Lion El'Jonson

De Omnis Bibliotheca
EnProgrès.jpg
Artikle pô fini. J’suis en train d’mettre ça
kom il fô pour k’ça soit tout bô tout bien !
- Krapull Kass’Krane, Mékano
et scribe stagiaire Ork.


Lion El’Jonson, Le Lion, Primarque des Dark Angels.
Le Lion. Le Premier. Le Grand Maître de l’Ordre de Caliban. Lion El’Jonson est le Primarque des Dark Angels et de tous leurs successeurs. Redoutable combattant, brillant général, Lion El’Jonson était à la tête de la Ière Legiones Astartes crée par l’Empereur lors des Guerres d'Unification, puis durant la Grande Croisade. Jonson fut célébré pour ses stratégies imparables et pour la ténacité de sa Légion, malgré son caractère sauvage et secret.

Lorsque l’Empereur parcourait encore l’univers afin de sauver la galaxie de la régression, de la superstition et du mysticisme, Il créa les Primarques, des êtres surhumains. Cependant Son projet ne passa guère inaperçu, car un vortex aspira les fœtus des Primarques dans le Warp.

Les vingt capsules d’incubation dérivèrent dans l’Immaterium et finalement, elles furent déposées sur diverses planètes de la galaxie. La capsule de celui qui allait devenir Lion El’Jonson, le Primarque des Dark Angels, échoua sur un Monde Sauvage situé à la bordure septentrionale de l’Œil de la Terreur nommé Caliban.

Comment Jonson survécut durant ses années d’enfance sur ce monde sauvage reste un mystère complet. Les vastes forêts qui recouvraient Caliban étaient hantés par des monstres nommés Grandes Bêtes qui terrifiaient et massacraient depuis des millénaires les imprudents qui s’engageaient dans ces sinistres bois. La logique aurait voulu qu’il périsse dans les minutes qui suivirent le naufrage de sa capsule, mais il ne mourut point. Non seulement il parvint à survivre sur l’un des mondes les plus hostiles de l’Imperium, mais de plus il devient grand et robuste. Nul ne peut réellement dire à quoi il ressemblait en ces temps obscurs, car personne n’était là pour se faire le chantre de ses exploits, et jamais Jonson ne dit mot sur sa vie d’alors. Tout ce que l’on peut tenir pour certain, c’est que pendant plus de dix ans, il ne put compter que sur lui-même pour rester en vie.

Son destin bascula lorsqu’il fut retrouvé par un groupe de Chevaliers, des combattants appartenant à des confréries de guerriers traquant les Grandes Bêtes qui hantaient les profondes forêts de Caliban. Le Chevalier à la tête de ce groupe trouva le jeune Lion, un homme dont l’existence sera intimement lié à celle du Lion : Luther.

Luther et les Chevaliers retournèrent avec le jeune Primarque dans leur forteresse, Aldurukh, siège de leur confrérie, baptisé l’Ordre. Ils nommèrent le jeune enfant sauvage Lion El’Jonson, ce qui signifiait "Le Lion, le Fils de la Forêt".

Dans la forteresse de l’Ordre, le Primarque s’intégra à la confrérie et tissa des liens d’amitié très fort avec Luther, bien qu’ils fussent tous deux diamétralement opposés : alors que Luther était charismatique, Jonson était taciturne. Luther était impétueux et souvent indécis ; Jonson était un stratège brillant et inflexible une fois sa décision prise. En dépit de leurs nombreux désaccords, les deux hommes semblaient se compléter. Ensemble, ils formaient une équipe insurpassable, capable de venir à bout de tous les défis.[1]

Au cours des années qui suivirent, Jonson et Luther s’élevèrent dans la hiérarchie de l’Ordre. Leurs exploits devinrent des légendes : ils traquèrent les monstres les plus féroces de Caliban, livrèrent des duels afin de supplanter leurs rivaux, et se distinguèrent en tant que généraux en menant victorieusement au combat des armées entières. Leur réputation, et avec elle celle de l’Ordre, ne cessa de grandir. La confrérie fut ainsi en mesure de bâtir de nombreuses forteresses-monastères, si bien que Jonson et Luther finirent par décréter qu’il était temps de lancer une vaste croisade d’annihilation contre les monstres qui hantaient les forêts, afin de débarrasser une bonne fois pour toutes la planète de leur présence odieuse. Les talents d’orateur et la finesse de Luther convainquirent les grands maîtres de l’Ordre et les nobles les plus influents de la planète de se joindre à eux. Malgré la résistance des Chevaliers de Lupus, une confrérie conservatrice qui fut éradiquée par l’Ordre pour avoir protégée les Grandes Bêtes, Jonson prit en charge l’organisation de cette vaste campagne militaire, et en moins d’une décennie, les monstres qui hantaient Caliban furent exterminés. Ainsi débuta un âge d’or pour les habitants de ce monde autrefois si dangereux.

