Legiones Astartes

De Omnis Bibliotheca
« Ils seront Mes plus grands guerriers, ces hommes qui se donnent à Moi. Je les modèlerai comme l’argile, et les forgerai dans le feu de la guerre. Ils auront une volonté de fer, des muscles d’acier. Je les revêtirai de puissantes armures et leur offrirai les armes les plus mortelles. Ils seront insensibles à la maladie, qui ne pourra les affaiblir. Ils feront preuve de tactique et de stratégie, et disposeront de machines qui les rendront invincibles.
Ils seront Mon bastion face à la Terreur. Ils seront les Défenseurs de l’Humanité. Ils seront Mes Space Marines et ils ne connaîtront pas la peur. »
- L'Empereur de l'Humanité.

L'Origine des Space Marines

Les Legiones Astartes de la Légion des Luna Wolves (Sons Of Horus) à la fin de la Grande Croisade.
Dès le début de Sa conquête de Terra, l’Empereur employa des guerriers génétiquement modifiés au sein de Ses forces. Ces premières troupes améliorées seront à l’origine de ce qui deviendra plus tard les Légions Space Marines. Terra durant la Longue Nuit avait déjà vu à de nombreuses reprises des augmentés et des "supers" soldats créés à la fois par la bio-alchimie et par la cyber-augmentation. Les Traités d’Horiax mentionne dès le 25e Millénaire l’utilisation de bio-améliorations dans les guerres de la Terre Antique. Depuis lors, les gènes-cultivés, les êtres-guerriers et les choses de fer avaient tous gravé leurs noms en lettre de sang dans l’histoire des conflits incessants entre les tribus techno-barbares et les cités-États de l’Ancienne Terre alors que la guerre faisait rage depuis des milliers d’années. Mais ce sont les Guerriers Tonnerre de l’Empereur - nommés d’après l’héraldique de leur maître représentant le tonnerre et la tête de rapace - qui devaient leur être supérieurs. Possédant divers caractéristiques telle qu’une puissance physique surhumaine sans précédent, une robustesse génétiquement programmée à l’environnement ainsi qu’une résistance psychique, d’un esprit guerrier et du propre génie stratégique de l’Empereur, les Régiments Tonnerre étaient une armée sans pareille et les puissants tyrans de la Terre n’avait rien pour les égaler. Mais malgré leurs nombreuses victoires lors des Guerres d'Unification, les Guerriers Tonnerre étaient loin d’être parfaits. Certains étaient mentalement instables, d’autres souffraient d’une défaillance biologique catastrophique après une période imprévisible, leurs propres corps surhumains se retournant contre eux à la fin. Comme l’a décrit le Commémorateur Dolvar : « Hélas pour eux, les Guerriers Tonnerre étaient enfermés dans une cage lorsque l’éclair frappa, les consumant aux firmaments de la gloire. Mais la combustion fut brève. »

