Maison Cawdor

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
Necromunda-circle.png
Necromunda-skull.pngDark-texture-bg.jpgNecromunda-deco-1.png
Necromunda-skull.pngDark-texture-bg.jpgNecromunda-deco-1.png



Soyez fidèle à votre clan, honorez votre maison et obéissez à vos supérieurs, car vous vivez sous la Spire, les travailleurs en bas et l’Empereur-Dieu au-dessus de tout.

La foi est le carburant qui fait fonctionner les grandes Cités-Ruches, comme le prométhéum qui coule dans les veines d’une grande machine. Toutes les âmes qui travaillent sous l’Aquila doivent avoir la foi, car sans elle, elles ne sont rien. Foi dans le factorum, où hommes et femmes prient devant l’autel de l’industrie. La foi dans le hab qui abrite et nourrit la faible forme humaine pour qu’elle puisse accomplir un autre cycle. La foi dans les maîtres de clan qui, dans leur sagesse éternelle, jugeront bon de protéger tout le monde de la cupidité des méchants et de la haine des impurs. Et enfin, la foi en la lignée d’Helmawr, qui se tient au-dessus de nous, qui est le protecteur du monde, le gardien des Cités-Ruches et le représentant de l’Empereur Lui-même sur Necromunda.

Seuls les adeptes de la Rédemption comprennent pleinement cette vérité, car sans la foi, un travailleur n’est rien de plus qu’une machine creuse, damnée par son ignorance.


Necromunda-terminal-angle-1.pngNecromunda-terminal-angle-2.pngNecromunda-terminal-angle-3.pngNecromunda-terminal-angle-4.pngNecromunda-terminal-top.jpgNecromunda-terminal-left.jpgNecromunda-terminal-right.jpgNecromunda-terminal-bottom.png
Img-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.pngImg-noise-300x300.png

>>> Sujet : Journal des événements, décalage 742b de l’année de l’Être de Terra 996.M41. >>> Conduit Necro-vox TCB120. >>> Pensée du Jour : La foi est la nourriture de l’Imperium.

Sujets du Seigneur Helmawr, entendez maintenant la voix de Necromunda !

++ Nous rappelons aux sujets de Necromunda que lorsque vous regardez le visage du Grand Horologium, vous regardez le visage de l’Empereur-Dieu ! Dans le cliquetis de ses rouages numériques et dans ses sirènes de début et de fin de cycle, vous entendrez Sa voix, et dans les voyants lumineux pourpres d’un quota non atteint, vous connaîtrez Sa colère.

++ Le Credo Impérial existe pour protéger les sujets de l’Empereur des pensées dangereuses et d’un univers indifférent. L’Imperium de l’Humanité a jugé bon de propager la gloire de l’Empereur-Dieu sur Necromunda et d’éclairer les ténèbres de vos esprits. N’oubliez pas que le Credo Impérial est là pour répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur votre place dans l’univers - et réfléchir pour que vous n’ayez pas à le faire.

++ Par ordre du Ministorum, dans ses efforts incessants pour sauvegarder les âmes de tous les Nécromundiens, les sujets doivent adhérer aux principes de la foi. Le culte de tout ce qui n’est pas lié à l’Empereur-Dieu (ou l’esprit de l’Empereur-Dieu dans le cadre de la gestion de votre factorum), les relations avec les extraterrestres, les mutants ou les hérétiques présumés, ainsi que le port de couvre-chefs non autorisés (voir la sous-section 2Y46b du Guide Ecclésiastique de Necromunda) sont strictement interdits.

++ Le Credo Impérial voit d’un bon œil la violence autorisée entre membres de gangs honnêtes et encourage l’augmentation de tous les quotients de guerre liés aux gangs. Ce n’est que dans l’adversité que l’Humanité prospère, et ce n’est que dans la mort que l’Empereur vous bénira.

++ Les éléments extrémistes au sein des Croisades Rédemptionistes ne seront pas tolérés. Bien que la Maison Impériale respecte les efforts des Rédemptionistes pour maintenir les populations de mutants et de parias à un faible niveau, et qu’elle salue leur utilisation créative d’armes à base de prométhéum pour y parvenir, elle ne sanctionnera rien qui menace le fonctionnement de la Ruche. À cette fin, tout Rédemptioniste trouvé en train de faire le travail de l’Empereur dans la Cité-Ruche sera poliment prié de retourner dans le Sous-Monde où il doit être. On ne le leur demandera pas deux fois.

++ Il est rappelé aux sujets - une fois de plus - que la fin des temps n’est pas encore arrivée. Aussi terribles que les choses puissent paraître, n’oubliez pas qu’elles peuvent toujours devenir beaucoup, beaucoup plus graves.[1]


SymboleCawdor.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
{{{sous_titre}}}
GangerCawdor.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
Cottle Scruttor Hanged, Maison Cawdor.

Les femmes et les hommes de la Maison Cawdor sont les charognards et les récupérateurs de Necromunda, dont l’empire est bâti sur les détritus des autres clans et tenu ensemble par une foi inébranlable. La Maison doit une bonne partie de son existence au Culte de la Rédemption, une secte dissidente du Culte Impérial apparue sur Necromunda plusieurs siècles auparavant, dont les prédicateurs proclament à qui veut bien entendre que l’indignité de l’Humanité entraînera la chute de l’Imperium. De toutes les Maisons qui financent les démagogues de la Rédemption, les fouilleurs d’ordures de la Maison Cawdor furent les seuls à les prendre au pied de la lettre, au point d’accepter leur propre infériorité et de vouer leur existence à la propagation de leur foi. Bien que cette dévotion ait fort peu contribué à l’enrichissement de la Maison, ses membres ont prospéré quand d’autres ont sombré dans l’oubli. Le clan est désormais l’égal de plusieurs Maisons Claniques, en termes de nombre sinon de richesse ou de statut, notamment parce que Cawdor recueille les parias d’autres clans et, selon certains, en kidnappe les enfants.

Les principes du Culte de la Rédemption guident les actions des membres de la Maison Cawdor. Dès leurs premiers pas dans les temples-orphanariums, les jeunes enlevés par la Maison Cawdor apprennent que la destruction de l’univers est proche, que se vouer corps et âme à l’Empereur est le seul moyen de donner un sens à leur vie, et que ce n’est qu’en servant les gardiens du serment du clan que le Maître de l’Humanité entendra leurs prières. Les femmes et les hommes des Cawdor vivent à l’écart des autres, selon les principes du Culte de la Rédemption et dans une grande pauvreté, même selon les normes de Necromunda. Ils recyclent les détritus de la Ruche pour subsister, en exhumant des reliques "sacrées" des monceaux d’ordures. Le Culte enseigne que les possessions matérielles sont éphémères, de même que l’importance de l’individu, Aussi les travailleurs Cawdor ne conservent-ils que les objets ayant une signification spirituelle, et dissimulent leurs traits sous des masques afin que l’Empereur ne pense pas qu’ils se réjouissent de leur individualité.

Étant donné la pauvreté de la Maison Cawdor, la plupart des gangs qui lui sont affiliés privilégient un armement simple et efficace; un fusil d’assaut cabossé, un flingue robuste ou un couteau de combat rouillé conviennent parfaitement à un Ganger Cawdor. En fait, les gangs Cawdor sont particulièrement doués pour restaurer les armes inutilisables, qu’ils réparent en récupérant les pièces d’autres armes, quand ils n’en fabriquent pas de nouvelles sur lesquelles ils inscrivent patiemment des textes saints. Les gangs ont une prédilection pour le feu, qui est simple d’utilisation et, à l’instar du désastre qui dévore la galaxie, consume tout sur son passage. Fabriquer des grenades incendiaires, des Lance-Flammes et autres armes à flammes est une tâche aisée dans une Ruche, car le carburant inflammable et les canalisations d’évacuation qui courent le long des murs de la grande cité peuvent être facilement siphonnés. Au combat, tuer un adversaire dans le brasier causé par un jet de lance-flammes bien placé, ou dans l’explosion aveuglante d’une grenade incendiaire, est presque un acte de foi pour un Ganger Cawdor, et les pitoyables hurlements des hérétiques sont vus comme une prière adressée à l’Empereur, proclamant à tous la véritable majesté de la Rédemption.

Le Culte de la Rédemption prospère là où le Credo Impérial n’est qu’un murmure lointain. Les gangs Cawdor sont généralement chargés de répandre la bonne parole du Culte dans les zones les plus reculées, les étendues sauvages entre les Ruches ou encore les lieux oubliés par le temps. Là, nombreux sont ceux qui se sentent abandonnés par l’Imperium, et sont sensibles au discours apocalyptique de la Rédemption. Chaque gang devient alors une église, et lutter contre les autres gangs et l’indifférence des seigneurs de la Ruche consolide leur statut de sauveurs aux yeux de leurs ouailles. La plupart des gangs sont sous l’égide d’un patriarche, car les femmes n’ont pas le droit de prendre les armes pour la Maison. Malgré cela, il existe des gangs Cawdor exclusivement féminins, dont les gardiennes du serment et les traditions affirment que tous les sujets de l’Empereur sont des guerriers à Ses yeux. Certains gangs féminins sont des reflets déformés des ordres militants de l’Adepta Sororitas, avec des noms comme l’Alliance de la Rose des Cendres ou les Sœurs du Suaire en Lambeaux, et peuvent être encore plus violents que leurs homologues masculins.

L’histoire de la Maison Cawdor regorge d’exemples de Saints des débris et de martyrs des cendres. Le récit le plus répandu est celui de Caul le Déchu, le premier pèlerin de la Rédemption Écarlate. Caul quitta sa Ruche en quête de reliques dans les étendues désertiques de Necromunda, et partout où il allait, des cultes naissaient dans son sillage. Il remporta d’innombrables batailles contre des hérétiques, des monstres et des mutants, et ses soldats triomphèrent des Seigneurs des Braises des Gouffres Béants, et massacrèrent les Arbitrators Noirs qui régnaient jadis sur les Ruches perdues de Sombrebutin. Des siècles plus tard, le visage masqué de Caul plane encore sur les spires effondrées et les épaves, rappelant à tous que la gloire de la Rédemption est éternelle.

Necromunda-pannel.png
Les Noms des Cawdor [2]
Les noms Cawdor sont donnés par les parents et souvent inscrits sur un fragment d’os que son propriétaire conserve précieusement. Leur origine et leur signification sont inconnues des Cawdor, mais beaucoup pensent qu’ils furent choisis par l’Empereur-Dieu en personne.

Certains gangs ont fondé leur propre culte dissident au sein de la Rédemption. Ainsi, Hauberk Mi-main est l’impitoyable maître des Brisés. Lorsqu’il eut la colonne vertébrale brisée par les balles d’un Orlock qui le laissa pour mort dans les profondeurs ténébreuses de la Ruche Primus, Hauberk contempla longuement les abîmes, et il en conclut que seuls ceux qui ont été véritablement brisés peuvent appréhender la foi. Après être parvenu à ramper jusqu’à une zone habitée, il recruta les parias mutilés des autres gangs Cawdor, qu’il soigna lui-même afin qu’ils renaissent. Les Brisés sont désormais un fléau pour la Ruche Primus, où ils détruisent tout sur leur passage. Leurs adversaires se voient offrir un choix : laisser Hauberk briser leurs os afin qu’ils rejoignent son gang, ou s’ils rejettent la foi, connaître la finalité du Néant.

Le plus grand guerrier vivant de la Rédemption est le Seigneur Mormaer, Thane des Cawdor. La légende raconte qu’il s’est fait un nom dans le sous-monde de la Ruche Primus en dressant de gigantesques bûchers pour les hérétiques et en exhumant d’antiques reliques du Ministorum. Sentant la mort approcher, le vieux Thane offrit à Mormaer de le remplacer, car comme le veut la légende, chaque Thane a le privilège de choisir son successeur parmi ses serviteurs les plus fidèles. C’est d’ailleurs la perspective de voir sa foi récompensée par de telles responsabilités qui motive nombre de chefs de gang Cawdor. Toutefois, se montrer digne d’un tel honneur est une tâche difficile, voire impossible, d’autant que beaucoup pensent que l’histoire a été inventée par Mormaer pour s’assurer la loyauté de ses fidèles.

La Maison Cawdor[modifier]

« Comment pouvons-nous connaître la gloire de l’Empereur-Dieu sans connaître Sa douleur ? »
- Baldrin le Calleux, Gardien du Verbe de la Maison Cawdor.
RedemptionisteMaisonCawdor.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
Diacre Eurim Payne, Adepte de Klovis, Rédemptioniste de la Maison Cawdor.

La foi ; dans tout Necromunda, il existe peu d’armes aussi dangereuses ou aussi durables. Rien de ce qui a été créé par les Maisons Nobles n’est comparable aux dommages que la foi a causés à leur peuple, et rien dans tout le Monde-Ruche n’unit autant ses habitants. Même la peur du Seigneur Helmawr et de la Maison Impériale ne peut rivaliser avec la vraie foi, et c’est en cela que réside le pouvoir de la Maison Cawdor. Toutes les autres Maisons Claniques et Maisons Nobles sont construites sur des alliances, l’échange de richesses et l’obligation ; leurs racines sont inexplicablement liées à l’industrie du Monde-Ruche. Bien que la Maison Cawdor partage cette industrie, elle n’est pas définie par elle. Au contraire, là où la plupart des gens comptent les crédits de chaque cycle pour mesurer la valeur de leurs sujets, le peuple du clan Cawdor se considère fort tant que sa foi reste forte. Cela a sauvé les Cawdor de l’extinction là où tant d’autres Maisons Claniques ont succombé à la marche du temps ou aux flux et reflux des quotas de production. Car même si la Maison Cawdor se morfond sous ses pairs en termes de richesse et de puissance militaire, elle n’a jamais été pauvre en termes de foi et de confiance.

