Horus Lupercal

De Omnis Bibliotheca
EnProgrès.jpg
Artikle pô fini. J’suis en train d’mettre ça
kom il fô pour k’ça soit tout bô tout bien !
- Krapull Kass’Krane, Mékano
et scribe stagiaire Ork.


« Il est de la folie des hommes de se croire des acteurs sur la scène de l’histoire, de croire que leurs actes puissent affecter la grande procession qu’est le passage du temps. Cette chimère, l’homme puissant, convaincu que sans sa présence le monde ne tournerait plus, les montagnes s’effondreraient et les mers s’assécheraient, peut la serrer contre son sein pour parvenir à s’endormir. Mais si la commémoration de l’histoire nous a appris une chose, c’est que tout est transitoire : d’innombrables civilisations avant la nôtre ne sont plus que poussière et os, et les grands héros de leur temps, plus que légendes oubliées. Nul homme ne vit éternellement, et tandis que s’estompe la trace de ses actes, ainsi s’estompe son souvenir.
C’est là une vérité universelle, une loi inévitable qui ne peut être déniée, malgré les protestations des vaniteux, des arrogants et des tyrans.
Mais Horus était l’exception. »
- Kyril Sindermann, préface aux Commémorateurs.
Horus Lupercal, Primarque des Lune Wolves/Sons of Horus, le Maître de Guerre, l’Architraître.
Maître de Guerre. Lupercal. Architraître. Horus était le Primarque des Luna Wolves, rebaptisé à la fin de la Grande Croisade les Sons of Horus. Stratège hors pair, diplomate accompli, Horus Lupercal était le plus charismatique de sa fratrie et considéré comme le premier de ses pairs. Persuasif et doué d’un talent inné pour la psychologie, Horus pouvait déceler la nature des hommes pour en exploiter les forces et les faiblesses, ce qui lui permit de gagner le cœur de ses soldats, mais également de trouver des solutions négociées à de nombreux conflits là où d’autres auraient lancé l’assaut. Étant l’un des vingt Primarques créés par le génie génétique de l’Empereur de l’Humanité, il était surtout le premier Primarque à être retrouvé, devenant le fils favori du Maître de l’Humanité.[1]

Avant de commencer Sa conquête de la galaxie, l’Empereur de l’Humanité avait crée les Primarques en utilisant une sorcellerie génétique mystérieuse et Ses propres pouvoirs phénoménaux. Il forgea vingt demi-dieux, des guerriers sans égaux, des stratèges et des chefs charismatiques. Ils rassemblaient toutes les qualités de l’homme, catalysées dans le creuset de la science et magnifiées par l’essence du divin. Le Maître de l’Humanité voulait que les Primarques soient à Ses côtés pendant la Grande Croisade, afin qu’ils mènent chacun une des vingt Legiones Astartes. Mais avant qu’Il puisse mettre ce plan à exécution, les Dieux du Chaos intervinrent et enlevèrent les Primarques alors qu’ils n’étaient encore que des embryons, les dispersant dans le Warp. Chacun d’eux se retrouva alors sur un monde de l’Humanité, loin de Terra. Certains pensent que c’est à ce moment-là que les Dieux Sombres laissèrent leur empreinte dans le patrimoine génétique des fils de l’Empereur, provoquant la rébellion de la moitié des Primarques pendant l’Hérésie d'Horus.[2]

Horus atterri sur la planète Cthonia, situé à quelques années-lumière de Terra. Si il y a peu d’informations concernant sa jeunesse sur ce monde, jeunesse elle-même entourée de mythes et de légendes, il fut néanmoins le premier Primarque retrouvé par l’Empereur. Il resta pendant des années le seul Primarque à grandir aux côtés de son créateur qui, découvrant de nombreuses affinités entre eux, consacra beaucoup de temps dans son éducation. Horus reçut le commandement de la XVIe Légion, baptisée les Luna Wolves, créés à partir de son propre code génétique. À leur tête, il accompagna l’Empereur dans Sa Grande Croisade et ensemble, ils forgèrent le foyer initial de l’expansion de l’Imperium naissant.[3]

