Nuit du Loup

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png
« Parce qu’il n’était pas possible de se fier à nous. L’Empereur avait besoin d’une arme qui ne placerait jamais ses désirs devant ceux de l’Imperium, d’un instrument qui ne mordrait jamais la main qui le nourrissait. Les World Eaters n’étaient pas cette arme-là. Tous, nous avons déjà tiré nos lames pour le seul plaisir de faire couler le sang, et nous avons éprouvé l’exultation de gagner une guerre qui n’était même pas nécessaire. Nous ne sommes pas les chiens domestiqués et fiables que l’Empereur voulait. Les Loups obéissent, pas nous. Il peut Se fier aux Loups, pas à nous. Les Loups possèdent une discipline que nous n’avons pas, parce que les Griffes du Boucher n’enflamment pas leurs passions en leur bourdonnant constamment dans la tête. Les Loups accourront toujours pour répondre à l’appel. À cet égard, je ne m’explique pas pourquoi ils se désignent comme des loups. L’Empereur les a à Sa botte, ils obéissent à Ses moindres exigences. Mais un loup n’agit pas de cette façon. Il n’y a que les chiens pour se comporter de la sorte. C’est pour cela que nous sommes devenus les World Eaters, et plus les War Hounds. »
- Capitaine Khârn de la 8e Compagnie. Extrait de son traité non publié, Les Dix-Huit Légions.
La Nuit du Loup.
Concernant l’Hérésie d'Horus, la majorité des traces écrites et des témoignages de cette sombre époque voit le moment où le frère à retourner l’arme contre son frère sur Isstvan, lorsque Horus extermina les Astartes Loyalistes des premières Légions Renégates et organisa par la suite le massacre odieux qui mènera à la mort du premier Primarque de la main de l’un des siens. D’autres considère que c’est sur Prospero, lorsque les Loups furent lâchés sur les Guerriers Psykers de la XVe Légion et ou le Roi-Loup et le Roi Pourpre s’affrontèrent dans un duel à mort, que la guerre fratricide débuta.

Bien peu ont entendu parler de la Nuit du Loup, un épisode obscur ayant eu lieu durant la Grande Croisade, si obscur qu’aucune date ne put être donné pour le situer. Ce jour vit pour la première fois deux Legiones Astartes se faire face et s’affronter : les Space Wolves et les World Eaters. Leurs deux Primarques se firent face et révéla au grand jour les premières tensions et rivalités qui existaient au sein des fils de l’Empereur ainsi que la nature indomptable et rebelle de l’un d’eux particulièrement.

Les archives du Palais Impérial ne nous dévoile pas en détail ce qui s’est réellement passé, des censures ayant été dictés afin de dissimuler ce qui à l’époque était considéré comme impensable. L’ensemble des informations à notre disposition furent résumés dans ce rapport. Certains pensent que derrière cette censure, se cachait la volonté de camoufler l’instabilité de plus en plus flagrante de la XIIe Légion dont la soif de sang et les massacres de plus en plus épouvantables commis ne relevaient plus de la conquête guerrière, mais du plaisir pour la boucherie sanguinaire. Il est étonnant de constater que les actes odieux commis par les World Eaters ne furent pas plus sévèrement punis, notamment suite à leur sanglante rencontre avec les Space Wolves. Cette négligence ne fit que renforcer le tempérament violent des World Eaters, accélérant leur corruption et leur déchéance.

C’est sur le monde de Ghenna que la Nuit du Loup eu lieu. C’est sur Ghenna que le tempérament séditieux d’Angron et de sa Légion se manifesta et où le danger qu’ils représentaient pour l’Imperium prit tout son sens. Comme le révélera les effroyables événements que l’Ange Rouge et ses gladiateurs commettront durant l’Âge des Ténèbres.

Mais alors, il sera déjà trop tard…[1]

Les Griffes du Boucher[modifier]

Les World Eaters furent l’une des toutes premières Légions à rejoindre la rébellion d’Horus, et l’une des plus facile pour le Maître de Guerre à rallier à sa cause. La déchéance des World Eaters trouve son origine dans le passé torturé de leur Primaque. Angron fut retrouvé sur un monde reculé. Son premier honneur, et le plus douteux, avait été d’être le seul Primarque à refuser la bienveillance de l’Empereur, et à tourner le dos aux prétentions de conquête formulées par l’Imperium. Maître d’une armée d’esclaves condamnée à être anéantie suite à leur rébellion contre leurs anciens oppresseurs, l’Ange Rouge se moquait d’une galaxie de rêves et de triomphes. Il ne souhaitait que mourir avec ces rebelles qui s’étaient évadés des arènes avec lui. Cette armée dépenaillée de frères et de sœurs s’était retranchée dans les montagnes, sans rien d’autre pour compagnie que les oiseaux charognards et les ours des neiges, attendant de mourir de faim ou de tomber à la bataille, la première de ces deux morts qui viendrait à eux.

