Orikan le Devin

De Omnis Bibliotheca
« Le temps est une arme comme les autres. Au pire, j’attendrai que mes ennemis pourrissent. »
- Orikan le Devin.
Orikan le Devin, Voyant des Nécrontyrs.
Orikan est un Astromancien accompli capable de prédire les événements en observant la position des étoiles. Ainsi eut-il vent de la Chute des Aeldaris, de l’Avènement de l’Homme, de l’Hérésie d'Horus, de l’arrivée des Tyranides et de la Grande Faille plusieurs millénaires avant qu’ils arrivent. Par un examen poussé, Orikan peut même augurer des événements de moindre importance : les mouvements de flottes, la destinée d’individus, voire les stratégies employées par les armées en campagne - des choses trop insignifiantes pour bouleverser la galaxie, mais dont la connaissance peut considérablement améliorer le sort du devin.

Bien qu’ils se servent de ses travaux, rares sont les pairs d’Orikan à lui faire totalement confiance. Cela n’a rien à voir avec ses compétences, car tous les Crypteks peuvent faire usage d’une techno-sorcellerie qui défie l’imagination. Le malaise qu’il suscite tient surtout au mépris avec lequel il traite la noblesse, et à la lueur dans son regard, qui trahit un amusement que personne ne peut saisir. Nombreux sont les Tétrarques à souhaiter qu’Orikan soit puni pour son insolence. Toutefois, une telle action ne serait pas simplement imprudente - la possibilité d’en appeler aux compétences du devin compense largement ses impertinences - mais impossible à réaliser. En effet, Orikan connaît les plans de ses rivaux et de ses ennemis bien avant qu’ils les mettent en œuvre, ce qui lui permet de les exploiter à son avantage. La plupart du temps, cela entraîne une issue fatale pour l’intrigant qui lui voulait du mal.

Aussi compétent que soit Orikan, ses prédictions ne sont pas sans faille. Des éléments inattendus peuvent interférer dans ses calculs, et balayer toute la frise chronologique de ses prophéties. Les périples dans le Warp les altèrent immanquablement, à tel point que ses courants semblent se délecter de défier le devin. Dans de telles circonstances, pour préserver ses plans et sa réputation, Orikan est forcé d’user de ses talents jalousement gardés de Chronomancien. Remontant le temps, il émerge dans le passé au moment où il peut remettre sa version du futur sur les rails, généralement en détruisant l’élément perturbateur d’une manière ou d’une autre.

Dans les prédictions d’Orikan, les chantiers navals de la Marine Impériale sur Hélios VI n’auraient jamais dû résister à l’approche de la Waaagh! Skullkrak, et ils ne durent leur salut qu’à une intervention inopinée de la 4e Compagnie des Silver Skulls. En prenant rétroactivement les Space Marines en embuscade quelques semaines plus tôt, jusqu’à presque les annihiler grâce aux forces Nécrons, Orikan s’assura que la destruction d’Hélios VI eut bien lieu conformément à ses premières prévisions. Ainsi les Nécrons purent-ils conquérir la majeure partie du secteur environnant, et, plus important encore, la réputation d’Orikan fut préservée.

Orikan a toujours accompli ce genre d’actions avec parcimonie, car elles peuvent avoir des répercussions indésirables. Les conséquences directes des événements sur Hélios VI virent pas moins de cinq Chapitres Space Marines, incluant les Howling Griffons, les Death Spectres et les Silver Skulls survivants, s’abattre sur le système de Lazar pour se venger et détruire le Monde-Nécropole qui avait eu recours aux services du devin. L’implication d’Orikan dans ce désastre est demeurée secrète, mais cette découverte pourrait ruiner sa renommée.

Orikan prend grand soin de dissimuler ses agissements aux yeux de ses pairs. La Chronomancie est pratiquée par nombre de Crypteks, mais aucun n’est capable des prouesses du devin dans ce domaine, et cela accentuerait les soupçons dont il fait l’objet, ce qu’il souhaite éviter à tout prix. Des plans minutieux étalés sur des millénaires sont sur le point de porter leurs fruits, et lorsque les étoiles s’aligneront enfin, Orikan pourra embrasser sa véritable destinée, sa forme physique devenant le réceptacle d’une énergie céleste qui le transformera en un être d’une puissance incommensurable. Les pièges temporels qu’il a posés dans toute la galaxie s’activeront alors et, tel une araignée tirant sur les fils de la toile, Orikan manipulera l’écheveau du temps à son avantage.

La Guerre dans les cieux[modifier]

Lors de la Deuxième Guerre de Sécession, une guerre civile qui ravageait la race des Nécrontyrs suite à leur défaite contre les Anciens, le Roi Silencieux, Szarekh entra en contact avec les C'tan. Szarekh accorda à l’un des C’tan une audience où celui-ci offrit l’immortalité que les Nécrontyrs cherchaient depuis longtemps ainsi que le pouvoir de défaire les Anciens. Szarekh et la noblesse discutèrent de l’offre de l’entité pendant une année entière, et seul Orikan, qui était alors l’astrologue de la cour était opposé à ce plan. Orikan vit ses mises en garde ignorés par Szarekh qui fut séduit par les paroles flatteuses du C’tan, provoquant le Biotransfert et la naissance des Nécrons.[1]

La Chute d'Hypnoth[modifier]

Des millions d’années plus tard, après la sortie du Long Sommeil, Imotekh le Seigneur des Tempêtes mena une campagne qui fut interrompues brièvement par la défense résolue du Monde-Forge d’Hypnoth grâce aux renforts de l’Astra Militarum et des renforts Space Marines affluant dans la zone de guerre pour retenir les assauts Nécrons durant plusieurs mois, le Phaëron de la Dynastie Sautekh demanda l’aide d’Orikan.