Ayant combattu aux côtés de son père dès le début de la Grande Croisade, Horus connu la gloire lors de la Croisade d'Ullanor lorsque aux côtés de l’Empereur, il commanda la plus grande offensive impériale de la Grande Croisade contre le plus grand empire Ork jamais rencontré, dans le secteur d’Ullanor. Il élimina personnellement le Seigneur de Guerre de cet empire Xenos et lors du Triomphe qui s’en suivit, l’Empereur le proclama Maître de Guerre, faisant de lui le maître suprême de la puissance militaire de l’Imperium. Suite à cette élévation qui le plaçait au-dessus de ses frères, et le départ de l’Empereur d’Ullanor pour accomplir un projet secret dont Il ne fit même pas part à Son fils favori, Horus fut assailli par le doute, la bureaucratisation de l’Imperium, le manque de respect de certains de ses frères, la remise en cause de son autorité par certains et par l’éloignement et le silence de son père bien-aimé. Il devint de plus en plus amer et renfermé. Son destin bascula lorsque qu’il intervient sur la lune de Davin à la demande des Word Bearers et du Chapelain Erebus, secrètement fidèle aux puissance du Warp. Horus et sa Légion furent attaqués par des Démons et durant la bataille, le Maître de Guerre fut grièvement blessé par une lame qui infesta son corps, le menant au seuil de la mort. Désespéré, ses guerriers acceptèrent qu’Erebus et les autochtones de Davin pratiquent un rituel dans l’un de leurs temples, au sein d’une Loge Guerrière aux rites mystérieux. Lors de ce rite, Erebus, profitant de l’isolement et de l’état de faiblesse d’Horus, emmena suite à une cérémonie odieuse l’âme du Primarque dans le royaume infernal de l’Immaterium afin qu’il rencontre les Dieux du Chaos. Les Puissances de la Ruine manipulèrent Horus et parvinrent à le corrompre afin qu’il se retourne contre l’Empereur, sous le prétexte fallacieux de sauver le genre humain du faux projet de divinisation de l’Empereur, lui promettant le Trône en échange de la vie de son père. Acceptant ce pacte, Horus fut ensuite miraculeusement guéri et prépara ses plans qui allait mener à la guerre civile. Propageant au sien de sa Légion et dans d’autres les Loges Guerrières sur le modèle davinite, il parvint à convaincre huit de ses frères Primarques de le rejoindre pour frapper les forces Loyalistes de l’Imperium. Par ses complots, il déclencha une série de conflits, de massacres et d’horreur qui firent de lui le plus grand traître de l’histoire humaine. Cette guerre civile cataclysmique qui mettra fin aux rêves d’Unité et de progrès de l’Empereur entra dans la légende sous le nom d’Hérésie d'Horus.[4]

Horus révéla sa trahison lors de l’Atrocité de Isstvan III qui vit l’élimination des Loyalistes au sein des Légions Renégates des Sons of Horus, des Emperor's Children, de la Death Guard et des World Eaters. Prévenu de ce massacre, l’Empereur envoya sept Légions éliminer l’Architraître sur le monde de Isstvan V. Mais quatre de ses Légions - les Word Bearers, les Iron Warriors, l’Alpha Legion et les Night Lords rejoignirent la cause d’Horus et massacrèrent sur le sable noir les trois Légions Loyalistes des Salamanders, des Iron Hands et de la Raven Guard, provoquant la mort de Ferrus Manus et la capture de Vulkan.