La XIIe Légion, alors connue sous le nom de War Hounds, fut informé de ce refus. Leur Primarque avait défié l’Empereur mais dans une Légion qui mettait les liens de fraternité par dessus tout, elle avait admirée Angron pour cette raison précise, pour son choix de tourner le dos à l’Empereur afin de mourir aux côtés des siens. L’Empereur lui avait néanmoins refusé ce choix. Qu’il le veuille ou non, Angron était condamné à commander une Légion au nom de l’Imperium. Angron fut arraché contre son gré, forcé d’abandonner ses frères et sœurs à une mort certaine, brisant à jamais son âme.

Mais Angron amena une malédiction avec lui : les Griffes du Boucher. Ces implants archéotechnologiques étaient originaires du monde d’Angron. Inséré dans le crâne et jusqu’au cerveau de son hôte, les Griffes servaient à décupler la violence ; et lorsque le Primarque avait exigé de ses fils qu’ils accueillent cette technologie en leur sein, peu avaient résisté à cette occasion de partager cette douleur vertueuse avec leur Primarque. Ils y perdirent leurs âmes car les Griffes émoussaient tout autre plaisir, jusqu’à ce que la morsure capiteuse de l’adrénaline devienne la seule façon certaine d’éprouver quoi que ce soit d’autre qu’une ombre d’émotion. Les connexions refaites de leur esprit ne leur permettaient plus aucun plaisir en dehors de la bataille.

Autrefois renommés pour leur sens de la fraternité, les War Hounds, rebaptisé les World Eaters, furent désormais connus avant tout pour leur sauvagerie. De nombreux rapports datant de la Grande Croisade soulignent les pertes excessives de la Légion lors de démonstrations de tactiques de horde sans aucun talent stratégique, et les forces impériales imploraient l’assistance des autres Légions lorsque les World Eaters étaient ceux qui répondaient à l’appel. Les planètes se rendaient plutôt que de devoir affronter la XIIe Légion au combat, mais toutes celles à capituler de la sorte ne parvenaient pas à s’épargner cette guerre.

Des planètes comme Ghenna.[2]

Le Carnage de Ghenna[modifier]

« Il ne suffit pas que la corruption soit identifiée. Il faut s’y opposer. Il ne suffit pas de reconnaître l’ignorance, il faut la défier. Victoire ou défaite, ce qui importe est de nous affirmer pour les vertus que nous léguerons à l’espèce humaine. Quand cette galaxie nous appartiendra finalement, nous détiendrons un trophée sans valeur si au dernier jour, sur le dernier monde, nous plantons le dernier Aquila en ayant mené l’Humanité vers les ténèbres morales. »
- Leman Russ citant les écrits de Lorgar à Angron sur les Champs de Malkoya.

Ghenna fut un monde conquis par les World Eaters durant la Grande Croisade. Malheureusement, la soumission de la planète ne suffit pas à la XIIe Légion, qui sous l’influence néfaste des Griffes du Boucher, massacra les habitants. En apprenant le carnage, l’Empereur envoya Leman Russ et sa Légion, les Space Wolves, faire répondre de cet acte à Angron et ses hommes.

Les deux demi-dieux se rencontrèrent sur Ghenna, dans un territoire qui se nommait les Champs de Malkoya, devant la cité morte qui portait ce nom. Les World Eaters, affaiblis après avoir soumis tout Ghenna, formaient des rangs approximatifs face aux Space Wolves rassemblés. Les deux Primarques se tenaient devant leurs osts, armés et en armure. Russ exprima à Angron son inquiétude sur son état de santé et son comportement déraisonnable, ainsi que sur les rapports impériaux qui décrivaient les boucheries inutiles que sa Légion commettait. Mais il proclama que l’Empereur exigeait que l’implantation des Griffes du Boucher sur les Legiones Astartes de la XIIe Légion prennent fin immédiatement. Il exigea la soumission des World Eaters et leur retour sur Terra afin de se faire retirer les implants parasitaires de leurs cerveaux. La réponse acerbe d’Angron prit de cours le Roi-Loup : l’Ange Rouge injuria son frère et proclama son dégoût de l’Empereur et de Ses projets, se moquant des idéaux qui fondaient la Grande Croisade et alla jusqu’à menacer de mort le Maître de l’Humanité.

