Kairos le Tisseur de Destins

De Omnis Bibliotheca

Logo-OB-2021.jpg
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens


« La victoire n´exige nulle explication,
la défaite n´en admet aucune. »

- Doctrine militaire de l'Imperium
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png

LogoPrincipalDemonsDuChaos.png
DaemonsMiddleBannerAlt.jpg
Daemons banner left.jpg
DaemonsMiddleBannerAlt.jpg
Daemons banner right.jpg
Shackles1.png
Shackles1.png
Vortex-sfx.pngVortex-sfx.pngVortex2-sfx.pngVortex2-sfx.png



Sm chaos eye blind.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm-chaos-side-staff.pngShackles1.png
Sm chaos stone bar.jpg
Daemons page corner.png
Sm chaos metal bar.png
Sm chaos page corner2.png
Sm chaos metal bar.png
Daemons-gothic.jpg
Chaos-tzeentch-angle.png
Chaos-nurgle-angle.png
« Les pensées des mortels sont le pivot sur lequel chacun de leurs choix vacille, le mécanisme par lequel ils arpentent le chemin de leur vie. Je me demande comment réagiraient-ils en sachant que leurs idées et croyances ne sont pas toujours les leurs ? Que la petite voix dans leur esprit est celle d’une tierce personne ? En effet, seuls les plus sages d’entre eux ont jamais suspecté n’être que des marionnettes… »
- Kairos le Tisseur de Destins‎‎, l’Oracle de Tzeentch.
Kairos le Tisseur de Destins, l’Oracle de Tzeentch.
De tous les mystères du multivers, seul le Puits de l’Éternité défie la perspicacité de Tzeentch. On dit que ce puits mystique, creusé au cœur de la Forteresse Impossible, est le lieu où l’espace et le temps commencent et s’achèvent. Pour le comprendre, il suffirait à l’Architecte du Changement de plonger dans ses profondeurs infinies, mais lui-même n’est pas certain de survivre à ce maelström. Incapable de résister à la tentation de percer ce mystère, mais peu désireux de se mettre en péril, Tzeentch saisit son vizir, un Duc du Changement nommé Kairos le Tisseur de Destins, et le jeta dans les remous du puits.

À la grande joie de Tzeentch, Kairos survécut à l’épreuve, mais de justesse. Quand il refit surface, il avait physiquement vieilli, chose anormale pour un être immortel, ses grandes ailes avaient été réduites à l’état de vestiges pathétiques et son cou s’était fendu pour supporter une seconde tête. Ses grandes ailes avaient été réduites à l’état de vestiges pathétiques. Les éons passés dans le puits permettent aux deux têtes de voir des choses qui échappent au regard de Tzeentch lui-même. La tête droite de Kairos a des visions de tous les futurs possibles, et la gauche perçoit l’intégralité du passé. Cependant, ces dons n’ont pas été octroyés à Kairos sans contrepartie : bien que ses têtes perçoivent tout ce qui fut et tout ce qui sera, il est aveugle au présent. Cela rend le Tisseur de Destins vulnérable aux attaques physiques, car dans la confusion et la frénésie du corps à corps, le futur ne lui apparaît pas toujours assez rapidement.

Kairos passe le plus clair de son temps à la droite de Tzeentch, où il déploie sa connaissance du passé tout en murmurant des secrets de l’avenir. Neuf fois neuf Ducs du Changement notent le moindre mot du Tisseur de Destins, afin que Tzeentch soit toujours plus près de comprendre l’éternité. Il est rare que Tzeentch envoie Kairos sur un champ de bataille, et c’est invariablement au service d’un tournant critique dans son vaste plan cosmique. Kairos utilise alors sa perspective unique et sa prescience pour influencer le cours de la bataille, dirigeant les Légions Scintillantes de son maître dans la direction souhaitée.

Kairos adore dresser ses ennemis les uns contre les autres, manipulant l’écheveau de la destinée pour faire périr ceux qui devraient vivre, et inversement. Toutefois, Kairos est également un Psyker immensément puissant ; quand il faut détruire en masse les ennemis de Tzeentch, Kairos libère des torrents d’énergie mutagène qui peuvent changer tout le champ de bataille en paysage de mort et de destruction.

De rares individus, Démons ou mortels, se voient accorder une audience auprès de l’Oracle en récompense des quêtes les plus ardues qu’ils ont accomplis au nom de Tzeentch. C’est un présent généreux, car Kairos connaît les réponses à toutes les questions. Malheureusement, si l’une de ses têtes dit toujours la vérité, l’autre la contredit systématiquement en annonçant une prophétie également plausible. Ainsi, celui qui l’écoute repart aussi perplexe qu’il l’était.

