Khârn le Félon

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Sm chaos banner.pngSm chaos symbol light.png
World eaters banner left.jpg
World eaters banner right.jpg
DeathwatchBar.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png




Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Sm chaos page corner.pngShackle2.jpg
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos gothic.jpg
Sm chaos angle.png
Sm chaos angle.png


Khârn le Félon, Le Capitaine de la 8e Compagnie d’Assaut des World Eaters, Le Deux Fois Non Tué, La Finalité, Le Félon de Skalathrax.
« Tue ! Mutile ! Brûle !

Tue ! Mutile ! Brûle !
Tue ! Mutile ! Brûle !
Tue ! Mutile ! Brûle !
Tue ! Mutile ! Brûle !
Tue ! Mutile ! Brûle !

Tue ! Mutile ! Brûle ! »
- Khârn le Félon des World Eaters.
Chaos symbol.png


Khârn voue son existence à apporter la mort à tous ceux qui l’entourent. Il est attiré par la puanteur de la guerre comme un chien enragé par l’odeur du sang, au point qu’il est impossible de dénombrer le nombre d’êtres vivants qu’il a tués. Au cours de la Grande Croisade, lorsqu’il combattait à l’avant-garde des Compagnies d’Assaut des World Eaters, il était déjà célèbre pour sa férocité. Quand l’Hérésie d'Horus survint, il mena sans hésiter ses guerriers contre ses frères Space Marines, et son nombre de victimes a atteint de nouveaux pics lorsqu’il suivit son maître Angron sur le chemin de l’attaque de Terra.[1]

Bien qu’étant un guerrier et un duelliste habile, Khârn n’était qu’un Capitaine de Ligne au moment de la redécouverte d’Angron par l’Imperium, mais il s’était vite élevé pour devenir l’Écuyer de son Primarque et l’un des rares individus dont les conseils étaient écoutés. Alors que les implants cybernétiques grossiers, connus sous le nom de "Griffes du Boucher", ont poussé Angron toujours plus loin dans sa soif de sang et sa rébellion, c’est Khârn qui a agi comme la voix de la raison, réussissant souvent à retenir son maître au bord de la folie et à freiner le pire de ses excès sanglants.

Mais Khârn n’était nullement immunisé contre la rage cancéreuse qui affligeait sa Légion, et c’est à la surface ravagée de Isstvan III, alors que les World Eaters se retournaient contre leurs frères, qu’il s’est d’abord livré entièrement au carnage et au massacre. Au plus fort de la bataille, Khârn tomba lors d’un affrontement avec Garviel Loken des Sons of Horus, empalé sur le bélier d’un Land Raider et laissé pour mort par ses propres camarades, mais d’une manière ou d’une autre il survécut. Son retour au front fut considéré par de nombreux World Eaters comme rien de moins que miraculeux et renforça sa légende au sein de sa Légion, semblant à beaucoup être un signe certain qu’il avait encore un sombre destin à accomplir dans les jours sanglants à venir.[2]

Au cours du siège du Palais de l’Empereur, Khârn était à la pointe de l’assaut. Lorsqu’Horus fut défait, Khârn était déjà grièvement blessé, et gisait sur une montagne de cadavres. Ses compagnons se saisirent de son corps et se taillèrent un chemin sanglant jusqu’à leurs vaisseaux. Une fois à bord, ils s’aperçurent que Khârn vivait encore. Nul ne sut dire si c’était Khorne qui avait rendu la vie à son champion, ou si l’esprit enragé de Khârn refusait tout simplement de quitter sa dépouille. Dans tous les cas, depuis ce jour, Khârn est indubitablement le protégé de son dieu.

Khârn est surnommé le Félon à cause d’un incident survenu sur le Monde Démon de Skalathrax. Il combattait alors les Emperor's Children, et ses World Eaters avaient presque réussi à chasser les guerriers de Fulgrim et à s’emparer de la planète au nom de Khorne. Il fallait l’emporter avant la longue nuit glaciale de Skalathrax, qui tuerait les belligérants. Cependant, les World Eaters ne parvinrent pas à écraser définitivement leurs adversaires, et subirent un terrible revers sous les salves dévastatrices des armes soniques des Noise Marines. Khârn injuria ses guerriers pour leur incompétence et, s’emparant d’un Lance-Flammes, il incendia le bâtiment le plus proche. Il abattit ceux qui essayèrent de le stopper et s’enfonça dans la pénombre, incendiant la ville et tuant tous ceux qu’il rencontrait. L’anarchie ravagea les rangs des World Eaters lorsque Khârn leur transmit sa rage, et la Légion se divisa irrémédiablement en centaines de bandes de guerre. Depuis ce jour, Khârn est plus que jamais le plus ardent serviteur de Khorne, et ne vit plus que pour tuer au nom du Dieu du Sang.[3]

Khârn le Félon possède l’Équipement suivant :
  • Carnassière : La Carnassière est l’énorme et antique Hache Tronçonneuse de Khârn, jadis maniée par Angron pour se tailler une légende sur les mondes de la Grande Croisade lorsque les Space Marines sillonnaient la galaxie. Les dents de la Carnassière furent arrachées aux mâchoires de mica-dragons de Luther McIntyre, son manche est en adamantium et sa tête mesure trois empans. Elle peut fendre un Space Marine de la tête au pelvis d’un seul coup et Khârn la manie avec une adresse singulièrement meurtrière.

Jeunesse

La légende de Khârn a commencé il y a des milliers d’années terrannes lors de la Grande Croisade de l’Empereur. Il était un guerrier Astartes de la XIIe Légion quand elle était encore connue sous le nom de War Hounds, les précurseurs des World Eaters. Il est né sur Terra et a été l’un des premiers néophytes à être recruté au sein de la Légion naissante des War Hounds. Après sa sélection, il a été formé sur les terrains d’entraînement du monde vassal des War Hounds, Bodt, sous l’autorité du Centurion Gruner, un vétéran des Guerres d'Unification, d’origine Jermanic et le Maître des Néophytes de l’époque.

Bien que portant fraîchement les cicatrices de la chirurgie d’amélioration des Néophytes, Khârn fut jugé avec les autres comme prêts à commencer sa formation de Légionnaire. Gruner lui présenta "Le Concours", une tradition ancienne qui était déjà bien établie au sein de la XIIe Légion. Le vétéran sorti d’un sac en toile à sa hanche un crâne, expliquant que tout les Légionnaires de la Légion participaient au Concours, dont les règles étaient simple : le premier à atteindre mille crânes gagnait.

Innocemment, le jeune Khârn demanda à Gruner d’où venait les crânes qu’il portait, ne recevant pour seule réponse que le rire moqueur du vétéran. Humilié, Khârn sera néanmoins le premier à gagner le concours dans un futur sanglant…[4]

KharnLogo.png

La Grande Croisade

« J’ai tué beaucoup d’ennemis et gagné beaucoup de batailles et je vous dis qu’il n’y a pas de grand secret pour réussir à la guerre, pas de subtile astuce stratégique qui ait sauvé mes ennemis - je cherche l’ennemi, j’attaque dès que je le peux et avec toute la force que je possède, je déchire ses soldats et je détruis ses forteresses, je ne laisse que des cadavres derrière moi et je passe à autre chose - c’est ce que mon Primarque m’a appris, et je trouve que sa sagesse s’est révélée efficace sur cent champs de bataille. »
- Khârn le Sanguinaire, Capitaine des World Eaters.
Chaos symbol.png


Khârn durant la Grande Croisade.

Khârn a combattu durant la Grande Croisade et atteignit le titre de Capitaine de la 8e Compagnie d’Assaut des War Hounds.

Sur le monde de Nove Shendak - Huit-Deux-Dix-sept pour l’Imperium - il affronta avec sa Légion des vers géants, intelligents et agressifs, possédant des armes qui étaient de filaments, des sortes de plumes de métal qu’ils s’enfonçaient dans la chair pour servir de conducteurs aux énergies de leur corps. Les filaments sortaient de la surface avant que les vers n’en surgissent, pratiquement aux pieds des Astartes, épais comme un homme et plus longs qu’un Primarque. Ces vers possédaient trois bouches sur le visage, une dizaine de dents par bouche et ne parlaient qu’à travers la boue par des hurlements soniques et des murmures de sorcellerie. Sur leur monde d’origine, ils chassaient des peuplades humaines qui subsistaient sur la terre tandis que les vers vivaient dans les mers marécageuses. Au côté des Iron Warriors commandés par Perturabo qui était descendu avec les sapeurs d’assaut une fois que les lances navales eurent rasé et asséché la zone de descente, draguant et façonnant le terrain et établissant des digues et des levées qui avait enfermé les mers de boue pour les assécher, Khârn et ses frères repoussèrent les vers. Khârn affronta les vers qui attaqua de front les fortifications impériales, admirant éberlué l’Empereur Lui-même s’abattre sur la crasse de Nove Shendak et y pourfendre les monstres.

Puis un jour, lui et ses frères apprirent la grande nouvelle : leur Primarque avait été retrouvé.

Ce fut une catastrophe.[5]

La Rencontre avec Angron

Les retrouvailles des War Hounds avec leur Primarque, Angron, furent loin d’être un événement joyeux pour la XIIe Légion. Angron était furieux de son "sauvetage" par l’Empereur de l’Humanité, car il avait été téléporté de force, abandonnant de fait ses frères et sœurs gladiateurs qui s’étaient rebellés contre leurs oppresseurs et il s’apprêtait à faire face à leur dernière bataille. Pour Angron, l’Empereur l’avait privé de sa mort aux côtés de ceux qu’il considérait être sa vraie famille et sa fureur fut telle qu’il fallut l’enfermer dans la soute du vaisseau amiral de la XIIe Légion. Convaincus qu’ils pouvaient faire changer d’avis le Primarque, les Capitaines et les Commandants des War Hounds entrèrent dans la cale pour faire valoir leur point de vue. Un par un, Angron les tua tous, jusqu’à ce que Khârn - l’un des rares officiers de la Légion encore en vie entra à son tour dans la sombre salle pour faire face au géant meurtrier.

Dans la chambre éclaboussée du sang de ses frères, Khârn marcha, calme et posé, ne bronchant jamais, même lorsque l’ombre immense d’Angron se leva devant lui. La première rencontre entre Khârn et Angron prit la forme d’un agrippement au niveau de la gorge avant d’être soulevé par son père génétique qui lui brailla dessus avant de se faire tabasser au point d’en avoir quelques membres brisés. Khârn, qui comme les autres officiers avait juré devant l’Empereur qu’ils ne se battraient pas contre leur Primarque, peu importe la provocation ou l’ordre, ne résista pas aux brutalités de son père génétique. Et pourtant, malgré son inaction, Khârn se battit, peut-être la plus dure bataille de toute sa vie, contre son propre corps qui voulait céder à la douleur et s’abandonner à l’oubli, contre son entraînement qui le poussait à se défendre et contre sa nature même qui lui demandait de se plier à la volonté de son père et d’accepter son sort.

À la fin, il se retrouva couché sur le dos, battu et brisé aux pieds d’Angron. Malgré cela, Khârn resta noble, ne cédant ni ne demandant grâce, mais parlant des batailles qu’il avait livré, des War Hounds, des autres Légions et de l’Empereur. Avec cette démonstration de courage, Angron commença à lui parler de sa vie de gladiateur, de son esclavage et de sa rébellion aux coté des ses frères et sœurs gladiateurs - qui avaient été baptisés les Dévoreurs de Villes - ainsi que de son désespoir et de sa honte de ne pas avoir péri à leurs côtés. La bravoure de Khârn valut une certaine forme de respect de la part d’Angron, le convainquant d’adopter le rôle de commandant suprême de la Légion. Khârn fut porté à moitié conscient par Angron jusqu’à la sortie de la salle où attendait les autres officiers. Là, Khârn leur présenta Angron, le général des Dévoreurs de Villes. Reprenant ce nom, Angron décida que les War Hounds deviendraient les World Eaters.[6]

La Disparition d'Angron

Khârn devint l’Écuyer d’Angron mais très vite, il fit face au mépris du Primarque pour ses fils génétiques et refusait d’entreprendre la Grande Croisade, hanté par le souvenir de ses frères et sœurs. Un jour, il avait disparu avec une frégate, abandonnant sa Légion. Khârn jura à ses frères de le retrouver, confia aux autres officiers supérieurs la direction de la XIIe puis se translata hors du système, accompagné de trois des vaisseaux les plus rapides de la flotte. Il reviendrait avec leur père, ou ne reviendrait pas. Il traqua Angron durant deux années, retrouvant finalement la frégate vide en orbite autour d’un monde inconnu. Après avoir fouillé la frégate et constaté l’absence d’Angron, il se dirigea à la surface de la planète à bord de son Stormbird, couvert de jungles denses et parsemé d’immenses chaînes montagneuses. Khârn avait ordonné aux artisans, qui travaillaient aux côtés des adeptes de Mars pour forger l’amure d’Angron, de placer des transpondeurs à l’intérieur des épaisses plaques de bronze afin que si son père génétique perdait le contrôle et disparaissait dans les profondeurs du vaisseau amiral des World Eaters, le Conqueror, Khârn et la Légion seraient en mesure de le retrouver. Attacher ces laisses à son propre Primarque lui était apparu comme une trahison car il savait que s’il était amené à s’en servir un jour, il ne se comporterait plus comme un fils, mais comme un geôlier. Et à sa grande honte, ce jour-là était arrivé.

Soutenu par une petite escouade de ses frères, Khârn se fraya un chemin à travers la jungle, un Auspex dans la main pour le guider vers son Primarque. Arrivant devant une grotte, Khârn pénétra seul, retrouvant Angron assis seul sur un trône fait d’un crâne muni de crocs, au milieu d’os éparpillés que des bandes primitives lui apportaient tout en lui parlant de monstres. Angron avait visité plus d’une dizaine de mondes à la recherche de quelques choses d’assez fort pour le tuer, espérant ainsi accomplir le destin que l’Empereur lui avait refusé, mourir les armes à la main comme un guerrier au milieu de sa famille.

Khârn supplia Angron de revenir, lui demandant de montrer la voie pour devenir aussi fort que lui, lui promettant que les World Eaters feront tous ce qu’il voudra. Angron accepta cette condition, ce qui fut la plus terrible erreur commise par Khârn. Car la voie qu’Angron allait faire suivre à sa Légion portait un nom : les Griffes du Boucher.[7]

Le Carnage de Ghenna et l'Implantation des Griffes du Boucher

« Dès l’instant où Angron prit notre commandement, nous cessâmes d’être l’instrument de l’Empereur pour devenir celui de notre père. Comment aurait-Il pu ne pas prévoir la folie à venir alors qu’Il en était à l’origine ? S’en moquait-Il, du moment que nous répandions le sang dont Il avait besoin pour étendre Son royaume ? S’il faut un coupable au dévoiement de la XIIe, le véritable responsable ne saurait se trouver ailleurs que sur le Trône de Terra. »
- Capitaine Khârn de la 8e Compagnie. Extrait de son traité non publié Les dix-huit Légions.
Chaos symbol.png


Khârn fut le premier World Eater à se faire poser les Griffes du Boucher dans le crâne, et à survivre à l’opération.

Les Griffes du Boucher étaient une psycho-chirurgie menée sur le monde de Nuceria, le monde sur lequel Angron avait été fait esclave. Ressemblant à une lobotomie où l’on insère dans le crâne jusqu’au cerveau du patient de grandes quantités de clous traînés avec des câbles qui ressemblent à des dreadlocks, les Griffes amplifiaient la colère et la rage du sujet. Angron avait été victime de cette terrible expérience qui en faisait un boucher ayant un grand mal de ressentir autre chose que de la rage et un désir incessant de tuer. Ressentant le besoin de s’unir avec Angron et sur son ordre, les World Eaters ont tenté de répliquer cette technologie inconnue, mais les expériences furent à chaque fois des désastres, provoquant la mort de tout les Légionnaires qui subirent les tentatives d’implantations.

Tout changea avec Ghenna.

Cette planète avait été mise en Conformité des années avant l’arrivée des World Eaters, cette soumission ayant été faites pacifiquement. Mais plusieurs années après sa supposée occupation, tout contact avec la planète avait cessé. Les World Eaters furent envoyés enquêter. Khârn fut membre d’une délégation qui arriva sur une plate-forme décrépite en orbite autour de la planète à bord d’un Stormbird. Il rencontra un trio de silhouettes presque identiques, des émissaire de Ghenna qui l’accueillit lui et ses frères. Mais les négociations pour comprendre ce qui était arrivé sur Ghenna furent rapidement rompues lorsque les World Eaters découvrirent qu'ils avaient en face d’eux des simulacre, des Intelligences Abominables, qu’ils massacrèrent. Khârn fit son rapport à Angron à bord du vaisseau amiral, dans la même salle où il l’avait rencontré. Le Primarque lui ordonna de soumette Ghenna dans les trente-et-une heures (un jour nucérien standard) sous peine de décimation en cas d'échec. Cette pratique avait déjà été utilisé par Angron dans le passé mais la perspective qu’à nouveau un World Eater sur dix soit exécuté pour un échec créa un atterrissage précipité et mal exécuté sur la planète, aux porte de la capitale planétaire, Malkoya, sous le commandement du Centurion Mago qui cherchait désespérément à éviter un nouveau massacre de ses propres frères. Ce fut un échec, et lorsque les Astartes revinrent à bord du Conqueror, Angron exigea l’appliqua de la décimation. Mais Mago refusa, Khârn subissant alors les critiques d’Angron sur le fait qu’il lui avait promis une totale obéissance de la part de la XIIe.

Devant la résistance de Mago, Angron sombra dans une folie sanguinaire - ce qui ne semblait pas être la première fois depuis son retour - perdant le contrôle et massacrant de nombreux World Eaters avant que les Archivistes de la XIIe Légion ne parviennent à le mettre dans le coma en utilisant leurs pouvoirs psychiques.

