Jaghatai Khan

De Omnis Bibliotheca
« Guerriers de Chogoris ! Frères de la Grande Tribu ! La chasse stellaire vous appelle, l’entendez-vous ? La crête rouge de la bataille est votre foyer, le respect de vos pairs est votre feu. Plongez dans le cœur de l’ennemi comme une lame et vous serez apaisés. L’Empereur nous a donné la force. Remboursons-le en Lui donnant la victoire ! »
- Jaghatai Khan, la Dernière Charge de Galathamar.
Jaghatai Khan, Le Khagan, Le Faucon de Chogoris, Le Maître du Ciel Bleu Azur, Primarque des White Scars et de tous leurs successeurs.
Le Khagan. Le Faucon. Le Maître du Ciel Bleu Azur. Jaghatai Khan, le Primarque des White Scars, était la tempête inattendue, un orage accablant et dévastateur qui allait et venait à sa guise. De tous ses frères, il avait trouvé la Grande Croisade à son goût, une chasse sans fin dans les lieux sombres de la galaxie. Alors que la Grande Croisade faisait rage à travers la galaxie, il restait en paix, toujours en train de se battre et toujours en mouvement, riant en tuant. Pourtant, le Grand Khan n’était pas un simple berserker, car même dans la tâche la plus simple, il recherchait la perfection par la discipline. C’était la compétence tranquille d’un maître, qui ne cherchait pas à être acclamé par les autres, mais seulement connaître la satisfaction d’un coup d’épée parfait ou d’un mot bien placé.

Parmi les Primarques de l’Empereur, le Khan était l’un des plus solitaires, lié à la chasse et à la gloire de la traque plutôt qu’au lieu de parade ou aux centres de commandement stratégique. Il a souvent été négligé par les yeux de l’histoire. Il ne dirigeait aucun grand empire et n’écrivit aucun grand traité de guerre, mais ses actions guidèrent le cours de la Grande Croisade avec l’habileté tranquille qui était la marque de sa Légion. Ainsi, quand Horus déclencha la guerre civile dans l’Imperium naissant, peu se tournèrent vers le Khan, sa loyauté présumée par ceux qui se croyaient meilleurs que lui et exigée par ceux qu’il considérait autrefois comme des amis. Quand le Khan fit enfin son choix, quand la Légion oubliée choisit pour elle-même un chemin à prendre, elle secoua les piliers mêmes du ciel.[1]

Le Khan était svelte, élancé, taillé comme les serres d’un oiseau de proie. Il parlait avec parcimonie et sa voix était cultivée, teintée d’idiomes aristocratiques. Son visage brut et sévère était long et mince, brun de peau et encadré de longs cheveux noirs. Il arborait une cicatrice prononcée qui lui courait sur la joue gauche, le zigzag d’une vieille entaille. Il prenait soin de son apparence, sa cape étant bordée de fourrure blanche, portait un kaftan d’un bordeaux profond, doublé de soie. Des cercles d’or étaient enfilés à ses doigts, et d’autres enfermaient ses cheveux brillants rassemblés au sommet de sa tête. Il possédait un sabre dao de la taille d’un homme, gravé d’anathèmes de bataille anciens en khorchin. Il y avait quelque chose de mystérieux chez lui, un côté insaisissable et non fortuit faisant partie intégrante de son être. Si on tendait la main pour le saisir, on échouait à chaque fois.[2]

Le jeune Primarque a grandi sur le monde de Chogoris, élevé dans la Grande Steppe par Ong Khan, chef d’une petite tribu nomade nommée les Talskars. Il le baptisa Jaghatai. Lorsque son père fut tué par une tribu rival, Jaghatai les massacra tous jusqu’au dernier devenant le nouveau Khan de sa tribu. En vingt années, il confédéra l’ensemble des tribus de la Grande Steppe de Chogoris et mis à bas l’empire de Palatine qui régnait sans partage sur le reste de ce monde. Maître d’un empire qui englobait Chogoris, Jaghatai rencontre quelques mois après sa victoire l’Empereur devant qui il prêta serment de loyauté, recevant par la suite le commandement de la Ve Legiones Astartes.[3]

Il combattra durant la Grande Croisade les ennemis de l’Humanité, gagnant une réputation d’être mystérieux et solitaire, dirigeant une Légion très décentralisée. Il soutiendra le Projet Librarius de Magnus le Rouge qui valorisait l’utilisation des Psykers Space Marines, le Khan étant lui-même respectueux des traditions de Chogoris qui honoraient les Prophètes des Tempêtes, l’équivalent d’un Archiviste dans les autres Légions. Néanmoins, il n’a jamais cru en l’Unité vanté par l’Imperium et agacé de n’être perçu que comme un simple chasseur de Xenos - particulièrement les Orks.[4]

Après le Triomphe d'Ullanor auquel il participa, il fut envoyé par le nouveau Maître de Guerre dans le système de Chondax afin d’exterminer les survivants Orks de l’empire Peau-Verte déchu d’Ullanor. Il caressait même l’idée de partir loin, quitter l’Imperium et vivre sa propre destinée après cette campagne.[5]

À l’insu de Jaghatai Khan, alors que la guerre civile démarrait, Horus utilisa l’Alpha Legion pour créer un système de stations dit Tenebrae dans le système d’Octiss, à une courte distance de celui de Chondax, empêchant toute communication astropathique entre le Khan et le reste de l’Imperium. Ainsi, Jaghatai Khan ne fut pas au courant du déclenchement de l’Hérésie d’Horus, de la trahison du Maître de Guerres, de l’Atrocité de Isstvan III, des massacres de Isstvan V et du Sac de Prospero. L’Architraître était un proche du Khan, et sachant qu’on ne pouvait ni le corrompre ni l’intimidé, il avait manœuvré dans l’espoir que Jaghatai soit contrait de choisir le camp d’Horus quand le moment serait venu, de son plein gré. Mais par un sabotage d’une station Tenebrae commis par une faction de l’Alpha Legion, le Khan reçut enfin des nouvelles de l’Imperium alors que sa guerre contre les Peaux-Vertes touchait à sa fin. Contacté à la fois par les Traîtres et les Loyalistes, et ne sachant qui était en tord, il parvint à quitter Chondax en forçant un blocus établi en dernier recours par l'Alpha Legion pour le bloquer.[6]Il rejoignit Prospero où il visita les ruines de la planète, retrouvant un fragment de l’âme de Magnus qui lui révéla la corruption d’Horus, le poussant à rejoindre la camp de l’Empereur. Il affronta son frère Mortarion dans les ruines de Tizca alors que la flotte de la Death Guard dut se replier devant celle des White Scars dans l’orbite du monde natal assassiné de la XVe Légion. Victorieux de son duel contre le Seigneur de la Mort qui s’exfiltra, le Khan mit fin à la tentative de prise de contrôle de sa Légion par des White Scars partisans d’Horus, les bannissant afin de trouver une mort honorable pour se racheter de leur trahison. Il accueillera un survivant Thousand Son abandonné sur Prospero du nom de Revuel Arvida.[7]

Bien décidé à rallier Terra pour la défendre, Jaghatai Khan et ses White Scars furent bloqués durant quatre années par la Tempête de la Ruine, les forçant à affronter les flottes et armées des Traîtres, infligeant des pertes significatives aux forces d’Horus notamment à la Porte de Kalium contre les Emperor's Children. Horus chargera Mortarion d’achever le Khan. Fatigué et ayant subis d’importantes pertes, Jaghatai suivit l’avis de ses conseillers les plus proches qui le mena dans une ultime quête pour emprunter un passage vers Terra. Les fils du Khan naviguèrent et découvrirent Verre Sombre, une station de recherche secrète de la Navis Nobilite située dans les failles de Catullus et liée au Grand Œuvre de l’Empereur. Après avoir visité la station, le Khan revint commander sa flotte attaquée par les forces combinées de la Death Guard et des Emperor’s Children dirigés par Mortarion. Par le sacrifice ultime du Prophète des Tempêtes Targutai Yesugei, qui parvint à remettre en fonction un artefact sur Verre Sombre ouvrant un passage éphémère vers la Toile depuis l’espace réel, les White Scars purent éviter la destruction totale. L’opération coûta la vie à de nombreux Légionnaires mais permit aux vaisseaux du Khan de fuir la flotte combinée des Traîtres. Alors qu’Arvida utilisait ses pouvoirs pour guider les Navigators dans la Toile, agissant comme un phare qui les guidait, des Démons de Slaanesh envahirent les navires de la Ve Légion, avec l’attention d’éliminer Arvida qui fut défendu par le Primarque lui-même, abattant un Gardien des Secrets durant l’affrontement. Arrivé dans les environs du Segmentum Solar, Jaghatai puis enfin rallier Terra.[8]

Le Primarque prendra part aux derniers affrontements dans le système de Beta-Garmon aux côtés de Sanguinius avant de combattre les Traîtres lors du Siège de Terra.[9]

Le Khan et sa Légion se battirent avec férocité durant l’assaut du Palais Impérial, menant d’audacieuses attaques éclair contre les armées qui encerclaient le Palais et exprimant une sincère inquiétude et volonté de sauver le plus de civils de cette folie. Une fois Horus mort, le Faucon fut témoin du retour de Dorn et du corps meurtri de l’Empereur avant Son ascension sur le Trône d'Or.[10]

Pendant la Deuxième Fondation, Jaghatai Khan fit partie des Primarques qui se soumirent aux conditions imposées par Guilliman dans le Codex Astartes et plus de dix millénaires plus tard, ses fils respectent toujours sa décision.[11]

Soixante-dix ans après la Bataille de Terra, le Khan prit part à la Purge contre les renégats survivants mais lorsqu’il appris que le secteur de Yasan - dans lequel se trouvait Chogoris - avait été frappé par des raids Drukharis, il mena la contre-offensive contre les pirates Xenos. Lors de la Bataille de Corusil V, le Khan et une partie de sa 1ère Confrérie pourchassèrent le Voïvode responsable de ces dépravations, empruntant la Toile dans laquelle le Khagan disparut. Ses fils tentèrent de localiser sa position, en vain…[12]

Jeunesse sur Chogoris[modifier]

Lorsque l’Empereur parcourait encore l’univers afin de sauver la galaxie de la régression, de la superstition et du mysticisme, Il créa les Primarques, des êtres surhumains. Cependant Son projet ne passa guère inaperçu, car un vortex aspira les fœtus des Primarques dans le Warp.

Les vingt capsules d’incubation dérivèrent dans l’Immaterium et finalement, elles furent déposées sur diverses planètes de la galaxie. La capsule de celui qui allait devenir Jaghatai Khan, le Primarque des White Scars, échoua sur un monde nommé Chogoris.

Connu des cartographes impériaux sous le nom de Mundus Planus, mais nommé par ses habitants Chogoris, c’était un monde fertile et verdoyant, couvert de hautes montagnes et de mers azurées mais avec un niveau technologique qui était celui de la poudre noire. La planète était sous le joug d’un empire aristocratique qui avait conquis la majeure partie de la planète grâce à une armée très bien équipée et hautement disciplinée, composée d’unités d’infanterie appuyées par de la cavalerie lourde. Leur commandant, le Seigneur Palatine, avait remporté toutes les campagnes auxquelles il avait participé. À l’est de l’empire de Palatine, se trouvait une immense plaine battue par les vents qui s’étendait à perte de vue, baptisée la Grande Steppe. Des tribus de nomades composées de sauvages cavaliers écumaient depuis des siècles ces prairies arides, vivant dans des yourtes, suivant des cycles de migration saisonniers, s’installant dans la région des grands pâturages durant l’été et s’abritant des rigueurs de l’hiver dans les vallées encaissées des Montagnes de Khum Karta. Ces tribus luttaient fréquemment entre elles pour le contrôle des pâturages ou pour le "plaisir de se battre". La Grande Steppe n’avait jamais été envahie par l’empire de Palatine car elle n’était d’aucune valeur stratégique.