Il semble évident, rétrospectivement, que l’Empereur savait très tôt qu’une force de guerriers améliorées plus permanente et plus stable était nécessaire, et dès les premiers jours de la guerre menée par les Guerriers Tonnerre, l’Empereur rassembla autour de Lui une équipe de savants et de génies, certains étant des volontaires et les autres des captifs pris à Ses ennemis, puis fit construire de nouveaux laboratoires génétiques au plus profond des vastes donjons de Sa forteresse sur Terra. Le travail qui y fut accompli est resté dans le plus absolu secret pendant des décennies tandis que furent d’abord créé les Primarques et d’autres merveilles de l’artisanat génétique connus et inconnus, dont les plus célèbres sont les Legiones Astartes. Au sein de leur création se retrouve le génie inimitable de l’Empereur et toute l’histoire secrète du savoir de l’Ère des Luttes, une grande sagesse acquise à travers les succès et les échecs des Guerriers Tonnerre qui étaient leur prototype. Les premiers d’entre eux étaient des hommes triés sur le volet qui étaient les gardes du corps de l’Empereur. Ces volontaires ont été soumis à des modifications chirurgicales, génétiques et psychologiques. Avec une formation rigoureuse et un conditionnement mental approprié, ils devinrent non seulement immensément forts et endurants, mais également déterminés et disciplinés, une force irrépressible dont la loyauté envers l’Empereur était inébranlable. Rapidement, le processus fut affiné et systématisé, et le nombre de ces nouveaux guerriers améliorés, d’abord armés et équipés comme l’avaient été les Guerriers Tonnerre, augmenta rapidement. Puis ils furent organisés en vingt régiments distincts ne comptant pas plus de quelques centaines de guerriers chacun. Bien que ce soit resté un terrible secret à l’époque, il est maintenant largement admis que cette division était plus qu’une simple question administrative, car chaque régiment contenait une variante du codage "génétique-d’origine" tirée de chaque Primarque Primogenitor. Ce codage a souvent manifesté son influence de manière subtile et inattendue, en particulier en influençant le caractère psychologique du guerrier reconditionné et amélioré. Avec les régiments se développant rapidement en Légions avec l’apport de sang neuf originaire des régions de Terra qui avaient rejoint la cause de l’Empereur, les nouveaux guerriers éclipsèrent et remplacèrent rapidement les puissants mais moins disciplinés Guerriers Tonnerre et volèrent rapidement de victoire en victoire. Au fil du temps, les régiments devinrent des Légions alors que l’Empereur recrutait des hommes parmi les tribus nouvellement conquises de l’Ancienne Terre et les centaines d’origine devinrent rapidement des dizaines de milliers. Ces troupes surhumaines dominèrent les Guerres d’Unification, battant facilement tous leurs adversaires terriens et forçèrent les Technoprêtres de Mars à demander parlementer. Ils se battirent avec un zèle vertueux et ce sont eux qui ont d’abord évoqué leur mission en la baptisant "Croisade". Grâce à leurs efforts, la Terre fut unie sous la domination d’un seul homme pour la première fois depuis des millénaires.[1]

Croisade et Expansion

Les Légions Grises[2]

Les premiers guerriers des Legiones Astartes partirent à la guerre en armure grise, sans fioritures, hormis le symbole de la frappe de tonnerre de l’Empereur. L’armure qu’ils portaient n’était pas nouvelle, mais était la même partiellement motorisée ayant évolué sur l’Ancienne Terre et qui était portée par l’élite des armées de l’Empereur et des tribus techno-barbares qui avaient combattu contre Lui. Certaines de ces "Armures Tonnerre", d’abord nommés d’après les Régiments Tonnerre qui étaient les ancêtres des Légions, furent fabriquées, mais les forgerons de l’Empereur se sont également inspirés des armures provenant des cadavres d’ennemis conquis. Comme pour marquer une rupture avec les guerres du passé, l’armure était était devenu aussi gris que les nuages nuage et ne portait que le coup de foudre et les éclairs de l’unité Impériale. Au fil du temps, les Légions acquirent leurs propres marques de distinction et de caractère, et les noms - donnés par l’Empereur dans certains cas - sont venus remplacer les numéros, de nombreuses compagnies de Space Marines cherchant à se distinguer de leurs Légions. Les honneurs de bataille s’accumulèrent et le caractère de chaque Légion s’imposa dans chacune d’elle, de sorte que lorsque les Légions s’élancèrent pour conquérir la galaxie, le nuage gris était devenu granit, argent, viride, fer, zibeline, or, océan, cendre ou glace. À l’époque du Triomphe d'Ullanor, l’unité grise des Légions avaient disparu, à jamais oubliée.