De l’extérieur, les autres Nécromundiens considèrent la Maison Cawdor comme des désosseurs, des charognards et des mendiants, à peine meilleur que les rats de la Ruche qui sévissent dans leurs trous. Seul le fait d’être né dans une Maison Clanique les élève au-dessus des masses sans clan ou de la classe des serfs, bien que la plupart des sujets du Seigneur Helmawr qui se respectent ne traitent pas avec eux. Cependant, ils jouent un rôle vital au sein de la société ruche, en triant les déchets et les rebuts de la factoria, afin que rien ne soit gaspillé. Si c’était la seule chose pour laquelle ils étaient connus, le clan Cawdor serait peut-être mieux accepté par ses pairs. Comme c’est le cas, peu peuvent penser à la Maison Clanique sans penser à la foi qui les anime. Et ils ne se trompent pas dans cette croyance, car sur Necromunda, le clan Cawdor et la foi Rédemptioniste sont une seule et même chose.[3]

La Croisade Rédemptioniste[modifier]

Le credo de la Rédemption dérive du Culte Impérial dominant de l’Ecclésiarchie. Cette orthodoxie galactique vénère l’Empereur comme une entité divine, l’être suprême dont l’existence même prouve la destinée manifeste de l’Humanité à régner sur la galaxie. La secte Rédemptioniste croit que l’Humanité s’est écartée du chemin de la droiture décrété par l’Empereur et que les péchés de l’Humanité noieront la race humaine dans la crasse et la dépravation. Tant que l’Humanité sera incapable de contrôler sa nature pécheresse, elle ne pourra pas s’unir et conquérir les étoiles comme l’Empereur le souhaite vraiment. Le péché doit être purgé de tous par le feu, le sang et la foi.

Le péché se présente sous de nombreuses formes : l’alcool, les jeux d’argent, le mensonge, la tricherie, le blasphème, la luxure et l’assassinat de personnes innocentes et laborieuses comme les Rédemptionistes. Les pires pécheurs de tous sont les mutants et les sorciers, la progéniture du mal, et les pires, qui sont les hérétiques qui tolèrent le péché et refusent de tenir compte de la parole de la Rédemption.

Pour la plupart des habitants du Sous-Monde, comme pour la plupart des citoyens de la Ruche d’ailleurs, le Credo Impérial est un luxe coûteux - un code dont ils ne peuvent se préoccuper s’il risque de les empêcher de faire ce qu’ils doivent faire pour s’en sortir, pour survivre. À l’inverse, les riches et les privilégiés de la Spire voient le credo comme un ensemble de croyances restrictives qui, si elles étaient respectées à la lettre, les empêcheraient de profiter de leur richesse et de leurs opportunités de la manière excessive, dépravée, irresponsable et inexplicable à laquelle ils pensent avoir droit. En somme, si le Credo Impérial est, en théorie, un ensemble de croyances à suivre pour toute l’Humanité, la réalité de la vie sur Necromunda est souvent très éloignée de ses enseignements.

La Maison Cawdor, cependant, voit le credo avec plus d’affection. Les rigueurs quotidiennes de la vie dans la Ruche ont appris aux membres du clan qu’au lieu d’ignorer le credo pour faire ce qu’ils doivent faire, ils doivent s’y accrocher comme à leur seul espoir de salut, autant par désespoir que par autre chose. Ils considèrent chaque mot du credo comme une vérité indéniable, observent rigoureusement chaque obéissance qui leur est demandée et suivent ses règles jusqu’à l’obsession. Pour la plupart, l’adhésion stricte observée par les Cawdor est considérée avec méfiance par les autres ruchiers. Pour la plupart, leurs sermons tombent dans l’oreille d’un sourd, bien qu’il n’y ait pas de pénurie d’individus désespérés sur Necromunda, et pour chaque douzaine de ruchiers qui tournent le dos à la foi, il y en a un qui voit son salut dans son étreinte.[4]

Histoire de la Maison Cawdor[modifier]

Avant que la Rédemption ne consume le Clan Cawdor, la Maison, telle qu’elle était, ne comptait guère plus que des criminels et des mendiants infestant les niveaux inférieurs des Ruches et menant une existence du mieux qu’ils pouvaient. Pendant des siècles, ses membres sont restés dans l’ombre des autres Maisons, leur rôle dans Necromunda étant celui de créatures charognardes, se nourrissant des restes de l’industrie ou rongeant les carcasses des factoria mortes. À cette époque, des leaders charismatiques se sont levés parmi les Cawdor et ont tenté d’unir le peuple, mais sans principe directeur, tous étaient voués à l’échec. Cela allait changer à la fin du 39e Millénaire, lorsque le Culte de la Rédemption est né sur Necromunda.[5]

Le Chemin de la Rédemption[modifier]

Bien que la vérité ait été longtemps obscurcie par le temps et le travail inlassable des Thanes Cawdor et de leurs Gardiens du Verbe, les origines de la foi peuvent être retracées jusqu’à un homme - Encorderius Brayne, père fondateur de la Rédemption. Selon les récits officiels, Brayne était un ouvrier du factorum, un simple membre des classes laborieuses travaillant dans les profondeurs de la Cité-Ruche. Âme diligente et pieuse, il se désespérait de la souffrance de ses compagnons de travail et de la cupidité des Maisons Nobles qui les avaient voués à leur sort. Souvent, dit-on, Brayne se réunissait avec ses compagnons d’infortune dans l’obscurité du dernier cycle nocturne et leur expliquait que, selon lui, ce n’étaient pas seulement les nobles de la Ruche qui s’étaient égarés, mais les ouvriers eux-mêmes qui, dans leur ignorance et leur complaisance, s’étaient éloignés de la lumière de l’Empereur.

L’histoire officielle raconte ensuite qu’un jour, alors qu’il était tombé dans les rouages de l’une des grandes machines du factorum, Brayne fut sauvé de la mort par une lumière aveuglante et que, ce jour-là, il sut que l’Empereur l’avait personnellement choisi pour mener le peuple de Necromunda vers le salut. Au dire de tous, Brayne a ensuite surmonté d’innombrables épreuves et obstacles, conduisant son peuple dans le Sous-Monde où les premiers cultes de la Rédemption ont pu se former et se répandre à travers le Monde-Ruche jusqu’à ce qu’aucun coin de la planète flétrie ne soit épargné. Officieusement, il existe de nombreuses autres histoires sur Brayne et son culte, certaines le décrivant sous un jour moins glorieux. Elles vont de Brayne, chef de gang Cawdor, qui a pris une balle dans la tête et a "trouvé" la religion, à Brayne, escroc chassé de la spire, qui a conçu toute cette histoire de "Rédemption" pour alimenter ses habitudes de joueur compulsif et payé ses dettes. La Maison Cawdor considère naturellement Brayne comme un saint et voit d’un mauvais œil ceux qui répandent de tels mensonges, s’assurant généralement que le conteur ne vive pas pour le raconter deux fois. Quelles que soient les véritables origines de Brayne et de son culte, aujourd’hui perdues dans l’histoire depuis plus de deux mille ans, la montée de la Rédemption qu’il a engendrée est bien documentée.

Au sein de la Maison Cawdor, l’influence de la Rédemption n’a pas commencé d’un seul coup. Depuis qu’ils sont devenus une Maison Clanique quelques siècles auparavant, leur richesse s’étant construite sur les déchets de Necromunda, les Cawdor luttent. Engluée dans une guerre intermittente avec la Maison Orlock sur la différence entre "exploitation minière" et "récupération", la Maison, bien que populeuse, était faible dans presque tous les domaines. Seules quelques Maisons Nobles avaient jugé bon d’accorder à la Maison Cawdor des droits de territoire ou des contrats, et même la Guilde des Marchands les considérait comme étant largement en dessous de leur attention. Les nobles de la Maison Cawdor se chamaillaient entre eux, le contrôle des gangs criminels et des ferrailleurs du clan s’avérant difficile à gérer pour un seul dirigeant. À travers Necromunda, au cours des premiers siècles du 40e Millénaire, les Cultes Rédemptionistes ont pris vie et se sont éteints tout aussi rapidement, comme des braises jetées par un feu violent. Son pouvoir affaibli par les complots de ses rivaux, Aornath VI, alors Premier Noble du Clan Cawdor, vit dans la Rédemption un moyen d’exercer son contrôle sur la Maison Cawdor et encouragea activement la foi. Il s’est même rebaptisé "Thane" des Cawdor, donnant au titre une signification religieuse au sein de la structure de la Rédemption, et s’est nommé à la tête de la foi sur le Monde-Ruche. Pendant la plus brève des périodes (mesurée à l’aune de la lourde histoire de Necromunda), le plan d’Aornath a fonctionné et la foi a unifié la Maison Cawdor comme jamais auparavant dans son histoire, et en l’espace de quelques décennies, la population et la fortune des Cawdor ont été multipliées par deux. Aornath devait être anéanti par les enseignements qu’il avait lui-même adoptés, son propre peuple acceptant que son propre salut passe par le sacrifice à l’Empereur-Dieu et non aux maîtres de la Ruche. Aornath vécut juste assez longtemps pour voir son rôle usurpé par des mendiants pieux et des nobles bien plus avisés que lui sur les voies de la foi. Des profondeurs de la Maison Clanique, des ouvriers se sont élevés pour devenir des Gardiens du Verbe - les prêtres analphabètes et les saints hommes de la foi - tandis que l’ombre de la Noble Maison Ko'iron, la plus grande alliée de l’Ecclésiarchie sur Necromunda, consumait les échelons supérieurs de la Maison Cawdor. Dans certaines Ruches, les anciennes coutumes du clan ont perduré pendant un certain temps mais, mais avant que le millénaire ne soit à moitié terminé, la Maison Cawdor était devenue la Maison de la Foi.[6]

La Maison de la Rédemption[modifier]

Necromunda-pannel.png
La Foi Divisée [7]
Pour les étrangers, la Rédemption est une religion unique et unifiée, dévouée à sa vision universelle du malheur et à sa dévotion à l’Empereur-Dieu. En réalité, il existe presque autant de variantes de la foi qu’il y a de Ruches sur Necromunda, chacune ayant sa propre perspective unique sur le véritable chemin vers la divinité. Parmi ces innombrables voies, la plupart se répartissent en trois grandes catégories : les Zélotes incarnent une frénésie de foi ; les Damnés savourent la mort de toute chose ; et les Rédemptionistes considèrent qu’il est de leur devoir de purifier les âmes des infidèles. Parmi les Zélotes, on trouve des cultes tels que la Marche Rouge, qui ont un amour immodéré pour les armes tronçonneuses et les effusions de sang, les Disciples de la Marque Ardente, qui aiment également brûler tout et tout le monde, et les Enfants du Jour béni, qui marmonnent continuellement des prières tout en massacrant leurs ennemis.

Parmi les Damnés, les cultes les plus connus sont ceux de l’Abandon de la Vérité, qui pensent que tout ce que l’Humanité connaît est un mensonge, les Rejetons du Vide, qui se coupent la langue pour connaître le désespoir du silence, et le Culte de la Vraie Résurrection, qui pense que seule la mort de l’Empereur-Dieu peut faire renaître l’Humanité.

Enfin, il y a les Rédemptionistes, inspirés par une haine tenace de tous les ennemis de l’Humanité. Parmi eux, on trouve les Rédemptionistes Rouges, un culte hors-monde fou répandant les flammes, les Suiveurs de Klovis, inspirés par le grand Rédemptioniste lui-même et qui tentent de suivre son exemple, et les Glorium Excrucium, qui excellent dans la torture et la pratiquent comme une forme d’art.

Inévitablement, ces factions se chamaillent et se battent entre elles, le Thane les opposant même les unes aux autres pour éviter qu’un culte ne devienne trop puissant. Cependant, lorsque le Clan Cawdor ou la Rédemption sont menacés, ils sont prompts à s’unir contre une menace extérieure, unis dans leur haine.

Et ce ne sont pas seulement ces sous-foi majeures qui définissent et divisent la Maison Cawdor. Chaque gang est presque une foi en soi, ses Gardiens du Verbe ayant leur propre ensemble de croyances basées sur l’interprétation d’un texte ou d’un récit particulier de l’une des écritures de la Maison. Cela conduit souvent à des guerres intestines entre les gangs Cawdor, chacun essayant de prouver qu’il est plus pieux que le suivant. Le sang est souvent versé pour savoir comment un gang prononce le mot "Cawdor" ou avec quelle main il charge ses balles.

Depuis la naissance du culte de Brayne et la décision fatidique d’Aornath de l’adopter, il y a eu des dizaines de Thanes, chacun avec son propre agenda et ses propres complots. Ceux qui sont venus directement après Aornath, comme Gaebral le Volontaire ou Aornath VX, arrière-petit-fils d’Aornath VI, ont cru à la rhétorique du premier Thane. Certains, comme Gaebral, croyaient même qu’en écoutant attentivement, ils pouvaient entendre les mots murmurés de l’Empereur dans leur tête. Ces hommes ont fait progresser la foi tout au long du 40e Millénaire, agissant comme de fervents patriarches et envoyant leurs serviteurs porter la foi dans toutes les régions de Necromunda. C’est à cette époque que le Palais des Os fut construit, ses fondations reposant sur un ancien dôme de fourneaux des Cawdor au cœur de la Cité-Ruche. Des reliques "sacrées" provenant de tout le Monde-Ruche furent rassemblées, et les Rédemptionistes de Necromunda le considéraient comme le cœur béni de leur religion.