Le Lion fut glorifié et loué et bien que Luther ne manifestât pas ouvertement sa jalousie, nul doute qu’il la sentit étreindre son cœur. Après tout, n’avait-il pas lui aussi joué un rôle essentiel à la victoire ? C’est ainsi que fut plantée la première graine de la trahison qui deviendrait, un jour, le schisme qui déchirerait les Dark Angels. Cependant, ces tristes événements n’étaient encore qu’un futur lointain : pour l’heure, les habitants de Caliban profitaient d’une nouvelle ère de paix et de prospérité.

C’est à ce moment que l’Empereur, qui menait Sa Grande Croisade visant à réunifier les mondes humains, découvrit Caliban. Il rencontra le Lion et lui confia la Légion de Space Marines créée à l’aide du génogerme du Primarque. Caliban devint le siège des Dark Angels - nom issus de la mythologie calibanite. Les chevaliers suffisamment jeunes pour se voir implanter le génogerme du Primarque devinrent des Astartes. Ceux qui étaient trop âgés subirent des opérations chirurgicales modificatrices, et même s’ils ne seraient jamais aussi forts, endurants ou rapides que de véritables Space Marines, ils compteraient néanmoins parmi l’élite des combattants de l’Imperium. Le premier humain à rejoindre ainsi la Légion fut Luther, qui demeura par la suite le second de Jonson, tout comme il l’avait été au sein de l’Ordre.[2]

Durant la Grande Croisade, le Lion et sa Légion gagnèrent un grand prestige, créant néanmoins une rivalité toujours tenace entre Leman Russ et ses Space Wolves lors de la Campagne de Dulan[3]. Mais c’est surtout sur le monde de Sarosh que tout bascula, cinquante années avant l’Hérésie d'Horus.

Sur Sarosh, les Dark Angels furent victimes d’un attentat perpétré par les habitants de ce monde, qui si ils avaient juré allégeance à l’Imperium, vouaient un culte secret aux créatures du Warp. Une délégation officielle Saroshi fut accueilli sur le vaisseau amiral de Lion El’Jonson, sur l’orbite de Sarosh lorsque les Astartes de la Ière Légion découvrirent que la navette qui les avait amené cachait une bombe atomique. L’arme fut in extremis largué dans l’espace. Malheureusement, Luther avait découvert le piège bien avant le déclenchement de l’arme, et n’avait dans un premier temps rien dit, sa jalousie ayant obscurci son jugement. Le Lion l’apprit d’une manière ou d’une autre et condamna Luther à un exil sur Caliban, le chargeant de mener le recrutement de nouvelles recrues pour la Légion. Des années plus tard, il réaffirma l’exil de son bras droit lorsque ce dernier avait apporté son aide à Horus pour la reconquête de Zaramund. Les pièces pour le futur désastre étaient en place.[4]

Puis la guerre civile se déclencha.

Lorsque survient le cataclysme de l’Hérésie d’Horus, Jonson et sa Légion se trouvait loin de la zone des futurs combats, se qui s’empêcha pas le Primarque de traquer et de combattre sans relâche les Traîtres. Horus avait éloigné les Dark Angels avant de déclencher sa rébellion, envoyant le Lion et ses hommes combattre dans les Mondes-Boucliers de la Ligue Gordienne, une confédération de mondes humains alliés à des Xenos.[5]

Apprenant l’Atrocité de Isstvan III, le Lion prouva sa loyauté envers l’Empereur en engageant le combat contre les Traîtres dès qu’il apprit la félonie du Maître de Guerre. Sur le Monde-Forge de Diamat, il tenta de priver les renégats d’armes de sièges sophistiqués, remportant la victoire, mais il fut trompé par la suite par Perturabo a qui il confia les dites armes, ignorant son allégeance à Horus.[6]

