Purge du Système Doré

De Omnis Bibliotheca

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png


La Purge du Système Doré.
En 010.M31, au milieu d’une galaxie divisée par la Tempête de la Ruine, le soi-disant Apôtre des Ténèbres Zaxos l’Illuminé tourna son regard malveillant vers le système de l’Étoile Dorée, dirigeant des éléments de la Légion des Word Bearers pour s’emparer de son riche trésor de matériel et d’âmes. En prévision de cet événement, les infiltrés, les fanatiques et les démagogues de l’aristocratie militaire belliqueuse du Système Doré avaient, avant l’arrivée des Word Bearers, chuchoté des promesses mielleuses à ceux qui en voulaient à l’Imperium d’avoir vidé leurs planètes de leurs ressources, nourrissant leur amertume et la laissant se transformer en indignation. C’est donc par la peur, le fanatisme et l’arrogance que les aristocrates cédèrent leurs mondes et leurs citoyens aux apôtres pourpres de Lorgar Aurelian lorsqu’ils arrivèrent enfin, les promesses creuses de richesse et de pouvoir ouvrant la voie à l’invasion des traîtres. Avant que tout contact ne soit perdu avec le système, un dernier message astropathique fut désespérément lancé dans le vide spatial depuis la garnison loyaliste de la capitale Doré Prime, parlant de rébellion au sein de la population civile, de cauchemars prenant vie et de rues rouges de sang.

La première force impériale à être informée de cette attaque fut une armée de Blood Angels, qui avait été trop éloignée pour atteindre le rassemblement de la Légion pour la campagne de Signus et qui était en route vers leur monde natal assiégé de Baal après cinq années sanglantes de guerre constante et d’attrition contre les horreurs déchaînées sur la galaxie par le Maître de Guerre et ses disciples. Le commandant de la IXe légion des Blood Angels, Archein Alcetas Castael, était furieux de découvrir qu’un système amené dans le giron impérial par sa propre Légion s’était rebellé contre l’Empereur, et avait décidé de punir les despotes renégats du système Doré. La reconquête du système ne servirait pas seulement à montrer que la IXe Légion n’était pas morte, comme beaucoup le craignait à l’époque, mais ses vastes réserves de matériel de guerre et sa proximité avec Baal constitueraient également une base idéale pour lancer des opérations offensives contre les forces renégates qui assiègent le monde natal des Blood Angels. Une flotte de six vaisseaux de guerre et leurs navires d’escorte mirent le cap sur l’Étoile Dorée, transportant des éléments de six compagnies différentes, tous des vétérans endurcis qui avaient saigné pour l’Imperium sur de nombreux champs de bataille depuis qu’ils avaient été séparés de leur Primarque Sanguinius. Emmenés par le Judicator, vénérable Cuirassé de Classe Victory, les vaisseaux de guerre Blood Angels traversèrent l’espace infernal du Warp à l’unisson. Les banques d’augures de la flotte loyaliste ne détectèrent aucun signe de menace immédiate, attribuant les faibles signaux provenant de l’autre côté du système à des vaisseaux marchands dorés en fuite et, ne rencontrant aucune opposition, ils atteignirent bientôt l’orbite de Doré Prime, enchaînant la planète dans un anneau de fer.

Le Système Doré[1]

L’Étoile Dorée était un système qui s’était autrefois dressé comme un bastion de la domination impériale dans la vaste étendue d’espace au nord du noyau galactique. Nommé en l’honneur du Dominion Doré des Blood Angels, dont les forces avaient amené le système à la Conformité pendant la Grande Croisade, son peuple avait prospéré grâce à la richesse de l’industrie conservée à travers les horreurs de la Longue Nuit ; les usines tentaculaires de ses sept mondes habités produisaient de grandes quantités d’obus et d’autres munitions qui alimentaient la conquête sans relâche de la galaxie par la machine de guerre impériale.

Des bombardements de précision, lancés depuis le vaisseau en orbite, ont visé les défenses dorréennes et les ont paralysées, avant que le ciel ne soit assombri par un essaim de Modules d’Atterrissage et de vaisseaux d’assaut orbitaux. Des atterrisseurs d’assaut lourds de classe Argo, des aéronefs Stormbirds et des transporteurs Thunderhawk ont ouvert la voie, inondant le terrain dur et impitoyable de Doré Prime d’une mer croissante de Légionnaires à l’armure écarlate. Des colonnes de Rhinos, de Deimos, de Vindicators et de chars de combat Sicaran quittent les zones d’atterrissage désignées en direction de la capitale de Rosencrantz, un nuage de poussière et de gaz d’échappement s’élevant derrière eux dans leur course pour atteindre les défenses ennemies avant que les Dorréens n’aient le temps de les reconstruire.

