Maison Krast

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




« Écrase le Serpent »
- Devise de la Maison Krast.

Dix mille ans n’ont pas suffi à guérir l’amertume qui s’est emparée de la Maison Krast. Derrière les boucliers de ses hauts bastions, ses Nobles contemplent avec une froide colère les vestiges empoisonnés de leur monde de Chrysis, en sachant pertinemment qui blâmer pour sa mort. Là où jadis se tenaient des continents verdoyants et des océans grouillant de vie, il ne se trouve à présent que le squelette de forêts pétrifiées et d’immenses bassins vides. Ses plages se sont changées en falaises arides, et sur les îles qui se dressaient au-dessus des eaux ne restent que les ruines croulantes de maisonnées défuntes, derniers témoins de la trahison.

Chrysis fut le premier Monde Chevalier à être redécouvert lors de la Grande Croisade. Ses Nobles ne montrèrent aucune hésitation à rejoindre l’Empereur, et firent de la Maison Krast l’un des plus anciens défenseurs du domaine de l’Humanité - un fait dont elle s’enorgueillit encore à ce jour. La trahison de l’Hérésie d'Horus a prélevé un terrible tribut sur Chrysis, et les Titans renégats de la Legio Mortis furent les premiers responsables de la ruine du monde. Krast fut la seule Maison Noble à survivre à ces événements calamiteux, et ses pertes furent si élevées que ce n’est que grâce à l’appui de Mars qu’elle put s’en relever.

La Maison Krast

Chrysis et ses Nobles sont parmi les plus anciens alliés de l’Imperium, le monde relié au Système Sol et à Mars, par une route Warp stable établie de longue date. La Maison Krast a dominé Chrysis depuis l’époque de la Grande Croisade, en envoyant ses Chevaliers au combat sur ordre du Fabricator-Général et en détachant ses Nobles au service de la Legio Titanicus de Mars. Les Sacristains les plus compétents en dehors de Mars sont au service de la Maison Krast ; ses Chevaliers sont fonctionnellement parfaits, bénis par leurs psaumes et hymnes binaires numériques. En hommage à leurs compétences et à l’ancienne alliance de Chrysis avec Mars, les Nobles de la Maison Krast se prosternent devant le Dieu-Machine, le vénérant comme un aspect de l’Empereur-Dieu et comme protecteur de leur monde.[1]

Chrysis, Marqué par le Chaos

Le Monde Chevalier de Chrysis a été le premier à être redécouvert par l’Imperium dans les premières années de la Grande Croisade. À quelques dizaines d’années-lumière de Mars, la planète a rapidement prêté serment d’allégeance à la Planète Rouge et à l’Empereur. Après avoir lutté seules contre les ténèbres pendant des siècles sans compter, les maisons de Chrysis ont accueilli la chance de faire partie de ce nouvel empire humain naissant. Tragiquement, elles seront bientôt balayées par la vaste guerre civile entre les Légions de Space Marines, alors que leurs nouveaux alliés se tournaient les uns vers les autres dans un âpre conflit galactique. Cela allait avoir de longues et terribles conséquences pour les Nobles de la planète. Dans les derniers jours des combats, l’Archi-hérétique Horus écuma leur monde en traçant un chemin vers Terra, et presque toutes les familles Nobles de Chrysis, et leurs Chevaliers, furent anéantis.

Autrefois un monde de jungle luxuriante, Chrysis porte encore les cicatrices infligées par Horus. Aujourd’hui, ce qui était autrefois des continents regorgeant de plantes et des océans grouillant de vie a été réduit à des forêts squelettiques et pétrifiées et à de vastes bassins ouverts, vides à l’exception des restes fossilisés d’anciennes créatures marines. Les donjons des Maisons de Chevaliers mortes parsèment encore le paysage. Sur les rivages transformés de plages balayées par les vagues en falaises sèches et sur les îles s’élevant au-dessus des mers vides, leurs restes effondrés sont un rappel constant de la trahison d’Horus. Dans les endroits où des bombes virales sont tombées de leur orbite, de grands lacs toxiques subsistent encore, aussi mortels aujourd’hui qu’il y a dix mille ans. Périodiquement, d’énormes tempêtes de poussière affouillent la surface de Chrysis, soulevant des nuages chimiques qui roulent sur ses fonds océaniques asséchés, tuant tout sur leur passage.

