Modèle:Preview Random Imperium

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Test

Code:

{{Preview Random Imperium}}

Rendu :

Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkUn Dreadnought est piloté par un grand guerrier Space Marine sauvé de la mort par son incarcération dans le sarcophage blindé. De cette manière, le guerrier peut continuer à écraser les ennemis de l’Empereur pendant des siècles, voire des millénaires. Fer de lance des assauts Space Marines, les Dreadnoughts sont craints par tous les ennemis de l’Imperium. Une fois au combat, ils sont la mort incarnée, leurs armes criblent l’adversaire de balles alors que leurs poings de combat crépitent d’énergie. Rares sont les adversaires qui peuvent se dresser face à un tel monstre d’acier.
DreadnoughtWulfen.jpg

Tests avec index

Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkUn Dreadnought est piloté par un grand guerrier Space Marine sauvé de la mort par son incarcération dans le sarcophage blindé. De cette manière, le guerrier peut continuer à écraser les ennemis de l’Empereur pendant des siècles, voire des millénaires. Fer de lance des assauts Space Marines, les Dreadnoughts sont craints par tous les ennemis de l’Imperium. Une fois au combat, ils sont la mort incarnée, leurs armes criblent l’adversaire de balles alors que leurs poings de combat crépitent d’énergie. Rares sont les adversaires qui peuvent se dresser face à un tel monstre d’acier.
DreadnoughtWulfen.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Escouades de Ligne forment le gros de tout Chapitre Space Marine. Polyvalentes, elles sont capables d’avancer rapidement grâce aux Rhinos pour engager l’ennemi au corps à corps, ou de rester en arrière pour fournir un tir d’appui avec leurs armes lourdes. C’est la flexibilité de leurs Escouades de Ligne qui rend les Space Marines si efficaces dans toutes les situations. Les guerriers les plus nombreux et les plus stratégiquement polyvalents d’un Chapitre Space Marine forment les Escouades de Ligne. Elles ont la flexibilité requise pour attaquer, ou tenir une position grâce à des tirs cinglants. Quel que soit le défi stratégique, les Escouades de Ligne sont à la hauteur de la tâche.
PrimarisIntercessor.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkDans le Codex Astartes, Roboute Guilliman a été très clair sur le rôle et l’importance des Escouades d’Appui Rapproché. Une attaque coordonnée peut briser l’échine de n’importe quel ennemi, éventrant ses lignes et mettant les restes de son armée en déroute. Pour réussir de tels assauts, les troupes assignées doivent être rapides, agressives et percutantes.
MarineD'Assaut.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Space Marines des Escouades d’Appui Feu d’un Chapitre ont un rôle vital, car elles fournissent des tirs de couverture pour leurs Frères de Ligne et d’Appui Rapproché. Cela peut prendre la forme de l’assassinat de cibles prioritaires, de salves de riposte ou de la destruction de blindés. Le choix de leur cible, leur adresse et leur puissance de feu peuvent remporter des batailles.
Devastator.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes forces d’élite de l’Adeptus Astartes ne peuvent se permettre d’être paralysées par les tirs ennemis ; leurs transports blindés et leurs aéronefs d’attaque veillent donc à ce qu’elles dominent le ciel avant de frapper au sol. Ainsi, les escadrons d’aéronefs des Space Marines descendent à toute allure depuis l’orbite, prenant leur envol depuis les rails de lancement et les ponts d’embarquement situés à bord de leurs élégants et meurtriers vaisseaux de guerre.
Stormtalon.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes lois de l’Imperium de l’Humanité sont aussi nombreuses et variées que les planètes qui le composent. En effet, alors que la Lex Imperialis est codifiée dans le massif et byzantin Livre du Jugement (lui-même composé d’innombrables volumes sans cesse croissants à mesure que la loi impériale s’affine et se développe constamment), l’Imperium est beaucoup trop grand pour chacun de ses mondes pour être tenu sous un seul code. Au lieu de cela, chaque Segmentum, chaque système, chaque monde a son propre ensemble de lois et de punitions qui traitent des particularités de ce lieu particulier, tandis que la Lex Imperialis supervise l’Imperium dans son ensemble.
