de ce moment, un groupe de Spaces Wolves dirigé par un Chevalier Errant Ultramarine et des agents de Malcador était à leur trousse. Pour couronner le tout, ils ignoraient où se trouvait l’ancien scribe de Magnus et donc naviguèrent à l’aveugle sans connaître la prochaine étape de leur quête.

Néanmoins, comme si une force avait prévu les déboires de la Cabale des Thousand Sons, la Commémoratrice Camille Shivani était une Psyker possédant un don psychométrique, c’est à dire qu’elle pouvait au toucher connaître la vie et l’utilisation d’artefact du passé. Et dès qu’Ahriman perçu son pouvoir, sûrement qu’il compris que sa vision l’ayant mené vers Kamiti Sona s’était révélé être bonne, que c’était cette jeune femme la clé, et non l’introuvable Kallimakus. Ahriman lui fit toucher le monstrueux tome que Mahavastu Kallimakus avait écrit en étant manipulé comme une marionnette par Magnus le Rouge lui-même. Ce que vit la malheureuse au contact du Livre de Magnus n’est qu’un extrapolation de la suite de la quête : elle identifia le lieu dans lequel Ahriman devait aller pour trouver un fragment d’âme de son maître : la Bibliothèque de Kadmus dans une caverne spacieuse à l’intérieur d’une montagne où un homme, où un être ayant cette apparence y résidait.

Mais ce lieu se trouvait sur Terra et avait été détruit voilà bien longtemps, durant les Guerres d'Unification… dans le passé.

Et comme si des pièces longtemps mis en place sur un échiquier, l’une d’elle révéla sa véritable fonction : Aforgomon offrit la connaissance d’un lieu de folie qui permettrait à Ahriman de voyager dans le temps, au lieu exact que la vision de la pauvre Commémoratrice avait aperçu.

L’Osiris Panthea fut ainsi guidé dans le Warp par le Démon dans un lieu maléfique et mystérieux baptisé les Sept Dormeurs du fait de la présence de sept îles de matière agréée dérivant dans le Grand Océan, reliées les unes aux autres par une toile de foudre. La plus grande de ces îles était une plaque continentale avec un désert de cendre que parcouraient des fleuves de lave, et parsemé de ruines couvertes de poussière aux dimensions monumentales qui suggéraient qu’elles avaient été édifiées pour des géants alors que la plus petite était un manoir arraché à ses fondations terrestres et jeté à l’aveuglette dans les remous du Warp. D’autres étaient des chaînes de montagnes de feu qui s’élevaient de vastes étendues de matière fluide, certaines paraissaient être des créatures vivantes, des entités colossales dont l’échelle et la forme défiaient toute classification. Les autres changeaient d’un instant à l’autre, au point que l’on n’avait pas même le temps d’en cerner l’apparence.

Les Thousand Sons apprirent d’Aforgomaon qu’en ce lieu se trouvait un être capable de les transporter dans le passé, dans le lieu exact que le Livre de Magnus voulait les envoyer, si ils étaient prêt à en payer un prix.

Laissant une partie des leurs et Lucius sur le Vaisseau Noir, Ahriman et quelques Sorciers de Prospero atterrirent en Stormbird sur une des îles pour découvrir une mégastructure gigantesque observable à des milliers de kilomètres de distance. Ces vestiges étaient ceux du Palais de l’Extinction, et au sein d’une grande salle circulaire qui s’ouvrait devant eux, un personnage encapuchonné qui venait d’apparaître au milieu de l’immense chambre les attendait : Le Décompteur.

Les Thousand Sons déclarent au Décompteur qu’ils recherchaient un itinéraire vers le passé, vers une époque de l’Ancienne Terre. Le Décompteur confirma qu’il pouvait accomplir un tel prodigue, au prix d’un chagrin. Ce fut Ahriman qui offrit en premier au gardien démoniaque le prix demandé, sous le forme d’une pièce qui aurait appartenu à son défunt frère jumeau, Ohrmuzd. Les autres Thousand Sons offrirent ensuite à leur tour chacun une babiole ou un artefact.