L’unification du Système Sol sous l’égide de l’Empereur fut la deuxième grande étape de l’expansion en nombre et en capacités de ce qu’on appelait maintenant les Légions Space Marines, et confirma leur destin comme principale force de combat qui permettrait à l’Empereur de libérer la galaxie de la prédation des aliens, de la malveillance de la superstition et de l’oppression. Qu’il existe un lien si fort entre les Primarques et leur Légion suggère qu’ils étaient cruciaux dans l’invention des Space Marines. Les Space Marines partagent certainement le matériel génétique et certains traits physiques et mentaux avec leur Primarque. Ce lien est si fort que, lorsque les Primarques furent retrouvés à leur tour, ils devinrent les chefs naturels et évidents de la Légion avec laquelle ils avaient tant en commun. Dans de nombreux cas, le monde adopté par le Primarque devenait la nouvelle base d’opérations de leur Légion et devenait désormais leur foyer ; les Primarques y recrutait leurs fidèles partisans dans les rangs de leurs Légions tandis que d’autres obtinrent le droit de tirer du sang frais des mondes guerriers appropriés libérés au cours de la Croisade. Cela servit en fait à éviter une crise imminente dont on ne connaissait pas l’existence à l’extérieur des rangs du Conseil de Guerre - la diminution de la stabilité de la semence génétique elle-même à cause d’une utilisation excessive et du besoin croissant de Space Marines sur le terrain. Cette question ne fit que s’aggraver alors que la Grande Croisade s’étendait toujours plus loin dans la galaxie. Les forces ne pouvaient plus être concentrées aussi facilement qu’auparavant, et l’attrition se faisant sentir à mesure que des années de guerre presque constante devenaient des décennies. Ralentir le rythme des progrès de la Croisade n’était pour l’Empereur tout simplement pas une option et il était donc nécessaire d’avoir plus de Space Marines et plus rapidement qu’avant. Un conclave secret de généticiens sous la supervision directe de l’Empereur trouva la solution qui devint connue sous le nom de Théorème de Grabiya, qui démontra que le code génétique d’un Primarque pouvait être utilisé pour stabiliser et élargir les stocks de semences de gènes avec l’espoir d’une instabilité minimale. Parallèlement à cette accélération, des techniques de culture de gènes précédemment indisponibles ont été mis en œuvre, réduisant dans certain cas le temps de traitement en une seule année pour créer un Space Marine digne des champs de bataille. De telles techniques accélérées de production de gènes, doublé de l’absence de méthodes de psycho-endoctrinement, inadéquates ou trop lourdes, se sont avérées plus tard avoir des défauts majeurs mais invisibles. Nombreux sont ceux qui en sont venus à croire que la volonté de créer de plus grandes Légions à grande vitesse a joué un rôle primordial dans la dégradation de la santé mentale et de la physiologie de certaines Légions et ouvert la voie à l’horreur à venir.[3]

Le Processus d'Initiation

ÉTAPES D’INITIATION CHIRURGICALES D’UN SPACE MARINE[4]

Implantation en Ordre Protocolaire

1. Cœur Secondaire. Régule l’approvisionnement en sang, améliore les performances cardiovasculaires.

2. Ossmodula. Augmente la taille et la force du squelette.

3. Biscopea. Stimule la croissance musculaire.

4. Haemastamen. Améliore la composition et l’efficacité du sang.

5. Organe de Larraman. Favorise la croissance instantanée d’un tissu cicatriciel sur les plaies.

6. Nodule Cataleptique. Permet d’être conscient de l’environnement tout en se reposant et facilite l’hypno-conditionnement qui commence après ce moment.

7. Preomnor. Identifie et neutralise les poisons organiques.

8. Omophagea. Absorbe les substrats neuronaux grâce à la digestion du matériel génétique.

9. Multi-poumon. Permet de respirer dans des atmosphères toxiques.

10. Occulobe. Permet une amélioration technique de la croissance optique.

11. Oreille de Lyman. Filtre le bruit de fond, améliore l’équilibre.

12. Sus-an Membrane. Permet la survie et la récupération après un traumatisme grâce à une animation suspendue.

13. Mélanochrome. Surveille le rayonnement, ajuste la composition du sang et la pigmentation de la peau en conséquence.

14. Rein Oolitique. Facilite la filtration du sang et la détoxification, neutralise les toxines inorganiques.

15. Neuroglotte. Analyser les aliments nocifs par le goût.

16. Mucranoïde. Sécrète de l’huile sur la peau pour se protéger de la chaleur et du froid extrêmes.

17.Glandes de Betcher. Donne au Space Marine la capacité de saliver un poison corrosif

18. Progenoïdes. Collecte et transforme le matériel génétique en glande génétique pour la répliquer pour les générations suivantes de Space Marines.

19. Carapace Noire. Armure au thorax avec une enveloppe flexible pour protéger les principaux organes. Le film d’intégration neurale est implanté, éventuellement lors de la croissance et durcit sous la couche épidermique.