Dans le secteur de Thramas, le Lion fit face à la Légion de Night Lords commandé par Konrad Curze. Une longue guerre connue sous le nom de Croisade de Thramas où Dark Angels et Night Lords se battirent sans pitié démarra pendant trois années. Durant cette campagne, il affronta le Night Haunter en combat singulier sur Tsagualsa et qu’il blessa. Vers la fin de la Croisade de Thramas, Lion El’Jonson dut se rendre sur le monde de Perditus, apprenant que des Iron Hands et des Death Guards s’affrontaient pour la possession d’une arme secrète baptisée Tuchulcha. Cet appareil consciente était capable de réaliser des sauts Warp précis et extrêmement efficaces. Durant le chemin pour atteindre Perditus, son vaisseau amiral fut abordé par les entités du Warp, mené par le Démon Majeur Kairos, que le Lion battit lors d’un duel bref mais intense. Après avoir mis fin à la guerre pour Perditus et chassé la Death Guard commandé par Calas Typhon, le Lion garda Tuchulcha avec lui, ce qui l’aidera durant la guerre contre les Night Lords.[7]

Grâce aux capacités de Tuchulcha, qui s’était attaché au Lion, Jonson put organiser une embuscade dévastatrice contre la flotte des Night Lords qui lui filait entre les doigts depuis trop longtemps. Le saut Warp précis de Tuchulcha brisa les fils de Nostramo, prit par surprise. Le Lion parvint à gravement blesser Curze qui sombra dans le coma. Le dernier acte de la Croisade de Thramas vit la tentative désespérée des survivants Night Lords, dirigé par le Premier Capitaine Sevatar, de fuir en regroupant les navires survivants et foncer sur la flotte Dark Angels afin d’en faire passer le maximum et fuir dans le Warp. Durant cette action, le Lion combattit le Night Haunter, revenu à lui, et qui avait abordé le vaisseau amiral du Lion avec l’élite de sa Légion et Sevatar. Mais devant la débandade de la VIIIe Légion, le Night Haunter s’enfuit dans les profondeurs du navire, démarrant une chasse entre lui et le Lion. Jonson avait remporté la Croisade de Thramas, au prix néanmoins de lourdes pertes.[8]

Entre temps il apprit la formation de l’Imperium Secundus par son frère Roboute Guilliman, et craignant une tentative du Seigneur d’Ultramar de former un Imperium rival à celui de l’Empereur, il parvint avec l’aide de Tuchulcha à passer la Tempête de la Ruine et d’atteindre Macragge où il fut reçut avec les honneurs par le Fils Vengeur. La guerre entre Dark Angels et Ultramarines fut néanmoins évités de justesse lorsque que Curze déclencha les Modules d'Atterrissage de la flotte de la Ière Légion - en profitant pour s’échapper - faisant croire à une attaque de la part des Anges. La raison l’emporta et le Lion pourchassa avec son frère le Roi Sombre, le combattant de nouveau aux côtés de Guilliman, y risquant sa vie lorsque Curze, dans sa fuite, déclencha un piège qui faillit le tuer lui et le Primarque des Ultramarines.

Lorsque Sanguinius atteignit à son tour Macragge avec sa Légion, suite à l’éprouvante campagne de Signus, le Lion finit par accepter de rallier l’Imperium Secundus, convaincu que Terra était tombé, et que l’Empereur n’était plus. Il devint Seigneur Protecteur au sein du Triumvirat formé de lui, Guilliman et Sanguinius.

Il traqua par la suite Curze dans tout les Cinq Cent Mondes avant de revenir sur Maccrage en apprenant sa présence dans les provinces de l’Illyrium. Imposant la loi martiale, le Lion ravagea l’Illyrium avec des armes interdites. Il retrouva finalement Konrad Curze et dans un dernier duel violent, le brisa.

Néanmoins, lors du procès du Night Haunter, Guilliman et Sanguinius apprirent les actes commis par le Lion en Illyrium et le chassèrent de l’Imperium Secundus. Humilié, le Lion s’apprêtait à partir lorsqu’il réalisa que les paroles que Curze lui avait dit durant leur dernier duel prophétisait la survie de Terra et de l’Empereur. Jonson le révéla à ses frères qui abolirent l’Imperium Secundus et organisèrent une vaste campagne afin de rallier au plus vite Terra menacé par les armées du Maître de Guerre.[9]

Avec Curze solidement enchaîné dans une cellule de son vaisseau amiral, le Lion parti avec sa Légion suivit de Gulliman et de ses Ultramarines et de Sanguinius et de ses Blood Angels. Après un périple qui virent les forces du Chaos et les créatures de l’Immaterium tentés de les détruire, Jonson et ses frères atteignirent la lune de Davin, là où Horus avait été corrompu. Dans le temple du Delphos qui avait accueilli le corps brisé du Maître de Guerre, une bataille apocalyptique se déclencha entre les Démons et les trois Légions. La victoire fut obtenu de haute lutte, menant à la destruction de Davin, et permettant la création d’une brèche dans la Tempête de la Ruine. Néanmoins, les forces d’Horus les attendait, et sachant la destiné finale du Grand Ange, Jonson et Guilliman s’engagèrent à affronter les Traîtres afin de permettre à Sanguinius et à sa Légion d’atteindre Terra.[10]