Une fois le paiement effectué, le Décompteur déclencha un courant qui se fit de plus en plus fort jusqu’à ce que des lumières dansantes apparurent. Un dernier regain de courant souleva les Thousand Sons qui se retrouvèrent à la merci des flots rageurs, emporté au loin par le torrent des âmes du Décompteur. Puis ils disparurent.[13]

Échos d'Âmes sur Terra[modifier]

Ce qui va suivre provient en partie du témoignage du Capitaine Berardo BonGiovanni, officier d’un escadron de cavalerie durant les Guerres d’Unification - les Lanciers de Tupelov - sur Terra et dont les mémoires sont conservés par l’Ordo Chronos du fait de la nature de l’anomalie temporelle de l’événement qui est relaté. Il a fallut de nombreux siècles avant que l’Inquisition ne fasse le rapprochement entre ce témoignage et la quête d’Ahriman. Les conséquences catastrophiques que les Thousand Sons auraient pu causer en modifiant le passé, et le fait qu’ils n’en firent rien, dénote qu’il restait un peu de sagesse au sein des Sorciers Rouges.

Le Capitaine BonGiovanni avait participé à la campagne impériale qui mit fin au royaume du Roi Kadmus qui se dressait contre l’Unité promu par l’Empereur.

C’est suite à ce conflit que le Capitaine découvrit un groupe de Thousand Sons dans le sable imbibé d’huile goudronneuse que fut le champ de bataille où des milliers de véhicules noircis étaient abandonnés devant une raffinerie en feu, où des fardiers aux transports de troupes, des chars d’assaut aux camions-citernes accentuaient l’odeur de métal surchauffé et de chair carbonisée, le tout sous des étendards frappés d’un aigle et d’éclairs croisés.

À cette époque, les Legiones Astartes étaient encore tous fidèles à l’Empereur, et profitant de cet état de fait, les Space Marines rencontrés par BonGiovanni demandèrent au Capitaine et à ses cavaliers de les assister pour une mission. Sans aucune raison de douter de la loyauté des Astartes, et manifestement fier de servir ce qui était alors considéré comme le parangon de la fidélité envers le Maître de l’Humanité, le Capitaine accepta.

Sur leurs montures de fer, les Lanciers de Tupelov suivirent la cadence des guerriers Astartes le long des pistes militaires qui quadrillaient le paysage ponctué d’épaves noircies, de demeures incendiées et de bûchers de cadavres empilés comme des rondins. Se dirigeant vers le Mont Cithaeron sous les ordres d’un Space Marine dont la description faites par BonGiovanni correspondent à celle du Maître Archiviste de la XVe Légion, ils traversèrent des portions rocailleuses, des bois et des étendues de vase polluée ayant été jadis des lacs cristallins. Contournant les milliers de camps impériaux répartis autour des raffineries de Yeselti grâce à un itinéraire plus proche des pics qui ceignaient le Mont Cithaeron, leur petit convoi finit par quitter les routes militaires pour s’engager sur des pistes de montagne. Ils gravirent ensuite des lacets qui conduisaient à une passe étroite entre deux pics, débouchant ensuite sur une plate-forme taillée à flanc de montagne par quelque bombardement. Ils finirent par se tenir devant une ouverture dans le versant de la montagne, un trilithe massif formé de deux blocs verticaux et d’un linteau transversal. Un campement d’un équipe archéologique se trouvait devant la fameuse entrée.

Les hommes de BonGiovanni reçurent l’ordre du chef des Thousand Sons d’évacuer les salles à l’intérieur de la montagne dans les plus brefs délais. Mais l’un des Thousand Sons, dont la description valide son appartenance aux Pyrae, entra résolument dans la montagne à la suite des hommes de BonGiovanni.

BonGiovanni avait, lui et ses hommes, pénétré dans une salle voûtée où était disposé des bols votifs et des statues poussiéreuses. Après 200 mètres de marche, ils débouchèrent dans un temple caverneux haut de plafond. Là, se trouvait une équipe de seize chercheurs qu’ils évacuèrent de force au moment où les Space Marines apparurent dans la salle. Ils furent pris à parti par un homme qui se présenta sous le nom de Kasper Ansbach Hawser, se qui troubla les Astartes au grand étonnement des mortels présents, comme si ils connaissaient - où connaîtraient cet individu… Puis le Capitaine et tous les mortels présents quittèrent la salle, laissant les Thousand Sons seuls.

Ici s’arrête le témoignage du Capitaine BonGiovanni.

