Monde Mortel

De Omnis Bibliotheca
« Les Mondes Mortels sont des planètes grouillantes de dangers, où la survie est plus qu’hasardeuse. Ceux qui parviennent à s’épanouir sur de tels mondes sont généralement des individus remarquables. Les périls et la violence qui ont toujours marqué votre vie vous ont rendu plus fort. Vous êtes combatif indifférent à la souffrance et aux privations, expert en techniques de survie et capable de résister là où d’autres succomberaient ; toutefois, vous ne vous liez pas facilement avec vos semblables. »

Sur un Monde Mortel, les plantes, les animaux et parfois l’environnement lui-même sont destructeurs, agressifs, hostiles à la vie humaine. Malgré ces conditions qui les rendent généralement exceptionnellement difficiles à coloniser, de nombreux Mondes Mortels possèdent des ressources naturelles de grande valeur ; pour pouvoir les exploiter, il est souvent nécessaire d’y installer un avant-poste ou un établissement humain quelconque. Pour survivre, les habitants des mondes mortels se regroupent souvent en tribus, en clans, en gangs ou en groupes sociaux d’une nature ou d’une autre. Ceux qui ont grandi dans un environnement aussi difficile sont généralement des individus extraordinairement intrépides et résistants… il est vrai que les faibles et les empotés disparaissent généralement jeunes.

La Vie sur un Monde Mortel[modifier]

Bien qu’ils ne soient pas si nombreux dans l’Imperium, on trouve des Mondes Mortels dans tous les segmentum. De l’enfer vert des jungles de Catachan aux déserts grouillants de prédateurs de Luther McIntyre, ces mondes ont la réputation méritée de faire partie des endroits les plus dangereux de la galaxie. Leurs habitants sont très appréciés pour leur force et leur endurance : ce sont des gens déterminés, tenaces, qui sont souvent recrutés pour servir dans la Garde Impériale et certains Chapitres de Space Marines. Dans de nombreux cas, les autochtones sont le seul produit d’exportation des Mondes Mortels.

Ces planètes peuvent avoir des apparences et des environnements extrêmement variés. Certaines sont riches, verdoyantes et infestées de plantes carnivores vagabondes, tandis que d’autres ne sont que des déserts arides, dépourvus de toute vie et ravagés par des tempêtes ioniques. Chacun de ces mondes permet à ceux qui le visitent de découvrir des milliers de façons inédites de mourir, déchiqueté par les ouragans cisaillants de Mortres, par exemple, ou englouti par les bourbiers cycloniques corrosifs de Burnscour.

Ceux qui ont eu la malchance d’être élevés sur un Monde Mortel sont généralement des individus fatalistes et pragmatiques. La mort est une compagne de chaque instant : c’est en acceptant cette réalité qu’un habitant des Mondes Mortels peut espérer atteindre l’âge adulte en conservant sa santé mentale. En général, sur ces planètes, la consécration à laquelle aspire tout individu est d’accomplir un exploit réellement exceptionnel avant de mourir, afin que son souvenir soit perpétué par ses descendants. Lorsqu’un habitant de l’un de ces mondes parvient à le quitter, il considère généralement toutes les autres planètes d’un regard assez désabusé ; il a déjà pu voir le pire de ce que la galaxie avait à lui offrir car, à l’évidence, rien ne saurait égaler les horreurs de son monde natal.

Personnes Originaires d'un Monde Mortel[modifier]

Les personnages natifs des Mondes Mortels ont choisi de quitter leur foyer pour courir les étoiles, abandonnant derrière eux les dangers et la féroce nature de leur monde natal. Ce sont généralement des individus aguerris, robustes, sans complications ni sophistication, souvent attirés par le mode de vie aventureux. Malheureusement pour eux, ils se sentent plutôt mal à l’aise dans les situations sociales complexes que l’on rencontre si couramment sur les mondes impériaux plus civilisés et parviennent rarement à se décontracter lorsqu’ils sont confrontés aux intrigues et à la décadence de la haute société. Ils sont renommés pour leur endurance hors du commun et représentent parfaitement le concept de la survie du plus fort.

  • Aguerri : leur monde les a habitué à toutes les formes de violence et ce n’est pas demain la veille qu’ils vont flancher. De plus, comme la plupart des Mondes Mortels abritent des prédateurs venimeux, ils finissent souvent par développer quelques résistances au poison.
  • Paranoïaque : la dangereuse existence que l’on mène sur un Monde Mortel encourage naturellement ses habitants à développer une forte méfiance vis-à-vis d’autrui et une tendance à douter de tout. Ils mettent généralement du temps à accorder leur confiance à quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes et s’irritent facilement des petites restrictions mesquines auxquelles ils sont confrontés dans les sociétés les plus évoluées.
  • Si ça saigne, c’est qu’on peut le tuer ! : la plupart des Mondes Mortels sont dotés d’une faune et d’une flore totalement hostiles à la vie humaine et leurs habitants doivent trouver le moyen de s’en défendre s’ils veulent avoir une chance de survivre. Les personnages originaires de ces mondes sont habiles à utiliser les armes les plus courantes ou à en fabriquer à partir de ce qu’ils trouvent dans leur environnement.
  • Survivant : le simple fait de parvenir à l’âge adulte représente un exploit sur un Monde Mortel. Pour avoir surmonté un nombre incalculable de dangers, les natifs de ces mondes se sont endurcis et sont moins susceptibles que d’autres de succomber face à de nouvelles menaces.

Source[modifier]

  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : Livre de Règles