Ces événements mirent l’Imperium à genoux et permit à Horus de lancer une vaste offensive dans l’ensemble du domaine impérial qui plongèrent l’Humanité dans une époque de guerre fratricides et de massacres connu comme l’Âge des Ténèbres. Durant cette ère de conflits, Horus manipula les Légions Loyalistes restantes en usant de son titre de Maître de Guerre afin de les piéger et les détruire. Ainsi, il convainquit Leman Russ de d’annihiler les Thousand Sons et Magnus le Rouge - craignant les pouvoirs psychiques du Cyclope, sur Prospero, et affaiblissant durablement les Space Wolves-, dirigea les Blood Angels et son frère Sanguinius vers l’enfer de Signus Prime[5], déclencha la guerre dans le système de Thramas en envoyant les Night Lords combattre les Dark Angels et Lion El'Jonson, et organisa avec Lorgar l’effroyable carnage de Calth en attirant les Ultramarines et leur Primarque Roboute Guilliman dans un piège qui virent les Word Bearers commettre une atrocité sans précédent. Tout en ayant provoqué le Schisme de Mars qui déchira le Mechanicum avec ses promesses d’autonomie à l’institution martienne[6], Horus mena ses armées à la conquête de nombreux systèmes vitaux, comme les Profondeurs de Coronid et surtout vers le Monde Chevalier de Molech où il acquit la puissance nécessaire pour affronter l’Empereur, devenant un Champion des Dieux Sombres à part entière. Tout en sombrant de plus en plus dans la folie, le destin d’Horus faillit s’achever sous les coups de son frère Leman Russ qui le blessa lors de la Bataille de Trisolian[7]. La blessure qu’il reçut de la Lance de l’Empereur que maniait le Roi-Loup le fit sombrer dans l’inconscience au moment de son triomphe dans le système de Beta-Garmon qui lui ouvrait la voie vers le Monde-Trône[8]. Néanmoins, suite à un rituel ténébreux, l’Architraître se remit de cette blessure. Après des années de tueries, de batailles et de complots, ainsi que d’une propagation du Chaos dans les rangs des renégats, les vastes armées d’Horus parvinrent à prendre l’avantage. Le Maître de Guerre rassembla ses troupes et ses frères corrompus restants sur Ullanor, et dans une sinistre parodie de l’ancien triomphe de la Grande Croisade, il lança la dernière étape du conflit galactique : Terra où la plus grande bataille de l’histoire de l’Humanité se déroula.

Les forces armées d'Horus avancèrent dans le Système Sol, provoquant la Guerre Solaire qui vit la progression inexorables des Traître jursqu’à Terra même. Durant le Siège du Palais Impérial, les hordes d’Horus parvinrent à pénétrer profondément dans le Palais Impérial. Mais grâce aux fortifications de Rogal Dorn, et la résistance acharnée des Loyalistes dirigée par Dorn, Sanguinius et le Khan, le temps fini par jouer contre Horus lorsqu’il apprit que son frère Guilliman arrivait en force vers Terra avec sa vaste Légion. Jouant le tout pour le tout, Horus ordonna la suppression des boucliers de son navire amiral, le Vengeful Spirit, pour attirer l’Empereur à bord pour un dernier combat. Le Maître de l’Humanité se téléporta à l’intérieur du vaisseau de l’Architraître en compagnie des Primarques Sanguinius et de Rogal Dorn, qui furent dispersés durant les affrontements à l’intérieur du navire. Ce fut Sanguinius qui trouva Horus en premier, puis qui fut tué par le Maître de Guerre durant un duel à la portée tragique.

Le corps brisé du Grand Ange gisait aux pieds d’Horus lorsque l’Empereur arriva pour faire face à Son ennemi, et devant la dépouille de Sanguinius, les deux adversaire se battirent dans un duel à mort dont l’enjeu était ni plus ni moins l’âme de l’Humanité.

Horus infligea à l’Empereur des blessures mortelles, sa puissance gonflée par les pouvoirs des Dieux Sombres. Alors qu’il brisait le corps de l’Empereur, ce dernier parvint avec une détermination inébranlable à rassembla toutes Ses forces et porta un coup psychique massif qui tua presque Horus. Dans ces derniers instants, les pouvoirs du Chaos furent chassés du Maître de Guerre, libérant Horus de l’emprise des Dieux Sombre. Horrifié par les atrocités qu’il avait commis, Horus supplia l’Empereur de le tuer, ce que le Maître de l’Humanité, après un instant d’hésitation, accompli, achevant Son ancien fils bien aimé et effaçant Son âme à jamais de l’existence.

Avec la mort d’Horus, le Siège de Terra se brisa, les Traîtres sentant la mort de leur maître et le reflux des puissances démoniaques. Ils s’enfuirent et l’Hérésie d’Horus prit fin. L’Empereur, affligé par les terribles blessures que le Maître de Guerre lui avait infligé, fut retrouvé par Rogal Dorn et placé sur le Trône d'Or, démarrant un nouvel âge : celui de l’Imperium.

