Purge de Jollana

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Carrières
  Juge
  Sage
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png

913.M41 fut une année funeste pour la Grande Bibliothèque de Jollana. Depuis trois mille ans, elle avait accumulé un savoir immense, qui n’était égalé par aucune autre institution du Système Solaire. C’est cette réputation qui causa sa perte, car les connaissances accumulées dans ses rayonnages attirèrent l’attention du Sorcier du Chaos Ahriman. Il attaqua Jollana par surprise afin de s’emparer des secrets de sa Grande Bibliothèque. Les défenseurs furent massacrés et l’essentiel de la bibliothèque fut détruit, mais le pire restait encore à venir.

La Nasse du Sorcier[modifier]

Suite à l’attaque d’Ahriman, trois compagnies de Space Marines du Chapitre des Invaders et des renforts de la Garde Impériale atterrirent sur Jollana dans le but de reprendre et de sécuriser la bibliothèque. Incapables de déterminer si des ennemis se terraient toujours dans les catacombes de l’édifice, les Invaders agirent avec leur témérité habituelle et optèrent pour un assaut frontal de grande envergure. Après tout, même si Ahriman n’était plus là, une légion de ses serviteurs pouvait avoir choisi cet endroit pour organiser un dernier carré. Mais tandis que leurs Modules d’Atterrissage se posaient autour de la bibliothèque, les Invaders déclenchèrent sans le savoir le réseau complexe de protections mystiques qu’Ahriman avait mis en place avant de s’enfuir.

Lentement mais sûrement, et à l’insu des Space Marines qui exploraient les ruines fumantes à la recherche d’ennemis, des énergies surnaturelles commencèrent à s’accumuler. Au moment où les régiments de la Garde Impériale arrivaient pour venir appuyer leurs alliés, le piège d’Ahriman se révéla au grand jour. La planète entière frémit lorsqu’une explosion engloutit les catacombes et projeta haut dans les airs des gerbes de feu rose. Des sections entières des archives s’écroulèrent sous la force de l’impact, et des monolithes de données qui avaient résisté vaillamment aux millénaires grincèrent et s’effondrèrent. Les Gardes Impériaux pris dans les flammes furent brûlés vifs. Quant aux Invaders, même s’ils résistèrent au souffle grâce à leurs armures, nombreux furent ceux à périr écrasés par les blocs de maçonnerie ou précipités dans les failles s’ouvrant sous leurs pieds. Mais ce n’était que le début de leurs tourments. La barrière entre les mondes était si affaiblie par le sort d’Ahriman que des Démons apparurent soudainement au beau milieu du grand hall calciné de la Grande Bibliothèque.

Les Chevaliers Gris Arrivent[modifier]

Quand le Croiseur d'Attaque Adamastor des Chevaliers Gris sous le commandement du Frère-Capitaine Caddon Varn se plaça en orbite au-dessus de Jollana, les Invaders combattaient les Démons depuis plusieurs jours. En d’autres circonstances, Varn aurait ordonné immédiatement de procéder à un Exterminatus : l’incursion démoniaque était trop avancée pour que sa Force de Frappe puisse être sûre d’en venir à bout, et Jollana était trop proche des mondes densément peuplés du système de Lubylan pour prendre le moindre risque. Les quelques Invaders encore en vie dans les ruines seraient des pertes acceptables si cela pouvait empêcher l’incursion de s’étendre.

Toutefois, dans le cas de Jollana, l’Exterminatus n’était pas une option. Les monolithes de données de la Grande Bibliothèque renfermaient un savoir unique dans toute la galaxie, et même s’il était certain qu’un grand nombre d’entre eux avait été détruit au cours des événements récents, il en restait probablement beaucoup dont les chambres de stases étaient encore intactes. Les Chevaliers Gris ne pouvaient pas priver l’Imperium de ces connaissances.

Varn ordonna à ses Frères de Bataille de se préparer au combat, mais ils n’allaient pas attaquer de façon irréfléchie, comme les Invaders. Varn était un Psyker d’un grand pouvoir, et il pouvait voir les âmes des Invaders briller férocement à la surface de la planète. La plupart s’étaient barricadés dans une grande antichambre de la bibliothèque. Varn put se servir de son talent pour calibrer les téléporteurs de l’Adamastor.