Durant le coma du Primarque, Khârn affronta dans un duel rituel Mago, exposant son désaccord avec lui en lui expliquant que les Griffes du Boucher étaient le destin de la Légion, ce que Mago refusait en voyant la folie sanguinaire que cette technologie provoquait chez le Primarque. Finalement, la destinée de Khârn changea radicalement lorsque l’Apothicaire Gahlan Surlak de la XIIe Légion parvint à faire un découverte capitale : après avoir étudié les restes des ambassadeurs simulacres ramenés à bord du navire par Khârn et ses hommes, l’Apothicaire découvrit que ses machines étaient guidés par une volonté humaine et qu’un seul esprit pouvait contrôler des centaines, voire des milliers de ses simulacres. Concernant ses tentatives de reproduction des Griffes, c’était révolutionnaire sur la manière dans les implants interagissaient avec un cerveau humain et la recréation d’un modèle de Griffes qui offrait un taux de survie élevé était désormais possible. Lorsque Surlak apprit à ses frères sa découverte dans la Salle des Triomphes du Conqueror, Khârn se porta candidat pour être le premier World Eater à se faire implanter ce nouveau modèle des Griffes du Boucher.

Les procédures préliminaires d’implantation étaient les mêmes que lors des itérations précédentes qui avaient échoué. Khârn fut entravé dans l’Apothecarion du Conqueror, et on rasa son crâne à blanc avant de l’asperger de contraseptiques et de gels désinfectants qui décapèrent la couche cutanée supérieure pour la rendre stérile. Des Serviteurs medicae faisaient courir les faisceaux rouges de leurs faux yeux sur Khârn, mesurant les points exacts où les Griffes seraient insérées et gravant des cicatrices à peine visibles grâce à leurs lasers de précision. Les esclaves mécaniques sortirent de la fosse et s’écartèrent cependant que les frères de Khârn entraient en scène. Dans un vrombissement de scies à os et de perceuses, les Apothicaires et les Techmarines World Eaters découpèrent des ouvertures dans la peau, la chair et le crâne avant de retirer de petits disques d’os baignés de sang et de les déposer dans les plateaux en acier cernant l’alcôve. La majeure partie de ce nouveau spécimen d’implants était composée de deux pointes en métal cannelées, légèrement plus courtes que la main d’un légionnaire. Chacune était ouverte à l’arrière, couronnée d’un panache de câbles sinueux aussi fins que des cheveux humains. Hormis ces câbles, les Griffes du Boucher ressemblaient en tout point à des clous. Ils furent donc logiquement enfoncés à coups de marteau. Le premier coup de marteau retentit dans le fracas du métal contre du métal suivi d’un léger soupir lorsque la pointe plongea dans la chair. Les autres furent plus délicats, de petits coups mesurés qui enfoncèrent la Griffe dans le cerveau de Khârn. Des rangées de ports de connexion furent sectionnés à travers la nuque de Khârn tandis qu’on tissa une crête de câbles argentés à l’intérieur de son crâne. Les câbles furent reliés à ceux qui saillaient des Griffes pour former ce qui ressemblait à une crête de nattes métalliques traversant la moitié arrière de la tête de Khârn, son apparence presque identique à celle d’Angron. Khârn perçut un battement, croyant au début qu’il s’agissait de ses cœurs jumeaux, le deuxième activé par le traumatisme consécutif à l’ouverture de son crâne et à la modification de son cerveau. Mais ce n’était pas le cas. Le rythme était bien trop rapide par rapport à son pouls habituel. Et pourtant, il embrasait ses veines. C’était une pulsation constante, une sorte de cliquetis qui montait en puissance à chaque instant et qui allait le hanter pour le reste de sa vie : Tic. Tic. Tic. Tic. Tic-tic. Tic. Les nerfs de Khârn furent en feu et son sang se transforma en poison, perdant le contrôle de ses membres, qui pourtant n’étaient ni engourdis ni inertes. Une nouvelle force les parcourait, les saturait d’énergie. Ses veines gonflaient, saillaient de sa musculature tels des fleuves en crue. Ses entraves se rompirent dans une série de claquements secs avant de hurler bestialement. L’implantation fut un succès, Khârn devenant le premier des World Eaters à porter les Griffes du Boucher et à y survivre.

Il perdit le contrôle, et massacra tout ceux présents dans l’Apothecarion, et quand il revint à lui, et ne se souvenait pas de ce massacre. Angron, revenu à lui, arriva et constata ce qu’était devenu son Écuyer. Plein de fierté, le Primarque lui adressa un sourire carnassier avant de lui tendre la main et de l’appeler pour la première fois son fils.

Kharn, accompagné d’Angron et d’un millier de World Eaters porteurs des Griffes et dont la majeure partie étaient issus la 8e Compagnie d’Assaut de Khârn, atterrirent sur la planète et refirent face à la masse de corps simulacres à Malkoya. Cette fois, la fureur que les implants insuffla chez les World Eaters changea la donne. La guerre apparut à Khârn être une nouveauté. Les Ghenniens furent trucidés, incapable de voir la moindre cohérence dans les berserks aliénés qui trucidaient comme des psychotiques leurs rangs. Khârn reçut l’ordre d’Angron de se diriger sur une vaste plateforme à sustentation magnétique sur Malkoya. Le Capitaine surgit dans un champ bleuté, une structure en nid d’abeille bordant les murs sur une dizaine de mètres de haut. Chaque alvéole abritait un humain, cerné de machines bourdonnantes et d’épais torons de câbles industriels. Le millier de corps présents étaient blafards et émaciés, leurs échines courbées et leur peau boursouflée de tumeurs cancéreuses. Ces systèmes construits autour d’eux étaient capables de prolonger et de maintenir leurs vies, mais pas d’annuler les troubles génétiques qui avaient amené la civilisation de Ghenna à ce stade cauchemardesque. C’étaient les contrôleurs des milliards de simulacres sur Ghenna, et à la demande de Gahlan Surlak, Angron autorisa une étude de cette technologie afin de créer des générations entières de Légionnaires en bien moins de temps qu’il n’en faudrait à la science de l’Empereur, mais à la condition de tuer après tout les corps ratatinés présents. Un des Ghenniens enfermé dans une alvéole parla psychiquement à Khârn, lui demandant pourquoi ils les attaquaient. De rage, Khârn écrasa sa hache dans l’alvéole, saisissant le Ghennien par la gorge et arrachant les câbles de survie de sa chair émaciée en le levant devant son visage, lui répondant en hurlant que parce que dans cette galaxie, il n’y a que la guerre !

En parallèle à ce qui sera connue comme le Carnage de Ghenna, les partisans du Centurion Mago tentèrent de saboter le prototype des Griffes du Boucher mais ils échouèrent. Mago et ses hommes, affolés de voir leur Légion suivre la voie de la folie, foncèrent sur Ghenna dans l’espoir d’y trouver la solution de retirer les Griffes du Boucher au sein de cette civilisation maîtrisant cette technologie similaire. Les rebelles firent face à leurs frères lobotomisés, Mago exigeant qu’Angron se soumette à son autorité afin de se faire ramener sur Terra pour que l’Empereur le soigne. Face au refus du Primarque, une bataille se déclencha pour l’âme de la Légion et Khârn affronta Mago en duel. Le Capitaine cracha son mépris à Mago, lui prétendant que les Griffes rendront la Légion invincible avant d’abattre son ancien frère avec sa hache. Mago, dans un dernier souffle, lui prédit que la folie et la damnation seront son avenir…

Les rebelles se rendirent et prêtèrent allégeance à Angron. Il fallut huit jours pour implanter les Griffes du Boucher au reste de la Légion au sein de la flotte surplombant Ghenna. Une fois l’implantation achevée, Khârn mena avec Angron une horde assoiffée de sang qui dévastèrent la surface de la planète et causèrent un indicible carnage, et ne s’arrêtèrent qu’au moment où chaque structure et monument fut rasé et toute trace de vie exterminée. Enfin, le Primarque ramena sa légion à Malkoya, cette métropole étincelante, et la brûla jusqu’aux fondations.

Mais à la nouvelle de ce massacre et de l’utilisation des Griffes du Boucher, l’Empereur envoya Leman Russ des Space Wolves sur Ghenna afin de ramener Angron sur Terra. Les deux Primarques se toisèrent et finalement, les deux Légions s’affrontèrent sur Ghenna, dans un événement appelé la Nuit du Loup, Khârn combattant avec ses frères les fils de Fenris, tuant notamment un guerrier nommé Baresark de la Tra, Porteur du Crochet de Serpent. Aucune Légion gagna et les Space Wolves se replièrent.[8]

Le Chevalier Noir et Argel Tal

Les Chaînes[9]

Durant la Grande Croisade, Khârn avait pour habitude d’utiliser d’énormes chaînes noires reliées à ses poignets pour retenir ses armes. Ces attaches faisaient partie de ses traditions personnelles et elles avaient acquis une grande popularité dans les fosses gladiatoriales des World Eaters, puis leur usage s’était répandu dans les autres Légions. Avec son zèle habituel, Sigismund, Premier Capitaine des Imperial Fists, avait adopté cette pratique de Khârn suite à leurs duels au sein des fosses. Le Capitaine World Eater a compté Sigismund comme un de ses frères de serment de même que le Capitaine Blood Angel Nassir Amit, surnommé le Flesh Tearer.

Khârn regrettera de devoir tuer ses deux compagnons en sachant que le Siège de Terra approchait durant l’Hérésie.

La notion de fraternité dans le cœur des World Eaters avait menée la tradition de s’enchaîner toujours par deux dans les fosses gladiatoriales et s’affrontaient sous les acclamations de leurs frères. Les duellistes entraient sans armure, nus à l’exception d’un pagne, pour montrer qu’ils ne craignaient aucune blessure, et pour que chacun se batte selon les mêmes termes.

Pour des frères particulièrement méritants, la XIIe ouvrait même ses fosses à ceux nés d’autres lignées. C’est ainsi que Khârn rencontra le Premier Capitaine des Imperial Fists, Sigismund, qui allié à Delvarus de la Triarii, un World Eater, remporta tout ses combats jusqu’au premier sang et qui ne duraient jamais plus de trente secondes. Personne ne parvenait à faire le poids face à lui. Personne ne s’en était même jamais approché. Khârn s’associa avec un Word Bearer avec qui il développa une grande amitié, Argel Tal, et affronta avec lui Sigismund et Delvarus. Khârn et Argel Tal avaient été reliés par leur chaîne, et s’étaient avancés dans l’arène, entourés de spectateurs hurlants. Sigismund jeta Khârn à terre en sept petites secondes, au même instant où Delvarus obtenait le premier sang sur la poitrine nue d’Argel Tal. Encaissant les moqueries et les rires de leurs camarades, le World Eater et le Word Bearer s’étaient serrés leurs poignets pris dans les fers, en un signe de respect mutuel chez les Legiones Astartes, avant d’en faire de même avec leurs adversaires. La conclusion traditionnelle d’un bon combat, gagné à la loyale.[10]

La Destruction de la Technocratie Aurétienne

À la toute fin de la Grande Croisade, le Maître de Guerre Horus, Primarque favori de l’Empereur et premier de ses pairs, fut corrompu sur le monde de Davin lors d’un rituel censé le guérir d’une terrible blessure à l’épaule reçu sur la lune de Davin, et qui l’avait plongé dans un coma. Dans le Temple du Delphos sur Davin, l’âme d’Horus fut emmené dans le Royaume du Chaos par le Word Bearer Erebus, déjà acquis comme son Primarque Lorgar Aurelian et toute sa Légion aux Dieux du Chaos. Le Maître de Guerre pactisa avec les Dieux Sombres afin de détruire l’Empereur et une fois guéri miraculeusement, il prépara sa rébellion. L’un de ses objectifs étaient d’acquérir le soutien du Mechanicum de Mars en s’emparant des précieux SCS qu’il savait, on ne sait comment, se trouvait dans un monde non encore trouvé par l’Imperium et qui se nommait Aureus. Ce monde était dirigé par la Technocratie Aurétienne, une organisation similaire au Mechanicum. Khârn accompagna Angron qui fut convoqué par Horus pour participer à la conquête violente d’Aureus. Les habitants et les armées de ce monde s’étaient réfugiés dans une imposante fortification avancée nommée la Citadelle de Fer. Khârn se présenta devant le Maître de Guerre sur le Vengeful Spirit, le vaisseau amiral d’Horus, lui assurant que les World Eaters prendront la Citadelle de Fer en son nom. Satisfait du caractère belliqueux de Khârn, Horus l’envoya rejoindre Angron à la surface, et peu de temps après, la citadelle tomba dans une orgie de sang, offrant à Horus les SCS avec lesquels il allait appâter les dirigeants du Mechancium et déclencher le Schisme de Mars.[11]

KharnLogo.png

L'Hérésie d'Horus

L'Atrocité de Isstvan III

Le Compteur de Morts Numérique[12]

Superposé au champ de vision de Khârn se trouvait un compteur de morts numérique avec un chiffrage gothique ancien. Khârn était fier de ce dispositif archaïque, que le Maître de Guerre Horus Lupercal lui avait offert. Il permettra à Khârn de compter durant une bataille le nombre de guerriers tombés sous ses lames au nom de son dieu sanguinaire.

Khârn fut présent le jour où Horus déclencha officiellement son Hérésie. Le Maître de Guerre avait profité d’une rébellion d’un Gouverneur Planétaire sur le monde de Isstvan III pour se débarrasser des Space Marines jugés Loyalistes au sein des Légions des Sons of Horus, des World Eaters, de la Death Guard et des Emperor's Children. Angron était alors acquis à la cause d’Horus, condamnant sa Légion et donc Khârn, à la damnation.

Peu avant le déclenchement de cette félonie, Khârn rencontra à bord du Vengeful Spirit deux Capitaines des Sons of Horus, membres du Mournival, le cercle rapproché d’Horus, Garviel Loken et Tarik Torgaddon, alors qu’il visitait le musée de la XVIe Légion qui regorgeait d’artefacts ramenés de nombreuses victoires. Khârn affirma qu’on avait pas à garder des souvenirs de ses ennemis vaincus comme dans ce musée, que seul comptait leur destruction. Le Capitaine d’Assaut exprima la difficulté et la lassitude d’être l’Écuyer d’Angron, appréciant néanmoins la sincérité de Loken qui le traita lui et ses frères de bouchers.

Khârn au début de l’Hérésie d’Horus.

Il participa ensuite au conclave à bord du Vengeful Spirit qui réunissait les quatre Primarques félons et leurs officiers supérieurs, se tenant aux côtés d’Angron alors qu’Horus donnait ses ordres pour écraser la rébellion de Isstvan III. Khârn assura à Horus du soutien de sa Légion une fois le conclave terminé.

Une fois que les Space Marines marqués comme Loyalistes atterrirent sur Isstvan III et écrasèrent la rébellion, Horus depuis l’orbite, les bombarda avec des armes biologiques qui ravagèrent l’ensemble de la planète, massacrant des milliards d’habitants et les Astartes à la surface. Mais les Astartes avaient été prévenu par des frères au dernier moment de la trahison, et beaucoup survécurent en se cachant dans des abris, forçant Horus à se préparer à larguer une deuxième vague de bombes. Mais Angron s’était déjà lancé dans un assaut et avait rejoint la surface avec ses World Eaters, démarrant ainsi une bataille de plusieurs mois. Khârn arriva sur Isstvan III pour participer à la première bataille de l’Hérésie d’Horus et se retrouva face à Garviel Loken et Tarik Torgaddon. Il était sous l’emprise des Griffes des Boucher et se retrouva rapidement prit dans un duel à mort avec Loken, affirmant voir une voie à huit branches. Profitant dans de son état psychotique, Loken manœuvra habilement et profita de l’arrivé d’un Land Raider pour faire s’empaler Khârn sur les éperons à la base du véhicule, qui s’enfoncèrent dans le torse du World Eater. Le véhicule poursuivit sa course, emportant avec lui le corps gesticulant de Khârn.[13]

Mais Khârn survécut et son corps fut retrouvé par ses frères, toujours empalé sur le Land Raider, au beau milieu des morts des quatre Légions qui se comptaient par milliers avant d’être ramené sur le Conqueror.[14]

Mission sur Prospero

Six mois solaires après que l’Empereur ait ordonné le Sac de Prospero, le Capitaine Menes Kalliston des Thousand Sons - absent lui et ses hommes durant la chute de leur monde - mena une équipe de ses Frères de Bataille sur la surface ravagée par les Space Wolves pour rechercher tout signe de survivants ou de leur Primarque Magnus le Rouge. Au lieu de cela, l’escouade des Thousand Sons a été attaquée par surprise lorsqu’elle rencontra une force beaucoup plus importante de World Eaters, qui étaient également sur Prospero, sous les ordres de Khârn.

Dans la fusillade qui s’ensuivit, la majorité de l’escouade fut tuée, et Kalliston fut capturé inconscient par Khârn. Quand Kalliston a finalement repris ses esprits, il a découvert qu’il avait été enchaîné à une chaise, ses capacités psychiques innées étant gravement affaiblies. Il fut interrogé par Khârn qui resta dans l’ombre de la pièce, demandant à Kalliston qu’elle était son but en revenant sur Prospero.

Durant l’interrogatoire, Khârn avait beaucoup de mal à se contrôler, les Griffes du Boucher ayant commencé à sérieusement l’atteindre, le menant au bord de la folie.

