La Liste de Jak le Fourbe (Nouvelle)

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Necromunda-circle.png


La mort rôdait dans le labyrinthe de tunnels de Ville Basse. Les colons vivaient dans l’attente de la découverte du prochain meurtre. Des terriers entiers avaient vu leurs habitants massacrés, marchands ou chef de gangs respectés, personne n’avait été épargné. L’assassin courait encore. La seule piste était ces petites cartes de visite laissées sur chacun des corps. Les cartes représentaient une tête de mort qui ricanait et faisait un clin d’œil quand on la touchait. Au fur et à mesure que la mort frappait, la tension montait dans la colonie. Les voisins se retournaient contre les voisins, et une atmosphère de suspicion se répandait. Des enfants et des jeunes Gangers ajoutaient encore à la confusion en parcourant les tunnels vides, pénétrant par effraction dans les terriers pour voler ou tout simplement pour éviter de se retrouver dans l’obscurité. Les marchands doublèrent les salaires des gardes, mais il y eut peu de volontaires pour arpenter les rues en pleine nuit.

Lothar Hex, le Faiseur de Veuves, la tête penchée, écoutait avec attention les voix qui venaient d’en bas. Il avait atteint une cavité sombre située au-dessus de sa cible, un conduit d’aération qui l’avait mené dans le repaire de Gideon Drexlar. Regardant en bas dans la pièce, les yeux froids de Lothar fixaient le visage bouffi du chef de gang le plus redouté de Ville Basse. Des bouteilles vides de Whyskar jonchaient la table et le sol tout autour. Lothar sortit de sa veste un petit périscope flexible qu’il avança doucement à travers la grille du plafond. Faisant pivoter son instrument, il compta quatre gardes. Satisfait de constater que c’étaient les seuls occupants de la pièce, il ramena son appareil et commença lentement à enlever les magn-écrous qui maintenaient la grille. La grille tomba sur le sol avec un claquement sec et Lothar Hex sauta par l’ouverture, ses Pistolets Bolters dans les mains. Deux gardes explosèrent avant même que les pieds de l’assassin aient touché le sol, leurs corps mutilés s’écroulant comme des poupées de chiffons. Les gardes restants agrippèrent leurs armes, faisant sauvagement feu sur la forme sombre qui leur tombait dessus. L’un ouvrit les yeux de terreur lorsque la dague de Lothar lui ouvrit la gorge, le dernier fut rejeté contre le mur, son corps gesticulant comme une marionnette alors qu’une douzaine de balles explosaient dans sa poitrine.

Lothar Hex avança vers Drexlar, ses armes encore fumantes pendaient négligemment à ses flancs. Le chef de gang le regardait dans une stupeur éthylique, trop effrayé pour bouger de sa chaise. Ce que lui montraient ses yeux était plus effrayant que tout ce qu’il avait pu voir jusqu’à présent dans une vie passée à se battre dans le Sous-Monde. Le visage de l’assassin semblait flou et changeant. La chair, les os et les muscles se liquéfiaient et se reformaient. Le visage humain disparu et fut remplacé par un masque d’une bestialité démoniaque dont le regard le fixait d’un air glacial.

« Qui es-tu ? » bredouilla Drexlar.

Sa voix tremblait de terreur. Un large sourire se dessina sur le visage mouvant et la créature émit un rire malicieux.

« Je suis la nuit, » répondit-il. « La nuit qui est au fond de vous tous. »

Une balle jaillit et Drexlar fut projeté de sa chaise, alors que le projectile le frappait en plein entre les deux yeux. La force de l’impact fut telle que le corps traversa la pièce et percuta le mur avant de s’écrouler sur le sol. La balle explosive s’était enfoncée dans la tête du chef de gang, projetant des morceaux d’os et de cervelle sur le mur.

La créature observa la scène du carnage. Ses traits étaient une fois de plus humains. Lothar Hex prit cinq cartes de visite dans une de ses poches et en plaça une sur chaque corps. Quand ses doigts se posèrent sur les têtes de mort, elles ricanèrent joyeusement et clignèrent de l’œil. Puis l’assassin sortit une corde de sous sa veste et attacha un grappin magnétique à une extrémité. Il la jeta dans l’ouverture du plafond et tira dessus pour s’assurer qu’elle était bien accrochée. Son travail était terminé, Drexlar était le dernier nom sur la liste de Jak le Fourbe. Lothar Hex pouvait maintenant retourner rejoindre son maître et lui annoncer le succès de sa mission.[1]

Source

Pensée du Jour : « Échouer au service de l’Empereur est le plus grand des péchés. »
  • Necromunda - Livre de Règles, V2
  1. Necromunda - Livre de Règles, Ruche Primus, le Monde de Necromunda, V2