Marines Errant

De Omnis Bibliotheca
« Allons dans les ténèbres, là pour apporter la lumière de la foi et la fureur du jugement de l'Humanité sur l'Incroyant, l'Alien et le Mutant. Une guerre sans fin. Ave Imperator. »
- Vice-Cardinal Ichdien, Bénédiction au début de la Deuxième Expédition Extra-Galactique.
Les Marines Errant.
Étoile couvrant un Chapitre de noble renommée, l’histoire des Marines Errants s’inscrit elle-même comme la 23e Fondation de l’Adeptus Astartes, que de nombreuses sources placent dans la dernière partie de M37. Les spécialistes impériaux pensent généralement que la 23e Fondation fait partie d’une série de fondations liées à cette période et destinées à reconstruire la puissance et la portée des forces Space Marines de l’Imperium qui avaient subi des pertes considérables au cours des millénaires précédents. Selon le témoignage du Requiem Malesent de Sainte Kybra, pas moins de cinquante-sept Chapitres Space Marines avaient été littéralement détruits, étaient devenus des renégats ou furent déclarés perdus pendant cette période troublée, qui a connu des calamités équivalentes aux horreurs du Règne du Sang, du Fléau de l'Incroyance, de la désastreuse Fondation Maudite et où les forces du Chaos et des Orks se déchaînaient presque sans contrôle le long des franges de l’Imperium.

Dans ces circonstances difficiles, les Marines Errant, ainsi que plusieurs autres comme les Imperial Harbingers et les Steel Cobras, ont été conçus dès le départ comme des Chapitres qui passeraient leur existence en croisade continue et qui devaient être créés à partir des stocks génétiques les plus stables disponibles. Les articles établis et consacrés à partir de cette époque, conservés dans les archives des Marines Errants sur Vilamus, conjurent le Chapitre de "…toujours chercher et de mener la bataille, de ne pas connaître d’autre foyer que la grâce de la miséricorde de l’Empereur, ne trouver son but que dans la destruction des ennemis de l’Humanité." Depuis leur création, les Marines Errant ont suivi cette voie, voyageant sans cesse entre les zones de guerre à travers les étoiles lointaines de l’Imperium, et sont l’un des rares Chapitres connus pour avoir mené une croisade bien au-delà des limites des domaines de l’Humanité et y être revenus.

On trouvera plus de détails sur les origines des Marines Errants dans le Mythos Angelica Mortis, le grand ouvrage concernant les Space Marines de cette époque, qui énumère cinq Chapitres de Croisade de ce type nouvellement fondés et leurs progenitors, avec les Marines Errant enregistrés comme ayant pour ancêtres immédiats le Chapitre des Eagle Warriors. Cela place leur semence génétique dans la lignée des Ultramarines, un fait qui est encore renforcé par les traditions et l’héraldique des Marines Errant, mais la raison pour laquelle les Eagle Warriors en particulier ont été choisis pour l’honneur d’une fondation "nommée" issue de leurs rangs à cette époque reste perdue pour la postérité.

Depuis leur fondation, les Marines Errant se sont forgé une glorieuse série d’honneurs de guerre en entreprenant croisade après croisade au nom de l’Empereur, dont certains brûlent encore dans les pages de son histoire, tandis que d’autres ont été longtemps oubliées et balayées par la marée sans fin de la guerre. C’est toutefois pour leurs croisades ultérieures dans les ténèbres extérieures de la galaxie qu’ils sont le plus justement célèbres. Le Chapitre est connu pour avoir formé un pilier clé de la Croisade des Esprits au-delà des frontières de la frange occidentale au début de M.39, la Deuxième Expédition Extra-Galactique, et le Voyage de Kadyrov vers l’Abîme de Hazeroth, dont la Barge de Bataille du Chapitre a été le seul survivant à revenir de cette région sombre et hantée. C’est cette dernière expédition qui allait presque mener à sa perte le Chapitre, et en vérité bien qu’elle allait reconstruire sa force en termes de Frères de Bataille et d’arsenal de base, certaines pertes en termes de panoplies moins facilement remplaçables telles que les Dreadnoughts, les châssis de Land Raider et les anciens Barges de Bataille ne seraient plus jamais réparées.[1]

