Loges Guerrières

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png


Les Loges Guerrières.

Pour mieux appréhender les raisons qui ont menés de nombreux Astartes à s’engager dans la rébellion d’Horus et à être corrompu par les fausses promesses des Puissances de la Ruine, le rôle des Loges Guerrières fut essentiel. Sans elles, la mise en place des plans du Maître de Guerre et les purges au sein des Légions Renégates n’auraient pu réussir, ce qui aurait mettre à terme à l’Hérésie d'Horus dès son commencement.

Au premier abord, les Loges Guerrières ne semblaient pas être une réelle menace pour l’Imperium et son intégrité. En effet, une Loge Guerrière était une fraternité fermée de guerriers qui existait en dehors de la structure formelle des Legiones Astartes. Ces fraternités avaient pour objectif de permettre une meilleure intégration des Frères de Batailles et servaient de lieux d’échange et de débat entre des membres d’une Légion qui ne se seraient jamais rencontrés où parlés dans la structure hiérarchique de leur Légion.

Néanmoins, les rares documents concernant ces structures datant de la deuxième moitié de la Grande Croisade atteste que par leurs origines, les Loges Guerrières portaient en elles l’hérésie et qu’elles jouèrent un rôle majeur : celui de la corruption et de la chute d'Horus et de certaines des Légions qui le suivront dans sa folie.[1]

À l'Origine de la Rébellion

Officiellement, il n’existait pas de Loges Guerrières, ou aucune autre sorte de fraternités secrètes au sein des Legiones Astartes. L’Empereur, dans Son infini sagesse, avait interdit l’existence de telles sociétés confidentielles, en clamant qu’elles se rapprochaient dangereusement des cultes, et davantage encore du credo impérial, le Lectio Divinitatus, qui défendait l’adoption de l’Empereur comme dieu tutélaire.

L’Empereur se doutait-Il de la menace corruptrice que ces Loges représentaient et de leur potentielle utilisation par les Puissances de la Ruine pour avilir et détruire Son œuvre ? Nous ne le saurons jamais mais cette interdiction rejoignait la Vérité Impériale qu’Il propageait depuis les début de la Grande Croisade. Malheureusement, Son interdit ne fut pas respecté par tous.

Les occultes Loges Guerrières existaient bel et bien, et selon les rumeurs de l’époque, avaient longtemps été actives au sein de nombreuses Légions comme les Luna Wolves, les Word Bearers, les Iron Warriors, les World Eaters, les Emperor's Children ou la Death Guard. Les Loges Guerrières apparurent environ soixante ans avant la trahison de Isstvaan III lorsque les Luna Wolves, en collaboration avec les Word Bearers, avaient obtenu la soumission d’un monde nommé Davin. Planète sauvage, Davin était sous le contrôle d’une caste guerrière, dont la noblesse et l’esprit combatif avait gagné le respect des Astartes et même d’Horus en personne. Les guerriers davinites dirigeaient leur monde grâce à une structure complexe de loges, des sociétés quasi religieuses qui vénéraient divers prédateurs locaux - si ce n’est pire. Par osmose culturelle, les pratiques des loges avaient été absorbées par les Légions.

Certes, depuis la nuit des temps, les guerriers de l’Humanité recherchaient la fraternité de leurs semblables, à promouvoir la camaraderie entre les échelons de la hiérarchie, sans considération de grade ou de position, formant un lien interne et un réseau de loyautés perpendiculaires à la chaîne de commandement.

Les Astartes membres des Loges, se sachant hors la loi, adoptèrent différents signes de ralliement, notamment l’utilisation de médaillon afin de se reconnaître entre eux. Bien entendu, des Primarques étaient connus pour tolérer ces organisations, tel Horus.

Les érudits impériaux soupçonnent fortement les Loges Guerrières d’avoir été rapidement utilisés par les Word Bearers, suite au Pèlerinage de Lorgar qui vit l’Urizen embrasser le culte du Chaos. Les fils de Lorgar jouèrent rôle clé dans leur prolifération, se répandant comme une lente contagion et devenant finalement la source du cancer qui s’est développé au cœur des plus magnifiques guerriers de l’Imperium.

Il est intéressant de souligner que de célèbres renégats comme Calas Typhon et le maudit Ezekyle Abaddon étaient des membres des Loges Guerrières tandis que de grands héros, eux même membres de Légions traîtresses mais qui restèrent fidèles à l’Empereur, tel Garviel Loken ou Nathaniel Garro, étaient connus par les leurs comme de farouches opposants aux Loges Guerrières.[2]

La Parrainage d'Horus

Les Loges ont été la source de la rébellion d’Horus. Les rassemblements secrets se sont répandus de Légion en Légion, où de nouveaux serments pouvaient être prêtés, et où les frères pouvaient donner voix aux hérésies.

Nathaniel Garro nous a laissé un témoignage où il affirme que ses propres frères furent entraînés vers ces assemblées, et avait compris que le Maître de Guerre s’en était servi pour préparer ses partisans à l’insurrection contre l’Empereur.