Les Blood Angels ne pouvaient pas se permettre de s’empêtrer dans un long siège qui les priverait de ressources précieuses et de vies de Légionnaires, et Archein Castael a donc envoyé ses guerriers les plus aguerris pour prendre rapidement Rosencrantz. La force d’assaut était dirigée par Dominion Lyncus, un commandant d’assaut terrestre très apprécié et le lieutenant de confiance de Castael, et avait pour fer de lance un trio de transports d’assaut lourds Mastodon, des véhicules reliques irremplaçables qui transportaient dans leurs coques caverneuses des escouades de Légionnaires vétérans Blood Angels et d’imposants Terminators Cataphractii. Des escadrons de Land Raiders et des Dreadnoughts Contemptors suivaient le rythme de l’avancée des Mastodons, faisant feu avec leurs armes lourdes qui détruisaient les réseaux de tourelles de défense sur les murs de la ville, s’assurant que la force d’assaut atteignait sa cible intacte. Les intercepteurs de type Xiphon affectés à la force d’assaut ont survolé la ville, ajoutant la puissance de feu de leurs armes à celle des véhicules des Blood Angels, déchaînant un barrage mortel de missiles et de rayons laser sur la porte principale de la ville. Sous le feu d’armes d’une telle puissance, la porte de la ville et des sections des murs environnants se sont effondrées en de nombreux endroits, permettant aux éléments de tête de la force blindée de les transpercer. Les rampes d’assaut sont tombées et les Légionnaires se sont déployés avec leurs Bolters levés et leurs Épées Tronçonneuses en marche.

Ce qui attendait les Blood Angels dans les murs de Rosencrantz était une scène de carnage total, digne des cauchemars d’un fou. La ville autrefois prospère n’était plus qu’un abattoir couvert de sang, un cadavre écorché pendait à chaque fenêtre et des tas d’ossements étaient éparpillés partout. Les peaux des innocents assassinés étaient étalées sur les murs dans un rituel morbide, avec des rangées et des rangées d’inscriptions runiques et d’étoiles à huit branches gravées sur la chair en décomposition. Le plus troublant était ce qui attendait les Blood Angels à la première intersection de la rue principale. Au-dessus d’une vaste pyramide de crânes humains s’élevait une bannière de peau écorchée portant l’emblème ailé de la goutte de sang de leur Légion. Alors que les Blood Angels s’approchaient de l’édifice macabre, un certain nombre de ruptures spontanées déchirèrent le tissu de la réalité corporelle ; des brèches entre ce monde et le Warp par lesquelles un vaste torrent de créatures hostiles et informes se déversa pour attaquer les fils de Sanguinius.

Les Bolters tonnaient à bout portant, leurs Bolts réactifs explosant tantôt dans la chair gélatineuse infusée par le Warp, tantôt à travers les Horreurs démoniaques, les entités Warp apparaissant et disparaissant à volonté. Pris dans une soudaine poussée de force empyrée, l’avancée ordonnée des Blood Angels fut rapidement désorganisée. Des escouades de Légionnaires dégainèrent leurs Épées Tronçonneuses et leurs Lames de Combat et se lancèrent dans le combat contre leurs adversaires d’un autre monde, estimant qu’il était inutile de dépenser des munitions sur des cibles aussi insaisissables, au moment même où d’autres tentaient de se désengager et de se replier devant l’assaut des Démons. Simultanément, les canaux Vox de la Légion ont été inondés d’un blizzard de signaux statiques entrecoupés de chants fervents, entravant leurs tentatives d’organiser une défense coordonnée contre les horreurs qui les assaillaient. Le Dominion Lyncus a immédiatement tenté d’établir une liaison avec son commandant dans la zone d’atterrissage principale de la Légion, mais un signal portant les codes d’identification de la Légion des Word Bearers a été intercepté par son maître des transmissions juste avant que toutes les communications ne soient brusquement coupées. Il ne comportait aucun cryptage, déclarant ouvertement à tous que l’expéditeur avait l’intention de le découvrir, et disait simplement « De profundis, ad malum », ou « Du désespoir à la ruine » en haut gothique. Sur la principale zone d’atterrissage de la Légion, Archein Castael a levé les yeux d’un hololithe cartographique affichant les opérations de déploiement des Blood Angels pour voir le flash blanc brillant d’une explosion atomique éclipser Rosencrantz tandis que la chaleur de son onde de choc en expansion réduisait en cendres la capitale et tous ses habitants. La ville condamnée était désormais la tombe de près d’un tiers des forces des Blood Angels envoyées à Doré Prime, y compris de nombreux vétérans et véhicules blindés irremplaçables, un coup si sauvage qu’il paralyserait la capacité de leurs osts à poursuivre toute opération offensive majeure contre les armées du Maître de Guerre à l’avenir.