Seuls les bastions de la Maison Krast subsistent, ainsi que les plateformes minières du Mechanicus qui continuent à faire le tour de la planète pour ses richesses minérales. Dans les enclaves blindées des Nobles, un semblant du d’autrefois subsiste, des jardins verts et des lacs artificiels protégés des ravages de l’atmosphère de Chrysis en ruine. Pourtant, c’est une parodie de normalité tirée de tapisseries fanées et d’histoires à moitié oubliées. Lorsqu’un Noble krastien se tient au sommet de son donjon et regarde à travers la brume chatoyante de ses boucliers, il sait que son monde lui a été enlevé et qu’il doit le venger dans le sang.[2]

L'Hérésie d'Horus

Première des Maisons de Chevaliers à prêter allégeance à l’Imperium, à l’exception de celles qui ont été fondées sur la Planète Rouge elle-même, la Maison Krast a grandement bénéficié des forges de Mars, recevant un soutien total pour la revitalisation de ses anciennes Armures Chevaliers en échange de l’accès du Mechanicum à Chrysis et aux ressources abondantes qu’elle offrait. Cet échange mutuel a permis à la Maison Krast de rester indépendante longtemps après sa redécouverte, ne jurant que par le grand Imperium tout en concluant des accords avec de nombreux Mondes-Forges. Alors que les Scions de la Maison Krast se battaient dans toute la galaxie, les Maisons de Chevaliers restées sur Chrysis ont mené une bataille politique, résistant à toutes les tentatives d’enchaîner le Monde Chevalier à une seule branche du Mechanicum. Pour les guerriers de la Maison Krast, le fait d’avoir été les premiers à s’engager envers l’Imperium est devenu un motif de fierté, souvent utilisé pour rabaisser les autres et glorifier ceux qui étaient considérés comme inférieurs aux leurs. Bien que peu de liens de fraternité aient été créés de cette manière, la Maison Krast n’en avait cure, préférant laisser son long palmarès de victoires pendant la Grande Croisade prouver la grandeur de la Maison. En effet, les Scions de la Maison Krast ont partagé le champ de bataille avec pas moins de treize Primarques de l’Empereur avant le début de l’Hérésie d’Horus, une source de fierté pour la Maison. Le seul point de discorde résidait peut-être dans l’absence notable de service des guerriers de la Maison Krast aux côtés d’Horus Lupercal, une circonstance perçue comme un affront à ses guerriers et qui n’a fait qu’empirer lorsque le titre de Maître de Guerre lui a été attribué. Le fait que la Maison Krast n’ait jamais combattu aux côtés du Maître de Guerre est une fierté dans l’histoire de la Maison Krast, étant donné sa perfidie envers l’Empereur et la colère qu’il a déclenchée sur Chrysis.

Au début de l’Hérésie d’Horus, les guerriers de la Maison Krast étaient dispersés dans la galaxie et peu de forces de la Maison restaient à proximité de Chrysis. La loyauté envers l’Imperium et l’Empereur n’avait jamais été remise en question parmi les Chevaliers de Chrysis et les forces de la Maison Krast se sont battues avec acharnement pour chasser les Traîtres, satisfaites de savoir que leur propre monde était protégé de manière adéquate. Hélas, cette confiance s’est avérée fausse, car le Maître de Guerre a jugé que le Monde Chevalier était une cible trop coûteuse, tant en temps qu’en nombre, pour retarder sa marche sur Terra. Alors que les défenseurs de Chrysis se rassemblaient pour repousser l’invasion prévue des Traîtres, ils ont trouvé le Monde Chevalier soumis à un bombardement prolongé de bombes virales, la planète autrefois vénérable étant réduite à un désert toxique où seules les reliques brisées des Maisons de Chevaliers de Chrysis se dressaient en mémoire de tous ceux qui étaient tombés. Lorsque les Scions de la Maison Krast sont revenus pour découvrir le monde mort dont leur Maison était la seule survivante, la haine a éclaté dans l’âme de ses guerriers. Dans les années qui ont suivi, cette véhémence brûlante a vu les guerriers de la Maison Krast traquer les Traîtres à travers les étoiles, jurant de ne jamais se reposer avant que tous ne soient morts. Quant à Chrysis, la Maison Krast a refusé de l’abandonner, choisissant de s’aligner sur Mars dans les années qui ont suivi l’Hérésie afin de reconstruire les fortifications de la Maison sur son monde mort. Les vestiges brisés de l’héritage des Maisons servent de rappel constant des actions des Traîtres, afin qu’aucun guerrier ne puisse oublier la vengeance qu’il doit exercer.[3]