Plus tard, alors que le 40e millénaire cédait la place au 41e Millénaire, les Thanes et leurs conseillers se sont montréq de plus en plus réticents à contrôler la Maison Clanique. À cette époque, la noble Maison Ko’iron était fortement impliquée dans la fortune de la Maison Cawdor et son influence, ainsi que celle de sa propre vision du Credo Impérial, pouvait être ressentie. Des Thanes comme Vextrum et Hester sont devenus des noms vénérés au cours des premiers siècles de ce millénaire, leur perfectionnement du Livre Sacré de Brayne ayant permis de changer les structures de la Maison. Vextrum fit traduire par des scribes le Livre Sacré de Brayne dans toutes les langues de Necromunda et, ce faisant, définit ce qu’était un Gardien du Verbe. Il a défini les Dix Paroles de la Foi, auxquelles les Gardiens du Verbe adhèrent encore aujourd’hui, en incisant souvent un ou plusieurs des dix mots sacrés dans leur chair afin de se rapprocher de l’Empereur-Dieu. Hester est surtout connue comme l’auteur des Six Cents Tourments de Brayne, un récit des épreuves endurées par Brayne au cours de son voyage dans le Sous-Monde. Les Prêtres Rédemptionistes ont longtemps utilisé ce tome comme base pour leurs tortures - la logique étant que si un hérétique peut faire l’expérience de la douleur du saint, son âme sera sauvée.

Cette ratification de la foi ne s’est pas faite sans heurts. La montée du credo Rédemptioniste sur Necromunda a été, et est toujours, considérée comme une menace pour de nombreuses Maisons Nobles et Claniques, et des efforts ont été faits pour la mettre au pas. La plus célèbre de ces tentatives a eu lieu à l’époque du Thane Spriggan, au milieu du 41e Millénaire. Pendant des années, le culte a été attaqué par les autres Maisons Claniques qui craignaient la propagation de l’influence des Cawdor via cette secte du Credo Impérial. Bien que le soutien au Culte de la Rédemption fut plus fort que jamais parmi les classes laborieuses de nombreuses Ruches, les maîtres de clan et les nobles ont imposé des sanctions paralysantes aux industries du Thane Spriggan, ce qui a coûté à la Maison Clanique, et par extension à la foi, d’énormes sommes d’argent. Le coup de grâce fut porté lorsqu’une alliance de Maisons Nobles convainquit le Seigneur Helmawr de demander à l’Ecclésiarchie de déclarer la Rédemption comme un culte subversif et d’en interdire la pratique sur Necromunda. Cet événement désastreux, qui aurait pu conduire à une rébellion ouverte dans de nombreuses Ruches, n’a été évité que par la création par Spriggan de la Pax Redemtos. Un document désormais sacré, qui promettait à la Maison Impériale qu’aucun membre de la Rédemption ne porterait jamais d’armes au nom de la foi. Ceux qui combattaient pour la Maison du Clan le feraient en tant que guerriers des Cawdor et tous ceux qui s’identifiaient ouvertement comme des soldats de la Croisade Rédemptioniste seraient désormais déclarés hors-la-loi. C’est une loi qui a divisé les combattants du Clan Cawdor, mais qui a finalement préservé la Maison de la Foi. Lorsque le Seigneur Mormaer, l’actuel Thane des Cawdor, prit le contrôle de la Maison Cawdor, le travail de ceux qui l’avaient précédé était terminé. Des rituels séculaires stipulaient tout, de la manière correcte de manger les rations de fécule de cadavre à la façon dont on devait entrer et sortir d’une couchette - de peur que l’Empereur-Dieu ne pense que l’ouvrier était trop orgueilleux ou ignorait la gloire du Credo Impérial. Bien que les industries Cawdor restent largement inchangées depuis les premiers siècles de son existence, la foi est profonde dans ses rangs.

Alors que le 41e Millénaire touche à sa fin, le Seigneur Mormaer règne sur un empire religieux qui s’étend à travers le monde et au-delà. Les Maisons Nobles et Claniques marchent avec précaution autour des Cawdor et, bien qu’ils puissent se moquer de sa pauvreté et de sa piété en secret, ils ne remettent pas en question son pouvoir. Ce qui est peut-être le plus terrifiant pour le reste de Necromunda, c’est que même si la Maison Cawdor était détruite, la Rédemption continuerait à vivre, et de ses feux, la Maison pourrait renaître, peu importe le nombre de fois où elle serait passée par le fil de l’épée - car comme le savent les Cawdor, Necromunda peut mourir, mais la foi est éternelle.[8]

Structure de la Maison[modifier]

RedemptionisteCawdor.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
Frères Torgun, Disciples de la Marque Ardente, Rédemptioniste de la Maison Cawdor.
« Le Thane, puis l’Empereur-Dieu, et le Verbe de la Rédemption par-dessus tout. »
- Deuxième Commandement du Livre de la Rédemption.

Tel un reflet de l’Adeptus Terra, la structure de la Maison Cawdor place l’Empereur-Dieu au sommet d’une pyramide de pouvoir, maître de tous. Contrairement à cette vaste et inimaginable institution, le clan ne divise pas ses agences en fonction de l’ancienneté et des liens avec Sainte Terra, mais uniquement en fonction de leur dévotion à la Rédemption.

La foi est tout ce qu’il y a dans la Maison Clanique, et elle vient de l’Empereur, en passant par le Thane, puis par les Gardiens du Verbe, sans égard pour la richesse ou la position aux yeux de la Maison Impériale. Car dans les rangs de la Maison Cawdor, la dévotion à la Rédemption est la seule monnaie qui compte.[9]

Le Seigneur Mormaer Cawdor[modifier]

Vêtu d’une parure délavée, le visage caché derrière un masque d’or à l’effigie de l’Empereur-Dieu, le Seigneur Mormaer Cawdor, Thane du Clan Cawdor, est assis sur son trône. C’est une position gagnée et payée par le labeur sans fin de millions de fidèles Nécromundiens ; la richesse qu’ils tirent des vastes désolations de la planète permet au Thane et à ses Gardiens du Verbe préférés de vivre dans un luxe miteux presque inconnu en dehors de la spire. Loin d’être embarrassé par l’énorme écart de richesse entre lui et le reste de son clan, Mormaer considère que c’est son fardeau à porter pour le bien de la Rédemption - il n’est qu’un outil dans la main de l’Empereur, façonnant le destin de milliards de personnes dans un système brisé et condamné. Si le Thane craint pour sa position, il n’en donne jamais l’impression, bien que dans ses errances dans l’immense Palais des Os de la Ruche Primus, ses bourreaux préférés soient rarement loin de lui. On ne peut pas en dire autant des autres nobles prêtres qui servent sous les ordres du Thane, et qui se chamaillent et se battent constamment entre eux, tout en essayant de faire croire que l’avancement de leur propre agenda est, en fait, l’œuvre de l’Empereur-Dieu. Dans la tradition bien connue des tyrans, Mormaer monte ces nobles et leurs cultes dissidents les uns contre les autres, allant jusqu’à prononcer des sermons, découvrir des textes religieux "perdus" ou des "miracles" qui donnent de la crédibilité à un culte ou à un autre.

La seule chose que Mormaer ne peut pas contrôler dans la Ruche Primus (à l’exception des autres Maisons Claniques, qu’il considère comme n’étant pas à sa portée) est la volonté du Seigneur Helmawr. De manière assez dangereuse, le Thane considère le Seigneur Helmawr comme son égal plutôt que son maître, l’Empereur étant au-dessus des deux. Mormaer considère également les agents de l’Adeptus Terra comme ses égaux mais, heureusement pour la Maison Cawdor, les relations du Thane avec eux sont beaucoup plus limitées. Cette croyance bien connue du Thane a conduit à des frictions entre le Seigneur de Necromunda et le maître de la Maison Clanique dans le passé, surtout lorsque Mormaer se présente en retard aux rassemblements du clan du grand cycle ou s’adresse au Seigneur Helmawr sans utiliser tous ses titres. Pour sa part, le Seigneur Helmawr tolère apparemment ce comportement - peut-être parce qu’il considère que le Thane est tellement inférieur à lui qu’il ne représente pas une réelle menace pour sa position, ou peut-être parce qu’il craint de savoir combien de ses sujets sont, en fait, des adeptes de la Rédemption.[10]

Les Gardiens du Verbe[modifier]

Dans la Maison Cawdor, le Thane est considéré comme le canal par lequel la volonté de l’Empereur-Dieu est transmise à son peuple. Plus une personne est proche du Thane, plus elle est proche de la parole de l’Empereur, et donc plus elle est importante. Les Gardiens du Verbe sont ceux à qui cette proximité a été accordée, généralement sous la forme du port d’un objet sacré, d’une phrase ou d’un écrit sacré qui leur a été transmis par le Thane et, par extension, par l’Empereur-Dieu. Contrairement aux structures rigides du Ministorum, où les missionnaires, les confesseurs, les prédicateurs et les cardinaux occupent tous une place étroite dans un système complexe et surchargé, le manteau de Gardien du Verbe est beaucoup plus facile à atteindre.

Souvent, ils auront vécu une expérience religieuse (peut-être lorsque les machines à filtrer l’air de leur dôme sont tombées en panne ou qu’ils ont mangé des champignons aux couleurs vives dans les Zones Abandonnés) et seront bénis par la connaissance de l’Empereur. Il est tout aussi probable qu’ils aient trouvé une relique en fouillant dans les ordures de la Ruche : un os béni, un morceau d’une arme sacrée ou un fragment d’un texte sacré. Ce qui donne alors au Gardien du Verbe son pouvoir, et peut lui permettre de monter plus haut dans le clan, c’est la croyance de ceux qui l’entourent dans le texte, le rêve ou la relique qu’il porte. Les Gardiens du Verbes les plus puissants et les plus influents possèdent de nombreux objets de ce type, qu’ils épinglent souvent sur leur corps (parfois littéralement) ou qu’ils attachent à des armes ou à des poteaux afin que tous puissent s’émerveiller de leur "trésor". Si un Gardien du Verbe vit assez longtemps, il peut même accéder à une place parmi les fidèles dans le Palais des Os - bien que, plus probablement, il sera renvoyé dans la Sous-Monde pour rassembler plus de croyants et trouver plus de reliques pour le Thane.[11]

Les Exaltés[modifier]

Necromunda-pannel.png
Les Zélotes de la Rédemption [12]
La frontière entre les adeptes les plus fanatiques de la Rédemption et ceux qui, dans l’ensemble, respectent les lois de Necromunda est floue. Les autres Maisons Claniques ont tendance à considérer tous les adeptes de la Rédemption comme des fanatiques, tandis que le Ministorum les tolère parce qu’ils représentent une grande partie de la population de la planète, et parce qu’ils sont techniquement une foi dissidente du Credo Impérial. Pour les besoins de l’apparence, le Seigneur Mormaer condamne ouvertement les actions les plus extrêmes de la Rédemption, tout en fournissant secrètement des armes et du matériel aux gangs de fanatiques. Au sein du clan lui-même, l’opinion sur ces véritables Zélotes de la Rédemption est divisée. Certains les considèrent comme l’expression la plus pure de la foi et souhaitent ardemment rejoindre leurs rangs si ce n’est pour les obligations envers la Maison et la Ruche, tandis que d’autres les voient comme une menace pour la stabilité du clan et veulent qu’ils soient véritablement considérés comme des hors-la-loi. Le Seigneur Mormaer lui-même aurait pu les excommunier de la foi s’ils n’étaient pas aussi efficaces pour répandre le pouvoir de sa Maison. Ces fanatiques sont connus collectivement sous le nom de Rédemptionistes, bien que ce terme soit quelque peu erroné car tous les adeptes de la foi sont des Rédemptionistes, mais pas aussi militants. Ils ciblent les mutants, les sorciers et les hérétiques - cette dernière catégorie variant dans sa définition d’un gang Rédemptioniste à l’autre - et, à l’image de l’Imperium lui-même, lancent leurs propres croisades personnelles dans les coins les plus profonds et les plus sombres de Necromunda. Cela a certainement aidé leur cause et empêché la Maison Impériale ou le Thane de les censurer trop lourdement, car les personnes que les Rédemptionistes ciblent sont également considérées comme des ennemis de l’Imperium. Pour autant qu’une croisade ne s’aventure pas trop loin dans les parties plus "civilisées" d’une Ruche, elle est autorisée à exister - dans la mesure où les forces de l’ordre locales ne passeront pas trop de temps à les traquer, mais les abattront s’ils s’aventurent en ville.

Chaque Gardien du Verbe a un certain nombre de champions favoris pour l’aider à accomplir sa volonté - et à garder le reste des fidèles en ligne. Ils sont connus sous le nom d’Exaltés, et portent les faveurs de la Rédemption au vu et au su de tous - ce qui implique souvent des artefacts de la foi agrafés sur leur visage, des braseros enflammés fixés sur leur armure, ou des masques de bourreau élaborés encore éclaboussés du sang de leur dernier meurtre. Un Exalté peut être un Gardien du Verbe en attente, et reprendre la relique ou la bénédiction de son chef s’il tombe. Il peut également s’agir d’un simple tueur talentueux, né grand, fort et méchant, sans l’esprit nécessaire pour comprendre la volonté de l’Empereur-Dieu, mais suffisamment pour savoir qu’elle lui donne le droit de briser des crânes. Dans les deux cas, ils représentent une escalade des hostilités lorsqu’ils atteignent le champ de bataille - les frères réagissent à leur présence comme ils le feraient d’un avatar divin marchant parmi eux, et se jettent d’autant plus furieusement dans le combat.