SuperArbitrator.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Médics sont des Gardes Impériaux spécialement formés, chargés de fournir les premiers secours et les soins médicaux de première ligne à leurs camarades de l’Astra Militarum sur le champ de bataille. Ils sont formés comme médecins de guerre, chirurgiens combattant aussi bien avec un Médikit qu’avec un Fusil Laser, et sont responsables de tout le matériel et les fournitures médicales envoyés à l’Escouade par le Departmento Munitorum. Qu’ils reçoivent de simples pansements à enrouler autour des plaies dues aux tirs, ou des drogues de combat et des kits chirurgicaux sophistiqués, les Médics sont ceux qui sont chargés d’utiliser cet équipement pour garder les membres de leur escouade en bonne santé et prêts à se battre.
Medic.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLorsque de difficiles circonstances l’exigent (lors des guerres saintes ou des croisades par exemple), l’Ecclésiarchie est capable d’armer les hommes qui la servent, qu’il s’agisse de citoyen ordinaire ou de sectateurs de cultes impériaux qui prêchent la persécution de l’hérétique, du Xenos et de tout infidèle. Ses membres ne sont pas des soldats professionnels, et s’ils ne sont pas entraînés ou payés comme les membres d’un authentique corps militaire, ils sont néanmoins exemptés de leurs obligations habituelles tant qu’ils servent dans la milice. Une nuée de commis, de diacres, de vendeurs d’indulgences et autres fonctionnaires mineurs s’extrait alors des grands temples et cathédrales, armés de tout ce qu’ils ont pu trouver.
FraterisMilitia.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Serviteurs sont des hybrides de chair et de machines produits à partir de bouillons de culture, de cadavres ou encore d’enveloppes charnelles privées de conscience. On trouve plusieurs millions de ces cyborgs dans l’Imperium et l’espace, leur rôle constituant à s’acquitter de tâches routinières sans poser de questions. Issus d’une technologie qui serait antérieure à l’Imperium lui-même et le domaine exclusif de l’Adeptus Mechanicus, les Serviteurs adoptent une infinie variété de formes, qu’il s’agisse d’œuvres d’art baroques conçues pour assouvir les besoins des nantis, d’unités de travail destinées à trimer dans les pires zones industrielles ou de monstres d’acier particulièrement agressifs qui font en quelque sorte office d’armes vivantes décérébrées. Habituellement, leurs missions sont d’une grande banalité : attendre des nobles, effectuer des opérations de maintenance, charger du fret, trier des séries de fiches sans fin ou garder un lieu précis.Les deux emblèmes de l’arsenal des Arbites sont les Cyber-Familiers de combat et de chasse connus sous le nom de Cyber-Mastiffs et de Faucons Grifferin. La plupart des Forteresses de District, quelle que soit leur taille, abritent au moins une poignée de chaque type de Cyber-Familier, tandis que les plus grands Tribunaux sont en mesure de déployer des groupes importants. Le cliquetis caractéristique des griffes métalliques ou le bourdonnement des ailerons anti-gravité peuvent glacer le cœur de ceux qui enfreignent la loi aussi sûrement que le bruit d’un fusil de chasse Arbites que l’on arme.
Cyber-Mastiff et Faucon Grifferin.jpeg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Familiers sont des créatures artificielles, des constructions qui suivent et obéissent servilement au(x) maître(s) auquel ils sont confiés. De taille inférieure à un adulte (tout ce qui est plus grand tombe dans la catégorie des Serviteurs), ils sont tout juste assez intelligents pour accomplir les tâches pour lesquelles ils ont été entraînés et programmés. Les familiers sont soit des créatures vivantes contrôlées grâce aux neuro-implants psybernétiques de leur maître, soit des créatures cybernétiques contrôlées par des instructions verbales ou des vox-signaux codés. Recourant à des connaissances que le Culte de la Machine considère comme sacrées, ces constructions serviles sont la marque d’un statut social élevé dans l’Adeptus Mechanicus comme dans l’Imperium de manière générale.
Cherubin.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLa plupart des Légions Pénales ne sont pas différentes de n’importe quel autre régiment de la Garde, mais la 13e constitue une exception. Si maints serviteurs de l’Imperium sont loués dans toute la galaxie, il en est dont les actes sont voués au secret. L’un de ces héros méconnus est le Colonel Schaeffer, commandant de la 13e Légion Pénale. Les mécréants qui se retrouvent sous les ordres du Colonel Schaeffer n’ont que deux possibilités : se battre pour le Colonel ou mourir. Dans la plupart des cas, cela ne fait guère de différence, vu que la plupart de leurs missions sont des allers simples.