Première à Combattre

Les Nobles de la Maison Krast sont fiers d’avoir été le premier Monde Chevalier à faire une alliance officielle avec l’Imperium pendant la Grande Croisade. Le fait qu’elle se soit battue pour l’Empereur pendant l’Hérésie d’Horus et qu’elle ait beaucoup souffert au cours de cette période ne fait que renforcer son sentiment de supériorité sur les autres Maisons de Chevaliers. Après que sa planète ait été ravagée par Horus, l’Adeptus Mechanicus a aidé les Nobles à reconstruire et à renforcer leurs foyers très appauvris ; en retour, la Maison Krast a juré une loyauté éternelle envers Mars. C’est une union qui a duré cent siècles, les manufactorums de la Planète Rouge maintenant les Chevaliers de la Maison Krast et les Nobles répondant à leurs appels à la guerre.

Leurs liens avec le Mechanicus influencent fortement la société krastienne, et leurs Nobles offrent des prières à l’Omnimessie dans les sanctuaires de machines voûtés de leurs donjons. Lorsque les tempêtes toxiques s’abattent sur leurs châteaux vides, c’est au Dieu-Machine qu’ils adressent leurs prières, espérant que sa technologie bénie ne leur fera pas défaut. Contrairement aux autres Maisons de Chevaliers, Krast contribue à la Legio Titanicus de Mars avec plus de Chevaliers qu’aucune autre, à l’exception de Taranis. Les Nobles de Krast se glorifient en se battant aux côtés des Titans de Mars et en écrasant les machines de guerre et les fortifications ennemies sous les balles de canons flamboyants et les assauts hurlants des faucheurs. Sagement, l’actuel Fabricator-Général maintient cet empressement chez les Nobles en leur offrant la guerre partout où se trouvent la souillure de l’hérésie et la tache du Chaos.

Ayant grandi en voyant les cendres de leur monde chaque jour derrière des boucliers d’énergie vacillants, il n’est pas étonnant que les Nobles de Krast aient une haine insatiable pour les Traîtres. Il n’y a pas de plus grande récompense pour un chevalier krastien que de punir l’hérétique. Au combat, les jeunes Nobles de la maison sont enclins à l’imprudence si elle leur offre la possibilité de revendiquer une mise à mort prestigieuse comme un char super-lourd ou une Machine-Démon. La Legio Mortis est la plus grande expression "de cette haine" - les Nobles de la Maison Krast qui ont détruit les Titans du Chaos méritent leur place éternelle de héros de Chrysis.[4]

Le Marteau des Traîtres

Au milieu de la Mer Hurlante sur Chrysis, sur une île qui était autrefois un paradis tropical, un immense monument d’adamantium veille sur des milliers de kilomètres de fond d’océan sec et de terre maudite. C’est le Marteau des Traîtres. C’est ici que la Maison Krast enregistre son compte contre les serviteurs des Dieux Sombres. Au sommet du monument sont consignés les plus grandes cibles abattues, les Titans Legio Mortis vaincus par les Chevaliers Krast. Le décompte se fait à travers les Machines-Démons, les chars super-lourds et les forteresses remarquables. Vers le bas se trouvent des armées hérétiques qui ont été écrasées ; à peine plus que les noms des mondes, des commandants et des cultes éminents, puis le nombre de victimes par dizaines de milliers, comme si c’était une pensée après coup.