Quoique l’Oracle préfère éviter les dangers du combat rapproché, si les forces de l’ennemi parviennent à vaincre ses sbires, Kairos est tout à fait capable de les abattre. Dans une explosion d’énergie iridescente, le Bâton d’Uchronie peut transmuter même le plus grand des mortels en abomination difforme d’un seul coup. Cependant, si d’aventure Kairos est blessé, il s’enfuira généralement dans le Warp, de crainte que son maître ne lui ait volontairement caché les méandres du futur.

Kairos le Tisseur de Destins possède l’Artefact Infernal suivant :
  • Bâton d’Uchronie : Le Bâton d’Uchronie fut façonné par Kairos le Tisseur de Destins en personne, et son cœur est imbu de l’essence arcanique de Ducs du Changement rivaux. La tige, sculptée dans du feu du changement et saturée des visions prophétiques entr’aperçues dans le Puits de l’Éternité, constitue un support de choix pour l’artefact qui le coiffe, l’ouvrage nommé le Tome du Destin de Kairos. Ce livre enregistre tout ce que disent les deux têtes de Kairos, mêlant réflexions sur un passé lointain et visions des futurs possibles. À mesure que Kairos croasse, de nouveaux mots s’inscrivent sur les pages, se remodelant en fonction des événements. La démence frappe quiconque lit ce livre, mais un destin pire encore attend celui qui est frappé par le bâton, car il inflige de douloureuses mutations. Incapable de voir le présent, Kairos se réfère au livre pour estimer sa position dans le temps en lisant les pages en cours d’écriture.

L'Hérésie d'Horus[modifier]

Le Pèlerinage de Lorgar Aurelian[modifier]

Quarante années avant l’Hérésie d'Horus, le Primarque des Word Bearers, Lorgar Aurelian surnommé l’Urizen, pénétra dans l’Œil de la Terreur à la recherche des vérités liées au Warp et aux Dieux Sombres. Après avoir eu de nombreuses visions sur la nature de l’Immaterium et des Puissances de la Ruine et de son futur rôle d’architecte de l’Hérésie d’Horus, Lorgar fut testé par les Dieux Sombres. Après avoir vaincu le Buveur de Sang An'ggrath le Déchaîné en combat singulier sur le Monde Déchu Aeldari de Shanriatha au cœur de l’Œil, l’Urizen s’effondra au sol, blessé et exténué. C’est là que Kairos apparut, envoyé par ses maîtres pour discuter avec Lorgar, le juger définitivement et lui offrir un choix. Il se présenta à Lorgar et lui exposa que l’avenir n’était pas entièrement indéterminé et que les confluences existaient sous forme de certitudes. Kairos lui prédit que lorsque la guerre civile éclatera, il affrontera son frère Primarque Roboute Guilliman sur le monde de Calth et qu’il le tuera. Kairos affirmera que cet instant sera crucial, un instant ou un choix devra être fait et qui influencera le reste de la future guerre : Lorgar devra faire le choix d’emprunter la voie de la gloire personnelle, ou celle d’une destinée divine, si il assouvira sa vengeance contre ce frère détesté ou si il l’abandonnera au profit des Dieux, en subissant la honte pour une plus grande victoire. Si Lorgar tuait Guilliman en l’affrontant sur Calth, il gagnera le respect et l’admiration de ses frères et savourera sa vengeance mais l’Hérésie d’Horus échouera car les défenses de l’Empereur recevront le soutien de trop de défenseurs, attirés là par des destins qui leur auraient autrement été refusés. À la demande de Lorgar, Kairos lui montra ce futur dans une vision où Lorgar se vit victorieux au milieu des corps des Ultramarines, Guilliman à sa merci. L’image du Fils Vengeur sourira de déception envers Lorgar, interprété par une des têtes de Kairos comme étant le reflet du mépris du Primarque des Ultramarines envers Lorgar alors que son autre tête dira que Guilliman ne détestait pas Lorgar et que cette haine n’était que le fruit de l’imagination de l’Urizen. Le Démon disparu en un instant après avoir réaffirmé que tout se jouera dans l’Ultima Segmentum.[1]

Le Duel contre le Lion[modifier]

Durant l’Hérésie d’Horus, les Dark Angels commandés par le Primarque Lion El'Jonson affrontèrent les Night Lords durant la longue et meurtrière guerre de la Croisade de Thramas. Dans le cadre d’une mission discrète, le Lion mit le cap sur le monde de Perditus qui était attaqué par la Death Guard. Mais le vaisseau du Lion, l’Invincible Reason, fut attaqué par un croiseur léger des Night Lords, l’Avenging Shadow, qui tenta de détruire le vaisseau amiral du Lion en faisant sauter ses Moteurs Warp. L’Invincible Reaon fut happé par l’Emyprée, empêchant les Dark Angels de lever à temps leurs Boucliers Voids qui offrirent le moyen à Kairos et à une horde de Démons de prendre d’assaut le vaisseau.