Les cendres de la destruction de Rosencrantz n’étaient pas encore retombées sur son sol noirci lorsque le reste des Blood Angels sur Doré Prime ont été attaqués. Partout dans les zones d’atterrissage des Loyalistes, et dans les terres désolées et les plaines au-delà, des sites jusqu’alors cachés par d’obscurs rituels sanguins qui brouillaient les scanners impériaux, s’ouvrirent pour libérer les osts sombres de Zaxos l’Éclairé. Les griffes du Dreadnought Contemptor des Word Bearers et les monstruosités mutantes du Mhara Gal surgirent des macro-silos souterrains pour envoyer des faisceaux incandescents de canon laser et des explosions de plasma teinté de distorsion dans les zones de rassemblement des Loyalistes, récoltant un nombre effrayant de vies et de chars blindés. Les Légionnaires Word Bearers s’avançaient en à l’avant des Dreadnoughts, chantant des prières de combat blasphématoires à leurs dieux obscurs tandis qu’ils lançaient des volées meurtrières de Bolts à réaction de masse avec leurs Bolters, dépensant les munitions avec un abandon sauvage tandis qu’ils massacraient des dizaines de Blood Angels.

Les guerriers des deux Légions s’engagèrent bientôt dans une bataille féroce, la cacophonie des lames qui s’entrechoquent se mêlant aux chants monotones des Word Bearers et aux soufflets provocateurs des Loyalistes pour couvrir les cris des blessés et des mourants. Parmi la myriade de combats qui faisaient rage, les Word Bearers, dont l’armure blanche incrustée de crasse contrastait fortement avec la livrée cramoisie de leurs frères, rôdaient à leur guise sur le champ de bataille, apparemment déconnectés des schémas d’attaque plus larges de leur Légion. Ces Procurateurs, ou Vor Nergeth comme on les appelait au sein de la Légion des Word Bearers, recherchaient les Blood Angels tombés au combat ou gravement blessés comme des vautours en quête de charogne, arrachant les glandes progénoïdes des Légionnaires loyalistes tout en marmonnant des catéchismes de damnation qui offraient leurs victimes en sacrifice à leurs dieux monstrueux. Les Légionnaires Word Bearers qui accompagnaient les Procurateurs dans la bataille ont gravé des runes arcaniques dans l’armure des Blood Angels selon des motifs qui ont affaibli le voile entre les réalités, tandis que les ignobles entités du Warp avec lesquelles les Procurateurs avaient négocié se frayaient un chemin dans la réalité pour réclamer les offrandes de chair. Partout où les Blood Angels contre-attaquaient pour tenter de sauver leurs frères blessés de ces actes de profanation, des gardes du corps intervenaient pour protéger les Procurateurs de la colère vengeresse des Loyalistes avec un zèle né d’une dévotion fanatique envers les architectes de ces atrocités bénies. Au milieu de la bataille qui faisait rage, les Procurateurs ont pris des trophées sur les Blood Angels tués ; des têtes coupées, des mains et d’autres organes vitaux sont devenus des accessoires macabres de l’armure de cette coterie sanglante de meurtriers. Dans certains cas, lorsque les créatures démoniaques mercurielles jugeaient les offrandes de chair indignes, elles se déchaînaient contre les loyalistes et les traîtres. Le déchaînement meurtrier de ces énormes entités du Warp obligeait régulièrement les commandants des Word Bearers à détourner des escouades de l’assaut principal pour contenir et détruire les Démons, donnant ainsi aux Blood Angels assiégés le temps de profiter du répit gagné pour consolider leurs lignes défensives ou se retirer vers des positions plus avantageuses.

