Psyker Renégat

De Omnis Bibliotheca
« Ce que vous ne comprenez pas, c’est que je suis le futur de l’Humanité, alors que vous, pauvres fous, n’êtes que son passé lointain… Laissez-moi vous donner un petit aperçu du destin de l’homme. »
- Kataria Skol, prophète wyrd de la station Morte.
Une Psyker Renégate.
Au sein de l’Imperium de l’Humanité, l’Adeptus Astra Telepathica contrôle le recrutement et l’entraînement des Psykers, afin qu’ils soient utilisés par l’Adeptus Terra à travers toute la galaxie. L’Adeptus s’assure de leur loyauté et de leur formation complète en les conditionnant pour être inflexibles dans leur approche des pouvoirs qu’ils manipulent. Ce n’est pas une erreur de la part de l’Imperium : ce bourrage de crâne est une tactique délibérée, cultivée par les tuteurs des Psykers. En effet, si l’âme des hommes brille dans le Warp, celle d’un Psyker brille bien plus encore. Les entités en maraude dans ce royaume étrange sont attirées comme des papillons de nuit par cette lumière, avides de pouvoir dévorer l’âme d’un mortel doté de pouvoirs psychiques. L’esprit d’un humain normal est bien moins appétissant pour un Démon et il a des chances d’être ignoré au profit d’un festin plus tentant, comme l’âme d’un manipulateur de l’Immaterium.

Il existe cependant des Psykers qui n’ont pas été formés par l’Adeptus Astra Telepathica. Il s’agit peut-être de wyrds à l’esprit vif : des êtres complètement autodidactes, dont les instincts et l’intuition ont été affûtés par une vie passée à fuir les Vaisseaux Noirs, les sinistres navires dans lesquels l’Inquisition rassemble leurs frères et sœurs pour les livrer à l’Adeptus Astra Telepathica. Ces Psykers sont peut-être de mystiques primitifs ou des shamans vivant sur des planètes reculées et qui n’ont pas la moindre idée de l’origine de leurs dons. On trouve également des individus qui viennent tout juste de "s’éveiller" ou qui ont réussi à passer entre les mailles du filet tendu par la monstrueuse bureaucratie impériale. Il faut également mentionner les Psykers naturellement malveillants et dangereux, voire ceux qui s’abandonnent de leur plein gré aux dieux ténébreux régnant sur le Warp. On les désigne collective-ment sous le nom de Psykers Renégats.

Tous ces Psykers en fuite ne sont pas des hérétiques, des bons à rien ou des traîtres. Qu’il s’agisse des adorateurs du Warp, des prophètes wyrds, des membres des cabales ou autre, ces Psykers ont pris conscience de la toute puissance du Warp et ont accepté les dons offerts par les Dieux Sombres. Ils peuvent véritablement être considérés comme des disciples des Puissances de la Déchéance.

Contrairement aux Psykers Assermentés ou liés, qui sont enchaînés par le verbe et les rites, le Psyker Renégat, lui, ne connaît ni carcan ni maître. Ses seules limites sont celles que lui impose son esprit. Il considère souvent ses capacités psychiques comme une incroyable source de pouvoir et ce comportement explique pourquoi sa vie est souvent particulièrement courte : il est rapidement consumé par le flot d’énergie qui traverse son corps. Cependant, les individus capables de maîtriser ces flux venus du Warp et de les soumettre à leur volonté comptent parmi les hérétiques les plus puissants et les plus dangereux qui soient.

À cause de ses rapports constants avec le Warp, le Psyker sert souvent de canal pour des entités issues de l’Immaterium qui cherchent à pénétrer dans le monde matériel. Il peut délibérément invoquer des Démons, mais provoque parfois leur incarnation par accident. Dans les deux cas, cette situation est dangereuse pour le mortel. En effet, une créature aussi capricieuse qu’un Démon n’apprécie pas forcément d’être invoquée. Certains Psykers qui se tournent vers les Puissances de la Destruction se vouent à une entité du Chaos spécifique et montrent une certaine affinité avec les manifestations qui lui sont propres. D’autres préfèrent ne pas faire de choix définitif et se tournent vers différents maîtres en fonction de la situation.

Il arrive qu’un individu ne se découvre des pouvoirs psy qu’après s’être rangé du côté du Chaos. Il a pu s’en servir inconsciemment, à moins qu’il n’ait simplement jamais tenté d’user de sa force mentale de la sorte. Les édits du culte impérial sont stricts à ce sujet et de ce fait, d’innombrables Psykers nient leurs propres capacités, craignant la venue des Vaisseaux Noirs de l’Inquisition. Tout change lorsque le Psyker puise dans ses ressources (peut-être à contrecœur), s’ouvrant et s’exposant ainsi au Warp. Ce jour là, ses pouvoirs s’épanouissent. Ces premiers tâtonnements en direction du Chaos peuvent lui permettre de sauver des innocents, ou d’échapper aux griffes des agents inquisitoriaux. Cependant, la pureté des intentions du Psyker au moment de sa trahison n’a plus aucune espèce d’importance, car ses premiers pas sur la voie de la damnation le mènent à une rapide transformation.