Kairos fit face à Lion El’Jonson dans la salle du noyau Warp de l’Invincible Reason, le Primarque le prenant pour un Xenos ce qui l’amusa, affirmant être la convergence du destin, le maître des parallèles et que passé et l’avenir s’étalaient devant lui. Il offrit au Lion le moyen de lui apporter la liberté car les êtres inférieurs n’importaient pas réellement au Lion d’après lui. Mais il commit l’imprudence de sous entendre que l’Empereur était toujours vivant, ce que le Lion ignorait mais espérait. Jonson s’élança sur Kairos, son épée tendue, mais le Démon Majeur bougea à une vitesse ahurissante, en tordant son corps tout entier dans sa direction, son bâton se levant pour cracher un rideau d’énergie fourchue, enveloppant le Primarque. Ce dernier se libéra du filet d’éclairs qui l’entourait, l’épée toujours pointée vers le corps de Kairos tandis que les Dark Angels tiraient sur lui. Finalement, les doigts du gantelet du Lion se refermèrent autour d’un des cous du Démon Majeur et le Primarque des Dark Angels l’empala sur son épée. Jonson se moqua de Kairos en lui demandant si il avait vu le coup venir avant de l’embrocher totalement, ce qui fit éclater Kairos en un globe d’énergie.[2]

La Quête des Éclats de Magnus[modifier]

À un moment donné après la chute de Prospero, une fois que le Primarque des Thousand Sons, Magnus le Rouge, eut emmené ses fils survivants sur un Monde Démon baptisé la Planète des Sorciers, il envoya son Maître Archiviste, Ahzek Ahriman dans une structure spatiale étrange et inaccessible, baptisée le Torquetum et qui abritait une entité d’essence démoniaque connu sous le nom d’Oculus de Fer, possédant des talents d’oracle. L’objectif de Magnus était de trouver et de ramener le plus de savoir à préserver. Ahriman, accompagné d’un petit groupe de Thousand Sons et de l’Emperor's Children Lucius, arriva dans cette construction ressemblant à un treillis sphérique composé de neuf anneaux solidaires en mouvement constant et de plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre chacune. La courbure de chaque anneau était parfaitement dessinée, et au centre de ce dispositif concentrique en lente rotation, se trouvait une sphère maintenue en place par un axe courant entre deux supports polaires. Cette structure particulière du Torquetum semblait servir à observer le phénomène dangereux qu’était l’Œil de la Terreur. Les Space Marines y rencontrèrent une dénommée Temelucha, maîtresse des Tartaruchi , les gardiens du Torquetum, entourée d’automates alimentés par des entités du Warp baptisées "Yokai". Temelucha mena les sorciers à l’intérieur du Torquetum, dans un espace dénommé le "Kyaung", le Pavillon d’Argent, qui abritait l’Oculus de Fer. C’était un lieu empestant le Warp et qui contenait de nombreuses et diverses étranges pièces tel un musée, humaines, Xenos et autres. Ahriman fut emmené seul devant l’Oculus de Fer qui était isolé du Pavillon d’Argent. C’était un sarcophage massif suspendu au-dessus d’un puits par des chaînes noircies relié à trente silhouettes découpées sur un fond de lueur infernale avec des masques à bec évoquant les médecins du temps des grandes pestes sur l’Ancienne Terre, nues, émaciées, et trempées de sueur, comme si elles rôtissaient très lentement, chacun tenant un livre ouvert à sa gauche et à sa droite, écrivant simultanément sur les deux avec un stylet de charbon de bois dans chaque main. C’était les Scribes Effroyables, des canaux psychiques à travers lesquels l’Oculus de Fer transmettait ses visions. L’entité démoniaque se présenta sous le nom d’Aforgomon, prétendant avoir attendu l’arrivé d’Ahriman mais refusant de lui donner son vrai nom, un nom que même l’Empereur n’aurait pas pu lui arracher. Il regarda Temelucha tenter alors de tuer Ahriman, refusant de voir le Sorcier des Thousand Sons emmener l’Oculus de Fer. Aforgomon employa ses pouvoirs pour libérer Ahriman du sort paralysant dont il avait été victime, offrant ainsi au Thousand Son les moyens de tuer Temelucha. Le Démon voulait conclure un accord, un accord où il exigea une âme contre son aide, pacte qu’Ahriman scella lorsque un des Thousand Sons de son groupe utilisa un puisant sort baptisé les Vydes de Drekhye afin de se protéger de l’attaque des habitants du Torquetum, mais qui menaça de tous les tuer in fine. Dès qu’Ahriman eut accepté les termes, Aforgomon utilisa ses pouvoir pour mettre fin aux Vydes de Drekhye. Puis il fut emmené par les Thousand Sons jusqu’à la planète des Sorciers et remis à Magnus le Rouge dans la Grande Salle d’Amun Re. Le Roi Pourpre analysa le sarcophage et le Démon se recroquevilla comme un chien battu reconnaissant la main d’un nouveau maître fort et puissant.

