Poursuite de Bile

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

À la suite de l’Hérésie d'Horus, les défenseurs impériaux, victorieux mais diminués, quittèrent Terra, mus par leur soif de vengeance, pour châtier les traîtres. Mais d’autres crimes avaient été commis pendant que l’attention de tous se tournait vers les affrontements de vastes armées menées par des demi-dieux, des crimes dont les architectes n’avaient pas encore été châtiés. L’un de ses monstres était le redoutable Fabius Bile.

Après la défaite d’Horus, la Grande Purge, une croisade vouée à déloger les traîtres et pulvériser les rebelles où qu’ils se cachent, se déversa de Terra. Fortement diminués après les tragiques événements de Isstvan V, les Salamanders participèrent fort peu à ces opérations, mais il était un crime que Vulkan ne pouvait ignorer, car il connaissait un Space Marine renégat qui, si on le laissait vivre, pourrait corrompre et dévaster des secteurs entiers.

Sur Terra, la colossale destruction dissimula tout d’abord les crimes les plus effroyables de l’Hérésie. Lorsque la Légion des Emperor's Children avait envahi Terra en compagnie des autres partisans d’Horus, elle ne joua qu’un rôle infime dans le siège du Palais Impérial, et préféra s’en prendre à la population du Monde-Trône. Ils traquèrent sans pitié les scribes et les adeptes de l’Administratum pour leur amusement, et massacrèrent des milliers de civils pour distiller leurs corps en diverses drogues et stimulants. Le maître d’œuvre de ces exactions n’était autre que le tristement célèbre Fabius Bile, Apothicaire devenu génétortionnaire, qui avait pu fuir Terra, escorté de ses guerriers chirurgicalement améliorés. Quand Vulkan eut vent des atrocités commises, son calme habituel céda le pas à une colère explosive. Voilà une vengeance à laquelle les Salamanders pourraient prendre part malgré leurs pertes, et Vulkan jura de châtier Bile.

Les Salamanders suivirent le vaisseau de Bile d’un foyer d’insurrection à l’autre. Vulkan s’imposa de poursuivre la traque pour aider les systèmes encore en proie aux horreurs de la guerre. Il n’y avait rien à gagner à précipiter ses forces dans ces creusets d’anarchie, aussi passa-t-il son chemin. Les légendes prétendent qu’il fut blessé de contempler tant de souffrance sans pouvoir agir, et que sa haine de Fabius Bile n’en fut que plus grande. Les Salamanders enquêtèrent sur des rumeurs évoquant les ravages d’aberrations génétiques et la disparition de cargaisons de stimulants hormonaux destinés à des Agri-Mondes. Bile avait établi un immense réseau clandestin d’approvisionnement pour ses recherches déviantes. Finalement, le démantèlement d’un convent de ses partisans mena à la station de transit Deltos 4 Corporis, dans le Secteur Gellden.

Selon les informations des Salamanders, cette plate-forme de transport avait cessé toute activité durant l’Hérésie, mais ils découvrirent qu’elle était intacte et opérationnelle. Des transports de troupes destinés à des zones de guerre lointaines flottaient dans le vide, inertes. Sitôt que les vaisseaux Salamanders quittèrent le Warp, une salve de missiles tirés par des tourelles contrôlées par des Serviteurs révéla l’allégeance de Delcos 4 Corporis.

Le Capitaine Fal’vek mena une force de Salamanders embarquée dans des appareils d’assaut dans le but de neutraliser les systèmes défensifs de la station. Fal’vek savait qu’il devait la capturer intacte, car si Bile n’était pas là, les Salamanders devraient en analyser les bases de données et les machines logiques pour poursuivre leur chasse.

Deltos 4 Corporis était censé n’être guère plus qu’un simple entrepôt, mais les Salamanders se retrouvèrent sous le feu de manipules de Skitarii et de Serviteurs lourdement armés. Ils se frayèrent un chemin à travers la station sous une grêle de Bolts et de décharges galvaniques, mais cet environnement confiné donnait l’avantage aux Space Marines taillés pour le corps à corps.

Les équipes d’abordage Salamanders convergèrent vers le cœur de la station où ils déployèrent des balises de téléportation, et dans une explosion de lumière aveuglante, les Dragons Ardents de Vulkan apparurent. Les Terminators éliminèrent sans peine les défenseurs grâce à leurs Marteaux Tonnerre. Au centre de la station, un Magos bouffi s’efforçait désespérément de déclencher une surcharge du réacteur mais il fut abattu. Lorsque les Techmarines accédèrent aux banques de cogitateurs de Deltos 4 Corporis, ils découvrirent une banque de données intitulée: ++Arden IX++Bile++

Sur Arden IX, Bile alimentait les excès du Gouverneur Planétaire rebelle. Son palais se situait au cœur d’un vaste complexe industriel, où Bile menait ses expériences et fournissait du matériau génétique en échange. Des kilomètres de silos chimiques, des cuves de clonage et des raffineries de chair crachaient leurs fumées nocives dans l’atmosphère empoisonnée. Sous la férule des sbires de Bile, les Forces de Défense Planétaire du gouverneur défendaient les toits et les villas fortifiées du secteur. La moitié de ses soldats étaient des conscrits effrayés qui avaient assisté impuissants à la descente aux enfers de leur planète. D’autres avaient été les sujets d’altérations chirurgicales perverses et avaient reçu des doses massives de drogues modifiant leur structure génétique et leur psychisme.

