Muses Noires

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
Rune représentant les Muses Noires.
« La Mort est ma Viande, La Terreur est mon Vin. »
- Asdrubæl Vect, Muse Noir Vivante.

Du point de vue des Drukharis, les dieux des Aeldaris périrent lors de la Chute, et leur sort ne mérite que le mépris : le fait que leurs dieux soient devenus assez faibles pour se laisser dévorer par la dépravation collective de leur espèce implique qu’ils ne méritent pas d’être adorés. L’exception est Khaine, qui est toujours révéré à Commorragh, et les Muses Noires, lesquelles incarnent le vice charnel et égoïste, et dont le culte secret contribua à la défaite des anciens dieux Aeldaris. Les Drukharis n’accordent généralement leur adoration qu’à eux-mêmes, mais ils rendent hommage aux êtres dignes de leur respect. Les guerriers réputés ou les artistes accomplis peuvent ainsi être célébrés par leurs concitoyens, non pour honorer leurs talents, mais à cause d’une curiosité intéressée envers leurs capacités uniques. Ainsi, les Drukharis les plus éminents sont devenus des personnages du folklore. Beaucoup sont les parangons d’une certaine forme de vice, dont la vénération mena à l’affaiblissement des anciens Dieux Aeldaris et, indirectement à la Chute. On les appelle collectivement les Muses Noires, et ce sont des symboles puissants.

Shaimesh, le Seigneur des Poisons[modifier]

Shaimesh, le Seigneur des Poisons, est le patron des assassins et des empoisonneurs Drukharis, mais aussi le frère félon de Saim-Hann, le Serpent Cosmique, Un dieu dont le nom a été donné au Vaisseau-Monde Saim-Hann. Les Hémoncules se considèrent comme les pratiquants des Arts Noirs de Shaimesh.

Lhilitu, l'Épouse du Vide[modifier]

Les Arts Noirs de Shaimesh

Les Drukharis sont des experts dans l’utilisation des poisons. Des quartiers entiers de Commorragh sont voués à la création de puissants nécrolixirs et de composés vitrioliques capables de ronger les métaux les plus durs comme s’il s’agissait de chair nue. La plupart des seringues que les Drukharis manient comme des armes contiennent des mélanges des plus horribles toxines de la galaxie, car les Kabalites apprécient à sa juste valeur tout le spectre des effets du poison, de même qu’un peintre savoure l’ensemble des nuances d’un lever de soleil. Les Hémoncules sont passés maîtres dans l’art d’administrer une mort douloureuse, et leurs méthodes laissent toujours une grande place au poisons. Leurs armes, en particulier le tristement célèbre Fusil Liquéfacteur, tirent des composés organico-acides capables de provoquer l’explosion ou l’implosion des vaisseaux sanguins, la contraction du pharynx, une hémolyse grave, la dislocation du squelette, une corrosion sclérotique, des spasmes intercostaux, une hypersensibilité des thermorécepteurs et chimiorécepteurs, un traumatisme des trompes d’Eustache, une atrophie respiratoire et cardiaque ou une perte des humeurs aqueuses - et parfois tout cela en même temps. Les vendeurs des poisons prospèrent à Commorragh, et s’il existe des antidotes, il est difficile de s’en procurer et il sont vus comme le refuge des faibles.

Les hétaires du culte de Lhamaea rendent hommage à Lhilitu, l’Épouse du Vide, les membres de la mystérieuse sororité de Lhilitu sont les plus recherchées et les plus désirées des courtisanes par les seigneurs Drukharis, car ce sont non seulement des amantes très imaginatives, mais aussi des empoisonneuses inégalable. Ce sont les descendantes du culte originelle de Lhamaea, qui vénéraient Shaimesh, le père des poisons. Une Lhamaéenne peut fournir à son maître toutes sortes de toxines, qu’il peut par la suite partager ou non avec le reste de sa suite, on prétend même qu’un baiser soufflé par une Lhamaéenne peut foudroyer celui qui le reçoit.

Vileth, l'Arrogant[modifier]

Les plus puissants Archontes ont tendance à suivre les préceptes de Vileth, lequel est célèbre pour son arrogance délirante, il représente un idéal auquel aspire de nombreux Archontes Drukharis. Il existe également des pilotes qui se font appeler les Fils de Vileth, d’une arrogance incroyable ces maîtres du pilotage célèbres volent et tuent pour le plus offrant.

Hekatii, la Mégère Rouge[modifier]

À la veille d’une bataille, certains Cultes de Cérastes traditionalistes invoquent la mégère rouge Hekatii pour obtenir ses faveurs.

Qa'leh[modifier]

Certains Cultes Cérastes adressent des sacrifices à Qa’leh, la Maîtresse des Lames avant de combattre pour attirer ses faveurs.

Ynesth[modifier]

Une autres Muse Noire existe, elle est particulièrement vénérée par la Kabale de la Cicatrice d’Onyx, elle porte le nom Ynesth, on ne sait pas grand chose sur elle mais d’après la légende ces cendres sont enfermées dans un calice d’ivoire, cet objet est considéré comme une relique de très grande valeur car elle possède une puissance symbolique et matérielle.

Asdrubæl Vect, Muse Noire Vivante[modifier]

On pensait qu’Asdrubæl Vect rejoindrait un jour les rangs des Muses Noires, mais vu son incroyable capacité à tromper la mort, ce jour n’était pas près d’arriver, enfin c’est ce que les Drukharis croyaient avant qu’il ne soit assassiné et ressuscité, se autoproclamant Muse Noire Vivante suite à ces événements.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Dans le doute, détourne ton regard. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade - Le Kit du Meneur de Jeu
  • Codex Eldars Noirs, V5
  • Codex Drukharis, V8