Mécarachnide

De Omnis Bibliotheca
Ces créatures arachnoïdes ont été créées pour entretenir les complexes funéraires plusieurs fois millénaires des Nécrons. Deux yeux à facettes surgissent de leurs formes métalliques faites d’un seul bloc, dont la carapace procure aux Mécarachnides la protection nécessaire à leur tâche : réparer la technologie Nécron et tout faire pour la protéger.
Entrée 13.6.214 - On les a retenus jusqu’à l’aube, en utilisant nos dernières batteries laser pour les allumer. Domor est mort salement. La nuée l’a dépecé en quelques secondes. On tiendra pas un jour de plus. Un millier de milles de glace nous sépare de Delta Fortitude, mais on ne peut pas rester ici. Ils vont revenir cette nuit.
Entrée 13.6.217 - On n’a plus de combustible. Je sens plus mes mains. C’est plus qu’un tas de viande bleue. Par le Trône de l’Empereur, j’ai si froid. Mais plutôt mourir comme ça que tué par ce qui nous attendait au fond de l’Excavation 43 Vertigrade.
Entrée 31.6.220 - Par l’Empereur-Dieu, ils sont là. Ils les ont tous pris. Je suis le dernier. Je sens leur regard sur moi, une constellation d’yeux bleus dépourvus de pitié. Je vois leurs formes annelés qui rampent dans les ténèbres. Proches. Si proches. Pourquoi ils me prennent pas ? Par l’Empereur, pourquoi ils m’achèvent pas ?
- Extrait du journal du Capitaine Corvin Prassus, 5e régiment des Ingénieurs de Terventia.

Les Mécarachnides sont des engins énormes, avec des corps arrondis et de nombreuses griffes leur donnant un effrayant aspect arachnoïde. Contrairement à leurs maîtres Nécrons, les Mécarachnides ne dorment jamais, car elles sont les gardiennes et les conservatrices des tombes des Nécrons, flottant dans les couloirs et passant les éons à entretenir les structures de leur Monde-Nécropole pour s’assurer que les systèmes antiques qui permettent aux Nécrons de dormir de leur sommeil de mort soient maintenus. Même à leur apogée, ces systèmes nécessitaient la mise en œuvre de cycles de maintenance ininterrompus afin d’éviter leur dégradation au-delà de toute réparation, et le poids des siècles ne fait qu’accélérer ce déclin naturel. C’est une tâche ingrate et interminable, mais les Mécarachnides sont d’une patience éternelle.

Ces constructions dirigent les efforts de mécanismes subordonnés, notamment les Spectres et les Scarabées Canopteks. Lorsqu’une intrusion dans une tombe Nécron en sommeil est détectée, les Mécarachnides coordonnent à la fois la défense et l’attaque directe. Bien qu’il s’agisse d’un drone automatisé, une Mécarachnide devient un redoutable adversaire lorsque la situation l’exige. Ses nombreux systèmes de secours et d’auto-réparation, nécessaires pour endurer le passage des millénaires, offrent une protection substantielle contre l’armement ennemi. À l’inverse, la Panoplie de Pinces qui permettent aux Mécarachnides d’effectuer des réparations avec une telle efficacité sont plus que capables d’arracher l’armure, la chair et les os, et quiconque est assez fou pour s’approcher d’une Mécarachnide verra sa chair méticuleusement retirée de son squelette par tout un éventail d’outils et de pinces. Chacune d’elles dispose en outre d’armes supplémentaires qui dépendent de sa fonction aussi disposent-elles parfois d’armes à distance supplémentaires tels des faisceaux de dissection à particules.[1]

Une fois qu’un Monde-Nécropole s’est réveillé, les Mécarachnides peuvent accompagner leurs maîtres lors de raids et de campagnes de conquête. Non seulement ce sont des combattantes mortelles, mais les Mécarachnides - dont la mission principale est la supervision - fabriquent des hordes de Scarabées Canopteks et de nanoscarabées asservis dans leurs abdomens, et les libèrent pour effectuer des réparations sur les Nécrons à proximité - rendant les Nécrons déjà si résilients pratiquement indestructibles - ou pour désagréger les blindages et les armes de l’ennemi.

Si les Mécarachnides ne sont pas conscientes au sens strict, leurs sous-programmes sont si nombreux et si complexes qu’elles peuvent s’adapter à la plupart des situations. Lorsqu’un trio de Mécarachnides opère de concert, l’une d’entre elles prend le commandement, canalisant les capacités de traitement des deux autres pour former un génie gestaltique. Cette hyperefficience est transmise à tous les Spectres et Scarabées Canopteks évoluant dans les environs immédiats, permettant aux Mécarachnides de générer une réponse précise et coordonnée à toute menace, qu’il s’agisse d’une avarie de la matrice de stase ou d’une incursion ennemie. Ainsi, les intrus sont tués avant même d’apercevoir un Nécron, submergés par des nuées de Scarabées ou emportés par des Spectres, dirigées silencieusement par une Mécarachnide en faction et veillant à la sécurité de ses maîtres endormis.

  • Prisme de Noirceur : Ce cristal vert, entrelacé de circuits ésotériques, crée un champ anti-psychique qui coupe la connexion des Démons et des Psykers avec le Warp.
  • Panoplie de Pinces : Grâce à sa panoplie de pinces, une Mécarachnide peut tenter de réparer un véhicule autour d’elle.
  • Colonie de Scarabées : Les Mécarachnides contiennent des systèmes internes qui construisent continuellement des Scarabées Canoptek pour les aider dans leurs tâches.
  • Lien de Processeur : Lorsque les Mécarachnides fonctionnent ensemble, leurs esprits informatisés se combinent pour former un agrégat beaucoup plus puissant que la somme de ses parties, ce qui leur permet de coordonner leurs efforts et ceux des créatures qui leur sont subordonnées avec une efficacité étonnante.
  • En Suspension : Les Mécarachnides utilisent une propulsion antigravifique, sans pourtant être aussi mobiles que d’autres créatures Nécrons comme les Destroyers. Elles se déplacent aussi vite que des Nécrons à pied, même si elles sont en fait en suspension à quelques dizaines de centimètres du sol.

Sources[modifier]

  • Codex Necrons, V8
  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate
  1. Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Tome of Fate - Chapter III : Architects of Destiny - Canoptek Spyder (traduit de l'anglais par Christer)