C’est dans ce contexte que grandit Jaghatai Khan. Son père adoptif était Ong Khan, le chef d’une petite tribu connue sous le nom des Talskars. Il trouva le jeune Primarque près de la rivière Quonon et crut que cet étrange enfant tombé des étoiles était un cadeau des dieux. Il décida de l’appeler Jaghatai. Il est dit que l’enfant avait "le feu dans ses yeux", une expression des Talskars pour désigner un grand guerrier, arborant fièrement les cicatrices prouvant son courage. Les tribus rivales haïssaient le jeune Primarque car en plus d’être devenu un farouche guerrier, il avait la sagesse de voir au-delà des luttes constantes des steppes.

Alors qu’il était encore jeune, des pillards de la tribu Kurayed tendirent une embuscade aux Talskars, tuant Ong Khan et enlevant de nombreux Talskars. Jaghatai décida de venger la mort des siens et tous les guerriers de sa tribu se joignirent à lui. Il mena ainsi l’attaque contre le village Kurayed et massacra hommes, femmes et enfants, se baignant dans le sang de ses ennemis et emporta la tête du chef des Kurayed pour la planter au sommet de sa yourte. Faut pas faire chier le Khan.

La Conquête de Chogoris[modifier]

Suite à sa victoire, Jaghatai devint Khan des Talskars et démarra des campagnes militaires contre les autres tribus des steppes. Chaque tribu vaincue était absorbée par les Talskars et venait grossir leur armée. Par ses prouesses militaires et sa personnalité, Jaghatai attirait à lui de nombreux peuples et bientôt, il fut à la tête d’une gigantesque armée qui fut nommée Mathuli où "force irrésistible" en Talskar. Jaghatai Khan mélangea les guerriers de différentes tribus pour forger entre ses hommes une loyauté à toute épreuve.

Dix étés après sa victoire sur les Kurayed, alors que son armée descendait des alpages vers son campement d’hiver, une avalanche soudaine emporta Jaghatai à quelques centaines de mètres en contrebas. Le Primarque survécu miraculeusement alors qu’au même moment, le fils unique de Palatine menait une partie de chasse dans les montagnes et découvrit au milieu des neiges éternelles un nomade blessé. Il était en effet de tradition pour les nobles de l’empire de Palatine de mener des équipées au travers de la Grande Steppe pour capturer des tribus entières et les réduire en esclavage, ou chasser un nomade solitaire pour la beauté du sport… On ignore ce qui se passa mais un seul cavalier horriblement mutilé parvint à rentrer dans l’empire de Palatine, la tête du fils du souverain accrochée autour de son cou. L’homme portait également un message de la part de Jaghatai : « Le Peuple des Steppes ne vous appartient plus. »

Palatine rassembla une énorme armée afin d’exterminer les tribus de la Grande Steppe mais il avait devant lui Jaghatai Khan, qui avec sa propre armée, fit face à l’envahisseur dans la Vallée des Khans, sur la Plaine de Lon-Suen. La bataille dura un jour et une nuit et les milliers de cavaliers extrêmement rapides du Khan coordonnaient leurs mouvements pour encercler les forces de Palatine et bien qu’en sous-effectif, Jaghatai manœuvra pour utiliser le nombre de ses guerriers pour pouvoir combattre comme il le désirait, ne laissant aucune chance à l’ennemi. Le Primarque écrasa l’armée adverse, Palatine parvenant de justesse à s’enfuir jusqu’à sa capitale. Les chefs des tribus ainsi que les chamans, se nommant eux-mêmes Prophètes des Tempêtes, se réunirent après la bataille et proclamèrent Jaghatai Grand Khan, Seigneur de Toutes les Terres.

Jaghatai Khan entreprit alors l’invasion de l’empire de Palatine avec trois armées qui attirèrent la force adverse dans une direction alors que Jaghatai menait une autre force par une route secrète au travers du désert de Kusil Quan, une région réputée infranchissable. Jaillissant par surprise, l’armée de Jaghatai massacra les troupes de Palatine aux portes de Kushaba. Les cités de Palatine tombèrent rapidement et dans les années suivantes, l’armée de Jaghatai submergea tout l’empire jusqu’à arriver devant les portes de la forteresse de Palatine, la cité de Cophasta. Le Primarque demanda que lui soit remise la tête de son ennemi ou il raserait jusqu’à la dernière pierre la capitale. Une heure après, un groupe de nobles lui apporta ce qu’il désirait.

Jaghatai Khan était à présent à la tête d’un empire qui englobait Chogoris mais six mois après sa victoire, l’Empereur arriva sur Chogoris. Lorsque les deux hommes se rencontrèrent, le Khan vit en l’Empereur une incarnation de l’idéal pour lequel il s’était battu, un homme qui avait le pouvoir d’unir toutes les étoiles. Le Grand Khan jura fidélité au Maître de l’Humanité et se vit confier en retour le commandement de la Ve Legiones Astartes.[13]

Accompagné de ses plus proches compagnons d’armes de sa jeunesse, Giyahun, Hasik et le Prophète des Tempête Targutai Yesugei, Jaghatai arriva sur Terra une année après sa rencontre avec le Maître de l’Humanité, en 879.M30. Il se disputa avec l’Empereur, ne se retrouvant pas sur certains sujets, notamment la dissimulation de certaines vérités. Tout en trouvant les Terrans gras et mous, il chargea Hasik de transformer sa Légion, alors nommée les Star Hunters, de statut d’ours en armure sans humour à celui de rapides faucons rigolards. Il visita son futur vaisseau amiral de classe Gloriana dans les docks de Luna. Après des heures de visite assuré par le Mechanicum ravi de rencontrer la "Cinquième Itération de la Volonté de l’Omnimessie", il considéra que ce navire n’était qu’un squelette sans âme, exigeant sa reconstruction en une année. Il ordonna seulement un doublement de la capacité de ces conducteurs à plasma primaires, le raccourcissement des conduits des turbos, se débarrasser des propulseurs Warp (parce que c’est de la merde d’aduu) pour les remplacer par des moteurs primaires véloces afin qu’il puisse passer du point mort à la pleine puissance avec la même rapidité qu’il faut à sa garde rapprochée pour dégainer le sabre (c’est à dire à la vitesse de l’éclair). Ah, et pareil pour tout les vaisseaux de sa flotte ! Faut pas rattraper le Khan.[14]

Ne souhaitant pas s’attarder plus longtemps sur Terra, Jaghatai finit néanmoins par être convaincu par Targutai Yesugei de rencontrer Malcador le Sigillite, suite à sa dispute avec son père. Trouvant le Sigillite dans une sombre pièce du Palais Impérial, le Premier Seigneur tenta d’expliquer au fougueux Primarque la complexité de l’entreprise de la Grande Croisade et d’éviter la répétition des horreurs de l’Ère des Luttes. Jaghatai ne fut pas convaincu, considérant le sécularisme comme néfaste et voyant dans l’Imperium qu’une entreprise d’assujettissement des hommes au nom d’idéaux douteux. Néanmoins, il trouvera dans la Grande Croisade un moyen de voyager et de conquérir l’infini.[15]

La Grande Croisade[modifier]

Le style de guerre éclair employé par Jaghatai Khan dans ses steppes natales fut adopté par sa Légion et se montra très efficace sur plus d’un champ de bataille. Les Space Marines adoptèrent les longues cicatrices rituelles des guerriers Talskars, partant du front et courant jusqu’au menton et, accompagnés de nombreux Talskars et du Grand Khan, ils suivirent l’Empereur vers les étoiles. La Ve Légion se battit sur les champs de batailles les plus sanglants de la Grande Croisade. Après la première grande victoire sous le commandement de Jaghatai, l’Imperium connaîtra la Ve sous un nom plus simple, un amalgame abâtardi entre le nom de la tribu d’origine du Khan, les Talskars, et une référence à la livrée singulière que les guerriers portaient depuis que le Primarque commandait. Les Star Hunters, nom d’origine de la Ve Légion, furent peu à peu oubliés de tous avant même que la Grande Croisade ne fût officiellement déclarée finie, pour devenir les White Scars.

Le Khan se fera un malin plaisir d’acquérir la réputation d’être peu fiable, surtout vis-à-vis des hauts responsables de l’Administratum et à rester introuvable pour les émissaires chargés d’améliorer les relations avec ce Primarque ô combien contrariant. Personne ne va plus vite que le Khan ![16]

Les réalisations des White Scars sont souvent passées inaperçues aux yeux des historiens, leurs batailles se sont déroulées aux confins de la Grande Croisade où peu se sont attardés à observer l’héroïsme dont ils ont fait preuve au nom de l’Empereur. La Grande Croisade s’est construite sur leurs honneurs de bataille silencieux et oubliés, car là où d’autres Légions et armées s’aventuraient, il est probable qu’elles suivaient les traces laissées par les White Scars. Ces batailles étaient souvent d’un style différent de celles que louaient les autres Légions, les raids éclair et les campagnes de frappe et de retraite visant à saper la force d’un ennemi pour que d’autres puissent porter le coup de grâce. Jaghatai Khan et ses fils ont souvent été accusés d’être dépourvus de l’artillerie lourde nécessaire à une Légion complète, mais les White Scars ont embrassé cette bizarrerie de leur organisation et cherché à transformer ce que les autres considéraient comme un défaut en avantage. La rapidité et la manœuvrabilité stratégique étaient les vertus cardinales de leurs campagnes, et la flexibilité et la capacité de s’adapter rapidement aux circonstances étaient les marques distinctives de leurs meilleurs stratèges. Ils affrontaient la force brute en s’écoulant autour de l’ennemi pour frapper à ses points les plus faibles avant de se replier pour frapper à nouveau. Certains les considéraient comme peu fiables, car ils avaient l’habitude d’éviter les combats sauf sur le terrain de leur choix, mais à maintes reprises, ils étaient négligés et ignorés par leurs ennemis et leurs alliés jusqu’à ce qu’ils apparaissent soudainement au cœur de la bataille, prêts à arracher la victoire des mâchoires de la défaite, riant en tuant.[17]

Tel sera l’héritage de Jaghatai Khan.

  • Pour plus de détails, voir l’article dédié : les White Scars

Le Cercle Korlane[modifier]

Quand Jaghatai rejoignit l’Imperium, les combats à travers la galaxie atteignaient une grande intensité et on ne pouvait attendre que le Primarque apprenne l’étiquette de la cour terrane ou les subtilités de l’histoire impériale. La conquête de Chogoris était aux yeux de l’Empereur et de nombreux Primarques plus qu’une preuve de l’habileté du Grand Khan à faire la guerre. Mais Jaghatai se retrouvait à la tête d’une Légion divisée en Compagnies Pionnières qui étaient séparées les unes des autres depuis des années, au point d’être devenus des étrangers pour l’autre. Le Grand Khan forma un nouveau noyau de guerriers originaires de Chogoris pour sa Légion et dans le même temps, il envoya une grande convocation, appelant toutes les Compagnies Pionnières dispersées qui faisaient la guerre à travers la galaxie, à le rejoindre. Cet appel mettra de nombreuses années à atteindre le plus lointain de ses guerriers et le Khagan attendit pendant près de dix ans que la majorité des Compagnies Pionnières se rassemblent à Chogoris. Chaque Compagnie se tenait à l’écart de l’autre, regardant ceux qui auraient dû être des frères avec suspicion et un certain mépris.