Dans les dernières phases de l’Hérésie d’Horus, le Lion mena une campagne vengeresse contre les mondes des Légions Renégates, menant à la destruction de Barbarus et de Chemos. Lorsqu’il atteignit enfin Terra, la bataille était gagnée, au prix de la vie de Sanguinius et de l’incarcération de l’Empereur dans le Trône d'Or.[11]

C’est là, à la toute fin de l’Hérésie, que l’ultime trahison allait mortellement frappée le Lion et sa Légion.

En poursuivant les rebelles durant la Purge, le Lion et sa Légion passèrent près de Caliban qui était resté isolé des événements de l’Hérésie d’Horus. Revenant sur son monde, les vaisseaux du Lion furent pris sous un terrible tir de barrage provenant des batteries de défense de Caliban. Leurs assaillant étaient ni plus ni moins que leur propre frères. Durant des décennies, la jalousie avait rongé Luther qui avait néanmoins sous ses ordres toute une génération de nouvelles recrues acquise à sa cause.

Furieux, Jonson et ses loyaux Dark Angels répliquèrent et bombardèrent Caliban et les Traîtres désormais connus sous le nom des Déchus.

Lion El’Jonson mena en personne un assaut contre la forteresse de l’Ordre et affronta en combat singulier Luther, son ancien ami, renforcé par les dons des Dieux du Chaos au point de pouvoir tenir tête au puissant Primarque. Leur affrontement fut phénoménal alors que leur monde se consumait et que la croûte terrestre se fendait.

Au dernier instant, Luther trébucha, mais alors qu’il aurait pu l’achever, le Lion hésita, permettant au maître des Déchus de délivrer un terrible assaut psychique qui fit vaciller le Lion. Retrouvant soudainement ses esprits, Luther s’écroula aux côtés de celui qu’il a élevé comme un fils.

Caliban implosa lorsque les Dieux Sombres déclenchèrent une tempête Warp qui pulvérisa le monde des Dark Angels, envoyant dans l’Immaterium les Déchus qui furent éparpillés dans l’espace et le temps. La forteresse de l’Ordre, protégé par ses puissants boucliers, fut le seul fragment de la planète à avoir survécu, et c’est là que Luther fut retrouvé par les Dark Angels, seul et l’esprit brisé. Du Primarque, nulle trace.

Ainsi, depuis dix mille ans, les Dark Angels gardent le secret des événements qui eurent lieu sur Caliban. Quand à Luther, il fut enfermé dans une cellule du dernier fragment de Caliban, devenu la Forteresse-Monastère du Roc, son existence seulement connu du Maître de Chapitre des Dark Angels, avant son évasion lors de l’ouverture de la Grande Faille.

Ce que tout le monde ignore hormis l’Empereur, c’est que dans les profondeurs du Roc, dans ce qui fut le cœur de Caliban et accessibles seulement par ceux qu’on nomme Ceux-qui-Regardent-dans-les-Ténèbres, Lion El’Jonson est endormi, ses blessures cicatrisées depuis des millénaires.

Alors qu’un Primarque est déjà revenu pour sauver l’Imperium et que Luther rassemble les Déchus, qui sait dans combien de temps le Seigneur des Dark Angels reviendra pour défendre l’Humanité dans une galaxie plus sombre que jamais ?[12]

