Lorgar Aurelian

De Omnis Bibliotheca
EnProgrès.jpg
Actuellement en cours de construction

Nos équipes de Technoprêtres se chargent
de la mise en place de cet article.

Nous maîtrisons la situation !
- Technoprêtre Moulinex.


Lorgar Aurelian est le Primarque de la XVIIème Légion, les Word Bearers. Il fait partie des traîtres qui rejoignirent Horus, lors de l’Hérésie d'Horus. Il est actuellement un Prince Démon du Chaos et maître du Monde-Démon de Sicarus.

L'Enfance de Lorgar[modifier]

Lorgar Aurelian, l’Urizen, Primarque Démon du Chaos Universel et des Word Bearers.
« L’heure est venue ! La Parole ou la Masse sera notre Credo. Nous devons nous montrer cléments mais inflexibles, compatissants mais implacables. Chaque sacrifice humain sera vain si nous refusons l’ultime mission que nous a confiée l’Unique, mais chaque âme sauvée vivra une existence immortelle dans l’Empyrean de l’Unique. Nous pouvons vaciller, tomber, mais nous ne serons pas vaincus, tant que nous resterons fidèles à la Vérité. En avant, enfants de l’Unique, en avant vers la gloire et la salut ! »
- Lorgar, lors d’un prêche à Vharadesh, avant de partir soumettre la totalité de Colchis à la foi de l’Unique.


A l’issue de la dispersion des Primarques, Lorgar Aurelian atterrit sur la planète Colchis, dans un lieu nommé « l’Oasis de Catarc ». Il laissa à l’endroit de son atterrissage un cratère vitreux, signe de la violence de l’impact. Toutefois, Lorgar qui n’était encore qu’un jeune garçon n’en garda aucune séquelle physique.

Il fut rapidement recueilli par un chef d’une tribu de réprouvés, des nomades du désert de Colchis. Ce dernier se nommait Fan Morgai. C’est celui-ci qui donna au jeune garçon, le nom de Lorgar ; «L’invocateur de pluie» en colchisien. Dix-sept jours après son adoption par Fan Morgai et sa femme, intervint un événement qui allait changer à jamais la vie du jeune Lorgar. Une caravane de prêcheurs arriva à proximité du campement des réprouvés. Celle-ci était menée par un certain Kor Phaeron, le Porteur de la Parole. Les réprouvés avaient remarqués la nature spéciale du garçon qui grandissait à une vitesse folle et avaient tenté de dissimuler Lorgar à Kor Phaeron. Perspicace, Kor Phaeron découvrit finalement le jeune Lorgar. Lors de cette première rencontre, tous ceux qui croisèrent les yeux de Lorgar pour la première fois furent aveuglés par la puissance et la lumière qui émanait de ses yeux. Tous eurent pendant quelques secondes, un visage doré gravé dans leurs rétines. Kor Phaeron fanatique prêcheur, crut que ce jeune garçon était alors envoyé par les puissances, elle-même. Il décida de recueillir Lorgar et de l’éduquer aux textes saints et aux prêches. Fan Morgai accepta de laisser Lorgar au bon soin de Kor Phaeron. Ce dernier, sans pitié, assassina les réprouvés à l’insu de Lorgar avant de quitter le campement.

Pendant un long moment Kor Phaeron initia Lorgar aux puissances. Il devint rapidement aussi dévot que son maître, bien que les cours, ponctués de menaces et de sévices corporelles étaient extrêmement durs. Malgré les violences subies, il fut extrêmement loyal envers Kor Phaeron. Lorsqu’une émeute au sein de la caravane, démit Kor Phaeron de ses fonctions, c’est Lorgar qui le rétablit et qui pourchassa les émeutiers. A l’issue de cette purge, Kor Phaeron conscient la puissance et de l’influence de Lorgar au sein de la caravane décida de lui léguer son titre et statut de Porteur de la Parole.

« Esclaves de Taranthis ! Ecoutez-moi. Je suis Lorgar, Porteur de la Parole, messager des puissances, héraut de la Vérité. Je vous apporte une bonne nouvelle. Le regard des Puissances est sur vous. L’Unique approche en ce moment-même, Lui qui nous libérera de tous des liens de l’ignorance.

Ce ne sont pas les jougs et les chaînes qui vous retiennent ici. Ce qui vous retient, c’est la peur. La peur que les doctrines du Covenant ont instillée dans vos cœurs. Les mystères de l’Empyrean vous ont été cachés, dissimulés par une langue rituelle et obscure. L’Ecclésiarque et ses prêtres se sont interposés entre les Puissances et vous, vous privant de ce que vous êtes vous-mêmes en mesure d’atteindre.

Je ne viens pas en tant que porteur de la Vérité, car elle est déjà en vous. Moi, Lorgar, ne suis point votre sauveur, car vous n’avez pas besoin d’être sauvés ! Vous pouvez vous libérer de vos propres inhibitions. Chaque homme et femme qui écoute ces paroles a conscience de sa vertu et de sa place au regard des Puissances. Réjouissez-vous ! Réjouissez-vous donc, les instruments de votre délivrance sont placés entre vos mains !