Quand Jaghatai a réunis ses fils génétiques sur les larges plaines du Quart Vide, il fusionna ces liens génétiques avec la culture de Chogoris, en faisant de celle-ci le ciment pour unifier sa Légion aux origines diverses. Grâce aux rituels et les traditions des tribus des collines de Chogoris, ils sont devenus les White Scars, leur loyauté envers le Khagan et entre eux étant assurée par les épreuves de sang et de douleur ainsi que les serments qu’ils prêtèrent. Le Grand Khan leur a donné plus que des cicatrices, les encourageant à l’étude des "Nobles Poursuites", comme on les appelait sur Chogoris, comme la calligraphie, la chasse et les conteurs des anciennes histoires. À la suite des jeux et des cérémonies menées sur Chogoris, Jaghatai a dirigé les rangs combinés des White Scars nouvellement baptisées dans leur tout première campagne en tant qu’ost unifié depuis leur départ de Terra. Leur cible : le Cercle Kolarne.

Composé d’une douzaine de mondes, le Cercle Kolarne avait été explorée plusieurs décennies auparavant par la 103e Compagnie Pionnières, les Chasseurs d’Âmes, et grouillait d’avant-postes de renégats de l’Humanité et de Xenos errants. Le Khagan a choisi ce champ de bataille et sa stratégie avec soin et a opposé sa Légion à des ennemis qu’aucune Compagnie ne pouvait vaincre à elle seule. Ce n’était qu’en travaillant comme une seule Légion que les White Scars l’emporteraient. Sur les 80 000 guerriers envoyés combattre, un sur dix périra au cours des cinq années de lutte pour purger le Cercle Korlane, notamment des hordes Orks de Sengr Mar et de Vorgheist. Jaghatai a mené l’assaut à l’avant-garde et les récits de sa vaillance et de son habileté se sont vite répandus parmi les guerriers de la Ve Légion, devenant véritablement ses fidèles et loyaux guerriers.

Avec la bataille finale pour le Cercle Kolarne qui s’est déroulée et qui fut gagnée sur Kolarne même, les nombreux mondes habités étaient tombés entre les mains du Grand Khan, servant à unifier sa Légion dans le sang et la guerre et à la reconstruire. Les White Scars ont émergé de la campagne du Cercle Kolarne comme une Légion renaissante, motivée à se tenir au premier rang de la Grande Croisade de l’Empereur.[18]

Le Xenocide de Hoadh[modifier]

L’une des grandes campagnes de Jaghatai Khan à la tête de sa Légion, surnommée alors "Horde de Jaghatai", fut le Xenocide de Hoadh - désignation impériale étant 90-2-12 - qui était le monde d’origine supposé de la race Xenos des Nephilim. Ces extraterrestres possédaient une technologie leur permettant de dominer les esprits humains afin de se nourrir de leur force vitale et de la dévotion religieuse qu’ils imposaient à leurs victimes.

Jaghatai avait été chargé d’exterminer définitivement les Nephilim par Horus Lupercal après que ce dernier, aux côtés de Sanguinius, ait défait ces Xenos sur Melchior.[19]

Le Khan pulvérisa leurs flottes, bombarda Hoath et fit débarquer massivement les armées impériales qui dévastèrent l’ensemble de la planète et exterminèrent les Nephilim et leurs esclaves fanatiques. Le Primarque fit désactiver par ses Légionnaires et Prophètes des Tempêtes les charges atomiques que les Nephilim avaient prévus de faire exploser dans un dernier geste de défi.

À la toute fin, le Khan lui-même se téléporta dans la salle du trône du patriarche des Nephilim et demanda à un de ses guerriers si le chef Xenos s’était bien battu, méritant ainsi qu’il mette fin à sa vie avec sa propre lame. L’Astartes répondit que non et exécuta lui-même le patriarche. Enfin, le Khan ordonna de raser l’ensemble de la planète et d’euthanasier les humains asservis irrécupérables

Il organisa ensuite la première scission des White Scars sous l’autorité de plusieurs Noyan-Khans, entamant une organisation très décentralisée de sa Légion.[20]

L'Émancipation de Drune[modifier]

L’Émancipation de Drune fut une campagne menée par Jaghatai Khan, accompagné d’Horus et de Mortarion, contre les Asservisseurs qui avaient assuré leur domination mentale sur l’ensemble de la population du monde de Drune. La campagne fut violente et dura des mois, les trois Légions faisant face aux ignobles Xenos parasites qui contrôlaient des centaines de millions d’humains. Lors du combat final, les trois Primarques affrontèrent un Asservisseur gigantesque qui faillit éliminer Horus et Mortarion. C’est Jaghatai Khan qui tua l’énorme béhémoth, protégé des assauts psychiques de l’alien par ses Prophètes des Tempêtes, avant d’être lui-même sauvé par Horus lors du déchaînement Æthérique provoqué par la mort du Xenos.[21]

La Bataille de Gar-Ban-Gar[modifier]

Jaghatai Khan durant la Grande Croisade.
Le monde de Gar-Ban-Gar - où 4-68-99 selon les cartographes impériaux - fut le théâtre d’une furieuse bataille entre les White Scars, soutenus par les Luna Wolves, et les Orks, en M30.906. Dérivé du chant Peau-Verte "gharra-bhannagharra" le Khan avait décidé de conquérir cette planète dans le cadre de son expédition pour mettre à bas l’empire stellaire Ork du Seigneur de Guerre Gharluk, domaine regroupant une cinquantaine de planètes.

C’était une immense zone spatiale, comparable à celle du florissant Ultramar pour ce qui était de ses dimensions, mais inférieure sur les plans culturels et civilisationnels. Certains mondes n’étaient rien de plus que de grands éperons rocheux infestés de féroces Peaux-Vertes en maraude et d’autres étaient de véritables Mondes-Forteresses sur lesquels pullulaient les nids de Xenos. Gharluk tenait d’une main de fer tout son empire, maintenait la communication entre ses planètes et organisait des raids sur des fronts multiples. À peine l’Imperium avait-il conquis un de ses mondes, qu’un mois plus tard, ses défenses tombaient sous les contre-attaques d’une dizaine de systèmes voisins tenus par des Orks.

L’expédition était commandée par Horus et Jaghatai Khan, mais elle s’englua et le moral s’effondra dans les rangs. Les Legiones Astartes avaient cependant été créés pour vaincre ce type d’ennemis et finirent par ébrécher les positions défensives Xenos. Malgré cela, le combat demeurait ardu, il était toujours sanglant, éprouvant, brutal et sans concession. Peu à peu, les frontières du fief de Gharluk finirent par s’écrouler et et ce fut au tour de Gar-Ban-Gar d’être détruite. C’était une planète cristalline qui se tenait à un croisement d’itinéraires Warp reliant une dizaine d’autres systèmes, dont trois subissaient déjà l’assaut des White Scars. Il fallait donc s’en emparer pour réduire à néant la contre-attaque des Orks et réduire la capacité de Gharluk à projeter ses forces dans l’ensemble du sous-secteur. Tandis qu’Horus progressait vers l’anneau de planètes-forteresses au centre du système, les White Scars menèrent leur offensive sur Gar-Ban-Gar afin d’entamer l’assaut inéluctable du cœur du système.

Les combats furent effroyables, même pour les White Scars. Les Orks avaient un avantage grâce à leurs Bizarboys qui généraient un bouclier acoustique pour donner du courage aux Peaux-Vertes. Comprenant l’importance d’éliminer les Psykers Xenos, qui étaient hors d’atteinte de leurs armes, la Ve Légion mena un assaut rapide sur ses Motojets afin d’atteindre au plus vite le Bizarboys que les Prophètes des Tempêtes éliminèrent non sans mal. Suite à cela, la campagne sur Gar-Ban-Gar s’accéléra et les Impériaux atteignirent la dernière forteresse Ork : Gueule Sanglante, construit dans le cratère éteint d’un gigantesque volcan.

Le Primarque organisa rapidement l’offensive et Gueule Sanglante fut envahie, le Khan menant en personne le premier fer de lance qui s’enfonça profondément dans la forteresse. Jaghatai massacra d’innombrables Peaux-Vertes. Il atteignit un portail qui protégeait une chambre enfouie au cœur même de ce complexe souterrain et volcanique. Là, il affronta aux côtés de ses fils et des Luna Wolves, les Orks les plus puissants de la planète. C’est là qu’il perdit un de ses plus proches compagnons, Giyahun, avec qui il avait conquis Chogoris dans sa jeunesse. Giyahun fut envoyé par un Ork dans le lac de magma en contrebas de la bataille. Devant cette mort, un silence frappa Space Marines et Orks, le Khan ordonnant à ses guerriers de s’éloigner… Une fois les Space Marines partis, Jaghatai Khan fut seul devant les Peaux-Vertes (ça va chier…).

Puis il fonça et massacra les Orks au point que même les Legiones Astartes, pourtant habitués aux démonstrations foisonnantes de violence, furent stupéfaits par ce spectacle. Aucun Xenos ne parvint à toucher le Khagan qui se traça un chemin sanglant au point que même les Orks tentèrent de s’enfuir. Puis le Khan passa sous l’arche d’un portail, disparaissant aux yeux des Space Marines qui restèrent sur le promontoire. Seuls les hurlements des Xenos leur parvenaient.

Le carnage dura quelques quelques minutes, et les hurlements empirèrent. Finalement, contre toute attente, les cris cessèrent et le Khan réémergea, plein de chagrin devant la perte de son ami. Il avait massacré tout les Orks de Gueule Sanglante… Quelques jours après, Gar-Ban-Gar fut conquise, les dernières poches Peaux-Vertes exterminées.

Jaghatai ne participa pas aux festivités traditionnelles pour fêter la victoire, trop endeuillé par la mort de son si proche compagnon d’armes.[22]

Le Projet Librarius[modifier]

Un Frère Oublié[23]

Durant la Grande Croisade, Jaghatai Khan accompagna ses frères Horus Lupercal et Alpharius jusqu’au Monde-Trône, pénétrant violemment dans la salle du Conseil de Terra. Le Khan avait répondu à l’appel d'Horus après qu’Alpharius avait appris à Horus que l’une des statues d’un Primarque Inconnu allait être détruite pour tapisser les jardins intérieur du Palais Impérial, à la grande rage d’Horus qui refusait que le souvenir de ce frères soit censuré et oublié à jamais. Devant le comportement violent d’Horus, Malcador déchaîna ses pouvoirs, immobilisant et étranglant Lupercal sous les yeux du Khan qui supplia Malcador de libérer Horus de son emprise. Malcador cessa d’étouffer Horus, mais ce dernier s’empara de son épée, ses yeux foudroyant le Sigillite. Le Khan calma les ardeurs d’Horus, qui en réponse, planta violemment son épée dans la table autour de laquelle les Hauts Seigneurs discutaient des affaires courantes de l’Imperium.

Jaghatai Khan fit parti du triumvirat de Primarques avec Sanguinius et Magnus le Rouge qui défendait le Projet Librarius. Attaché à ses Prophètes des Tempêtes, l’équivalent des Archivistes des autres Légions, le Khan estimait qu’on ne pouvait se passer des Psykers, le voyant comme des armes supplémentaires dans son arsenal.