Organisation[modifier]

Symbole des Marines Errant.
Les Marines Errant sont un Chapitre de croisade basé sur une flotte, et bien qu’ils suivent les principes du Codex Astartes comme modèle d’organisation de base, dans la pratique, le Chapitre a modifié ses principes pour mieux répondre à ses besoins et à ses modèles de déploiement. Par exemple, chaque Capitaine de Compagnie et chaque officier supérieur du Chapitre se voit également attribuer le commandement d’un navire particulier de la flotte du Chapitre (le plus souvent un Croiseur) et est censé agir de manière autonome de l’autorité supérieure pendant de longues périodes si nécessaire. Les Compagnies de Vétérans et la 10e Compagnies de Scouts du Chapitre, bien qu’elles soient nominalement basées sur la Barge de Bataille de leur navire amiral, sont généralement dispersées selon les besoins des différents commandements et leur taille peut varier considérablement en termes opérationnels. En raison des pertes historiques de certaines formes avancées d’équipement qui n’ont jamais été entièrement remplacées, le Chapitre a appris à gérer soigneusement ses ressources en termes d’équipements tels que les Armures Terminator, et ses Techmarines sont devenus particulièrement experts non seulement dans l’entretien et la réparation comme ils l’ont fait, mais en récupérant et en restaurant les armes et l’équipement, ils pourraient se retrouver dans les longues Croisades. Cela a conduit à une certaine inquiétude dans le passé quant à l’utilisation d’armes non approuvées par le Codex par les Marines Errant, et même de l’incorporation d’armes Xenos dans leurs rangs, bien que de telles pratiques hérétiques n’aient jamais été prouvées.

Comme c’est le cas pour de nombreux Chapitres basés sur une flotte, les Marines Errant sont rarement réunis en masse, sauf au début d’une grande croisade appelée par le Maître de Chapitre. Au lieu de cela, les forces des Marines Errant sont communément assignées à un certain nombre de Forces de Frappe différentes déployées dans diverses expéditions et zones de guerre, et sont souvent réparties sur un vaste volume d’espace. Il n’est pas rare qu’une Force de Frappe particulière soit hors de communication avec le reste du Chapitre pendant des années, voire des décennies. Compte tenu de ces facteurs, chaque Compagnie et Force de Frappe a la tâche de gérer ses propres combats et de recruter de nouveaux initiés lorsque l’occasion se présente, sans se limiter à une seule source d’aspirants, en renvoyant les nouveaux frères dans le giron de la 10e Compagnie pour qu’ils terminent leur formation officielle lorsque cela est possible. En conséquence, il est pratiquement impossible d’évaluer la taille et la force réelles du Chapitre des Marines Errant à un moment donné, et il se peut qu’à certains moments, les Marines Errant aient dépassé de loin la force théorique mandatée par le Codex d’un millier de Frères de Bataille pendant un certain temps.[2]

Honneurs de Batailles Sélectionnés[modifier]

La Convention d'Ecale [390.M38-433.M38][modifier]
Addendum[3]

En ce qui concerne les Marines Errant, il convient de noter l’importance et le respect que le Chapitre accorde à la sauvegarde de son avenir et à la préservation de ses gènes. Bien que les Marines Errant soient basés sur une flotte, le nombre d’Apothicaires du Chapitre est connu pour être plus important que ce qui est normal pour un seul Chapitre, et ils maintiennent également une forteresse de dépôt sur le monde de Vilamus en plus de leur rôle habituel. Cette tâche secondaire est motivée par des raisons pratiques et rituelles, car le Chapitre lui-même a souvent subi de graves déprédations sur ses frères dans le passé, dans des situations où leurs précieux gènes n’ont pas pu être récupérés. C’est un risque que doivent prendre tous les Chapitres en croisade, car leurs actions les conduisent souvent au-delà de l’Imperium, dans le vide inconnu ou au cœur même du territoire tenu par l’ennemi, tandis que certaines forces en croisade disparaissent simplement dans le Warp, pour ne jamais revenir. En ces temps de désespoir, les stocks en sécurité dans la forteresse du Chapitre sur Vilamus l’ont sauvé de la ruine à plusieurs reprises. Cette forteresse sert de lieu où une Compagnie de Marines Errant a besoin de reconstituer ses forces et est entourée de plusieurs couches de défenses automatisées.