Pendant que ses hommes se préparaient à intervenir, les dernières défenses des Invaders volèrent en éclats. Des Sanguinaires et des Démonettes chargèrent en hurlant de joie à l’idée du carnage à venir. Les Invaders ne furent pas en reste et se jetèrent à leur rencontre en lançant leur propre cri de guerre. On put entendre quelques détonations de Bolter, mais pour la plupart, les Invaders avaient utilisé toutes leurs munitions et se battaient avec leurs Épées Tronçonneuses et leurs lames de combat. Leur contre-charge fut si féroce que contre un ennemi moins nombreux, ils auraient sans doute remporté la victoire. Malheureusement, des légions de Démons mineurs se dressaient face à eux.

Les Chevaliers Gris se téléportèrent au milieu de cette mêlée furieuse. Pendant les premières secondes, les Démons et les Space Marines ne se rendirent même pas compte de leur présence tant ils étaient occupés à s’entre-tuer. C’est alors que leurs armes rugirent et en un instant, le cours de la bataille bascula. Les Démons aux prises avec les Invaders furent les premiers à périr sous les rafales des nouveaux arrivants. Le reste de la horde fit volte-face et se jeta sur eux.

Les créatures surnaturelles attaquèrent sans répit. Elles griffaient les armures et frappaient de leurs lames impies, mais les Chevaliers Gris firent face sans faiblir. Ils se tenaient épaule contre épaule et repoussaient les assauts de leurs ennemis en abattant leurs Armes de Force avec une précision terrifiante. Fulgurants et Psycanons rugissaient et à chaque volée, les Portepestes explosaient dans une pluie de viscères purulents et les Sanguinaires étaient renvoyés dans le Warp dans un nuage de soufre nauséabond. S’ils en avaient eu le temps, les Démons auraient fini par percer leurs défenses, niais les Invaders profitèrent du répit qui leur avait été donné pour se jeter dans la bataille avec une fureur décuplée.

Il est impossible de dire combien de temps dura cette bataille, mais finalement, les Space Marines en sortirent victorieux et les démons furent exterminés. Ce qui est certain, c’est que grâce à leur intervention opportune, une quinzaine de Chevaliers Gris avaient sauvé la vie à cinq fois plus d’Invaders. En dépit de cette victoire, la mission ne faisait que commencer. L’incursion démoniaque devait être stoppée afin de sauver ce qui pouvait encore l’être des ruines fumantes de la Grande Bibliothèque. Varn sentit la présence d’un portail Warp dans le Grand Hall, et étant donnée son ampleur, il comprit que la bataille suivante serait bien plus terrible que celle qui venait de se terminer. Même en combinant leurs forces, les Space Marines étaient moins d’une centaine, alors que les Démons étaient sans doute des milliers à parcourir la surface de la planète. Cependant, chacun d’entre eux était plus que jamais déterminé à accomplir son devoir. Les Invaders se ravitaillèrent en munitions grâce à des caisses téléportées depuis l’Adamastoc puis Varn ordonna aux survivants de se diriger vers le Grand Hall. Lançant à l’unisson leur cri de guerre, la force combinée de Chevaliers Gris et d’Invaders se rua une nouvelle fois au combat.

La Bataille du Grand Hall[modifier]

Malgré sa violence, la bataille de l’antichambre n’était rien comparée à ce qui attendait les Space Marines. Galvanisés par la puissance qui émanait du portail Warp, les Démons se battirent avec une fureur insatiable. Leurs adversaires répliquaient avec une détermination stoïque et se taillaient petit à petit un chemin vers la faille spatio-temporelle scintillante d’où jaillissaient sans cesse de nouveaux Démons. Ils ne pouvaient pas se permettre de ralentir leur allure, si bien que lorsqu’un Frère de Bataille était retardé, il était abandonné à la horde vociférante, son seul espoir de survie reposant sur sa chance et sa ténacité. À la moitié du chemin, tous les Invaders avaient déjà été laissés derrière et se battaient à un contre dix face à la légion démoniaque. Finalement, seul le Frère-Capitaine Varn réussit à se frayer un passage jusqu’au portail Warp.

Varn savait qu’il n’aurait pas de deuxième chance. Il entama le rituel d’exorcisme afin de refermer la faille, mais avant qu’il ne puisse le terminer, une ombre ailée apparut au-dessus des voûtes effondrées. Varn n’avait jamais rencontré personnellement ce Démon, mais il sut immédiatement à son apparence qu’il faisait partie du Conclave Diabolus. C’était Kairos le Tisseur de Destins, le Manipulateur d’Éternité, un Démon Majeur si redoutable que même un Frère-Capitaine Chevalier Gris ne pouvait espérer le vaincre s’il ne s’était pas longuement préparé à un tel duel.

