Huron Sombrecœur

De Omnis Bibliotheca
Huron Sombrecœur mène lui-même ses Red Corsairs hors du Maelström pour ravager un avant-poste Impérial.
« L’Imperium n’est plus qu’un vieillard moribond, qui attend avec résignation la vengeance de ses fils. »
- Huron Sombrecœur, le Tyran de Badab

Lufgt Huron était autrefois le maître de chapitre des Astral Claws, bien qu’il se soit depuis détourné de l’Imperium. Désormais, il est connu sous le nom de Tyran de Badab.

C’est à la fin du Soulèvement de Badab, lors des combats du Palais des Ronces, que le seigneur Space Marine rebelle Lugft Huron fut gravement blessé par un tir d’arme à fusion. Les Astral Claws avaient juré de combattre jusqu’à la mort pour protéger leur maître et leur monde chapitral, mais quand ils comprirent que Badab était perdue, ils s’emparèrent du corps de Huron et forcèrent le blocus impérial avec une poignée de vaisseaux. Ils s’enfuirent dans la faille Warp appelée le Maelström pour échapper à leurs poursuivants.

Le Tyran survécut. Cependant, toute une moitié de son corps dut être reconstruite pendant que les vaisseaux des Astral Claws erraient dans le Maelström. Après douze jours, Huron put de nouveau tenir debout et revêtir une armure énergétique. Ses guerriers considérèrent sa guérison comme miraculeuse. Bien que son armée ne fût plus que l’ombre d’elle-même, Huron s’empara du premier repaire de pirates qu’il rencontra, et massacra la majorité de ses occupants en quelques heures. Les survivants apprirent à craindre sa fureur et lui jurèrent allégeance. Le Tyran s’assura de cette façon l’obédience de toujours plus de renégats éparpillés dans le Maelström, et ainsi naquit Huron Sombrecœur. Bientôt, il fut à la tête d’un empire d’hérétiques et de parias. Ses Space Marines devinrent les Red Corsairs, en référence à la couleur utilisée pour recouvrir leur ancienne héraldique.

Depuis quelques années, leurs attaques sont moins fréquentes, mais d’aucuns disent qu’il ne s’agit que du calme avant la tempête. De plus, lorsque Huron mène personnellement un raid, celui-ci est toujours audacieux, s’attaquant aux convois protégés en comptant sur la vitesse et la force. Les Red Corsairs ne cessent de croître, si bien que le nom d’Huron est chuchoté avec de plus en plus de crainte.

En tant que pillard consommé et disposant de dizaines de flottes, Huron Sombrecœur a plus de moyens que n’importe quel seigneur de guerre à une centaine d’années-lumière autour du Maelström. La Griffe du Tyran est une merveille bionique combinant des serres nimbées d’un champ disruptif crépitant, et un lance-flammes lourd interne capable d’incinérer quiconque lui déplaît. L’étrange quadrupède qui rôde dans l’ombre d’Huron est appelé l’Hamadrya, un familier probablement démoniaque qui confère de puissantes capacités psychiques à son maître. Toutefois, en dépit de ses attributs ésotériques, le Tyran ne peut se soustraire à la douleur qui le lance depuis sa chute lors de la Guerre de Badab. Or c’est peut-être cette souffrance permanente qui alimente le feu noircissant l’âme de Sombrecœur ; laquelle se résume peut-être à une haine absolue. Quoi qu’il en soit, ce seigneur de la destruction est sûrement le renégat le plus redoutable jamais répertorié.

Le Maelström Fait Rage

L’Œil de la Terreur n’est pas la seule balafre de la galaxie à servir de repaire aux Space Marines du Chaos. Les pillards du Maelström infestent l’espace sur des années-lumière dans toutes les directions, les pires étant les Red Corsairs, menés par Huron Sombrecœur. À l’aube de la Treizième Croisade Noire d’Abaddon, Huron a lancé ses propres assauts simultanés sur l’Imperium, drainant les ressources de l’Adeptus Astartes qui luttaient pour repousser les Space Marines du Chaos dans l’enfer d’où ils étaient venus. Avec l’ouverture de la Grande Faille, le Maelström s’est réduit à un simple élément d’une anomalie empyréenne de plus grande ampleur, qui traverse l’Imperium de part en part. Au fil de leurs pillages quasi permanents des domaines de l’Empereur, Huron Sombrecœur et ses pirates sont passés maîtres dans l’art de négocier des zones de l’Immaterium situées en bordure de l’espace réel. Les Red Corsairs ont déjà été vus bien plus loin que les environs du Maelström. Il est certain que le Tyran de Badab a conclu quelques pactes maléfiques avec les puissances qui vivent au sein du Warp, car si l’on en croit les rapports d’exactions produits par l’Imperium, il a été vu au même moment dans deux segmentums distants.

Source[modifier]

  • Index Astartes