C’est également le rôle des Exaltés d’entraîner le reste de la bande au combat. Ainsi, les compétences d’une bande du clan Cawdor peuvent aller d’amateurs enthousiastes à des tueurs entraînés, selon les capacités de son Exalté. La plupart d’entre eux suivent la tradition bien établie de battre leurs gangs et leurs jeunes jusqu’à ce qu’ils meurent ou qu’ils parviennent à se défendre face aux coups. D’autres sont plus créatifs et conduisent délibérément leurs frères dans les repaires de monstres ou les cachettes d’autres gangs pour tester les compétences des combattants - et, si possible, leur apprendre une chose ou deux sur la façon de faire face au pire que la Ruche puisse leur offrir. Dans les deux cas, l’entraînement du gang tend à se concentrer sur l’approche de l’ennemi et à le poignarder ou le frapper pour le soumettre, idéalement avec l’aide d’un ou deux autres frères. Cette tendance au combat de mêlée est probablement due au fait que le gang n’a pas accès à des armes à distance décentes, mais elle en dit long sur la plupart des Frères bénis, qui éprouvent une grande satisfaction à voir leurs combattants s’abattre sur un ennemi et le déchiqueter en morceaux sanglants.[13]

Les Frères de la Foi[modifier]

La Maison Cawdor apprécie ceux qui ont la force de volonté, d’esprit et de corps pour se battre pour la Rédemption. Ce sont les Frères, des hommes qui, soit par des talents naturels, soit par une expérience amère, se sont élevés au-dessus des masses populaires du clan pour devenir ses soldats. Un Frère peut s’être rallié à la cause après avoir fait ses preuves dans les profondeurs de la Ruche, parmi les désosseurs et les voleurs, en combattant des rats géants, des mutants ou des infidèles. Réalisant qu’ils avaient un don pour la violence, et voulant utiliser ce don au nom de l’Empereur-Dieu, ils se sont procuré des armes et sont partis prêter serment d’obéissance à un Gardien du Verbe ou à un Frère Béni, commençant ainsi leur vie invariablement courte de guerre de gangs brutale. Un Frère peut même avoir un héritage de grandeur - soit parce qu’il a été arraché à une Maison Clanique particulièrement agressive, soit parce que son père était un Gardien du Verbe ou un Exalté. Ces Frères sont considérés comme incarnant la volonté juste de l’Empereur, car personne d’autre que Lui n’aurait pu les créer. Parfois, ils sont à la hauteur de leur nom, devenant de grands combattants et des leaders de la foi. Mais comme nous sommes à Necromunda, ils se font souvent tirer dessus ou dévorer par un Croqueur de Vase.

Necromunda-pannel.png
Sœurs de Cendre et de Sang [14]
La Maison Cawdor pratique la ségrégation des sexes à presque tous les niveaux, avec très peu de contacts entre hommes et femmes, sauf dans des circonstances strictement rituelles. Bien qu’aucun sexe ne soit considéré comme supérieur à l’autre - les deux étant également misérables aux yeux de l’Empereur - la majorité des Gangers de la Maison Cawdor et des Rédemptionistes en croisade sont des hommes. Cela a donné naissance à des confessions dissidentes et à des bandes de voyous, certaines femmes du clan cherchant à se libérer des enseignements patriarcaux du Thane. Un talent naturel, l’exposition à la façon dont les autres Maisons Claniques traitent leurs femmes, ou même un petit degré d’indépendance, peuvent amener un membre de la Maison de la Foi à s’interroger sur son sort dans la vie. Ceci est particulièrement vrai si la femme en question a des tendances meurtrières et considère qu’il est injuste que seuls les hommes aient la possibilité de brûler les hérétiques au nom de l’Empereur-Dieu. Pour une telle femme, les choix sont limités, comme faire défection vers un autre clan, dissimuler son sexe et rejoindre un gang Cawdor, ou former un gang de femmes (et parfois d’hommes) Rédemptionistes partageant les mêmes idées. Bien que ces éventualités ne soient pas sans précédent, la dernière est de loin la plus courante. S’inspirant des Sœurs du Silence (bien qu’elles soient basées sur des informations de troisième main et des spéculations folles), les gangs féminins Cawdor s’aventurent dans les souterrains ou les désolations cendrés pour faire le travail des Rédemptionistes. En raison de leur choix, elles sont considérées comme des hors-la-loi par leur clan, bien que la population de Necromunda ne fasse guère de distinction entre les hommes et les femmes Cawdor, car ils sont tous deux aussi dangereux et susceptibles d’immoler ceux qu’ils considèrent comme des hérétiques.

Bien sûr, pour chaque Frère qui a entendu l’appel de l’Empereur ou qui est né dans une famille de gangs, il y en a une centaine d’autres qui se trouvaient juste à proximité lorsqu’un Gardien du Verbe cherchait des corps encore chauds pour compléter les effectifs. Ils constituent la majorité des combattants de gangs de la Maison et ils ont appris leur métier sur le tas. S’ils ont de la chance, ils recevront une arme automatique usée ou un pistolet rouillé dans les mains avant d’être conduits directement dans la mêlée, bien que beaucoup doivent essayer de survivre avec seulement leur foi et peut-être un morceau de métal ou d’os aiguisé pour se protéger. C’est un broyeur à viande dans lequel plupart des Frères Cawdor ne survivent pas plus d’une seule rencontre - bien que ceux qui y parviennent tendent à devenir de bons combattants. Et si ce n’est pas le cas, eh bien, chaque Gardien du Verbe sait qu’il y en a beaucoup plus là d’où ils viennent.[15]

Les Voleurs de Terrils et les Désosseurs[modifier]

Au-dessous des Frères, et bien en dessous des Gardiens du Verbe, se trouve le reste du clan. Par millions, ils travaillent dur sur les tas d’ordures de Necromunda à la recherche de richesses perdues et de reliques sacrées. Connus collectivement sous le nom de Désosseurs ou Voleurs de Terrils, ou d’autres termes encore moins agréables, ils sont le Clan Cawdor que le reste du Monde-Ruche voit d’un cycle à l’autre - les pauvres, les désespérés et ceux consumés par la foi. Comme les rats omniprésents dans les Cités-Ruches, on peut les trouver presque partout, surtout dans les régions situées entre les territoires des Maisons Claniques, ou dans les parties de la Ruche qui auraient pu être abandonnées parce que trop toxiques, trop dangereuses ou simplement de peu de valeur. Individuellement, un membre de la Maison Cawdor ne contribue que très peu à la richesse de la Maison, les maigres déchets qu’il récolte au cours de sa vie ne représentant qu’une poignée de crédits. Une petite somme si l’on considère l’existence misérable qu’il doit endurer pour la gagner. Cependant, multipliée un milliard de fois par les membres du clan, elle confère à la Maison Cawdor sa place parmi les Maisons Claniques de Necromunda.

Ces vastes strates de la société de la Maison Cawdor fournissent également au clan une réserve quasi illimitée de main-d'œuvre. Même dans les Cités-Ruches surpeuplées, il est possible pour un clan de se retrouver à bout de souffle ou affaibli par une catastrophe naturelle ou une guerre inter-clanique. La Maison Cawdor a souvent triomphé de ses ennemis simplement parce qu’elle était plus que disposée à jeter plus de corps dans la mêlée, noyant ses rivaux dans une mer de fanatiques mal lavés.[16]

Les Industries de la Maison[modifier]

« Quelle est la différence ? N’est-ce pas tout simplement de la camelote ? »
- Maître Scribe Kabbot Dy, Guilde de l’Argent.

Beaucoup de Maisons Claniques regardent de haut la Maison Cawdor, considérant que ses masses ne sont guère plus élevées que les charognards nomades des désolations, ou les gangs de mutants qui gagnent leur vie dans les zones abandonnées loin sous les Ruches. Les maîtres de clan les plus sages sont plus avisés et reconnaissent le rôle vital que jouent les membres de la Maison de la Foi dans les structures de Necromunda. Sans leurs désosseurs et leurs racleurs, une grande partie de la richesse du monde serait perdue, et beaucoup de ses grandes industries manqueraient de ressources, leurs usines s’arrêtant de fonctionner par manque de déchets à recycler.[17]

La Grande Décharge[modifier]

Les déchets sont une constante sur Necromunda, qu’il s’agisse de produits chimiques toxiques pompés hors des factoria, de ferraille récupérée sur des machines cassées ou de corps trop contaminés pour les usines de fécule de cadavre. À cela s’ajoutent des tas d’ordures qui ont mis des millénaires à se former, et des niveaux entiers d’une Cité-Ruche souvent remplis du sol au plafond par les détritus de ses habitants. C’est dans ces tas d’ordures que les Cawdor élisent souvent domicile. Connus collectivement sous le nom de "La Grande Décharge" par les membres du Clan, des communautés entières existent pour les passer au crible. Leur tâche n’est pas de trier ou de ranger, les déchets étant souvent simplement déplacés d’un endroit à l’autre au cours des décennies, des siècles ou même plus. Ils cherchent plutôt à trouver des ressources précieuses ou des reliques parmi ces déchets. Le recyclage est loin d’être propre aux Cawdor, une grande partie de l’industrie de Necromunda est construite sur la réutilisation sans fin des ressources, mais la Maison de la Foi diffère de ses rivaux sur plusieurs points importants. Contrairement aux opérations minières de la Maison Orlock ou aux familles de récupérateurs des clans de chiffonniers, la Maison Cawdor ne se bat pas pour les plus riches veines de ferraille ou de produits chimiques, ces endroits où la machinerie lourde et le labeur rapporteront de grosses sommes d’argent à une Maison Clanique. Au lieu de cela, le clan envoie ses hommes dans les régions considérées comme n’étant pas à la portée de la Guilde de l’Argent, de la Maison Impériale et d’autres institutions aussi puissantes - des endroits où l’effort pour trouver quelque chose de valable est considéré comme plus grand que la dépense impliquée.

L’autre différence majeure entre les efforts de recyclage de la Maison Cawdor et ceux des autres Nécromundiens est la manière dont elle les mènent. Les plates-formes minières Orlocks, estampillées des icônes de la Mercator Gelt, peuvent dominer l’horizon sur l’un des sites miniers les plus profonds du monde, tandis que les chenillés de cendres utilisées par les clans de nettoyeurs sont facilement aussi grandes que n’importe quelle colonie des désolations. En revanche, la Maison Cawdor repose sur une vie entière de travail manuel de la part de ses habitants, chaque membre du clan passant au crible des piles de déchets à mains nues dans l’espoir de trouver quelque chose de valeur pour ses supérieurs.[18]

Les Prières pour les Fidèles[modifier]

Necromunda-pannel.png
Saints Artefacts [19]
Très occasionnellement, les membres de la Maison Cawdor entrent en possession d’un objet ayant une véritable signification religieuse. Il s’agit d’artefacts reconnus pour leur importance non seulement par la Maison de la Foi, mais aussi par le Ministorum ou une autre noble organisation. Au cours des millénaires, d’innombrables saints, missionnaires et vrais dévots de l’Empereur-Dieu ont visité Necromunda ou y sont nés, et beaucoup ont péri dans ses Ruches en ruines ou ses désolations de cendres sans fin. Ces héros de la foi ont laissé derrière eux des reliques, et certaines d’entre elles ont été découvertes par le labeur acharné des désosseurs de la Maison Cawdor. Le Ministorum est vraiment contrarié par le fait que le Thane possède un certain nombre de ces objets dans sa salle d’audience du Palais des Os, et qu’il doive les contempler lorsque le Thane l’invite dans son sanctuaire. La Lance de St Felstyr est l’une de ces reliques, une lance énergétique brisée gravée de prières à l’Empereur qui était autrefois brandie par le Général Necromundien Felstyr de Temenos, le Seigneur Mormaer s’assurant de l’accrocher au-dessus de son trône lorsque des agents du Ministorum doivent le rencontrer. Parfois, un tel artefact peut même tomber entre les mains d’un chef de gang Cawdor - bien qu’il soit peu probable qu’il réalise sa véritable signification. Un exemple notable est celui de Gibbet Lisp, chef du gang de la Horde Errante au Port du Chien Fou, qui a trouvé un os "sacré" et le portait constamment autour du cou. Il a dit à tout le monde qu’il s’agissait d’un morceau cassé découvert par hasard dans un hamburger Grox à moitié mangé, mais en fait, c’était l’un des os des doigts de Saint Valious le Balafré, un guerrier génétique du 35e Millénaire qui a défendu la cathédrale de l’Empereur Déifié pendant le soulèvement des Tombes Rouges. Malheureusement pour le Ministorum, le temps qu’il apprenne l’existence de la relique, Gibbet avait été tué et l’os avait disparu, bien que ses disciples aient tous affirmé l’avoir en leur possession - certains d’entre eux ayant mystérieusement perdu des doigts.

