Maison Hermetika

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Armoiries de la Maison Hermetika.

Le Grand Ordre d’Hermetika

Seigneurs secrets de Kaldeia, la Maison Hermetika est depuis longtemps alliée au Monde-Forge de Mezoa, servant aux côtés de leurs Taghmatas dans d’innombrables batailles au cours de l’Ère des Luttes. Nombreux et bien équipés en Armures de Chevalier de modèle Cerastus, les hiérarques du Grand Ordre d’Hermetika sont davantage des alliés indéfectibles que des clients de Mezoa, trop puissants pour être contraints par la force et trop dépendants du commerce avec les Technoprêtres pour se tenir à l’écart. De longs siècles d’échanges ont permis à la Forge et à la Maison de se rapprocher, des éléments des étranges pratiques ascétiques et méditatives des Hiérarques hermétistes s’infiltrant lentement dans les rites orthodoxes des Technoprêtres de Mezoa, tandis que les Sacristains hermétistes remplacent l’être parfait traditionnel de la mythologie hermétiste par une interprétation déformée de l’Omnimessie. Ce n’est pas une coïncidence si les Technoprêtres de Mezoa, bloquée par la lave, et les reclus hermétistes des cavernes sulfureuses de Kaldeia ajoutent tous deux une iconographie de flammes aux symboles traditionnels du Culte du Mechanicum.

Avec le blocus de Mezoa par les forces loyales à Horus Lupercal, les moines-guerriers d’Hermetika ont à nouveau pris les armes en masse pour soutenir Mezoa. Plus d’une centaine de hiérarques se tiennent prêts, parmi les Taghmatas de Mezoa, à repousser tous ceux qui oseraient s’attaquer au Monde-Forge, et bien d’autres sont engagés dans une guerre de coups et blessures dans les tunnels labyrinthiques de Kaldeia.[1]

Héraldique de la Maison Hermetika

Hermetika Cerastus.jpg

Chevalier Cerastus Acheron, Creuset de l’Illumination

Creuset de l’Illumination faisait partie du Grand Maître de l’Hermetika qui s’est rallié à la défense de Mezoa. Sous le contrôle du Magister Thenus Apeo, l’Armure du Chevalier fut responsable de la mort du rejeton de la Maison Makabius et héros renégat de la Grande Croisade, Sirus Arkhen, en éventrant son armure, la Gloriam Eternus, d’un seul coup de sa Tronçonneuse Reaper.[2]

Hermetika Dessus 2.jpg

Dos du Chevalier Cerastus Acheron, Creuset de l’Illumination

Photographiée ici lors du Grand Muster sur Kaldeia, l’armure Creuset de l’Illumination fait un usage répété de l’Opus Machina, le symbole des Protocoles de Sidon et le sceau de Mezoa. Une telle démonstration de loyauté envers sa Maîtresse-Forge est courante chez les descendants d’Hermetika, en particulier lorsqu’ils sont appelés à la guerre pour défendre leur ancien allié. Creuset de l’Illumination arbore les emblèmes de Mezoa et d’Hermetika sur sa bannière, ainsi qu’un extrait de l’écriture théologique du sous-culte unique du Mechanicum suivi par les Nobles de la Maison Hermetika. Curieusement, le Creuset de l’Illumination n’affiche pas d’armes personnelles pour le Magister Apeo, à l’exception du nom gravé sur la plaque dorsale, peut-être par déférence pour la soumission de la Maison au contrôle du Mechanicum pendant la durée du Siège de Mezoa. [3]

Hermetika Bannière 2.jpg

Bannière du Chevalier Cerastus Acheron, Creuset de l’Illumination


Hermetika Orphaeon.jpg

Chevalier Questoris Magaera, Orphaeon

Utilisé depuis des siècles par les descendants du Grand Ordre d’Hermetika, Orphaeon est réputé pour le nombre de fois où ceux qui portent l’armure sont terrassés en pleine gloire. Malgré cela, la compétition pour obtenir l’armure est féroce, car les énigmatiques Hiérarques d’Hermetika pensent que ceux qui trouvent la mort aux commandes d’une expression aussi parfaite de l’Omnimessie ne font plus qu’un avec la machine et sont élevés à un niveau d’existence supérieur.[4]

Hermetika Dessus 1.jpg

Dos du Chevalier Questoris Magaera, Orphaeon

Contrairement à de nombreuses Maisons de Chevaliers, les guerriers d’Hermetika n’accordent que peu d’importance à l’étalage ostentatoire de leurs exploits personnels, préférant mettre l’accent, sur leur héraldique, sur leurs serments et leurs devoirs. L’armure d’Orphaeon porte le symbole de la roue dentée serrée dans un poing armé, le symbole traditionnel des Maisons qui ont prêté serment aux Protocoles de Sidon, et le crâne et la roue dentée du Mechanicum lui-même ; une icône communément adoptée lorsque les Chevaliers de l’Hermetika se rassemblent pour s’éclairer aux côtés de leurs anciens alliés de Mezoa. La bannière d’Orphaeon porte les deux marques de foudre du Noble Phokas, affichés discrètement à côté du texte de la Litanie du Hiérarque. La flamme éternelle, symbole de Mezoa, et la rune sinueuse qui sert d’emblème aux Hiérarques d’Hermetika, dont la signification n’est connue que du cercle restreint de leur culte dogmatique, figurent également en bonne place sur la bannière.[5]

Source

Pensée du Jour : « La vie est une prison, la mort une délivrance. »
  • The Horus Heresy, Book Four - Conquest
  1. The Horus Heresy, Book Four - Conquest, Chapter Oath-Bound Vassal Households of the Mechanicum - Notable Mechanicum-Oathed Houses - The Grand Order of Hermetika (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  2. The Horus Heresy, Book Four - Conquest, Chapter Oath-Bound Vassal Households of the Mechanicum - Notable Mechanicum-Oathed Houses - Cerastus Knight-Acheron "Crucible of Enlightenment" (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  3. The Horus Heresy, Book Four - Conquest, Chapter Oath-Bound Vassal Households of the Mechanicum - Notable Mechanicum-Oathed Houses - Cerastus Knight-Acheron "Crucible of Enlightenment" (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  4. The Horus Heresy, Book Four - Conquest, Chapter Oath-Bound Vassal Households of the Mechanicum - Notable Mechanicum-Oathed Houses - Questoris Knight Magaera "Orphaeon"(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  5. The Horus Heresy, Book Four - Conquest, Chapter Oath-Bound Vassal Households of the Mechanicum - Notable Mechanicum-Oathed Houses - Questoris Knight Magaera "Orphaeon"(traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)