La base du Marteau des Traîtres sert un autre objectif, et son énorme fondation est entourée de chaînes et de colliers. C’est ici que la Maison Krast amène les traîtres les plus détestés, les généraux du Chaos, hérétiques et traîtres, souvent enlevés secrètement des zones de guerre à l’insu de l’Inquisition.

Ces prisonniers sont dépouillés et enchaînés au monument pour subir l’œuvre infâme que leurs dieux ont faite sur Chrysis. Pour la plupart, l’air empoisonné et le vent chimique les tueront en quelques heures, s’étouffant avec leur propre bile et leur sang alors que leur chair brûle et se détache. Des spécimens plus forts, tels que les Space Marines du Chaos, ont été connus pour durer des jours, jusqu’à ce qu’une tempête toxique s’abatte sur l’île et brûle leur chair, ne laissant derrière elle que des os brûlés et fumants.

Les agents de l’Inquisition ont parfois porté leur attention sur la Maison de Chevaliers, mais la puissance du Mechanicus est toujours là pour soutenir leurs efforts. Ces étrangers ne trouvent aucun accueil sur Chrysis, aussi susceptibles de disparaître que ceux envoyés au Marteau. Il n’y a pas non plus de trace du Marteau des Traîtres dans aucune donnée ou conclave de cogitateur de Krast, son emplacement n’étant connu que du seigneur de la maison et de ses Nobles les plus fidèles. L’Adeptus Mechanicus connaît le sombre secret du Marteau des Traîtres et de la Maison Krast, bien que l’actuel Fabricator-Général se contente de laisser les Nobles punir leurs ennemis comme ils l’entendent, à condition que Chrysis se batte pour Mars.[5]

Les Guillotineurs, Chasseurs de Titans

Au nombre des trahisons qui entraînèrent la destruction de toutes les Maisons de Chevaliers de Chrysis sauf une, la Maison Krast tient la félonie initiale de la Legio Mortis comme la pire. Les Têtes de Mort, une des Legios Titaniques de Mars, avaient combattu aux côtés des Chevaliers Krast à maintes occasions au début de la Grande Croisade. Après s’être alliées à Horus au cours de la guerre civile, les Têtes de Mort réapparurent sous le nom de Legio Mortis, en proclamant leur allégeance à Nurgle, et menèrent l’assaut qui ravagea Chrysis et extermina ses Maisons.

Les Chevaliers Krast cherchent sans relâche à venger leurs frères tombés, et traquent les Titans de la Legio Mortis plus que tout autre ennemi. Lorsqu’un Chevalier abat un Titan, son exploit est célébré avec faste à son retour sur son monde natal. Toutefois, ces réjouissances ne sont rien comparées à la gloire qui attendrait sur Chrysis un Chevalier Krast qui vaincrait un de ceux de la Legio Mortis. Le Noble sera élevé en triomphe et gagnera le titre de Guillotineur. Chaque Guillotineur porte un symbole brisé de Tête de Mortis sur son tabard ou son blindage - un marquage rappelant son héroïsme et exaltant la destruction d’un ennemi honni.

Des rapports faisant état de la présence de la Legio Mortis parmi les forces du Chaos assiégeant la Porte Cadienne ont poussé les Krast à se redéployer dans cette Zone de Guerre.

Force Matérielle

Première Maison à rejoindre le jeune Imperium, la Maison Krast a grandement bénéficié des forges de Mars, qui ont travaillé sans relâche pour restaurer l’industrie diminuée de Chrysis et fournir à ses maisons des armures et des armements de Chevaliers fraîchement forgés. Au cours des décennies qui ont suivi sa redécouverte, les Sacristains de Chrysis ont beaucoup appris, leurs compétences n’étant dépassées que par celles de Mars elle-même. L’augmentation considérable de l’approvisionnement et des connaissances a permis à la Maison Krast de compter 400 membres au moment de l’Hérésie d’Horus, tous sauf une poignée ayant combattu au premier rang de la Grande Croisade. Bien que l’Hérésie d’Horus ait entraîné la mort de Chrysis et de toutes les Maisons de Chevaliers qui la défendaient, la Maison Krast a survécu, guerroyant à travers la galaxie, ignorant le sort de son monde. Lorsque la mort de Chrysis fut connue de tous dans les rangs de la Maison, plus de 100 Scions de la Maison Krast vivaient encore et tous ont prêté serment de vengeance contre le Maître de Guerre et ses alliés, se tournant vers Mars pour restaurer la force de la Maison de Chevaliers et guerroyer à nouveau.[6]