Un Space Marine des Legiones Astartes voit sa simple fragilité humaine se transformer par un triple processus de manipulation génétique, d’augmentation chirurgicale et de psycho-conditionnement qui, dans des circonstances idéales, se déroule sur plusieurs années au cours de l’adolescence. Si le processus est conduit alors que le corps est en cours de maturation, cela représente la plus grande chance de survie et le plus faible risque de rejet tissulaire, et bien que l’amélioration (au moins partielle) soit possible avec des sujets adultes, elle est extrêmement dangereuse et souvent imprévisible. Le processus de création des Space Marines repose intrinsèquement sur la constitution hormonale et biologique du mâle humain, ce qui signifie que seuls les mâles peuvent être soumis à la transformation. Dans la pratique, seul un faible pourcentage de candidats potentiels sera, pour une raison ou une autre, considéré comme approprié en raison de facteurs génétiques, environnementaux ou psychologiques. Le Space Marine qui en résulte n’est à bien des égards plus fonctionnellement humain, mais est incroyablement avantagé en termes de force physique, de durabilité et de réflexes même pour l’Astartes le moins habile et le moins doué physiquement. Leurs corps sont aussi des moteurs biologiques extrêmement efficaces, résistants aux maladies, à la contamination, aux radiations et aux poisons. En outre, ils sont également insensibles aux conséquences naturelles du vieillissement et de la dégradation cellulaire, si bien qu’en dehors des traumatismes physiques extrêmes ou des toxines virulentes, ils peuvent être théoriquement immortels ou avoir des durées de vie bien supérieur à l’humain à partir duquel ils ont été crées.[5]

Les Légions Space Marines

Une Légion Space Marine est une force d’infanterie de choc en première ligne comprenant des dizaines de milliers (et dans certains cas bien plus) de super-guerriers améliorés biochimiquement et chirurgicalement, armés et équipés des meilleurs équipements de guerre que l’Imperium peut fournir. Chaque membre des Legiones Astartes équivaut à plusieurs troupes régulières en terme de valeur martiale ; chacun étant une machine de combat infatigable, plus rapide, plus fort, plus courageux, plus discipliné, plus clairvoyant et plus meurtrier que n’importe quel soldat humain ordinaire, aussi compétent ou expérimenté soit-il. Rassemblé dans un ordre discipliné, la puissance de chaque Space Marine est amplifiée à des niveaux incroyables. Une force de plusieurs centaines peut écraser une ville en quelques heures. Des milliers peuvent conquérir des mondes en quelques jours et des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers, ont réussi à détruire des espèces entières, à réduire des civilisations en poussière et à les effacer de la mémoire aussi vite qu’une rotation de Terra autour de son soleil.

Fondée au milieu des effusions de sang des Guerres d’Unification qui ont conduit l’Empereur à dominer le berceau de l’Humanité, la formation militaire originale des Légions était divisée en vingt groupes de guerriers améliorés et numérotées, très semblables aux régiments des Guerriers Tonnerre qui ont continué à servir l’Empereur et qui finiront par être remplacé entièrement par les Légions. La discipline et l’organisation des premières Légions étaient en grande partie dues aux schémas antiques et éprouvés de stratégie, hiérarchie et fonction établis dans les vénérables textes du Principia Belicosa de Roma et du fragmentaire Nouveau Modèle de Krom qui ont survécu entre les mains des générations sanguinaires des tyrans de la Vieille Terre. Ces vénérables traités furent complété par le génie de l’Empereur et de Ses commandants qui mirent sur pied un cadre stratégique solide mais adaptable, exprimant les forces fondamentales et les capacités surhumaines des Légionnaires. La chaîne de commandement était simple et directe, et les officiers de la Légion, eux-mêmes de puissants guerriers, menaient personnellement les hommes au combat, comme cela se pratiquait depuis longtemps dans les tribus techno-barbares de l’Ancienne Terre, s’imposant face à leurs ennemis dans la bataille. Vaincre un ennemi n’était jamais suffisant pour les Legiones Astartes, seule sa destruction totale signifiait la victoire. Cette logique froide, couplée à leur force et à leur comportement inhumains, ainsi que par la crainte qu’ils inspiraient à leurs alliés comme à leurs ennemis, allait leur faire gagner un de leurs surnoms et peut-être le plus approprié : les Anges de la Mort. Ce nom les accompagnera pour toujours.

