Minotaurs

De Omnis Bibliotheca
« La bête, la bête de bronze dans l’obscurité, des pas, elle ne se fatiguait jamais, elle continuait à venir ! Nous n’avions aucune chance... où que nous nous tournions, nous ne pouvions pas nous échapper, jamais nous échapper ! »
- Témoignage de Hedrith Blaine, unique survivant de Larsha Tertius, colonie minière de Jurah-17.
Les Minotaurs.
Chapitre Space Marine a la réputation brutale au sein de l’Imperium, les Minotaurs ont longtemps été la cible des soupçons et de l’animosité des autres Chapitres Space Marines. De plus, certains membres de l’Ordo Hereticus pensent qu’ils ont des liens inconnus avec les Hauts Seigneurs de Terra, ce qui est pour le moins inquiétant. Bien qu’une grande partie des archives des Minotaurs, remontant à plus d’un millénaire, puisse être vérifiée en passant au crible la myriade de rapports de guerre et d’archives de batailles de tout l’Imperium, leur histoire avant cette date n’est pas simplement perdue, mais a été délibérément occultée et scellée par des décrets contraignants que même un Inquisiteur ne peut pas facilement défaire ou contourner. L’existence d’un Chapitre Space Marine du nom de "Minotaurs", créé dans le cadre de la 21e Fondation, n’est pas contestée, mais il n’est pas certain qu’il soit identique au Chapitre portant le nom qui a participé à la suppression de l’Hérésie Macharienne dans les premières décennies du 41e Millénaire (et au même Chapitre qui jouera plus tard un rôle crucial et sanglant dans la Guerre de Badab).

Les Minotaurs de la 21e Fondation ont rapidement acquis la réputation d’une force dont la férocité et la fureur sur le champ de bataille étaient pratiquement inégalées. Sur le champ de bataille, leurs Space Marines évitaient toute forme de combat qui ne leur permettait pas de s’attaquer rapidement à leurs ennemis. Cette force armée hautement autonome, presque berserker, était connue pour sa capacité à répondre rapidement aux appels de détresse des mondes impériaux assiégés ou envahis, mais était également connue pour son refus de s’inscrire dans un plan stratégique plus large. Leur présence était souvent annoncée dans une zone de guerre par le début d’un assaut total sur la cible choisie, sans préambule ni même beaucoup de reconnaissance, se lançant sur l’ennemi sans se soucier des pertes ou des coûts. Leur fureur passée, les Minotaurs se retiraient alors aussi soudainement qu’ils arrivaient, alors que dans la même situation tactique, on pouvait s’attendre à ce qu’un Chapitre plus conventionnel consolide ses gains ou se retire en préparation d’une contre-attaque. Bien que les assauts des Minotaurs aient le plus souvent laissé un ennemi brisé et désorienté sur leur passage, les commandants impériaux et les autres Chapitres Space Marines trouvaient que les Minotaurs étaient une force trop imprévisible et peu fiable sur laquelle on pouvait compter, préférant des alliés au tempérament plus stable. Avec le temps, leur tendance à éviter de se placer sous le commandement autre que le leur et l’envoi de leur dîme génétique irrégulier au Magos Invigila, combinée aux diverses malédictions qui semblaient affliger d’autres Chapitres de leur fondation, ont suscité des soupçons beaucoup plus sombres sur la nature des Minotaurs et les secrets qu’ils pourraient cacher.

Les documents fragmentaires qui subsistent aujourd’hui montrent que la graine génétique du Chapitre est appelée "Chimérique". Aussi blasphématoire que cela puisse paraître aujourd’hui, cela peut indiquer que ses sources provenaient soit d’une provenance interdite, soit d’un mélange, d’une falsification ou d’une altération génétique quelconque lors de sa création. On sait que des expériences secrètes de ce type ont été menées sur un certain nombre de descendants de la 21e Fondation, et ces annotations montrent que les Minotaurs faisaient probablement partie de ceux qui ont été altérés d’une manière ou d’une autre. La folie d’une telle arrogance de la part des Magos Biologis de l’époque devait mener à la perte de nombreux Chapitres nés lors de la 21e Fondation, car ils ont succombé soit à des défauts psychologiques en spirale, soit, pire encore, à une monstrueuse déviation génétique, ce qui a conduit à leur dissolution ou à leur destruction au cours des millénaires suivants. Il est probable que la fureur à peine maîtrisée des Minotaurs et leur désir d’éviter ceux qu’ils auraient dû appeler leurs frères étaient le résultat d’une malédiction particulière ayant frappée leur sang, mais on ne sait toujours pas si cette damnation les a emporté où si ils ont réussi à la maîtriser. Quoi qu’il en soit, à partir du milieu de M38, les Minotaurs ont pratiquement disparu des archives de l’Imperium, leurs actes et leurs honneurs de guerre étant supprimés ou effacés par une série de décrets et de purges de données.

Lorsque les Minotaurs réapparurent pour la première fois des millénaires plus tard après l’anéantissement de l’Hérésie Macharienne, ils constituaient un Chapitre à la fois familier par sa réputation et profondément changé. Équipés selon les normes les plus élevées auxquelles un Chapitre Space Marine pouvait aspirer, ils combattaient en tant que force intégrée et très flexible. Ils étaient basés sur une puissante flotte composée de plus d’une douzaine de Croiseurs d’Attaque. Ils combattaient d’une manière néanmoins plus réfléchie et plus contrôlée que ce que l’on pouvait entendre d’après ses anciens contes de l’Imperium. Ils déployaient d’abord une avant-garde pour immobiliser leurs ennemis au combat, puis utilisaient des unités rapides pour les encercler afin de s’assurer qu’il n’y avait pas d’échappatoire avant d’écraser l’ennemi avec toute la puissance de feu possible de l’arsenal du Chapitre.

Toujours très autonomes, les Minotaurs allaient où ils voulaient. Mais ils semblaient bien plus satisfaits d’opérer au sein de la structure et du commandement de la machine de guerre impériale que ne le laissait supposer l’histoire lointaine du Chapitre, tant pendant l’Hérésie Macharienne qu’à plusieurs autres occasions. Ils répondaient rapidement et sans poser de questions aux appels aux armes des Hauts Seigneurs, et ce même lorsque ces appels visaient à fustiger, appréhender ou même détruire des Space Marines autrefois loyaux et qui ont été déclarés renégats ou qui ont fait l’objet de suspicions de transgressions. Cela a conduit à la chute de la réputation du Chapitre, et en particulier les Ultramarines et leurs successeurs sont connus pour leur grande colère envers les Minotaurs, refusant de se battre à leurs côtés après la quasi-extermination par les Minotaurs du Chapitre des Inceptors à Euxcine.

Depuis son retour au premier plan, certains chercheurs du Munitorum Collegia, qui ont étudié les actions du Chapitre, ont constaté des divergences entre le Chapitre des Minotaurs du présent et celui du passé, tant en terme de structure et de comportement, qu’en matière d’héraldiques. Toute conclusion à cet égard reste cependant largement spéculative, tout comme la question des gènes du Chapitre, dont les dîmes ont été enregistrées mais restent classées au plus haut niveau. Certains commandants impériaux qui ont été en contact étroit avec le Chapitre depuis sa réémergence ont déclaré qu’ils les considéraient comme des guerriers malveillants, loin de l’honneur et de la droiture, et que les Astartes du Chapitre étaient des individus ayant une aura de méchanceté et de malveillance qui engendrait la peur et l’appréhension, sauf dans les cœurs les plus solides. D’autres sont allés plus loin en faisant allusion à la folie des Minotaurs, et décrivent les défenses et les précautions de sécurité, prises à l’époque, même face à des alliés supposés, comme obsessionnelles, à la limite du paranoïaque. Compte tenu de leurs nombreux ennemis, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’ordre de bataille de l’Imperium, cela n’est peut-être pas surprenant.