Face à Kalliston, Khârn expliqua qu’il avait été envoyé par Horus pour fouiller dans les décombres de Tizca, la capitale de Prospero, à la recherche de quelque chose à sauver dans les cavernes loin sous la surface de Tizca : les Cavernes Réfléchissantes. Il tira de son armure un pendentif de fer et sa forme était celle d’une tête de loup hurlant devant un croissant de lune. Le métal était noir, comme s’il avait été laissé dans un feu pendant trop longtemps. Khârn expliqua que c’était le Loup Lunaire et que Magnus le Rouge s’en était servi pour entrer en contact avec Horus durant le rituel corrupteur d’Erebus sur Davin afin de l’empêcher de pactiser avec les Dieux Sombres. Il avait autrefois appartenu à l’armure du Maître de Guerre, et avait conservé une connexion empathique avec lui.

Attendant son heure, Kalliston poussa Khârn à révéler ses véritables intentions. Alors que le Capitaine des Thousand Sons pressait le World Eater de lui donner des réponses, ses pouvoirs psychiques commencèrent lentement à lui revenir. Kalliston tenta de manipuler la situation en faisant subtilement osciller Khârn avec ses mots et ses capacités psychiques innées. C’est ainsi que Kalliston comprit que Khârn était venu sur Prospero à la recherche de certains dispositifs obscurs qui pourraient l’aider à trouver un remède à son affliction. Khârn se vit offrir l’aide du Thousand Son car bien que les dispositifs autrefois utilisés par la XVe Légion aient tous été détruits, il possédait les connaissances nécessaires pour reproduire leurs fonctions. Il pouvait aider à guérir l’esprit brisé de Khârn, retirer les Griffes du Boucher et restaurer son humanité en déclin.

Mais la rage de Khârn pris le dessus et il attaqua le Thousand Son captif en rugissant.

Kalliston fit appel à ses dernières réserves de pouvoir psychique et parvint à se libérer de ses liens, puis il lança une série d’attaques mentales contre Khârn. Mais tout cela ne servi à rien, car la folie de Khârn était plus forte que tout et il battit à mort Kalliston, perdant sûrement la seule chance de guérir et d’échapper à son funeste destin.[15]

La Croisade des Ombres

Lotara Sarrin[16]

Capitaine du Conqueror, vaisseau amiral des World Eaters, Lotara Sarrin était une personnalité dure et affirmée qui avait gagné le respect d’Angron et de Khârn pour son caractère intransigeant et ses grandes capacités pour mener des combats spatiaux rapprochés et violents. Son uniforme était marqué de la Main Rouge qui fut apposée par Khârn lui même après tous les meurtres spatiaux que Sarrin avait commis.

Plus tard, Khârn participa à la Croisade des Ombres, la vaste offensive lancée par les Word Bearers et les World Eaters dirigés par les Primarques Lorgar Aurelian et Angron contre Ultramar, l’empire des Ultramarines dans les Franges Orientales de la galaxie. Dès le début, les relations entre les deux Primarques se détériorèrent, car Angron faisait perdre du temps à la campagne en ravageant les mondes loyalistes sans tenir compte des objectifs de campagne établi par Lorgar. Les deux flottes faillirent finalement s’affronter et sur le bord du Conqueror, commandé par la charismatique et très violente Capitaine Lotara Sarrin, Khârn fut témoin de l’échange hololithique entre Angron et Lorgar. Il a soutenu les accusations de Sarrin qui affirmait à Angron qu’il était allé trop loin en provoquant son frère, ce qu’Angron reconnut. Les choses s’arrangèrent suite à une attaque surprise d’un flotte Aeldari qui chercha à tuer Angron pour éviter sa future ascension. Il soutient l’idée de Sarrin de mettre le Conqueror en avant garde pour attirer de nouveau les Xenos qui s’étaient enfuit lors de l’échec de leur embuscade, stratégie qui fonctionna et qui offrit à Khârn le moyen d’accompagner Angron et Lorgar dans la traque, l’abordage et la destruction des Xenos, permettant aux deux Légions de se rabibocher. Il apprit peu après de Lotara Sarrin les événements de la Bataille de Calth - la meurtrière attaque surprise des Word Bearers contre les Ultramarines.[17]

Khârn affrontant les Ultramarines durant la Bataille d’Armatura aux côtés d’Argel Tal des Word Bearers.

La Campagne des Ombres fut marquée par la détérioration de l’état d’Angron, ses Griffes lui ravageant le cerveau. Khârn essaya d’encadrer le mépris de son père génétique envers les Word Bearers, désapprouvant ses moqueries contre la Dame Bénie Cyrène Valantion, tuée au début de l’Hérésie et vénérée par les Word Bearers comme une sainte. Il se rendit compte que son Primarque inspirait de la haine au sein de sa Légion car les World Eaters n’avaient par connu l’union qu’ils espéraient en se laissant implanter les Griffes du Boucher pour être comme l’Ange Rouge et que sa présences n’était pas aussi marquante que celle des autres Primarques, comme si il avait perdu quelques chose.

Khârn participa à la terrible Bataille d'Armatura, où en compagnie du Word Bearer Argel Tal, - désormais un Possédé et qu’il connaissait et appréciait depuis des décennies, - il massacra les Ultramarines qui défendaient leur importante académie militaire. Durant la bataille, il vit au loin Lorgar participer aux combats, utilisant ses pouvoirs psychiques pour creuser le sol à la recherche d’Angron qui avait été ensevelit durant la bataille, avant de subir le feu d’un Titan Warhound et être sauvé par le Primarque des World Eaters qui surgit du sol à temps pour retenir le pied du Titan qui cherchait à écraser l’Urizen à terre après deux tirs de plasma de la machine-divine. Finalement, le Titan abdiqua et s’éloigna. Khârn s’approcha de son père génétique pour le soutenir, ne se voyant en retour que rejeté.

Au sol, Khârn vit une immense Hache Tronçonneuse : c’était la Carnassière, une des armes d’Angron, qui l’avait jeté sur le sol d’Armatura car elle était dans un tel état qu’elle n’était plus fonctionnel. Khârn retrouva un Technoprêtre, lui expliquant que cette arme avait des crocs de dragon mica en guise de dents et ordonna que la zone où il avait retrouvé la hache soit excavée pour retrouver les dents de la chaîne afin qu’elle soit réparée.

Puis il participa aux derniers instants de la bataille, affrontant les dernières lignes Ultramarines, dégoûté devant la vision de son ami Argel Tal qui prenait une forme monstrueuse sous l’effet de sa possession démoniaque. Il affronta un champion Ultramarine nommé Orfeo, et fut mit en difficulté par ce maître d’armes talentueux. Le duel fut interrompu par Angron qui brisa Orfeo et le tua lentement en le torturant à mort, montrant à Khârn que l’état de son père génétique empirait. Néanmoins, Armatura était tombé.

De retour en orbite, Khârn accompagna Angron sur le vaisseau amiral de Lorgar, dans un lieu nommé la Basilique du Peregrinus. L’Urizen, en compagnie d’Argel Tal, leur appris que vingt-six mondes d’Ultramar avaient été ravagé par les diverses flottes des deux Légions. Angron voulait aller détruire Macragge mais Lorgar n’y voyait aucun intérêt, de même que Khârn. Puis Angron se moqua de la "magie" employé par Lorgar qui en retour prononça un seul mot qui catapulta Khârn, Argel Tal et son Primarque du sol dans une tornade de vent, prouvant qu’il fallait pas trop chercher l’Urizen…

Khârn retrouvant Erebus après que celui-ci ait tué son meilleur ami…

La Croisade des Ombres prit fin lorsque Lorgar et Angron rejoignirent le monde d’origine de l’Ange Rouge, Nuceria, là où il avait été esclave. Khârn accompagna son Primarque sur le lieu où les sœurs et frères gladiateurs d’Angron avait mené leur dernière bataille, leurs restes laissés à même le sol un siècle après leur trépas. Il vit Angron pleurer la mort de ceux qu’il avait considéré comme sa véritable famille. Puis il l’accompagna dans la cité de Desh’ea où Angron avait été l’esclave de la famille régnante, les Thal’kr. Lorsqu’Angron apprit des dirigeants apeurés de la ville qu’il était entré dans la légende comme un lâche ayant abandonné ses camarades - alors qu’il avait été téléporté de force par l’Empereur, - Angron donna un Khârn un seul et unique ordre : l’extermination de l’ensemble de la population de Nuceria…

En une semaine, le génocide fut fait, mais alors que Khârn, les deux Primarque et les Légions Renégates purgeaient la dernière cité, Meahor, la flotte du Primarque des Ultramarines, Roboute Guilliman, surgit en orbite, commençant une bataille spatiale contre les navires des World Eaters et des Word Bearers. Puis Guilliman entreprit un débarquement de ses Ultramarines ivres de vengeance. Khârn combattit les Ultramarines tandis que Lorgar, Angron et Guilliman s’affrontaient. Puis Lorgar mena un étrange rituel alors qu’Angron combattait dans un duel à mort le Fils Vengeur, une tempête se déclenchant dans les cieux et d’où des éclaires frappèrent Angron. Lorgar s’était servit de la mort de milliards de milliards d’êtres durant la Croisade des Ombres pour à la fois créer la Tempête de la Ruine, une immense tempête Warp qui allait séparer Ultramar du reste de la galaxie durant le reste de la guerre civile, et transformer Angron en un puissant Prince Démon de Khorne afin de la sauver des Griffes du Boucher qui étaient en train de le tuer. Les Ultramarines se replièrent, et Khârn fit enfermer et enchaîner Angron dans les profondeurs du Conqueror, après avoir découvert que son ami Argel Tal avait été tué durant les combats sur Nuceria.

Furieux, il retrouva Lorgar sur son vaisseau pour lui demander ce qui c’était passé pour Angron, l’Urizen lui assurant que son père génétique s’était élevé et désormais immortel. Puis Lorgar lui avoua le nom de celui qui avait tué Argel Tal : Erebus, Premier Chapelain des Word Bearers.

Khârn retrouva Erebus et l’affronta dans un duel à mort dans les fosses de gladiateurs du Conqueror. Le combat ne dura que trois coups : au premier coup, Khârn écarta l’arme d’Erebus, au deuxième, il expédia un coup de tête en plein dans le nez du Chapelain et le troisième vit sa hache désormais réparée, la Carnassière, ratisser le biais de la poitrine du Word Bearer, en creusant un canyon de chair à travers la protection sousdermique. Puis il termina en tranchant une main d’Erebus qui acculé, utilisa la sorcellerie pour se téléporter depuis le vaisseau amiral des World Eaters dans un lieu inconnu.

Puis il s’enfonça dans les profondeurs du vaisseau amiral, là où le Prince Démon Angron avait été enfermé. Dans les ténèbres, il entendit Angron lui demander de prendre sa hache, d’emmener ses frères et de tuer trois cents hommes des ponts inférieurs. Puis de prendre leurs crânes pour qu’il puisse se faire un trône.[18]

Le Chemin à Huit Branches

« La valeur d’un guerrier se mesure à l’aune de ses actes, et de ses actes seuls. »
- Khârn le Sanguinaire.
Chaos symbol.png


Après la Croisade des Ombres, Khârn ressentait la rage primale du Primarque Démon Angron se propager dans le Conqueror. De même, il comprit que ses frères changeaient, ainsi que lui. Lors d’un combat dans les fosses, il affronta Borok, un des Déchiqueteurs, les gardes du corps d’Angron, ou plutôt ses geôliers avant sa démonification. Khârn perdit le contrôle et massacra Borok, bien qu’incapable de se rappeler de son combat. Il comprit que désormais, lui et sa Légion étaient en train de prendre une nouvelle voie, celle du Chemin à Huit Branches, celle du Chaos.[19]

La flotte de la XIIe Légion voyagea en compagnie de celle des Word Bearers, mais la démonification d’Angron avait bouleversé un équilibre : le Conqueror mutait, transformant les réserves d’eaux en sang et semblait être animé d’une vie propre meurtrière. Khârn restait avec Lotara sur le pont de commandement, ses tempes avec des jointures à vif. Ses maux de tête étaient violents, pires encore lorsqu’il naviguait sur les marées du Warp comme la flotte le faisait alors, l’obligeant à errer dans les couloirs du vaisseau amiral. Il marmonnait les surnoms dont fut affublé Angron, sachant que cette époque était révolu.

Puis sans prévenir, le Conqueror et la flotte des World Eaters furent expulsés du Warp, revenant dans le monde matériel violement tandis que la flotte de Lorgar continuait, laissant les World Eaters derrières, indifférents. La Navigatrice du Conqueror, Nisha Andrasta, avait mit fin à ses jours par la loyauté envers l’Empereur qui l’avait autrefois nommée au poste prestigieux qu’était le fait de guider un vaisseau amiral d’une Légion[20]. Le pont a fait une embardée mais Khârn avait sentit un quart de seconde avant ce qu’il allait arriver, parvenant à se maintenir debout, contrairement à l’équipage qui perdit l’équilibre. Mais un vaisseau de la flotte s’écrasa à l’arrière du Conqueror, projetant cette fois Khârn qui alla percuter la tête la première une vitre d’un écran tactique de chasseur-patrouilleur, la brisant instantanément. Un membre de l’équipage, Ivar Tobin a dérapé dans la même direction. Khân fut frappé de douleur et de démence, massacrant dans sa soudaine folie le pauvre Tobin alors que son visage était en ruine, n’étant guère plus qu’un lambeau humide et cramoisi qui pendait de l’orbite gauche à l’entaille ouverte de la bouche. Il fallut du temps pour le maitriser, jusqu’à ce qu’un Apothicaire du nom de Kargos ne l’assomme avec assez de drogue pour tuer un Ogryn. Quand Khârn a repris conscience presque deux heures plus tard, il était étonnamment cohérent, et ne se souvenait plus d’avoir tué Tobin et deux autres membres d’équipage…

Se faisant soigné par Kargos qui agrafait son visage, il reçut la visite de Lotara qui lui présenta un Navigator du nom de Ramosz, de la Maison Tevu, afin qu’il remplace la Navigatrice du Conqueror, Nisha Andrasta. Une fois son visage réparée, un World Eater présent du nom de Skane tenta d’adoucir l’ambiance en invitant "Khârn le Sanguinaire" à se lever mais reçut de la part de l’Écuyer d’Angron un coup de poing qui l’envoya s’écraser sur un chariot de transport d’obus. Puis il demanda à Ramosz où la flotte se trouvait, apprenant qu’ils étaient quelque part à la périphérie des Marches de Ruthan, un ancien système conquis par les Imperial Fists. Crachant sur Lorgar qui les avait abandonné, il s’arrêta et posa l’oreille sur une cloison pour se rendre compte qu’il n’entendait plus les rugissements du Primarque Démon Angron.

Khârn se dirigea vers la soute où était enfermé Angron, faisant face à deux Déchiqueteurs en Armures Cataphractii. L’un d’eux se nommait Tarugar, ayant remplacé Borok, mais nullement impressionné par ces deux guerriers qu’il méprisait, Khârn avança. Le second guerrier dégaina son arme blanche et enclencha son champ énergétique. Le cliquetis des lourds actionneurs de son Armure Terminator l’avait trahit car dans l’instant qui précéda son attaque trop évidente, Khârn abaissa la lame de l’arme d’une main et cassa le manche sous sa botte. Tarugar l’entailla avec ses griffes deux fois, forçant Khârn à se mettre derrière lui en tournant, lui permettant de s’emparer du Combi-Bolter de l’autre guerrier à sa hanche, de l’appuyer sur son front et de lui exploser la tête. Tarugar préféra laisser passer Khârn, souhaitant qu’Angron le dévore.

Se retrouvant dans la même salle où il avait rencontré Angron la première fois, Khârn constata, dans les recoins de la chambre plongés dans l’obscurité, des piles de crânes, des éclats d’os sue le sol, la moitié inférieure d’un Légionnaire coiffée d’une saillie de vertèbres brisées avec de grandes marques de dents avant de se retrouver face aux yeux brûlants d’Angron. Le Prince Démon le regardait avec méfiance, recroquevillé dans l’ombre de son trône de crânes, les chaînes sensés le retenir brisées. Il le vit s’emparer d’une lame démoniaque à moitié enterrée parmi les détritus de la salle, forgée que pour le Primarque et ayant toujours soif de sang. Angron semblait avoir perdu notion de certaine chose, demandant à Khârn combien de temps vivaient les mortels si on n’avait pas pris leurs crânes, le World Eater répondant une centaine d’année à peine. Angron lui demanda comment allait la Légion, Khârn lui apprenant juste qu’elle le suivra où qu’il aille car il était leur père. Angron critiqua ces mots, réaffirmant qu’il n’était pas son père, qu’il n’était pas comme lui, se levant de derrière son trône et surplombant Khârn, sa grande épée traînant dans sa main, ses épaules voûtées poussant de côté les luminaires vides qui pendaient au-dessus de lui. Le Primarque considérait qu’il n’avait pas à se trouver là, ses yeux tournés vers la porte de sortie. Afin de gagner du temps et de le forcer à penser à autre chose, Khârn lui parla des sables rouges des arènes de sa jeunesse et de l’honneur du caedere remissum, lui montrant un casque au sol d’un World Eater et lui présentant des symboles qu’utilisaient les gladiateurs de Desh’ea, comme des cornes en forme de lame - quand un guerrier dans l’arène savait que son esprit était défaillant, quand il avait versé trop de sang et ne pouvait plus trouver de plaisir dans autre chose, alors il les portait comme un avertissement à ses ennemis. Khârn et ses frères avaient vu que c’était une chose audacieuse et noble de se proclamer au-delà de tout espoir, ainsi, lorsque les War Hounds sont devenus des World Eaters, beaucoup de compagnies vétéranes avaient orné leurs casques de cette façon, afin de montrer à Angron qu’ils pleuraient avec lui la perte de sa famille. Angron rejeta cette pratique, car les World Eaters n’étaient pas sa famille, se moquant du sacrifice de Khârn et de la XIIe Légion qui avaient tenté d’apprendre son passé, allant jusqu’à se damner en acquérant les Griffes du Boucher. Angron poussa un rugissement de haine et de rage inhumaine, balayant avec sa grande lame et pulvérisant le trône de cranes construit par ses guerriers. Khârn, agenouillé, garda les yeux fermés en attendant le coup de grâce qui ne viendra jamais. À la place, Angron lui expliqua que si il voulait prouver sa valeur, il devait suivre le chemin jusqu’au bout, suivre le Chemin à Huit Branches.