Le Chapitre des Marines Errant a longtemps eu des liens un peu étranges et obscurs avec la grande maison des Libres-Marchands d’Ecale, qui remonte à un pacte scellé dans le sang entre le Chapitre et le légendaire Sia’hadn Ecale en 601 390.M38. La cause exacte et la pleine nature de ce pacte restent un secret qui a toujours été gardé inviolé par les deux parties. Ce que les chroniqueurs impériaux savent, c’est qu’au moment où il a été conclu, le Chapitre a ajouté ses forces à la vaste armée du Libre-Marchand dans un périlleux voyage fait de guerre et d’exploration dans les Étoiles Goules qui a duré plus de quarante ans. Depuis lors, de petits contingents du Chapitre, opérant en dehors de ses structures habituelles, ont toujours servi aux côtés de la lignée du Libre-Marchand, quittant le Chapitre pendant des années avant de revenir dans les rangs, portant toujours plus loin sur leur armure l’honneur de la bataille du sigle des Ecales. Pour la maison du Libre-Marchand, les Marines Errant sont un allié inestimable auquel peu de gens de leur statut peuvent espérer faire appel avec certitude, bien que pour le Chapitre lui-même, ce qu’il gagne par le marché, ou peut-être la dette qu’il rembourse, reste un secret longtemps gardé de l’extérieur. [4]

La Croisade de Corinthe [698.M41-705.M41][modifier]

L’une des actions Space Marines les plus célèbres du milieu du 41e Millénaire, la Croisade de Corinthe a été préparée et menée par le légendaire maître des Ultramarines Marneus Calgar. La croisade comprenait les forces combinées des Ultramarines, les Angels of Absolution, les Lamenters, les Silver Skulls, les Scythes of the Emperor et les Marines Errant ainsi que plus de cinquante régiments de la Garde Impériale contre la puissante Waaagh! Skargor, qui avait son cœur dans le bourbier bouillonnant du système de Corinthe au sein de l’empire Ork de Charadon. Au cours de cette croisade très réussie, les Marines Errant ont été particulièrement honorés, à la fois en raison d’une série d’abordages serrés contre la flotte de navires de terreur de Skargor, et pour le sauvetage, au péril de leur vie, de la 3e Compagnie des Ultramarines. Les Ultramarines s'étaient retrouvés piégés sur la lune de poussière de Lhak après la destruction de leurs Croiseurs d’Attaque au-dessus du planétoïde, et en se battant contre les redoutables obstacles, les Marines Errant se sont frayé un chemin à travers la horde de Korsaires qui les encerclaient pour extraire leur progenitor de la surface. En reconnaissance de cet acte, Marneus Calgar a décerné aux Marines Errant une des lames de relique sacrée des Ultramarines en signe de gratitude pour le sang versé par les deux Chapitres. Les succès de la Croisade de Corinthe n’ont pas seulement décapité et dispersé la Waaagh! Skargor, mais ont également retardé toute nouvelle incursion majeure des Orks depuis le Charadon pendant plus de trente ans.[5]

La Guerre de Badab[modifier]