Plus tard, Ahriman partit avec sa cabale, afin de sauver Magnus, ce dernier se révélant être en réalité mourant, car lors de la chute de son monde, Prospero, face à la fureur des Space Wolves, son âme avait été brisé en divers éclats par le Primarque Leman Russ, et le fait de ne pas être complet était en train de le tuer. Ahriman décida de rechercher ses éclats, où qu’il soient. Le Roi Pourpre avait lié Aforgomon à un automate Yokai afin qu’il rejoigne Ahriman dans le monde matériel, le Démon affirmant qu’il voulait lui aussi restaurer Magnus après avoir sauvé Ahriman de la chute des débris des ruines de la Pyramide de Photep où avait eu lieu le rituel pour localier les éclats de l’âme du Roi Pourpre.

Quittant l’Œil de la Terreur, Aforgomon voyagea à bord du vaisseau d’Ahriman, le Khemet, et ressentit la haine qu’éprouvait Ahriman à son encontre, ce qui l’empêcha pas de se moquer de lui et de sa cabale, tout en prophétisant que le Maître Archiviste trahira les siens dans le futur et que certains voulaient s’emparer de sa place de favori du Primarque.

Il accompagna ensuite les Thousand Sons lors de leur assaut sur la prison orbitale de Kamiti Sona, un lieu où y étaient enfermé des Psykers sous la garde des Sœurs du Silence. Ahriman y recherchait l’ancien scribe personnel de Magnus fait prisonnier par les Space Wolves et qui se nommait Mahavastu Kallimakus, pensant qu’il était la clé pour trouver le premier éclat d’âmes convoité de son père génétique. Kallimakus ne s’y trouvait pas, mais Ahriman retrouva un ancien de ses disciples humains, Lemuel Gaumon et l’emmena avec lui ainsi que sa camarade, Camille Shivan qu’Aforgomon porta et protégea. Ils furent pris en chasse par un groupe de Space Marines, des Space Wolves et un Archiviste Ultramarine, au service du bras droit de l’Empereur, Malcador le Sigillite, avant de s’enfuir sur le dos d’un Titan Reaver. Aforgomon sauva Ahriman qui s’était jeté pour essayer d’atteindre le dos du Titan, ratant son coup avant que le Démon au sein de son Yokai ne l’attrape. Puis ils s’emparèrent d’un Vaisseau Noir, l’Osiris Panthea, chargé de sa funeste cargaison en Psykers humains, emmenant avec eux Camille Shivan.

Suite à cet échec, Aforgomon attira l’un des camarades d’Ahriman, le Sorcier Hathor Maat, par l’intermédiaire de l’Emperor’s Children Lucius, lui aussi participant à la quête du Maître Archiviste des Thousand Sons, lui montrant notamment un jeune et beau garçon de visage, enfermé dans le Vaisseau Noir, mais en réalité frappé d’horribles mutation au niveau du corps. Aforgomon y plongea une main dans l’estomac du garçon, et malaxa la chair, un pouvoir brut se manifestant à travers ses gestes, et en manipulant la chair du garçon, il en réduisait à vue d’œil les horreurs. Une par une, les affreuses excroissances et les aberrations grotesques se résorbèrent, et le garçon parut exempt de mutation. Mais il n’était plus ni jeune ni beau et était à présent flétri et à l’article de la mort. Quand Aforgomon lâcha le malheureux, c’était un cadavre cachectique qui s’affala sur le pont. Néanmoins, Aforgomon offrit à Hathor Maat le remède à la malédiction mutagène qui ravageait la XVe Légion, le Bouleversement Charnel.