Tout au long de la Grande Croisade, il défendra bec et ongles ses Prophètes des Tempêtes et sera approché par Sanguinius peu après le Xenocide des Nephilims, invité sur le Red Tear par le Grand Ange, première rencontre entre les deux frères vers M30.884. Sanguinius lui annonça d’ailleurs avoir gagné le concours entre les Primarques, ces derniers ayant fait un pari sur qui parviendra à rattraper et donc à rencontrer en premier le Grand Khan. Ce fut lors de cet entretien que Sanguinius invita le Khan à rejoindre le camp des défenseurs du Librarius.[24]

En M30.908, il fut invité sur Baal, ainsi que Magnus, par Sanguinius afin d’échanger et de fortifier leur alliance avec le Sorcier de Prospero pour tenter de résister à la pression des Primarques virulents contre les Psykers, Leman Russ, Mortarion et Perturabo en tête. Il fera le serment avec ses frères d’établir et de défendre leur projet.

Néanmoins, comme Sanguinius qui voulait édicter des règles encadrant l’utilisation des pouvoirs psychiques, Jaghatai défendait lui aussi une pratique des pouvoirs psychiques encadrée, avec des lignes à ne pas dépasser, semblant se méfier du fait que Magnus semblait n’avoir aucune limite…

Le Khagan participa finalement à la rédaction des textes qui furent présentés à Malcador et à l’Empereur pour valider le Projet Librarius tout en scellant leur accord et se jurant d’être les gardiens du Projet.[25]

La Chute de l'Empereur Pâle[modifier]

Jaghatai Khan lors du Triomphe d’Ullanor.
Cette campagne de Jaghatai Khan est peu connue et voilée de mystère. L’Empereur Pâle était un souverain d’une poignée de monde humains dans l’espace ayant prospéré malgré l’Ère des Luttes, et qui refusa de se rendre à l’Imperium. Les White Scars affrontèrent les armées de cette civilisation possédant une technologie avancée sur un de ces mondes.

Après une première victoire, Jaghatai reconnu la bravoure de ces hommes, et envoya trois de ses guerriers comme émissaires pour rencontrer l’Empereur Pâle afin qu’il se rende avec dignité. Mais le Primarque fut insulté lorsque ces ambassadeurs lui furent renvoyés en morceaux. Jaghatai mena par la suite une campagne vengeresse, exterminant toutes les populations des mondes, brûlant et rasant leurs cités.

Une fois arrivés dans le palais de l’Empereur Pâle, les White Scars massacrèrent tous ses occupants, ne laissant en vie que le souverain. Le Grand Khan lui fit face et aurait prononcé deux discours contradictoires selon les récits antérieurs. L’un d’eux raconte que le Khan laissa l’Empereur Pâle vivre pour qu’il puisse dire aux autres le prix de la fierté. L’autre déclare que le Primarque avait été impressionné par le rejet de la servitude de l’Empereur Pâle et l’a laissé en vie afin qu’il puisse se souvenir du prix de l’orgueil et pourquoi il souille sa lame avec le sang des petits empereurs.[26]

Le Triomphe d'Ullanor[modifier]

Suite à la Croisade d’Ullanor commandé par l’Empereur Lui-même et secondé par Horus, le très puissant empire Ork d’Urlakk Urg tomba. Les White Scars participèrent à cette campagne majeure qui vit le plus puissant empire Peau-Verte vaincu et considérée comme l’apogée de la Grande Croisade. Lors du Triomphe d’Ullanor, qui vit la présence de neuf Primarques dont le Khagan, Horus Lupercal fut nommé par l’Empereur Maître de Guerre de l’Imperium, devenant le supérieur de ses frères.[27]

Devant l’ascension d’Horus, Jaghatai Khan n’éprouva aucune rancœur, mais y vit, comme Mortarion, un danger pour l’unité de la fraternité des Primarques car si l’Empereur était un être face auquel aucun d’entre eux ne pouvaient rivaliser, cela n’était pas le cas d’Horus qui était l’un des leurs. Comme le Seigneur de la Mort, il exprima devant Sanguinius et Fulgrim, assis ensemble sur la terrasse qui surplombait l’artère processionnelle principale, sa crainte que cette nomination fracture la fratrie des Primarques, en profitant pour affirmer calmement à un Fulgrim arrogant qu’il le battrait sans le moindre doute à l’épée .[28]

Peu après, alors que Jaghatai et ses fils génétiques s’ennuyaient devant ces défilées sans fin, Horus chargea le Khagan de pourchasser et d’anéantir les forces Orks en fuite suite à leur débâcle sur Ullanor, et qui ont trouvés refuge dans un système nommé Chondax, secteur inhabité à quelques sauts Warp d’Ullanor, sans importance stratégique et loin de tout passage Warp fréquenté. Le Khan accepta avec plaisir cette mission, séduit par l’idée d’être éloigné des autorités impériales et de se battre en toute liberté.[29]

Avant son départ, il rencontra Horus sur son vaisseau amiral, le Swordstorm, assurant au nouveau Maître de Guerre qu’il viendra l’épauler si jamais il l’appelait. En même temps, il comprit que par son élévation, Horus était obligé de rester neutre sur la question du Librarius. Cette position d’Horus fut perçu par le Khan comme un de ses plus grands échecs. Puis, avant de partir pour Chondax, il envoya son vieil ami, le puissant Prophète des Tempêtes Targutai Yesugei le représenter au Concile de Nikaea. Il quitta Ullanor, pour engager sa dernière campagne de la Grande Croisade, tout en ne dissimulant pas à ses fils que devant un Imperium qui changeait, il souhaitait partir vivre sa destinée, sachant que personne n’était assez rapide pour le rattraper.[30]

La Campagne de Chondax[modifier]

Chondax était un vaste système possédant de nombreuses planètes où des bandes d’Orks s’étaient réfugiées après leur défaite à Ullanor.

Le début de la campagne fut marquée par la prise d’une planète du système afin d’en faire le quartier général de la campagne : la quatrième planète au niveau moyen de l’orbite du système, désignée comme Chondax Prime, et connue de façon plus informelle parmi les White Scars comme le Monde Blanc. La plus grande concentration d’Orks y avait été identifiée ainsi que la plus grande forteresse des Peaux-Vertes, Fléau Noir. Le Khan mena en personne ses guerriers à la bataille, qui vit la chute de la forteresse par un assaut des Terminators du Kharash et une attaque en Motojets des White Scars contre les Xenos, sur les grandes plaines de sel de Chondax Prime. Suite à cette victoire, les différentes Confrérie de la Ve Légion partirent mener leurs petites guerres dans l’ensemble du système, et ce pour sept années.

Bien que le Khan ne s’en inquiétait pas outre mesure, du moins au début, la communication astropathique était inexplicablement impossible, et les événements qui bouleverseront l’Imperium resteront inconnus pour le Primarque jusqu’à la fin de sa campagne xenocide. Car à son insu, l’Alpha Legion fut chargée de surveiller les White Scars par Horus et de prolonger la campagne, manœuvrant à partir de bases secrètes pour permettre aux Orks d’échapper à certains pièges, menant des opérations de sabotage, d’assassinat etc. L’Alpha Legion avait établi un certain nombre de stations baptisées Tenebrae qui formait un réseau complexe autour du système de Chondax et stoppait toutes les communications des Astropathes.

Horus espérait que le moment venu, il parviendrait à attirer dans son camp le Khagan, mais manœuvrait prudemment car vouloir suborner ouvertement le Khan en aurait fait un ennemi. Au lieu de cela, Horus avait opté pour un plan plus subtil, car il n’avait pas l’attention d’éliminer les White Scars comme d’autres Légions sur Isstvan ou à Calth.

Chondax était ainsi devenue une guerre soigneusement orchestrée dans le seul but de garder occuper et isoler Jaghatai Khan de la guerre civile. Et puis un jour, alors que la campagne touchait à sa fin, un message arriva enfin…[31]

L'Hérésie d'Horus[modifier]

Lorsqu’il apprit la trahison d’Horus, Jaghatai rallia Terra juste à temps pour faire face aux Traîtres au pied des murs du Palais Impérial après un long périple. L’histoire n’a retenu que peu des choses des actions du Grand Khan au cours du Siège de Terra, mais on sait que lui et ses White Scars parcoururent les colonnades du palais, leurs cris de guerre se mêlant aux rugissements des moteurs de leurs Motojets tandis que Jaghatai se mesurait aux Traîtres.

Lorsque l’Hérésie d’Horus se termina, les White Scars déploraient de lourdes pertes, mais ils étaient triomphants.[32]

La Trahison sur Chondax[modifier]

Le Khan lors de la Trahison sur Chondax face à la flotte de l’Alpha Legion.
La Campagne de Chondax arrivait à sa conclusion lorsque qu’enfin, le Khagan reçut plusieurs messages astropathiques après des années de silence. Tous évoquaient la guerre civile qui ravageait l’Imperium mais plus Jaghatai recevait de messages, plus la confusion s’installait. Des rapports contradictoires venaient d’une part de Rogal Dorn qui exhortait les White Scars à rallier Terra le plus vite possible pour sa défense contre les armées d’Horus et de l’autre, le Maître de Guerre qui demandait à son ami le Khan de venir l’aider à châtier Leman Russ qui était dépeint comme un Traître contre l’Imperium après avoir détruit Prospero et assassiné Magnus le Rouge, un ami de Jaghatai. Horus voulait que la Légion du Faucon renforce l’Alpha Legion dans la Nébuleuse d’Alaxxes contre les Loups. Le Khan appris peu à peu la mort de Ferrus Manus tué par Fulgrim, le Schisme de Mars et que Russ agissait soi-disant pour son propre compte. Certains des messages transmis via le Warp renfermaient des repères chronologiques des mois précédents et certains n’avaient peut-être été envoyés que quelques heures plus tôt. 

Bien que le Maître de Guerre ait ordonné à Jaghatai Khan d’attaquer les Space Wolves - et ainsi le pousser à rejoindre le camp des Traîtres - le Faucon ne chercha pas à pourchasser le Roi-Loup car il voulait avoir des informations plus détaillées. Personne dans sa Légion savait qui était le véritable ennemi de l’Imperium. Puis il fut contacté par Leman Russ - qui avait rallié le secteur d’Alaxxes avec sa Légion après le Sac de Prospero - assaillie par les forces de l’Alpha Legion déployées par Horus pour achever les Space Wolves. Le Khan refusa de lui venir en aide, car concentré à régler les contradictions des messages. Jusqu’à ce qu’il sache, sans l’ombre d’un doute, qui était ses alliés et qui était l’ennemi de l’Empereur, il refusait d’entreprendre une action pouvant le mener sur la mauvaise voie. Souhaitant bonne chance à Leman Russ, Jaghatai décida de chercher des réponses ailleurs.

Alors que la flotte des White Scars se préparait à quitter le système de Chondax, elle se retrouva soudainement nez à nez avec une imposante flotte de l’Alpha Legion. La XXe Légion ne répondit à aucune des demandes de communication et resta immobile face aux White Scars, formant un blocus empêchant d’atteindre la translation Warp.

Le Khan compris que les fils d’Alpharius ne voulaient ni combattre ses guerriers, ni les rallier. Ils cherchaient à semer le doute, en bloquant les White Scars dans le système de Chondax avec leurs questions, sachant que l’isolement qu’ils avaient connu depuis des années avaient pris fin et qu’ils recevaient des messages depuis l’Æther. Le Khagan sentit que pour une raison mystérieuse, l’Alpha Legion voulait qu’il retourne sur Terra et participer à sa défense. Mais le caractère sauvage et indépendant de Jaghatai reprit le dessus, refusant de se voir imposer une ligne de conduite, surtout venant d’individus qui l’avaient oublié depuis tant d’années, daignant de se rappeler de lui quand ils en avaient besoin.