L’extrême pauvreté endémique de la Maison Cawdor empêche ses habitants d’acheter des biens à d’autres Maisons Claniques - non pas qu’un membre des fidèles accorde beaucoup d’importance aux élixirs de vitalité Escher ou aux curiosités Delaque. En fait, les maigres richesses dont disposent les membres du clan sont réinvesties dans le clan lui-même, car ils dépensent leurs gains en reliques sacrées, en prières gribouillées et en bénédictions religieuses. Il existe une industrie florissante au sein de la Maison Cawdor qui ne s’adresse qu’à son propre peuple, les étrangers étant souvent perplexes devant l’amour du clan pour les étranges déchets ou les bibelots brillants mais inutiles. Dans chaque enclave du clan, les scribes des Cawdor passent en revue les découvertes du cycle à la recherche d’objets ayant une signification religieuse - une pile électrique brûlée qui renferme encore un peu de "chaleur divine" de l’Empereur, un morceau de sablier brisé avec l’image d’une Aquila dans ses éclats (mais seulement si vous le tenez à la lumière juste comme il faut), ou une douille d’obus endommagée tirée par l’un des Astartes de l’Empereur (peu importe qu’elle porte un cachet de fabrication qui l’identifie comme un produit de la Ruche Primus). Si une telle relique est trouvée, un Gardien du Verbe sera appelé à vérifier son authenticité. Et une fois qu’elle aura passé le test - à condition que le Gardien du Verbe lui-même ne décide pas qu’elle a trop de valeur pour tomber entre les mains d’un désosseur et la garde - alors les fidèles auront l’occasion de la posséder, moyennant une donation appropriée au clan, bien sûr. À ce jour, des millions de ces objets sacrés existent au sein de la Maison Cawdor, et presque tous les clans, et certainement la plupart des Gangers, en ont un ou plusieurs en leur possession - dépensant souvent leurs crédits durement gagnés pour en acquérir d’autres ou de meilleurs. Et si un membre de la Maison Cawdor meurt en tenant ses reliques, celles-ci sont jetées dans le tas de fumier, où tout le processus peut recommencer et où les reliques peuvent être "découvertes" une fois de plus.[20]

Les Sales Boulots[modifier]

Alors que la plupart des activités de la Maison Cawdor sont consacrées à la récupération et au recyclage des déchets, les autres Maisons font souvent appel à eux pour effectuer des travaux trop dangereux ou désagréables pour leur propre personnel. Même la Maison Goliath est plus encline à payer la Maison de la Foi pour sa main-d'œuvre qu’à gaspiller ses propres esclaves dans certains secteurs de ses industries - les seconds ayant plus de valeur que les premiers. Les maîtres du clan ordonnent à leur peuple d’accomplir ces tâches sous prétexte d’apporter la lumière au reste de la Ruche, bien qu’en vérité, les classes inférieures de la Maison Cawdor n’ont guère besoin d’être encouragées à suivre les commandements des Gardiens du Verbe. Les responsables pourraient rationaliser une telle utilisation impitoyable de leurs sujets en y voyant la volonté de l’Empereur-Dieu ou une chance de tester leur foi, mais comme la plupart des choses dans Necromunda, cela revient à des crédits froids et durs. Contrairement à leur travail habituel de recyclage des ordures, un serf Cawdor peut gagner autant qu’un ruchier normal pour le clan en faisant un travail désagréable pour une autre Maison, même si c’est le dernier travail qu’il fait.

Ces sales boulots peuvent aller de tout ce que le commun des habitants de la Ruche pourrait considérer comme indigne d’eux ou trop dangereux. Là où les machines peuvent échouer, la Guilde des Marchands utilise les Cawdor pour ramper sur les lignes électriques à l’intérieur du grand puits de chaleur pour tirer des leviers ou tourner des manivelles cachées dans des endroits difficiles d’accès. Les chanceux meurent d’attaques de créatures ou d’électrocution, les malchanceux glissent et tombent sur des kilomètres dans le noyau bouillonnant de la planète. Les réservoirs d’évacuation des déchets sont un autre endroit où les travailleurs Cawdor risquent de se noyer, d’être aspirés dans les rouages d’une raffinerie de prométhéum, ou pire encore. Comme les réservoirs sont toujours en service, les travailleurs doivent s’y précipiter à marée basse et essayer de nettoyer les valves et les prises d’eau avant que la crasse ne leur recouvre la tête. Ensuite, il y a les travaux de capture : récupérer les Grox sauvages, les Araignées-Loups, les Lamias et autres créatures pour les Maisons Clanique et la Guilde des Marchands afin de les dépecer ou de les vendre. Dans ces cas-là, les travailleurs Cawdor sont essentiellement des appâts vivants, la recherche et le piégeage de ces créatures n’étant pas un art, si ce n’est qu’un groupe de Cawdor erre dans les Zones Abandonnés et attend d’être attaqué, puis espère qu’il en reste suffisamment pour ramener la créature à la civilisation.

Toutes ces tâches, les Cawdor les accomplissent avec un zèle que beaucoup d’autres travailleurs trouvent dérangeant car, pour les sujets de la Maison de la Foi, une tâche fixée par leur Gardien du Verbe est une tâche fixée par l’Empereur Lui-même.[21]

Les Territoires de la Maison[modifier]

« Là où l’air tremble aux prières des fidèles, la sainte Rédemption a une maison. »
- Gardien du Verbe, Tippet le Juste, Clan Cawdor.

En général, la Maison Cawdor construit des colonies dans les endroits négligés ou abandonnés par les autres Maisons Claniques. Les endroits qui sont soit trop inhospitaliers, soit peu riches en ressources, attirent les Cawdor, leurs habitants érigeant des églises faites de ferraille et d’habs creusés dans la désolation. Liés par leur foi, les Cawdor n’ont que faire d’épreuves qui rebuteraient beaucoup d’autres Nécromundiens et supportent des conditions et des environnements horribles, tout cela pour prouver leur dévotion à l’Empereur-Dieu et jouer leur rôle dans la misère continue de la galaxie.[22]

Les Tas d'Ordures[modifier]

Necromunda-pannel.png
La Récolte des Enfants [23]
La Maison Cawdor est de loin la Maison Clanique la plus populeuse de Necromunda, avec plus de membres que certaines autres combinées. Sa taille est, en partie, due à la propagation de la foi, amenant toujours les parias, les peuples disparates et les communautés dépossédées au bercail. Elle est également due à la pratique des Cawdor d’"adopter" les jeunes des autres clans. Dans un monde aussi dangereux et chaotique que Necromunda, de nombreux enfants se retrouvent orphelins à un très jeune âge, abandonnés par leurs parents ou simplement perdus dans la masse humaine. Les Gardiens du Verbe recherchent activement ces enfants abandonnés, les amenant à la foi et les élevant comme faisant partie de la Rédemption. Aux yeux des Cawdor, il s’agit d’une entreprise altruiste, et ils considèrent qu’ils sauvent littéralement les âmes de ces orphelins. D’autres considèrent qu’il s’agit d’une pratique plus néfaste, d’autant plus que de nombreux enfants enlevés ne sont pas entièrement perdus, ou techniquement orphelins. Les récits abondent sur ce qu’on appelle la Récolte des Enfants, lorsque les agents de la Maison Cawdor parcourent les niveaux de la Ruche pendant les cycles nocturnes, à la recherche d’enfants perdus ou laissés sans surveillance. Comme toutes les histoires d’horreur sur Necromunda, il y a une part de vérité dans ces histoires et, bien que la Maison Clanique nie l’existence de telles techniques de recrutement, les habitants avisés de la Ruche s’assurent que leurs portes et fenêtres sont bien sécurisées lorsque l’ombre de la Rédemption s’abat sur une colonie.

Il n’est pas étonnant que les membres de la Maison Cawdor soient si souvent comparés à l’omniprésent rat de Necromunda. Comme le rat, ces membres peuvent être trouvés dans presque tous les coins de la Ruche sous la Spire, et, comme le rat, ils font leurs maisons dans les monticules d’ordures et autres déchets rejetés par les autres clans. La Maison de la Foi revendique la grande majorité de ces tas d’ordures, bien qu’elle ait peu de concurrence à part les rats susmentionnés. Sous ces tas d’ordures, les tunnels et les chambres accrochés aux symboles de la très sainte Rédemption abondent, tandis que des Cawdor aux visages pâles et dégoûtants se traînent, des sacs de déchets à la main ou sur le dos, en passant lentement en revue les débris qui constituent leur foyer.

À l’intérieur d’une Cité-Ruche, on trouve généralement trois types de terrils et, toutes choses égales par ailleurs, il y a de fortes chances qu’une enclave de la Maison Cawdor y ait élu domicile. Les premiers sont des tas de ferraille, où soit une partie de la Ruche s’est effondrée et n’est plus habitable, soit les habitants ont utilisé un trou pratique dans le sol de leur dôme pour se débarrasser de leurs déchets. Principalement constitué de détritus solide, un tas de ferraille peut contenir toutes sortes de merveilles technologiques brisées et de métaux utiles - mais il est tout aussi probable qu’il s’agisse de détritus sans valeur. La deuxième catégorie est celle des factoria abandonnées. Elles peuvent être une mine d’or - bien que pas littéralement - de déchets industrielle utile. On y trouve généralement des croûtes de prométhéum et d’autres dépôts chimiques utiles, qui valent bien la vie (atténuée) d’odeurs nocives et de perte de cheveux que leur extraction entraîne. Les derniers types de terrils sont les cimetières, des fosses remplies de matière biologique en décomposition, de champignons exotiques et même de charognards vivants qui pourraient être apprivoisés et mis au travail. De loin l’endroit le plus désagréable à vivre, un bon dépotoir peut produire toutes sortes de choses utiles, comme des réserves de nourriture stables et une réserve presque illimitée de rats apprivoisables (souvent les deux sont une seule et même chose).[24]

Le Sous-Monde[modifier]

La Maison Cawdor a un intérêt dans le Sous-Monde comme toutes les Maisons Claniques. On peut dire que la Maison de la Foi est mieux adaptée à cet environnement délabré que ses rivales, étant donné le niveau de vie notoirement bas que ses membres ont l’habitude d’endurer. Comme des graines jetées dans la terre, la Maison Cawdor disperse ses adeptes dans les sous-mondes de Necromunda, espérant que parmi les milliers de gangs envoyés, quelques-uns trouveront preneur et deviendront puissants. Il s’agit d’une méthode d’expansion éprouvée qui a vu l’influence de la Maison de la Foi croître considérablement au fil des siècles, notamment dans les profondeurs de la Ruche Primus. De nos jours, il est difficile de jeter une bouteille vide de Torboyo dans n’importe quelle colonie du Sous-Monde sans qu’elle ne tombe sur une bande de Gangers Cawdor qui répandent fébrilement la parole de la Rédemption ou qui construisent une autre "église" à partir d’un bâtiment délabré.[25]

Le Butin[modifier]

Il serait impossible pour une Maison Clanique avec les industries de la Maison Cawdor de ne pas avoir un intérêt dans le Butin - étant donné que c’est essentiellement le plus grand tas d’ordures de la planète. Bien que la Maison du Fer exploite les sites miniers les plus lucratifs de ce terrain vague à l’échelle du continent, il y a beaucoup de place pour que d’autres s’y installent. Des centaines, voire des milliers, de campements de la Maison Cawdor sont disséminés dans le Butin, certains comptant des centaines de milliers de travailleurs, d’autres seulement une poignée de fidèles passant au crible les tas de ferraille toxiques. Ce qu’ils trouvent est ensuite acheminé vers les Ruches via des caravanes et des chemins de pèlerinage, jusqu’à ce qu’il finisse dans les mains des Gardiens du Verbe et autres maîtres du clan. C’est un système loin d’être parfait, qui n’a pas l’échelle industrielle de la Maison Orlock ou des Guildes, mais qui, étant donné le grand nombre de Cawdor, donne néanmoins des résultats. Les coûts de l’exploitation du butin sont également beaucoup moins élevés pour la Maison Cawdor que pour les autres Maisons Claniques, car elle ne fait pas grand-chose pour soutenir son peuple. Une enclave minière d’Orlock pourrait avoir des Gangers armés pour la protéger, des machines lourdes garanties par la Guilde pour creuser, et des combinaisons de protection pour ses travailleurs afin de les protéger des conditions horribles du travail en dehors des Ruches. En revanche, un travailleur de la Maison Cawdor n’a souvent que sa foi, ce qui est loin d’être une défense efficace lorsqu’un nomade des Désolations de Cendres essaie de vous écorcher la peau et de la manger.[26]

Les Enclaves de la Maison[modifier]

PalaisDesOs.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
MORTIS INGLORIUM REDEMPTUS : Forteresse du Grand Culte de la Rédemption.
Contemplez le Grand Palais des Os, siège du Thane de la Maison Clanique Cawdor et cœur du Culte de la Rédemption sur Necromunda !

1. Le Cœur de la Ruche : Entendez le rugissement de l’Empereur-Dieu comme elle résonne dans le grand réacteur qui chauffe la chambre de la fournaise. C’est ici, dans les temps anciens, que les hérétiques des âges perdus ont été purgés, et c’est ici, dans les temps actuels, que le Seigneur de l’Humanité nous éclaire de Sa lumière !
2. L’Arc de la Pénitence : Passe la tête baissée et le cœur léger les portes du Palais des Os, de peur que la fureur de l’Empereur-Dieu courroucé ne s’abatte sur toi !
3. Escalier de l’Aquila : Enveloppés dans les ailes du saint Aquila, les fidèles gravissent l’ascension du temple. Que leur étreinte protège les bienheureux du mal et condamne les méchants à la damnation !
4. Le Regard des Saints : Les fondations du temple sont construites sur les rochers des puissants Thanes d’antan et c’est sous le regard de ces anciens maîtres de la Maison Cawdor que sont jugés tous les fidèles qui gravissent le chemin du salut.