Partout dans Doré Prime, des histoires similaires de dévastation se déroulaient. Des formations de véhicules blindés Word Bearers encerclaient les zones d’atterrissage, ajoutant leur redoutable puissance de feu à la bataille. Les chars de combat Sicaran, les escadrons de Predator Deimos et les Land Raiders transportant des Escouades Terminator pressaient l’attaque, et bientôt les cordons défensifs autour des zones de débarquement loyalistes commencèrent à s’effriter. Une féroce bataille de chars a éclaté dans les Désolations d’Elseneur, à la périphérie de la ville en ruines de Rosencrantz, entre les formations de Land Raiders loyalistes et renégats, laissant des dizaines d’épaves de machines de guerre éparpillées sur la surface aride de Doré Prime. Dans la ville septentrionale d’Hezzar, les Word Bearers ont poussé des essaims hurlants d’Auxiliaires Dorréiens en haillons contre les guerriers des Blood Angels qui s’étaient barricadés dans leur zone d’atterrissage. Ce n’est que lorsque les Blood Angels se sont retrouvés avec des douilles jusqu’aux chevilles et que le sol devant leurs positions était jonché de cadavres de soldats inutiles que les Word Bearers ont envoyé leur élite blindée Cataphractii à l’avant pour traquer et exterminer les Loyalistes survivants. Les membres de l’Ordre des Procurateurs traquaient chaque champ de bataille, recherchant les officiers et les champions des Blood Angels pour récolter leur semence génétique et la sacrifier rituellement à leurs Dieux Sombres. Voir la lignée ininterrompue de héros qui s’était perpétuée depuis les jours de l’Ancienne Légion des Revenants se terminer d’une manière aussi ignominieuse a plongé certains Blood Angels dans une colère noire qui a poussé des Légionnaires isolés, ou dans certains cas des escouades entières, à abandonner leurs positions défensives et à foncer tête baissée dans les canons des Word Bearers qui les ont impitoyablement abattus.

Malgré les pertes amères subies par les fils de Sanguinius, les Blood Angels se sont défendus contre les assauts sauvages des Word Bearers. Les escouades d’appui lourd de la Légion ont envoyé des volées de tirs de Canon Laser sur les chars des Word Bearers, les stoppant dans leur course et envoyant des morceaux de blindage voler dans le ciel, percutant d’autres chars et renversant l’infanterie. Des silhouettes en feu sortaient en titubant de leurs transports accidentés pour être fauchées par les tirs de Bolters Lourds, et des escadrons entiers de Word Bearers disparaissaient sous les tirs des chars Whirlwind Scorpius des Blood Angels. En fin de compte, bien que vaillants, ces derniers actes désespérés de défi n’ont pas suffi à renverser le cours de la bataille. Sur le principal site de débarquement des Loyalistes, la ligne défensive a été percée et Archein Castael s’est battu au cœur de la mêlée furieuse avec un cercle de plus en plus réduit de ses Légionnaires. Les Blood Angels maniaient leurs lames d’argent forgées par leurs maîtres avec une fureur sauvage qui démentait leur apparence élégante ; chaque arc de cercle que leurs armes traçaient dans l’air mettait fin à la vie d’un traître, mais il semblait que pour chaque adversaire tombé, deux autres prenaient sa place. Sentant la victoire imminente et les ennemis affaiblis à leur portée, les Procurateurs et leur suite combattirent aux côtés de l’Apôtre des Ténèbres Zaxos l’Illuminé au premier rang de l’armée sombre des Word Bearers, non pas avec l’honneur et le décorum des guerriers de l’Empereur, mais avec la sauvagerie d’assassins frénétiques. Bien que les Loyalistes aient fait preuve de courage face à l’assaut incessant des Word Bearers, le nombre de leurs victimes augmenta et la supériorité numérique des traîtres commença à faire pencher la balance de la bataille.

Les dernières Légionnaires des Blood Angels étaient sur le point d’être engloutient lorsqu’une décharge d’énergie tonitruante et une série d’éclairs aveuglants au centre de la zone d’atterrissage séparèrent les combattants, et alors que l’éclat éthéré d’une téléportation s’estompait, une phalange de trente Terminators Paladins Pourpres apparut. Une demi-douzaine de Blood Angels d’élite ne s’étaient pas matérialisés, car le risque mortel de téléporter des guerriers au cœur d’un combat acharné était extrêmement élevé, mais ceux qui avaient survécu levèrent leurs boucliers et chargèrent les Word Bearers les plus proches comme un seul homme. Les Blood Angels survivants se rassemblèrent derrière le mur de boucliers des Paladins Pourpres afin de tenter de rétablir une défense ordonnée et efficace.