En tant que Chapitre, les Minotaurs semblent avoir peu de respect pour quiconque ou quoi que ce soit, à l’exception de l’Empereur-Dieu et des Hauts Seigneurs à qui ils ont fait preuve d’une loyauté fanatique et inconditionnelle, mais portant une haine abondante pour tout le reste. Dans leurs relations avec les commandants impériaux et les autres Chapitres Space Marines, ils n’ont montré aucun amour pour la civilité ou la déférence, mais ont fait preuve d’un certain plaisir à tester leurs compétences contre des ennemis dignes d’eux, et peut-être considèrent-ils leurs compagnons Astartes comme particulièrement dignes de leurs intérêts. Ce fut certainement le cas lors d’un incident bien connu avant le quatorzième siège d’Antigonis, lorsqu’un Capitaine des Minotaurs provoqua délibérément un duel personnel entre lui et un autre Capitaine du Chapitre Genesis en insultant le nom de Marneus Calgar et ceux qui l’avaient "servilement flatté". Les relations entre les deux Chapitres se sont rapidement détériorées et l’affrontement sanglant entre eux n’a été évité que par l’arrivée d’une nouvelle vague d’assaut des Orks de l’Empire Octarian et la reprise de lourds combats sur le front. Étant donné l’apparente prédilection des Minotaurs pour se mesurer à leurs frères Space Marines, il n’était peut-être pas surprenant que les Minotaurs apparaissent pendant la Guerre de Badab en réponse à la demande d’aide du Légat Inquisiteur Frain. Les Astral Claws et les autres Chapitres Sécessionnistes étaient certainement des ennemis dignes d’intérêt, et bien que les victoires des Minotaurs durant le conflit, notamment leur grande victoire contre les Lamenters à Optera, aient été extrêmement importantes pour l’issue de la Guerre de Badab, ces triomphes n’ont pas beaucoup contribué à la réputation inquiétante du Chapitre.[1]

Organisation et tactique[modifier]

Symbole des Minotaurs.
En terme d’organisation générale, les Minotaurs se conforment à la fois aux schémas structurels et d’escouade du Codex Astartes, mais au niveau tactique, ils diffèrent sensiblement dans leur approche générale de la guerre. Le Chapitre préfère opérer dans son ensemble ou, du moins, dans le moins de divisions possibles de ses forces sur un théâtre de guerre donné, en concentrant et en maximisant ainsi son pouvoir de destruction. C’est une stratégie qui a permis aux Minotaurs d’exceller dans le domaine du siège et dans le combat contre des adversaires monstrueux, qu’ils peuvent écraser par le simple poids du nombre si nécessaire.

Contrairement à la plupart des Chapitres Space Marines, certaines des tactiques clés des Minotaurs dépendent en partie de l’utilisation d’une attrition supérieure dans une zone d’engagement restreinte, et les commandants des Chapitres sont peut-être moins conscients du sort de leurs Frères de Bataille individuels que certains, tant que la victoire est acquise. Outre leur volonté de sacrifier leur propre chair et leur sang pour assurer la réalisation de leurs objectifs de combat, les Minotaurs sont aidés dans leur schéma de combat par deux facteurs importants. Le premier est leur excellent approvisionnement en armes lourdes et en machines de guerre et le second, et peut-être le plus important, est l’afflux très rapide de nouveaux Frères de Bataille pour remplacer les pertes en cours. L’origine exacte de leur matériel de guerre n’a pas été confirmée, mais on a observé qu’ils utilisaient des stocks importants de chars et de blindages lourds, ce qui permet aux compagnies de combat du Chapitre d’utiliser largement les Vindicators et les Predators comme véhicules de soutien tactique, tandis que les Minotaurs ont démontré qu’ils disposent d’un accès généralisé à de vastes quantités d’Armures MkVIII modifiées et avancées de provenance inconnue, ainsi qu’à une grande diversité d’armes et d’armements, y compris des lames énergétiques de la plus haute facture et de rares Armes à plasma de modèle Ryza de pointe. Une autre indication de la supériorité de leur arsenal peut être tirée en observant leur utilisation courante du grand nombre de leurs vétérans de la 1ère Compagnie en tant que Terminators au combat, avec là encore un large accès à des modèles d’équipements plus rares tels que les modèles d’Armures Tactique Dreadnought Tartaros et Arkonak, et d’autres équipements rarement trouvés en dehors des mains des Chapitres honorés de la Première Fondation, tels que des escadrons complets de vaisseaux de combat Storm Eagle et d’anciens chars d’assaut de modèle Spartan.[2][3]

Les rapports inquisitoriaux menés sur les Minotaurs après leur rôle dans la défense d’Antigonis ont indiqué que la vitesse de transition entre néophyte, scout et initié du Chapitre était brève comparée à celle de nombreux autres Chapitres. Cela s’explique par les preuves de l’utilisation de niveaux extrêmement élevés de psycho-endoctrinement programmé et de chirurgie neurocérébrale par le Chapitre. Ce programme a accéléré la progression des recrues et a été poursuivi pendant le déploiement sous forme de traitements continus pour renforcer le conditionnement mental administré par les Apothicaires du Chapitre. Ces techniques, bien qu’elles ne soient pas intrinsèquement hérétiques ou interdites à ce niveau d’utilisation élevé, sont profondément plus invasives et comportent un plus grand risque de dommages physiques et mentaux pour le sujet que celles normalement pratiquées par la plupart des Chapitres Space Marines. Pour ces raisons, si ce n’est pour d’autres, ces techniques sont rarement utilisées car la plupart des Chapitres considèrent que l’entraînement et l’érudition sur le champ de bataille de leurs recrues sont d’une importance religieuse proche de leur place au service du Chapitre et qu’ils jouent un rôle clé dans le renforcement de l’âme du guerrier.[4]

Flotte[modifier]

Daedelos Krata[modifier]

Le vaisseau amiral des Minotaurs, faisant également office de Forteresse-Monastère, est un transporteur d’assaut lourd gigantesque, colossal si bien que seule Phalanx est plus énorme encore, mais d’apparence bien moins élégante, plus rugueuse et plus crasseuse. Ses flancs sont de bronze poli marqué de larges bandes noires et rouges, ses moteurs vomissent des flammes aux reflets dorés et son profil disgracieux est défiguré par de titanesques emplacements d’armes dont l’ensemble ne témoigne d’aucun sens esthétique. Sa silhouette n’est pensée que pour la guerre, et respire une agressivité brute.

La forteresse était vouée au massacre, et datait d’une époque où l’espèce humaine s’était démarquée par son talent pour le meurtre. Lorsque le vaisseau apparaît, il est possible de croire que son énorme proue est réellement maculée de sang, avant de se rendre compte qu’elle est constituée de plus d’assemblages de canons, d’engins de mort et de potentiel destructeur permettant au vaisseau de libérer à lui seul des barrages orbitaux cataclysmique. Il possède également des torpilles d’abordage et un canon de bombardement. Tout dans ce vaisseau transpire la menace, et ce, jusqu’à sa façon de se mouvoir avec une morgue brutale témoignant d’un caractère belliqueux à l’extrême.[5]

À l’intérieur du Daedelos Krata se trouve un téléportarium ayant la capacité de téléporter au minimum 31 Terminators et 2 Dreadnoughts en une fois, tel que cela fut fait lors de la Bataille du Vide d’Amarah ou, afin d’arriver suffisamment proche pour lancer les Torpilles d’Abordage et l’assaut téléporté sur le Vaisseau-Tombe Nécron Dead Hand, il a été adopté avec le reste de la flotte des Minotaurs une formation ayant l’apparence d’une tête de taureau, le Daedelos Krata formant le crâne protecteur, trois Barges de Bataille la mâchoire, et huit Croiseurs d’Attaque les cornes.

Un cadre de Dreadnoughts Contemptor est assigné en permanence en tant que Gardien du Daedelos Krata. Au centre des chambres labyrinthiques du Daedelos Krata, se trouve un trône d’airain sur lequel, lorsqu’il n’est pas au combat, siège Asterion Moloc, entouré de flux de données, de Serviteurs de compilation et de rapports de pertes, mesurant les gouttes de sang versées en quête des objectifs stratégiques de son Chapitre.[6]

Daughter of Tempests[modifier]

Cette Barge de Bataille fut autrefois la fierté de la flotte du Chapitre des Lamenters avant d’être prise comme butin de guerre par les Minotaurs à la suite des événements de la Guerre de Badab.