Afin de continuer sa quête, Ahriman utilisa Camille Shivani qui possédait le don psychométrique, c’est à dire qu’elle pouvait au toucher connaître la vie et l’utilisation d’artefact du passé. Il lui fit toucher le Livre de Magnus, lui apprenant qu’un éclat de l’âme du Roi Pourpre se trouvait sur Terra, dans la Bibliothèque de Kadmus. Mais dans le passé… Aforgomon parla alors d’un lieu de folie qui permettait de voyager dans le temps, et guida le vaisseau dans le Warp vers un lieu étrange baptisé les Sept Dormeurs du fait de la présence de sept îles de matière agréée dérivant dans le Grand Océan, reliées les unes aux autres par une toile de foudre. La plus grande de ces îles était une plaque continentale avec un désert de cendre que parcouraient des fleuves de lave, et parsemé de ruines couvertes de poussière aux dimensions monumentales. Malgré la grande défiance d’Ahriman envers lui, il expliqua aux Thousand Sons qu’en ce lieu se trouvait le Décompteur, un être capable de les transporter dans le passé, dans le lieu exact où le Livre de Magnus voulait les envoyer, si ils avaient assez de chagrin pour en payer le prix. Aforgomon pilota un Stormbird vers une des îles, droit sur une mégastructure, gigantesque, des vestiges qui étaient ceux du Palais de l’Extinction, et où se trouvait le Décompteur. Aforgomon expliqua à Ahriman que des maçons démoniaques avaient abandonné ce monument à la vie gâchée après l’avoir achevée, création qui avait demandé les ressources de toute une planète et une éternité de travail. Il présenta au Décompteur, un être mystérieux et encapuchonné, les Thousand Sons souhaitant voyager dans le temps. Une fois qu’ils eurent payer le prix, il resta impassible alors qu’ils partaient dans le passé, durant les Guerres d'Unification sur Terra, récupérer un des éclats de Magnus le Rouge.

Aforgomon fut là à leur retour, constatant leur réussite, l’éclat de Magnus ayant trouvé refuge au sein d’Ahriman. Reprenant la route, Aforgomon avait perverti Hathor Maat qui avait appris à se régénérer en remodelant la chair des Psykers du Vaisseau Noir et volant leur essence pour lutter contre le Bouleversement Charnel qui s’en prenait au Sorcier. Il poussa Hathor Maat à remodeler un passage du Livre de Magnus, l’œuvre majeur du Primarque qu’avait apporté avec lui Ahriman, dans un but inconnu. Puis il retrouva Ahriman dans l’Ocularis de l’Osiris Panthea, là d’où le Navigator guidait le vaisseau à travers les remous capricieux du Warp, lui rappelant le pacte qu’ils avaient conclu au Torquetum et où il l’avait sauvé, exigeant l’âme promise. Ahriman l’ignora.

La Quête des Éclats de Magnus prit fin sur le monde de Nikaea, là où s’était tenu le Concile qui avait vu l’Empereur condamner Magnus et sa Légion pour leurs dérives à la fin de la Grande Croisade. Dans les ruines de l’amphithéâtre qui avaient accueillit cet évènement, guidé par l’éclat de son Primarque en lui, Ahriman mena sa cabale sur ce monde et fit face aux agents de Malcador qui les attendait, avec à leur tête le Prêtre des Runes Bjarki, le Chevalier Errant Dio Promus des Ultramarines et Lemuel Gaumon qui avait été emmené par eux et qui était habité par lui aussi un éclat du Roi Pourpre, sa partie guerrière. Une fusillade démarra et l’éclat emprisonné au sein de Gaumon se libéra, et invoqua un sort qui noya tout les protagonistes présents dans un labyrinthe Warp. Aforgomon en profita pour faire face au Prêtre des Runes afin d’essayer de faire un pacte avec lui, ce que le Space Wolf refusa. Le Démon lui apprit alors que Promus avait tué des Space Marines Loyalistes pour ne pas avoir répondu à des critères psychiques précis afin de rejoindre une future organisation de Chasseurs de Démons.