L’Exemplar à la tête de l’escouade a relayé l’identifiant vox du Capitaine du Judicator, accompagné d’une demande de retour immédiat de Castael sur le vaisseau amiral. Il décrivait une guerre spatiale à grande échelle qui se déroulait en orbite au-dessus de Doré Prime, une guerre dont les Blood Angels sur le terrain n’étaient pas au courant depuis l’effondrement du réseau vox de la Légion sur toute la planète. Une flotte de vaisseaux Word Bearers avait émergé du côté du vide de la planète après la destruction de Rosencrantz et avait endommagé plusieurs vaisseaux Blood Angels alors qu’ils se tenaient en orbite au-dessus de Doré Prime. Les vaisseaux de guerre survivants étaient fortement engagés avec l’ennemi et la présence de l’Archein était nécessaire pour coordonner la guerre spatiale, car si la flotte des Blood Angels était détruite, l’annihilation totale de leurs forces au sol ne serait qu’une question de temps. L’Archein reçut une balise de téléportation personnelle, le verrou de localisation déjà actif, que Castael accepta avec un sinistre signe de reconnaissance. Il salua l’Exemplar à la vieille manière terranne, du poing au cœur, et activa la balise, juste au moment où une marée de Légionnaires Traîtres déferlait sur le mur de protection des Paladins Pourpres qui s’effondrait. Les dernières données enregistrées par l’ocularis de l’Archein étaient une capture d’images marquées par des artefacts d’un Procurateur vêtu de sang accomplissant son devoir misérable, s’attardant au loin sur les corps brisés des Légionnaires Blood Angels tués.

En orbite au-dessus de Doré Prime, un déploiement kaléidoscopique de couleurs et d’énergie entourait les vaisseaux de guerre des deux Légions qui se détruisaient mutuellement de façon cataclysmique. Des ailes de chasseurs sillonnaient l’espace entre les vaisseaux, des macrocanons tiraient à bout portant, les Boucliers Void s’effondraient et les majestueux vaisseaux de guerre qui avaient autrefois conquis la galaxie pour l’Humanité étaient réduits à néant. Depuis la passerelle de commandement du Judicator, Archein Castael a ouvert une liaison vox avec le vaisseau de guerre des Blood Angels, la Vigie de l’Aube, ordonnant à son Capitaine de se désengager et de se rendre au Point de Mandeville du système. Ils devaient apporter la nouvelle de la chute de Doré Prime à l’Imperium pendant que le Judicator tenait les Word Bearers à distance. Bien que le nom du commandant de la Vigie de l’Aube ne figure pas dans les documents existants, il a répondu « In alae Mortis frater, tenebris descentia » Dans sa forme moderne, cette phrase se traduit approximativement par « Sur les ailes de la mort, frère, les ténèbres tombent » et est mise en contexte par ce qui s’est passé ensuite. La Vigie de l’Aube a détourné toute sa puissance vers ses moteurs et s’est mise à avancer inexorablement, fonçant comme une épée de feu dans le vide, en direction de l’Éclat des Ténèbres, vaisseau amiral des Word Bearers. La monstruosité cramoisie de dix-sept kilomètres de long n’a eu aucune chance de réagir pendant le court laps de temps qu’il a fallu à la Vigie de l’Aube pour réduire la distance qui les séparait, bloqué qu’il était dans des solutions de tir et des actions d’abordage en cours contre le Judicator. S’élevant sous la section arrière du vaisseau renégat, la proue en forme de lame de la Vigie de l’Aube s’est écrasée sur la coque, près de l’emplacement du réacteur. Des dizaines de mètres de blindage durci, construit pour résister à la punition des canons de bombardement, ont hurlé de douleur avant de plier et de céder à la force imparable de la Vigie de l’Aube. Des banques de cogitateurs ont explosé, tuant instantanément l’équipage qui s’y trouvait, des réacteurs ont été percés et des compartiments entiers ont été incinérés dans un flot de plasma.