Le Daughter of Tempests a été détruit lors de la Bataille d’Amarah, lorsque son blindage se désintégra sous le feu croisé des vaisseaux Nécrons.[7]

Fedelitas Lambda[modifier]

Barge de Bataille ayant pris part à la Bataille du Vide d’Amarah, le Fedelitas Lambda essuya le feu du vaisseau amiral Nécron, Dead Hand, ce qui brisa sa coque bâbord et envoya un trio de Croiseurs d’Attaque dans le feu de l’oubli. Ce n’est que plus tard au cours de l’affrontement que la coque brûlante de la Barge de Bataille des Minotaurs émergea de derrière le Dead Hand, son ultime geste étant d’éperonner le vaisseau Nécron et ce faisant, lui causa suffisamment de dégâts pour contraindre le vaisseau colossal à battre en retraite, la Flotte Nécron ainsi privée de leur vaisseau amiral finit par se désengager.[8]

Stymphalos[modifier]

Le Croiseur d’Attaque Stymphalos opéra pendant la Bataille du Vide d’Amarah, participant à la confrontation catastrophique avec la flotte Nécron. Son équipage menant des actions de repoussement répétées contre les unités de "chasseurs" Nécron qui se matérialisaient à bord du croiseur pendant les combats à bout portant. Le Stymphalos est l’un des vaisseaux Minotaurs le moins endommagé qui subsiste. Il a été utilisé comme transporteur pour une force de combat élargie, composée de membres d’autres vaisseaux endommagés et détruits, et fut le fer de lance de la contre-attaque contre les forces d’invasion sur Amarah Prime.[9]

Armurerie des Minotaurs[modifier]

Les origines du Chapitre des Minotaurs sont entourées de mystère, car la formation en général de l’Imperium aujourd’hui ne semble pas avoir de ressemblance avec les récits de son passé. Autrefois, on pensait que le Chapitre appartenait à la 21e Fondation, dite "maudite", et qu’il était un paria dans les rangs de l’Adeptus Astartes. Les descriptions des Minotaurs d’autrefois décrivent une force de berserkers qui faisait la guerre avec un acharnement sauvage et évitait tout contact avec les autres forces militaires. Les Minotaurs d’aujourd’hui ont soit maîtrisé leur ancienne malédiction, soit ils sont un tout autre corps de guerriers, partageant simplement le même nom et une héraldique similaire. La vérité ne sera peut-être jamais connue, même au plus haut niveau, car toutes les données relatives aux origines des Minotaurs et à l’état actuel de leurs dîmes sur les gènes sont scellées par la plus haute autorité possible. Le Chapitre est très actif dans la poursuite des guerres de l’Empereur, apparemment déployé selon les déclarations au plus haut niveau du Senatorum Imperialis et répondant rarement, voire jamais, aux appels à la guerre d’une quelconque autre autorité. De nombreuses opérations dans lesquelles les Minotaurs ont été engagés sont remarquables dans la mesure où elles sont menées contre d’autres forces de Space Marines, souvent des renégats ou des éléments isolés au sein d’un Chapitre par ailleurs loyal qui refuse de supprimer les siens. Il semble que les Minotaurs entreprennent de telles missions avec délectation, peut-être en se testant contre l’ennemi le plus puissant qu’ils puissent trouver : d’autres Space Marines. De plus, à l’occasion des rares fois où le Chapitre a servi aux côtés de ses frères de l’Adeptus Astartes, les Minotaurs ont fait preuve d’un tel mépris que de nombreuses récriminations se sont ensuivies, allant jusqu’à des duels et autres hostilités de bas niveau. Il est souvent rapporté que les Minotaurs méprisent tous les autres sujets de l’Imperium et qu’ils dégagent une intensité maligne qui fait que même le général le plus audacieux craint de les approcher.[10]

Le Chapitre des Minotaurs dispose d’un arsenal important, à la fois en quantité et en variété d’équipements, d’armes et de machines de guerre. Cette importance et cette diversité sont censées provenir de leur relation étroite avec les autorités des Hauts Seigneurs, qui leur donne accès à la production des nombreuses forges du Système Sol, et de leur réputation de punisseurs et de destructeurs d’autres Chapitres Space Marines qui sont devenus des rebelles ou ont été déclarés renégats.

Ce dernier point leur a permis de dépouiller les armureries de leurs victimes et d’ajouter à leur force le matériel et les armes de l’ennemi vaincu.

L’arsenal des Minotaurs et la panoplie de machines de guerre furent mis à rude épreuve lors de l’attaque Nécron sur le secteur Orpheus. La technologie antique des Nécrons s’est avérée à maintes reprises supérieure aux meilleures armes de l’Imperium, infligeant de lourdes pertes au Chapitre pendant la Chute d’Orpheus, à tous les niveaux. Seul l’esprit guerrier et implacable de leur Chapitre, ainsi que leur habileté au combat, leur permit de tenir tête à leurs ennemis sans vie et de triompher dans de nombreuses batailles, mais jamais sans grand sacrifice.

Le Chapitre des Minotaurs de l’Adeptus Astartes a une réputation, à côté de celle qu’il entretient pour son caractère impitoyable et destructeur, pour la qualité et la capacité de ses arsenaux, ce facteur est le plus évident dans le grand nombre et la diversité des cadres de Dreadnoughts qu’il a en service actif. En plus des types et des modèles les plus courants que l’on trouve dans les Chapitres Space Marine au 41e Millénaire, les Minotaurs conservent de nombreux modèles qui n’existent qu’en tant que raretés extrêmes dans de nombreux autres arsenaux des autres Chapitres, comme par exemple le modèle Contemptor. Autrefois courant dans les temps anciens de la Grande Croisade, le Contemptor et ses variantes étaient sans doute l’apothéose de la conception des Dreadnoughts Space Marines. Ils comportaient de nombreux systèmes et technologies en commun avec les redoutables Automates de Bataille de la Legio Cybernetica, aujourd’hui disparue, notamment des systèmes compacts de réacteurs automatiques et de boucliers dont les techniques de construction ont été perdues depuis longtemps.

Pour le Chapitre des Minotaurs, le fait de pouvoir mettre en œuvre au moins dix machines de guerre de ce type dans un conflit tel qu’observé pendant la guerre d’Orpheus est, pour le moins, remarquable.[11]

Les Minotaurs furent dotés de la technologie Primaris très rapidement après sa mise en place, renforçant, s’il le fallait, les liens étroits qu’ils entretiennent avec les plus hautes instances impériales.[12]

Minotaurs Notables[modifier]

Asterion Moloc[modifier]

Maître de Chapitre des Minotaurs, Asterion Moloc est devenu une sombre légende, connu pour sa brutalité et son impitoyabilité par ses pairs au sein des Space Marines. Vétéran d’une centaine de batailles où il fut blessé à de nombreuses reprises, son corps a été lourdement reconstruit avec des améliorations cybernétiques et s’est fait remarqué pour ses actions dans une vingtaine de zones de guerre au cours du 41e Millénaire, en tant que synonyme de massacre et de destruction perpétrés au nom de l’Empereur.

Chose étrange, il serait mort de nombreuses fois avant de réapparaitre plus tard. Ce fait, ajouté à l’insularité du Chapitre des Minotaurs et au très haut niveau de reconstruction cybernétique que leur maître a connu, a conduit certains observateurs à supposer de façon plutôt extrême qu’Asterion Moloc n’est pas un Space Marine unique, mais plusieurs au fil des siècles, chacun héritant non seulement d’un nom et d’une panoplie mais aussi d’une personnalité et de souvenirs engrammés.