À ce moment du récit, on ne peut guère s’étonner de la future trahison d’Angron envers l’Imperium. Ce qui peut laisser dubitatif, c’est comment un Primarque connu pour les actes de vandalisme sanglants et son rejet violent envers la personne de l’Empereur et l’Imperium n’ai pas été arrêté plus tôt ? Nous ne le saurons probablement jamais.[3]

Frères contre Frères[modifier]

À peine Angron avait-il craché sa menace que Leman Russ tira sa lame et alla affronter sans un mot son frère. Et tout bascula.

Personne ne sait qui à tirer le premier coup de feu. Dans les décennies qui allaient suivre, les World Eaters allaient clamer qu’il provenait des lignes Space Wolves, et les Loups allaient en dire autant de la XIIe Légion. Mais sans qu’aucun des deux Primarques n’en ait donné l’ordre, les deux Légions s’étaient battues. Soulignons que les archives impériales officielles avaient enregistré le Carnage de Ghenna en omettant le moment où les World Eaters et les Space Wolves avaient tiré le sang de l’autre.

Les Space Marines des deux camps s’affrontèrent sans stratégie, sans pitié et sans remord. Dans le chaos, les deux Primarque se battirent en duel. À un moment, la hache d’Angron, Faiseuse de Veuves, se cassa, mais il arracha l’Épée Tronçonneuse des mains de Leman Russ, Bouche du Kraken et l’a brisa en deux. Puis ils s’empoignèrent et se frappèrent dans la boue. Le tournant de la bataille fut lorsque Angron prit le dessus avant de s’arrêter, constatant que de nombreux Space Wolves encerclaient les deux Primarques, leurs Bolters levés vers l’Ange Rouge, prête à répandre son sang pour défendre leur père génétique.

Cet acte de loyauté de la part des Astartes de la VIe Légion fut bien plus important et profond que l’on pourrait le croire, car en choisissant de venir en aide à leur seigneur et père, les Loups avaient affaiblis leurs rangs qui affrontaient les World Eaters. De la XIIe Légion, aucun ne vient prêter main forte à Angron, tenue à la merci des Space Wolves. Les paroles de Russ ne nous sont pas parvenus, mais les témoignages de quelques acteurs présents ce jour-là évoquent la dernière tentative du Roi-Loup de faire entendre raison à son frère, lui prouvant que les Griffes du Boucher avaient détruit l’esprit des World Eaters au point de ne plus se rendre compte de la menace qui pesait sur la vie de leur père génétique. Connaissant le destin des World Eaters, ces paroles furent ignorés par Angron qui exhala les talents meurtriers de ses Space Marines. Comprenant sûrement l’impossibilité de convaincre Angron de changer d’opinion, Leman Russ ordonna à ses guerriers de se replier.

Nul ne sait qui a "gagné" ce jour là, si on peut affirmer qu’il y avait bien eu un vainqueur. La Nuit du Loup fut étonnamment sans conséquence pour la continuité de la Grande Croisade, aucun des deux parties n’ayant été sanctionnés, du moins à notre connaissance. Les World Eaters continuèrent l’emploi des Griffes du Boucher, et s’enfoncèrent davantage dans la folie sanguinaire.

Si il y a une leçon à retenir de ce tragique affrontement, c’est la noblesse d’esprit des Space Wolves qui ont donné une leçon de fraternité et de loyauté en accourant au secours de leur Primarque menacé sans la moindre hésitation, sacrifiant ainsi leur domination du champ de bataille.

La Nuit du Loup fut le premier épisode avéré des relents de trahison d’Angron envers son père, et le premier affrontement connu qui fut direct et sanglant entre deux Légions sur un champ de bataille. Ce choc entre frères qui annonçait le futur sombre de l’Hérésie.[4]

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Un esprit ouvert est une citadelle sans portes et désertée par ses gardes. »
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Félon - Du sang pour le Dieu du Sang, Black Library, 2013
  1. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang, Chapitre Six - Griffes d'Ursus - Répit - Carnassière, Chapitre Neuf - Éveil - Fureur - La Chute du Titan de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang, Chapitre Neuf - Éveil - Fureur - La Chute du Titan, Chapitre Dix - Le Carnage de Ghenna - La Guerre est Terminée - Achèvement de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang, Chapitre Neuf - Éveil - Fureur - La Chute du Titan, Chapitre Dix - Le Carnage de Ghenna - La Guerre est Terminée - Achèvement de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang, Chapitre Neuf - Éveil - Fureur - La Chute du Titan, Chapitre Dix - Le Carnage de Ghenna - La Guerre est Terminée - Achèvement, Chapitre Dix-Sept - Des Voix Dans la Nuit - La Leçon de Russ - Le Warp de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.