La situation dégénérai, et Aforgomon rejoignit Ahriman en se traînant hors du labyrinthe, au milieu d’une mer de Démons, le corps de son Yokai n’étant alors plus qu’une carcasse noircie débordante de corruption. Il exigea l’âme promise par Ahriman pour l’avoir sauvé des Vydes de Drekhye sur le Torquetum, afin qu’il acquiert la puissance de rester dans le monde matériel et vaincre l’éclat de Magnus afin qu’Ahriman puisse le ramener sur la Planète des Sorciers. N’ayant pas le choix, le Maître Archiviste sacrifia Hathor Maat. Ahriman détruisit le dernier symbole qui retenait le Démon dans le Yokai, et sous la forme d’une ombre, Aforgomon s’introduisit en Hathor Maat comme un nuage de lucioles microscopiques qui l’aurait envahi par tous les pores. Puis le corps du Thousand Son implosa pour laisser alors place à la vrai forme d’Aforgomon : Kairos. La mer de Démons se prosterna devant lui et s’ouvrit alors qu’il avança vers Ahriman et lui expliqua qu’ensemble, il allait pourvoir arracher l’éclat de Magnus dans le corps de Lemuel Gaumon. Face à l’immense silhouette de l’éclat de Magnus au centre du labyrinthique maelström psychique, Kairos suivit en volant Ahriman qui montait vers Gaumon en empruntant un escalier invisible, ne lui parlant autrement que par demi-vérités énigmatiques. En arrivant face à Gaumon habité par l’éclat de Magnus, Ahriman apprit de Magnus que l’un des noms d’Aforgomon était "Celui Qui Vient à Point Nommé", ce que Kairos confirma avant de subir un sort de Gaumon qui projeta vers lui une salve de feu bleu jaillit de ses mains et l’emprisonnant dans une véritable cage de flammes surnaturelles qui le faisait souffrir au moindre contact avec les barreaux ardents. Alors qu’il se consumait, Kairos tendit sa main à Ahriman qui la prit, un flot de connaissance antique déferlant en lui mais trop rapidement pour percevoir autre chose que des bribes infinitésimales, car tout ce qui avait été et tout ce qui serait jamais se déversa en lui. Le Sorcier survécut grâce à l’éclat de Magnus en lui et qui prit le contrôle de son corps, Kairos s’associant avec lui dans un puissant mélange de génie d’un Primarque et d’énergie démoniaque. Un duel entre les deux éclats de Magnus débuta, et Kairos subit le gros d’une attaque magique. L’éclat en Lemuel Gaumon fut vaincu et récupéré par celui qui habitait Ahriman. Cet éclat victorieux du Roi Pourpre discuta avec Kairos qui expliqua qu’il avait agi non pas pour satisfaire sa volonté mais pour ce que Ahriman était disposé à sacrifier pour le sauver, soulignant que le Maître Archiviste se perdra à cause de tout ce qu’il a vu et appris. Puis Ahriman utilisa la magie pour partir avec sa cabale sur la Planète des Sorciers tandis que Kairos disparut.[3]

L'Âge de l'Imperium[modifier]

Le Cacodominus[modifier]

Après avoir appris l’existence de l’Imperium de l’Humanité, un colossal cyborg extraterrestre, le Cacodominus, emploie ses aptitudes psychiques pour s’assurer le service de dix-sept Chevaliers du Chaos Sans-Fief errants. Chaque Chevalier est chargé d’une mission différente et l’un d’eux a la tâche ésotérique de protéger le flux du temps contre Kairos le Tisseur de Destins. Finalement, la créature est vaincue par les armées de la Legio Cybernetica et des Black Templars, son râle d’agonie psychique résonnant dans la galaxie et distord la lumière de l’Astronomican.[4]

La Purge de Jollana[modifier]

En 913. M41, Kairos a envahi la Grande Bibliothèque du monde de Jollana suite aux pièges que le Sorcier du Chaos Ahzek Ahriman avait placé pour couvrir sa fuite suite au vol de secrets de cette Grande Bibliothèque. Le Chapitre Space Marine des Invaders intervint mais leur présence déclencha les piège d’Ahriman, et Kairos et une vaste horde de Démons se déversa via une brèche Warp. Les Chevaliers Gris dirigé par le Frère Capitaine Caddon Varn arrivèrent sur Jollana. Varn entama un rituel pour fermer la brèche mais Kairos attaqua et le blessa grièvement. Mais le Frère-Capitaine téléporta depuis son navire en orbite un Cuirassier Némésis entre lui et Kairos, et après un bref combat, le Tisseur de Destins se fit décapiter, permettant aux Chevaliers Gris de refermer la brèche et de sauver Jollana.[5]

L'Avènement du Primarque[modifier]