Héraldique de la Maison Krast

Depuis cette époque, les survivants de la Maison Krast prêtent deux serments : une loyauté éternelle envers la Planète Rouge, et une vengeance éternelle à l’encontre de ceux qui les ont trahis. Leurs descendants maintiennent toujours ces serments, et honorent Mars tout en traquant les forces du Chaos avant toute autre.

Ces liens très forts avec le Monde-Forge ont conduit la Maison Krast à adopter le rouge de l’Adeptus Mechanicus pour sa livrée. Suite à l’Hérésie d’Horus, les armoiries de la Maison furent modifiées, avec le consentement unanime des Nobles. Au lieu du lion rampant, elles représentent dorénavant un poing de fer étranglant le serpent du Chaos. En outre, chaque Noble prêta serment de se venger des forces renégates d’Horus. Depuis les guerres cruelles de la Purge, les Chevaliers Krast ont été en première ligne des conflits contre le Chaos.

Narsus, Hate’s Requiem
L’Esprit de la Machine de l’Armigère Helvérien Hate’s Requiem combat les renégats et les félons avec une morgue particulière, un trait que son pilote, le Lige Narsus, exploite volontiers.
Karyx, Serpent’s Bane
La Comtesse Karyx a vaincu le Seigneur du Chaos Stentyrius de l’Alpha Legion et mit un terme à ses intrigues d’une déflagration de la lance thermique de son Armigère Hastaire, Serpent’s Bane.


LagosRedemptionOfAdamant.jpg

Lagos, Redemption of Adamant

Le Baron Lagos est le pilote du Chevalier Croisé baptisé Redemption of Adamant. Au sein de la Maison Krast, le rang de Baron est représenté par deux bandes parallèles jaunes sur la carapace. Au cours de ses longues années de service, Redemption of Adamant a surmonté les pires dégâts que les ennemis de l’Humanité peuvent infliger, mais les Sacristains ont toujours pu réparer son armure d’adamantium ; mieux encore, Lagos et la myriade de souvenirs-chimères de son Trône Mechanicum en ressortent à chaque fois renforcés et ivres de revanche.

En tant que Biron, les devoirs de Lagos sont d’entretenir son bastion, de diriger les Chevaliers sous ses ordres, et de répondre aux appels à la guerre du Princeps si ce dernier vient à convoquer les membres de la Maison Krast. En fonction des besoins de son suzerain, le Baron Lagos pourra envoyer un détachement personnel de Chevaliers, se rendre en personne au combat, ou bien encore mener sa propre escorte - une Cour Baroniale - à la bataille.

ForillusHeadtaker2.jpg

Forillus, Headtaker

Forillus fut un temps inféodé à la Légion de Titans des Cockatrices, et sa livrée porte à présent une partie de leurs couleurs. Lors de ces années de services, Sire Forillus a appris comment engager le combat contre des machines de guerre plus imposantes et dangereuses que lui, comment échapper à leur courroux assez longtemps pour les abattre et maintes autres stratégies concernant la guerre mécanisée. Ces leçons s’avérèrent inestimables lorsque Forillus combattit aux côtés du 87e Vostroyen contre les colossales effigies de guerre de la Waaagh! Cogstompa, faisant de lui le fléau des plus puissantes machines peaux-vertes.