Qui sait…[13]

Sergent Vétéran Thoul[modifier]

Désigné pour diriger le contingent de Minotaurs (composé de cinq escouades avec le soutien de Storm Eagle et de Techmarines) attaché à la force d’interdiction de l’Ordo Xenos à Thamyris, Thoul s’est révélé être un commandant particulièrement sauvage et agressif, lorsqu’il opérait sous sa propre autorité indépendante, en attaquant les tombes de Nécron qui s’éveillaient. Bien que la force d’interdiction ait finalement été repoussée hors du monde maudit, grâce à une série de raids très destructeurs menés par les Minotaurs, les Équipes d’Extermination de la Deathwatch et les Forces de Frappe de sapeur de combat de la Death Korps, un certain nombre de structures et de complexes funéraires de Nécron ont été sabotés avec succès et gravement endommagés, les privant ainsi de la possibilité de s’opposer à leur adversaire.[14]

Sergent Astrophane[modifier]

L’escouade Astrophane, ainsi que d’autres éléments de la 3e Compagnie de Combat des Minotaurs, étaient stationnées sur le Croiseur d’Attaque Stymphalos pendant la Bataille du Vide d’Amarah, l’escouade Astrophane a repoussé sans relâche les matérialisation Nécron à bord du croiseur pendant l’ensemble de la bataille. Le Sergent Astrophane lui-même a assuré la défense de la passerelle de commandement au cours d’une attaque. Il participa à la contre-attaque sur Amarah Prime. Au cours du dernier assaut, le Sergent Astrophane s’est sacrifié lors de l’assaut orbital contre le complexe tombeau-citadelle appelé Abhorrence-5.[15]

Frère Merakus[modifier]

L’escadron Jurakles était l’une des trois Escouades Devastators de la Compagnie de Réserve des Minotaurs déployés dans le cadre du groupe d’opération sur Amarah Prime, sous le commandement général du Chapelain Ivanus Enkomi. Équipés pour la guerre urbaine lourde, ces Escouades Devastators se sont révélés inestimables dans les opérations de combat sur la planète. L’escouade Jurakles lui-même, aux côtés des forces de la Garde Impériale, a combattu sans relâche pendant onze jours après l’invasion de Nécron, tenant les restes d’un bastion fortifié de l’enceinte de l’Adeptus Arbites bien qu’encerclé et coupé. Lorsque les escouades de chasseurs-tueurs Storm Eagle du Chapitre des Minotaurs sauvèrent frère Merakus le douzième jour, lui seul resta en état de combattre, le reste des défenseurs ayant été soit tué, soit grièvement blessé. En reconnaissance de sa bonne tenue du bastion, Merakus reçut la citation Omega-Mortis et fut promu Sergent, continuant à servir pendant le reste de la bataille aux commandes d’une escouade formé d’autres Minotaurs survivants.[16]

Hecaton Palaemon[modifier]

Ce Dreadnought faisait partie du cadre Dreadnoughts basé en permanence sur le Daedelos Krata, le vaisseau amiral du Chapitre des Minotaurs. Hecaton Palaemon a été envoyé par Torpille d’Abordage sur le flanc du Vaisseau-Tombe Nécron Dead Hand au cours de l’assaut désespéré des Minotaurs pendant la bataille du vide d’Amarah. Le sort final du Dreadnought reste inconnu.[17]

Hecaton Morbus[modifier]

Ce Dreadnought du Chapitre des Minotaurs dont les actions ont joué un rôle majeur dans la Bataille d’Amarah et qui a été, aux côtés du gros des blindés terrestres et de la Compagnie de Réserve tactique du Chapitre, déployé à la surface d’Amarah Prime peu avant l’invasion des Nécrons. Le Dreadnought a combattu presque continuellement pendant les trois semaines de combat intensif et soutenu qui ont précédé le retrait de son Chapitre de la surface de la planète à la suite de la bataille solaire décisive d’Amarahan, un conflit dans lequel les Minotaurs ont joué un rôle clé et subi de terribles pertes. Pendant l’invasion d’Amarah Prime, c’est Hecaton Morbus, aux côtés de plusieurs escouades de Space Marines Minotaurs, qui a réussi à stopper la déroute des forces impériales à la Ruche de Callowsheen et qui y a causé la destruction de plusieurs marcheurs Nécons, les Rôdeurs du Triarcat, à bout portant.[18]

Hecaton Aiakos[modifier]

Gardien du Daedelos Krata, la terreur du bifrost, Dreadnought du Chapitre des Minotaurs. Tout comme le Chapitre des Minotaurs, l’histoire et peut-être même le vrai nom de l’être enseveli dans le châssis de Dreadnought Contemptor connu sous le nom d’Hecaton Aiakos est enveloppé de mystère. Ce que l’on sait, c’est que le Dreadnought a servi au premier plan d’une douzaine de campagnes majeures du Chapitre au cours des derniers siècles, ayant été identifié par son héraldique distinctive à la Bataille d’Optera lors de l’attaque d’abordage du Croiseur d’Attaque Mater Suspiria du Chapitre des Lamenters, la défense des Portes Noires de la Ruche Vitria contre le Culte Genestealer des Profondeurs du Rêve et, dans cette dernière bataille, Aiakos gagna en notoriété bien au-delà de son Chapitre lorsqu’un détachement d’infanterie de Huscarl du Bifrost, sous le commandement du Sergent Augustin du Chapitre Space Marines de la Viper Legion, tira par erreur sur le dreadnought des Minotaurs, endommagé par la bataille et couvert de sang. Ainsi provoqué, Aiakos se déchaîna à travers les lignes impériales, tuant trente-sept Huscarls et Augustin lui-même dans sa fureur, et éventra un Char Leman Russ venu en renfort et qui avait tenté de l’arrêter, avant d’obéir à un ordre vox de contre-attaque émis depuis l’orbite par son Maître de Chapitre afin de le contenir.

Malgré sa puissance et son expérience sur le champ de bataille, comme pour beaucoup de Dreadnoughts qui opèrent dans les rangs du Chapitre des Minotaurs, les étrangers ont remarqué qu’Aiakos est traité sans le respect dû envers les Dreadnoughts par les autres Chapitres Space Marines, comme ils le font avec les guerriers tombés au combat au cours des siècles passés. Au contraire, son Chapitre lui témoigne une froide indifférence, ce qui a conduit certains observateurs à noter et à remettre en question le titre que lui et d’autres utilisent dans le Chapitre. "Hécaton" est un mot ancien d’origine terrane qui peut signifier "géant" ou "légion" mais qui peut aussi signifier, selon certaines sources, "un monstre asservi". Quelles que soient les implications de ces suppositions, le corps de bronze meurtri et cramoisi par la Bataille d’Aiakos, lorsqu’il n’est pas à pied d’œuvre pour la guerre, veille sans sommeil comme l’un des gardiens des portes du Daedelos Krata, le vaste vaisseau amiral des Minotaurs, et comme agent de la froide volonté de son maître.[19]

Vigilator-Sergeant Hamath Kraatos[modifier]

Hamath Kraatos est le commandant en second de la 9e Compagnie de Réserve Devastator des Minotaurs. Sa progression dans les rangs des Minotaurs a été rapide, ce qui est contraire aux normes de nombreux Chapitres Space Marines. Il a réussi cette ascension en démontrant ses capacités de guerrier, et grâce à une maîtrise phénoménale des armes balistiques de toutes sortes, se montrant impitoyable et calculateur en tant que leader, avec un tempérament meurtrier. Ses compétences et ses états de service au combat ont été récompensés par un commandement précoce et par l’accès à l’arsenal avancé du Chapitre.

Ivanus Enkomi, Fléau de la Haine, La Voix du Chapitre, Réclusiarque des Minotaurs.
Lorsque le Chapitre des Minotaurs fut entraîné pour la première fois dans la guerre Orpheus, Kraatos se distingua en premier, non pas contre la grande menace Nécron, mais contre les corsaires Xenos chassés de leurs repaires par l’implacable avancée de la horde de machines qui arrivait. À la tête d’une demi-Compagnie chargée de tenir le poste de ravitaillement d’Attedum, Kraatos utilisa comme appât les travailleurs et les serviteurs humains de l’avant-poste, en les rassemblant dans la zone centrale de la raffinerie. Attirés par la tentation de la chair, du sang et des âmes, les corsaires Drukharis se précipitèrent dans ce qui semblait être un refuge mal défendu, avec l’intention de faire des prisonniers plutôt que de les massacrer, et leur sort fut scellé. Alors que la faim noire des extraterrestres prenait le dessus sur leur prudence, les Minotaurs de Kraatos se levèrent de leurs positions de dissimulation et surprirent les Xenos dans une série de tirs croisés et d’enfilades préétablies, déchiquetant d’abord leurs transports blindés légers et les piégeant au cœur de la raffinerie. Au cours de la bataille de trois heures qui suivit, plus de deux cents Cabalites furent tués. C’est en hommage à l’efficacité et à l’habileté de Kraatos et de ses Minotaurs que les pertes civiles se sont avérées bien moins importantes que prévu, avec seulement six civils sur dix tués.[20]

Chapelain Ivanus Enkomi[modifier]

Le maigre Ivanus Enkomi, Chapelain Réclusiarque des Minotaurs, était les yeux et la voix de son Chapitre aux conseils de guerre loyalistes pendant le conflit de Badab. Bien que les Minotaurs aient joué un rôle clé dans la guerre, ils sont restés largement distants de leurs alliés comme le fait habituellement le Chapitre, laissant leur réputation sanglante et leurs victoires brutales parler en leur faveur. Enkomi a été jugé par beaucoup comme un paradoxe, à la fois observateur averti dont le regard sévère ne laissait rien échapper et dont le visage carmin, tatoué et les yeux rouges évoquaient une origine située dans un monde sauvage lointain et ravagé, mais dont la voix, bien que rarement employée, trahissait une intelligence extraordinaire et une capacité d’éloquence fougueuse qui rivalisaient en puissance et en habileté avec les plus grands démagogues de l’Ecclésiarchie.