Croisade imperium drapeau.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLa Vérité Impériale était la philosophie rationnelle et athée qui avait guidé la conquête de la Vieille Terre par l’Empereur et la formation de l’Imperium lors de la Grande Croisade. En son cœur, la Vérité Impériale affirmait que l’univers était logique, et que cette connaissance vaincrait la peur et apporterait la liberté suite aux terreurs de l’Ère des Luttes. Cette affirmation allait de pair avec la négation de l’irrationnel et du superstitieux, ainsi que l’abandon de la foi en des pouvoirs et des principes allant au-delà de la connaissance.
VeriteImperiale.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Tempestus Scions et les Commissaires sont des tueurs sans remords et efficaces, mais ces guerriers ne sont pas nés ainsi. Ils sont forgés au sein des établissements de la Schola Progenium : des camps d’entraînement rudes basés sur des mondes impériaux établis de longue date. Ce sont ces installations anciennes qui sont chargées de prendre les rejetons orphelins de l’Imperium et de les transformer en soldats impitoyables.
Militarum Tempestus Commissar.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkDes milliards d’hommes travaillent pour l’Administratum, la plupart étant des Adeptes de différents grades et spécialités. Beaucoup détiennent une place héréditaire, les titres étant transmis de génération en génération. La taille de l’Administratum est telle que des départements entiers disparaissent dans un véritable océan bureaucratique pour ne réapparaître que des siècles plus tard. D’ailleurs, des divisions entières ont été créées et continuent de fonctionner d’une manière dogmatique, alors même que leur dessein originel est depuis longtemps obsolète.
ScribeAdministratum.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkOn trouve des culte d’assassins sur de nombreux mondes impériaux mais beaucoup ne jurent hélas que par Khorne, le Dieu du Sang. Les autres sont religieusement, fanatiquement dévoués au Credo de l’Empereur et Lui dédient toutes leurs victimes en paiement de ce que Lui doit l’Humanité pour le sang qu’Il versa. Un Inquisiteur sait apprécier les prouesses de ces dévots dans l’art de tuer, qui en font d’excellents exécuteurs.
Death cult assassin.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkOn trouve d’innombrables ordres dans l’Imperium qui combinent les idéaux martiaux et religieux, et tous vénèrent l’Empereur au travers de leur propre prisme et suivant leurs traditions spécifiques. Pour de tels moines guerriers, la guerre et le culte ne font qu’un. Les coteries de Croisés, dont peu suspectent l’existence en dehors de l’Inquisition, font parties de ces organisations.
Croisé.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkOpérant en avant du gros des troupes des forces armées, les unités de reconnaissance ont besoin d’un appui-feu très mobile mais efficace. Le Véhicule de Reconnaissance Salamander, équipé d’un Autocanon et d’un Bolter Lourd, remplit ce rôle en fournissant aux Gardes Impériaux la majeure partie de leur soutien en armes lourdes. Bien que les Sentinelles habituellement affectées à ces unités soient capables d’opérer sur à peu près n’importe quel terrain, elles sont légèrement blindées et ont peu de chances de survivre à un engagement prolongé. Bien que ne pouvant rivaliser avec un char d’assaut, la Salamander est rapide et donc capable de se tirer d’affaire rapidement. Il est souhaitable d’avoir un véhicule blindé comme celui-ci, c’est-à-dire un véhicule capable de s’attaquer à d’autres véhicules légers, dans la mesure où le premier contact avec l’ennemi est souvent une confrontation entre unités légères de reconnaissance antagonistes.
VéhiculeDeReconnaissanceSalamander.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLe Chasseur de Char Destroyer est une relique. Autrefois véhicule répandu dans les Compagnies Blindées de l'Astra Militarum, il est maintenant rarement vu et son nombre diminue à chaque bataille où il est déployé. La raison en est que si la coque Leman Russ du véhicule peut être produite en série, seuls quelques Mondes-Forges ont la capacité de fabriquer à la main leur arme de destruction laser ; un processus particulièrement laborieux et fastidieux, entraînant une demande dépassant largement l’offre.
ChasseurDeCharDestroyer.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLa chronologie impériale suit le système de datation de l’Administratum, Bien que certains événements puissent être absents des - ou biaisés par - les archives impériales. De toute façon, les annales des différentes planètes exposent souvent les faits de façons différentes. Une date impériale est une date "Anno Domini", exprimée selon des termes inhabituels. Le changement le plus notable concerne le suffixe "M" suivi d’un nombre. Il s’agit d’une indication du millénaire. Ainsi, une date située entre 2001 et 3000 serait estampillée M3. Le millénaire actuel est le quarante et unième, ou M41. Ce suffixe est précédé d’un point par souci de clarté. Une date typique est ainsi 0150935.M41. M41 signifie qu’il s’agit du quarante-et-unième millénaire. Les autres nombres indiquent l’année et la précision de la datation.