Vulkan dirigea l’offensive sur Arden IX, ses guerriers gagnant la surface à bord de Stormbird qui n’eurent aucun mal à esquiver les tirs des piteuses défenses antiaériennes. Ils attaquèrent de deux directions à la fois afin de prendre en tenaille les alliés de Bile. Vulkan mena en compagnie de ses Dragons Ardents un assaut direct sur le palais du gouverneur dans l’espoir de détourner l’attention de l’ennemi de ses fils, qui convergeaient depuis l’est. À mesure qu’ils progressaient les Salamanders détruisaient les machines de Bile, et ses manufactures furent réduites en cendres dans la nuit.

Les Capitaines de Vulkan conduisaient des escouades composites à travers un dédale de quartiers voués aux plaisirs les plus troublants. Des temples dédiés à l’excès et à la perfection se muaient en charniers là où les guerriers de Vulkan affrontaient les super-soldats de Bile et les vétérans Emperor’s Children qui avaient fui Terra avec lui. Bile prit personnellement part au combat, escorté de ses plus fidèles créations. Bile n’avait quant à lui pas oublié de modifier son propre corps, et ses drogues lui conféraient une force et une vitesse incroyables. Les outils chirurgicaux qui servaient naguère à sauver les Space Marines étaient devenus un fléau pour eux, et nombre de Salamanders tombèrent, leurs mains serrées autour d’entailles superficielles où suintaient d’immondes fluides toxiques.

Vulkan lança une ultime charge contre les guerriers altérés tandis que Bile sacrifiait son escorte, non sans avoir libéré une horde de créatures difformes issues de ses expériences ratées, afin de gagner un vaisseau camouflé pour fuir le courroux des Salamanders. La flotte de Vulkan le prit en chasse et rattrapa son véhicule à la frontière du système, alors qu’il se préparait à sauter dans le Warp. Victime d’un coup critique, le vaisseau disparut dans un vortex, ne laissant derrière lui qu’une brèche dans le tissu de la réalité d’où suppurait l’énergie de l’Immaterium.

Le Capitaine Kel’nir plongea sa lame dans le torse d’un des soldats du gouverneur. Presque aussi massives que les guerriers de l’Adeptus Astartes, ces brutes pointaient leurs armes à feu sommaires sur tout ce que leurs yeux ourlés de sang voyaient bouger.

L’officier aperçut Fabius Bile plus loin, qui reculait à grands pas pour s’éloigner de Vulkan. Chaque revers des scies de Bile, chaque coup de ses armatures abattait un Salamander qui essayait de l’atteindre. Chaque trépas dont il était le témoin blessait Kel’nir, car il ne pouvait rien y faire. Ces frères avaient survécu à Isstvan V et ne méritaient pas un tel sort.

Kel’nir s’élança dans le sillage de la charge tonitruante de Vulkan. Sur les marches du palais, les Salamanders éliminèrent un grand nombre de guerriers améliorés, mais ils étaient encore nombreux. Vulkan rugit un défi à l’adresse de Bile, par-dessus une marée de corps aux modifications perverses, qui lui répondit par un regard courroucé, puis l’Apothicaire déchu énonça une série d’ordres brefs dans un communicateur fixé à son poignet. Le génétortionnaire disparut soudain sous une vague de chair difforme lorsque des abominations colossales jaillirent de trappes dissimulées dans le sol.

Une masse de viande et d’os heurta Kel’nir et le repoussa en arrière. La peau violacée de son assaillant tressaillait sous l’effet d’implants hypodermiques et de fioles de liquide visqueux. La chose tendit son unique membre supérieur vers le Capitaine, mais il perdit l’équilibre du fait de son corps asymétrique. Kel’nir sectionna l’appendice avant d’enfoncer sa lame dans le poitrail de son adversaire. Le champ d’énergie de l’épée crépita comme il rôtissait les organes internes de la créature, mettant ainsi un terme à ses souffrances.

Le regard de Kel’nir se porta sur un symbole tatoué sur la peau du monstre, à demi-dissimulé sous un repli de chair - l’icône d’un régiment de l’Armée Impériale, celui qu’affichaient les transports de troupes vides sur Delta 4 Corporis.

« Nous sommes arrivés trop tard, » pensa-t-il. « Bile paiera pour cela ! »

Un message de la flotte interrompit ses pensées.

« Prioritis extremis ! Téléportation détectée depuis votre position, Monseigneur. » Le capitaine du vaisseau amiral s’était adressé à Vulkan, mais le message fut transmis à tous les officiers. « Nous avons localisé sa destination. Un vaisseau émerge de la lune la plus proche. Il gagne de la vitesse et se dirige vers le point de saut le plus proche. Le navire de classe Gothique Lacert est en route pour l’intercepter, Monseigneur. »

« Ce vaisseau ne doit pas s’échapper, Capitaine, » répondit Vulkan. Kel’nir vit le Primarque broyer le crâne d’un Légionnaire tout en parlant.

« Calcul des trajectoires de tir." La voix du capitaine du vaisseau était accompagnée par les cris de son équipage. Kel’nir l’entendit s’adresser à ses officiers de pont. « Le vaisseau ennemi prépare son réacteur Warp. Feu ! Maintenant !"

Faites que cette odieuse créature périsse, espéra Kelnie.

« On l’a eu ! Explosion du réacteur Warp, Monseigneur ! Les augures détectent une brèche en expansion depuis la dernière position connue. »

« Et l’épave ? » s’enquit Vulkan.

« Désintégrée, Monseigneur. Des débris ont pu être aspirés dans la faille, mais cette explo- »

« Retrouvez ces débris ! Fouillez les zones où ils auraient pu dériver. Envoyez tous nos vaisseaux ! Nous devons en avoir le cœur net. »

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Puisse la colère de l’Empereur purifier nos âmes. »
  • Codex Supplement Salamanders, V8