5 Les Spires des Déchus : Depuis les ténèbres, les spires des fidèles s’élèvent pour rendre hommage au temple, leurs pics s’élevant toujours plus haut depuis les ruines du Sous-Monde sur le dos des élus, leurs murs brisés faisant écho à la prière ![27]
« C’est une cathédrale construite à partir de la mort - des millions de morts ont littéralement "donné" leurs os pour la construire. »
)- Hess Novum, Maison Orlock sur le Palais des Os.

Depuis des milliers d’années, la Maison Cawdor a élu domicile sur Necromunda et, par conséquent, ses racines sont profondes. Outre les lieux perdus et abandonnés où se réunissent les fidèles de la Rédemption, de nombreuses grandes églises, temples et sanctuaires ont été construits pour honorer la foi. Cela va du vaste Palais des Os dans la Ruche Primus ou de la Tombe des Saints dans le Sous-Monde de la Ruche Mortis, à des lieux de pèlerinage comme le Temple du Doigt de l’Empereur dans les profondeurs de la Mer de Poussière ou la Crypte du Thane dans l’ombre du Butin.[28]

Le Palais des Os[modifier]

Le centre du pouvoir de la Maison Cawdor est le Palais des Os dans la Ruche Primus. Il domine les niveaux et les dômes de la Cité-Ruche contrôlés par la Maison de la Foi, et est, même selon les normes de Necromunda, une vue impressionnante. Modelée sur la Grande Cathédrale de l’Empereur Déifié de la Ruche Temenos, ses grandes colonnes sont dorées avec les ossements des fidèles, tandis que des reliques en lambeaux, importantes pour la Rédemption, pendent de chaque arche et de chaque flèche. Les statues, faites de pierre et de fer, représentent des saints et des héros légendaires, leur regard impitoyable fixant tous ceux qui marchent dans ses couloirs. Au cœur du palais se trouve la Chambre du Thane, autour de laquelle les Gardiens du Verbe se rassemblent dans leurs robes pourpres pour écouter les sermons du Seigneur Mormaer, tandis qu’un chœur de serviteurs chante une litanie sans fin d’absolution. Seuls les plus dignes serviteurs de la Rédemption sont autorisés à pénétrer dans le Palais des Os, et beaucoup d’autres sont simplement autorisés à contempler ses grandes portes en récompense des services rendus au Thane. Même le Ministorum doit demander la permission du Thane pour entrer, bien que la division entre le Credo Impérial et la Rédemption fasse que cela soit rare. Le plus grand honneur pour un adepte de la Rédemption sur Necromunda est que sa dépouille puisse un jour être enterrée dans la structure ; un os des doigts, une côte, ou peut-être même son crâne (s’il est très chanceux) martelé dans le mur pour rejoindre les milliards d’autres os qui composent l’endroit.[29]

La Ruche Primus[modifier]

La Ruche Primus est le centre de tout pouvoir sur Necromunda, et il n’est pas étonnant que la Rédemption y ait des agents et des sympathisants. En tant que secte tacitement reconnue par le Crédo Impérial, on trouve des sanctuaires et des temples dédiés à la Rédemption partout où les adeptes du Credo Impérial se rassemblent, ou les serviteurs du Ministorum ont leurs avant-postes. La Cité-Ruche est remplie de ces repaires de la Maison Cawdor, les membres du clan vantant les vertus de la Rédemption depuis leurs portes, leurs toits ou leurs dômes, rappelant constamment à tous ceux qui vivent à proximité le pouvoir de la foi. Bien que le Palais des Os soit, de loin, la plus grande propriété des Cawdor dans la Ruche Primus, il en existe beaucoup d’autres qui rivalisent avec les plus grandes enclaves des autres Maisons. La Rue des Bénis (plus connue des ruchiers sous le nom de Rue des Mendiants) traverse les Marchés du Nexus près de la base de la Ruche, et est un lieu de rassemblement pour tous les aspects du Credo Impérial, dont la Rédemption. Le Temple des Épées, quant à lui, est un célèbre asile situé dans le quartier commercial où les infirmes et les brisés viennent chercher la paix définitive auprès des Cawdor.[30]

La Ruche Temenos[modifier]

Il n’est pas surprenant que le centre de l’Ecclésiarchie sur Necromunda soit également un point de rassemblement pour la Maison Cawdor. La Ruche Temenos est une cathédrale-ruche imposante, grouillant de fidèles et dont le pinacle est occupé par un couvent de l’Ordre de la Rose de Sang de l’Adepta Sororitas. Alors que la Ruche Primus est une termitière aux côtés dallés, la Ruche Temenos est un triomphe d’architecture ecclésiastique - chaque chambre est un cloître voûté, chaque alcôve est l’hôte d’un saint en pierre et chaque puits de lumière est un vitrail multicolore. Bien qu’il soit rare qu’un membre de la Maison Cawdor soit autorisé à monter jusqu’à la spire - et à passer par la Voie des Saints pour entrer dans la Grande Cathédrale de l’Empereur Déifié, ils gardent néanmoins le chemin des pèlerins depuis le fond de la Ruche jusqu’à la grande spire. Bien sûr, même la Ruche Temenos a son propre Sous-Monde, où les gangs affiliés aux autres Maisons Claniques se battent avec ceux de la Maison Cawdor dominante. À chaque étape, les Gangers Cawdor sont là pour presser les pièces de monnaie des pèlerins dans les paumes des voyageurs, leur offrir nourriture et abri, ou les défendre contre les voleurs et autres ruchiers moins pieux. Le fait qu’environ la moitié de ces pèlerins survivent et atteignent la cathédrale n’est pas considéré comme un échec par la Maison Clanique, mais plutôt comme une mesure de leur piété. Après tout, l’Empereur-Dieu ne permet pas à tout le monde de contempler Sa magnificence, alors il incombe aux Cawdor de s’assurer que seuls les plus dignes ont cette chance.[31]

Les Gangs Légendaires[modifier]

« La foi peut vous donner la vie éternelle, mais un talent avec une Épée Tronçonneuse ou un Pistolet Bolter peut faire de vous une légende dans le Sous-Monde. »
- uce Carver, Deux Tunnels, Brasseur de Serpent Sauvage.

Beaucoup de Cawdor considèrent la gloire personnelle, ou l’obtention de la célébrité et de la richesse, comme un péché grave contre les principes de la Rédemption. C’est une croyance qui pousse les membres du clan à cacher leur visage derrière des masques, et même à renoncer à leur nom de naissance s’ils accèdent à une position d’autorité. Malgré cela, il existe de nombreux exemples de grands et puissants gangs Cawdor qui se sont fait un nom dans le Sous-Monde, généralement en raison de leur ténacité quasi meurtrière ou de leur tendance à brûler tout ce qu’ils voient au nom de l’Empereur-Dieu.[32]

Les Frères d'Os[modifier]

Le plus grand des gangs Cawdor à infester le Sous-Monde de la Ruche Primus est, sans aucun doute, les Frères d’Os. Dirigés par le bruyant Coif Coffinail, les Frères accueillent dans leurs rangs tous les membres de la Ruche, à condition qu’ils soient d’abord soumis à un test de dépistage d’anomalies anormales et qu’ils fassent preuve d’un niveau approprié de dévotion envers la Rédemption. Ces tests sont parfois même effectués en même temps. Une nouvelle recrue sera envoyée pour une mission importante de la foi, comme convertir les membres d’un gang rival, marteler l’icône du clan au plafond du dôme local ou réciter les neuf cent quatre-vingt-dix-neuf versets de la Litanie des Perdus.

Necromunda-pannel.png
Le Cantique du Pèlerin Cawdor [33]
Même les membres les plus humbles de la Maison de la Foi utilisent des phrases religieuses et des salutations rituelles. Ces liturgies de la Rédemption sont tellement ancrées dans leur culture qu’ils ne parlent guère autrement, et deux Cawdor peuvent tenir une longue conversation en n’utilisant que les mots de la foi. Lorsque deux Rédempteurs se rencontrent, ils peuvent faire la remarque suivante : "Sur les murs des Sentinelles est mort le Géant d’Or, sa mort est la cloche qui sonne encore", ce à quoi l’autre peut répondre : "Je l’entends sonner a parlé le pèlerin, purgé de la peur par le Père, purgé du doute par le Maître du Monde." Pour les étrangers, ces phrases apprises par cœur semblent avoir peu de sens, mais pour les membres de la Rédemption, qui connaissent bien l’enseignement de la foi, elles sont chargées de sens. La plupart semblent faire référence au Credo Impérial, vu à travers la lentille de la Rédemption, et les références au Père, au Grand Trompeur et à l’Ennemi de l’au-delà, peuvent toutes être trouvées dans les travaux du Ministorum - bien qu’au cours des siècles elles aient été déformées sur Necromunda - le "Père" parfois utilisé pour se référer au Seigneur Helmawr plutôt qu’à l’Empereur-Dieu, tout comme le "Grand Trompeur" peut être n’importe quel ennemi de la foi, et pas seulement les anciens ennemis de l’Humanité. La Maison Cawdor utilise aussi couramment la langue des pèlerins nommé "Cantique du Pèlerins", souvent mélangée à son propre discours religieux. Le Cantique est une forme plus religieuse de Bas Gothique, développée au cours des millénaires par des prêtres laïcs et des missionnaires qui avaient besoin d’un moyen de transmettre les idéaux du Credo Impérial aux populations sauvages de mondes lointains ou de rallier un peuple diversifié autour d’une cause unique, comme cela peut être le cas sur un monde qui existe depuis longtemps et qui a été coupé de l’Imperium. Dans le cas de Necromunda, le Cantique des Pèlerins a été introduit sur la planète par le Ministorum et est devenu populaire pour ceux qui voyagent entre les Ruches. Les Cawdor aiment l’utiliser lorsqu’ils parlent avec d’autres personnes parlant le Bas Gothique, car ils se sentent supérieurs au reste de la population.

Coif et ses disciples opèrent à partir de l’ancien pipeline de prométhéum à l’extérieur du passage du Cul-de-Sac, les tuyaux en ruine étant à la fois une maison et une riche source de carburant liquide ancien. Plus d’un gang rival de la Maison Clanique a essayé de mettre fin aux activités des Frères mais, tout comme les rats qui infestent le territoire des Cawdor, ils reviennent toujours. Cela pourrait être dû au fait que pour chaque Cawdor tué ou cachette incendiée, deux autres semblent apparaître pour le remplacer, ou peut-être que d’autres gangs Cawdor aiment utiliser le nom pour se faire passer pour plus importants. Dans tous les cas, lorsque le Thane veut que quelque chose soit fait dans le Sous-Monde, ses agents cherchent Coif, et le chef de bande en haillons fait le reste.[34]

Les Brisés[modifier]

Si Coif et ses Frères représentent le "courant principal" de la Rédemption dans le Sous-Monde de la Ruche Primus, d’autres gangs ont trouvé leur propre foi parmi les cultes dissidents de la Rédemption. Hauberk Mi-Main est le maître impitoyable des Brisés. Après avoir eu la colonne vertébrale brisée par une balle d’Orlock et être resté agonisant pendant des jours dans les profondeurs stygiennes de la Ruche Primus, Hauberk a regardé l’abîme du fond de la Ruche et l’abîme l’a regardé en retour. Au plus profond de son désespoir, Hauberk s’est rendu compte que seuls les vrais Brisés peuvent comprendre pleinement la foi, et donc, une fois qu’il a rampé jusqu’à une colonie, il a attiré à lui les parias et les mutilés des autres gangs Cawdor - il les a recousus lui-même pour renaître à nouveau. Les Brisés sont désormais un fléau pour la Ruche Primus, détruisant tout sur leur passage afin de pouvoir être accueillis dans la foi. Leurs ennemis ont tous le même choix : voir leurs os et leurs corps brisés par Hauberk pour pouvoir rejoindre sa bande - ou s’ils rejettent la foi, être jetés dans le néant de la Ruche.[35]

La Croisade de la Rédemption Rouge[modifier]

L’histoire de la Maison Cawdor est jonchée de récits de saints de la ferraille et de martyrs de la cendre. Parmi ces histoires, la plus courante est celle de Caul le Déchu, le premier pèlerin de la Rédemption Rouge. Les légendes racontent qu’il a remporté d’innombrables batailles contre les hérétiques, les monstres et les mutants, ses vertueux soldats ayant vaincu les Seigneurs de la Braise des Profondeurs de l’Année et tué les Arbites de l’Ombre, qui régnaient autrefois sur les ruches perdues de l’ombre du Butin. Même aujourd’hui, des années plus tard, le visage masqué de Caul contemple les flèches effondrées et les épaves brisées, rappelant que la gloire de la Rédemption est éternelle.

Au cours des siècles qui ont suivi la disparition de Caul, la Rédemption s’est enracinée dans les Ruches de Necromunda. Contrairement aux autres gangs qui veulent qu’on se souvienne de leur nom et que leur visage soit placardé sur des avis de recherche, les adeptes de la Rédemption Rouge sont des hordes vêtues, sans visage, qui ne souhaitent être jugées que par leurs actes. Ainsi, les chefs de la Rédemption Rouge sont des individus redoutés auxquels leurs ennemis donnent un nom - comme la Main de la Vengeance ou le Fléau Cramoisi - leur travail sanglant leur apportant la reconnaissance qu’ils recherchent.[36]

Les Combattants de la Maison Cawdor[modifier]

Necromunda-pannel.png
Les Noms des Rédemptionistes [37]
Lorsqu’un frère Cawdor se consacre pleinement à l’une des voies les plus extrêmes de la Rédemption, il abandonne souvent son nom de naissance et adopte un nom Rédemptioniste. Ces noms sont invariablement ceux de grands saints du Ministorum ou tirés de récits transmis par la très sainte Inquisition.

Gardien du Verbe (Chef)[modifier]

Les Gardiens du Verbe sont les prêtres de la Maison de la Foi. Ils lient non seulement la société mais conduisent également ses guerriers au combat. Un Gardien du verbe qui s’aventure dans le Sous-Monde pour le compte de la Maison se considère comme étant en mission sacrée pour répandre la parole de la Rédemption, bien que pour les autres habitants de la Sous-Monde, il soit souvent considéré comme un simple chef de gang.[38]

Prêtre Rédempteur (Chef)[modifier]

Les Prêtres Rédempteurs sont les vrais fanatiques de la foi et chacun suit l’une des voies extrêmes basées sur une référence obscure ou une déduction du livre saint de la Rédemption. Sans exception, ce sont des individus extrêmes et dangereux, chacun d’entre eux étant capable de soulever une foule de ruchiers en colère avec un sermon passionné ou de rendre personnellement justice par les flammes et le sang.[39]

Exalté Cawdor (Champion)[modifier]

Les Exaltés sont le bras droit des Gardiens du Verbe et sont toujours prêts à rendre une justice sainte au nom de la foi. Combattants bien entraînés et déterminés, leurs dons pour la violence sont complétés par une sélection d’armes bien meilleure que celle de la plupart des frères de la Maison Cawdor, armes qu’ils sont plus qu’heureux d’utiliser contre les ennemis de la Rédemption.[40]

Diacre Rédemptioniste (Champion)[modifier]

Les Diacres sont les champions de la croisade Rédemptioniste, des Frères qui, par leurs actions, se sont élevés au-dessus de la populace. Dire que les Diacres ont un talent pour la violence n’est pas leur rendre justice, les combattants sont toujours en première ligne de tout assaut Rédemptioniste, armés de feu et de fureur, montrant aux frères de la bande comment ils doivent faire.[41]

Frère Cawdor (Ganger)[modifier]

Les Frères Cawdor sont les fantassins de la Rédemption. Masqués de peur que leur individualité ne les fasse paraître trop fiers, ils sont armés de grossières armes de poing, façonnées d’après les puissantes armes des gardes du corps de l’Empereur.[42]

Désosseur (Recrue)[modifier]

Les Désosseurs sont les masses grouillantes de la Maison Cawdor. Lorsqu’un Gardien du Verbe veut une réserve de combattants, il les recrute dans les colonies voisines des Cawdor, leur fourre des armes bricolés dans les mains et les envoie au combat.[43]

Zélote (Recrue)[modifier]

Les Zélotes sont des adeptes fous de la Rédemption qui n’hésitent pas à sacrifier leur vie dans un feu de gloire vertueux. Cela signifie souvent qu’ils sont armés des armes les plus dangereuses et les plus destructrices dont dispose le gang, qu’ils sont préparés par un discours enthousiaste de leur Prêtre Rédempteur et qu’ils sont envoyés en hurlant dans les lignes du gang ennemi où ils peuvent infliger le plus de dégâts possibles.[44]

Les Guerriers Cawdor Célèbres[modifier]

Klovis le Rédempteur, Agent de la Maison Cawdor[modifier]

Klovis.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
Klovis le Rédempteur.

Le Rédempteur est une légende parmi le peuple de Necromunda - un fou furieux et un guerrier fanatique, dont la dévotion à la Rédemption est inégalée par ses pairs. Il était autrefois un noble du clan Cawdor, connu sous le nom de Seigneur Klovis, et jouissait de la richesse des classes supérieures du clan à la Ruche Primus. Certains disent même qu’il aurait pu prendre le manteau de Thane, s’il l’avait voulu, mais il a choisi une autre voie. Se débarrassant des ornements de la noblesse, le Rédempteur s’est lancé dans le Sous-Monde pour purger les impurs et répandre la parole de la Rédemption. Il n’a pas tardé à attirer un groupe de disciples zélés, des combattants attirés par la force de ses convictions et les méthodes brutales qu’il privilégie. Le Diacre Malakev, un servo-scribe de petite taille, est peut-être le plus connu d’entre eux. Membre dévoué de la foi devenu serviteur, il suit le Rédempteur dans ses croisades en notant assidûment ses grandes actions et en portant le Liber Excruciatus, l’infâme livre des tortures de Klovis.

Une vie entière passée à apporter la juste Rédemption aux parias et aux hérétiques de Necromunda a endurci le Rédempteur contre des notions aussi insignifiantes que la pitié ou l’indulgence, et ceux qui l’affrontent savent qu’ils ne peuvent attendre de quartier de la part de ce guerrier zélé.

Pour terrifier davantage ses ennemis, le Rédempteur porte une couronne de flammes sur la tête, dont les feux ardents crachent et font des étincelles tandis que son regard furieux brûle ses ennemis. Son ancienne richesse en tant que noble et ses relations dans les cercles supérieurs de la Maison Cawdor lui permettent de se procurer des armes et du matériel de qualité exceptionnelle. Ses robes pourpres cachent une armure en maille matelassée capable d’arrêter les balles et les lasers, tandis qu’il privilégie les armes tronçonneuses bien entretenues comme son Eviscerator personnalisé, connu sous le nom d’Épée de la Persécution. La rumeur veut qu’il ait même construit une forteresse quelque part dans le désert de cendres et qu’il dispose de son propre véhicule blindé qu’il utilise pour purger les régions sauvages des mutants, monstres et autres hérétiques.

La plus grande force du Rédempteur, cependant, n’est pas son talent considérable de guerrier, ni les armes uniques qu’il porte, mais plutôt la force de sa foi. À bien des égards, il est l’incarnation de la Rédemption, l’expression pure de la fureur religieuse. Les adeptes de la Rédemption se battent plus fort sous son regard, tout comme les ennemis de la foi tremblent de peur - une terreur renforcée par les méthodes du Rédempteur pour "purifier" les âmes des infidèles par la torture. Comme le Rédempteur lui-même aime à le dire : "Si ça ne fait pas mal, ça ne compte pas !"[45]

Le Bourreau, Exécuteur de la Maison Cawdor[modifier]

Les Exécuteurs sont la sanglante main droite du Thane de la Maison Cawdor. Ils prennent place dans le cercle intérieur de la Maison Clanique, pour faire respecter la volonté du culte de la rédemption sur les croyants et les mécréants.

L’identité de ces sinistres tueurs n’est connue que du Thane lui-même, leurs visages toujours cachés derrière de lourdes cagoules ou des masques. Chaque exécuteur est plutôt reconnu par les outils de justice qu’il utilise, comme le Lyncheur vêtu de son manteau et ses fouets barbelés, ou l’Immolateur couronné de fumée et de flammes. De tous les Exécuteurs du Thane, aucun n’est aussi terrifiants pour les fidèle que Le Bourreau et sa grande hache ensanglantée.

Lorsque le Sabbat Wyrd d’Ashmyre cherchait à prendre le contrôle des chantiers de dépeçage du secteur-Theta 9 de Primus Nord, le Bourreau a transformer la peur du gang local de Cawdor en rage et a empli le dôme de piles de crânes de mutants. Quand les Delaque de Logan’s Reach ont lâché leurs espions et leurs assassins contre les fidèles, le Bourreau a montré à la Maison des Ombres le vrai sens de la terreur. Et quand les Tueurs venus de la Spire sont venus déloger le Thane lui-même, c’est le Bourreau qui a repeint la Cathédrale des Malheurs du sang rouge des incrédules.

Les Exécuteurs, comme Le Bourreau, se joignirent aux gangs des Cawdor pour tester leur détermination et délivrer les punitions du Thane. Un Gang de Cawdor aidé par Le Bourreau fit face à une véritable épreuve de foi, sa présence était un test de leur dévotion au culte de la rédemption et l’acceptation du fait que malgré toute leur fierté, leurs vies ont été promises il y a longtemps à l’Empereur-Dieu. Poussés par un mélange de peur et de foi, les gangs sous le regard de l’Exécuteur se battent d’autant plus fort, tandis que leurs ennemis tremblent devant le meurtrier silencieux.

Ceux qui reçoivent l’aide du Bourreau ne peuvent qu’espérer qu’une fois que les dernières têtes de l’ennemi auront roulé à terre, les leurs ne seront pas les suivantes.[46]

Rattus Tatterskin, Rebut de la Ruche, Maison Cawdor[modifier]

Au sein de la Rédemption, le culte des fausses idoles est une hérésie grave, et les gardiens de la parole sont prompts à punir ceux qui voient le divin dans des lieux non autorisés. Cela n’empêche pas, bien sûr, les membres de la Maison Clanique Cawdor de fabriquer des effigies de l’Empereur-Dieu à partir de détritus de la ruche ou de construire des sanctuaires sous des tas de Crasse particulièrement propices. Il y a aussi des hommes comme Rattus Tatterskin, qui entendent la Voix de l’Empereur dans les couinements incessants de ses rats. Tatterskin prétend avoir parlé avec l’esprit de l’Empereur, qui, selon lui, habite le corps d’un rat gigantesque, dans les profondeurs de la Ruche.

L’Empereur a envoyé certains de ses serviteurs à Tatterskin, afin que la racaille Cawdor puisse comprendre sa volonté divine. Il s’avère que la volonté divine de l’Empereur-Rat est que la ruche soit purgée des ennemis de la Rédemption, ce que Tatterskin fait avec beaucoup de vigueur. Seuls les gangs de la Maison Cawdor envisageraient d’engager Tatterskin, le fou qui marmonne étant enclin à des explosions meurtrières lorsqu’il est en compagnie d’infidèles, et puis il y a l’odeur.

Les amis de Tatterskin, les Minis, se nichent dans ses vêtements en lambeaux, sortant leurs têtes moustachues pour crier leur mécontentement aux ennemis de Rattus, ou, si ces ennemis s’approchent trop, leur sautent dessus dans un tourbillon de petites dents et de griffes. Malgré son apparence et son odeur désagréable, les gangs Cawdor préfèrent Tatterskin pour la puissance de feu qu’il apporte avec sa mitrailleuse lourde, la "Flagellator", qu’il utilise avec beaucoup de préjugés contre les ennemis de la Rédemption.[47]

Créatures Exotiques[modifier]

Oiseau Luisant[modifier]

Anciennes constructions biomécaniques, créées il y a longtemps pour évoquer un sentiment illusoire de la splendeur perdue du monde naturel, les oiseaux lustrés étaient autrefois des merveilles, combinant les plus fines constructions mécaniques du Culte Cybernetica avec le clonage le plus élégant du Culte Biologis. Ils étaient dotés d’une programmation rudimentaire qui leur permettait d’imiter de vrais oiseaux, de se rassembler, de se percher, de se nourrir et même de nicher.

Au fil des millénaires, le nombre de ces oiseaux a progressivement diminué par manque de préservation, et les survivants ont été corrompus au point de ne plus être reconnaissables. Leur chair est malade et leur plumage est rare. Les Oiseaux Luisants restants sont des choses immondes, infestées de parasites et souillées par la pollution. Même leur programmation rudimentaire a été corrompue, ce qui les fait agir comme de sinistres parodies de vrais oiseaux.

De temps en temps, les Oiseaux Luisants se rendent dans les niveaux inférieurs du Sous-Monde. Ils sont alors accueillis avec admiration par les fidèles de la Maison Cawdor, qui les considèrent comme des avatars de la grâce de l’Empereur. Pour les Gangers de haut rang de la Maison Cawdor, posséder un oiseau brillant équivaut à recevoir la bénédiction directe de l’Empereur Lui-même.[48]

Chérubin-Serviteur[modifier]

Créés par le Magi Biologis, les Chérubins-Serviteurs sont très répandus sur les mondes impériaux, en particulier dans les nombreuses branches du Credo Impérial. Leur utilisation varie en fonction des besoins, beaucoup ayant un but purement décoratif ou rituel, portant des encensoirs ou des icônes saintes pendant les interminables sermons de l’Ecclésiarchie. D’autres transportent de petits objets pour ceux qu’ils servent ou, dans certains cas, font fonctionner des machines dans les dômes et les chevrons des sanctuaires et des cathédrales.

Les Ordres Militants et la Milice Frateris sont souvent accompagnés à la guerre par des Chérubins-Serviteurs. Ces derniers remplissent un certain nombre de rôles, allant du transport de munitions et d’équipements à une forme de couverture mobile ou d’armure ablative, protégeant ceux qu’ils servent en sacrifiant leurs propres corps cultivés en cuve. Il n’est pas rare de voir des Rédemptionistes de haut rang accompagné de Chérubins-Serviteurs. La façon dont ces racailles criminelles entrent en possession de tels compagnons est quelque peu mystérieuse, suggérant des liens avec des Maisons Nobles, voire des sectes au sein de l’Ecclésiarchie elle-même.[49]

Les Brutes[modifier]

Stig-Shambler Cawdor[modifier]

Que c’est mignon, il a un bébé sur le dos… »
Derniers mots de Mae "Deux Griffes", Coureur des Routes de Poussière.