Mais par d’autres moyens, nous savons que les Sorciers Rouges descendirent de plusieurs centaines de mètres dans le cœur de la montagne en empruntant un tunnel sinueux secret et caché aux yeux des archéologues, laissant encore une fois supposé qu’ils connaissaient ce détail par leur savoir acquis dans ce qui sera le futur, certains suggérant que se fut Magnus et Perturabo, durant leur quête de savoir sur Terra, qui avaient découvert ce passage.

Ahriman et sa cabale atteignirent une bibliothèque hexagonale aux murs tapissés d’étagères ployant sous le poids du savoir. Au centre exact de la salle se trouvait une table circulaire chargée de livres et de rouleaux, avec un homme qui les lisait. Cet homme se présenta comme le Roi Kadmus, mais il était plus que cela : il était un fragment de Magnus le Rouge.

Nous pensons que ce fragment correspondait à la facette de Magnus qui recherchait le savoir pour le savoir. Ahriman dut convaincre son père génétique de revenir sauver sa Légion et de se sauver lui-même et devant l’espoir de redevenir l’être qu’il était, ce fragment d’âme décida d’accompagner ses fils… en se déversant à l’intérieur même d’Ahriman.[14]

Le Choc des Âmes[modifier]

La dernière partie de cette étonnante quête vit la troupe des Thousand Sons se "réveiller" au Palais de l’Extinction, avant de rapidement quitter ce lieu maudit, malgré la désorientation d’Ahriman du fait de la présence en lui d’un esprit immensément supérieur au sien.

Guidé par l’éclat de son Primarque en lui, Ahriman guida ses frères vers la planète où la chute de leur Légion avait commencé, là où leur destinée fut changée à jamais, là où Magnus connu la disgrâce : Nikaea.

C’est dans les ruines de l’amphithéâtre qui vit la condamnation de la XVe Légion et la fin du Projet Librarius qu’Ahriman et sa cabale affrontèrent la dernière épreuve de leur périple. L’éclat de Magnus au sein du Maître Archiviste l’avait attiré vers un autre éclat d’âme, présent sur cette planète qui avait tant marqué les Thousand Sons et leur Primarque… pour se retrouver nez à nez avec les agents de Malcador qui les attendaient.

Le Prêtre des Runes Bjarki et ses Loups restants gardaient Menkaura, le Thousand Sons capturé à Kamiti Sona, accompagné du Chevalier Errant Promus de la XIIIe et des élus de Malcador. Plus important que tout, Lemuel Gaumon était là, possédé par l’éclat d’âme de Magnus, la partie guerrière du Primarque prisonnier à l’intérieur du corps de l’ancien Commémorateur.

Un Éclat Caché[15]

Durant les cinq années où il fut prisonnier sur Kamiti Sona, Lemuel Gaumon conservait une urne où reposait les cendre d’une femme qu’il avait aimé, morte sur Prospero avant le siège et la destruction de la planète. Ancienne Commémoratrice dans la XVe Légion durant la Grande Croisade, cette femme, du nom de Kallista Eris, avait prédit avant son décès le sinistre destin de la planète des Thousand Sons. Ayant emmené cette urne lors de son évasion, les élus de Malcador découvrirent stupéfaits qu’elle contenait un éclat de l’âme de Magnus, sûrement attiré par le lien qui existait avec l’ancien monde adoré de Magnus. Suite à un bref mais sanglant combat, cet éclat fusionna avec celui qui vivait au sein de Lemuel Gaumon suite à l’affrontement sur Aghoru.

Le témoignage de l’homme qui fut autrefois Lemuel Gaumon sur ce qui s’est passé évoque ce qui l’amené avec les Chevaliers Errants et les Élus de Malcador sur Nikaea. En parallèle au voyage d’Ahriman, guidé par le Tarot de l'Empereur, les agents du Sigillite en vinrent à localiser un Éclat de Magnus sur la planète Aghoru, planète où Magnus et sa Légion avait mené une quête ésotérique à la fin de la Grande Croisade. Arrivé sur ce monde, ils affrontèrent au sommet de la Montagne, qui avait accueilli autrefois le Primarque, l’éclat d’âme qui représentait le caractère guerrier et violent du Primarque. Surclassé par la puissance terrifiante de cet éclat de Magnus, ce fut le Thousand Son Menkaura qui invoqua un sombre rituel issu de textes interdits afin d’enfermer dans le corps de Lemuel l’éclat de son père génétique. D’après l’ancien Lemuel Gaumon, Menkaura craignait ce qu’allait devenir son Primarque si on rassemblait ses éclats éparpillés, et à aider les agents du Sigillite à contrer la quête d’Ahriman. Une fois cette possession effectuée, les survivants de ce duel mortel utilisèrent de nouveau le Tarot de l’Empereur qui les dirigea vers Nikaea pour affronter Ahriman et sa cabale, accompagné d’Aforgomon et par l’ignoble Lucius des Emperor’s Children.