Les Psykers qui se tournent vers le Chaos en raison du lien qu’ils tissent avec le Warp peuvent se ranger sous la bannière d’entités de l’Immaterium. Même si ces dernières sont sensiblement moins puissantes que les Dieux Sombres, elles peuvent révéler de nombreux secrets à l’Hérétique et assurer sa formation. Bien entendu, elles n’agissent pas par bonté d’âme. Elles vont plutôt chercher à perdre le pauvre fou dans un labyrinthe de tromperies, jusqu’à ce qu’il aille trop loin et finisse consumé par son soi-disant allié. D’un autre côté, un Psyker possédant un brin de cervelle se rendra compte du danger et utilisera la créature le plus longtemps possible avant de la trahir en premier. Les Psykers passent rarement leur temps à élaborer des plans à long terme ou à tenter d’atteindre des objectifs toujours plus élevés, et beaucoup préfèrent même vivre dans l’instant présent, profitant de la vie telle qu’elle vient en utilisant les dons du Warp de façon opportuniste.

Ce manque d’anticipation explique pourquoi les Psykers du Chaos qui deviennent des Princes Démons sont aussi rares. Ils apprécieraient sans doute la puissance que leur conférerait ce statut, mais ils n’ont aucun intérêt pour l’exercice de l’autorité. La vie de ces hérétiques se termine souvent abruptement, car à manipuler des torrents d’énergies au nom des Dieux Sombre, ils finissent souvent par commettre l’erreur d’avoir les yeux plus gros que le ventre… ou par décevoir leurs maîtres démoniaques.

Les voies menant à l’existence de Psyker Renégat, de wyrd ou de sorcier sont aussi variées que les individus qui les empruntent et tous distincts. Leurs origines varient du tout au tout, depuis le chaman sauvage sur un monde primitif jusqu’au puissant sorcier du Warp à la tête de son navire de guerre spatial. Un Psyker peut provenir de n’importe où dans la région.

  • Évadé d’un Vaisseau Noir : le Psyker Renégat peut être un ancien citoyen d’un secteur ou d’un monde impérial qui s’est découvert des pouvoirs psychiques. Condamné à être capturé par les forces de sécurité de l’Imperium et envoyé sur un Vaisseau Noir en partance pour Terra, il a réussi à s’échapper. De tels individus sont traqués par un régime qu’ils craignent et détestent. Ce sont ceux qui connaissent le mieux la société impériale, et ils considèrent souvent leurs pouvoirs comme des mutations.
  • Wyrd : sur des mondes éloignés de l’Imperium, des Psykers naissent sans rien comprendre au Warp, dont ils ignorent tout. Pour eux, les pouvoirs qu’ils possèdent relèvent de la magie ou de la sorcellerie, ce qui explique pourquoi on les considère comme des wyrds, des sorciers ou des magiciens. Ces Psykers Renégats croient peut-être qu’ils doivent utiliser leurs pouvoirs en passant par des enchantements, des rituels, des gestes ou des incantations. Étant donné que leurs capacités dépendent de leurs croyances, ils n’ont pas tout à fait tort. Ce genre d’utilisateur de pouvoirs psy a tendance à être obsédé par les connaissances ésotériques et les superstitions.
  • Psyker Assermenté Déchu : presque tous les Psykers Impériaux Assermentés, de l’Astropathe au Psyker Primaris de la Garde, sont constamment tentés par la puissance qu’offre le Warp. Et parfois, il est trop difficile de résister à cette tentation : ils cèdent et utilisent des pouvoirs interdits. Même s’ils ont commencé leur existence en tant que Psykers Assermentés, l’Imperium les considère maintenant comme des renégats et les traque avec autant d’énergie que n’importe quel autre… voire plus. Bien souvent, le Psyker Impérial est parfaitement conscient de la faute qu’il s’apprête à commettre, ce qui ne l’arrête pas pour autant.
  • Sorcier du Warp : Même si ceux qui profitent des énergies de l’Immaterium connaissent une fin précoce, car ils manipulent une puissance bien au-delà de leur compréhension, certains arrivent malgré tout à maîtriser les flux qui les consument de l’intérieur. Ces Psykers ont de bonnes chances de s’élever au-dessus de la masse et de se joindre à l’une des nombreuses compagnies en maraude, aux-quelles ils louent leurs capacités extraordinaires dans le but de bénéficier de leur protection et d’accroître encore leurs pouvoirs.

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles