Maison Cadmus

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




« Ceux qui ne sont pas nos Alliés sont nos Proies »
- Devise de la Maison Cadmus.
Fiers et autonomes, les Chevaliers de Raisa n’ont jamais accepté d’allégeance à l'Imperium que comme des égaux. Ils ne se sont jamais considérés comme entièrement redevables aux Hauts Seigneurs de Terra. Lorsque le premier Libre-Marchand a mis le pied sur Raisa, il a reçu un accueil froid de la part de ses Nobles, et il a fallu de nombreuses années avant que les premières alliances provisoires ne soient formées. Ils furent tout aussi résistants lorsqu’ils furent contraints de prêter serment avec le Monde-Forge de Gryphonne IV, en échange de Sacristains qualifiés et des technologies secrètes de l’Adeptus Mechanicus. Malgré l’indépendance durable de ses Nobles, la Maison Cadmus a toujours honoré l’appel aux armes de l'Imperium, et a férocement combattu ses ennemis pendant des millénaires.[1]

La Maison Cadmus[modifier]

Depuis sa création sur la planète Raisa, aux limites connues de la galaxie, la Maison Cadmus a toujours tiré une grande fierté de son autonomie. Pendant des siècles, elle protégea son peuple des créatures qui rampaient, rôdaient et serpentaient dans les forêts boréales de la planète. Lorsque l’Imperium entra pour la première fois en contact avec ce monde reculé, il reçut un accueil glacial de la part de ses Nobles, et il fallut de longues années de diplomatie pour qu’une alliance soit scellée. La Maison Cadmus fut tout aussi réticente à accepter de prêter serment envers le Monde-Forge Gryphonne IV afin de bénéficier de ses Sacristains et des technologies de l’Adeptus Mechanicus.

En accord avec cette nouvelle tutelle, les armoiries de la Maison portaient dorénavant le rouage de l’Adeptus Mechanicus en leur centre.

En dépit du caractère indépendant de ses Nobles, la Maison Cadmus a toujours honoré les demandes d’assistance de la part de ses alliés. Récemment, l’ombre de la Flotte-Ruche Léviathan a recouvert Gryphonne IV, et les Chevaliers de Raisa ont combattu férocement pour la défendre, même si leur cause était perdue d’avance. En dépit des pertes subies par la Maison Cadmus, la destruction du Monde-Forge l’a libérée de ses obligations. Ce changement d’allégeance a été inauguré par le Haut Roi actuel, le Baron Roland de Swinford Hall.

La chute récente de Gryphonne IV face à l’assaut de la Flotte-Ruche Léviathan a libéré la Maison Cadmus de ses obligations envers les Technoprêtres. Au regret des Sacristains de Raisa, mais à la grande joie des Nobles, le Baron Roland a restauré l’héraldique originelle de la Maison Cadmus, complétée d’ailes et de l’emblème d’un mutant vaincu.

Les Chevaliers de la Maison Cadmus sont d’excellents chasseurs. De fait, chaque année a lieu la Traque, un événement majeur de la société de Raisa, au cours duquel les Nobles sont en compétition pour éradiquer le maximum d’Abhumains qui infestent leur planète, affûtant ce faisant leurs talents de chasseurs.

Raisa, la Nature Sauvage et Indomptée[modifier]

Un Chevalier de la Maison Cadmus.
Le monde lointain de Raisa a été isolé de l’Humanité pendant des milliers d’années, perché au bord de la galaxie et regardant fixement dans le vide. Les hommes et les femmes de Raisa retrouvaient chaque soir ce sentiment de frontière lointaine lorsqu’ils levaient les yeux et voyaient une moitié du ciel scintiller d’étoiles, l’autre moitié étant un vide spatial. Pendant des siècles, seuls les Chevaliers ont protégé les habitants de l’assaut des choses sombres qui rampaient, traînaient et se faufilaient dans ses forêts arboricoles, et la nuit, même les Nobles se retiraient dans leurs forteresses sur les plateaux, laissant les espaces sauvages aux bêtes et autres choses plus ignobles qui rôdaient dans le noir. Les golems étaient les plus craints des habitants des sombres forêts de Raisa. Créations élémentaires de bois et de pierre, chaque golem était un enchevêtrement de vignes et d’arbres sensibles, animés par d’étranges énergies du vide. Avec ses poings de granit et ses serres d’obsidienne, un golem était capable de percer la carapace d’un Chevalier et d’arracher son pilote. La seule façon de tuer un golem était de briser son cœur de pierre, la pierre vivante en son centre dans laquelle se trouvaient les énergies résonnantes qui le maintenaient ensemble. Dans un conflit qui a duré un siècle, connu sous le nom de Guerre du Golem, les Chevaliers ont traqué et vaincu les terrifiantes bêtes, brisant les spires résonnantes d’où elles étaient nées. C’est de cette guerre que Fort du Golem, la maison ancestrale des Cadmus, a gagné son nom - ses épais murs de granit construits à partir des cœurs de pierre morte des créatures tuées.

Avec la disparition des golems, des races d’Abhumains primitifs ont fleuri dans les forêts de Raisa. Bien qu’il s’agissait de petites prises pour les Nobles dans leurs Chevaliers, ces créatures pouvaient, en grand nombre, menacer les Maisons et leurs provinces si elles n’étaient pas contrôlées. Parfois, des communautés entières disparaissaient du jour au lendemain à la suite des déprédations des mutants, qui se fondaient à nouveau dans les forêts avant que la vengeance des Nobles ne les retrouve. C’est ainsi que chaque année, mi été, les Nobles se réunissent à Fort du Golem pour participer à la grande chasse connue sous le nom de la Battue.[2]

La Battue[modifier]

Née de la nécessité, la Battue était d’abord un moyen pour les Nobles de s’assurer que plus jamais rien ne viendrait remettre en cause leur maîtrise de Raisa, comme l’avaient fait les golems dans le passé. Les Abhumains étaient la cible principale de la Battue - bien que primitifs, ils effectuaient parfois des raids aux abords des villes du plateau. L’origine de ces Abhumains n’est pas claire, bien que des paysans superstitieux racontent qu’ils sont les rejetons avilissant des premiers colons humains, partageant avec les Maisons une ascendance lointaine, bien que douteuse. Que cela soit vrai ou non, cela n’empêche pas les Nobles de les abattre en nombre, les familles de haute naissance se contentant de ne pas parler de ces questions ou d’envisager ce qu’elles pourraient signifier.

La Battue a été entrepris depuis des milliers d’années, et est au cœur de la société de Raisa. Au début, les Nobles chassaient à travers les forêts avec leurs Chevaliers. Leurs armes illuminaient les chemins et les clairières ombragés, alors qu’ils abattaient tout ce qui était plus grand qu’un cep de vigne. À la fin de la chasse, les Nobles racontaient leurs tueries, bien qu’il n’y ait jamais eu de véritable moyen de savoir combien d’Abhumains avaient été tués, car il en restait peu après que les balles des canons de combat et les lames tronçonneuses aient fait leur travail. Avec le temps, la Battue a évolué et est devenu plus efficace, surtout après l’alliance avec Gryphonne IV. L’utilisation d’augures et de bioscanneurs sophistiqués permit aux Chevaliers de détecter les Abhumains à travers des kilomètres de bois enveloppés, et des compteurs de morts furent ajoutés aux Armures Chevaliers pour lever tout doute quant à l’identité de celui qui avait récolté le plus grand nombre d’Abhumains. Finalement, la Battue a pris de l’importance et est devenu le moyen par lequel le Seigneur de la Maison était choisi. Cette évolution est le résultat de la faveur accordée au Noble qui a commis le plus grand nombre de meurtres, et de l’influence qu’il a exercée sur la politique de Raisa. Le raisonnement était de formaliser cette reconnaissance en lui accordant la seigneurie, étant entendu qu’elle ne durerait qu’un an jusqu’à la prochaine Battue.

Au cours des trente-deux dernières années, le Baron Roland de Swinford Hall a mené le plus grand nombre de Battue d’affilé - un exploit sans précédent dans les annales de l’événement. Les autres Nobles de Raisa ont récemment conclu un accord rare, se demandant s’il est juste que les prouesses dans l’abattage d’Abhumains de base déterminent la puissance politique. À ces dissidents, le Baron Roland a déclaré que s’ils se soucient tant de savoir qui est le seigneur, ils devraient simplement mieux réussir la Battue.[3]

Les Lances de Chasse[modifier]

Les Nobles de la Maison Cadmus ont la réputation d’être des chasseurs hors pair, et il existe peu d’autres Maisons de Chevaliers qui peuvent se vanter d’avoir le même niveau de compétence lorsqu’il s’agit de traquer des proies sur terre. Le développement des compétences de chasse est une nécessité dans la région sauvage de Raisa, et les Nobles de la Maison Cadmus sont experts dans le contrôle de leurs Chevaliers dans des environnements denses comme la jungle et les bois. Les continents épais et boisés du monde de la Maison Cadmus sont le terrain d’essai de ses Chevaliers, les énormes marcheurs en armure verte s’écrasant dans le feuillage et envoyant la faune dans toutes les directions. De haut, les Chevaliers sont difficiles à distinguer, leurs plaques d’adamantium intransigeantes se fondant dans la canopée de la forêt et les faisant apparaître comme les ombres menaçantes de prédateurs sous-marins glissant dans les eaux sombres.

Les jeunes Nobles disparaissent parfois pendant des mois pour chasser dans les bois de Raisa. Ils emmènent avec eux une petite compagnie de serviteurs et un Sacristain favori. Cela pouvait devenir une sorte de rite de passage. Le Noble répertoriant ses meurtres et tentant de surpasser ses pairs en s’enfonçant dans les profondeurs du Monde Chevalier. Même dans une Armure Chevalier, il y avait des endroits que les pères avertissaient à leurs fils de ne pas trainer, bien que le plus souvent cela ne faisait que rendre ces sites plus attrayants. Le Fouillis est un de ces endroits, une zone de bruyère composée d’arbres tordus et de sous-bois noués si épais qu’ils pouvaient piéger un Chevalier. La rumeur dit qu’à la suite des Guerres du Golem, toutes les bêtes n’avaient pas été tuées, et que certains s’étaient enfuis dans les régions les plus éloignées de Raisa. Certaines familles pensent qu’il y a un nid de golems au sein du Fouillis, et plus d’un jeune Noble a essayé de trouver la vérité par lui-même. Ces chasses se terminent généralement par le retour des Chevaliers au Fort du Golem. Ils sont couverts de boue et de végétation brisée, mais les mains vides, bien que toujours avec des histoires de "choses" aperçues à travers les arbres ou juste au bord de la chaîne des augures. Ces histoires ne font rien pour rassasier la noblesse et garantissent seulement qu’une nouvelle génération de Nobles se lancera dans la quête.

Même en campagne, les Chevaliers de la Maison Cadmus s’engageaient dans des chasses, formant ce qu’on appelle officieusement des Lances de Chasse pour traquer et tuer les créatures locales. Dans le Monde Mortel de Dynak, les Chevaliers de la Maison Cadmus ont aidé le 217e Catachan à vaincre un assaut majeur de Corsaires Aeldaris provenant de la Faille de Carrion toute proche. Après que les Aeldaris se soient retirés dans la aille, les Nobles ont entendu les Catachans raconter les histoires d’une grande bête aperçue au plus profond des grottes marécageuses de Dynak. Les Nobles ont immédiatement pris leurs Chevaliers et se sont lancés dans une chasse qui les a menés à travers la surface détrempée du monde et dans un vaste réseau de cavernes fétides englouties. Finalement, les Chevaliers de Cadmus ont acculé un gigantesque serpent sangsue et ont vaincu la bête dans une bataille qui a fait rage pendant plus d’une heure. Le commandant Catachan ne put que hocher la tête avec approbation lorsque les Chevaliers revinrent en traînant avec eux la tête puante de la bête.[4]

À la Bordure de la Galaxie[modifier]

Baron Roland de Swinford Hall

Le seigneur régnant sur la Maison Cadmus est natif de Swinford Hall, une aile caverneuse et luxueuse du Fort du Golem. Né d’une ancienne et puissante famille baronniale, Roland est un homme intransigeant qui ne tolère pas la médiocrité. Son courage face à l’adversité est légendaire. En temps de guerre, Roland commande ses Chevaliers en première ligne, resplendissant dans son armure Lancer modifiée, et abat quiconque s’oppose à lui. Roland choisit parfois de piloter un Chevalier Errant lorsqu’il participe à la Battue, pour ne pas jouir d’un avantage inique sur ses rivaux en utilisant l’armure sur mesure échue à son rang. Sa série ininterrompue de trente-deux victoires a fait taire tous ceux qui lui reprochaient de ne pas prendre la Battue au sérieux.

Raisa se trouve aux confins de la galaxie connue, avec rien d’autre que les ténèbres qui la regardent depuis le vide de l’au-delà. Il n’est donc pas étonnant qu’elle ait reçu d’étranges visites de la région du Voile. Au cours des siècles, la Maison Cadmus a enregistré de nombreux phénomènes, chaque rencontre ou événement étant soigneusement consigné dans le grand Tome des Années conservé au Fort du Golem.

Lors de l’Année de Pluie Noire, des millions de météores obsidiennes sont sortis du vide galactique et se sont écrasés dans la jungle de Raisa. Des hommes assez fous pour essayer de ramener les fragments de météorite chez eux - pensant qu’ils pourraient avoir une certaine valeur - sont tombés malades et sont morts. De terribles lésions noires recouvrirent leur chair. Finalement, la Maison Cadmus a décrété l’interdiction des météorites et a rassemblé tout ce qu’ils pouvaient trouver en utilisant des Armures Chevaliers, les scellant dans les profondeurs du Fort du Golem. Cependant, les quelques hommes qui regardaient l’une des météorites et qui vivaient, chuchotaient qu’elles étaient couvertes d’une écriture étrange et des images grossièrement sculptées des Chevaliers.

Pendant l’Année des Mots Hantés, une lumière est tombée du ciel et a atterri au fond des bois du Bassin des Arbres. Cette même nuit, le Baron quitta le Fort du Golem avec quelques uns de ses hommes et emmena ses Chevaliers dans la forêt. Des rumeurs parmi les serviteurs du donjon racontent que le Baron est revenu avec un cercueil lumineux de conception étrange et extraterrestre. À travers son couvercle transparent, on pouvait voir une femme en forme de saule. Elle était svelte et blonde, avec des oreilles gracieusement pointues. Les mêmes serviteurs racontent que la jeune fille endormie fut transportée dans la chambre forte pour être cachée parmi les trésors les plus sacrés de la Maison Cadmus.

Durant l’Année des Étoiles Filantes, une énorme comète a rempli le ciel de Raisa, enveloppée d’une aura bleu et blanc. En passant près du Monde Chevalier, de minuscules étoiles brûlantes se détachèrent de la comète et tombèrent dans l’atmosphère. En tombant dans la forêt, les étoiles se sont répandues en épaves de copeaux, la comète elle-même étant un ancien vaisseau spatial en décomposition. De l’intérieur de chaque vaisseau, des monstres extraterrestres et des Démons mécaniques se sont glissés dans les forêts. Cette année-là, la Battue chassa des hommes de métal et des Xenos à la peau verte.

Des histoires sur le contenu du Fort du Golem sont même parvenues aux oreilles des anciens de l’Inquisition. Lorsque l’Inquisiteur Grumund s’est réfugié sur Raisa avant de se rendre dans la région du Voile, il a demandé au Baron Roland de lui parler de ces objets et de ces obscurités inconnues. La réponse de Roland fut simplement de sourire en traversant la table du festin et de rappeler à Grumund qu’il était ici en tant qu’invité, et ne devrait pas se préoccuper des commérages des paysans. En jetant un coup d’œil dans la pièce où se trouvait les Nobles de la Maison Cadmus, tous les yeux tournés vers l’Inquisiteur, il a sagement choisi de ne pas insister.[5]

Livrée de la Maison Cadmus[modifier]

Le Monde Chevalier arboré de Raisa a sans doute inspiré la livrée vert bouteille de la Maison Cadmus. Ces Chevaliers sont difficiles à distinguer depuis le ciel lorsqu’ils marchent sous la canopée des vastes forêts de leur monde natal, un atout qu’ils utilisent chaque fois qu’on a menacé de l’envahir. Néanmoins, si la Flotte-Ruche Léviathan devait mettre pied sur Raisa les forêts elles-mêmes n’offriraient plus leur sanctuaire aux Chevaliers…

Roland, Fureur du Chasseur
Seigneur régnant sur la Maison Cadmus, Roland est un homme intransigeant qui ne tolère pas la médiocrité.
Roderick, Le Chien de Raisa
Sire Roderick est un chasseur habile et impitoyable, et le frère de lance favori du Seigneur Roland.
William, Épée Sanglante
Audacieux au point d’être tête brûlée, Sire William est le dernier Noble en date à piloter le Chevalier Paladin Bloody Broadsword.
Malcolm, Le Tueur de Bête
Héros de la Bataille de la Tête Grondante, Malcolm tua un Biotitan et survécut aux combats de Gryphonne IV.
OrlandoCowardsBane.jpg
Orlando, Coward’s Bane

Orlando est un sérieux prétendant pour devenir un des Douze Barons de Raisa, une position qui ferait de lui un rival potentiel du maître de la Maison Cadmus. Cependant, le mépris d’Orlando envers la Battue, un événement majeur de la vie sociale de Raisa, l’empêche de prétendre au trône. En effet, pour Orlando, tuer des bêtes est une tâche quotidienne, pas un événement sportif. Il se contente donc d’être le seigneur de Fort Patton, un bastion d’une des provinces les plus reculées de Raisa.

Lorsqu’il est appelé à la guerre, Orlando pilote son Chevalier Crusader Coward’s Bane. Il s’agit d’une des machines les plus anciennes de Raisa, et son bouclier ionique émet une lueur émeraude à chaque fois qu’il dévie un tir, ce qui indique à quel point son générateur est antique. Les vassaux d’Orlando reconnaissent aisément le bruit tonitruant du gantelet du Chevalier lorsqu’il frappe sa cible, car ils l’entendent souvent, Orlando étant toujours à la pointe des combats.


Gedren a remonté la rampe de pierre pour entrer dans le Crypte Transcendante, son scribe Serviteur suivant ses pas sans réfléchir. En regardant l’imposante forme du Bastion de la Foi, le Sacristain secoua la tête, repérant les innombrables bosses, égratignures et blessures dont le Chevalier avait souffert.

« Les sceaux du salut Tertiarius ont péris et les psaumes de liaison sont brisés. » Alors que Gedren commençait à parler, le Serviteur s’est animé, le minuscule grattement de sa plume d’oie devenant un murmure dans la vaste salle.

« Le soleret avant s’est rompu, suite à… une mastication de la plaque d’adamantium par le Xenos. » Le Sacristain a avancé la nuque pour mieux voir les dégâts, ses lentilles rétiniennes augmentées ronronnant tranquillement alors qu’elles regardaient les dents de chitine cassées encore incrustées dans le Chevalier. Gedren a escaladé le portique en cocoonant le Chevalier, faisant le point sur ses cicatrices : brûlures dues à de puissants acides extraterrestres, peinture brûlée par les flammes qui avaient recouvert sa coque et bosses causées par des griffes en chitine.

Pendant tout ce temps, le Serviteur le suivait derrière lui, enregistrant ses paroles tranquilles avec un bruissement de parchemin et de plume. Les dégâts étaient superficiels, bien qu’il ait noté que l’héraldique du Seigneur Albrecht avait été abîmée, des sillons d’adamantium dénudés apparaissant à travers le champ vert de la Maison Cadmus. Il devait en informer les artisans de la maison, qui veilleraient à sa remise en état.

Atteignant le milieu du portique, Gedren s’arrêta, sa vision attira l’attention sur un mouvement derrière le Canon Thermique. Se penchant, il tapota l’énorme plaque d’adamantium avec sa main squelettique. Un minuscule parasite Xenos tomba sur le sol en poussant un cri perçant, sa bouche minuscule et déchiquetée haletant en l’air. Gedren marcha dessus avec un croquant humide, ressentant alors un étrange sentiment de puissance et de parenté avec le Chevalier. À un moment donné, le Sacristain s’est déplacé dans le silence rompu seulement par ses commentaires occasionnels et le léger grattage de sa plume d’oie.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Le salut vient sur les ailes d’une flamme purificatrice. »
  • Codex Imperial Knights, V8
  • Imperial Knight Companion
  1. Imperial Knight Companion - House Cadmus, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. Imperial Knight Companion - House Cadmus - Raisa, the Untamed Wilderness, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. Imperial Knight Companion - House Cadmus - The Cull, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. Imperial Knight Companion - House Cadmus - Hunting Lances, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. Imperial Knight Companion - House Cadmus - Edge of the Galaxy, 2013 (traduit de l’anglais par Guilhem)