Ce qui advint défi l’entendement et évoque les pires horreurs du Warp. Lors du face à face, Lucius attaqua avec la rapidité qui l’a rendu célèbre, abattant un membre du groupe des Loyalistes, ce qui déclencha une fusillade. C’est à cet instant que l’éclat de Magnus piégé au sein de Lemuel invoqua un sort impie qui noya tout les protagonistes dans un Labyrinthe identifié par les experts comme provenant du royaume de [PURGE]. Perdu dans ce dédale maléfique, chaque protagoniste dut faire face à ses peurs et doutes.

L’homme qui fut Lemuel Gaumon se souvint de ces moments, habité par la puissance du Primarque.

Il observa le Démon Aforgomon propager la suspicion et des promesses perverses au Prêtre des Runes.

Il vit Lucius affronter ses échecs face à ceux qui l’ont battu et même face à celui qui l’a tué, avant de disparaître, emporté par la folie du Warp.

Il remarqua Ahriman et ses frères faire face à des Space Marines en bleu azur à la démarche d’automates et sans âmes.

Il fut témoin de la trahison d’Ahriman qui offrit l’âme d’un de ses frères à Aforgomon, concluant un sombre pacte entre eux.

Il aperçu Aforgomon s’emparer de l’âme et du corps du sacrifié, se transformant en une créature bipède aux grandes ailes d’azur ondoyant, avec des têtes jumelles glissaient à travers l’air, l’une fixant Ahriman de ses yeux perçants à la blancheur macabre, l’autre débitant une litanie à la sonorité absurde et à la signification occulte.

Il nota qu’Ahriman se vit promettre par cette créature le pouvoir de s’emparer de l’éclat de Magnus prisonnier à l’intérieur de l’homme qu’il fut.

Il discerna Ahriman pointer son bâton heqa vers lui, prendre la main de la créature bipède qui était Aforgomon et prononcer des paroles interdites.

Il sentit l’éclat de Magnus quitter son corps pour rejoindre celui d’Ahriman.

Il perçut le duel entre Ahriman et la créature bipède, ultime trahison d’un jeu entre un Sorcier et un Démon, avant de sombrer dans l’inconscience.[16]

La Naissance d'un Prince du Changement[modifier]

Promeus[17]

Quand Lemuel Gaumon se réveilla sur Nikaea, tout avait disparu, le Labyrinthe, les Thousand Sons, les entités du Warp et l’éclat qui le possédait.

Le Prêtre des Runes Bödvar Bjarki avait survécu, ainsi que Dio Promus et certains agents de Malcador. Quand à Camille Shivani et Chaiya Parvati, elles furent de nouveau réunis. Le Space Wolf avait entendu les paroles du Démon dans le Labyrinthe et demanda si c’était vrai, si Promus avait tué des Astartes Loyalistes, ce que confirma Promus, ne pouvant révéler la raison, lié qu’il était par serment. Quel est pu être cette raison, Bödvar Bjarki exécuta Promus.

Lemuel Gaumon quand a lui, décida d’honorer la mémoire de Promus et changea de nom afin de lui rendre hommage, un nom qui fera trembler les ennemis de l’Empereur et qui fera parti d’un quatuor qui formera l’organisation la plus puissante et terrifiante de l’Imperium. Lemuel Gaumon est mort sur Nikaea, mais le futur Inquisiteur Promeus était né.

La Quête d’Ahriman fut en parti un succès, il avait rassemblé quatre puissants éclats de l’âme de son maître ; celles du Roi Kadmus, de Nikaea, d’Aghoru et de l’urne de Kallista Eris ; même si d’autres restaient perdus dans l’univers et au-delà. Menkaura était revenu avec eux, tous transplanté de Nikaea à la Planète des Sorciers grâce aux pouvoirs des éclats de Magnus au sein d’Ahriman.