Grâce à ses prophéties Orikan permit à Imotekh de sortir de cette impasse en lançant une série de frappes sur les mondes d’approvisionnement d’Hypnoth, Praedis-Zeta et Nyx. Les deux premiers raids se déroulèrent comme prévu, mais arrivé à Nyx, une infestation Tyranide imprévue ravagea les forces Nécrons et menace de faire échouer toute la campagne d’Imotekh. Mais le Seigneur des Tempêtes manipula l’essaim Tyranide afin qu’il attaque les défenseurs impériaux, permettant à de dégager le reste des forces Nécrons et poursuivre la campagne. Durant ce temps, des Crypteks de la Dynastie Sautekh parviennent à introduire un mécanophage dans le système de défense d’Hypnoth, et changèrent les bastions hérissés d’armes en coquilles de ferrobéton inutiles qui permit la conquête d’Hypnoth.[2]

Solemnace et Béhémoth[modifier]

Orikan avait prédit que la Flotte-Ruche Béhémoth dévasterait le monde de Trazyn l'Infini, Solemnace. Mais le Monde-Nécropole fut mystérieusement épargné par la Flotte-Ruche, Trazyn ayant évité l’invasion grâce à des leurres déclenchés dans l’espace profond, divisant l’essaim Tyranide. Cela porta un coup à Orikan…[3]

La Guerre au Musée[modifier]

Orikan se projeta grâce à l’Astromancie en lumière pure sur Solemnace, le Monde-Nécropole de Trazyn l’Infini. Le Cryptek déclencha l’évasion d’un Lictor dans les galeries de Solemnace, le Xenos parvenant même à détruire deux fois les enveloppes matériels de Trazyn et massacrant les gardes, aidé en cela par une bulle temporelle invoquée par Orikan. Trazyn fut obligé de demander l’aide d’un Magos Genetor et de deux Sœurs de Bataille, Clara et Magdalena, pour éliminer le Tyranide. Les Impériaux parvinrent à tuer le Lictor mais à cet instant, le Tyran des Ruches que Trazyn avait récemment capturé sur le monde de Vuros s’échappa grâce à Orikan. Le monstre prit le contrôle psychique des milliers de Tyranides que Trazyn avait jugé bon de conserver… Un chaos meurtrier fit rage dans le Monde-Nécropole, forçant Trazyn, accompagné du Magos et des Sœurs de Bataille, à se rendre au centre de commande de Solemnace, le Nexus Mundi, d’où il projeta sa conscience. Dans les banques de données du Monde-Nécropole, Orikan attendait Trazyn et lui expliqua qu’il devait détruire Solemnace à la fois pour conserver sa réputation mis à mal suite à la survie du monde de Trazyn face à Béhémoth et détruire toute sa collection mis hors-temps, ce qui provoquait un dysfonctionnement dans la chronologie temporelle. Mais si Orikan n’avait pas utilisé ses dons pour modifier la chronologie et détruire Solemnace au moment où la Flotte-Ruche Béhémoth approchait, c’est qu’il voulait communiquer avec une chose que Trazyn conservait, une chose qui permettrait aux Nécrons de devenir des êtres de lumière d’après lui.

Une course poursuite dans le cyber-circuit de Solemnace débuta entre les deux Nécrons. Finalement, Trazyn et Orikan s’emparèrent des corps des deux Sœurs de Bataille via les scarabées microscopiques que Trazyn avait mis dans leurs organismes pour les empêcher de lui faire du mal. Orikan se retrouva dans le corps de Magdalena tandis que Trazyn dans celui de Clara. À travers les enveloppes humaines, ils se battirent à mains nues mais Trazyn fini par rejoindre le corps de Magdalena, forçant Orikan à aller dans celui de Clara pour empêcher l’Infini de lire dans ses pensées. Puis, souriant par moquerie à travers Clara à Trazyn, il se transféra dans l’esprit du Tyran des Ruches qui approchait. Néanmoins, la lumière pure d’Orikan quitta rapidement la conscience du Tyran des Ruches qui agonissait suite à cette possession, choqué et hurlant de douleur avant de disparaître, comme si il avait vu l’Esprit-Ruche en personne.[4]

Orikan le Devin possède l’Équipement suivant :
  • Bâton d’Anachronie : Ce bâton existe une demi-seconde avant le présent, et ses coups touchent leur cible un instant avant qu’Orikan les portent.

Sources[modifier]

  • Codex Necrons, V8
  • Codex Nécrons, V5
  • RATH ROBERT, War in the Museum - A Trazyn The Infnite Short Story, Black Library, 2020
  • White Dwarf N°450 (Janvier 2020)
  1. Informations issues du White Dwarf N°450 (Janvier 2020) et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues du Codex Necrons, V8 - Une Nouvelle Ère Commence et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de War in the Museum - A Trazyn The Infnite Short Story de RATH ROBERT, Black Library, 2020 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de War in the Museum - A Trazyn The Infnite Short Story de RATH ROBERT, Black Library, 2020 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.