Psychneuein

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Un Psychneuein.

Le Psychneuein ressemble à une énorme guêpe fuselée : il n’est pas intelligent, est un chasseur et un tueur vorace. Il est également doté d’habitudes de reproduction uniques et répugnantes. Comme beaucoup d’autres créatures du Warp, le Psychneuein est sensible aux émanations psychiques. Bien qu’il soit capable de répondre à de telles émanations, les plus attirantes et les plus puissantes proviennent du Psyker humain non protégé. Les femelles Psychneuein utilisent ces émanations pour matérialiser une couvée d’œufs directement dans l’esprit de leurs victimes. Chaque œuf est minuscule et le Psyker ne ressent aucune gêne initiale, mais, à mesure que les œufs se transforment en larves, ils commencent à se nourrir du cerveau du Psyker. Leur croissance est si rapide que la victime ne souffre peut-être que d’un léger mal de tête le matin, mais le soir, elle est morte, son crâne se tordant d’asticots. La folie, l’agonie et la mort se succèdent rapidement. En quelques heures, les larves auront nettoyé la carcasse et chercheront un refuge sûr et sombre pour se métamorphoser. Le jour suivant, ils sont prêts à émerger en tant que Psychneuein adulte - des prédateurs ailés carnivores. Une fois adultes, ils sont relativement faciles à détruire et n’ont aucune envie de se cacher. Cependant, ils sont toujours dangereux car ils sont capables de se reproduire en plus grand nombre dans l’esprit de Psykers non protégés des environs. Le Psychneuin adulte est de couleur vive, jaune et noir, ses ailes sont transparentes. Les larves sont blanches et ressemblent généralement à des asticots.[1]

Le Psychneuein et Prospero

Les Psychneuein sont à l’origine des créatures prédatrices cauchemardesques qui vivent à la fois dans le Warp et dans la réalité. À cause de leur mode de reproduction unique, les Psychneuein furent attirés par le peuple de Prospero durant de l’Ère des Luttes, la catastrophe qui vit la fin du premier grand empire de l’Humanité. Le peuple de Prospero possédait de grandes capacités psychiques et les Psychneuein y virent un nid parfait. Ils infestèrent ce monde et furent sûrement les principaux responsable de la chute de la première civilisation de cette planète en une seule nuit d’horreur.

Les survivants trouvèrent refuge dans un seul lieu de ce monde, un lieu qui allait devenir Tizca, la Ville Lumière, la dernière et unique ville de Prospero jusqu’à sa destruction. Les Psykers qui composaient ces survivants développèrent des techniques pour repousser les Psychneuein et protéger leur cité. Au delà de Tizca, les terres abandonnées de Prospero furent surnommés les Désolations, qui devinrent le domaine des Psychneuein.[2]

La Fondation des Cinq Cultes de Prospero

Les Psychneuein furent impliqués dans la création des Cinq Cultes de Prospero, les cinq organes institutionnalisés pour structurer la Légion des Thousand Sons durant la Grande Croisade. Ce fut le Primarque Magnus le Rouge qui les créa durant sa jeunesse sur Prospero suite à un chapitre célèbre de sa vie et qui implique ces créatures.

Le jeune Primarque, arrivé y a peu sur Prospero suite à la dispersion des Primarques, fut recueilli par le peuple de Tizca. Un jour, Magnus parti en dehors de le cité, dans les Désolations, et trouva dans les ruines de la civilisation détruite par les Psychneuein les éléments qui allaient inspirer les Cinq Cultes. Joyeux, Magnus retourna à Tizca et ramena avec lui lors ses proches instructeurs pour leur montrer sa découverte.

Devant cette trouvaille, les proches du Primarque laissèrent libre cours à leur joie, mais se faisant, ils baisèrent leur garde psychique et attirèrent une nuée de Psychneuein. Les créatures massacrèrent une partie du groupe du Primarque, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que Magnus, son professeur Amon et huit des maîtres de Tizca. Chacun utilisa de nouveaux pouvoirs que la découverte de Magnus leur avait appris et ainsi, ils massacrèrent les milliers de Psychneuein qui les agressaient. Victorieux, ils rentrèrent à Tizca structurer les Cinq Cultes qui allaient devenir plus tard les Pavoni, les Raptora, les Corvidae, les Athanaéens et les Pyrae, tandis que Magnus fut proclamé Magus, le chef suprême de Tizca.[3]

Sources

Pensée du Jour : « Seuls les imbéciles écoutent les mensonges de l’Hérétique. »
  • PRIESTLEY RICK, Warhammer 40,000 : Rogue Trader, 1987
  • The Horus Heresy, Book Seven - Inferno
  • McNEILL GRAHAM, Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Black Library, 2010
  1. Warhammer 40,000 : Rogue Trader, Chapter - The Age of the Imperium - Psychneuein de PRIESTLEY RICK, 1987 (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Informations issues de The Horus Heresy, Book Seven - Inferno, Chapter The Thousand Sons - The Mind Parasites et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Un Millier de Fils - Tout n'est que Poussière, Chapitre Seize - L’Ordre Nouveau - Apprentissage - Désolation, Chapitre Dix-Sept - Les Désolations de Prospero - La Statue Tombée - Convocation de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010 et résumées par Guilhem.