De ce que les sombres secrets de l’Inquisition nous révèlent, la cabale d’Ahriman retrouva les Thousand Sons qu’ils avaient laissé derrière eux sur la planète. Ils se tenaient sur le pourtour d’un cercle de terre battu, ceint d’un anneau de pierres dressées, entourés d’un voile d’énergie car occupés à retenir une tempête apocalyptique en conjuguant leurs boucliers kinétiques. Personne ne se tourna pour les saluer car l’attention des Sorciers était focalisée sur la résistance à l’apocalypse qui ravageait le Monde Démon.

Parfait décor pour l’"élévation" d’un Primarque vers un statut de plus grand champion des Puissances de la Ruine. Parfait décor pour pleurer la mort d’un Primarque qui malgré ses mauvais choix, était un être de savoir et de bonté. Parfait décor pour la naissance du Prince Démon connu sous le nom du Roi Écarlate…

C’est dans ce cercle, au milieu de la tempête, que le cadavre de Magnus le Rouge était enchâssé dans un trône d’or à l’aspect de plantes grimpantes entrelacées. Ressemblant à une momie, Magnus était comme un revenant de chair racornie, drainée de toute vitalité, en plein décomposition, l’éclat d’âme qu’il était n’étant pas assez puissante pour se maintenir en vie. Ahriman s’approcha et déversa de son bâton les éclats d’âmes qu’il possédait.

Et ce fut un apothéose.

Le teint morbide de Magnus fit place au ton de peau profond et chaud qu’il avait eu au faîte de sa gloire tandis que ses muscles atrophiés reprirent leur volume et retrouvèrent leur puissance d’antan. Un grondement profond monta de la poitrine du Roi Écarlate, et son armure couverte de rouille et d’une patine vert-de-gris revêtit le lustre du métal tout juste forgé. Ses cheveux clairsemés et ternes redevinrent une crinière bouffante au lustre écarlate, retenue par une couronne d’or. Il se leva des restes du trône de support, qui s’émiettèrent quand il se dressa, dominant tous ses fils tel un dieu recouvrant sa majesté. Le Primarque était plus grand que jamais ; c’était un être au pouvoir sans borne, libre de toute retenue et du poids de la conscience. Son âme était rétablie, mais sa plus noble portion, son véritable cœur imbu de bonté et de fidélité, restait perdue.

Le Prince du Changement qu’était devenu Magnus le Rouge était né.

Il ordonna de réunir sa flotte et faire route en toute hâte pour rejoindre le Maître de Guerre, car le moment était venu pour les Thousand Sons de prendre part à ce conflit afin de pour châtier tous ceux qui ont voulu les humilier. Les Thousand Sons se dirigèrent vers UllanorHorus rassemblait ses troupes avant d’attaquer Terra-elle même, et la XVe Légion se tiendra à ses côtés pour venger Prospero.

Mais seule une poignée d’individus peuvent vous révéler la véritable raison du Roi Écarlate dans sa participation dans la plus grande bataille de l’histoire de l’Humanité : dans les cryptes du Palais Impérial, se trouvait le premier et plus grand fragment de l’âme de Magnus, et le Roi Écarlate la convoitait plus que tout…[18]