Jaghatai ordonna donc à sa flotte de se préparer au départ immédiat de Chondax. Partout sur le vaste front spatial, les vaisseaux White Scars avancèrent vers les navires de l’Alpha Legion qui encerclait la Ve. Sur ordre du Khan, les vaisseaux White Scars se coordonnèrent pour effectuer un mouvement de type "Zao" (traduit comme "le Ciseau"). Grâce aux moteurs particuliers de sa Légion, le Khan possédait une vitesse largement supérieure à n’importe quelle autres Légion et à son signal, il envoya ses navires foncer sur l’Alpha Legion, prise au dépourvu, bien qu’elle garda l’intégrité de son blocus.

La XXe ouvrit le feu dès que la flotte du Khan fut assez proche. Les White Scars firent minent de désagréger leurs formations face à ces tirs mais soudainement, passant d’un schéma de dérive sans but à un assaut de choc en pointe de flèche d’une précision étonnante, les navires White Scars prirent de nouvelles trajectoires et se déplacèrent de concert. Leur assaut brisa le blocus et détruisit la cohésion de l’Alpha Legion, en exploitant une erreur de la formation ennemie détectée par le Khan.[33]

Une fois passé le blocus de la XXe Légion, la flotte du Khan se dirigea sur un des mondes à l’extrémité du système de Chondax, Phemus. Le Khan découvrit que le contingent White Scars qui s’y trouvait avait été massacré. Jaghatai débarqua avec sa Légion et prit d’assaut la base de l’Alpha Legion qui s’y trouvait, dans l’espoir de mettre la mains sur Alpharius, qui, selon les rapports, était présent à la surface. Mais malgré tous ses efforts, Jaghatai Khan ne trouva rien. Le Primarque finit néanmoins par se retrouver face au commandant de l’Alpha Legion, le Préteur Siridor Vhen et lui asséna un coup mortel. Mourant, Siridor Vhen commença à parler au Khan mais fut abattu par un mystérieux tireur avant de terminer ce qu’il avait à dire.

Finalement, le Khan rembarqua, et sa flotte atteignit bientôt les Points de Mandeville et partirent dans le Warp vers la destination décidé par Jaghatai, laissant des vaisseaux de la XXe en flammes. Personne n’entrave le chemin du Khan ![34]

La Seconde Bataille de Prospero[modifier]

Pour trouver les réponses sur le conflit qui ravageait la galaxie, le Khagan ordonna à sa Légion de se diriger vers Prospero. Jaghatai espérait y trouver son frère Magnus, ressentant sa survie d’une manière ou d’une autre. Arrivé dans le système natal des Thousand Sons, le Primarque fur hébété de voir l’ancienne magnifique planète de la XVe Légion réduite en cendres. Ne pouvant savoir si il y avait des survivants à cause d’une puissance Æthérique réellement massive qui empêchait navettes et Modules d’Atterrissage d’atterrir, Jaghatai Khan ordonna le blocus de Prospero avant de se téléporter dans les ruines de Tizca accompagné de ses gardes du corps Terminator, le Keshig, commandé par son vieux compagnon Qin Xa.

Arrivé dans la cité assassinée, le Khan et ses guerriers, protégés de l’air toxique, découvrirent les pyramides mises à bas. Le Khagan ordonna de se diriger dans les cavernes souterraines, dans l’espoir de trouver des survivants qui pourront lui expliquer ce qui s’était réellement passé. Mais les White Scars furent attaqués par des Psychneuein, des entités ayant la forme d’insecte volant qui consommaient les esprits des êtres vivants. Une bataille pour la survie se déclencha, le Khan découpant de son dao les monstres, mais en perdant certains de ses hommes. Dans le feu de l’action, les dalles sous les pieds du Khan cédèrent, emportant dans les profondeurs de la planète le Primarque sous les yeux impuissants de ses fils génétiques. Ces derniers, sur ordres de Qin Xa, se replièrent dans un des bâtiments de Tizca, où ils rencontrèrent un Thousand Sons piégé sur ce monde, du nom de Revuel Arvida, qui repoussa pour un temps les Psychneuein grâce à ses pouvoirs psychiques.

Quant à Jaghatai, il avait survécu, se retrouvant dans les Cavernes Réfléchissantes, un espace souterrain fait d’un dédale de capillaires et de salles, toutes étroites et fissurées, et montrant des signes de mouvement récent. Jaghatai marcha vers le centre de la salle souterraine puis se retrouva subitement face à une projection de Magnus le Rouge - en réalité une Écharde de l’âme du Roi Pourpre. Ce souvenir de Magnus possédait désormais une plus grande connaissance des choses et des secrets terribles, comme le vrai nom de l’Empereur ! Il raconta au Khan le Sac de Prospero, la sagesse de ses conseils qui lui avait demandé de retreintre ses fils avant Nikaea, conseil que Magnus n’avait malheureusement pas suivit, que le Warp était vivant et plein de malveillance ainsi que le crime qu’il avait commis contre l’Empereur et Son Grand Œuvre. Jaghatai exprima son désir de ne rejoindre aucun camp mais quand Magnus lui fit comprendre la folie qui s’était emparé d’Horus, il décida de faire face au Maître de Guerre. Il apprit qu’il était normalement destiné à être élevé sur Chemos à la place de Fulgrim - qu’une force arcanique l’ayant empêché, - et qu’Horus l’avait tenu éloigné sur Chondax. Puis le souvenir de Magnus lui confirma que le Roi Pourpre était vivant mais brisé et corrompu, destiné à un avenir de vengeance. Avec regret, le Khan détruisit de sa lame l’Écharde, avant de regagner la surface et retrouver ses guerriers.

Jaghatai Khan et Mortarion s’affrontent dans les ruines de Tizca. Meilleur combat DPS versus Tank de Warhammer 40k !
Mais à ce moment, une flotte de la Death Guard apparut en orbite, et Mortarion se téléporta avec le Linceul dans Tizca, face au Khan. Le Seigneur de la Mort tenta de rallier le Faucon à la cause d’Horus, lui demandant pourquoi il n’avait pas rejoint l’Alpha Legion à Alaxxes comme Horus le lui avait demandé. Jaghatai compris qu’Horus n’avait pas envoyé Mortarion, et que celui-ci cherchait un allié. Principal détracteur des Psykers et des pouvoirs de l’Immaterium, Mortarion voyait qu’il avait rejoint le camp de ceux qui les employait sans limites. Le Khan le railla, car le souvenir de Magnus lui avait montré ce qui attendait la Death Guard. Et sur ceux le duel s’engagea.

Au même moment, la moitié des White Scars dans l’espace se déclarèrent pour Horus, prenant le contrôle du vaisseau amiral en espérant forcer la main du Khagan lorsqu’il reviendra. Ce fut ces renégats qui avaient appelé à l’aide la Death Guard, menant à l’arrivé de Mortarion sur Prospero. Mais les Loyalistes, ou du moins les White Scars qui attendaient le retour et la décision finale de Khan, les affrontèrent, plongeant la Ve Légion dans un combat fratricide.

Dans les ruines de Tizca, le Keshig, soutenu par Arvida, affronta le Linceul tandis que les deux Primarques se battaient. Le Khan était beaucoup plus rapide que Mortarion qui avait l’avantage de l’endurance. Le Faucon pilonna et accabla d’attaques Mortarion qui fut forcé de reculer. Durant les échanges du dao et de la faux, Mortarion confirma à Jaghatai la mort de Ferrus Manus et sa haine de l’Empereur. Le Seigneur de la Mort absorbait tous les coups qu’on pouvait lui porter, en aspirait la puissance comme une sangsue, les encaissait, et revenait en recevoir davantage. Puis il s’arrêta soudainement, alors que le Khagan fatiguait, lorsqu’il reçu la confirmation que la flotte des White Scars attaquait celle de la Death Guard, confirmant la victoire Loyaliste au sein de la Ve Légion. Puis promettant à Jaghatai de le retrouver, il se téléporta sur son navire.

À son tour le Khan se téléporta sur le pont du Swordstorm alors devenu un champ de bataille entre Traîtres et Loyalistes White Scars. À peine apparut-il que le silence ce fit. Furieux, le Khan avança vers le chef des traîtres, son vieux compagnon pré-Légion Hasik, qui lui assura qu’il avait accompli cet acte dans l’intérêt de la Légion. Jaghatai lui hurla qu’il avait ordonné qu’on l’attende et qu’Hasik et ses partisans ne savaient rien de ce qu’Horus était devenu. Puis furieux, le Primarque le transperça de sa lame avant de balancer son corps dans un coin. Faut pas désobéir au Khan.

Puis le Faucon dirigea sa flotte contre la Death Guard qui fut finalement forcée de se replier. La Seconde Bataille de Prospero n’égala pas l’horreur de la première, car la Death Guard était venue là pour superviser l’intégration d’un allié, et non s’embarquer dans un conflit spatial de longue durée. Durant la bataille spatiale, un vaisseau des Sons of Horus, le Sickle Moon, commandé par des Loyalistes rescapés du Massacre du Site d’Atterrissage apparu. À son bord se trouvait Yesugei qui avait rencontré ce vaisseau lors de son voyage du retour vers sa Légion.

Alors que les procès de ceux qui avaient trahis le Khan s’organisaient, et qu’Arvida était accueillie au sein des White Scars, le Primarque ordonna aux White Scars de rallier Terra, jurant de se battre sur le Monde-Trône quand viendra la fin.[35]

La Bataille de Catullus[modifier]

Le Khagan face au Gardien des Secrets Manushya-Rakshsasi.
Près de quatre ans terranes plus tard, les White Scars étaient bloqués par la Tempête de la Ruine, les forçant à mener, avec succès, une guérilla contre les lignes d’approvisionnement des Traîtres dans l’espace. Bien que leurs attaques aient été dévastatrices au départ, au fil du temps, le nombre de White Scars était lentement réduit à des niveaux presque critiques. Après une attaque particulièrement dévastatrice contre les Iron Warriors à Iluvuin, la Ve Légion perdit deux Confréries. Mais le Khagan était déterminé à rallier Terra et à se tenir aux côtés de l’Empereur lorsque le Maître de Guerre envahirait inévitablement le Système Sol.

Constamment traqués et harangués par les Traîtres, notamment la Death Guard et les Emperor’s Children dirigés par le Seigneur Commandant Eidolon, le Khan a dû ruser. Une opportunité s’est présentée lorsque les White Scars ont découvert la Porte de Kalium, un artefact à l’origine inconnu crée durant le Moyen-Âge Technologique et sécurisé par Lion El'Jonson durant la Grande Croisade, bien que resté isolée à cause des sombres mystères qu’elle cachait. Mais le système de Kalium se trouvait à la jonction de neuf routes majeures à travers le Warp et une flotte pouvait franchir cette ouverture pour se retrouver projetée loin de l’autre côté du plan galactique à une vitesse grandement accélérée. Malheureusement, les White Scars n’ont pas pu utiliser cet artefact, car leurs tactiques et leurs schémas d’attaques étaient devenus prévisibles pour les Traîtres, et le Seigneur Commandant Eidolon a correctement déduit que le Khan tenterait d’utiliser la Porte de Kalium pour atteindre Terra. Au moment où les White Scars sont arrivés, ils ont découvert que la Porte était en ruine et qu’elle grouillait des forces de l’ennemi. Une bataille vicieuse s’ensuivit entre les deux camps et durant l’affrontement sur la Porte même, le Khagan fut mortellement blessé lorsqu’il affronta Eidolon et ses Kakophoni. Mais ce n’était qu’une feinte, car c’était en fait le maître du Keshig, Qin Xa, portant l’armure du Khagan. Fuyant leurs attaquants à bord du cuirassé des White Scars, le Lance of Heaven, Qin Xa succomba à ses blessures.