Le Chapelain Enkomi est également un habile commandant tactique, comme il sied à l’un de ses grades et titres, qui dirigeait ses forces du devant de la mêlée, les exhortant à des degrés toujours plus élevés de haine et de destruction contre les ennemis de l’Empereur-Dieu. Outre son rôle d’émissaire entre son Chapitre et le haut commandement loyaliste, le chapelain Enkomi a été au premier plan des attaques des Minotaurs dans plusieurs batailles clés de la guerre de Badab. Il a notamment mené une attaque victorieuse d’abordage contre le Croiseur d’Attaque des Lamenters, le Dawn Reaper, lors de la cataclysmique Bataille d’Optera, et a commandé les forces de son Chapitre lors de l’attaque de Shaprias dans le Maelström qui a déjoué les sombres machinations du Tyran sur ce monde et a révélé l’étendue des péchés et des blasphèmes des Astral Claws.[21][22]

Le vaisseau de combat Storm Eagle du nom de Fortuna Mori a été affecté en permanence au service d’Ivanus Enkomi et, conformément au rang et au rôle de ce Chapelain, le Storm Eagle est doté d’une héraldique sable et d’une interprétation des Saintes Écritures impériales.[23]

Honneurs de Batailles Sélectionnés[modifier]

La Répression de l'Hérésie Macharienne et de l'Incident d'Euxcine [053-077.M41][modifier]

Après la mort du Seigneur Stellaire Macharius, les vastes domaines qu’il avait conquis pour l’Imperium tombèrent dans la guerre civile et l’anarchie, et avec les Chapitres Space Marines qui tiraient maintenant l’épée l’un contre l’autre dans la discorde et la colère, les Hauts Seigneurs furent contraints d’agir de manière décisive. Ils le firent en faisant appel à plusieurs vagues de nouveaux Chapitres Space Marines pour mettre fin au conflit civil en exterminant les forces hérétiques et en ramenant l’ordre dans la région. L’un de ces Chapitres agissant sous l’ordre des Hauts Seigneurs était celui des Minotaurs, alors un Chapitre pratiquement invisible depuis des millénaires.

Basé sur une flotte et fonctionnant avec un équipement complet et une force maximale, les Minotaurs ont combattu en force cohésive qui a frappé comme une série de coups de hache brutaux aux sources du schisme et du désordre, se taillant rapidement une réputation sanglante en exécutant les ordres des Hauts Seigneurs sans poser de questions et sans la moindre hésitation. Pendant la répression, ce sont les Minotaurs qui ont formé le fer de lance du groupe de combat qui a fait voler en éclats le petit empire du colonel hors-la-loi Lyrias du 11e Corps Blindé de Kandou, les Land Raiders de leur Chapitre ayant fait exploser les célèbres chars de l’élite Kandusine "Immortels" dans les plaines de glace de Cyros Prime. Ils ont également exécuté les ordres d’Exterminatus sur le Monde-Ruche de Duval et les Royaumes Épée de l’Amas Hope.

Sur la planète océanique Nereus, ils ont traqué et anéanti les restes de la quatrième Compagnie du Chapitre des Imperial Paladins dans les labyrinthes caverneux des villes souterraines, empoisonnant les mers de cet Agri-Monde autrefois vital.

Cependant, le geste qui valu aux Minotaurs le plus d’infamie durant l’Hérésie Macharienne a été de loin la quasi-destruction de deux Chapitres de Space Marines qui s’étaient retrouvés en conflit. Ces Chapitres étaient les Doom Warriors et les Inceptors. Anciennement alliés durant la Croisade Macharienne, ils en étaient venus aux mains pour une question d’honneur et étaient impliqués dans un conflit de longue durée qui se prolongeait, mené selon des règles d’engagement prédéterminées dans le système d’Euxcine. Comme les deux Chapitres refusaient de mettre fin à leur combat et de contribuer à la pacification du secteur, les Minotaurs furent envoyés pour les séparer et mettre un terme au conflit. Ne se souciant pas des causes ou des intérêts des deux Chapitres, les Minotaurs attaquèrent en force, prenant les combattants au dépourvu et décimant les deux Chapitres avec leur attaque initiale. Surpassés et brisés, les Doom Warriors ont fui le système presque immédiatement dans une retraite à peine organisée, cependant avec la plupart de leurs vaisseaux de guerre détruits ou capturés en orbite, les Inceptors se sont retrouvés piégés sur Euxcine face à la colère des Minotaurs.

L’honorable Chapitre de la seconde Fondation a été systématiquement et implacablement encerclé et lentement démantelé petit à petit, jusqu’à ce que les derniers Space Marines Inceptors soient contraints à une humiliante reddition. Moins de cent Frères de Bataille Inceptors survécurent à l’Incident d’Euxcine, tandis que les Minotaurs dépouillèrent les morts de nombreuses reliques pour leur propre arsenal et prirent le vaisseau amiral du Chapitre dévasté, un transport d’assaut de l’époque de la Grande Croisade qui avait servi aux Inceptors depuis leur fondation, comme butin de guerre. Le fait qu’un Chapitre aussi ancien et vénéré et proche descendant des Ultramarines ait pu être presque anéanti de cette manière, et avec l’accord tacite des Hauts Seigneurs, a provoqué une onde de choc à de nombreux autres Chapitres Space Marines qui en ont entendu parler. Les Minotaurs furent fustigés à travers Ultramar pour leurs atrocités et il leur fut interdit d’entrer dans ses limites. D’autres membres de la lignée de Guilliman ont depuis juré de se venger du Chapitre si l’occasion se présentait et si l’honneur leur permettait de le mener à bien.[24]

Le Siège de Casaubon, la Défense d'Hermetica [760.M41][modifier]

Honorable Seigneur,

Je crains que mes enquêtes secrètes sur le chapitre des Minotaurs après leur implication dans la récente action à Hermetica n’aient abouti à une véritable impasse - le meurtre de mon agent Salco de mains inconnues alors qu’il tentait de récupérer des archives de bataille scellées de la citadelle des scribes.

Comme vous le savez, mes enquêtes officielles ont été bloquées par le commandant impérial local suffisamment longtemps pour que les vaisseaux du chapitre puissent quitter l’orbite.

De sa sagacité, le gouverneur n’a fait que constater qu’il avait peur - plus peur de celui qui lui avait ordonné de retarder mes actions que de ma Rosette Inquisitoriale : une perspective pour le moins inquiétante.

Cela ne nous laisse pour l’instant que la confirmation que les rapports des enquêtes antérieures de l’Inquisition et du Ministorum sur les Minotaurs ont été bloqués ou détournés au plus haut niveau - si des preuves supplémentaires étaient nécessaires. Compte tenu de la mort de Salco, j’ai jugé que la piste s’est refroidie ici et que je ne suis peut-être plus en sécurité. J’ai également remis une copie de mon rapport à un courrier secondaire en cas de nouvel "incident" et je reste votre ancien camarade.

D.