Sources

  • SCANLON MITCHEL, Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Black Library, 2007
  • LEE MIKE, Les Anges Déchus : Manipulations et Trahisons, Black Library, 2009
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, L'Âge des Ténèbres - Des Armes Brutales, Black Library, 2011
  • THORPE GAV, Les Primarques - Le Lion, Black Library, 2012
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON , Les Ombres de la Traîtrise - Le Prince des Corbeaux, Black Library, 2012
  • ABNETT DAN, Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres, Black Library, 2014
  • THORPE GAV, Les Anges de Caliban - Empereur et Esclaves, Black Library, 2016
  • ANNANDALE DAVID, La Tempête de la Ruine - La Destinée N'est Plus Écrite, Black Library, 2017
  • GUYMER DAVID, Formation : Dreadwing, Black Library, 2018
  • Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
  • Codex Dark Angels, V6
  • Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles
  1. Informations issues de Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Prélude, de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007
    Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Chapitre Six, Chapitre Sept, Chapitre Onze, Chapitre Douze, Chapitre Treize, Chapitre Quatorze, Chapitre Quinze, Chapitre Seize, Chapitre Dix-Sept, Chapitre Dix-Huit de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007
    Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues du Codex Dark Angels, V6 et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Le Retour des Anges - Loyauté et Honneur, Livre IV : La Croisade, Chapitre Vingt-Et-Un, Chapitre Vingt-Deux, de SCANLON MITCHEL, Black Library, 2007
    Informations issues de Les Anges Déchus - Manipulations et Trahisons, Chapitre II : La Tyrannie de l'Abandon - Caliban - La 200e année de la Grande Croisade de l'Empereur, LEE MIKE, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Les Anges Déchus : Manipulations et Trahisons, Chapitre I - Ost et Excursions - Gordia IV - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur , de LEE MIKE, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Les Anges Déchus : Manipulations et Trahisons, Chapitre I - Ost et Excursions - Gordia IV - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre III - Le Marteau et l'Enclume - Diamat - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre V - Dans le Chaudron - Diamat - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre IX - Sur la Brèche - Diamat - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XI - Conversations sous les Étoiles - Diamat - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XIII - Les Secrets du Passé - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur , Chapitre XV - Machine de Guerre - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XVII - Le Feu du Ciel - Diamat - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Chapitre XIX - Lion Rampant - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Épilogue - Diamat - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur, Épilogue - Diamat - La 200e année de la Grande Croisade de l’Empereur de LEE MIKE, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de L'Âge des Ténèbres - Des Armes Brutales, Chapitre I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII, XIV, XV, XVI, XVII, XVIII, XIX de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2011
    Informations issues de Les Primarques - Le Lion, Chapitre I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII, IX, de THORPE GAV, Black Library, 2012
  8. Informations issues de Les Ombres de la Traîtrise - Le Prince des Corbeaux, Prologue, Chapitre Un - La Fraternité des Ombres, Chapitre Sept - Le Nightfall, Chapitre Huit - Combattre à Contrecœur, Chapitre Neuf - Le Prince des Corbeaux, Épilogue - Les Traîtres de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2012
  9. Informations issues de Imperium Secundus - Une Lumière dans les Ténèbres, Chapitre Huit - Premiers Parmi Leurs Pairs, Chapitre Neuf - Traître à l’Humanité, Chapitre Dix - Une Troupe Descend Sur Ultramar, Chapitre Onze - Communion, Chapitre Treize - Des Anges Qui Tombent, Chapitre Quatorze - La Mort Dans La Forteresse d'Hera, Chapitre Quatorze - La Mort Dans La Forteresse d'Hera, Chapitre Quinze - Tuez Toutes les Ombres, Chapitre Seize - Frères de Sang, Chapitre Dix-Sept - Le Foyer, Chapitre Dix-Huit - La Mort Déjouée, Chapitre Vingt et Un - Nous Sommes Venus, Chapitre Vingt-Deux - Où Le Marteau Tomba, Chapitre Vingt-Trois - Une Vie Pour une Vie, Chapitre Vingt - Alignement, Chapitre Vingt-Trois - Intransigeance, Chapitre Vingt-Quatre - Imperium Secundus, Chapitre Vingt-Cinq - Un Chevalier Hanté, Chapitre Vingt-Huit - Justice, Chapitre Trente - Une Lame Brisée, Chapitre Trente-Quatre - Une Révélation de ABNETT DAN, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de La Tempête de la Ruine - La Destinée N'est Plus Écrite, Chapitre Un - Le Saut de la Rédemption - Chapitre Deux - Divisions, Chapitre Trois - Sombres Unités, Chapitre Quatre - L’Attrait de la Révélation, Chapitre Cinq - Le Chorale, Chapitre Sept - Témoins du Pèlerinage - Chapitre Huit - Un Grand Ouvrage, Chapitre Neuf - L’Offensive de Pyrrhan, Chapitre Dix - La Brisure, Chapitre Onze - Résonance, Chapitre Douze - L’Étreinte des Os, Chapitre Treize - Terre Brûlée, Chapitre Quatorze - Delphos, Chapitre Quinze - Par le Huit, par les Quatre, Chapitre Seize - Les Éparpillés et les Revenants, Chapitre Dix-Huit - Le Choix, Épilogue de ANNANDALE DAVID, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Formation : Dreadwing, Chapitre Deux - Pour Terra, Chapitre Trois La Résolution du Maître de Guerre de GUYMER DAVID, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels, V8
    Informations issues du Codex Adeptus Astartes Dark Angels - Au Nom de l'Absolution, V8 et résumées par Guilhem.