Calendrier.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes membres des Grandes Maisons de la Navis Nobilite, les Navigators, sont les seuls membres de l’Humanité capables de déterminer un trajet de longue distance à travers le Warp, permettant à des vaisseaux de voguer sur les vastes étendues du vide. Sans les Navigators, aucun vaisseau ne pourrait espérer passer en sécurité à travers le Warp, et le grand Imperium humain se dessécherait et mourrait. Venu d’anciennes familles faisant remonter leurs origines à l’aube de l’Imperium, les Navigators sont un genre stable de mutation humaine (dont certains disent qu’elle est le résultat d’une antique génosculpture). Ils forment des clans soudés reliés par un entrelacs de mariages, d’alliances héréditaires et de mécénats, qui emploient leur richesse et leur pouvoir pour conserver une isolation privilégiée du gros de l’Humanité. Tous les véritables Navigators ont un troisième Œil Warp qui leur permet de percevoir le flux du Warp. Bien que leur origine et la véritable nature de leurs dons soient voilés par les mythes, leur nature singulière et leur importance sans prix leur assurent privilèges et pouvoir en quantité astronomique. Aucun commerce ne peut être conduit, aucune guerre menée et aucune exploration lancée sans l’aide des Navigators.
OeilNavigator.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLa maîtrise de l’espace par l’Humanité au 41e Millénaire est ce qui la place au-dessus de toutes les autres races de la galaxie. Peu de gens peuvent traverser les étoiles aussi facilement que l’humanité avec ses millions de vaisseaux dispersés dans l’Imperium. La puissance projetée de la Marine Impériale suffit à elle seule à tenir les menaces à l’écart, à des années-lumière des citoyens industrieux. Lorsque les gros canons sont nécessaires, la Marine Impériale peut rassembler des armadas entières de navires de guerre de la taille d’une ville pour réduire l’ennemi à néant. La construction et l’entretien d’une telle panoplie de vaisseaux sont ardus, notamment en raison de la baisse du niveau technologique de l’Imperium, mais ils sont considérés comme une nécessité. Le contrôle des voyages et du commerce entre les mondes est crucial pour le fonctionnement continu de l’Imperium. Sans ses vaisseaux, l’Imperium cesserait rapidement d’exister.
Alpha Coverart - Rogue Trader.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkDepuis plus de cent siècles, le tout puissant Empereur de l’Humanité est enfermé dans une crypte de stase appelée le Trône d’Or, dans les entrailles du Palais Impérial, sur l’ancienne Terra. Des milliers d’années après Son combat contre Horus Lupercal, l’Empereur ne survit que grâce à la force de Sa volonté. Les champs de stase et les réacteurs à fusion psy du Trône d’Or préservent Son corps brisé, afin que Son esprit perdure au sein de Sa carcasse pourrissante, grâce aux secrets d’une technologie antique. Ses immenses pouvoirs psychiques irradient ainsi du Trône d’Or. Ils enveloppent et protègent l’Humanité dans une galaxie hostile, tel un fanal de lumière au milieu de ténèbres insondables.
PreviewTroneOr.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Confesseurs sont consumés par leur foi. Leurs talents oratoires peuvent déclencher une rébellion contre un seigneur hérétique, ou persuader une armée de rendre les armes et de s’en remettre à la pitié de l’Empereur (ce qui écourte le massacre !) Ils sont aussi les conseilles des colonels de la Garde Impériale et des Gouverneurs Planétaires. Parfois même, sur dispense spéciale de l’Écclésiarchie, ils mènent des guerres de religion contre les ennemis de la lumière impériale.
Confesseur.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkIl existe de nombreux types de Missionnaires, du jeune homme fervent et plein d’espoir qui répand la parole du Crédo Impérial sans réel soutient de l’Adeptus Ministorum au membre du Missionarus Galaxia sage et expérimenté. Ces individus œuvrent parmi les pionniers de l’expansion impériale, suivant les croisades sur les mondes nouveaux et repoussant toujours plus loin les frontières du saint domaine de l’Empereur.