Le Judicator déclencha ses moteurs principaux au maximum et plongea brusquement, le contrecoup de ses grands moteurs incinérant des escadrons entiers de chasseurs spatiaux encore engagés autour de lui. Son équipage se dirigea rapidement vers la périphérie du système, laissant derrière lui la Vigie de l’Aube enfermé dans une étreinte mortelle avec l’Éclat des Ténèbres au milieu de la flotte des Traîtres. Les Capitaines des Word Bearers, qui ne s’attendaient pas du tout à ce qui se passait devant eux, n’ont pas vu les arcs pulsés d’éclairs violets et bleus engloutir la Vigie de l’Aube. L’ancien grand croiseur des Blood Angels a tiré avec son Canon Nova de type jovien dans les entrailles de son ennemi. La nouvelle faille Warp créée par l’ogive vortex du Canon Nova a été catastrophique, engloutissant la quasi-totalité de la coque de la Vigie de l’Aube et de l’Éclat des Ténèbres, ainsi que des sections d’autres vaisseaux qui étaient trop lents pour s’éloigner. Les réacteurs à moitié dévorés ont explosé, enflammant les réserves de carburant et les stocks de munitions. La majorité de la flotte des Word Bearers a péri dans une conflagration qui rivalisait avec le soleil local en intensité et en luminosité. Horriblement marqué mais endurant, le Judicator a atteint la sécurité alors que la guerre faisait toujours rage dans ses ponts.

L’incident de Doré Prime n’était que la première des nombreuses tragédies qui ont frappé le Système Doré. Il s’est avéré difficile d’enquêter sur ce qui s’est passé ensuite, mais tout porte à croire que la profanation rituelle de leurs morts par les Procurateurs Word Bearers a réveillé quelque chose de sombre chez Archein Castael et ses Blood Angels. Avec la destruction quasi-totale de leur flotte, les leaders des Word Bearers se sont retirés du Système Doré, laissant le Judicator libre de se lancer dans une campagne punitive d’extermination sur les sept mondes de l’Étoile Dorée. Archein Castael et ses Blood Angels survivants ont tué sans distinction tous les Word Bearers abandonnés par leurs commandants, ainsi que toutes les autres âmes vivantes sur les mondes du système. Le Monde-Ruche de Doré Tertius, considéré comme la cachette des derniers Procurateurs des Word Bearers du système, fut le dernier à subir la colère des Blood Angels et les archives indiquent que trois milliards de citoyens impériaux périrent dans les feux de la disparition des planètes, aux côtés de ceux qui s’étaient détournés de la lumière de l’Empereur.

En apprenant les massacres perpétrés dans le Système Doré, les systèmes voisins ont vacillé dans leur dévouement inconditionnel à la cause loyaliste, plusieurs mondes retirant complètement leur soutien et coupant toutes les lignes de communication avec l’Imperium. Les historiographes ne s’accordent toujours pas sur la question de savoir si le véritable objectif des Word Bearers était la conquête de l’Étoile Dorée ou s’il s’agissait d’inciter une Légion loyaliste à commettre des atrocités d’une ampleur telle qu’elles porteraient irrémédiablement atteinte à la loyauté de l’Imperium aux yeux de ses citoyens. Indépendamment de ces affirmations, il est largement admis que la destruction de l’Étoile Dorée reste une tache sombre sur les annales illustres de la Légion des Blood Angels, un souvenir que les fils du Grand Ange supprimèrent par honte de la destruction effrénée déclenchée par leurs frères au cours de cet âpre conflit. C’est un récit édifiant dont on ne parle qu’à voix basse, un récit qui sert d’avertissement sur les conséquences catastrophiques qui s’abattent sur ceux de la lignée de Sanguinius qui embrassent pleinement la Rage Noire qui les habite. Les archives ultérieures décrivent ce conflit cataclysmique de manière plus détaillée, dans la mesure des connaissances dont nous disposons, mais en fin de compte, les Blood Angels ont laissé derrière eux un système stellaire dévasté qui n’a pas été récupéré par l’Imperium avant les dernières années de la Grande Purge.[2]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Ne demandez pas pourquoi vous servez. Demandez comment. »
  • The Horus Heresy - The Scouring of Gilden's Star
  1. The Horus Heresy - The Scouring of Gilden's Star (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  2. The Horus Heresy - The Scouring of Gilden's Star (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)