Magnus ressuscité.
Le Roi Écarlate couronné de feu.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Être impitoyable est preuve de bonté pour le sage. »
  • McNEILL GRAHAM, Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Black Library, 2017
  • McNEILL GRAHAM, Un Millier de Fils : Tout n'est que Poussière, Black Library, 2010
  • McNEILL GRAHAM, L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie, Black Library, 2014
  • WRAIGHT CHRIS, Space Marine Battle : La Bataille du Croc, Black Library, 2012
  • Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch, produit par le design studio Games Workshop, 2017
  1. Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Chapitre Dix-Huit - Nikaea - En Pâture aux Loups - Le Bras Droit de l’Empereur, Chapitre Dix-Neuf - Chasse aux Sorcières - Le Cœur d’un Primarque - Magnus Prend la Parole, Chapitre Vingt - Hérésie - Les Archivistes - Jugement de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Chapitre Dix-Huit - Nikaea- En Pâture aux Loups - Le Bras Droit de l’Empereur, Chapitre Vingt-Sept - Le Tonnerre de Fenris - Tant de Savoir va Disparaître - Canis Vertex, Chapitre Vingt-Huit - La Ligne Tient - Ils se Retourneront Contre Vous - Comprendre l’Adversaire, Chapitre Vingt-Neuf : Je ne Dois Pas - Le Pouvoir Sans Contrôle - La Chute d’un Syrbotae, Chapitre Trente - La Retraite Ultime - La Vérité est Mon Arme - Le Signe du Loup, Chapitre Trente et Un - La Complainte de Prospero de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Première Partie I : La Pensée du Cœur, Chapitre Cinq - Sauveur - Réécrire le Code - Le Voile de Deuil, Chapitre Six - Des Démons Dans la Poussière - Éclats - Systèmes Dissipatifs de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017,
    Informations issues de Space Marine Battle : La Bataille du Croc de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2012
    Informations issues de Gathering Storm : L'Avènement du Primarque - Chapitre Trois L'Avènement du Primarch produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Première Partie I : La Pensée du Cœur, Chapitre Quatre - La Salle d’Amun Re - Un Partout - Perturbations, Chapitre Cinq - Sauveur - Réécrire le Code - Le Voile de Deuil de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Première Partie I : La Pensée du Cœur, Chapitre Un - Torquetum - Temelucha - Choisissez Bien de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Première Partie I : La Pensée du Cœur, Chapitre Un - Torquetum - Temelucha - Choisissez Bien, Chapitre Deux - L’Oracle - Yokai - La Malédiction de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie, Chapitre - Lucius, La Lame Éternelle de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Première Partie I : La Pensée du Cœur, Chapitre Cinq - Sauveur - Réécrire le Code - Le Voile de Deuil, Chapitre Six - Des Démons Dans la Poussière - Éclats - Systèmes Dissipatifs de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Sept - Zhivago - Chasseur de Devins - Les Hommes de Glace de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Huit - Le Planétaire - Kamiti Sona - Échange Équivalent de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Sept - Zhivago - Chasseur de Devins - Les Hommes de Glace, Chapitre Huit - Le Planétaire - Kamiti Sona - Échange Équivalent de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Sept - Zhivago - Chasseur de Devins - Les Hommes de Glace, Chapitre Huit - Le Planétaire - Kamiti Sona - Échange Équivalent, Chapitre Neuf - Le Néophyte - Ruse Stellaire - Le Planétaire Écarlate, Chapitre Dix - Déchaîné - Inconcevable - Impensable, Chapitre Onze - Sur la Glace - Une Lame Brisée - Je Vous Tiens, Chapitre Douze - Premiers Signes - Rouille et Repos - La Tour Abattue de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Treize - Osiris Panthea - Une Chose Vaste et Terrible - Le Trouver, Chapitre Quatorze - La Quête - Du Chagrin à Profusion - La Montagne, Chapitre Quinze - Le Décompteur - Grande comme Asaheim - Tu es Mon Prix de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Seize - Hors du Feu - Une Haine Singulière - Un Miroir Embué, Partie III : L'Ouverture de la Bouche - Chapitre Dix-Sept - Échos d’Âmes - Sang et Sable - Un Homme Bon, Chapitre Dix-Huit - Kadmus - Lié - Régénéré de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  15. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Neuf - Le Néophyte - Ruse Stellaire - Le Planétaire Écarlate, Partie III : L'Ouverture de la Bouche - Chapitre Dix-Sept - Échos d’Âmes - Sang et Sable - Un Homme Bon de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  16. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Quatorze - La Quête - Du Chagrin à Profusion - La Montagne, Chapitre Quinze - Le Décompteur - Grande comme Asaheim - Tu es Mon Prix, Chapitre Seize - Hors du Feu - Une Haine Singulière - Un Miroir Embué, Partie III : L'Ouverture de la Bouche - Chapitre Dix-Sept - Échos d’âmes - Sang et Sable - Un Homme Bon, Chapitre Dix-Huit - Kadmus - Lié - Régénéré, Chapitre Vingt - Hôte Démoniaque - De la Poussière à la Poussière - Prince Noir, Chapitre Vingt-Et-Un - Dégénérescence - Le Choc des Âmes - Noire Renaissance, Chapitre Vingt-Deux - La Fin du Monde - Labyrinthe - Une Seule Âme, Chapitre Vingt-Trois - Des Yeux de Poussière - Pas d’Approche Pratique - Coupable de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  17. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie III : L'Ouverture de la Bouche - Chapitre Vingt-Trois - Des Yeux de Poussière - Pas d’Approche Pratique - Coupable de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  18. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Partie III : L'Ouverture de la Bouche - Chapitre Vingt-Trois - Des Yeux de Poussière - Pas d’Approche Pratique - Coupable de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.