À la fin de la Grande Croisade, dix-huit de ces vingt Légions, dont les effectifs ne cessèrent d’augmenter au fil du temps, parviendront à se développer - quant à celles qui n’y arriveront pas, rien ne pourra être dit sur cette page. Chaque Légion était devenue une puissante force militaire possédant sa propre flotte de soutien pour la transporter entre les étoiles et plusieurs fois son nombre en serviteurs, partisans et auxiliaires vivaient et mouraient à la demande de ses commandants et des Primarques. Ensemble, les dix-huit Légions représentaient une puissance formidable et sans égale dans la galaxie.[6]

Intégration et Développement d'Une Légion

Legiones Astartes de la Légion des Imperial Fists en Armure Terminator.
Les Légions de la Grande Croisade étaient une fusion de deux natures. La première apparut lors de la conquête de Terra et du Système Sol par l’Empereur. Sélectionnées parmi les habitants de Terra et façonnées par les guerres de l’Imperium naissant, ces Légions avaient une base commune. Un sentiment d’unité et un lien presque familial s’étaient imposés dans leurs rangs. Étant donné qu’ils étaient tous de la première génération, nés sur Terra, ils partageaient en commun leur histoire génétique et leur histoire guerrière, et il n’est pas surprenant que les Légions considéraient l’autre comme son frère. L’entraînement, l’endoctrinement et l’expérience partagée ont renforcé cette croyance au sein des Legiones Astartes - être une famille née dans la guerre. Ce lien de fraternité survivra au fur et à mesure que l’Imperium grandira, mais ne sera jamais aussi fort que lors des premières conquêtes des Légions sous le soleil de Terra.

Le deuxième nature de chaque Légion était celle des membres et des cultures qui avaient prospéré sur différentes étoiles. Alors que la guerre pour unifier la Terre devenait une croisade pour conquérir la galaxie, la Légion grandit. Les pertes ont dû être remplacées et comme les guerres prirent de l’ampleur, le nombre de recrues nécessaires pour remplacer les morts augmenta également. Au départ, les recrues provenaient de Luna, des stations de Saturne, des mondes Proximal et des dizaines d’autres proches du Segmentum Solar qui alimentèrent le besoin de remplacement des guerriers des Légions. Au fil du temps, l’origine terrane de chaque Légion s’est diluée mais n’a jamais été bouleversée, car les tribus guerrières et les cultures de la Terre antique étaient nombreuses et leur engagement dans la Grande Croisade était résolu.

Avec la redécouverte des Primarques et, dans de nombreux cas, l’octroi de nouveaux mondes comme fiefs de la Légion (le plus souvent les mondes sur lesquels leur nouveau maître avait été retrouvé), le caractère des Légions changea profondément. Certains changements étaient superficiels : une manière de s’exprimer, un changement de tactique, des traditions martiales et des ajouts à l’iconographie et même la langue. Mais pour d’autres, le bouleversement fut dramatique, avec des paradigmes entiers de culture, de tradition et même d’idéologie balayés, comme par exemple dans les Légions qui furent baptisées Space Wolves et Dark Angels. Dans de nombreux cas, le symbole des Légions et la volonté des Primarques vis-à-vis de leurs recrues dépassèrent largement les différences de naissance ou de sang. Au milieu du deuxième siècle de la Grande Croisade, les effets persistants de ces changements au sein des Légions avaient entraîné de grandes disparités entre elles. Le signe extérieur de ces chamboulements était le développement d’un caractère distinct qui signifiait que les schémas militaires d’origine terranne auxquels elles avaient adhéré au départ avaient été largement abandonnés ou furent tellement modifiés et dilués qu’ils étaient parfois méconnaissables. Il y avait bien sûr des exceptions, telles que celles que l’on pouvait trouver dans les Légions des Ultramarines et des Iron Warriors, qui modernisèrent ce qui avait été fait auparavant, ainsi que les White Scars à qui les restrictions du Principia Belicosa ne pouvait théoriquement plus être appliqué. Avec le recul, certains soulignèrent que cette idiosyncrasie croissante plantèrent les germes de la division - un sentiment d’insularité et d’altérité croissant entre une Légion et une autre. Cela ne fit qu’alimenter les rivalités et les querelles qui commençaient à apparaître sous la surface de la Grande Croisade, à la fois entre les Primarques et leurs Légions, et qu’Horus exploita au profit de son complot hérétique, en développant ces tensions avec l’introduction des structures cultistes des Loges Guerrières Davinites dans les Légions qu’il visait - la voie par laquelle la souillure du Warp les corrompirent.[7]