L'Attaque des Cuirassiers[modifier]

Dans un cri de triomphe, le Démon enveloppa Varn dans un nuage d’énergies Warp, le forçant à abandonner ses incantations pour canaliser ses pouvoirs psychiques dans l’Ægis qui le protégeait, car son armure ne pouvait suffire à elle seule à le protéger du feu magique qui jaillissait du sceptre du Duc du Changement.

Kairos renouvela son attaque. Cette fois, le feu commença à faire fondre l’armure de Varn et à brûler sa chair. Le Frère-Capitaine savait qu’il ne pouvait l’emporter. La bataille l’avait épuisé, tandis que le Duc du Changement était au sommet de ses pouvoirs. Toutefois, Varn avait prévu cette éventualité, et avait conservé l’élite de sa Force de Frappe en réserve pour la parer. Il activa sa balise et envoya un signal aux téléporteurs de l’Adamastor. Quelques secondes plus tard, un Cuirassier Némésis se matérialisa entre Kairos et sa proie. Avant que le Démon Majeur ne puisse réagir, l’espadon du Cuirassier frappa son sceptre et le brisa. Le Duc du Changement appela à l’aide ses serviteurs, qui se ruèrent pour le défendre, mais le pilote de la Cuirasse Némésis s’attendait à une telle tactique, et prit pour cible les Démons avec son Expurgateur Gatling. Les balles traçantes laissèrent des traînées bleutées dans les airs et décimèrent les créatures hurlantes. Malgré ce revers, Kairos saisit le répit qui lui était offert pour s’envoler, mais le Cuirassier s’avéra plus rapide que lui et le saisit à la cheville de sa poigne de fer. Les servomoteurs grincèrent alors qu’ils prenaient le dessus sur la force colossale du Démon Majeur, puis le Cuirassier pivota et le projeta au sol avec une violence inouïe. Avant que Kairos ne puisse se relever, son adversaire abattit sa lame crépitante et le décapita.

Dès le bannissement de Kairos, la faille Warp perdit en intensité, bien qu’elle ne se refermât point. Varn surmonta sa douleur et s’agenouilla de nouveau devant le portail pour reprendre le rituel là où le Démon Majeur l’avait arrêté. Les Démons s’aperçurent qu’ils étaient sur le point de perdre la partie et se ruèrent en direction du Frère-Capitaine pour le tuer avant qu’il ne soit trop tard, mais le Cuirassier s’interposa entre son commandant et la horde surnaturelle, et la tint en respect à l’aide de ses armes psychiques. Au moment où Varn prononça l’ultime syllabe du sort, un vent surnaturel se leva et balaya le champ de bataille. Les Démons furent aspirés par le portail et bientôt, il n’y eut plus dans le Grand Hall que des Space Marines blessés et les cadavres des tués. Les bourrasques finirent par se calmer, et le portail émit une dernière lueur aveuglante avant d’exploser en des milliers de fragments étincelants. Varn ne fut pas le témoin de cette scène, car à l’instant même où il avait achevé le rituel, la douleur et l’épuisement l’avaient totalement submergé et il s’était évanoui.

Avant qu’ils ne repartent pour Titan avec leurs morts, les Chevaliers Gris entassèrent les cadavres des Démons et les incinérèrent afin d’éviter que leur chair impie ne corrompe le sol. Varn survécut à ses blessures, tout comme douze des quinze Chevaliers Gris qui l’avaient accompagné lors de cette mission. Cependant, pas un seul d’entre eux ne revint sur Titan indemne. Quant aux Invaders, seule une dizaine d’entre eux survécut, et aucun n’eut le droit de se souvenir de la gloire de ce jour, car sa mémoire fut effacée de leur esprit par leurs alliés. En dépit de cela, il était indéniable que l’Imperium venait de remporter une grande victoire. La reconstruction de la bibliothèque demanderait de longues années, mais Jollana était sauve, et la menace démoniaque qui pesait sur les mondes proches avait été tuée dans l’œuf. Cependant, Ahriman s’était échappé, et nul doute qu’il n’hésiterait pas à user du savoir acquis sur Jollana contre ses ennemis…

Source[modifier]

  • Codex Chevaliers Gris, V5