Sur la voie sanglante du Chemin à Huit Branches.

Il devait se vouer à Khorne !

Puis apprenant que les Word Bearers étaient partis, Angron exigea du sang, car ses liens avec la réalité étaient en train de disparaître. Ne voulant pas perdre de nouveau son père génétique, Khârn consenti à le mener vers la cible la plus proche, tandis que des énergies du Warp envahissaient l’espace où il était enfermé avec son Primarque.

Khârn retourna sur le pont du Conqueror, constatant que Lotara s’était rasée la tête à cause de la chaleur. Il lui ordonna de contacter le nouveau Navigator pour qu’il les mène droit sur le monde glacial de Tekeli situés dans les Marches de Ruthan. Mais avant tout, il exigea la présence de l’Archimagos du Mechanicum Noir du vaisseau, Vel-Kheredar, celui-là même qui avait mené les réparations de la Carnassière. Khârn lui demanda de le reforger pour prouver sa dévotion en son nouveau dieu, Khorne, le Dieu du Sang. En son honneur, il vit son armure repeinte en rouge, en airain, et en bronze.

Avec Angron, Khârn mena la XIIe Légion sur Tekeli qui abritait l’un des grands complexes de donjons érigés par Rogal Dorn au plus fort de la Grande Croisade, conçu comme un bastion d’où les générations futures pourraient gouverner la population considérable des Marches de Ruthan. Il n’y a pas eu de bombardement orbital, ni de guerre spatiale. Les World Eaters se sont simplement jetées sur la planète, désespérés de sentir un sol solide sous leurs pieds et une arme dans chaque main. Le ciel s’est noirci sous le poids écrasant de l’assaut. Des hauts cols montagneux aux mers gelées, les défenseurs savaient qu’ils avaient déjà perdu. Un groupe de machines de la Legio Thanataris - le seul élément du Titanicus dans le secteur - avait pris le commandement de la garnison locale, se déployant dans les basses terres au-delà du donjon avec ses forces terrestres Secutarii disposées en terrassements sur les flancs. Les Loyalistes firent payer cher aux Traîtres chaque mètre de terrain mais lorsque les premières vagues de Modules d’Atterrissage des World Eaters s’abattirent sur les centres civils au nord-ouest, le Princeps réalisa qu’il s’était complètement trompé sur leurs intention. La Légion n’était pas venue pour écraser le bastion, mais pour massacrer jusqu’au dernier homme, femme et enfant de Tekeli. Cela a duré huit jours - nombre sacré de Khorne, - et lorsque le dernier des Titans est tombé, Angron a déployé ses ailes au-dessus des plus hauts remparts du donjon, et des éclairs pourpres ont fendu les nuages au-dessus des têtes. Nimbé de la fumée d’une centaine de bûchers, Angron a levé sa lame noire vers les cieux et a hurlé son triomphe impie tandis que ses guerriers assoiffés de sang franchissaient les portes. Khârn se voua enfin totalement au Dieu du Sang mais se promit de ne pas finir comme son Primarque. Beaucoup de ses frères ont suivi son exemple, portant les nouvelles couleurs de la Légion et se vouant à faire couler le sang.

Après Tekeli, ce fut au tour d’Horgan Prime, puis de Dabrosc et de ses trois lunes. Puis ce fut Stenyr et les villes orbitales de Parliax. Un autre monde a suivi, dont Khârn avait oublié le nom, puis Nebe VI, et Nebe II et ainsi de suite, jusqu’au Monde-Trône lui-même. Des dizaines de mondes furent assassinés et ce fut ainsi que Khârn emprunta la voie qu’il ne quittera plus jamais : le Chemin à Huit Branches.[21]

Mutinerie sur le Conqueror

Alors qu’Angron enfermé de nouveau dans la soute du Conqueror, Khârn fut confronté avec le reste de l’équipage du Conqueror à la corruption progressive du navire par le Dieu du Sang, rendant les World Eaters fous à lier, massacrant une partie de l’équipage pour se défouler. En raison du fait que les World Eaters se sont perdus dans des rages insensées Cela a conduit à l’épuisement rapide des réserves et des effectifs, mais certains Astartes, comme le Sergent Skane, se rendirent compte que cet environnement hostile allait les briser. Skane organisa discrètement une mutinerie, plus exactement une évasion de plusieurs dizaines de World Eaers et de membres d’équipage du Conqueror. Il approcha le Capitaine Lotara Sarrin, l’obligeant à se joindra au projet, ce que Sarrin accepta… pour tout de suite tout raconter à Khârn. Avec l’aide de Sarrin, Khârn organisa en sous main l’évasion et un fois que le flotte sorti du Warp, Sarrin guida les mutins dans les soutes du Conqueror.

Conformément à leur plan, le Capitaine Sarrin avait assuré cinq navettes pour emmener les évadés à la frégate Bestiarius et un par un, ils y sont entrés. Alors qu’il ne restait plus que Sarrin et Skane, Kharn arriva avec ses hommes et confronta Skane avant qu’il ne puisse s’échapper et les déclara traîtres. Khârn affronta Skane en duel avant de le mettre à terre. Il allait l’achever avec la Carnassière quand Loatara Sarrin s’avança avant de l’achever avec son arme de poing, car tel était son devoir de Capitaine de navire.

Alors que les navettes s’échappaient vers le Bestiarius, le Conqueror a soudainement tiré sur elles. Khârn s’est tenu aux côté de Sarrin sur le pont de commandement, regardant la Capitaine abattre les fuyards. Il lui annonça qu’Angron était content de ses services et lui demanda si elle avait songé de partir. En abattant la dernière navette, Lotara rappela à Khârn que personne n’échappe au Conqueror ![22]

Le Rassemblement d'Ullanor

À la toute fin de l’Hérésie d’Horus, le Maître de Guerre Horus ordonna au Primarque des Iron Warriors, Perturabo, de retrouver Angron et sa Légion afin de les amener vers Terra pour le siège final. Après un long périple, Perturabo retrouva les World Eaters sur un monde qu’ils avaient annihilé nommé Déluge. Débarquant avec cinq mille de ses Légionnaires, Perturabo fut accueilli par Khârn qui n’arrivait quasiment plus à se contrôler. Khârn demanda à Perturabo de partir avec ses hommes et affirma qu’Angron était mourant et que seul les massacres et les tueries génocidaires pratiqués sur Déluge le retenait. Les World Eaters arrivèrent finalement et attaquèrent les Iron Warriors. Finalement, Perturabo parvint à convaincre Angron de les rejoindre et de partir vers le monde d’Ullanor où Horus rassemblait ses forces pour l’assaut final. Khârn faisait partie de ceux présents lors du Rassemblement d'Ullanor, et une fois les Légions Renégates prêtes, il partit mener la plus grande des batailles : Terra.[23]

La Bataille de Terra

La Carnassière[24]

Jadis propriété d’Angron, cette Hache Tronçonneuse fut délaissée après que le Primarque l’eut réduite à l’état de ferraille à l’issue d’un engagement particulièrement féroce. Khârn fit réparer l’arme, et n’a cessé de l’utiliser depuis lors. La Carnassière a un manche d’adamantine et des dents prélevées sur les mâchoires d’un mica-dragon de la planète Luther Mcintyre. Avec elle, Khârn peut aisément couper en deux un Space Marine de la tête à la taille, et il a amassé grâce à elle une quantité innombrable de crânes au fil des millénaires. Beaucoup de World Eaters considèrent la possession de la Carnassière comme le symbole du droit de commander la Légion, du moins quand ils ne se battent pas pour Angron, et Khârn a massacré des centaines de champions ambitieux qui espéraient lui disputer ce droit. Le Félon est un combattant sans égal dans la Légion, et nul ne peut rivaliser avec sa fureur ou ses talents. Néanmoins, Khârn veille constamment à ce que nul prétendant ne tente de lui dérober la hache de l’Ange Rouge.

Durant le Siège de Terra, Khârn fit face à la fureur d’Angron qui hurlait sa rage de ne pas avoir été choisi par Horus comme premier Primarque à poser les pieds sur le Monde-Trône, alors que la flotte des Traîtres encerclait le monde d’origine de l’Humanité suite à sa victoire durant la Guerre Solaire. Il poursuivit dans les couloirs du Conqueror son père génétique qui fonça dans un hangar pour massacrer des centaines de World Eaters qui tentaient de descendre à la surface de la planète alors que cet honneur lui revenait. Incapable d’arrêter la folie du Prince Démon, Khârn ordonna à Lotara d’assurer la fermeture et le verrouillage des entrées du pont où se trouvait Angron et de déclencher les tourelles automatiques, tir à vue tout en ouvrant les passages vers les ponts inférieurs afin qu’Angron se défoule sur les serfs du Conqueror. Puis il perdit le contrôle et en hurlant la gloire de Khorne qui avait alors prit son esprit, il se joignit à Angron dans le carnage au sien du vaisseau amiral.

Puis il rejoignit le pont de commandement, sa présence terrifiant l’équipage de la passerelle. Lotara Sarrin le craignait elle aussi, mais avait assez de courage pour lui tenir tête. Le vaisseau et l’équipage étaient alors dans un piteux état, car la maintenance n’était plus assurée, des zones entières du pont de commandement étaient plongées dans l’obscurité tandis que l’odeur du sang était partout présente. Khârn faisait appel à toute sa concentration pour empêcher les Griffes de pendre le contrôle de son corps, s’imaginant prendre le crâne de la Capitaine, en sachant que se serait une digne offrande faite à Khorne. Il écouta du mieux qu’il le pouvait Lotara Sarrin lui expliquer qu’Angron était en pleine folie meurtrière sur les ponts des serfs et qu’il se rapprochait dangereusement de l’enginarium. S’il parvient à y entrer et massacre les clades transmécaniques, le vaisseau entier risquait d’exploser. Mais il était impossible d’envoyer Angron sur Terra, car le Palais Impérial était protégé par un bouclier psychique que l’Empereur avait crée grâce à Ses pouvoirs, détruisant tout les Démons qui oseraient s’approcher. Khârn écouta alors une idée de Lotara : dans les profondeurs du vaisseau amiral des Night Lords, le Nightfall, se trouvait une sorte de prison faite pour un Primarque, un labyrinthe construit par Perturabo crée à l’origine pour y enfermer le Primarque des Salamanders, Vulkan. C’était une solution pour y garder Angron un temps. Khârn accepta l’idée et contacta le maître du Nightgall, qui apparut en hololithique. Il se présenta comme étant Gendor Skraivok, le Comte Peinturluré. Skraivok accepta d’accueillir Angron dans la prison, tout en prévenant qu’il se ménagera un chemin de sortie par la force brute mais que cela l’occupera pendant un temps. Le plan fut validé et Khârn devait descendre se battre contre Angron, une balise de téléportation en main.

Il franchit les lourdes portes anti-explosion, depuis les niveaux supérieurs du vaisseau vers l’abattoir qu’étaient devenus les ponts des serfs. Chaque virage des corridors, chaque porte ouverte révélait la même scène sanglante. Il retrouva Angron qui lui assura que Khorne connaissait sa valeur et qu’il finira par entendre le Dieu du Sang. Mais en attenant, il allait prendre le crâne de Khârn pour l’offrir à Khorne et se jeta sur lui. Khârn eut à peine le temps de se tordre de côté pour éviter le coup de son épée impie, une lame, plus longue que Khârn n’était grand. Un coup qu’Angron lui porta du dos de la main l’accrocha et l’expédia bruyamment contre le flanc d’un container à cargo. Le poids de Khârn déchira le métal enfoncé, et il lutta pour s’en extirper avant qu’Angron n’eût arraché son arme du sol et ne la projetât vers sa tête. Angron en voulait à Khârn qui après lui avoir prit sa hache lui volait la faveur de Khorne selon lui. Khârn fonça sur Angron, la Carnassière dans une main, l’autre ayant saisi le javelot court et peu pratique de sa balise de téléportation. Rassemblant toute sa force, il bondit et s’écrasa sur le dos d’Angron, plantant profondément le manche de la balise dans la chair rouge et brûlante de son père, entre les épaules, là où, même avec la plus grande détermination, le Primarque aurait du mal à l’en retirer. Angron l’expédia en arrière. Ce fut le bon moment et Khârn contacta Lotara pour qu’elle téléporte Angron sur le Nightfall, mais aucune réponse ne vint, forçant Khârn à repousser le Prince Démon d’un coup de tir de Pistolet à Plasma à bout portant dans sa tête. Khârn se redressa, en balayant le torse d’Angron du jet de décharge surchauffé de son pistolet. Alors qu’il allait être vaincu, Angron fut enfin téléporté sur le Nightfall, enfermé dans sa nouvelle prison dans laquelle il se libérera peu de temps après pour tomber depuis l’espace sur Terra même.[25]

Khârn durant le Siège de Terra.

Finalement, les Traîtres posèrent le pied sur Terra et Khârn faisait partie des Légionnaires renégats qui participèrent au Siège du Palais Impérial. Les premiers grands affrontements eurent lieu pour le contrôle du Spatioport de la Porte aux Lions afin d’offrit aux forces d’Horus un site d’atterrissage pour les plus puissantes machines de guerre. Le siège du Spatioport de la Porte aux Lions avait été confié au Maître de Forge Iron Warrior Kroeger. Quant à Khârn, la liste de titres semblait croître chaque jour à mesure de ses exploits meurtriers : la Hache de Khorne, le Favori de la Mort, la Ruine Ambulante, ainsi que d’autres. Au milieu de tous les guerriers de la XIIe Légion, il semblait être le dernier des World Eaters à conserver un semblant d’intérêt pour la stratégie et avait consenti aux tractations au nom de son Primarque avec les Iron Warriors. Dans les faits, il était devenu l’interlocuteur privilégié et représentant des World Eaters alors qu’Angron était occupé à taper comme un bourrin le bouclier psychique de l’Empereur. Il rencontra Kroeger, un guerrier qu’il apprécia très vite pour sa simplicité et sa brutalité, ressentant que Kroeger était déjà affilié à Khorne dans son cœur. L’Iron Warrior put obtenir le soutien de Khârn pour ses plans de siège. Khârn tenta de la convaincre de laisser le Dieu du Sang le prendre, lui montrant quelle puissance il pouvait obtenir en échange de sa soumission. Khârn impressionna Kroeger en fendant d’un seul coup de la Carnassière une épave d’un Rhino.

Le siège du Spatioport de la Porte aux Lions avança, et Khârn mena depuis un Land Raider ses guerriers et cinq cents chars et transports - Rhino, Land Raider et Spartan, flanqués d’un échelon de Predator et de Vindicator - dans un assaut contre les Imperial Fists, réprimant l’envie de lancer la charge tête la première vers l’ennemi, ce qui les aurait fait se jeter dans la gueule des défenses sans aucun soutien de la Légion de Perturabo. Il sentait le Dieu du Sang se tendre vers lui, attiser un feu dans son ventre, pour qu’une rage s’embrase en lui comme aucune enveloppe humaine n’était capable d’en contenir. En cognant du poing sur le blindage du Land Raider, il prononça alors ces célèbres mots : « Tuez ! Mutilez ! Brûlez ! » Il dirigea une bataille de blindée contre les Imperial Fists tandis qu’Angron arriva et s’abattit sur les Fils de Dorn. Atteignant l’ombre du spatioport de la Porte aux Lions, Khârn s’extirpa du toit du Land Raider par la trappe circulaire et se laissa tomber au sol et aux côtés d’Angron, il mena la progression vers les portes du spatioport qui se refermait à temps. Comprenant qu’ils allient se faire bombarder et massacrer, Khârn réussit à ordonner le repli à ses frères psychotiques.