Ascelinite missionary.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkPlus que la menace des armées de guerriers en armure noire descendant du ciel ou que celle des cultistes qui dévoient les fibres morales des sujets de l’Empereur, c’est la perspective de mutation qui terrifie les habitants de l’Imperium. Il s’agit tout simplement de la menace la plus personnelle que posent les Sombres Puissances, l’érosion de l’être au profit de l’infamie effervescente du Chaos.
Mutant.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkUne Sœur Hospitalière se déplace avec vivacité et résolution sur le champ de bataille, sa silhouette s’agenouillant calmement près des blessés pour prendre soin de leur foi. Elle travaille consciencieusement, même dans les pires conditions : sur des plaines irradiées, sur des champs de bataille fracturés, dans des marécages empoisonnés grouillant d’une faune Xenos étrange… Serrant les dents et se concentrant sur sa tâche, l’Hospitalière s’occupe de ses Sœurs alors même que les hordes d’hérétiques et les monstres extraterrestres menacent de se jeter sur elle. Elle ampute les membres au milieu d’une mare de sang, cautérise les plaies et injecte des antidotes et des cocktails chimiques.
Sœur Hospitalière.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkL’Adepta Sororitas est nécessairement tentaculaire tant par sa taille que sa structure. Ses rangs comprennent de multiples Ordres disséminés à travers la galaxie, lui permettant de faire face aux menaces à la foi partout où elles se dressent. Il est du devoir sacré des Ordres Militants d’expurger de tels dangers par une foi véhémente et la puissance destructrice d’armes sacrées. Les Ordres Militants sont les Ordres les plus connus de l’Adepta Sororitas. Leurs membres sont communément appelés Sœurs de Bataille. Vouée à atteindre la pureté d’esprit par la perfection martiale, chacune de ces guerrières se soumet à des rituels et un entraînement extrêmement rigoureux. Le nombre de Sœurs compris dans les Ordres Militant n’est rien comparé à la kyrielle de soldats alignés par l’Astra Militarum, mais l’Adepta Sororitas affiche une prouesse martiale dont peu de membres de la Garde Impériale pourraient se vanter.
OrdresMilitants.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLes Serviteurs sont des hybrides de chair et de machines produits à partir de bouillons de culture, de cadavres ou encore d’enveloppes charnelles privées de conscience. On trouve plusieurs millions de ces cyborgs dans l’Imperium et l’espace, leur rôle constituant à s’acquitter de tâches routinières sans poser de questions. Issus d’une technologie qui serait antérieure à l’Imperium lui-même et le domaine exclusif de l’Adeptus Mechanicus, les Serviteurs adoptent une infinie variété de formes, qu’il s’agisse d’œuvres d’art baroques conçues pour assouvir les besoins des nantis, d’unités de travail destinées à trimer dans les pires zones industrielles ou de monstres d’acier particulièrement agressifs qui font en quelque sorte office d’armes vivantes décérébrées. Habituellement, leurs missions sont d’une grande banalité : attendre des nobles, effectuer des opérations de maintenance, charger du fret, trier des séries de fiches sans fin ou garder un lieu précis.Les deux emblèmes de l’arsenal des Arbites sont les Cyber-Familiers de combat et de chasse connus sous le nom de Cyber-Mastiffs et de Faucons Grifferin. La plupart des Forteresses de District, quelle que soit leur taille, abritent au moins une poignée de chaque type de Cyber-Familier, tandis que les plus grands Tribunaux sont en mesure de déployer des groupes importants. Le cliquetis caractéristique des griffes métalliques ou le bourdonnement des ailerons anti-gravité peuvent glacer le cœur de ceux qui enfreignent la loi aussi sûrement que le bruit d’un fusil de chasse Arbites que l’on arme.
Serviteur.jpg


Parchemin.jpg
PreviewSymbolAquila.png
linkLoin à l’Ouest Galactique de Terra, dans le Segmentum Pacificus, se trouve le Secteur Macharien - une région grouillante de mondes industrieux, nommée en l’honneur de l’un des plus grands généraux de l’Histoire Impériale : le Seigneur Solaire Macharius. Les conquêtes du légendaire Macharius ont été si vastes que le secteur qui porte son nom ne peut contenir qu’une partie des mondes qu’il a revendiqués. Pendant plus de cinq siècles, le Secteur Macharien a été productif, mais il a beaucoup souffert des ténèbres de la Noctis Aeterna. Déchaînées à travers l’Imperium par l’ouverture de la Grande Faille, de nombreuses planètes ont été réduites à l’état de ruines pendant les Jours d’Aveuglement.
IM-Macharian-Sector.jpg