Mais la présence des White Scars à la Porte de Kalium n’était qu’une diversion, car Jaghatai n’avait pas l’intention d’utiliser cet artefact. Le véritable objectif du Khagan était de trouver le célèbre et talentueux Navigator Pieter Achelieux. En effet, ayant pris connaissance de l’existence d’Achelieux par la Générale du Departmento Munitorum Ilya Ravallion, devenu une amie du Khan, il envoya des White Scars sur le monde d’Herevail conquis par les Emperor’s Children mais sans défense lorsque Eidolon a foncé vers Kalium. Achelieux était censé s’y trouver mais à sa place, les White Scars capturèrent Veil, un des ses assistants.

Veil mena le Khan et sa Légion dans la faille de Catullus où Pieter Achelieux menait des recherches à la demande de l’Empereur dans une station d’origine inconnu, mais vraisemblablement lié au Projet du Maître de l’Humanité de s’emparer de la Toile Aeldari. Le Khan, accompagné notamment de Veil, d’Arvida et de Yesugei visita la station nommé Verre Sombre. Ils constatèrent qu’il n’y avait aucun survivants car une grande partie de l’équipage étant devenu fou avec la proximité de la faille Warp, s’entretuant entre eux. Pieter Achelieux avait laissé un message où il expliqua qu’il avait tenté d’activer le trône de commandement de Verre Sombre pour ouvrir un portail et peut-être s’échapper. Mais l’appareil était beaucoup trop puissant, et Pieter Achelieux avait été réduit en cendre avant qu’il ne puisse ouvrir un passage.

Puis le Khan reçu un appel de détresses de sa flotte : Mortarion était arrivé avec une vaste armada combinée de la Death Guard et des Emperor’s Children d’Eidolon. Jaghatai rejoignit ses vaisseaux, ainsi qu’Arvida. Yesugei resta sur Verre Sombre et fit face à la trahison de Veil qui avait placé des Grenades à Vortex pour détruire Verre Sombre. Lors de leur face à face, Veil expliqua qu’il était un agent de la Navis Nobilite chargé de mettre à bas le Grand Projet de l’Empereur que les hauts membres des Maisons de Navigators avaient ouï dire. Car si l’Empereur parvenait à Ses fins, les Navigators ne serviraient plus à rien et perdraient leurs privilèges. Veil se fit sauter, rendant Verre Sombre non exploitable et faisant chuter le Prophète des Tempêtes dans les niveaux inférieurs où se trouvait le trône de Verre Sombre, dont l’utilisation ressemblait au Trône d’Or sur Terra.

Alors que la bataille risquait d’anéantir les White Scars, Targutai Yesugei se plaça dans le trône de Verre Sombre et en utilisant ses grands pouvoirs, fit fonctionner l’artefact qui permettait d’ouvrir un portail via la Toile, vers Terra. Cela offrit à la flotte des White Scars un moyen de fuir rapidement et d’échapper aux griffes des Traîtres mais allait le tuer. Avant sa mort, la forme astrale de Yesugei a transmis un dernier message à son ami Arvida, lui demandant d’utiliser ses grandes capacités psychiques pour guider la flotte des White Scars vers le Monde-Trône. Puis Yesugei fit ses adieux à Jaghatai, ce dernier profondément chagriné de la mort de son dernier compagnon et ami de sa vie sur Chogoris, chancelant et tombant un genou à terre, levant ses poings serrés et hurlant sa rage et son chagrin.

Puis Verre Sombre implosa et le portail apparut. Après un instant d’hésitation, Jaghatai ordonna la retraite de sa flotte et prit cette voie crée par le sacrifice de son Prophète des Tempêtes. Quant à Mortarion, avide de se venger du Khan, il se téléporta avec son Linceul sur le vaisseau amiral de la Ve Légion, le Swordstorm resté en arrière, pour découvrir la dernière surprise que lui réservait le Khan.

Une embuscade de White Scars, autrefois bannis pour avoir rejoint la rébellion d’Hasik, et rappelé au dernier moment pour rembourser leur dette, attaquèrent les Death Guards et Mortarion, avec pour objectif de retenir suffisamment le Seigneur de la Mort pour que le Swordstorm s’autodétruise. Malheureusement, Mortarion s’en sortira que s’échappera à temps, conscient que le Faucon lui avait définitivement filé entre les doigts.

Le Khan se trouvait à présent sur le pont du cuirassé Lance of Heaven avec Revuel Arvida. Sa flotte aurait été perdu sans l’intervention du Thousand Son qui utilisa ses pouvoirs pour guider les Navigators de l’ensemble des vaisseaux White Scars à l’intérieur de la Toile et les mener vers Terra. Mais l’esprit d’Arvida était trop focalisé dans sa mission pour pouvoir être défendu alors que des Démons de Slaanesh, profitant que les fils de Chogoris naviguaient dans leur royaume, prenaient d’assaut le Lance of Heaven, mené par le Gardien des Secrets Manushya-Rakshsasi. Comprenant que les Démons voulaient éliminer Arvida, le Khagan ordonna la protection de celui-ci, lui-même se tenant aux côtés du Thousand Son. Les combats s’engagèrent contre les Démons, et le Khan se retrouva à devoir affronter le Gardien des Secrets. Supportant les moqueries du Démon Majeur et perdant son arme durant les échange de coup, le Khagan laissa libre court à sa terrible colère et se jeta mains nue sur le monstre, le faisant tomber sur le dos et l’étranglant de ses puissantes mains. Tout en promettant de nettoyer l’espace de la souillure démoniaque, le Faucon acheva le Démon en lui arrachant sa propre épée démoniaque et la plongea dans le poitrail de Manushya-Rakshsasi. Le Khan tira ensuite l’épée hors de la blessure, pour y enfoncer son gantelet profondément et lui arracher le cœur. Puis avec ses guerriers, il se jeta sur les Démons mineurs restants. Fallait pas défier le Khan.

Enfin, sa flotte resurgit dans le sous-secteur Proxima Sol-Tertius, à moins de deux semaines de Terra. Le retour dans l’espace réel avait chassé les Démons mais les White Scars furent interceptés par une patrouille des Space Wolves commandé par Leman Russ en personne. Le Khan se téléporta sur le vaisseaux amiral du Roi-Loup, le Hrafnkel et rencontra Russ. Malgré le fait que le Roi-Loup mourrait d’envie de lui faire payer son inaction qui lui avait coûté tant de ses fils à Alaxxes, Jaghatai se justifia en précisant qu’il ne pouvait, à ce moment là, savoir qui était loyal envers l’Empereur. S’accordant tout deux pour régler leur différent après la victoire, Jaghatai rejoignit enfin Terra avec sa Légion.[36]

La Guerre de Beta-Garmon[modifier]

Je Sais Qui Tu Es[37]

Alors que les Traîtres approchaient de Terra, le Khan trouva le Sigillite. Il lui évoqua l’incident qui avait eu lieu bien des années auparavant quand lui, Alpharius et Horus avait débarqué dans la salle du Conseil de Terra au sujet de la statue d’un des Primarques Inconnus. Il révéla à Malcador qu’Horus avait fait des recherches poussées dans l’histoire de la Terre pour découvrir la véritable identité de Malcador, identité qu’il avait révélé au Grand Khan : Brahm al-Khadour, le dernier des Sigillites, responsable d’atrocités durant les âges lointains de la Terre. Le Primarque voulait lui dire que si l’Empereur, qui savait sans aucun doute la passé sanglant du Sigillite, lui faisait confiance, alors lui aussi. Ainsi, les rapports historiquement tendus entre le Khan et le Sigillite s’adoucirent, quelques temps avant la fin.

Jaghatai fut présent lors du retour de Sanguinius après la Seconde Bataille de Davin, accueillent le Grand Ange aux côtés de Rogal Dorn, Leman Russ et Malcador le Sigillite. Lors du conseil de guerre organisé dans le Palais Impérial entre les Primarques et le Régent de l’Imperium, le Khan exprima ses réserves devant la stratégie de Dorn qui avait décidé d’envoyer le maximum de forces pour retenir les armées d’Horus dans le système stratégique de Beta-Garmon, le Khagan craignant de se retrouver isoler, piéger et contourner.

Puis il conseilla la prudence à Leman Russ qui exprima son désir d’aller trouver l’Architraître et de le tuer lui-même. Il prôna l’unité mais le Roi-Loup avait pris sa décision, quittant Terra pour accomplir sa quête qui s’achèvera avec la Bataille de Trisolian.[38]

Plus trad, Dorn rassembla une immense force armée composée de milliers de vaisseaux, de centaines de régiments, de dizaines de Legios Titaniques afin que Bêta-Garmon, le système qui permettra d’ouvrir la voie aux armée d’Horus vers la capitale de l’Imperium, soit la dernière victoire d’Horus. Sanguinius et le Khan eurent pour mission de partir avec leurs Légions, leur mission étant de gagner du temps pour Roboute Guilliman qui fonçait avec une immense armée vers Terra.

Jaghatai accompagna son frère angélique à bord du Red Tear, le vaisseau amiral de Sanguinius, qui les mena dans le système de Beta-Garmon ravagé par la guerre. Jaghatai compris et fut peiné devant le carnage qui avait eu lieu depuis des années de guerre, bien que satisfait que le voyage vers Beta-Garmon fut passable malgré l’agitation du Warp.

Avant de quitter le Primarque des Blood Angels pour mener sa guérilla, il exprima son regret d’avoir passé trop d’années en retrait de sa fratrie et du plaisir du temps passé avec son frère. Sanguinius lui fit promettre de rester en vie afin de se battre pour l’Empereur sur Terra, puis le Faucon s’en alla.

Les vaisseaux White Scars s’éloignèrent de la flotte de Sanguinius afin de traquer et frapper sans signe avant-coureur. Le Khan envoya un message à son frère qui refusa de le lire, sachant pertinemment que la première frappe du Faucon de Chogoris serait terrible pour l’ennemi. On ignore ce que Jaghatai fit durant ces derniers instants de la Guerre de Beta-Garmon mais il malmena les armées renégates et les fit saigner sous un millier de coups de tulwar.

Après la terrible et dernière grande bataille sur Beta-Garmon II, le Khagan rejoignit Sanguinius dans la cité en ruines de Nycron, ayant reçu un appel d’aide de son frère mais arrivant trop tard. Puis il se replia vers Terra, ayant gagné le plus de temps possible.[39]

La Guerre Solaire[modifier]

Quand la Guerre Solaire, la grande invasion du Système Sol par les armées du Maître de Guerre, débuta, le Khan resta sur Terra aux côtés de Dorn et de Sanguinius. Il suivit une partie du déroulement du conflit dans le Bastion Bhab, centre de commandement principal du Système Sol dans le Palais Impérial. Le Faucon avait fragmenté ses flottes afin qu’elles évoluent dans l’abîme en bordure de l’éclat de Sol par groupes de quatre et trois, utilisant leur force qui reposait sur le mouvement, sur la vitesse et la fuite. Dispersés en haut et en bas du cercle des planètes, ses navires étaient libres de surveiller les ténèbres.

Jaghatai se lia d’amitié avec l’amirale Niora Su-Kassen, membre de l’état major de Rogal Dorn. Il appréciait et encourageait l’amirale d’émettre des avis, positifs ou négatifs sur la stratégie de Dorn, afin d’aider et de conseiller au mieux le Prétorien dans sa lourde tâche de défendre le Système Sol. Le Khan fit une requête personnelle pour que le sort de la fille de Su-Kassen, Khalia, Capitaine de vaisseaux dans la 63e Flotte Expéditionnaire rattachée aux Luna Wolves avant la trahison de Isstvan III, soit enfin connue de sa mère qui ignorait depuis le début de la guerre le destin de son enfant. Malcador en personne apprendra la mort de Khalia à l’amirale, éliminez comme Loyaliste par les partisans d’Horus.[40]

La Bataille de Terra[modifier]

« Je suis Jaghatai Khan ! Je suis Jaghatai Khan, fils loyal de l’Empereur. Et j’ai bien chevauché. »
- Jaghatai Khan face à la Death Guard durant la Bataille de Terra.