Kairos le Tisseur de Destins affronte Roboute Guilliman durant la Croisade Terrane.
En 999.M41, alors que Cadia tombait sous les coups de la Treizième Croisade Noire d’Abaddon le Fléau, Kairos ressentit la résurrection du Primarque Roboute Guilliman, ramené dans le monde vivants sur Macragge grâce à l’alliance de l’Archimagos Belisarius Cawl et de l’Aeldari Yvraine, prêtresse du Dieu de la Mort Aeldari Ynnead. Kairos en fut troublé et irrité. Le retour de Roboute Guilliman le contrariait fortement car d’après les moindres augures et présages perceptibles, un tel événement n’aurait pas dû survenir. Mais le Primarque ressuscité compromettait tous les plans de Kairos. Le Démon Majeur n’eut pas le loisir d’attendre de voir en quoi Guilliman altérera l’avenir, il devait traiter au plus vite son cas. Apprenant lui aussi le retour du Fils Vengeur, Abaddon le Fléau invoqua et lia à son service Kairos avant de l’envoyer à travers la galaxie pour rassembler de nouvelles forces afin de s’opposer au Primarque.

Lors de la Croisade Terrane lancée par Guilliman depuis Ultramar pour rejoindre Terra, la flotte impériale se retrouva dans le Maelström, une faille Warp. Perdu dans cette région galactique ou le réel et l’irréel se mêlent, Guilliman et ses armées visitèrent le Monde Démon de Bathamor. Ils y furent attaquer par des Démons de Tzeentch mené par Kairos qui fut repoussé par le Primarque à grand revers de sa lame ardente. Les Impériaux se replièrent et plus tard, une embuscade menée par la flotte des Red Corsairs, le Chapitre Renégat du Seigneur du Chaos Huron Sombrecœur, cerna la flotte de Roboute Guilliman qui affronta le Tisseur de Destins qui s’était matérialisé à bord de son vaisseau amiral, et menait une horde vers la passerelle.

Kairos affronta de nouveau Guilliman et émit un souffle de flamme bleue avec son sceptre, envoyant neuf Hérauts de Tzeentch dissimulés par des sorts d’illusion prononcer une incantation qui permirent aux Démons de tisser un enchantement qui mirent à genoux le Primarque, permettant à Kairos, malgré des morceaux de chair sanglante arrachés de son torse maigre par les Bolts tirés par le Fil Vengeur, à former des chaînes de cristal autour des membres de Guilliman. Vaincu, les Impériaux se rendirent et Kairos ordonna au Red Corsairs de les enfermer, eux et le Primarque, dans les cellules d’une Forteresse Noire offerte à Abaddon à Huron Sombrecœur, en échange des prédictions que Kairos pourrait offrir aux pirates Space Marines du Chaos.

Si le Démon Majeur n’avait pas été avare d’efforts pour retirer Guilliman de la scène galactique, il ne souhaitait pas la mort du Primarque car un demi-dieu enchaîné était une source de pouvoir trop précieuse, et Kairos voulait garder sa victime au secret dans le Maelström jusqu’à ce que certaines conjectures se produisent. Kairos prédisait déjà plusieurs moments où la délivrance d’un Primarque dément produirait des résultats intéressants.

Mais alors qu’il se préparait à quitter la forteresse, Kairos ne vit pas venir la vaste horde des guerriers de Khorne mené par le Buveur de Sang Skarbrand attaquer la Forteresse Noire pour s’emparer du crâne de Guilliman. Ce dernier s’était quand à lui libérer grâce à l’aide du Déchu Cypher et des Arlequins Aeldaris.

Une furieuse bataille éclata, et Kairos erra dans le tumulte, consterné, invoquant des hordes de Démons de Tzeentch et les envoyant au combat pour tenter de repousser les envahisseurs. Quand il vit Guilliman libéré de sa cellule en train de s’enfuir via un portail de la Toile avec les dernières troupes de la Croisade Terrane, Kairos ne tenta rien, de peur de finir occire par le Fils Vengeur.[6]

Le Sombre Imperium[modifier]

L'Invasion du Secteur Stygius[modifier]

Alors que la Grande Faille s’ouvrait et plongeait la galaxie dans l’horreur, Kairos ne resta pas inactif. Il faisait partie des nombreux serviteurs de Tzeentch qui sont entrés dans l’espace réel après la formation de la Grande Faille pour revendiquer le secteur Stygius en tant que propre domaine de l’Architecte du Destin. Cette invasion du secteur Stygius mené par Magnus le Rouge, le Primarque Démon des Thousand Sons au début du 42e Millénaire, avait été provoquée par la jalousie croissante de Tzeentch envers Nurgle qui possédait lui même son propre royaume d’un royaume dans la dimension mortelle : les Astres Fléaux. La guerre y fait toujours rage.[7]

L'Invasion d'Ulthwé[modifier]