//Données cryptées, récupérées dans l’épave du Vaisseau Marchand /Pride of Jove/ 023.769.M41//[25]

Capitale du secteur Chonma dans le Segmentum Solar, le Monde-Ruche vital d’Hermetica a subi l’assaut massif d’une vaste horde de mutants se comptant par millions, menée par les armées de l’Apôtre Noir des Word Bearers, Leyak le Dévoreur, en 659.M41. L’attaque du Chaos est arrivée d’une faille Warp qui s’est ouverte en bordure du système et a été amenée à bord d’un Space Hulk colossal nommé Nightmare Paradox. Bien qu’Hermetica ait été bien protégé, en raison de la soudaineté et de l’ampleur de l’attaque du Chaos, les défenses extérieures du système furent bientôt dépassées, et les Ruches transcontinentales d’Hermetica elles-mêmes devinrent rapidement des champs de bataille sur lesquels ses défenseurs assiégés luttaient désespérément contre la marée d’horreurs damnées qui les assaillait. Le Chapitre des Minotaurs fut la première force extérieure à répondre aux appels à l’aide d’Hermetica. Utilisant la puissance de feu de leur flotte pour se couvrir, ils isolèrent les envahisseurs de leur force orbite et contre-attaquèrent rapidement le principal point d’ancrage du Chaos sur la planète, à la Ruche Casaubon, centrée sur la Basilique de Saint Lehsor l’Anchorite. L’assaut des Minotaurs fut dévastateur et aveugle, et après un bombardement intensif de leurs zones de débarquement, ils se sont enfoncés dans les places et les temples du quartier de la cathédrale sans se soucier du coût en attaquant des colonnes de blindage lourd. L’avance des Minotaurs fut implacable, détruisant tous les points forts qu’ils rencontraient et repoussant l’ennemi devant eux, ainsi que les milliers de civils pris au piège qui fuyaient le carnage mais qui n’avaient nulle part où se réfugier.

Rapidement, le complexe de la cathédrale fut encerclé et bombardé : sa spire haute d’un kilomètre s’effondra sous les tirs croisés des turbo-lasers des Thunderhawks des Minotaurs. Dans cette tempête de débris et de cendres, les Terminators et les Escouades d’Assaut du Chapitre ont attaqué pour anéantir tous les survivants, menés par leur Maître de Chapitre Asterion Moloc en première ligne de l’attaque. Se frayant un chemin dans les profondeurs des voûtes de la basilique, c’est Asterion Moloc qui a massacré le garde du corps de Leyak, un Possédé, et a porté un coup mortel à leur maître. Mais avant que le coup fatal ne puisse être infligé à l’Apôtre Noir, il parvint à s’enfuir dans le Warp grâce à ses arts occultes.

La marée dégénérée continua à se battre, mais désormais sans chef et sans direction, elle fut repoussée et contenue jusqu’à l’arrivée des régiments du 17e Corps de Bataille Impérial et de régiments de la Garde Impériale venu de Necromunda qui purgea le monde de la souillure du Chaos. Détourné de sa trajectoire par des tirs de canons nova, le Space Hulk Nightmare Paradox, désormais silencieux, se trouve sur une orbite de quarantaine dans les confins du système stellaire. Il attend d’être examiné plus en détail par les Chevaliers Gris et l’Adeptus Mechanicus.[26]

Disposition de la Guerre de Badab[modifier]

Le marteau de Terra s’abat sur les traitres et les hérétiques.
Les Minotaurs, un puissant Chapitre basé sur une flotte de sombre renommée et aux liens incertains avec l’Adeptus Terra, sont arrivés en pleine force dans la zone du Maelström au milieu de l’année 907.M41, répondant à l’appel direct du Légat Inquisiteur Frain afin que d’autres Space Marines rejoignent la cause loyaliste. À cette époque, le conflit en était à sa quatrième année de guerre ouverte entre les Chapitres Space Marines. Ils ont annoncé leur présence dans la guerre en lançant une attaque à l’échelle d’un Chapitre entier : une dizaine de compagnies et onze vaisseaux de guerre de différents types en tout contre les installations minières dominées par les sécessionnistes à Kyro, anéantissant la garnison de la Légion du Tyran, forte de 46 000 hommes, et rendant les mines inutilisables avant de repartir. Les Minotaurs ont alors envoyé un vaisseau et se sont officiellement présentés au conseil de guerre Loyaliste, mais leur maître, le célèbre Asterion Moloc, est resté avec son Chapitre alors qu’ils se livraient à une maraude à travers la région des Étoiles Pâles, frappant une liste de cibles préétablie dans un but précis de détruire plutôt que de conquérir les installations de production de ressources de la région, et ainsi commencer à affamer l’effort de guerre sécessionniste.

L’arrivée des Minotaurs fut accueillie avec prudence par les Loyalistes, et ils renforcèrent considérablement la cause de l’Imperium, en particulier grâce à des vaisseaux lourds et des moyens d’assaut au sol, le Chapitre étant bien connu pour ses Croiseurs d’Attaque, ses Land Raiders et ses Vindicators, et pour son utilisation experte et impitoyable en tant que force d’assaut. Les attaques des Minotaurs étaient effectuées sans discernement ; elles visaient non seulement les quelque trente petits mondes et stations dont la Sécession avait pris le contrôle direct, mais aussi les avant-postes mineurs indépendants, et même ceux qui avaient fait confiance à de lointains maîtres du Karthan. Alors que les Minotaurs coordonnaient leurs efforts avec le réseau de commandement Loyaliste, ils opéraient de façon largement indépendante dans la zone sud du Maelström, frappant des cibles au milieu des régions frontalières des Étoiles Pâles et de la Congère Stellaire Dene. Dans ces batailles, la réputation du Chapitre de ne laisser aucun survivant parmi ceux qui leur résistaient s’est rapidement répandue, et est restée incontestée jusqu’à l’arrivée des sauvages Carcharodons à la faveur de la cause Loyaliste plus tard dans la guerre. Seuls les vaisseaux de guerre et les forces de frappe des Executioners semblaient capables de contrecarrer la progression des Minotaurs dans la zone sud du Maelström, les deux Chapitres semblant presque savourer les batailles entre eux comme une sorte de jeu sanglant.

Pendant le reste de l’année, les Minotaurs remportèrent plusieurs victoires importantes, détruisant efficacement les forces de la Légion du Tyran sur le Monde du Corbeau et de Larsa lors d’une série de frappes sauvages contre les planètes, et forçant les Astral Claws et leurs mondes fantoches à quitter leurs positions statiques et préparées, au risque de voir leurs mondes isolés et ravagés un par un. Suite aux dommages directs et collatéraux causés par les actions des Minotaurs, on estime que dans le tiers d’une année normale après leur arrivée dans la région, la population humaine des seules Étoiles pâles a été réduite de plus de 20%.

Bien que le Chapitre des Minotaurs ait cédé son autorité stratégique globale au conseil de guerre des Loyalistes, ils sont délibérément restés largement en dehors de sa chaîne de commandement globale, se distanciant des autres Chapitres et s’en remettant au Légat Inquisiteur Frain plus souvent qu’au Haut Commandant Culln ou à ses conseillers. Cette distance se manifestait dans le fait que leur représentant permanent au conseil de guerre était le Chapelain Enkomi, décharné et taciturne, dont les yeux rouges observaient tout, bien qu’il ait à peine prononcé un mot pendant les rassemblements. Il n’existe aucune trace de la présence d’Asterion Moloc au conseil, et la seule preuve de sa présence pendant la guerre provient des images récupérées des scans des batailles et des histoires terrifiantes diffusées par les quelques survivants des attaques des Minotaurs. La puissance de ce Chapitre s’est rapidement révélée être un poids décisif en faveur des Loyalistes, quelles que soient ses méthodes. À la fin de 907.M41, grâce à une série de batailles et d’abordages brutalement contestés, les forces sécessionnistes commencèrent à être repoussées de plusieurs systèmes clés et subirent de graves pertes. Ailleurs, dans le centre-nord de la zone du Maelström, bien que la bataille pour Galen entre les Astral Claws et une force conjointe de Salamanders et de Fire Angels se soit soudainement transformée en un conflit à trois, alors qu’un soulèvement populaire pour l’indépendance s’emparait de la population meurtrie du monde frontalier, le système tomba aux mains des Loyalistes.