Horus gagna la Guerre Solaire grâce à un rituel blasphématoire qui ouvrit une faille Warp au niveau de Terra, y déversant une puissante armada afin d’encercler Terra. Au treizième jour de Secundus, le bombardement de Terra commença, et le Khan vit le tout premier obus délibérément dirigé en plein centre du palais intérieur, sur le Sanctum Imperialis, les quartiers personnels de l’Empereur, bien que pulvérisé par un tir croisé de faisceaux laser aussitôt que la grille de défense l’eut détecté. Néanmoins, devant l’inquiétude de Rogal Dorn et de Sanguinius, il assura qu’Horus allait échouer, devenu trop sûr de lui et arrogant.

Jaghatai participa aux côtés des deux autres Primarques, du Capitaine-Général des Custodiens Constantin Valdor et de Malcador au conseil de guerre durant lequel le Sigillite révéla enfin la vérité sur les Puissances de la Ruine, la survie de Vulkan et sa présence auprès de l’Empereur, le projet du Maître du l’Humanité et la Folie de Magnus qui y mis fin, le bloquant sur le Trône d’Or pour empêcher l’invasion des Démons. Puis ils établirent leur plan, à la fois simple et risqué : tenir le plus longtemps possible non pas pour gagner contre les Traîtres, mais pour gagner le plus de temps possible pour que Roboute Guilliman rallie avec sa puissante armée le Système Sol, et prendre en tenaille les Traîtres. Dorn ordonna au Khan de rester sur les remparts lorsque les troupes ennemis attaqueront. Évidemment, vouloir garder le Khan sur des murs avait autant de succès que de vouloir enchaîner le vent…

Enfin, lorsque les troupes renégates atteignirent les murs, la Death Guard, vendu à Nurgle, mena le premier assaut. Le Khan rassembla ses Astartes, enjamba sa Motojet et fonça sur les Traîtres, hurlant et riant. Suivant leur Khan, les White Scars se ruèrent courageusement au-devant d’un solide tir de barrage ennemi sous les yeux d’un Sanguinius admiratif. Une fois que les Motojets eurent dépassés la dernière ligne de défense du Palais, ils se divisèrent en de multiples escadrons après avoir dépassé la limite de l’égide - le bouclier protecteur du Palais contre les bombardements - en rasant le sol, serpentant entre les épaves des vaisseaux et des véhicules blindés des précédentes journées de combats. Rien n’arrête le Khan !

La monture de Jaghatai Khan s’élança sous lui dans un grondement léonin tandis qu’il fonçait à la tête de trois Confréries en Motojets, vers un des camps établis par le Mechanicum Noir autour du Palais assiégé, construit autour d’une Arche spatiale. Il ravagea de long en large et en travers l’installation renégate, découpant en morceau les cyborgs de la Legio Cybernetica, il ordonna un repli général une fois la surprise de son assaut consommée, défiant le vent à la course pour rejoindre les murs du Palais.

Mais alors qu’il fonçait vers le Palais, un obus disrupteur, tiré depuis l’orbite pour aveugler les yeux mécaniques du Palais, éclata juste à côté de la Motojet du Khan, obligeant le Primarque de sauter de sa monture pour éviter de s’écraser avec. Jaghatai se retrouva seul et l’ennemi avait immédiatement perçu en lui un trophée. Des centaines des fils de Mortarion convergeaient depuis le brouillard en faisant feu au Bolter sur lui. Mais fidèle à sa nature, le Khagan attaqua en premier, se battant avec une fureur silencieuse, chargeant au milieu des rangs de la Death Guard en faisant tournoyer son tulwar autour de lui en un motif de huit impossible à discerner. Le Khan se jeta parmi eux sans ralentir, sa lame les tranchant en deux. Tout en sentant leur corruption, il brisa leurs rangs avant qu’ils ne se forment. Ses adversaires tombaient par dizaines, car aucun d’eux ne pouvait égaler un Primarque. Mais même s’il se battait comme un dieu d’antan, Jaghatai n’était qu’un seul, contre toute une armée, et même lui pouvait se fatiguer et épuiser sa bonne fortune. Un Death Guard réussit l’exploit de lui piquer l’arrière du genou gauche avec un simple couteau de combat. Le Khan ne parvint pas à se l’enlever, ses doigts glissant sur le manche poisseux de sang fait pour une main plus petite que la sienne. Le couteau n’avait pénétré dans sa chair que sur sept centimètres, pas plus, interférant de façon minimale avec les os de son articulation. Si au début cette blessure ne l’inquiétait guère, il sentit peu à peu quelques chose qu’il n’avait jamais connu de toute sa vie : il tombait malade ! Tout en continuant à se battre, il essayait d’enlever l’arme corrompu, mais l’assaut sans fin des Marines de la Peste ne lui laissait aucun répit. Petit à petit, ses coups perdaient leurs forces et les Death Guards parvinrent finalement à le mettre au sol.

Il cru sa dernière heure arrivé lorsqu’un Space Marine du Chaos s’avança vers lui, une hache énorme entre ses mains. L’Astartes Hérétique la leva bien haute mais le coup ne tomba jamais, celui qui la maniait ayant soudainement perdu sa tête par un tir des White Scars arrivés à toute allure pour sauver leur père génétique. L’un d’eux se sacrifia en dégageant les Death Guards qui retenaient son Primarque au sol. Jaghatai pu enfin se débarrasser du couteau corrompu et il retrouva sa force, menant ses fils contre les Traîtres pour se frayer un chemin vers le Palais. Sanguinius arriva avec ses Blood Angels pour aider son frère qui, reconnaissant, lui demanda d’attendre qu’il s’empare des enregistrements que sa Motojet avait pris du camp du Mechanicum Noir qu’il avait attaqué avec sa Légion. Ces informations avaient été l’objectif véritable du Khan afin d’établir une meilleure stratégie de défense en connaissant la nature des armes déployés contre eux. Après avoir récupéré les données, le Khan fut évacué avec Sanguinius dans un Thunderhawk. À peine franchit-il les limites du Palais que le couteau qui l’avait blessé fut réduit en cendre et que sa vitalité lui revint. Jaghatai Khan compris le grand pouvoir de l’Empereur qui les protégeait du Chaos. Il maudit Mortarion et sa sorcellerie et pardonna à l’Empereur Ses secrets, regrettant d’avoir été l’un des plus critiques de Sa vision.

Grâce aux données qu’il avait récolté, les Loyalistes eurent une meilleure compréhension concernant les intentions de l’ennemi : la mise en place de canon de siège d’un type assez distinctif, s’appuyant sur une technologie antiboucliers de l’Ordo Reductor. Le Khan avait envoyé ses guerriers sur cinq autres sites, ce qui permis de comprendre que les même types de canon encercleraient le Palais sous peu. Ses informations furent transmis au Douze Seigneurs de Terra en présence du Khan, qui en profita pour mettre en garde contre la maladie porteuse de la Death Guard. Il apprit lors du débat qui s’en suivit la souffrance du peuple terran hors du Palais.

Il informa ses deux frères, peu après, de son attention de partir avec sa Légion sauver le plus de civils possibles des dépravations des Traîtres, considérant que c’était son rôle de Primarque de protéger l’Humanité et refusant de sacrifier la population de la planète. Malgré la réticence de Dorn, le Khan lui rappelait qu’Horus n’avait pas encore envoyé ses meilleures troupes, et quand cela arrivera, il reviendrait défendre le Palais. Sanguinius lui prédit qu’il courrait un grave risque, mais qu’il allait sauver beaucoup de vies. Le Khagan laissa la moité des White Scars dans le Palais, puis partit sauver le plus d’humains du carnage que ravageait leurs foyers.[41]

À la fin de la bataille, lorsque l’Empereur fut ramené par Dorn, Son corps brisé malgré Sa victoire contre l’Architraître Horus mort de Sa main, Jagathai l’attendait. Il accompagna le Prétorien dans la salle du trône, et fut témoin de Son ascension sur le Trône d’Or et de Ses dernières paroles.[42]

La Disparition du Khagan[modifier]

« Mes fils. Cela fait plus de soixante-dix ans que nous avons chassé les Traîtres des murs du Palais Impérial et commencé la restauration de notre domaine. Nous sommes à la veille de la victoire qui nous a coûté tant de sacrifices. Aujourd’hui nous nettoierons la galaxie de ceux qui ont franchi nos frontières, profané nos demeures et enlevé notre peuple. Ils seront écrasés sous nos chevilles, éventrés par nos lames et massacrés par nos canons.
Je planterai leurs têtes sur des piques qui borderont les routes de Chogoris. Leurs immondes édifices seront réduits en poussière. Quant à leur chef… ce monstre éprouvera au centuple les souffrances qu’il a infligés à mon peuple. Mes fils, vous ferez de même ? »
- Fragments du discours de Jaghatai Khan à ses fils avant la Bataille de Corusil V.

Après la fin de l’Hérésie d’Horus, Jahghatai Khan mena ses fils contre les Traîtres en déroute, reconquérant des mondes renégats au nom de l’Imperium tout en contrant les assauts des Xenos qui cherchaient à exploiter la faiblesse du domaine ravagé de l’Humanité.

Durant ces campagnes de purge, il appris et accepta avec bonne grâce la division des Legiones Astartes en Chapitre, suite à la réforme du Codex Astartes de Roboute Guilliman.

Mais la guerre n’avait épargné aucune région, y compris le Secteur Yasan, où se trouvait Chogoris. Lorsque le Khan y revint, il trouva certains mondes du Secteur Yasan ravagés par les perfides Drukharis qui avaient profité du chaos qui avait suivi pour commettre des pillages et réduire des individus en esclavage. Après avoir reconstitué ses effectifs, le Grand Khan lança une grande offensive afin de venger les siens. La reconquête du Secteur Yasan connut de nombreux succès et fut une période de renaissance pour le Khagan qui pouvait de nouveau s’enivrer de conquêtes et de victoires, balayant les Traîtres sur Ceobos, Aenope et Eoclite. Néanmoins les Drukharis lui échappaient toujours, mais après avoir longuement étudié leurs mouvements, Jaghatai discerna le monde servant de base aux sombres Xenos : Corusil V.

Sur cette planète se trouvait un portail sur la Toile situé dans les profondeurs d’une forêt sinistre, servant de point de départ aux raids des Drukharis. À la tête de sa 1ère Confrérie, le Primarque se dirigea droit sur le portail tandis que le reste de ses forces sécurisaient ses flancs pour parer à toute embuscade. Malheureusement, les Drukharis attaquèrent depuis des cachettes dissimulées grâce à leur technologie et les Space Marines se retrouvèrent assaillis de tous côtés.

Le Khan repéra le Voïvode qui dirigeait ses guerriers depuis le devant du portail de la Toile. Suivit d’une partie de sa 1ère Confrérie le Khagan fonça sur le Voïvode qui entreprit de fuir par le portail, le Primarque et ses guerriers à ses trousses. Quand Jaghatai eut franchît le portail avec sa Confrérie, celui-ci s’effondra.

Les White Scars restant massacrèrent les derniers Xenos et entreprirent de localiser le Primarque, en vain.

