Pylône

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Necrons-tomb-monolith-bg.jpg
Necron angle global.pngNecron angle global.pngNecron angle global.pngNecron angle global.png
Necron.jpg
Necron-image-deco.jpg



Decor1Necron.jpgNecron-symbols-1-alt.jpg
Decor1Necron.jpgNecron-symbols-2-alt.jpg
Crypto necron.jpg
Les Pylônes sur Cadia.
Les Pylônes dateraient de la Guerre Céleste, le conflit qui vit l’affrontement cataclysmique entre les Nécrons, alliés au C'tan, et les Anciens, il y a de cela plus de soixante millions d’années. Afin d’empêcher sa défaite éminente contre les Anciens qui puisaient leurs pouvoirs du Warp, le C’tan nommé le "Dragon" aurait inventé les Pylônes pour couper les Anciens de l’Immaterium, assurant in fine la victoire des Nécrons.[1]

Ce sont des monolithes fait de la matière baptisée sombreroche - ou noctilithe - une matière qui, une fois traitée et modifiée, permet d’empêcher le Warp d’envahir les mondes où ils étaient implantés. L’Archimagos Belisarius Cawl théorisa un lien entre la présence des Pylônes sur divers mondes de la galaxie et les cibles des Croisades Noires d’Abaddon le Fléau lors des dix derniers millénaires.[2]

  • Pour plus de détails, voir l’article dédié : la Sombreroche

Pylône Cadien[modifier]

Dans une galaxie pleine de mystères, les Pylônes de Cadia figuraient parmi les plus étranges. Il existait plus de cinq mille de ces édifices à la surface de Cadia, mesurant chacun près de cinq cents mètres de haut, et s’enfonçant dans le sol sur près de deux cent cinquante mètres. Les rapports divergeaient, mais on estimait qu’il pouvait y en avoir deux ou trois mille de plus enfouis dans le sol suite aux mouvements tectoniques survenus au cours des âges.

En dépit de longues études menées sur ces monolithes, l’Adeptus Mechanicus n’avait pas encore découvert leur fonction. Les Serviteurs envoyés les inspecter tombaient invariablement en panne, et toute tentative visant à pénétrer leur surface luisante s’est soldée par un échec. Les maigres informations glanées étaient soit fragmentaires, soit contradictoires. Même l’identité des créateurs des Pylônes était mystérieuse, certains au seins du Culte Mechanicus pensaient que ces spires étaient l’œuvre des Nécrons ou de leurs prédécesseurs mortels, alors que d’autres sur Mars étaient convaincus que les Pylônes furent construits par les Anciens, précisément dans le but de détruire les Nécrons et les C’tan.

Le seul point sur lequel tout le monde s’accordait, c’était que les Pylônes assuraient la stabilité du couloir Warp de la Porte Cadienne. Il en émanerait un signal calmant les remous de l’Immaterium, même si en dehors de cette affirmation, leur véritable fonction originelle restait inconnue de tous.[3]

Les Pylônes jalonnaient le paysage de Cadia, des structures monolithiques d’un autre âge s’élevant telle une rangée de dents, toutes scrupuleusement de la même taille, et toutes percées d’un réseau de tunnels inextricables impossible à cartographier. Les membres du Collegia Geologis avançaient que ces Pylônes avaient pour fonction d’empêcher l’expansion de l’Œil de la Terreur, car depuis qu’Abaddon avait lancé sa nouvelle Croisade Noire, leur surface s’était ridée d’innombrables fissures microscopiques. On racontait parmi les plus hauts échelons de l’Ordo Malleus qu’un Inquisiteur hérétique du nom de Quixos fut à deux doigts de mettre au point un réseau de pylônes à une échelle gigantesque dont la puissance aurait selon lui clos à jamais l’Œil de la Terreur. Son but était de reproduire les Pylônes de Cadia en dupliquant leurs dimensions, mais son projet ne connut pas son terme grâce à l’intervention d’une cabale d’Inquisiteurs en 343.M41 lors de laquelle il connut la mort. Si la conclusion aussi brutale d’un tel projet peut laisser perplexe, il ne fait aucun doute que Quixos était un traître doublé d’un hérétique.[4]

Lors de la Treizième Croisade Noire en 999.M41, Abaddon le Fléau avait l’intention de détruire le réseau de Pylônes Cadiens car ses sorciers lui avait confirmé qu’ils étaient responsable de la protection de Cadia et empêchait l’Œil de la Terreur de s’étendre.[5]. Au point culminant de la Treizième Croisade Noire, alors que l’Archimagos Dominus Belisarius Cawl, avec l’aide du Seigneur Nécron Trazyn l'Infini, activa avec succès les capacités anti-Warp du réseau des Pylônes Cadiens pour commencer à fermer réellement l’Œil de la Terreur, Abaddon le Fléau a utilisé la majeure partie endommagée de la Forteresse Noire Will of Eternity en tant qu’astéroïde artificiel, déclenchant une frappe cinétique sur Cadia. La force de l’impact de la forteresse stellaire massive Xenos avec Cadia a détruit le réseau de Pylônes à travers la planète, perturbant la tentative de Cawl. L’échec soudain du réseau de Pylônes a permis à l’Œil de la Terreur de commencer à s’étendre à travers la galaxie, engloutissant le monde détruit de Cadia. L’expansion rapide de l’Œil de la Terreur a fourni un point d’ancrage pour le développement de la Grande Faille qui a coupé l’Imperium et la galaxie en deux.[6]

Le Nexus du Paria[modifier]

Alors que la galaxie était coupé en deux par la Grande Faille, menaçant d’engloutir le monde matériel et d’assurer la domination du Chaos, Szarekh, le dernier des Rois Silencieux, souverain des Nécrons de retour de son exil, espéraient que son espèce allait une fois de plus dominer la galaxie. Szarekh lança un projet qui permit la création d’immenses Pylônes afin d’arrêter les pouvoirs psychiques et la propagation de l’Immateirum. Là où ces Pylônes furent élevés, des régions entières de l’espace réel furent coupées du Warp, formant le Nexus du Paria, qui en plus de repousser les entités du Warp, transformait toutes les créatures vivantes dans cette zone de l’espace en des enveloppes stupides qui faisaient des sujets parfaits pour l’expérimentation sur l’inversion du Biotransfert.[7]

Deco necron fiche bas.jpg

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « L’esprit d’un Xenos ne peut recevoir la bénédiction de l’Empereur. »
  • Battlefleet Gothic Magazine N°13
  • Warhammer 40k - Forgebane
  • White Dwarf N°110 (Juin 2003)
  • Codex Space Marines du Chaos, V6
  • Gathering Storm - Livre I : La Chute de Cadia, produit par le design studio Games Workshop, 2017
  • Warhammer Community - New Warhammer 40,000 : The Great Rift[1]
  • Warhammer Community - Necron Lore - Playing the Long Game[2]
  1. Informations issues du Battlefleet Gothic Magazine N° 13 - The Cerberus War et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Warhammer 40k - Forgebane et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Gathering Storm - Livre I : La Chute de Cadia, produit par le design studio Games Workshop, 2017 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues du White Dwarf N°110 (Juin 2003) et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues du Codex Space Marines du Chaos, V6 - Les Croisades Noires et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Gathering Storm - Livre I : La Chute de Cadia, produit par le design studio Games Workshop, 2017
    Warhammer Community - New Warhammer 40,000 : The Great Rift et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de Warhammer Community - Necron Lore - Playing the Long Game - The Return of the Silent King et résumées par Guilhem.