Dans un coup supplémentaire porté à la cause sécessionniste, le monde clé de Vyaniah, qui a fait l’objet d’attaques répétées au cours des dernières années, est finalement tombé aux mains des Loyalistes après un assaut conjoint massif des Chapitres des Minotaurs et des Red Scorpions. Déjà saigné à blanc par les Sécessionnistes et dépouillé de certaines de ses armes lourdes afin qu’elles puissent être utilisées pour renforcer les défenses ailleurs. Lugft Huron avait pratiquement abandonné le monde et l’importante garnison de la Légion du Tyran qui y était stationnée à leur sort. La fin fut rapide et brutale, alors que des Modules d’Atterrissage aux couleurs de charbon et de bronze pleuvaient du ciel sur les rues et les places industrielles de Caelian dans un assaut nocturne qui déchira les ténèbres de flammes. Pris de panique et désemparés par l’assaut, les escadrons de Leman Russ et les phalanges de l’infanterie Auxilia de la Légion du Tyran se tirèrent dessus dans la confusion, alors que les Anges de la Mort tombaient parmi eux et que la ville devenait une cour de boucherie embrouillée et confuse. À l’aube, Vyaniah était aux mains des Loyalistes et la garnison de la Légion du Tyran fut mise à mort. Le bilan de leur attaque ne sera finalement dépassé que par la bataille finale pour Badab Primaris elle-même.[27]

La Destruction des Lamenters[modifier]

En 908.M41, le Chapitre des Lamenters avait déjà subi des pertes importantes par attrition, le Chapitre basé sur flotte ayant été en déploiement continu pour défendre le secteur sud de Badab ainsi que pour servir d’escorte à de nombreux convois de ravitaillement sécessionnistes. Mais ils étaient encore une force non négligeable, et un plan fut mis en place pour les isoler de la cause de Lugft Huron et les éliminer de la guerre. Le réseau d’espionnage insidieux du Légat Inquisiteur Frain, de concert avec les scans longue portée des augures et les missions de reconnaissance menées à travers la zone sud du Maelström, a fourni aux Loyalistes une masse de données sur les mouvements et les déploiements du chapitre, qui ont ensuite été analysés à la recherche d’un schéma récurrent. Ce qui leur a paru immédiatement évident, c’est que le chapitre était utilisé comme bouclier ablatif par le Tyran de Badab pour garder son flanc sud et contester la domination Loyaliste des Étoiles Pâles, tandis qu’il gardait le gros des Astral Claws en réserve près de Badab même. Saisissant cette faiblesse, le Chapitre des Minotaurs se rassembla en force pour attendre une ouverture de frapper là où ils seraient le plus efficaces. Cette opportunité se présenta en 6888908.M41 lorsque l’emplacement de la Barge du Chapitre des Lamenters, Mater Lacrimarum, fut découvert en orbite au-dessus du Monde Sauvage d’Optera en train de s’approvisionner. Immédiatement, une Force de Frappe rapide a été envoyée pour attaquer le vaisseau, et a réussi à le rattraper et à neutraliser ses principaux moteurs, l’empêchant de fuir le système. La barge, qui transportait à la fois les blessés de guerre du Chapitre et sa précieuse ressource de patrimoine génétique, était une cible que les Lamenters ne pouvaient s’empêcher de défendre à tout prix, et le piège fut donc tendu. Attirés par une série d’attaques continues sur la Barge, la majeure partie de la flotte des Lamenters transportant avec elle une grande partie du Chapitre fut ramenée dans le système d’Optera sans aucun renfort des autres sécessionniste. Une fois sur place, ils furent alors engagés par la pleine puissance du Chapitre des Minotaurs dans une bataille sanglante qui dura dix-sept heures standard et fut menée dans le plus brutal des combats de vaisseau à vaisseau imaginables ainsi que sur la surface rocheuse d’Optera V.

Les Minotaurs ont subi de lourdes pertes, mais ont vaincu leurs ennemis grâce à leur propre brutalité et au poids de leur nombre. Leurs forces ayant été anéanties, les Lamenters restants furent contraints de se rendre plutôt que de risquer l’anéantissement total une fois leur Barge prise et une grande partie de leur flotte réduite en pièces ou en en épave enflammée. Ayant eux-mêmes subi de graves pertes lors de la défaite des Lamenters, les Minotaurs réclamèrent des droits de récupération sur les restes d’une grande partie de la flotte des Lamenters et sur l’équipement des vaincus. Les survivants, à l’exception de ceux qui restèrent aux côtés d’Huron pendant la bataille, furent incarcérés dans une prison en orbite autour de la face cachée de Sagan II, au sein de laquelle se répandait des rumeurs de leur folie croissante en détention.

Si l’on tient compte des victimes capturées dans l’Apothecarion du Chapitre pendant la bataille, seuls trois cent onze Frères de Bataille des Lamenters ont survécu. Un nombre inconnu (estimé à moins d’une centaine) de Lamenters déployés ailleurs pendant les combats étaient encore en activité, la perte du Chapitre a enlevé aux Sécessionnistes une grande force qu’ils ne pouvaient pas se permettre de perdre.[28]

L'Incident de Perun Cross[modifier]

Les Minotaurs sont le bras armé des Hauts Seigneurs de Terra.
L’incident le plus troublant impliquant le Chapitre des Minotaurs ces dernières années est connu de très peu de personnes en dehors des échelons supérieurs de l’Inquisition impériale, des Chevaliers Gris de Titan et des Seigneurs militants du Segmentum Pacificus. Elle concerne la destruction commanditée du Chapitre des Night Reapers de l’Adeptus Astartes et ses répercussions.

Opérant en grande partie en marge de la région des Failles de Laanah, les Night Reapers avaient été condamnés à y partir en croisade suite à leurs actions lors de la défense avortée de Salvation-Gamma pendant l’iconoclasme de Constantinus. Leur crime a été un manquement au devoir car, face à une contre-attaque massive d’une douzaine de bandes de guerre du Chaos attirées par la révolte de l’Iconoclasme, aux côtés d’un nombre inconnu de hordes de mutants dégénérés issus des mondes marginaux du secteur, les Night Reapers ont abandonné le Monde-Chapelle comme étant à la fois effectivement indéfendable et de "valeur stratégique négligeable". Plutôt que de laisser le monde tomber, les Night Reapers ont retourné leurs propres armes contre les basiliques et ont accordé aux pèlerins et aux réfugiés qui y avaient trouvé refuge une "fin charitable". La rage de l’Ecclesiarchie face à cette perte était sans limite et a assuré la censure du Chapitre des Night Reapers par les Hauts Seigneurs de Terra. Privés de leur monde Forteresse-Monastère et condamnés à la tâche périlleuse et ingrate de surveiller les abords de la faille de Laanah, les Night Reapers subirent leur punition avec une impassibilité et une obéissance sinistres, mais peu de contrition - ou du moins en apparence. Cependant, en l’espace d’une décennie, les contacts avec le Chapitre, qui avait longtemps été réputé pour son efficacité impitoyable, son indépendance et ses compétences techniques, devinrent malheureusement rares. Les contacts officiels cessèrent et les rapports de seconde main recueillis indiquèrent que la doctrine, les tactiques et l’équipement du Codex s’écartaient de plus en plus dans leurs rangs.

En 989.M41, quelque six années après le dernier contact, les Night Reapers ont été déclarés Excommunicate Traitoris après que l’examen médico-légal de l’épave trouvée dans la Ceinture de Gurithis ait fourni la preuve irréfutable de la responsabilité directe du Chapitre dans la destruction de la flotte du Libre-Marchand Baron Stross Yuen. Cela a suivi une série d’autres raids et incidents où l’implication du Chapitre, désormais renégat, avait été suspectée, mais où il n’a pas été possible de trouver des preuves suffisamment solides pour les blâmer, tandis que plusieurs expéditions pour retrouver les Night Reapers avaient disparu sans laisser de traces. Les premiers Space Marines, qui ont répondu à l’appel pour trouver et punir les Night Reapers, comprenaient une force de quatre compagnies du Chapitre des Avenging Sons qui, avec le soutien de la Marine Impériale, se sont lancés dans les Failles à la recherche du Chapitre renégat.

