Auxilia Myrmidon

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Myrmidon Destructor)
Aller à :navigation, rechercher

Deco banner 1.png
Mechanicus banner corner.png
Deco cable.png
Mechanicus page corner alt.png
Deco banner 2.png
Mechanicus banner corner.png
Deco cable.png
Deco banner 4.png




Mechanicus side.png
Mechanicus page corner.png
Mechanicus side.png
Un Myrmidon Secutor.
« ++ Corpus finis+machina magnus+ sanctus metallum+potestas omnimessiah, omnimessiah vult+mort aux ennemies du Dieu-Machine+Cotpus fin. »
- Transmission répétée, submergeant tous les canaux lors de la destruction de la Maison Caloclast, Ruche Tarsus.

Bien que tous les initiés du Dieu-Machine soient de remarquables stratèges et d’excellents concepteurs d’armes, certaines sectes et organisations du Mechanicus étudient plus en profondeur l’art de la destruction avec la même ferveur que leurs pairs mettent dans la création de machines ou dans la découverte de technoarcanes perdues. La première de ces forces est l’Auxilia Myrmidon, célèbre pour ses érudits martiaux et ses experts en techniques de siège. Les Myrmidons sont des tueurs compétents, des maîtres d’armes et des destructeurs. À la demande des Archimagi dirigeant les Mondes-Forges, ils accompagnent les explorateurs à la recherche de trouvailles dans les secteurs les plus périlleux de l’espace et en rapportent régulièrement des spécimens Xenos très dangereux. D’autres se chargent de traquer des renégats accusés de technohérésie et de les abattre sans délai.

Les Technoprêtres qui se dédient au combat sont souvent conduits vers une des sectes militantes, que ce soit de leur propre chef ou pour obéir à la volonté de leurs lointains maîtres Archimagi. Dans ces structures martiales, ces adorateurs du Dieu-Machine pourront y faire mûrir leur talent et leur courage grâce à l’entraînement et la foi. Le premier grade de la branche militante du Mechanicus est le Secutor. Cette ancienne désignation remonte au temps des forces armées du Mechanicum de Mars, durant l’antiquité pré-impériale, comme d’ailleurs la majorité de ce qui concerne l’organisation ou les secrets de l’Auxilia. C’est un fait qui ajoute au mystère. Toutefois, cela préoccupe ceux parmi les Adepta qui cherchent à savoir ce que cela peut aussi impliquer. En outre, leur emploi d’armes anciennes et terrifiantes ainsi que les reliques de ce passé lointain confirment l’inquiétude des Adepta.

Les Myrmidons et les autres Technoprêtres militants sont des créatures de métal imposantes, habillées de robes couleur sang et ornées d’armements de conception mystérieuse. Ce sont des guerriers dont les connaissances en armes, techniques de siège et destruction sont sans pareilles. Même s’ils sont peu nombreux, ce sont des adversaires redoutables lors d’une bataille. Lourdement améliorés, ils sont implacables, et les plus puissants d’entre eux sont quasiment impossibles à tuer. Acceptés des autres membres du Culte de la Machine, ils possèdent souvent des reconstructions cybernétiques bien plus poussées que les Technaugures et les précepteurs.

Devenir un Secutor Mechanicus

Un Myrmidon Destructor.

Certains Technoprêtres sont attirés par la voie de Secutor, fascinés qu’ils sont par les défis uniques et intellectuels que seule la guerre peut offrir. D’autres peuvent se sentir attirés par la complexité et les beautés de la création et de la destruction ou bien par la fabrication d’armes. Des Technoprêtres peuvent voir cette voie comme une fin en soi, en protégeant le Culte de la Machine, ou pour d’autres raisons. Quelle que soit leur motivation première, ces experts dans les arts de la destruction sont des alliés inestimables pour un Inquisiteur et en font des Acolytes mortels. Le seul inconvénient à une telle association est que les Saints Ordos ne peuvent jamais être certains de leur loyauté et se méfient des sombres secrets qu’ils peuvent cacher.

Les Myrmidons Secutors Avant l'Âge de l'Imperium

Les Myrmidons Secutors, fortement augmentés, étaient des prêtres ordonnés du Culte Mechanicus à part entière, mais étaient une race à part de leurs collègues Technoprêtres et Magos. Leur seule obsession était l’art de la destruction et l’incarnation de ce pouvoir dans leurs propres corps, largement augmentés, dans lesquels se trouvaient de petites réserves organiques. Les Myrmidons formaient leurs propres sous-sections au sein du Mechanicum et pour eux, la guerre était une question de logique froide et d’équation meurtrière.

Avant l’Hérésie d'Horus, les Myrmidons ne gardaient pas longtemps un seul maître, mais étaient plutôt attirés par le combat comme un vautour était attiré par une charogne, à la recherche de nouveaux défis à relever et des révélations de l’Omnimessie dévoilées pour filtrer dans les mystères du tir et des obus. Alors que la guerre de l’Hérésie d’Horus mettait la galaxie en feu, la faction Myrmidon prit de l’importance et augmenta son nombre de part et d’autre du fossé qui séparait les belligérants. Leurs arts et leur savoir-faire inestimables constituaient la pierre angulaire de nombreux Taghmata nouvellement formés et élargis, mais leur loyauté envers eux était souvent remise en question.[1]

Myrmidon Destructor

Sous-faction de la secte Myrmidon du culte du Dieu-Machine, les Myrmidon Destructors se fabriquaient des augmétiques pour porter les armes les plus lourdes, souvent rendues portables uniquement grâce à leurs endosquelettes renforcés et à leur système d’alimentation implanté. Ces augmentations leur permettent de maintenir un barrage furieux sur le champ de bataille et de le faire avec une précision et une habileté inégalées. Ils étaient particulièrement spécialisés dans la destruction des emplacements blindés et fortifiés de l’ennemi, et utilisaient toutes sortes d’armes ésotériques et obscures, contre lesquelles les défenses conventionnelles n’offraient que peu de protection.

Comme pour le reste de leurs frères Myrmidon, les Destructors devinrent une faction de plus en plus importante dans de nombreux Mondes-Forges des deux côtés de la ligne de partage de la guerre civile pendant l’Hérésie d’Horus, en particulier dans les Mondes-Forges qui furent isolés et forcés de compter sur leurs propres défenses, et dans ceux, tels que les mondes du système Anvillus, où la guerre était pratiquement constante et où les planètes changeaient de mains dans un va-et-vient de marées répétées d’effusions de sang. Notamment, la faction Ur-Nomus, qui prônait la sécession armée complète des deux parties à la guerre, avait pour chef le redouté Seigneur Myrmidon Destructor, Ymiros Cyrovile.[2]

Sources

Pensée du Jour : « Les pires ennemis sont ceux que nous engendrons nous-mêmes. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Traité Inquisitorial
  • The Horus Heresy - Mechanicum Taghmata Army List
  1. The Horus Heresy, Mechanicum Taghmata Army List - Myrmidon Secutors (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. The Horus Heresy, Mechanicum Taghmata Army List - Myrmidon Destructors (traduit de l'anglais par Guilhem)