MaisonKrast1.jpg

Chevalier Questoris Vigilant, Fervent Défenseur

La fonction de gardien et de protecteur était considérée comme un grand honneur dans les rangs de la Maison Krast. Lorsque les circonstances exigeaient la présence de Chevaliers pour surveiller une région contestée de l’espace, seuls les Chevaliers les plus patients et les plus pondérés étaient choisis, se voir confier une telle tâche était une marque de respect. Malgré son nom, le Fervent Défenseur, son pilote, le Noble Chevalier Garathi Ashbrone, est considéré dans les archives de la Maison comme un tacticien patient et intelligent, figurant parmi les meilleurs guerriers de la Maison Krast lors de la Grande Croisade. Nombreux sont ceux qui ont vu en lui un futur Grand Maître potentiel s’il n’avait pas été tué lors du bombardement de Chrysis au cours des dernières années de l’Hérésie d’Horus.[7]

MaisonKrast2.jpg

Chevalier Cerastus Acheron, Honneur Inébranlable

Dans le tableau d’honneur de la Maison Krast, l’Honneur Inébranlable est inscrit comme ayant été piloté par pas moins de 32 Nobles Chevaliers différents durant la Grande Croisade, ce qui est supérieur à toutes les autres Armures de Chevaliers de la Maison. Ce nombre est attribué à la position fréquente du Chevalier Acheron à l’avant-garde des opérations, une position de fierté souvent attribuée en raison de l’histoire mouvementée du service du Chevalier. Des dizaines de victoires ont été remportées grâce aux efforts de l’Honneur Inébranlable et, dans les rangs de la Maison Krast, voir l’Armure du Chevalier à l’avant-plan de la bataille est devenu un symbole de bon augure. La légende de la Maison affirme qu’une bataille n'a jamais été perdue lorsque l’Honneur Inébranlable a mené la charge et que, même si ses Nobles sont tombés, le Chevalier s’est toujours relevé, sa forme étant apparemment imperméable aux dommages durables.[8]


Gormarr a suivi la ligne de tranchées avec son escouade, son armure ternie et corrompue scintillant à la lumière des corps en feu. Le Seigneur Space Marine renégat souriait, montrant ses crocs tordus et ensanglantés, tandis que les Gardes Impériaux se retournaient et s’enfuyaient devant lui. Gormarr laissa les soldats terrifiés faire une demi-douzaine de pas avant de déclencher son Lance-Flammes et de baigner la tranchée dans le feu. Il était encore en train de profiter de la puanteur de la chair brûlée quand un de ses Frères de Bataille frappa son épaulette sur le bord des terrassements. Grimpant sur le pas de tir, Gormarr regarda à travers le champ de bataille ravagé. Dispersés dans une plaine de cendres et de braises fumantes, les restes des forces de l’Imperium étaient en pleine retraite, des groupes de Gardes en haillons courant pour leur vie. Gormarr regarda la ligne des tranchées abandonnées, heureux de voir les Légionnaires des Night Lords tirer sur les Impériaux en déroute, des hommes se trémoussant et trébuchant alors que des Bolts y faisaient des trous sanglants. Regardant au-delà du massacre immédiat, Gormarr scruta l’horizon enfumé, à la recherche de ce que son Frère de Bataille avait vu.

Partiellement cachée dans la brume, une ligne de géants blindés rouges se dirigeait vers les Night Lords. Les yeux de Gormarr ne pouvaient les distinguer qu’à travers l’épaisse fumée noire des chars de combat en feu, un point d’énormes marcheurs plaqués rouge. Gormarr redescendit rapidement dans la tranchée, aboyant des ordres à ses guerriers et leur ordonnant de retourner les armes lourdes de l’Imperium contre leurs fabricants. Alors que la lumière du jour s’estompait, les Night Lords tirèrent avec l’artillerie impériale dans leurs trous à canon, les tournant vers les Chevaliers qui approchaient.