Répondant à un appel de détresse provenant de l’avant-poste impérial de Svarga Welts, les Night Reapers ont tendu une embuscade aux Avenging Sons et les ont contraints à une humiliante retraite, capturant l’un de leurs Croiseurs d’Attaque, en détruisant un second et en malmenant leurs présumés destroyers. La débâcle de la défaite des Avenging Sons, qu’ils attribuaient à l’utilisation par les Night Reapers d’"armes à flamme" inconnues qui contournaient les Boucliers Voids de leurs vaisseaux, a poussé les Hauts Seigneurs à agir de manière directe et deux Chapitres complets de Space Marines : les Red Templars et les Minotaurs, ainsi qu’un soutien local considérable des flottes et des forces de défense des secteurs voisins, ont été directement chargés de la destruction des Night Reapers. Cela devait être accompli avant que leur menace ne s’aggrave encore, de peur qu’ils ne deviennent un phare pour d’autres traitres et renégats dans une région déjà troublée.

Il faudra encore trois ans de batailles acharnées pour que les Night Reapers atteignent leur but. C’est une campagne dans laquelle, parmi les Chapitres Impériaux, les Red Templar, experts en opérations de recherche, de destruction et de poursuite, seront les chiens de chasse et les Minotaurs, avec leur force brute et leur agressivité, seront les chasseurs prêts à porter le coup fatal. Les Night Reapers combattirent avec une résistance farouche à travers une douzaine de systèmes stellaires et dans une vingtaine de batailles de vaisseau à vaisseau alors qu’ils étaient repoussés par les Impériaux, ensanglantant leurs poursuivants à chaque occasion. Il s’est vite avéré que les Night Reapers, ayant abandonné la loi de l’Empereur, avaient cherché à tirer parti de toutes les innovations, leurs Techmarines adaptant à leurs propres fins la technologie des armes Xenos provenant de l’Hellgrammite maudit et presque éteint, et leurs maîtres concluant des pactes avec les serviteurs de l’Archi-ennemi pour faire avancer leur cause.

Ils ont ainsi acquis la force de résister aux assauts pendant un certain temps, mais leurs ennemis acharnés ont fini par acculer le gros des troupes des Night Reapers survivants à Perun Cross - une épave spatiale préhumaine abandonnée, suffisamment grande pour avoir développé sa propre atmosphère et sa vie parasitaire au cours des âges. C’est là que les Night Reapers ont creusé un tunnel dans l’ancien noyau artificiel de l’épave, à des kilomètres de profondeur, à la recherche d’une arme qu’ils croyaient suffisante pour se débarrasser des forces impériales qui les encerclaient et les assiégeaient désormais. Les événements tels qu’ils se sont déroulés au moment où le siège a pris un tournant décisif restent confus, mais ce que l’on sait, c’est qu’au plus fort de l’attaque des Minotaurs, le Croiseur d’Attaque Equinox Blade, avec à son bord une Force de Frappe de Chevaliers Gris sous le commandement du Frère-Capitaine Danicus, est arrivée en orbite autour de Perun Cross.

En entrant dans la zone de tir, ils ordonnèrent aux forces impériales de céder à leur autorité et de se retirer de l’assaut ; les Minotaurs, cependant, n’y furent pas inclus. La retraite des forces Loyalistes permit au Frère-Capitaine Danicus des Chevaliers Gris de mener un assaut de téléportation dans les profondeurs de Perun Cross alors que la bataille faisait rage. Ce qui s’est passé ensuite reste inconnu, mais peu de temps après, la structure de Perun Cross s’est brisée en fragments brûlants, déchirés par une série d’explosions de plusieurs gigatonnes. La destruction de Perun Cross a entraîné la perte complète de la force des Chevaliers Gris et d’un nombre important, mais indéterminé, de Space Marines Minotaurs, ainsi que de lourds dégâts sur l’Equinox Blade et la mort de tous ceux qui étaient à bord.

Asterion Moloc est connu pour avoir survécu à l’incident, puisqu’il a de nouveau été vu dirigeant son Chapitre au combat quelques mois plus tard, alors que les Seigneurs de Titan et l’Ordo Malleus sont restés curieusement silencieux sur leurs pertes. Quant aux Night Reapers, on pense que la destruction de Perun Cross a servi de bûcher funéraire à ce Chapitre autrefois loyal et que tous les secrets qui les entouraient y ont été enterrés avec eux.[29]

La Croisade Indomitus[modifier]

Lors de la Croisade Indomitus, des Minotaurs sous les ordres du Capitaine Ulrech, opérait au sein de la Flotte Secundus. Un contingent de Minotaurs faisait parti de la Force d’Assaut Faustus III au coté du 18e Raiders Vanstariens ainsi que d’une Lance de la Maison Griegoris, l’ensemble opérait au sein de la Flotte Secundus. Ce groupe a eu pour tâche de reprendre les spatiodocks de Bosphori Deo qui se trouvaient être aux mains des forces Thousand Sons. Plus tard lors de la campagne, la Force d’Assaut Abrecht des Minotaurs rejoignit la Force d’Assaut Faustus IV sous le commandement de la Chanoinesse Justyne au coté du 86e Serpents Delphique, de trois manipules de Serviteurs de combat de l’Adeptus Mechanicus, sous les ordres du Magos-Abjuratis Phetturclak, et d’une Commanderie de l’Ordre de Notre-Dame des Martyrs, ainsi que les éléments de soutien et de combat spatial rattachés.[30]

Une cohorte septique de la 7e Compagnie de la Peste attaque la Forteresse-Monastère du Chapitre des Minotaurs. Leur assaut fut repoussé, mais la célébration tourna au désespoir lorsqu’on découvrit que les fils de Mortarion avaient souillé les stocks du patrimoine génétique du Chapitre au-delà de toute rédemption. Commença alors une quête désespérée pour la survie, une croisade à travers les étoiles pour atteindre Terra et accéder aux réserves de patrimoine génétique pure avant que le Chapitre ne dépérisse.[31]

Lors de l’Hexarchie, les Minotaurs arrivèrent sur Terra, prétendument uniquement pour se ravitailler et renflouer leurs banques génétiques suite à l’invasion de leur Forteresse-Monastère, ainsi que pour offrir leur aide au vu de la situation sur Terra en aidant à démanteler les cultes présent sur la planète. Plus tard, au moment ou Daedelos Krata se redéploya et qu’une partie du Chapitre se fit aérotransporté à la surface, il a été révélé que les Minotaurs étaient en fait venu sur Terra pour participer à une tentative de coup d’état de l’Hexarchie, recevant leurs ordres du Haut Seigneur Irthu Haemotalion. Il y eu un bref affrontement opposant les Minotaurs aux Imperial Fists et Custodiens, jusqu’à l’arrivée par téléportation d’un Haut Seigneur loyaliste, la Maîtresse de l’Administratum, Violeta Roskavler, qui se dirigea vers Asterion Moloc afin de lui murmurer quelque chose, la teneur de cet échange n’étant connu que d’eux seuls. Suite à cela, les Minotaurs quittèrent Terra.[32]

Sources[modifier]

  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour of Chapter
  • Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I
  • Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II
  • Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus
  • WRAIGHT CHRIS, Gardiens du Trône : L'Ombre du Régent, Black Library, 2020
  • White Dwarf (Novembre 2019)
  • Codex Heretic Astartes Death Guard, V8
  1. Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  3. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  4. Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  5. Informations issues Gardiens du Trône : L'Ombre du Régent de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2020 et résumées par Skreet.
  6. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  7. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  8. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  9. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  10. Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour of Chapter - Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet‎)
  11. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  12. Informations issues de Gardiens du Trône : L'Ombre du Régent de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2020 et résumées par Skreet.
  13. Informations issues de Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - Lord Asterion Moloc et résumées par Guilhem.
    Informations issues de Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - Lord Asterion Moloc et résumées par Guilhem.
  14. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  15. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  16. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  17. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  18. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  19. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  20. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  21. Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  22. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  23. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  24. Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  25. Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  26. Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  27. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - The Wrath of the Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
    Imperial Armour Vol. 10 : The Badab War - Part II - The Minotaurs (traduit de l’anglais par Skreet)
  28. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - The Destruction of the Lamenters (traduit de l’anglais par Skreet)
  29. Imperial Armour Vol. 12 : The Fall of Orpheus - The Perun Cross Incident (traduit de l’anglais par Skreet)
  30. Informations issues du White Dwarf (Novembre 2019) et résumées par Skreet.
  31. Informations issues du Codex Heretic Astartes Death Guard, V8 et résumées par Skreet.
  32. Informations issues de Gardiens du Trône : L'Ombre du Régent de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2020 et résumées par Skreet.