Mais Khârn avait bien l’attention d’atteindre ses ennemis, et durant la dernières phases du siège du Spatioport de la Porte aux Lions, il utilisa des torpilles d’abordage normalement utilisé dans les batailles spatiales pour atterrir sur ses ennemis, à la tête des hommes. Il rappela aux World Eaters que le Premier Capitaine des Imperial Fistes étaient à lui, et son vœu se réalisa durant les affrontements dans le spatioport où il vit Sigismund combattre et massacrer les Traîtres de son épée. Il se jeta dans les lignes des Impeial Fists sans craindre les tirs des Bolters qui s’étaient tournés dans sa direction. Parvenu à cinq mètres, Khârn bondit, en se tordant en plein saut tel un poisson tandis qu’il passait au-dessus d’eux, la Carnassière faisant sauter deux têtes avant qu’il ne retombât. Le champion du Dieu du Sang ne prit pas le temps d’attaquer le mur de boucliers par-derrière, laissant ceux qui le suivaient s’écraser contre dans une débauche d’armes tronçonneuses et de Haches Énergétiques. Il poussa plus avant, en se ruant vers la ligne suivante des Imperial Fists, où flottait une large bannière portant les blasons de la Légion et de son Premier Capitaine, Sigismund. Le World Eater ne ralentit pas dans son approche, mais leva sa hache à dents de dragon par-dessus son épaule. Les crocs motorisés s’écrasèrent contre le bord de l’épée du Templier et la puissance du coup de Khârn ébranla Sigismund. Le meilleur épéiste des Legiones Astartes dut reculer devant Khârn qui se moqua de son adversaire et de sa notion du devoir. La Carnassière s’abattit en grondant sur le bras de Sigismund et trépida contre son avant-bras en faisant sauter les maillons de la chaîne qui retenait la lame du Templier. Mais profitant d’un moment d’inattention de Khârn, Sigismund enfonça son épée dans le ventre du World Eater mais fut repousser en arrière par Khârn qui fracassa de sa hache la cuisse droite de Sigismund, en arrachant des morceaux de céramite et de muscle géno-amélioré. Alors qu’il allait achever le célèbre Premier Capitaine, tout en étant insensible à sa blessure au ventre, Khârn fut confronté à un nouvel adversaire arrivé du ciel depuis son Stormbird personnelle : le Primarque Rogal Dorn. En rugissant, Khârn se jeta sur le Primarque mais Dorn projeta son Épée Tronçonneuse, Dents de la Tempête, à sa rencontre et la force du coup expulsa Khârn d’une dizaine de mètres à travers l’air. Mais il survécut et le Spatioport de la Porte aux Lions fut prit par les armées d’Horus.[26]

Khârn s’est tenu aux côtés d’Angron lorsque le grand mur d’Éternité s’effondra, sous la colère de l’Ange Rouge, ouvrant le chemin vers la Porte d’Éternité et le Sanctum Imperialis, le domaine privé de l’Empereur Lui-même. Durant les combats, Khârn était aveuglé par sa rage, ne remarquant pas dans un premier temps que le décompte de ses victimes avait soudainement augmenté d’un coup. Il tua sans se rendre compte Jenetia Krole, maîtresse de la Sororité Silencieuse avant de continuer l’assaut.[27]

Mais Horus Lupercal fut finalement défait par l’Empereur, créant une débandade des Légions Renégates qui se replièrent. Khârn fut retrouvé par ses frères, mort, à demi enseveli sous un monceau d’Imperial Fists. Il fut emmené par ses hommes sur le vaisseau World Eater le Defiant, dans l’Apothecarion, un endroit scellé et sécurisé. Il fut posé assis comme un roi-guerrier de l’ancien temps sur son trône, des casques d’ennemis illustres, des armes arrachées aux mains des vaincus, des étendards élégants de mondes ravagés par la fureur de la Légion, des crânes nettoyés à l’acide des champions ennemis les plus puissants posés à ses pieds. Khârn était mort, mais sa légende ne faisait que commencer.[28]

KharnLogo.png

Après l'Hérésie

Khârn durant la Bataille de Skalathrax.
« Seul un fou prend Khârn pour une brute sans cervelle ou un chien enragé. Sous ce casque ensanglanté se cache une intelligence et une ruse qui font de lui un tueur magistral - croyez-moi quand je dis qu’il y a un sombre dessein dans sa folie. »
Chaos symbol.png


La Bataille de Skalathrax

La Horde Écarlate[29]

Bien que le nom de Khârn soit honni par bien des World Eaters, même dix mille ans après Skalathrax, il en est tout autant qui le vénèrent. Nombre de fidèles du Dieu du Sang désirent se battre aux côtés de Khârn pour s’attirer les bonnes grâces de Khorne, et par là même de leurs frères de bataille. Ces guerriers, qui comptent des World Eaters aussi bien que des renégats inféodés à Khorne, sont appelés la Horde Écarlate. Aucune force de World Eaters n’est plus dangereuse que la Horde Écarlate. Chacun de ses membres fait tout ce qui est en son pouvoir pour ressembler à Khârn, et tous sont voués corps et âme à Khorne. Ils acceptent de plein gré les demandes incessantes des Griffes du Boucher, et chargent au cœur de la mêlée, haches tronçonneuses au clair, sans se soucier de leur vie ou de celle de leurs compagnons. Lorsqu'ils atteignent les lignes ennemies, ils deviennent un ouragan de lames et de sang, chaque guerrier massacrant sans relâche quiconque se dresse devant eux.

La férocité de la Horde Écarlate est telle qu’elle a écrasé des armées supérieures en nombre, souvent sur un terrain qui la désavantageait totalement, qu’il s'agisse de hordes d’Orks, d’essaims tyranides, de Parentés Gnostari, de régiments blindés de l’Astra Militarum, voire d’autres World Eaters. Malgré le nombre de ses victimes, les pertes de la Horde Écarlate sont systématiquement catastrophiques. Les guerriers de Khârn n'hésitent pas à charger tête baissée sous le feu de l’ennemi, affronter au corps à corps les monstres ou les marcheurs de combat les plus gigantesques, ou prendre d’assaut les forteresses et les vaisseaux les mieux défendus. Ceux qui survivent à tout cela doivent encore échapper à Khârn lui-même, qui dans ses accès de rage massacre sans distinction alliés et ennemis. Rares sont les batailles qui peuvent étancher la soif de sang du Félon, car après la victoire, il s’en prend presque toujours à ceux qui l’ont accom­pagné au combat.

Khârn était mort sur Terra, mais l’un de ses compagnons, Dreagher, qui avait prit de facto le campement du Defiant qui fuyait les armées de l’Empereur, était persuadé que l’ancien Écuyer d’Angron était vivant. Dreagher chercha par tout les moyens de faire revenir Khârn, car Angron les avait abandonné, rejoignant le Dieu du Sang, et la Légion des World Eaters était à deux doigts d’imploser devant les ambitions de nombreux chefs de guerre convoitant la place de commandant suprême de la XIIe. Seul Khârn avait le charisme et la légitimité de rassembler les World Eaters et de maintenir la Légion unifiée. Dreagher avait tout tenté pour réveiller Khârn. Thérapie par électrochocs. Injections d’adrénaline administrées directement dans son cœur principal. Impulsions neurales dans ses implants corticaux. Il s’était même tourné vers l’ésotérisme. Lui parler. Le supplier. Lui refermer les mains sur le manche de la Carnassière. Il avait même versé son propre sang sur ses lèvres et prié le Seigneur du Sang. En vain.

Mais un jour, une bande de World Eaters envoyés par un seigneur de guerre ambitieux, s’infiltra dans l’Apothecarion avec l’attention de détruire le corps de Khârn. Dreagher et ses hommes arrivèrent trop tard en apprenant cette infiltration, mais un des assassins se fit tuer devant la cellule où Khârn était assis, son sang éclaboussant son visage tandis que les cinq derniers assassins s’enfermèrent avec lui dans la cellule de l’Apothecarion sous les yeux impuissants de Dreagher. Mais le sang qui avait éclaboussé Khârn s’infiltra dans la bouche du cadavre, et alors que la lame des tueurs étaient à deux doigts de sa gorge, Khârn se réveilla.

Cela ne dura que trente secondes.

Les cinq assassins World Eaters se firent trucider dans un carnage d’une violence inouïe. Khârn était on ne sait comment revenu à la vie et il prit immédiatement le commandement des World Eaters, personne n’osant contester son leadership.

Les World Eaters recherchaient un foyer pour reconstruire leur Légion, et ils arrivèrent dans l’Œil de la Terreur, découvrant un monde calme sur lequel ils pourraient renforcer leurs effectifs. Malheureusement, cette planète était déjà sous le contrôle des Emperor’s Children. Khârn parvint à organiser une rencontre avec les guerriers de Fulgrim sur la lune de ce monde, faisant office de terrain neutre. Il se fit accompagner par trois cent World Eaters et rencontra une puissante force d’Emperor’s Children arrivée depuis la planète sur des transporteurs, dirigé par un seigneur émissaire et un Démon serpentine, l’Hédonarque, qui annonça à Khârn que la marque du Dieu du Sang était sur lui. La tension monta vite et Khârn dirigea tout les regards vers lui en montant d’un ton menaçant, offrant à Dreagher l’opportunité de s’approcher sans que personne ne le remarque, et d’abattre l’émissaire. Khârn n’avait jamais eu l’attention de parlementer, mais de s’emparer de ce monde. Un combat violent débuta, les Emperor’s Childen et les World Eaters se massacrant entre eux. Khârn tua les fils de Fulgrim, tandis que l’Hédonarque le qualifia de "Félon" avant de disparaître dans une explosion d’ichor. Profitant du vacarme, Khârn mena une bande de World Eaters, dont Dreagher, dans un des transporteurs des Emperor’s Children avant de mettre le cap sur l’un des vaisseaux de la flotte de la IIIe Légion, le croiseur Golden Absolute, en se faisant passer pour des amis. À peine débarquer dans le vaisseau, Khârn massacra tout les membres d’équipage et les Emperor’s Children qui lui faisait face avant de rejoindre la passerelle. Là, il fit exploser avec son pistolet la tête de l’Amiral du vaisseau et deux autres officiers avant de "promouvoir" un jeune officier terrorisé au poste d’Amiral pour lui obliger à ordonner le changement de cap du croiseur, droit sur la base des Emperor’s Children sur la planète. Une fois fait, il fit exécuter l’équipage de la passerelle par ses hommes, et fila avec ses guerriers tandis que le navire plongea de plus en plus vite, attiré par la force gravitationnelle de la planète. Khârn utilisa les capsules de sauvetage pour atterrir sur le monde des Emperor’s Children, admirant une fois arrivé à la surface leur cité ivoire - une ville en ruine d’origine Xenos et tentaculaire qui s’étalait jusqu’à l’horizon, constituée d’édifices trop hauts, trop fins, trop irréels pour être de conception humaine - se faire vaporiser par le Golden Absolute qui s'y écrasa

Puis Khârn contacta le Defiant et le reste de la flotte de la XIIe Légion, annonçant à ses frères qu’il s’emparait du monde de la IIIe Légion et qu’il allait prendre tout les crânes des Emperor’s Children qui se dresseront en travers de son chemin. Il baptisa ce monde Skalathrax.[30]

Skalathrax était un lieu maudit, autrefois habité par les Aeldaris avant la Chute, et était également convoité par les Emperor’s Children, qui désiraient les pierres d’âme extraterrestres pour leur dieu avilissant. Il ne fallut pas longtemps pour que les Légions s’engagent dans une guerre acharnée et sanglante pour le contrôle du monde, Khârn étant à la pointe du combat. Cependant, la présence des Légions avait rompu l’ancien équilibre de Skalathrax, et alors qu’ils luttaient, un froid contre nature se glissa depuis le vide. Lorsque les World Eaters se sont réfugiés du front de la tempête glaciale, Khârn s’est retourné contre eux, dégoûté par leur lâcheté. Utilisant un Lance-Flammes pour détruire les abris, Khârn alluma un feu qui a rapidement dégénéré, et il s’est déchaîné à travers le monde mourant, tuant les World Eaters et les Emperor’s Children avec la même fureur. Pour ses actions, Khârn mérita le titre de Félon, tandis que sa Légion anéantie ne se battra plus jamais unie.[31]

Du Sang pour le Dieu du Sang

« "À l’attaque" est le seul ordre digne d’être retenu. »
- Khârn le Félon.
Chaos symbol.png


Au lendemain de Skalathrax, les World Eaters se sont dispersés en bandes errantes, Khârn lui-même disparaissant dans l’Œil de la Terreur pour chercher de nouveaux ennemis à tuer pour son dieu. Durant cette période, Khârn le Félon devint le plus grand des champions de Khorne, aucun autre n’étant capable de s’approcher de son nombre de victimes. On murmure dans les vents de l’Œil qu’il y a un tas de crânes à côté du trône du Dieu du Sang pour les seules offrandes de Khârn ; un tas qui s’élève chaque jour davantage. Bien que Khorne apprécie toutes les formes de meurtre et de violence, aucune n’est aussi précieuse pour lui que celles infligées au corps à corps, car c’est le test le plus vrai des capacités d’un guerrier, non souillé par une technologie avancée ou une ruse psychique. Ainsi, Khârn est exemplaire aux yeux de Khorne - presque tous ses meurtres sont commis avec la Carnassière, son armure baignant dans le sang des vaincus lorsque leur tête est séparée de leur corps.

Les crânes des partisans d’Age of Sigmar sont les meilleurs !

Parfois, Khârn a eu recours à d’autres moyens pour tuer, comme dans les factorums d’Ulsa pendant la Guerre du Torrent de Sang, lorsque la Carnassière s’est retrouvé coincé dans la coque d’une machine de guerre du Mechanicus et que son Pistolet à Plasma s’est fracturé suite à une utilisation excessive. Le Félon a tourné les bords tranchants et les surfaces dures du factorum à ses propres fins violentes, empalant les soldats hurlants de la Garde Impériale sur des engrenages de meulage ou écorchant la peau de leur visage en les pressant sur des tapis roulants hurlants. Le carnage était tel que le vaste manufactorum s’est arrêté, ses rouages obstrués par les restes mutilés de plus de mille cadavres pulvérisés.

Khârn a cultivé la réputation bien méritée d’être le premier à entrer dans un combat et le dernier à en sortir, à l’image de la bataille qu’il a livrée il y a longtemps lors du siège du Palais de l’Empereur. Au cours du chaos et du carnage de la Septième Croisade Noire, Khârn a été le premier à monter à bord du Croiseur d'Attaque Blood Angel Sanguine Tear, se frayant un chemin à travers le sas de vide lorsque son propre vaisseau s’est encastré dans sa coque. Pendant plusieurs minutes sanglantes, le Félon s’est battu seul contre une douzaine de Terminators Blood Angel, jusqu’à ce que le reste de son groupe de combat afflue sur le vaisseau Space Marine. Khârn fut également le dernier à partir, après que le Sanguine Tear ait été réduit à un charnier de cadavres et de feu, retournant à son propre croiseur et ordonnant à son capitaine de les libérer de l’épave.

Au cours de sa longue vie de serviteur du Dieu du Sang, Khârn a parcouru la galaxie, souillant de rouge le sol de milliers et de milliers de mondes en l’honneur de son maître meurtrier. Bien que le Félon aspire à la destruction de l’Imperium - une obsession dont Abaddon le Fléau s’est servi plus d’une fois pour l’attirer dans son armée - c’est la prise de crânes qui motive véritablement Khârn. Les têtes humaines sont les plus désirables, mais tout adversaire capable est une offrande digne de Khorne. Khârn a pris la vie de presque tous les types d’humains, d’extraterrestres et de Démons ayant marché sur les étoiles ou habiter sous elles. Les Tyrans des Ruches Tyranides, les Tétrarques Nécrons, les Autarques Asuryanis et les Chefs de Guerre Orks ont tous goûté à la morsure des dents de la Carnassière. Khârn sait que Khorne ne se soucie pas de savoir d’où coule le sang, du moment qu’il coule.

Si un seigneur de guerre courageux enrôle Khârn, l’appel au Félon est souvent une mesure de folie et de désespoir à parts égales. Les alliés de Khârn ne peuvent jamais être sûrs qu’il ne se retournera pas contre eux, si l’ennemi s’avère indigne de sa hache ou si la marée de la guerre ne lui laisse aucun adversaire à proximité. Plus d’un groupe de renégats du Chaos ont suivi leurs ennemis dans la tombe, Khârn les décapitant sauvagement une fois qu’il n’y avait plus d’ennemis à tuer. Les seuls guerriers qui se battent librement aux côtés de Khârn sont d’autres World Eaters, des Berzerks de Khorne, attirés par le Félon à cause des récits de ses actes sanglants. Ces bouchers fous à lier ne vivent que pour assassiner et tuer, la prise de vie pour le Dieu du Sang étant le sens singulier de leur existence. S’il arrivait que Khorne appelle leur crâne, ils le donneraient volontiers, en offrant leur cou tout en criant son nom. Plus d’un érudit hérétique a émis l’hypothèse que Khârn a tué plus de guerriers de la Légion des World Eaters que tous ses ennemis réunis.

Khârn le Félon ne cessera jamais de tuer. Que ce soit la folie sanguinaire qu’il a apprise d’Angron pendant l’Hérésie d’Horus, ou la souillure qui a corrompu son âme depuis que le regard de Khorne est tombé sur lui, l’esprit de Khârn brûle d’une rage inextinguible. Tant qu’il respirera, il offrira des vies au Dieu du Sang, jusqu’à ce qu’il donne enfin la sienne.[32]

L'Élu de Khorne

L’Élu de Khorne.

Au cœur de l’Œil de la Terreur, hors de la limite du temps et de l’espace, l’ancien Capitaine World Eater de la 17e Compagnie, Argus Brond envoya un jour un messager, Malvin, un humain âgé qui servait la Légion depuis des éons, chercher Khârn afin de lui demander son aide pour abattre son ennemi, Tarugar, un ancien Dévoreur (les gardes du corps d’Angron) les deux guerriers s’affrontant afin de devenir le nouveau dirigeant de la Légion éclatée, l’Élu de Khorne et avoir le privilège de mener la Croisade Sanglante. À cette époque, le Félon avait disparu dans les sombres couloirs du labyrinthe de l’Hypergeom qui se trouvait en dessus d’une énorme arène de gladiateurs, après avoir refusé de rejoindre Brond dans sa guerre, ce qui avait profiter à Tarugar qui avait pu compter sur plus de partisans.