Il envahi le Vaisseau-Monde Asuryani d’Ulthwé laissé sans défenses avec un conclave de six Gardiens des Secrets, mais le retour du Grand Prophète Eldrad Ulthran revenant d’exil, appuyé par des Ynnari et des Arlequins, voit sa défaite et son bannissement.[8]

La Guerre de la Faille[modifier]

Dans le chaos qui provoqua l’ouverture de la Grande Faille, les Dieux Sombres se mirent à se battre dans l’univers matériel et très vite entre eux, notamment contre Nurgle et son domaine nouvellement conquis au nord d’Ultramar, les Astres Fléaux. Les plus grands Démons se firent une guerre d’attrition, dans les deux plans de l’univers, Kairos menant une attaque contre le Jardin de Nurgle. La Guerre de la Faille culmina à la titanesque Bataille de Vigrid, et s’acheva quand les dieux acceptèrent la suggestion de Tzeentch de trancher cette guerre par des duels entre champions.

Une portion du domaine de chaque Dieux Sombres fut reformée dans l’Amalgrimm, un champ de bataille infernal sur lequel eut lieu l’affrontement. Les champions des Puissances de la Ruine se massacrèrent entre eux, et parmi eux, se trouvait Kairos, qui fut celui qui remporta la victoire par la ruse. Mais les illusions de Kairos se dissipèrent face au rugissement de colère du Dieu du Sang qui ravagea dans les flammes le champ de bataille.[9]

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Craignez ce que vous ne connaissez point. Tuez tout ce que vous craignez. »
  • Codex Chaos Daemons, V8
  • Codex Démons du Chaos, V4
  • McNeill GRAHAM, L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Aurelian, Black Library, 2017
  • McNEILL GRAHAM, Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Black Library, 2017
  • Codex Chaos Knights, V8
  • Codex Craftworlds, V8
  • Codex Chevaliers Gris, V5
  • Warhammer 40K - Livre de Règles, V8
  • Gathering Storm - Livre III : L'Avènement du Primarch, produit par le design studio Games Workshop, 2017
  • THORPE GAV, Les Primarques - Le Lion, Black Library, 2012
  1. Informations issues de L'Œil de Terra - Je Suis la Vigilance Incarnée : Aurelian, Chapitre Dix - Oracle de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Les Primarques - Le Lion, Chapitre III, Chapitre V de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2011 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Le Roi Écarlate - Une Âme Divisée, Première Partie I : La Pensée du Cœur, Chapitre Un - Torquetum - Temelucha - Choisissez Bien, Chapitre Deux - L’Oracle - Yokai - La Malédiction, Chapitre Trois - Innommable - Frères - Aforgomon, Chapitre Six - Des Démons Dans la Poussière - Éclats - Systèmes Dissipatifs, Partie II : La Barque de Râ, Chapitre Sept - Zhivago - Chasseur de Devins - Les Hommes de Glace, Chapitre Dix - Déchaîné - Inconcevable - Impensable, Chapitre Onze - Sur la Glace - Une Lame Brisée - Je Vous Tiens, Chapitre Treize - Osiris Panthea - Une Chose Vaste et Terrible - Le Trouver, Chapitre Quatorze - La Quête - Du Chagrin à Profusion - La Montagne, Chapitre Quinze - Le Décompteur - Grande comme Asaheim - Tu es Mon Prix, Partie III : L'Ouverture de la Bouche - Chapitre Dix-Huit - Kadmus - Lié - Régénéré, Chapitre Dix-Neuf - Chasse aux Sorcières - Le Cœur d’un Primarque - Magnus Prend la Parole, Chapitre Vingt-Deux - La Fin du Monde - Labyrinthe - Une Seule Âme, Chapitre Vingt-Trois - Des Yeux de Poussière - Pas d’Approche Pratique - Coupable de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  4. Information issues du Codex Chaos Knights, V8 - Une Saga de Destruction et résumées par Guilhem.
  5. Information issues du Codex Chevaliers Gris, V5 - La Purge de Jollana et résumées par Guilhem.
  6. Information issues de Gathering Storm - Livre III : L’Avènement du Primarque et résumées par Guilhem.
  7. Information issues de Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - Zone de Guerre : Stygius et résumées par Guilhem.
  8. Information issues du Codex Craftworlds, V8 - La Destinée des Aeldaris et résumées par Guilhem.
  9. Information issues du Warhammer 40K - Livre de Règles, V8 - La Croisade Sang - Guerre de la Faille
    Information issues du Codex Chaos Daemons, V8 - L’Avènement du Chaos et résumées par Guilhem.