Montrez maintenant votre foi. Montrez votre dévouement à Sa cause, et l’Unique descendra de l’Empyrean pour répandre la lumière et la Vérité sur nous tous ! Lui ne voit point des esclaves et des maîtres, car Il est le seul maître que vous devez servir. Tous les êtres au-dessous de Lui sont ses serviteurs. Vous ne serez point jugés sur votre statut, mais sur vos actes. Vous ne serez point condamnés pour les faiblesses du passé, mais acceptés pour bâtir la force du présent et de la promesse du futur.

Terrible sera notre vengeance envers ceux qui pèchent contre l’Unique, mais dans l’amour de sa bienveillance Il viendra, et revêtu de la gloire étincelante des Puissances, Il marchera parmi nous pour apporter la paix et un sens à notre existence.

Je n’exigerai rien d’autre de vous que ce que l’Unique a déjà instillé dans vos cœurs. L’Unique ne demande rien, si ce n’est vos prières et votre amour. Nous nous débarrasserons de ces sacrifices odieux et nous nous libérerons de l’ignominie de la fausse servitude. L’Eglise renaîtra, oui, et Colchis retrouvera sa grandeur aux yeux des mortels et sous le regard des Puissances.

Frappez ! Frappez maintenant, car l’éternité nous appelle. Que votre foi soit pure, et que votre cœur soit fort ! Confiez votre âme à l’amour de l’Unique !

Nous n’avons rien à perdre… hormis nos chaînes ! »

- Lorgar, lors de son prêche aux esclaves de Taranthis.

Kor Phaeron resta toutefois le tuteur de Lorgar, et continua d’exercer sur lui une influence considérable. Quelque jours après avoir été fait Porteur de la Parole, Lorgar eu pour la première fois une vision de l’Empereur, qu’il appela « L’Unique ». Kor Phaeron y vit un signe des Puissances et convainc son élève d’attaquer Vharadesh, la capitale de Colchis et le siège de l’Eglise Colchisienne, le Covenant. Kor Phaeron avait été banni il y a des années de Vharadesh, pour hérésie, et gardait une tenace rancune envers le Covenant. Il souhaitait plus que tout remplacer le Covenant ; Lorgar allait lui donner les moyens. Conscient de leurs faibles effectifs, ils décidèrent toutefois d’attaquer avant une cité minière nommée Taranthis. Afin de prendre la ville, Lorgar ne compta pas seulement sur la force armée et physique, mais sur ses exceptionnelles capacités de persuasion. Lorgar avait décelé la principale faiblesse des citées alliées au Covenant de Vharadesh, les esclaves. A l’issue de son prêche de plusieurs jours, Lorgar réussit à soulever et rallier les esclaves et la population de Taranthis. Cette victoire était éclatante pour Lorgar. De plus en plus d’esclaves le rejoignaient, mais ce n’était toutefois pas suffisant pour prendre le contrôle de Vharadesh. Lorgar voulait quelque chose de plus éclatant pour convaincre les esclaves et la population de Colchis.

A cette période, Lorgar eut une nouvelle vision de l’Empereur. Dans cette vision « L’Unique » était désormais accompagné par un mage bleu ; qu’il connaîtrait plus tard sous le nom de Magnus, son frère. Une nouvelle fois revigoré par cette vision, Lorgar décida de tuer la terrible, et mythique bête de Colchis, le Ver Royal. Terrée dans le désert de Colchis, Lorgar affronta la créature dans un combat titanesque. Il sortit finalement vainqueur de ce combat. La créature fut tuée de l’intérieur par Lorgar après que celle-ci l’ai dévoré. Après cet événement, le moment fut venu de marcher sur Vharadesh, le siège du Covenant. De plus en plus de personnes rejoignaient Lorgar, le Tueur de Vers. Sa renommée atteignait les coins les plus reculés de la planète. Lorgar et Kor Phaeron croyaient avoir à faire à une importante résistance ; Vharadesh fut finalement encore plus facile à prendre que Taranthis. Kor Phaeron qui menait leurs forces, fut accueilli par des prêtres qui tenaient dans leurs bras les cadavres des dirigeants du Covenant. Là encore l’aura de puissance et de sainteté de Lorgar avait suffi à faire tomber la capitale de Colchis. Tous s’étaient ralliés à Lorgar et à « L’Unique ». Lorgar devint l’Ecclesiarque du Covenant et Kor Phaeron son archidiacre.

C’est à Vharadesh que Kor Phaeron commença à avoir des réticences avec la foi de « L’Unique » que prêchait Lorgar, car cette croyance supplantait progressivement celles des puissances. Malgré tout, hors la Confrérie du Cœur Sombre, qui était favorable aux idées de Kor Phaeron ; à cette époque, tous suivirent le credo de « L’Unique ». Après la prise de Vharadesh, Lorgar voulait propager la Parole de l’Unique encore plus loin. Tout Colchis devait être soumise. Lorgar se lança donc avec des milliers de convertis dans cette quête. Certaines cités se convertirent par la persuasion, d’autres par la force, voire la violence. De nombreuses personnes furent massacrées ou brûlées sur des bûchers. Mais à chaque fois Lorgar en fut profondément affecté. Ce fut après le siège de l’ultime cité de Gahevarla, lorsque Colchis fut entièrement soumise à la foi de l’Unique, que l’Empereur accompagné de Magnus arriva sur Colchis. Lorgar fut enfin la rencontre de son géniteur et de l’un de ses frères.

Source[modifier]

  • THORPE GAV, Lorgar, Porteur de la Parole, Black Library, 2017