L’implication du Chapitre dans la Guerre de Badab sera brève et sanglante. Les Marines Errant ont été l’un des premiers Chapitres Space Marines à prendre les armes contre les Astral Claws et leurs alliés dans la Guerre de Badab. Ils sont arrivés dans la Zone du Maelström expressément pour soutenir les Fire Hawks dans la bataille, après avoir été sollicités directement par eux avant que la guerre ne commence sérieusement. Les Marines Errant ont répondu à cet appel en détournant une importante force comprenant au moins six Compagnies complètes en effectifs qui s’étaient regroupées aux frontières de l’Imperium dans le cadre de la préparation de la Troisième Expédition Extra-Galactique. La force des Marines Errant comptait sur ses croiseurs d’avant-garde à longue portée pour atteindre rapidement la Zone du Maelström, et bien que cela ait permis à leur force d’arriver à temps pour empêcher les Fire Hawks d’être débordés, leur manque de navires plus lourds ou de nombreuses escorteurs leur laisserait une vulnérabilité stratégique dans la guerre.

Alors que la Guerre de Badab s’intensifiait rapidement, les Marines Errant se sont trouvés pris entre le désir des Fire Hawks d’attaquer et de détruire Huron et ses alliés à tout prix, et le besoin immédiat et croissant de protéger les navires impériaux et les colonies périphériques dans le secteur de Kathargo contre les attaques des forces Sécessionnistes en maraude. Ce conflit d’intérêts était encore compliqué par les liens anciens de loyauté et de sang que les Marines Errant entretenaient avec le Chapitre des Lamenters aux côtés duquel ils avaient combattu aussi récemment que la Croisade de Corinthe mais qu’ils affrontaient maintenant en tant qu’ennemis au combat. Cela a conduit à des incidents où les Marines Errant n’ont pas réussi à faire plus que repousser les forces des Lamenters lors de raids, et où les deux parties ont épargné l’autre, suscitant la colère mutuelle de leurs alliés. Aucune considération de ce genre pour un ennemi honorable n’a cependant été accordée entre les Mantis Warriors et les Marines Errant. Très vite, dans leurs combats contre cet ennemi insaisissable, les Marines Errant ont mené des actions impitoyables, détruisant les navires contestés que les Mantis Warriors avaient arraisonnés plutôt que de les reprendre en assaut rapproché, et bombardant même un canton de Sagan V depuis son orbite plutôt que de risquer une embuscade des Mantis Warriors au milieu de ses bidonvilles enchevêtrés. Les Marines Errant allaient payer un prix sanglant pour cette politique impitoyable, lorsqu’en 905.M41, les Mantis Warriors utilisèrent la pratique des Marines Errant d’employer une force écrasante contre eux, réussissant à attirer deux Compagnies complètes dirigées par le Maître de Chapitre des Marines Errant, Corwin Admatha, par une retraite feinte. Par cette action, les Mantis Warriors ont attiré les Marines Errant dans une embuscade sur la lune industrielle de la Chute de Bellerophon. Les Mantis Warriors ont ensuite utilisé leur supériorité sur les navires de guerre lourds pour couper les Marines Errant au sol, et ont ensuite utilisé les unités d’interdiction Thunderhawks pour détruire impitoyablement la structure de commandement des Marines Errant, tuant en peu de temps Admatha, deux Chapelains et le Capitaine de la Compagnie. Les Marines Errant restants ont été encerclés et auraient été anéantis, mais ils ont été sortis du piège lors d’une audacieuse opération de secours par leur Capitaine restant, le malheureux mais résolu Anton Narvaez. Le Capitaine et sa Compagnie se trouvaient à bord du Croiseur d’Attaque Star Jackal qui avait été endommagé lors du désastreux incident d’Urdeta, et avait donc pris du retard par rapport à la force principale des Marines Errant et échappé au piège. Rassemblant les navires Loyalistes dispersés, Narvaez a réussi à monter une opération de sauvetage et a conduit les survivants à se frayer un chemin hors du piège malgré de lourdes pertes. Cependant, le contingent des Marines Errant a été laissé en lambeaux à la suite de l’embuscade.