Malvin le retrouva dans une cellule noire ressemblant à une crypte avec des morceaux de corps éparpillés sur le sol avec pour seule lumière une lanterne. Khârn était assis sur une plate-forme immobile, comme un roi sur un trône, entouré de six crânes de Space Marines, parfaitement immobile. Puis calmement, il parla à Malvin, lui demanda si il sentait l’âme des morts de l’arène, étonné de ne ressentir aucune peur dans le messager. Malvin lui apprit que beaucoup de guerriers avaient rejoint Tarugar et sa bande de guerre. Khârn fut intéressé par l’existence d’un champion personnel de Tarugar, le Destructeur, qui affrontera Brond lui-même. Le Félon méprisait Tarugar pour sa lâcheté, à l’inverse de Brond qui avait toujours été fier à ses yeux. Malvin pensait que Brond n’avait aucune chance et que même si il gagnait, Tarugar aurait sûrement refusé de s’incliner devant lui. Khârn lui tendit un filet et lui ordonna de ramasser les six crânes. Une fois fait, Khârn pris le filet, ses armes et casque, toujours surpris de voir Malvin ici, qui plus est quand celui-ci lui avoua être venu en réalité sans l’autorisation de Brond. Ils sortirent ensemble de l’Hypergeom, droit dans l’arène, et furent accueillis par les cris de la foule ivre de sang, sous une ciel était couvert de folles spirales violette et rouge, un vortex de flammes liquides bouillonnant de peur, de haine et de passion, au milieu d’une foule de déments avant de monter des escaliers qui offrit une vue des ruines d’une ancienne cité ancienne. Sur les gradins abrupts de l’arène, il y avait des masses de partisans du Dieu Sanglant qui hurlaient, les partisans d’Argus Brond et ceux de Tarugar. Au centre de l’arène se trouvait une zone ouverte avec du sable, qui semblait minuscule par rapport au reste de la structure, et pourtant elle avait plus de cent mètres de diamètre. Au milieu se tenait Argus Brond, avec un demi-cercle d’une douzaine de Space Marines du Chaos en armure rouge l’entourant, sous le yeux de Tarugar bien à l’abri sur son cuirassé en orbite basse au-dessus du Monde Démon.

Khârn et Malvin entrèrent dans l’arène et se dirigèrent vers Brond. Khârn demanda à Brond d’être son champion pour le duel, ce que le vieux Capitaine accepta. Puis Taragar descendit à la surface droit sur l’arène, dans un transporteur, accompagné par une suite de guerriers issus du Mechanicum Noir, des mutants, des soldats impériaux renégats et même d'un guerrier de l’Alpha Legion. Tarugar fut furieux de voir Khârn, refusant qu’il se batte à la place de Brond mais il n’avait pas le choix. Il envoya son champion affronter Khârn, le Destructeur, qui était un Space Marine monstrueux complètement corrompu et bestial.

Le combat commença sous les hurlements de la foule, au centre de l’arène. Le Destructeur fut un adversaire difficile pour Khârn. De plus, Tarugar exigea que Khârn prenne une autre arme que la Carnassière, ce que le Félon accepta, recevant en échange qu’un petite épée d’un garde Tarugar. Son adversaire revint à la charge, mais Khârn le tua en lui enfonçant l’épée dans le crâne.

Furieux de voir qu’il avait perdu, Tarugar ordonna à ses partisans de tuer Brond et ses hommes sous les vivats de la foule avide de plus de sang. Malvin tenta de ramener les World Eaters à la raison pour le bien de la Légion déjà très affaibli mais la bataille débuta à la grande joie de la foule. Khârn participa aux réjouissances, s’emparant de la Carnassière et massacrant les guerriers de Tarugar. Brond affronta Taragar qui lui enfonça quatre griffes dans le torse, offrant l’occasion à Khârn de lui blesser l’arrière jambe avant de viser la même jambe, dans la partie déjà endommagée de l’armure de son ennemi, la lui coupant presque. Khârn tenta ensuite de lui couper la tête, mais Tarugar saisi la poignée de la Carnassière avec son énorme Gantelet Énergétique et commença à briser le poignet de Khârn. Le Félon sortit tranquillement son Pistolet à Plasma et le pointa sur l’articulation du coude de Tarugar, lui pulvérisant la main. Puis Khârn lui coupa enfin la tête, le levant vers le ciel en hurlant de triomphe.

Les cieux ont réagi au-dessus du Monde Démon et les World Eaters furent frappés par une rafale de vent rouge. À travers le voile de larmes sanglantes, un visage fantomatique monstrueux tiré des flammes brûlantes du Warp apparu quelques instants, sa large bouche brillait comme une supernova : Khorne !

Puis Brond lui posa une main sur son épaule. Subitement, Khârn le lui prit et la lui tordit avant de le décapiter. Ainsi, le mystère des six crânes que Khârn gardait dans sa crypte et sa réelle participation à ce duel fut révélé : le Félon gardait les crânes des Capitaines qui avaient commandé la Légion sur Skalathrax, qui étaient au nombre de huit à l’origine. Khârn et Brond étaient les deux restants et avec la mort de ce dernier, Khârn offrait un digne sacrifice à son dieu.

Ainsi, Khârn devenait le seul Élu de Khorne, ascension qui fut fêtée par une pluie abondante de sang qui tomba de nulle part alors que la rage de Khorne s’abattit sur le Monde Démon, supprimant toute pensée rationnelle sur l’ensemble de la population. Le frère s’en est pris à son frère, le tuant et le mutilant, lui tranchant la gorge avec ses dents ensanglantées, lui coupant les membres avec des lames. Khârn participa à ce massacre, devenant le seul survivant sur toute la planète à la fin. Puis il retrouva Malvin qui pleurait prêt du corps de Brond, lui annonçant que ses conseils lui seront utiles.[33]

Le Cœur du Désir

Depuis des millénaires, Khârn massacre sans fin pour satisfaire la soif de sang de sa divinité.

Des millénaires après l’Hérésie d’Horus, Khârn mena une bande de guerre de Berzerks sur un Monde Démon. Il massacra les cultistes de Slaanesh qui peuplaient cette planète, regardant avec délectation le nombre de morts s’élever rapidement depuis son Compteur de Morts Numériques insérés dans son heaume. Il était soutenu par l’artillerie d’un Titan du Chaos qui réduisit en pièce la plupart des murs autour de l’ancien complexe que Khârn prenait d’assaut.

L’objectif de Khârn était d’atteindre un artefact démoniaque nommé le Cœur du Désir et de le détruire.

Il arriva à l’entrée du bâtiment principal d’un temple. Et y massacra les prêtresses vêtues de cuir et au visage masquée, qui émergèrent du temple. Khârn était immunisé contre les assauts de douleur et de plaisir à travers son corps après tant de temps au service de Khorne, et rapidement, lui et sa bande de guerre se retrouvèrent à l’intérieur du complexe.

Il se retrouva face au Cœur du Désir, un trône sculpté dans une seule gemme qui pulsait et changeait de couleur, passant de l’ambre à la lavande puis du rose à la chaux, puis de nouveau à travers un assortiment aléatoire et vacillant de couleurs irisées qui n’avaient aucun sens et qui faisaient mal aux yeux.

Sur le trône était assis le chef des cultistes qui se moqua de Khorne et de ses adeptes, Khârn lui promettant de le trucider pour tenir de tels propos blasphématoires envers le Dieu du Sang. Mais en réponse, le chef des cultistes tenta d’envoûter Khârn et ses guerriers, leur offrant des visions de plaisir et de décadence que seul Slaanesh pouvait offrir. Mais Khârn, malgré la puissances des visions et de la sorcellerie de Slaanesh, résista, tant était grande sa dévotion pour Khorne. Mais à sa grande fureur, ce ne fut pas le cas de ses compagnons Berzerks qui jurèrent fidélité à Slaanesh. Toute la bande de guerre se jeta sur Khârn qui les massacra - plus d’une vingtaine - avec sa Carnassière.

Puis Khârn décapita le chef cultiste avant de se retrouver face à une vision d’une magnifique femme lorsqu’il s’avança vers le trône, avec des cheveux longs et dorés, des yeux bleus, des lèvres rouges, et des petits crocs blancs qui sortaient de sa bouche qui n’entachaient en rien sa perfection. C’était le Démon piégé dans le Cœur du Désir et il s’offrait à lui, l’invitant à s’asseoir et à devenir le nouveau maître de ce monde. Malgré la tentation, le Félon savait qui si il s’asseyait, il ne pourrait plus jamais quitter ce lieu, et deviendrait l’esclave de l’entité démoniaque. Mais Khârn était fidèle à Khorne et il hacha de sa hache le trône, son arme s’abreuvant de l’essence de l’entité corrompue emprisonnée.

La victoire était acquise, Khârn avait tué ce jour là 2487 personnes - ce qui n’était pas son record. Il était "heureux"…[34]

Le Duel contre Azrael

« Nous fûmes créés pour être des armes, rien de plus. Ceux qui nous voient comme des traîtres doivent savoir ceci : la hache que l’on forge est aussi dangereuse pour soi que pour l’ennemi. Cela dépend entièrement de qui la brandit. »
- Khârn le Félon.
Chaos symbol.png


Entre 959.M41 et 961.M41, Abaddon le Fléau mena une attaque surprise contre le monde de Pythos, situé dans le système de Pandorax, situé à une faible distance au sud galactique du Maelström. Alors que la planète était ravagé par les Space Marines du Chaos, un signal de détresse astropathique impérial atteignit le secteur Demeter. La flotte de guerre impérial qui s’y trouvait le reçu et se mit en route pour le système de Pandorax. La flotte était commandée par le Seigneur Amiral Orson Kranswar, à bord du vaisseau amiral Revenge.

Les vaisseaux de la Marine Impériale firent face à la flotte du Chaos d’Abaddon et une bataille spatiale débuta. Tout ce termina en catastrophe pour les vaisseaux de l’Imperium lorsque le croiseur renégat Might of Huron se rua vers les porte-nefs impériaux en tractant un mystérieux astéroïde. Lorsque le Might of Huron fut assez proche, l’énorme roc fut lâché sur la trajectoire du Revenge. Pire, l’astéroïde avait été évidé pour y cacher des troupes d’abordage de la Légion Renégate de la Black Legion et des pirates Space Marines du Chaos des Red Corsairs, soutenues par des Modules Dreadclaw et des navettes orbitales. Le Might of Huron lâcha l’astéroïde de sorte qu’il poursuive sa trajectoire vers le Revenge. Une fois proches du vaisseau impérial, les occupants du roc déclenchèrent des faisceaux tracteurs pour s’y agripper, et des cénacles de Sorciers du Chaos se mirent à incarner à l’unisson. Le déluge d’attaques psychiques qui a finit par saturer les boucliers de la cible et aveugler ses batteries défensives. Aussitôt que furent abattus les boucliers énergétiques du Revenge, des modules d’assaut le prirent en abordage, les Space Marines du Chaos recevant en renfort des Démons venus de portails Warp qui s’étaient mis à apparaître dans le vaisseau tandis que l’astéroïde s’écrasait contre la poupe du Revenge.

C’est là que le Chapitre des Dark Angels, accompagné des Chevaliers Gris menés par leur Grand Maître Suprême Kaldor Draigo, apparu, leur Forteresse-Monastère spatiale, le Roc, en tête. Le Grand Maître Suprême Azrael des Dark Angels ordonna une téléportation sur le Revenge pour le purger des traîtres et des Démons. Mais lorsqu’il se téléporta avec la moitié de la Deathwing, Azrael se retrouva seul, au milieu d’un mess vide à bord du Revenge, au niveau des Pont Inférieurs.

Khârn le Félon contre Azrael, Grand Maître Suprême des Dark Angels. Le duel entre deux mythes.

Khârn apparu lui aussi, ayant été téléporté de on ne sait où. Le Félon vit Azrael et le salua, avant de lui annoncer qu’il allait lui montrer comment il pratiquait la guerre. Il demanda quel genre de ruse Azrael avait utilisé pour le faire venir ici, avant de faire basculer la Carnassière pour tenter d’arracher la tête du Dark Angel de ses épaules. Celui-ci s’est glissé sous le coup et a remonté sa lame, visant le torse exposé de Khârn. L’Épée des Secrets rencontra les dents vrombissantes de la hache du World Eater et les deux Space Marines se retrouvèrent face à face, leurs armes verrouillées étant la seule chose qui les séparait. Khârn constata qu’il n’avait pas affaire à un Sorcier, supposant que c’était des Archivistes ou les Chevaliers Gris qui l’avaient téléporté loin de sa récolte des crânes. La force redoutable de Khârn augmenta à cause de la rage dont il avait été imprégné par le Dieu du Sang, forçant le Dark Angel à faire un pas en arrière. Il analysa les robes et l’armure d’Azrael, comprenant qu’il avait affaire à un Maître de Chapitre, ce qui lui fit plaisir, car cela était un crâne de valeur pour Khorne. Il repoussa Azrael encore plus loin, les deux anciennes armes se séparant en une pluie d’étincelles. Khârn visa immédiatement la tête de son adversaire qui évita de justesse le coup, mais le Félon a poursuivi avec trois autres assauts. Alors qu’Azrael mettait de la distance entre lui et Khârn, il fit basculer plusieurs des tables du mess ; pas de grands obstacles pour le World Eater mais des obstacles tout de même. Le Félon apprit enfin le nom de son ennemi, celui-ci le lui disant et affirmant qu’il sera le dernier mot qu’il entendra avant de mourir. Le Félon ne fut pas impressionné : il avait déjà tué des Maîtres de Chapitre des Dark Angels pourtant déjà ce nom… Mais avant de le tuer, Khârn insista pour savoir ce qu’il faisait ici, Azrael lui avouant être aussi ignorant que lui sur cette question. Le Félon se demanda si le responsable de cette rencontre voulait l’éloigner des combats sur le Revenge ou si l’objectif était qu’il élimine le Grand Maître Suprême des Dark Angels. Cela l’agaça d’être le pion d’un acteur inconnu ce qui l’empêcha pas de se jeter de nouveau sur Azrael, le ratant et enfonçant sa Hache Tronçonneuse dans le sol. Le Dark Angel tenta d’enfoncer sa lame dans le cou de Khârn mais le World Eater détourna le coup avec son poing, soulevant Azrael du sol et l’envoyant s’écraser sur une table. Libérant son arme qui était encastrée dans le sol, Khârn fut sur son adversaire en un instant et Azraël dut se mettre sur le côté pour empêcher la hache de mordre son plastron. Sa soif de sang en hausse, Khârn continua à s’abattre sauvagement sur le Grand Maître Suprême qui restait couché pour éviter les coups. Chaque impact fit voler en éclats une plus grande partie du tablier, d’épaisses fissures traversant le métal trempé. La Carnassière s’accrocha à nouveau et Azrael se mit debout, brandissant l’Épée des Secrets à deux mains. Il la lança sur Khârn, qui réagit un peu trop lentement, la lame tranchant son avant-bras. Azrael n’avait pas fait couler de sang, mais une profonde entaille traversait maintenant l’armure rouge de Khârn qui enragé, fit sortir la Carnassière de la cloison et chargea le fil du Lion.

Khârn engagea l’attaque mais Azrael était resté sur ses positions jusqu’à ce que le World Eater soit engagé dans l’attaque, avant d’esquiver le coup de hache mortel dans un mouvement de rotation. Puis Khârn se fit attraper par le Dark Angel dans le dos avec le fil de son épée et cette fois-ci, il saigna. Khârn a rugit et répéta sa charge mais elle était aussi inefficace que la première et Azrael esquiva cette fois l’assaut, marquant un coup sur le torse du Félon. Le Grand Maître Suprême avait appris beaucoup de choses au cours de ses longues années de combat, notamment qu’un adversaire en colère était un adversaire négligent, mais dans le cas de Khârn, ce fut le contraire qui se produisit car pendant dix mille ans, le fils préféré du Dieu du Sang avait suivi le Chemin à Huit Branche aux quatre coins de la galaxie, laissant une traînée de cadavres dans son sillage et d’innombrables crânes revendiqués pour le trône de Khorne. Nombreux étaient les adversaires qui avaient cru Khârn vaincu, mais tout aussi nombreux étaient les corps de ceux qui avaient célébré prématurément la victoire sur le World Eater. Plus il était battu et sanglant, plus sa rage était grande. Plus sa rage était grande, plus ses ennemis étaient battus et ensanglantés. Azrael avait coupé Khârn à deux reprises. Il n’y en aura pas de troisième. En beuglant, Khârn se lança sur Azrael en gardant la Carnassière en l’air jusqu’au tout dernier moment. Anticipant la feinte du Dark Angel, il fit basculer sa Hache Tronçonneuse, touchant Azrael sur le côté du genou et cisaillant son armure. Il tourna la tête vers l’extérieur lors de la remontée, attrapa son ennemi sous le menton avec le manche avant de faire tourner la hache de nouveau pour la faire descendre dans un coup fatal. Toujours en tenant sa lame des deux mains, Azrael la remonta rapidement, transformant un coup mortel en coup blessant. Détournant l’épée en métal sombre, le Carnassière manqua de peu de décapiter Azrael, mordant son bras. Blessé, le Dark Angel leva l’Épée des Secrets d’une main pour repousser le prochain coup de Khârn qui lui arracha un autre morceau d’armure. Sans relâche, Khârn frappa Azrael qui tentait désespérément de repousser les coups sauvages alors qu’il reculait devant son assaillant. Pour chaque coup de Khârn repoussait, un autre touchait sa cible, brisant l’armure et déchirant la chair en dessous. Il n’y avait plus de possibilité de contre-attaque, chaque mouvement de l’épée du Dark Angel était un coup défensif qui repoussait l’inévitable. Visant à nouveau bas, Khârn se glissa sous la garde d’Azrael et la Carnassière toucha à travers l’armure de la cuisse du Dark Angel, faisant gicler du sang et mettant le Grand Maître Suprême à genoux. Azrael leva encore son épée pour bloquer un autre coup potentiellement mortel qui a fini par s’enfoncer dans le pont. Le Félon lutta pour libérer sa hache de la cloison en ruine, en profitant pour frapper de son poing le casque d’Azrael, le Heaume du Lion, avant de parvenir à libérer son arme piégée. Azrael vit qu’il avait une chance d’enfoncer son épée dans le flanc exposé de Khârn dont l’armure était déjà fissurée et couverte de sang de l’attaque précédente. Il pouvait le tuer, mais en sacrifiant sa vie en même temps. Mais Khârn n’était pas l’objectif du Dark Angel, venu pour sauver Pythos de l’assaut d’Abaddon. Ayant vu que la hache de Khârn avait fissuré le sol du mess lorsqu’elle s’était enfoncée dans le sol au début du duel, il fit le choix de rejoindre et d’aider les Chevaliers Gris puis d’aller chasser la Black Legion. Azrael enfonça la pointe de son épée dans le pont déjà fissuré, l'ouvrant encore plus pour libérer une plus grande partie de la lumière non naturelle qui en sortait. Au même moment ou Khârn levait à nouveau la Carnassière, l’épée d’Azrael s’écrasa au sol, brisant cette fois complètement la cloison située en dessous. Alors que la Hache Tronçonneuse de Khârn se balançait inoffensivement au-dessus de la tête d’Azrael, celui-ci se laissa tomber.