Alors que les Night Lords se préparaient, Gormarr vit la fumée s’allumer comme un éclair lointain, suivie d’un grondement comme le tonnerre. Une fraction de seconde plus tard, les fortifications explosèrent lorsque des douzaines d’obus de canon de combat s’abattirent sur la ligne de tranchée. Les Légionnaires furent jetés en l’air ou mis en pièces, mais sa bande de guerre tint bon, leur foi dans les Dieux Sombres inébranlable. En réponse, les munitions impériales capturées ont retenti dans la nuit, des dizaines de canons renvoyant des obus à travers le champ de bataille. Les explosions ont illuminé les Chevaliers qui s’approchaient et Gormarr a pu voir l’éclat de leurs Boucliers Ioniques alors qu’ils déviaient les éclats d’obus. Alors que les derniers rayons du soleil s’estompaient, consumés par la brume de fumée et les nuages de cendres, les Chevaliers se sont mis à portée des Canons Laser, des Autocanons et des lanceurs de missiles. Les Havocs Night Lords ont illuminé la nuit avec une tempête de rayons lasers aveuglants et de balles traçantes. Leurs boucliers d’énergie ondulaient avec des fusées éclairantes et des éclairs, les Chevaliers continuaient à tirer des coups de canon de combat dans les tranchées alors qu’ils se rapprochaient de leur ennemi sur les quelques centaines de mètres restants.

Au moment où les Chevaliers s’apprêtaient à atteindre la tranchée, Gormarr a déchaîné son arsenal. Une force prédatrice surgit de l’obscurité, des Canons Laser et des Autocanons martelant le flanc exposé des Chevaliers. Le Land Raider de Gormarr, le Beast of Darkness, s’avança, ses Canons Laser tirant à bout portant sur les Chevaliers. Le Seigneur du Chaos s’est hissé sur le Land Raider alors qu’il s’écrasait au-dessus de la tranchée. La formation des Chevaliers se fragmentait avec l’arrivée des chars du Chaos, certaines des imposantes machines de guerre se retournant pour faire face aux essaims de véhicules renégats, d’autres essayant de dégager les fortifications des Night Lords. Gormarr poussa un cri féroce lorsque le premier Chevalier tomba, quatre Predators soutenus par une escouade de Havocs, le bouclier du lourd marcheur surchargé avant qu’une douzaine de tirs ne lui arrachent la coque.

Cependant, la joie du Seigneur du Chaos fut de courte durée, car un Chevalier franchit les défenses pour chevaucher la ligne de tranchée, tournant son Canon Thermique sur les Légionnaires des Night Lords et les Havocs. D’un seul coup prolongé, le Chevalier fit bouger son canon sur toute la longueur de la tranchée, le rayon surchauffé brûlant tout sur son passage jusqu’à la cendre. En quelques secondes, des dizaines de Space Marines du Chaos se sont transformés en vapeur, la céramite scabreuse de leur armure éclaboussant les défenses. Gormarr a crié à ses guerriers d’attaquer, et a fait labourer le champ de bataille par le Land Raider, ses Canons Laser faisant de vives entailles de lumière dans l’obscurité. Les tranchées étant réduites au silence, les Chevaliers ont porté toute leur attention sur les véhicules du Chaos. Les chars n’ont pas résisté à la concentration des tirs des canons de combat et aux grincements des Épées Tronçonneuses. Le propre char de Gormarr fut mis sur le côté par un coup de tronçonneuse gargantuesque, des dents en adamantium déchirant sa coque. La dernière chose que Gormarr a vue fut un énorme pied métallique alors qu’il descendait de son Land Raider ravagé, et le symbole d’un serpent serré par un gantelet.

Sources

Pensée du Jour : « Un serviteur curieux est plus dangereux qu’un hérétique ignorant. »
  • Codex Imperial Knights, V8
  • Codex Chevaliers Impériaux, V7
  • Imperial Knight Companion
  • Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Loyalist Legios
  1. Imperial Knight Companion - House Krast, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Knight Companion - Chrysis, Scarred by Chaos, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Loyalist Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Loyalist Legios - House Krast (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. Imperial Knight Companion - First to Fight, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Imperial Knight Companion - Hammer of Traitors, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Loyalist Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Loyalist Legios - House Krast - Materiel Strength (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Loyalist Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Loyalist Knight Households - House Krast - House Krast Questoris Knight Warden "Fervorous Defender" (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  8. Adeptus Titanicus - The Horus Heresy : Loyalist Legios, Chapitre - Adeptus Titanicus : Loyalist Knight Households - House Krast - House Krast Cerastus Knight Acheron "Steadfast Honour" (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)