Encore une fois, ce fut sur Davin que tout se joua. Là, les événements qui mena à la corruption d’Horus et de ses Luna Wolves pris toute son ampleur, semant les graines de la trahison monstrueuse à venir. Horus tomba et puis se releva, guéri par les pouvoirs des sorciers davinites après avoir accepté, dans le Warp, de trahir son père l’Empereur en échange de la galaxie.

À partir du jour de sa résurrection, Horus utilisa la liberté de parole des Loges Guerrières des Luna Wolves comme instrument de corruption pour déterminer lequel de ses Astartes le rejoindrait dans sa rébellion, et qui devra être éliminé lorsque sa trahison se fera jour.

Après la résurrection "miraculeuse" d’Horus, la prolifération de ces Loges Guerrières s’accentua rapidement parmi les autres Légions, en particulier celles entretenant des liens étroits avec la XVIe Légion. Bien que ces Loges Guerrières n’aient vénéré aucun dieu ou principe occulte, les éléments rituels et secrets des Loges ne cadraient pas avec la rationalité implacable de la Vérité Impériale et servirent rapidement d’outils à ceux qui cherchaient à propager le culte des entités du Warp à travers les Légions, Word Bearers en tête.

Malheureusement, ils parviendront à leur fin…[3]

Sources

Pensée du Jour : « Meurs si tu le dois, mais que ton âme reste invaincue. »
  • ABNETT DAN, L'Ascension d'Horus : Où sont plantées les graines de l'Hérésie, Black Library, 2006
  • COUNTER BEN, La Galaxie en Flammes : Où l'Hérésie se révèle, Black Library, 2006
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Premier Hérétique : Corruption, Black Library, 2010
  • McNEILL GRAHAM, Les Faux Dieux : Où l'Hérésie prend racine, Black Library, 2006
  • SWALLOW JAMES, La Fuite de l'Eisenstein - L'Hérésie s'Étend, Black Library, 2007
  • SWALLOW JAMES, Garro - L'Arme du Destin, Black Library, 2019
  1. Informations issues de L'Ascension d'Horus : Où sont plantées les graines de l'Hérésie, Partie II : Sur la Terre des Araignées - Chapitre Trois - Durant le Voyage - - De la Mauvaise Poésie - Secrets de ABNETT DAN, Black Library, 2006
    Informations issues de Garro - L'Arme du Destin, Chapitre Quatre - Sans Foi - Rassembler les Égarés - Le Mistral de SWALLOW James Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de L'Ascension d'Horus : Où sont plantées les graines de l'Hérésie, Partie II : Sur la Terre des Araignées - Chapitre Trois - Durant le Voyage - - De la Mauvaise Poésie - Secrets de ABNETT DAN, Black Library, 2006
    Informations issues de Les Faux Dieux : Où l'Hérésie Prend Racine, Partie I : Le Traître - Chapitre Quatre - Secrets et Cachotteries - Le Chaos - Répandre la Parole- Audience, Partie III : La Maison des Faux Dieux - Chapitre Neuf Les Tours d’Argent - Un Retour Sanglant - Le Voile s’Affine, Chapitre Dix - Apothecarion - Prières - Confession, Chapitre Onze - Des Réponses - Un Marché avec le Diable - Anathame, Chapitre Douze - Agit-prop - Suspicion entre Frères - Le Serpent et la Lune, Chapitre Treize Qui es-tu ? - Rituel - Un Vieil Ami, Chapitre Quatorze Les Oubliés - Mythologie Vivante - Primogénèse, Chapitre Quinze Révélations - Dissension - Dispersion, Chapitre Seize La Vérité est Tout ce que Nous Avons - Le Prophète - Chez Lui, Chapitre Dix-Sept L’Horreur - Anges et Démons - Le Pacte du Sang, Partie IV : La Fin de de la Croisade, Chapitre Dix-Neuf - Isolés - Alliés - Les Ailes de l’Aigle de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006
    Informations issues de Le Premier Hérétique : Corruption, Chapitre Vingt-Et-Un - Machinations - Une Curieuse Dissimulation - Indulgence de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2010
    Informations issues de Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons, Chapitre II : La Tyrannie de l'Abandon - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur, LEE MIKE, Black Library, 2009
    Informations issues de La Fuite de l'Eisenstein - L'Hérésie s'Étend, Chapitre Trois - Aeria Gloris - Un Calice Empoisonné - Soumis à la Question, Black Library, 2007
    Informations issues de Garro - L'Arme du Destin, Chapitre Quatre - Sans Foi - Rassembler les Égarés - Le Mistral de SWALLOW James, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Le Premier Hérétique : Corruption, Chapitre Vingt-Et-Un - Machinations - Une Curieuse Dissimulation - Indulgence de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2010
    Informations issues de Les Faux Dieux : Où l'Hérésie Prend Racine, Partie IV : La Fin de de la Croisade, Chapitre Dix-Neuf - Isolés - Alliés - Les Ailes de l’Aigle de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.