Les prêcheurs et harangueurs de foules des dévots de la Maison Cawdor ont peu de tolérance envers le mutant et l’Abhumain. De telles difformités du corps sont des preuves manifestes, leur enseigne-t-on, de la corruption qui infecte l’âme. Comment quiconque vouant sa vie à louer l’Empereur, quiconque dédiant chacune de ses actions à sa gloire, chacun de ses instants à l’amélioration de Son Imperium, peut-il revêtir une forme aussi avilie ? Les malformations physiques trahissent incontestablement que ceux qui en sont affligés ont détourné leur regard de sa lumière et l’ont renié en tant que seul maître légitime, ainsi les dévots de la Maison Cawdor traqueront ces mécréants et extermineront ces affronts à l’Être de Terra, où qu’ils tentent de se cacher de Sa radiance.

Et pourtant… les exceptions existent non seulement dans les rangs grouillants de la Maison Cawdor, mais on pourrait les considérer comme banals. Beaucoup de citoyens Cawdor sont boiteux de corps ou faibles d’esprit, beaucoup sont anormalement grands ou étrangement proportionnés et curieux à regarder. La raison pour laquelle une maison qui prétend mépriser ce genre de déviance tolère de tels écarts vis-à-vis de la norme acceptée de l’Humanité est un mystère, mais pour les Cawdor, la réponse se résume à la foi si leurs chefs choisissent de permettre à ces âmes de vivre, alors elles vivront, tout comme n’importe quel autre Cawdor, en dédiant leur vie à la cause sainte est courant parmi les gens de la Maison Cawdor de voir le physiquement frêle coexister avec le faible d’esprit, œuvrant ensemble pour accomplir l’un pour l’autre ce qu’ils ne pourraient faire chacun de leur côté. Considérés comme des stigmatisés, parfois appelés "Stigs" parmi les gangs de la Maison Cawdor, mais jamais "mutants", sauf si celui qui emploie ce mot souhaite provoquer une réaction violente, ces duos composés d’un lourdaud béhémoth à la mâchoire pendante et d’un cavalier perspicace mais ratatiné peuvent être un atout de valeur chez tout gang Cawdor désireux d’établir sa domination dans le Sous-Monde.

En vérité, la Maison Cawdor est le foyer de choses bien singulières ![50]

Les Aventuriers[modifier]

Prêcheur de la Ruche[modifier]

FlagellateurCawdor.jpg
Necromunda-angle-1.png
Necromunda-angle-2.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-angle-3.png
Necromunda-cadre-bottom.png
Necromunda-cadre-top.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
Necromunda-cadre-left.png
{{{titre}}}
Un Flagellateur de la Maison Cawdor.

Les colonies de Sous-Monde sont remplies de ruchiers qui prétendent être des prédicateurs et des prêtres du Credo Impérial, et la Rédemption n’est pas différente. Un gang Cawdor peut attirer l’un de ces prédicateurs de dôme maniaques, les bénissant avant la bataille, ou simplement errant dans leur repaire en débitant des dogmes religieux et en mettant tout le monde en émoi.[51]

Flagellateur[modifier]

La purification par la douleur est une croyance commune de la Rédemption, et les gangs emploient parfois des spécialistes de la flagellation pour motiver et "guérir" leurs membres.[52]

Équipement de la Maison Cawdor[modifier]

« Je n’ai jamais vu un tas d’ordures aussi gros que l’arsenal de la Maison Cawdor : des couteaux rouillés attachés à des bâtons pourris, des flingues qui ont l’air d’être sur le point tomber en morceaux, et des grenades qui semblent prêtes à vous exploser dans la main. C’est sûr, qu’une grenade marche ou pas, peu importe si son porteur a l’air de préférer vous fracasser le crâne avec. »
- Graz Gros Calibres, Cartouchier de Cloaqueville.

Armes d'Hast de la Maison Cawdor[modifier]

La clef de voûte de la foi qui anime les Cawdor est le culte des héros de l’Imperium. Qu’il s’agisse d’humbles soldats de l’Astra Militarum ou de puissants Astartes, aux yeux des Cawdor, ces guerriers sont tous des saints. Mais ce sont les membres de l’Adeptus Custodes, les mythiques gardes du corps et compagnons de l’Empereur, que les Cawdor révèrent plus que quiconque.

Le moyen par lequel ces résidents du sous-monde ont pu entendre parler des Custodiens est un mystère, mais l’on raconte que la plus sainte des chapelles Cawdor contiennent les fragments d’antiques vitraux ou de statues, récupérées dans des tas de gravats causés par des glissements de terrain au plus profond du sous-monde et restaurés avec soin. Selon les rumeurs, leur relique la plus précieuse dépeint les géants de l’Adeptus Custodes, armés et revêtus de leurs splendides armures d’Auramite, brandissant leurs Lances de Gardien.

Au fil des siècles, cette adoration des Custodiens a été à l’origine de curieuses habitudes et de non moins curieux armements auprès des combattants de la Maison Cawdor. Les armes d’hast qu’ils manient sont considérées comme des armes divines, bénies par l’Empereur en personne et portées par Ses anges pour mener la guerre sainte contre les infidèles.

Par conséquent, ceux parmi ses serviteurs qui combattent selon les méthodes qu’il approuve s’attirent les faveurs de l’Empereur. D’autres armes spéciales et lourdes Cawdor suivent le même principe de construction et sont montées sur de longs manches au lieu d’une configuration plus conventionnelle, bien qu’elles soient souvent inefficaces en combat rapproché et donc utilisées uniquement comme armes de tir. Les armes de mêlée elles aussi tendent à être des armes à deux mains, qu’il s’agisse de haches, de marteaux ou même d’énormes vouges à lame tronçonneuse.

Les armes d’hast basiques des Cawdor combinent deux profils d’arme, une lance polyvalente mais encombrante employée en combat; et un engin de tir commun et facile à entretenir fixée à la tête de l’arme. La plupart sont des fusils d’assaut de mauvaise qualité récupérés par la Maison Cawdor, mais des tromblons primitifs sont courants. Ils tirent des projectiles improvisés comme du gravier, des clous et autres shrapnels, ou même des matériaux inflammables causant de graves brûlures.[53]

Exploitations, Installations et Défenses[modifier]

Amas de Déchets (Cawdor)[modifier]

De vastes agglomérations de déchets s’agrègent dans des zones du sous-monde en amas qui se déplacent comme les dunes de sables dans un désert.[54]

Ferme de Cadavres (Cawdor)[modifier]

Ça me fait toujours rire ces gangs qui font leurs adieux, écrivant leurs noms sur des bouts machins, ou se livrent à tous leurs autres petits rites superstitieux avant de remettre la marchandise. Je vous jure, s’ils savaient où leurs amis morts vont finir, ils ne seraient pas aussi tendres - je veux dire, on ne nous appelle pas les papouilleurs de cadavres… »
Smoog Butchhand, Dépeceur de Cadavre de la Guilde.

Tout le monde doit manger, et les Fermes de Cadavres détachent la chair des morts pour en faire la fécule de cadavre qui nourrit la ruche. Les fermes de cadavres du sous-monde effectuent un commerce de corps prospère, bien que répugnant.[55]

Sanctuaire d'Ossements (Cawdor)[modifier]

Les Sanctuaires d’Ossements et de nœuds coulants sont courants dans le sous-monde, et même le Ganger le plus insensible passera rarement à côté d’un de ces tertres sans y jeter un crédit pour quémander un bienfait.[56]

Brasier Divin[modifier]

Les gangs de la Maison Cawdor barbouillent souvent des symboles de la foi sur les murs du Sous-Monde, ou apportent des icônes martelées à partir des déchets de la Ruche pour s’inspirer - ces icônes sont le plus souvent en feu.[57]

Piège Incendiaire[modifier]

Les gangs de la maison Cawdor fabriquent souvent des pièges incendiaires rudimentaires qui peuvent embraser toute une zone.[58]

Encens de la Ruche[modifier]

Dans le cadre de leurs rites religieux, les gangs de la Maison Cawdor brûlent souvent des encensoirs sacrés ou des bougies d’encens - peut être après avoir vu de tels rituels accomplis par les prêtres du Ministorum. Contrairement à cette auguste organisation, cependant, l’encens brûlé par la Rédemption est souvent loin d’être "saint".[59]

Hérétique en Cage[modifier]

Pour avertir les infidèles, les gangs de la Maison Cawdor emmènent parfois des hérétiques, des mutants ou d’autres prisonniers impurs pour les exhiber à leurs ennemis. Transportés dans des gibets oscillants, les prisonniers sont suspendus au-dessus du champ de bataille, où leurs cris piteux rappellent aux indignes le prix à payer pour s’opposer à la Rédemption.[60]

Sainte Relique de Gang[modifier]

Les reliques de gangs sacrés sont des objets sacrés qui ont une grande signification pour la Rédemption. Il peut s’agir d’un pistolet automatique endommagé (cassé depuis longtemps) qui a été utilisé par un grand "saint" du clan, ou d’un fragment d’armure brisé qui, sous une certaine lumière, ressemble au visage de l’Empereur-Dieu (ou du moins à ce que les adeptes de la Rédemption croient être Son visage).[61]

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Que Sa volonté soit faite. »
  • Necromunda - Gangs du Sous-Monde
  • Necromunda - House of Faith
  • Necromunda - Gang War IV
  • Warhammer Community Necromunda - Apocrypha Necromundus - Lingua Primus : Cawdor Pilgrim Cant
  • Necromunda - The Headsman[2]
  • Necromunda - ForgeWorld - Rattus Tatterskin, House Cawdor Hive Scum[3]
  1. Necromunda - House of Faith (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  2. Necromunda - Gangs du Sous-Monde
  3. Necromunda - House of Faith - House Cawdor (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  4. Necromunda - House of Faith - House Cawdor - The Redemptionist Crusade (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  5. Necromunda - House of Faith - House Cawdor - The History of House Cawdor (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  6. Necromunda - House of Faith - House Cawdor - The Road to Redemption (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  7. Necromunda - House of Faith - House Cawdor - The Splintered Faith (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  8. Necromunda - House of Faith - House Cawdor - The House of Redemption (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  9. Necromunda - House of Faith - House Structure (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  10. Necromunda - House of Faith - House Structure - The Lord Mormaer Cawdor (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  11. Necromunda - House of Faith - House Structure - Word-Keepers (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  12. Necromunda - House of Faith - House Structure - Zealots of the Redemption (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  13. Necromunda - House of Faith - House Structure - Firebrands (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  14. Necromunda - House of Faith - House Structure - Midden-thieves and Bonepickers (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  15. Necromunda - House of Faith - House Structure - Brothers of the Faith (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  16. Necromunda - House of Faith - House Structure - Brothers of the Faith (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  17. Necromunda - House of Faith - House Industries (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  18. Necromunda - House of Faith - House Industries - The Great Waste (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  19. Necromunda - House of Faith - House Industries - Dirty Jobs (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  20. Necromunda - House of Faith - House Industries - Prayers for the Faithful (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  21. Necromunda - House of Faith - House Industries - Holy Artefacts (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  22. Necromunda - House of Faith - House Territories (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  23. Necromunda - House of Faith - House Territories - Childer-Harvest (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  24. Necromunda - House of Faith - House Territories - Midden Heaps (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  25. Necromunda - House of Faith - House Territories - The Underhive (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  26. Necromunda - House of Faith - House Territories - The Spoil (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  27. Necromunda - House of Faith - House Industries - Mortis Inglorium (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  28. Necromunda - House of Faith - House Enclaves (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  29. Necromunda - House of Faith - House Enclaves - Palace of Bones (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  30. Necromunda - House of Faith - House Enclaves - Hive Primus (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  31. Necromunda - House of Faith - House Enclaves - Hive Temenos (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  32. Necromunda - House of Faith - Gangs of Legends (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  33. Necromunda - House of Faith - Gangs of Legends - Cawdor Pilgrim Cant (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  34. Necromunda - House of Faith - Gangs of Legends - Brethren of Bone (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  35. Necromunda - House of Faith - Gangs of Legends - Brethren of Bone (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  36. Necromunda - House of Faith - Gangs of Legends - The Crusade of the Red Redemption (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  37. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Naming Your Rédemptionists (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  38. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Cawdor Word-Keepers (Leader) (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  39. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Redemptor Priest (Leader) (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  40. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Cawdor Firebrand (Champion) (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  41. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Redemptionist Deacon (Champion) (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  42. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Cawdor Brethren (Ganger) (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  43. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Bonepicker (Juve) (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  44. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Zealot (Juve) (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  45. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Klovis the Redeemer, House Cawdor House Agent (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  46. Necromunda - The Headsman, House Cawdor Executioner[1](traduit de l'anglais par Trazyn l’infini)
  47. Necromunda - ForgeWorld - Rattus Tatterskin, House Cawdor Hive Scum (traduit de l'anglais par Trazyn l’infini)
  48. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Sheen Bird (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  49. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Cherub-Servitor (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  50. Informations issues de Necromunda - Gangs du Sous-Monde - ‘Stig Shambler Cawdor
  51. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Hive Preacher (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  52. Necromunda - House of Faith - House Cawdor Gang List - Flagellator (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  53. Necromunda - Gang War IV (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  54. Necromunda - Gangs du Sous-Monde - Amas de Déchets
  55. Necromunda - Gangs du Sous-Monde - Ferme de Cadavres
  56. Necromunda - Gangs du Sous-Monde - Sanctuaire d'Ossements
  57. Necromunda - Gang War IV (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  58. Necromunda - House of Faith - Additional Rules - Divine Brazier (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  59. Necromunda - House of Faith - Additional Rules - Hive Incense (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  60. Necromunda - House of Faith - Additional Rules - Caged Heretics (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)
  61. Necromunda - House of Faith - Additional Rules - Holy Gang-Relics (traduit de l'anglais par Trazyn l'infini)