Enragé, mais ayant l’odeur du sang du Dark Angel, Khârn le pourchassa dans le Revenge qui était toujours le théâtre de violents combats. Le Félon traversa les zones de combat sans s’en soucier, massacrant en passant trois Dark Angels et cinq Black Légionnaires menés par un dénommé Seggadon, anciennement un World Eater ayant combattu avec le Félon sur Isstvan III et Terra, et qui avait salué Khârn en le voyant, recevant pour toute réponse un coup mortel de la Carnassière. Puis il se retrouva dans un couloir ou des Gardes Impériaux affrontaient des Cultistes de Khorne. Il tua tout le monde, mettant fin en une minute à un affrontement qui aurait duré une heure. Trempé de sang de la tête aux pieds, Khârn s’est avancé vers le seul survivant, un cultiste ayant eu les deux jambes coupées sous le genou et s’étant traîné le long du couloir. Il implora la miséricorde de Khârn, soulignant qu’il était dévoué à Khorne. Il fut tué, le Félon rappelant que le Dieu du Sang se moquait de la dévotion. Seul les crânes comptaient ! Traquant toujours Azrael, le World Eater se retrouva ensuite dans la salle des machines du Revenge, et fit face à un Chevalier Gris du nom de Kersai qui venait de purger ce lieu de la présence des Démons. Le Chevalier Gris déchaîna ses pouvoirs psychique sur Khârn, sans effet, à sa grande surprise. Le Chevalier Gris renouvela son assaut, mettant tant de son être dans la puissance émanant de sa Hallebarde de Force Némésis qu’il saigna du nez. Encoure une fois, le Félon semblait immunisé aux attaques psychiques, abattant on poing sur le visage du guerrier de Titan, modifiant ses traits à tel point que même les frères de Kersai ne pourront reconnaitre son visage. Puis il massacra avec sa hache le Chevalier Gris, proclamant que Khorne le protégeait des pouvoirs des Psykers.

Sa traque du Grand Maître Suprême des Dark Angels prit fin lorsqu’il se retrouva face à un Démon de Tzeentch ayant une forme aviaire gigantesque et serrant un bâton grotesque, un œil bulbeux clignotant enchâssé dans sa tige. Il se nommait Du’ka’leth et était figé dans une salle des Ponts Inférieurs. Du’ka’leth était le responsable de la téléportation de Khârn et d’Azrael dans le mess, une situation née du jeu cosmique entre les Dieux du Chaos. Quelqu’un qui n’était plus en mesure de réclamer la vie d’Azrael pour lui-même avait fait un marché. L’une des conditions était que Khârn sera le seul à réclamer le crâne du Grand Maître Suprême. Mais Azrael avait reconnu le Démon lorsqu’il lui avait fait face, et connaissant son nom, - lui donna donc un pouvoir sur lui - il l’avait obligé à rester figé avant de s’échapper du Revenge, téléporté loin des griffes de Khârn. Alors que le Félon analysait son environnement, il exigea de savoir où était Azrael, Du’ka’leth tentant de pactiser avec lui pour sauver sa vie. Se sentant trompé et énervé en comprenant que le crâne qu’il avait promis à Khorne lui avait glissé entre les doigts, il tourna ses yeux de psychotique vers Du’ka’leth sans défense, annonçant qu’il allait offrir à la place le sien au Dieu du Sang.

Le cri du Démon fut terrible et prolongé…[35]

La Campagne de Diamor

« MODERATII, AJUSTEZ LA VITESSE DE DEUX POINTS ET VISEZ LES MACHINES-DÉMONS À DROITE. CHARGEZ L’ANNIHILATEUR À PLASMA ET… QUE… QU’EST-CE QUE C’EST QUE ÇA SUR LA COQUE ? IMAGE AUSPEX ! NON ! C’EST IMPOSSIBLE ! REPOUSSEZ-LES ! NON ! NOOOON !!! »
- Dernière paroles du Princeps Gauvanos, Legio Metalica.
Chaos symbol.png


Pécheur, Pénitent[36]

Bien que Khârn soit un meurtrier notoire, il n’est pas toujours sous l’emprise d’une furie homicide. Quand il ne hurle pas de rage, sa voix est grave et mesurée, voire douce. Son visage calme est long et sérieux, empreint d’une noblesse qui dissimule son aptitude à la violence. Khârn a conservé tout son génie tactique : quand il est maître de lui-même, il peut commander des flottes et des armées entières de Space Marines du Chaos et de mortels avec beaucoup de talent et de subtilité. Mais de même qu’Angron avant lui, Khârn rejette les titres et les honneurs, et bien qu’il demeure une figure emblématique pour bien des World Eaters, il ne veut surtout pas être considéré comme leur chef. Ceux qui le suivent le font de plein gré, et peu lui importe s’ils survivent ou non.

Khârn est une âme tourmentée. Il est convaincu que sa Légion ne devrait pas aller contre sa nature destructrice, et continue de tuer pour le Dieu du Sang comme Angron le leur a ordonné il y a dix mille ans, et un compteur intégré à son heaume lui indique en permanence le nombre de ses victimes. Mais il arrive que Khârn se demande si l’existence des World Eaters est vouée à n’être qu’un cauchemar sans fin dont ils ne pourront jamais s’éveiller. Quelques World Eaters se demandent même si ses exactions sur Skalathrax n’étaient pas délibérées, afin d’empêcher de devenir pire encore.

En 999.M41, alors qu’Abaddon le Fléau accentuait son assaut vers Cadia, menant sa Treizième Croisade Noire droit vers le Monde-Forteresse, il envoya le Sorcier Word Bearer Xorphas contourner la Porte Cadienne - le secteur ultra militarisé bordant l’Œil de la Terreur - et conduire une invasion du système Diamor, lui offrant une force composée de la Black Legion et du Chapitre renégat des Crimson Slaughter mené par le Seigneur du Chaos Sevatius Kranon. Xorphas avait pour mission de rechercher une terrible source de puissance capable de causer le perte de l’Imperium et d’amplifier la blessure Warp que le Fléau comptait créer en détruisant le Monde-Forteresse Cadia. Xorphas avait pour mission de briser une cage enfermant une puissance démoniaque sur le monde d’Amethal grâce à un artefact, la Pierre de la Banshee, le réceptacle d’un rituel visant à casser les barreaux de la cage d’un Démon qui y reposait.

L’horreur a commencé quand une armada de Space Marines du Chaos est arrivée dans le système Diamor. La flotte du Chaos était dirigée par le Red Honour, vaisseau amiral des Crimson Slaughter avec Kranon à sa tête. La première attaque de la campagne proprement dite a eu lieu sur l’Agri-Monde Peridos, où des vaisseaux de la Black Legion commandés par Xorphas ont bombardé le monde depuis des positions situées dans une ceinture d’astéroïdes. Les frappes ont eu pour effet de paralyser la distribution de vivres dans la région.

Xorphas a ainsi pu frapper Amethal par surprise, après avoir utilisé les vaisseaux de la Black Legion pour attirer la flotte de défense du système et prendre le monde d’Ioline, utilisé comme moyen de distraction, y massacrant la population en passant. Peu après, Kranon a frappé Amethal après que la flotte du Chaos ait repoussé la flotte de l’Adeptus Mechanicus défendant la planète. Les Crimson Slaughter et la Black Legion affrontèrent les Skitarii du Monde-Forge de Metalica autour (et parfois au beau milieu) de sites d’excavation lourdement défendus. Dédaignant les noms utilisés par le Mechanicus pour désigner ces sites, Kranon les avait baptisés personnellement : les zones de guerre Haine, Carnage et Malice au nord, tandis qu’au sud se trouvaient les zones Perdition et Cruauté. La nouvelle de l’invasion du Chaos dans le système Diamor était parvenue à Tourmalid, le siège du gouvernement de Diamor. Le Seigneur-Amiral Gordus y a répondu en envoyant une puissante flotte pour s’engager dans un jeu du chat et de la souris avec les Traîtres. Les forces des Crimson Slaughter, de la Black Legion et des Word Bearers du système avaient encerclé le monde industriel d’Ioline. Après avoir sécurisé l’hémisphère nord du monde, Xorphas a mené la capture des silos de missiles nucléairesà la surface et a baigné la partie sud dans un feu radioactif. Ensuite, les Techmanciens de la Black Legion ont utilisé les civils survivants comme sacrifices dans un rituel infâme pour produire en masse des Machines-Démons. Tout ceci n’avait fait que masquer leur véritable objectif sur Amethal.

Sur Amethal, le sang coula à flots alors que Space Marines du Chaos, guerriers du Mechanicus, Chevaliers Impériaux de la Maison Raven et Titans de la Legio Metalica et Excruciatus s’entre-tuaient. Mais réagissant aux cris de détresse astropathiques, des forces de Blood Angels convergèrent vers le système : les guerriers de la 5e Compagnie des Blood Angels avec des éléments des 1ère et 2e Compagnies sous la direction d’Astorath l'Inflexible, le Grand Chapelain des Blood Angels. Ce fut sur la zone de guerre Carnage que la fureur des Blood Angels se déchaîna avec le plus de violence, car les guerriers de la Compagnie de la Mort furent lâchés, menée notamment par un charismatique Chapelain nommé Daenor.

C’est dans ce contexte que de nouvelles failles dans la réalité apparurent et que de nouveaux vaisseaux renégats pénétrèrent dans le système Diamor. Ces bâtiments arboraient la rune de Khorne, et le plus puissant d’entre eux transportait Khârn le Félon, venu pour prendre les crânes des Fils de Sanguinius.

Dans le néant, la flottille dépenaillée de Khârn fonça vers Amethal, filant comme un javelot vers le cœur du système Diamor. Le flanc de chacun de ces navires arborait la rune d’airain de Khorne. Il était à la tête d’une bande de guerre baptisée la Horde des Bouchers, tous des Berzerkers de Khorne. Il prit un Thunderhawk qui fonça dans l’atmosphère d’Amethal et utilisant le réseau vox de l’aéronef, il a prévenu les guerriers de Khorne présents dans tous les appareils d’attaque qui plongeaient vers la planète que c’était lui qui menait cet assaut, que les meilleurs crânes étaient pour lui et qu’il tuerai ceux qui l’oublieront, déclenchant des beuglements outrés des Berzerkers qui jurèrent qu’ils prendraient plus de crânes que Khârn, voire qu’ils le tueraient de leurs propres mains, afin de gagner ainsi les faveurs éternelles de Khorne.

Quand les Dreadclaws atteignirent la surface, les Berzerkers furent accueillis par une grêle de tirs venant de guerriers de l’Adeptus Mechanicus postés le long d’une crête rocheuse surplombant le site d’atterrissage et se trouvant à presque trente kilomètres de la zone de guerre Carnage. Alors que la nuée de guerriers de Khorne grossissait, les méthodes d’annihilation méthodique employées par l’Adeptus Mechanicus parvenaient encore à la contenir.

C’est alors que Khârn surgit depuis son Thunderhawk à l’aspect baroque qui arriva au milieu des tirs, sa coque ayant muté pour arborer des formes effrayantes et peint selon la couleur du sang caillé. Les projectiles Icarus explosèrent contre sa carlingue blindée alors qu’il se rapprochait du sol. Nimbé de flammes, l’engin se posa brutalement au beau milieu d’un groupe d’Électro-Prêtres et lorsque la rampe frontale s’abaissa, Khârn a bondit.

Khârn faucha des Électro-Prêtres avec la Carnassière, et explosa avec son Pistolet à Plasma un Onagre des Dunes. Il chargea les Serviteurs de Combat chenillés qui venaient de le prendre pour cible et les tua alors que les hauts parleurs de son armure hurlait son mantra : "Tue ! Mutile ! Brûle !". Lorsqu’on prenait Khârn pour cible, il esquivait les tirs sans ralentir. Quand des robots essayaient de le saisir entre leurs doigts mécaniques, la Carnassière s’abattait et tranchait les membres, déchirait le métal et décapitait les Magos qui contrôlaient ces machines. Rien ne résistait à la fureur de Khârn ; aucun ennemi n’était assez rapide ou mortel pour le ralentir ne serait-ce qu’une poignée de secondes. Il massacrait les Alphas des Skitarii et leurs escouades. Il taillada dans les rangs des Électro-Prêtres sans paraître affecté par leurs arcs électriques. Au fil des minutes, il se traça un sillon sanglant à travers les lignes impériales, en laissant derrière lui des monticules de cadavres décapités.

C’est alors que des appareils de transport énormes apparurent dans le ciel, ressemblant à des pans de cathédrales jetés au sol par un dieu indifférent. Leurs Boucliers Void crépitaient alors qu’ils absorbaient les tirs antiaériens de l’Adeptus Mechanicus et ils étaient si vastes qu’ils plongèrent le champ de bataille dans l’obscurité, se posant si lourdement que les vibrations furent ressenties à des kilomètres à la ronde. Khârn grogna de satisfaction en voyant les énormes rampes de débarquement s’abaisser en écrasant aussi bien les guerriers de Metalica que les serviteurs de Khorne. Des Seigneurs des Crânes et des Scorpions d’Airain sortirent des vastes soutes et Khârn sut que le combat venait de tourner en faveur de Khorne, la fissure dans la défense du Mechanicus confirmant son sentiment.

Khârn se retrouva face à un Chevalier Impérial et dont tronçonneuse surdimensionnée s’abattit sur lui. Khârn roula sur le côté avant d’abattre en riant la Carnassière sur l’arme du Chevalier qu’il trancha. La machine de guerre fit un pas en arrière et tenta de pointer son obusier mais Khârn a bondit et a tailladé le genou de son adversaire. La Carnassière était si redoutable que la jambe du Chevalier céda et se détacha de son corps lorsqu’il tenta de nouveau de reculer. Tel un arbre sous les coups d’un bûcheron, la machine de guerre tomba avec une force irrésistible. Khârn a rit en voyant ses compagnons submerger la machine de guerre, arracher son écoutille et réduire le pilote en charpie. Puis il repartit, considérant qu’il était temps d’aller chercher un combat digne de ce nom, parce que se faire tout seul un Chevalier, ce n’était pas suffisant…

Avec des centaines de Berserkers derrière lui, le Félon fonça vers les ruines des fortifications de l’Adeptus Mechanicus et des Blood Angels qui s’y terraient. Il a atteint les premiers bâtiments préfabriqués et a bondit par-dessus une barricade et a disparut dans les ombres des ruines. Alors que les séides de Khorne se jetaient aveuglément contre leurs adversaires, sans se soucier des pertes énormes qu’ils subissaient sous les tirs tant ils étaient avides de se mesurer au corps à corps aux guerriers de la Compagnie de la Mort, Khârn les exhortait à avancer en beuglant sans cesse des litanies de sang dans son vox. Le champion de Khorne se moquait de toute forme de stratégie, pas plus qu’il se souciait d’économiser les vies de ses hommes. Seules les offrandes faites à Khorne importaient. Il défonça un mur fissuré et déboula sur une route qui passait entre deux temples de données branlants. Il se retrouva alors entre une horde de Berzerkers et de Cultistes qui chargeait d’un côté, et une bande de la Compagnie de la Mort équipée de Réacteurs Dorsaux qui venait à sa rencontre de l’autre.

C’est là que ses yeux se posèrent sur le Chapelain de la Compagnie de la Mort qui guidait ses frères déments. Il vit dans ce guerrier magnifiquement décorée tenant un Crozius qui crépitait un crâne digne de Khorne. Fonçant droit sur la Compagnie de la Mort, il se débarrassa du premier guerrier en armure noire en lui tirant en plein visage avec son Pistolet à Plasma, écartant le cadavre et continuant d’avance alors que des Stormravens Blood Angels effectuaient un passage en saturant l’air de Bolts et de roquettes qui ravagèrent les rangs des guerriers de Khorne.

Khârn le Félon affrontant le Chapelain Daenor durant la Campagne de Diamor.