Assumant le grade commandant, Narvaez, maintenant à la tête du Chapitre brisé, a été forcé d’ordonner une retraite à la limite du secteur de Karthago sous des assauts répétés, où les Marines Errant se sont regroupés sous sa direction. Les Marines Errant se limitèrent à protéger la navigation impériale pendant l’année suivante et à mener plusieurs raids soigneusement choisis, jusqu’à ce qu’ils se retirent finalement entièrement de la guerre. Cela coïncida avec l’arrivée de nouvelles forces Loyalistes peu après. Les Marines Errant étaient mécontents non seulement de leurs pertes mais aussi de ce qu’ils considéraient comme une trahison de la part du Chapitre des Fire Hawks.[6]

Monde de Stockage : Vilamus[modifier]

Parce qu’ils sont un Chapitre en Croisade qui parcourt l’ensemble de l’Imperium - et souvent bien au-delà de ses limites - les Marines Errant n’ont pas les ressources ou le besoin de maintenir un monde natal. Au lieu de cela, la Barge de Bataille sert de lieu principal pour les opérations de commandement et la coordination du Chapitre. La base mobile offre au Chapitre une plus grande flexibilité dans les cas où il est nécessaire de rassembler plusieurs Compagnies avant de se lancer dans une croisade.

Il y a cependant quelques limites que le Chapitre des Marines Errant a dû aborder au cours de son existence. Le plus important d’entre elles fut de trouver un emplacement de stockage sécurisé pour leurs semences génétiques. Même une puissante Barge de Bataille pouvait être perdue ou détruite au cours d’une croisade massive. Ces vaisseaux souffraient également d’une exposition au Warp et d’une contamination potentielle à un niveau beaucoup plus élevé qu’un corps planétaire plus stable. Pour cette raison, le Chapitre a désigné Vilamus comme dépôt de semences génétiques. La forteresse porte d’énormes boucliers, des lasers anti-aériens et une petite garnison pour la défense. Le monde a également été choisi car son emplacement était relativement stable par rapport aux incursions Warp. Lors des occasions où une Compagnie devait reconstruire sa force en raison d’une croisade prolongée ou de pertes substantielles, elle était généralement envoyées rejoindre la garnison de Vilamus, afin qu’elle puisse renforcer les défenses de la planète.

Parce que le Chapitre des Marines Errant passe beaucoup de temps en croisade active, les Compagnies indépendantes doivent être en mesure de recruter sur le terrain. De cette manière, ils n’ont pas besoin d’attendre leur retour sur une planète d’origine pour remplacer les Frères de Bataille perdus sur le terrain. Par conséquent, le Chapitre recrute ses membres parmi la myriade d’humains habitant les mondes de l’Imperium. Pour de nombreux initiés, la vie d’un Space Marine est la seule occasion qu’ils rencontrent pour connaître la galaxie au-delà de leurs mondes lointains. Alors qu’ils subissent leur formation, ces jeunes Frères de Bataille apprennent la vraie nature de l’Imperium en même temps qu’ils apprennent les rites et techniques de leur nouveau Chapitre.[7]

La Chute de Vilamus[modifier]

À la fin du 41e Millénaire, Huron Sombrecœur, alliés avec des Night Lords, prend d’assaut la forteresse des Marines Errant sur le monde de Vilamus, s’emparant de leurs stocks génétiques après de terribles combats. La perte de la quasi-totalité des réserves génétiques du Chapitre représente une énorme catastrophe qui mènera les Marines Errant à une descente progressive vers la disparition.[8]

Sources[modifier]

  • Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour of Chapter
  1. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Marines Errant (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Marines Errant - Organisation (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Marines Errant - Addendum (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Fire Hawks - The Covenant of Escale (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Marines Errant - The Corinth Crusade (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. Imperial Armour Vol. 9 : The Badab War - Part I - Marines Errant - Badab War Disposition (traduit de l’anglais par Guilhem)
  7. Informations issues Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour of Chapter - Marines Errant - Homeworld et résumées par Guilhem.
  8. Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Honour of Chapter - Marines Errant (traduit de l’anglais par Guilhem)