Structure de la Légion

Au moment du déclenchement des hostilités inter-légionnaires, le commandement et la structure organisationnelle d’une Légion reflétaient souvent davantage le caractère et les préférences de son Primarque et de sa culture que les règlements officiels. Bien que certaines formations et caractéristiques soient communes, la conséquence fut que sur des questions pratiques telles que le déploiement et la logistique, leur organisation et leur utilisation étaient loin d’être normalisées. On peut parler de Grandes Compagnies, Régiments, Chapitres, Bataillons, Cohortes, demi-Chapitres, Compagnies, Escouades et Manipules, mais ce sont autant de termes de classification externe pratique que des réalités pendant la Grande Croisade. Le plus souvent, la réalité pratique de leur organisation variait d’autant plus que la terminologie utilisée dans les différentes Légions pour des rangs et des spécialisations équivalentes portait la marque du caractère de la Légion plutôt que ceux des administrations centralisés partisanes d’une nomenclature commune. Dans certains cas, cet écart augmentait à mesure que des langues locales telles que le Fenrisien ou le Khal’d remplaçaient le Terrien impérial. En tenant compte de ces mises en garde, le tableau de la Disposition Stratégique d’une Légion Space Marine décrit la base structurelle et la plus commune d’une Légion (ainsi que certains des termes les plus couramment utilisés) dans la deuxième partie de la Grande Croisade.[8]

LES LÉGIONS SPACE MARINES EXISTANTES DURANT L’HÉRÉSIE D’HORUS
I

Dark Angels (la Première)
Primarque :
Lion El'Jonson

Effacé

des Archives

Impériales

LogoEmperorsChildren30k.jpg III

Emperor's Children
Primarque :
Fulgrim

LogoIronWarriors30k.jpg IV

Iron Warriors
Primarque :
Perturabo

LogoWhiteScars30k.jpg V

White Scars
Primarque :
Jagathai Khan

DARK ANGELS EMPEROR'S CHILDREN IRON WARRIORS WHITE SCARS
LogoSpaceWolves30k.jpg VI

Space Wolves
Primarque :
Leman Russ

LogoImperialFists30k.jpg VII

Imperial Fists
Primarque :
Rogal Dorn

LogoNightLords30k.jpg VIII

Night Lords
Primarque :
Konrad Curze

LogoBloodAngels30k.jpg IX

Blood Angels
Primarque :
L’Ange Sanguinius

LogoIronHands30k.jpg X

Iron Hands
Primarque :
Ferus Manus

SPACE WOLVES IMPERIAL FISTS NIGHT LORDS BLOOD ANGELS IRON HANDS
Effacé

des Archives

Impériales

LogoWorldEaters30k.jpg XII

World Eaters
Primarque :
Angron

LogoUltramarines30k.jpg XIII

Ultramarines
Primarque :
Roboute Guilliman

LogoDeathGuard30k.jpg XIV

Death Guard
Primarque :
Mortarion

LogoThousandSons30k.jpg XV

Thousand Sons
Primarque :
Magnus le Rouge

WORLD EATERS ULTRAMARINES DEATH GUARD THOUSANS SONS
LogoSonsOfHorus30k.jpg XVI

Sons of Horus
Primarque :
Horus le Maître de Guerre

LogoWordBearers30k.jpg XVII

Word Bearers
Primarque :
Lorgar

LogoSalamanders30k.jpg XVIII

Salamanders
Primarque :
Vulkan

LogoRavenGuard30k.jpg XIV

Raven Guard
Primarque :
Corax

LogoAlphaLegion30k.jpg XX

Alpha Legion
Primarque : Alpharius/Omegon

Source

  • The Horus Heresy, Book One - Betrayal
  1. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - The Creation of Space Marines (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - The Grey Legions (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - Crusade and Expansion (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - Stages of Space Marines Surgical Initiation - Implantation in Order of Protocol (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - The Process of Initiation (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - The Space Marines Legions (traduit de l'anglais par Guilhem)
  7. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - Legion Integration and Development (traduit de l'anglais par Guilhem)
  8. The Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Legiones Astrates - Legion Structure (traduit de l'anglais par Guilhem)