Des millénaires après sa disparition, certains avancent que Jaghatai ne cherchait pas seulement à poursuivre le Voïvode, mais qu’il y avait peut-être vu l’occasion d’une liberté sans limite afin d’explorer et de guerroyer pour l’infini. Ses fils continuent de penser qu’il reviendra un jour pour reprendre sa place à leur tête afin de les mener dans la bataille finale, en riant comme toujours…[43]

Plus de dix mille ans après Corusil V, alors que la Toile a été ravagée par la Grande Faille et que l’Imperium est au bord du gouffre, cette prophétie se réalisera-elle ?

Sources[modifier]

  • FRENCH JOHN, Siege of Terra - La Guerre Solaire, Black Library, 2019
  • GOULDING LAURIE, The Last Council, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Black Library, 2019
  • McNEILL GRAHAM, Les Faux Dieux - Où l’Hérésie Prend Racine, Black Library, 2006
  • MERRET ALAN, Signus Daemonicus - L’Ange Tombe, Black Library, 2012
  • MERRET ALAN, Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, 2014
  • SANDERS ROB, Les Primarques : Le Serpent en Dessous, Black Library, 2012
  • WRAIGHT CHRIS, White Scars - Une Légion Divisée, Black Library, 2014
  • WRAIGHT CHRIS, Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Black Library, 2017
  • WRAIGHT CHRIS , Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Black Library, 2018
  • The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence
  • Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8 ; 2ème édition
  • Codex Supplement White Scars, V8
  • Index Astartes du White Dwarf N°86 (Juin 2001)
  • Index Astartes du White Dwarf N°101 (Septembre 2002)
  1. The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Legiones Astartes Appendix : The White Scars - Jaghatai Khan (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Informations issues de White Scars - Une Légion Divisée, Chapitre Trois - Les Seigneurs de Terra - Jouer à des Jeux - La Lame d’un Guerrier de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2014
    Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre VI de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°86 (Juin 2001) et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre VI, Chapitre XIV, Chapitre XV de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre XV de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018
    Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Betrayal At Chondax et résumées par Guilhem.
  6. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Betrayal At Chondax
    Informations issues de Les Primarques : Le Serpent en Dessous, Chapitre - Alpha, Chapitre - Bêta, Chapitre - Gamma, Chapitre - Delta, Chapitre - Epsilon, Chapitre - Omega de SANDERS ROB, Black Library, 2012
    Informations issues de White Scars - Une Légion Divisée, Chapitre Deux - Le Monde Natal - Lécher ses Blessures - Escorteur, Chapitre Trois - Les Seigneurs de Terra - Jouer à des Jeux - La Lame d’un Guerrier, Chapitre Huit - Vers la Poussière - Sons of Horus - La Cage du Faucon, Chapitre Neuf - Pas le Bon Moment - À la Dérive - Le Ciseau de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de White Scars - Une Légion Divisée, Chapitre Onze - Les Résidus de Phemus - Porteurs de la Parole - De Vieux Mensonges, Chapitre Quatorze - L’Esprit de la Machine - Quand Tout a Changé - Un Monde Brûlé, Chapitre Quinze - Cartographie - Une Cité des Morts - Yaksha, Chapitre Seize - Cavernes - Renaissance - Resté Dans les Parages, Chapitre Dix-Huit - Le Roi Écarlate - Corvidae - Le Rassemblement, Chapitre Dix-Neuf - Restauration - La Confrérie de l’Orage - Le Nuage Éclate, Chapitre Vingt - Pris en Aveugle - Tout le Temps de l’Univers - À Court d’Amis, Chapitre Vingt-Et-Un - Vers le Pont - Les Tyrans - Obtenir l’Attention, Chapitre Vingt-Deux - À la Verticale du Sommet - Sous le Feu Roulant - Swordstorm, Chapitre Vingt-Trois -L’Instant des Comptes - Rétablissement - La Chasse de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Chapitre Un, Deux, Trois, Quatre, Cinq, Sept, Quatorze, Quinze, Seize, Dix-Sept, Dix-Huit, Dix-Neuf, Vingt, Vingt-Et-Un, Vingt-Deux, Vingt-Trois, Vingt-Quatre, Vingt-Cinq, Vingt-Six, Épilogue de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Chapitre Dix-Neuf - Les Fils de l’Empereur, Chapitre Vingt-Trois - Rêves Mécaniques, Chapitre Trente-Et-Un - Loin d’Être une Victoire de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  10. Informations issues de Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Un - Lorsque Minuit Sonne - Bombardement - Nous Tiendrons, Chapitre Trois - La Survie de l’Espèce - Conseil de Guerre - Un Adversaire de Plus, Chapitre Dix-Neuf - La Chevauchée de l’Ordu - Informations - Travail de Sape, Chapitre Vingt - La Mort Parmi Nous - Fer de Lance - L’Ange et le Faucon, Chapitre Vingt-Et-Un - Le Khan des khans - La Récompense du Courage - Frères en Guerre, Chapitre Vingt-Trois - Senatorum - Alliés Infernaux - Des Forces Bienveillantes de HALEY GUY, Black Library, 2019
    Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, Chapitre Terra de MERRET ALAN, 2014 et résumées par Guilhem.
  11. Informations issues du Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8 ; 2ème édition - White Scars : Les Fils du Grand Khan et résumées par Guilhem.
  12. Informations issues du Codex Supplement White Scars - La Disparition du Khagan et résumées par Guilhem.
  13. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°86 (Juin 2001) et résumées par Guilhem.
  14. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre I, Chapitre II de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  15. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre III de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  16. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°86 (Juin 2001)
    Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre IV, Chapitre VIII de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  17. The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter The White Scars - Exemplary Battle (traduit de l'anglais par Guilhem)
  18. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter The White Scars - Chogoris : The Empty Quarter et résumées par Guilhem.
  19. Informations issues de Signus Daemonicus - L'Ange Tombe, Chapitre - Melchior de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  20. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre IV, Chapitre V de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  21. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter The White Scars - Exemplary Battle - The Emancipation of Drune, 881.M30 et résumées par Guilhem.
  22. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre IX, Chapitre X, Chapitre XI, Chapitre XII, Chapitre XIII de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  23. Informations issues de The Last Council de GOULDING L.J, Black Library, 2018 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  24. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre VI de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  25. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre XIV de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  26. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter The White Scars - Exemplary Battle - The Pale Emperor et résumées par Guilhem.
  27. Informations issues de Les Faux Dieux - Où l’Hérésie Prend Racine - Chapitre Neuf - Les Tours d’Argent - Un Retour Sanglant - Le Voile s’Affine de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006
    Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf n°101 (Septembre 2002)
    Informations issues de Signus Daemonicus - L’Ange Tombe - Chapitre Ullanor de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012 et résumées par Guilhem.
  28. Informations issues de White Scars - Une Légion Divisée Chapitre Douze - Une Seule Vérité - Surpris De Te Voir - Souvenirs d’Ullanor de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  29. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Betrayal At Chondax - A Storm on the Horizon (6244 Standard Fractionals Before) - The Chondax Cleansing Fleet (6244 Standard Fractionals Before) et résumées par Guilhem.
  30. Informations issues de Jaghatai Khan - Le Faucon de Chogoris, Chapitre XV de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  31. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Betrayal At Chondax - A Storm on the Horizon (6244 Standard Fractionals Before) - The Chondax Cleansing Fleet (6244 Standard Fractionals Before) - The Veil Closes (5964 Standard Fractionals Before) - Shadows ans Spite (137 Standard Fractionals Before) - The Veil Lifts (8 Standard Fractionals Before) et résumées par Guilhem.
  32. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf N°86 (Juin 2001) et résumées par Guilhem.
  33. Informations issues de White Scars - Une Légion Divisée, Chapitre Deux - Le Monde Natal - Lécher ses Blessures - Escorteur, Chapitre Trois - Les Seigneurs de Terra - Jouer à des Jeux - La Lame d’un Guerrier, Chapitre Quatre - Helridder - Vers la Tempête - Traître, Chapitre Six - Amertume - Insertion - Le Roi Écarlate, Chapitre Huit - Vers la Poussière - Sons of Horus - La Cage du Faucon, Chapitre Neuf - Pas le Bon Moment - À la Dérive - Le Ciseau de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  34. Informations issues de The Horus Heresy, Book Eight - Malevolence, Chapter Betrayal At Chondax - An Eagle, a Serpent and a Wolf et résumées par Guilhem.
  35. Informations issues de White Scars - Une Légion Divisée, Chapitre Onze - Les Résidus de Phemus - Porteurs de la Parole - De Vieux Mensonges, Chapitre Quatorze - L’Esprit de la Machine - Quand Tout a Changé - Un Monde Brûlé, Chapitre Quinze - Cartographie - Une Cité des Morts - Yaksha, Chapitre Seize - Cavernes - Renaissance - Resté Dans les Parages, Chapitre Dix-Sept - Lutter - Vers le Warp - Impasse, Chapitre Dix-Huit - Le Roi Écarlate - Corvidae - Le Rassemblement, Chapitre Dix-Neuf - Restauration - La Confrérie de l’Orage - Le Nuage Éclate, Chapitre Vingt - Pris en Aveugle - Tout le Temps de l’Univers - À Court d’Amis, Chapitre Vingt-Et-Un - Vers le Pont - Les Tyrans - Obtenir l’Attention, Chapitre Vingt-Deux - À la Verticale du Sommet - Sous le Feu Roulant - Swordstorm, Chapitre Vingt-Trois - L’Instant des Comptes - Rétablissement - La Chasse de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2014 et résumées par Guilhem.
  36. Informations issues de Le Chemin Céleste - La Fin de l'Orage Approche, Chapitre Un, Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six, Sept, Huit, Dix, Quatorze, Quinze, Seize, Dix-Sept, Dix-Huit, Dix-Neuf, Vingt, Vingt-Et-Un, Vingt-Deux, Vingt-Trois, Vingt-Quatre, Vingt-Cinq, Vingt-Six, Épilogue de WRAIGHT CHRIS, Black Library, 2017 et résumées par Guilhem.
  37. Informations issues de The Last Council de GOULDING L.J, Black Library, 2018 traduit par Trazyn l'infini et résumées par Guilhem.
  38. Informations issues de Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Chapitre Quatre - Quatre Frères de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  39. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Prologue - La Manœuvre Finale, Chapitre Dix-Neuf - 'Les Fils de l’Empereur, Chapitre Vingt-Quatre - La Vertu des Anges de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  40. Informations issues de Siege of Terra - La Guerre Solaire, Chapitre Deux - L’Ombre du Silence - Cendre et Fer - Les Dagues Tirées, Chapitre Quatre - Brasier Céleste - Prisonniers - Le Faucon et la Cage, Chapitre Cinq - Le Seigneur de la Foudre d’Été - Un Brasier au Bord de la Lumière - Fraternité, Chapitre Sept - Le Mur à l’Intérieur - Kerberos - Espaces de FRENCH JOHN, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  41. Informations issues de Informations issues de Siege of Terra - Les Égarés et les Damnés, Chapitre Un - Lorsque Minuit Sonne - Bombardement - Nous Tiendrons, Chapitre Trois - La Survie de l’Espèce - Conseil de Guerre - Un Adversaire de Plus, Chapitre Dix-Neuf - La Chevauchée de l’Ordu - Informations - Travail de Sape, Chapitre Vingt - La Mort Parmi Nous - Fer de Lance - L’Ange et le Faucon, Chapitre Vingt-Et-Un - Le Khan des khans - La Récompense du Courage - Frères en Guerre, Chapitre Vingt-Trois, Senatorum - Alliés Infernaux - Des Forces Bienveillantes de HALEY GUY, Black Library, 2019 et résumées par Guilhem.
  42. Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, Chapitre Terra de MERRET ALAN, 2014 et résumées par Guilhem.
  43. Informations issues Codex Supplement White Scars - La Disparition du Khagan, V8 et résumées par Guilhem