Abattant un Berzerker qui lui barrait le chemin avec la Carnassière, Kharn vit son coup destiné à un Space Marine de la Compagnie de la Mort stoppé par le Crozius du Chapelain. Celui-ci se présenta comme étant Daenor, et il défia Khârn. Le Félon a rit, lui demandant si il espérait tenir cinq ou dix secondes tout au plus. Il se jeta sur le Chapelain à une vitesse ahurissante alors que Daenor abattit son Crozius pour tenter de lui briser le crâne, mais ne parvint qu’à l’atteindre au torse avant d’activer ses Réacteurs Dorsaux pour se placer hors d’atteinte de l’inévitable riposte de la Carnassière qui le manqua que d’un cheveu. Khârn le suivit en hachant aussi bien les ennemis que les amis qui lui barraient involontairement le chemin, se ruant une fois encore sur le Chapelain qui para cette fois l’attaque avec son Crozius avant de pointer son Pistolet Bolter. Toutefois, Khârn a saisit l’arme et l’a broyé sous sa poigne de fer. Le Chapelain a lâché son pistolet et a décoché un coup de poing à Khârn en pleine tête, faisant sonner son casque comme une cloche de cathédrale. Le World Eater entreprit alors d’effectuer toute une série d’attaques fulgurantes avec la Carnassière, néanmoins celles-ci furent toutes parées par le Crozius, en provoquant à chaque fois un flash d’énergie aveuglant. Le Chapelain fut forcé de céder du terrain jusqu’à ce que ses Réacteurs Dorsaux raclent contre le mur d’un temple de données. Khârn porta alors un coup d’une force démentielle, faisant chuter les deux combattants du premier étage. Khârn atterrit sur son adversaire dans un bruit de côtes brisées mais se releva et le surplomba au sol. Il leva la Carnassière et l’abattit, tranchant le bras de Daenor qui s’envola à la verticale, mais pas assez vite, la Hache Tronçonneuse l’atteignant au genou. L’armure du Blood Angel fut disloquée, ainsi que la rotule qu’elle protégeait. Daenor se posa dans un trou béant à mi-hauteur du mur du temple de données, et pénétra en titubant dans le bâtiment, Khârn se doutant qu’il l’attirait aussi loin que possible du reste de la Compagnie de la Mort. Il abattit la Carnassière et ouvrit une brèche dans le mur, puis y pénétra, pourchassant sa proie dont il percevait les battements des cœurs Il effectua un saut prodigieux qui le propulsa à travers le plafond et vers l’étage supérieur, retombant face au Chapelain qu’il percuta, le poussant le long du couloir avant de le projeter contre le mur du fond, qui céda, faisant tomber Daenor dans la rue.

À cet instant, un Berzerker du nom de Korbadash apparu derrière Khârn et tenta de le tuer pour devenir le nouveau favori de Khorne. Mais au moment où il abattit sa Hache Tronçonneuse pour porter le coup fatal sur Khârn qui ne paraissait pas avoir remarqué l’assaillant qui se précipitait derrière lui, celui-ci fit volte-face en un battement de cœur et détourna le coup de Korbadash avec une rapidité surnaturelle. La riposte du champion de Khorne avait coupé en deux le Berzeker ambitieux au niveau de la taille qui roula sur le côté avant de mourir.

Puis un Titan Reaver de la Legio Metalica apparu sur la chaussée, son ombre engloutissant Khârn et le Chapelain gravement blessé qui gisait sur la route. Le sol s’enfonça sous le poids d’un des pieds du Titan, provoquant une onde de choc qui culbuta Khârn. Comprenant que la machine-divine ne l’avait même pas remarqué, son attention étant focalisée sur des cibles situées à plusieurs quartiers de là, l’orgueil du champion de Khorne fut blessé lorsqu’il se vit considéré avec si peu de respect. Il dégaina son pistolet pour tirer sur le géant de métal au niveau de la jointure de son genou, mais le plasma surchauffé ne fit qu’érafler la peinture. Le Titan se remit en route, effectuant cette fois un pas avec son autre jambe et comme la route était à peine assez large pour qu’il puisse y progresser, ses bras éraflèrent une façade, en arrachant d’énormes pans de maçonnerie, faisant s’écrouler entièrement le bâtiment. Une montagne de gravats dégringola sur Khârn lorsque le Titan le dépassa, se faisant ensevelir vivant. Beuglant de rage, il se débattit pour se libérer et lorsqu’il y parvint enfin, au bout de plusieurs minutes, le Titan et le Chapelain avaient disparu.

Privé d’un crâne de valeur, le champion de Khorne fut pris d’une rage démentielle et son cri de frustration brisa les dernières vitres encore intactes de la rue. Apercevant les silhouettes d’autres Titans Impériaux qui surplombaient les immeubles au loin, il décréta que les machines-divines devaient souffrir elles aussi. Khârn combattit comme un dément dans les heures qui suivirent, poussant les serviteurs de Khorne à redoubler de violence, tout en n’affichant que du mépris à l’égard de ceux qui montraient le moindre signe de faiblesse. Il leurra un agile Titan Warhound afin de l’attirer dans un square, devant le temple-forge oriental, juste sous le nez de trois Machines-Démons super-lourdes qui déchaînèrent leur puissance de feu contre le Titan léger et dont les Boucliers Void disjonctèrent avant de se faire achever par leurs énormes hachoirs tronçonneurs.

Mais Khârn marqua la Campagne de Diamor lorsqu’il escalada avec cinquante Berzerkers le flanc d’un grand factorum afin de sauter sur la carapace d’un Titan Reaver qui se rendait vers une nouvelle zone de combats. Le champion de Khorne déchira le blindage avec la Carnassière pour pénétrer à l’intérieur de son corps, guidant les quelques Berzerkers qui avaient survécu et y massacrant l’équipage, abandonnant par la suite la silhouette immobile de la machine de guerre au beau milieu de la rue.

Plus tard, le Félon mena une partie des survivants de la Horde des Bouchers loin de la zone de guerre Carnage, se dirigeant vers l’ouest, à travers les plaines poussiéreuses, pour traquer des patrouilles impériales et ravager les sites industriels de Metalica jalonnant ces désolations, heureux d’avoir pris des milliers de crânes pour Khorne.

La dernière étape de la Campagne de Diamor eut lieu dans les ruines de la Zone de Guerre Carnage : le sort de la planète, du système, voire de l’Imperium lui-même était dans la balance car Xorphas mena ses forces dans le site de fouille pour y libérer le Démon prisonnier et dont le rituel préparé à cet effet devait offrir à Abaddon le moyen de prolonger une future Grande Faille Warp sensée couper la galaxie en deux une fois Cadia détruite.

Les combats furent démentiels sur la surface et dans l’espace. Khârn arriva des plaines brûlantes à l’ouest, attiré par le vacarme d’un conflit aussi gigantesque, conduisant son énorme horde de Berzerks contre le Magos Dominus Ivasnophon et ses forces du Culte Mechanicus qui battaient en retraite face à la puissance de feu de la Black Legion. Il s’ensuivit une bataille expéditive et brutale contre les forces du Culte Mechanicus composées d’Électro-Prêtres et de Serviteurs, Khârn et ses guerriers attaquant les dévots du Dieu-Machine dans le dos et dévastant leurs rangs tel un typhon. Khârn repéra le Magos qui dirigeait cette procession, dont les armes étaient auréolées d’énergie et carbonisaient des Berzerkers qui s’étaient approchés de lui. En un éclair, la Carnassière trancha l’arme fixée au bout d’une Mécadendrite, puis frappa de nouveau, visant cette fois la silhouette en robe du Magos. Du sang et de l’huile consacrée giclèrent et le prêtre blessé tourna vers Khârn les deux optiques luisants qui lui servaient d’yeux, affirmant au Félon qu’il ne pouvait pas le tuer à cause de l’Omnimessie. Le World Eater répondit que Khorne était le plus fort avant de lui trancher la tête. Khârn n’eut pas conscience qu’en un seul coup de hache, il venait de priver l’Imperium de sa meilleure chance de s’approprier la technologie de la cage démoniaque retenant le Démon mais en revanche, il sut qu’il venait d’offrir un crâne de valeur à Khorne. Il plongea dans la mêlée pour en récolter d’autres mais en parallèle, l’assaut des Blood Angels avaient repoussé les Space Marines du Chaos, forçant Xorphas à ordonner la retraite et à abandonner la cage démoniaque, malgré le fait que les barreaux de la cage qui avaient subi de terribles dégâts s’ouvriront tôt ou tard.

Alors que Khârn abattait aussi bien les fils de Sanguinius que ceux d’Horus, prenant leurs crânes et répandant leur sang pour son maître et se perdant dans la joie du massacre, creusant un sillon de carnage à travers les forces de l’Imperium et du Chaos, et ne montrant aucun signe de fatigue, Xorphas exécuta un ordre d’Abaddon qui était de s’assurer que le Félon ne meurt pas inutilement. Le Sorcier du Chaos fit téléporter sans cérémonie le World Eater dans la cale d’un vaisseau du Chaos baptisé le Hammerfang. Furieux d’avoir été arraché à une bataille sanglante et forcé de laisser les fidèles de Khorne trouver une mort glorieuse, comme s’il n’était qu’un esclave soumis à la volonté d’Abaddon, Khârn se jeta sur les acolytes du vaisseau, ses ravages meurtriers durant alors des jours…[37]

KharnLogo.png

Sources

Pensée du Jour : « Chercher des réponses mène à la damnation. »
  • Codex World Eaters, V9
  • Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8
  • The Horus Heresy, Book Two - Massacre
  • ABNETT DAN, Siege of Terra - Saturnine, Black Library, 2020
  • REYNOLDS ANTHONY, Chosen of Khorne (Audio Book), Black Library, 2012
  • COUNTER BEN, La Galaxie en Flammes - Où l'Hérésie se Révèle, Black Library, 2006
  • C.Z DUNN, Trials of Azrael - An Apocalypse Audio Drama, Black Library, 2013
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Félon - Du sang pour le Dieu du Sang, Black Library, 2013
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie : Les Clous du Boucher, Black Library, 2016
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie : Le Cœur du Conqueror, Black Library, 2016
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, A Rose Watered with Blood (Short Story), Black Library, 2018
  • FARRER MATTHEW, Chroniques de l'Hérésie - La Corruption se Répand : Après Desh’ea, Black Library, 2009
  • FRENCH JOHN, Esclaves des Ténèbres - Les Égarés et les Damnés, Black Library, 2019
  • GOULDING LAURIE, Sons of the Emperor - An Anthology : Prince of Blood, Black Library, 2019
  • GOULDING LAURIE, The Weakness of Others (Short Story), Black Library 2012
  • HALEY GUY, Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Black Library, 2019
  • KING WILLIAM, The Wrath of Khârn, Black Library, 2019
  • McNEILL GRAHAM, Les Faux Dieux - Où l'Hérésie Prend Racine, Black Library, 2006
  • REYNOLDS ANTHONY, Khârn - Le Dévoreur de Mondes, Black Library, 2015
  • REYNOLDS ANTHONY, L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie : Le Chemin à Huit Branches, Black Library, 2016
  • ST MARTIN IAN, Angron - Esclave de Nuceria, Black Library, 2019
  • THORPE GAV, Siege of Terra - Le Premier Rempart, Black Library, 2020
  • WRAIGHT CHRIS, L'Âge des Ténèbres : Renaissance, Black Library, 2011
  • Warlords of the Dark Millenium : Khârn the Betrayer
  • Black Crusade - Traitor's Hate
  1. Informations issues du Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8 - Khârn the Betrayer et résumées par Guilhem.
  2. The Horus Heresy, Book Two - Massacre, Chapter Space Marine Legion Army List Appendix I - Khârn the Bloody (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Informations issues du Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8 - Khârn the Betrayer et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de The Weakness of Others (Short Story) de GOULDING LAURIE, Black Library 2012 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Chroniques de l'Hérésie - La Corruption se Répand : Après Desh’ea de FARRER MATTHEW, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de Chroniques de l'Hérésie - La Corruption se Répand : Après Desh’ea de FARRER MATTHEW, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de Angron - Esclave de Nuceria, Chapitre Vingt-et-Un de ST MARTIN IAN, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Angron - Esclave de Nuceria, Chapitre Un, Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six, Sept, Huit, Neuf, Dix, Onze, Douze, Treize, Quatorze, Quinze, Seize, Dix-Sept, Dix-Huit, Dix-Neuf, Vingt, Vingt-Deux, Vingt-Trois, Vingt-Quatre, Vingt-Cinq, Vingt-Six, Vingt-Sept de ST MARTIN IAN, Black Library, 2019
    Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang, Chapitre Six - Griffes d’Ursus - Répit - Carnassière de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie : Les Clous du Boucher de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang - Chapitre Dix- Convocation - Le Carnage de Ghenna - La Guerre est Terminée - Achèvement de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues de Les Faux Dieux - Où l'Hérésie Prend Racine, Partie IV : La Fin de la Croisade, Chapitre Dix-Huit - Frères - Assassinat - Ce Poète Turbulent, Chapitre Dix-Neuf - Isolés - Alliés - Les Ailes de l’Aigle de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem
  12. Informations issues de The Wrath of Khârn de KING WILLIAM, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues de La Galaxie en Flammes - Où l'Hérésie se Révèle, Chapitre Deux - Perfection - Itérateur - Ce à Quoi nous Sommes Bons, Chapitre Trois - Horus sur son Trône - La Sainte est en Danger - Istvaan III, Chapitre Seize - L’Ennemi à l’Intérieur - La Voie à Huit Branches - Satisfaire à l’Honneur de COUNTER BEN, Black Library, 2006 et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang - Prologue - Isstvan III de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  15. Informations issues de L'Âge des Ténèbres : Renaissance de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2011 et résumées par Guilhem.
  16. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang, Chapitre Neuf - Éveil - Fureur - La Chute du Titan de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  17. Informations issues de L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie : Les Clous du Boucher de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  18. Informations issues de Félon - Du Sang pour le Dieu du Sang, Chapitre Deux - À Peine Humains - Guerriers et Croisés - Brisés sur la Même Enclume, Chapitre Trois - Pris par les Griffes - La Guerre du Vide - Un Rouge Croyant, un Blanc sans Foi, Chapitre Quatre - Enterré Vivant - Communion - Le Carrefour de Valika, Chapitre Cinq - La Reine d’Ambre - Dans son Impériale Sagesse - Ils Acclament, mon Princeps, Chapitre Six - Griffes d’Ursus - Répit - Carnassière, Chapitre Neuf - Éveil - Fureur - La Chute du Titan, Chapitre Dix - Le Carnage de Ghenna - La Guerre est Terminée - Achèvement, Chapitre Onze - La Fin d’Armatura - Triarii - Retour, Chapitre Douze - Les Meneurs des Légions - Mon Frère, mon Ennemi - Saler la Terre, Chapitre Quinze - Mises en Garde - Fraternité, Chapitre Seize - Re-genèse - La Dame Bénie - Vakrah Jal, Chapitre Dix-Huit - Les Champs d’Ossements - Félon - Un Ordre Simple, Chapitre Dix-Neuf, Le Regard Mort - Perpétuel - Une Guerre de Réflexion, Chapitre Vingt, Du Sang dans le Vide - Appel à la Triarii - Il va Mourir Ici, Chapitre Vingt-Un - La Marque de Calth - Une Rédemption Ignorée - Crescendo, Chapitre Vingt-Deux, Il va Mourir sur ce Monde - Les Griffes des Loups d’Ambre - Une Pluie de Sang, Chapitre Vingt-Trois, Le Bras du Destin - Sorti des Flammes - Du sang pour le Dieu du Sang, ÉPILOGUE I, ÉPILOGUE II, ÉPILOGUE III de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  19. Informations issues de L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie : Le Chemin à Huit Branches de REYNOLDS ANTHONY, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  20. Informations issues de L'Héritage de la Trahison - Que Brûle la Galaxie : Le Cœur du Conqueror de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  21. Informations issues de Sons of the Emperor - An Anthology : Prince of Blood de GOULDING LAURIE, Black Library, 2019, traduites par Trazyn l'Infini et résumées par Guilhem.
  22. Informations issues de A Rose Watered with Blood (Short Story) de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2018 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  23. Informations issues de Esclaves des Ténèbres - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Treize de FRENCH JOHN, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  24. Informations issues du Codex World Eaters V9, Khârn le Félon - La Carnassière
  25. Informations issues de Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Dix-Sept - Sang et Crânes - La Colère du Père - Le Cinquième des Huit, Chapitre Vingt-Deux, Chasse Sanglante - Le Prix de la Gloire - Un Fils Indigne de HALEY GUY, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  26. Informations issues de Siege of Terra - Le Premier Rempart, Chapitre Six - La Première Vague - Alliés dans le Sang - Officiers d’Intégrité, Chapitre Huit - La Charge des Berserkers - La Loyauté scrutée de Près - La Barrière Télaethésique, Chapitre Seize - Attaque Aérienne - Le Pari de Khârn - Sur la trace des Fidèles, Chapitre Trente - Les Custodiens Attaquent - La Foi - L’Épreuve de Sigismund de THORPE GAV, Black Library, 2020 et résumées par Guilhem.
  27. Informations issues de Siege of Terra - Saturnine, Partie III : Quatre Victoires (Jusqu’à la Mort), Chapitre Cinq - Totalité de ABNETT DAN, Black Library, 2020 et résumées par Guilhem.
  28. Informations issues de Khârn - Le Dévoreur de Mondes, Chapitre Un de REYNOLDS ANTHONY, Black Library, 2015 et résumées par Guilhem.
  29. Codex World Eaters V9, Khârn le Félon - La Horde Écarlate
  30. Informations issues de Khârn - Le Dévoreur de Mondes, Chapitre Un, Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six, Sept, Huit, Neuf, Dix, Onze, Douze, Treize, Quatorze, Quinze, Seize, Dix-Sept de REYNOLDS ANTHONY, Black Library, 2015 et résumées par Guilhem.
  31. Warlords of the Dark Millenium : Khârn the Betrayer - An Eigh-Fold Path (traduit de l'anglais par Guilhem)
  32. Warlords of the Dark Millenium : Khârn the Betrayer - Blood for the Bloof God (traduit de l'anglais par Guilhem)
  33. Informations issues de Chosen of Khorne (Audio Book) de REYNOLDS ANTHONY, Black Library, 2012 et traduit par Trazyn l’infini et résumées par Guilhem.
  34. Informations issues de The Wrath of Khârn de KING WILLIAM, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  35. Informations issues de Trials of Azrael - An Apocalypse Audio Drama de C.Z DUNN, Black Library, 2013 et résumées par Guilhem.
  36. Informations issues du Codex World Eaters V9, Khârn le Félon - Pécheur, Pénitent
  37. Informations issues de Black Crusade - Traitor's Hate et résumées par Guilhem.