Le corps d’Horus fut emmené par sa Légion dans l’Œil de la Terreur, et c’est dans ce royaume cauchemardesque que son héritier rassembla les forces armées du défunt Maître de Guerre afin d’achever ce qu’il avait commencé.[9]

Sources

  • ABNETT DAN, L'Ascension d'Horus : Où sont plantées les graines de l'Hérésie, Black Library, 2006
  • COUNTER BEN, La Galaxie en Flammes : Où l'Hérésie se révèle, Black Library, 2006
  • McNEILL GRAHAM, Les Faux Dieux : Où l'Hérésie prend racine, Black Library, 2006
  • McNEILL GRAHAM, Fulgrim : Portrait d'une Trahison, Black Library, 2007
  • McNEILL GRAHAM, Mechanicum - Le Savoir, c'est le Pouvoir, Black Library, 2009
  • McNEILL GRAHAM, Un Millier de Fils : Tout n'est que Poussière, Black Library, 2010
  • SWALLOW JAMES, Signus Daemonicus : L’Ange Tombe, Black Library, 2012
  • ABNETT DAN, La Bataille de Calth - Et ils ne Connaîtront pas la Peur, Black Library, 2012
  • McNEILL GRAHAM, La Bataille de Molech - Vengeful Spirit Volume Deux, Black Library, 2014
  • MERRET ALAN, Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, 2014
  • DEMBSKI-BOWDEN AARON, Le Maître de l'Humanité - Guerre dans la Toile, Black Library, 2016
  • HALEY GUY, Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Black Library, 2018
  • HALEY GUY, La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Black Library, 2018
  1. Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf n°101 (Septembre 2002) et résumées par Guilhem.
  2. Informations issues de Warhammer 40 000 JdR - Black Crusade : Livre de Règles et résumées par Guilhem.
  3. Informations issues de Horus Heresy, Book One - Betrayal, Chapter The Sons of Horus - The Father Returns et résumées par Guilhem.
  4. Informations issues de Les Faux Dieux : Où l'Hérésie prend racine, Partie II : La Lune Pestiférée - Chapitre Un -Descendante de Terra - Les Colosses - Lune Rebelle, Chapitre Deux - Tu Saignes - Une Bonne Guerre - Jusqu’à ce que Brûle la Galaxie - L’heure d’Écouter, Chapitre Trois - Une Feuille de Verre - Un Homme de Bonne Disposition - À Mots Cachés, Chapitre Quatre - Secrets et Cachotteries - Le Chaos - Répandre la Parole - Audience, Chapitre Cinq Notre Peuple - Un Meneur - Fer de Lance, Chapitre Six La Terre de la Décrépitude - Des Choses Mortes - Le Glory of Terra, Chapitre Sept Surveiller nos Arrières - Effondrement - Le Traître, Chapitre Huit Le Dieu Terrassé, Partie III : La Maison des Faux Dieux - Chapitre Neuf Les Tours d’Argent - Un Retour Sanglant - Le Voile s’Affine, Chapitre Dix - Apothecarion - Prières - Confession, Chapitre Onze - Des Réponses - Un Marché avec le Diable - Anathame, Chapitre Douze - Agit-prop - Suspicion entre Frères - Le Serpent et la Lune, Chapitre Treize Qui es-tu ? - Rituel - Un Vieil Ami, Chapitre Quatorze Les Oubliés - Mythologie Vivante - Primogénèse, Chapitre Quinze Révélations - Dissension - Dispersion, Chapitre Seize La Vérité est Tout ce que Nous Avons - Le Prophète - Chez Lui, Chapitre Dix-Sept L’Horreur - Anges et Démons - Le Pacte du Sang, Partie IV : La Fin de la Croisade - Chapitre Dix-Huit Frères - Assassinat - Ce poète turbulent, Chapitre Dix-Neuf - Isolés - Alliés - Les Ailes de l’Aigle, Chapitre Vingt - La Brèche - Une Éclaircie de Midi - Des Plans, Chapitre Vingt et Un - Illumination de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006, de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2006,
    Informations issues de Fulgrim : Portrait d’une Trahison, Partie IV : Sur le Seuil - Chapitre Seize - Appelé à Rendre des Comptes - Cicatrices - J’ai Peur de l’Échec, Chapitre Dix-Sept - Ne rien Faire contre sa Conscience de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2007,
    Informations issues de La Galaxie en Flammes : Où l'Hérésie se révèle, Partie I : Les Longs Couteaux, Chapitre Quatre - Sacrifice - Un Seul Moment - Veiller sur Elle de COUNTER BEN, Black Library, 2006,
    Informations issues de l’Index Astartes du White Dwarf n°101 (Septembre 2002),
    Informations issues de Un Miller de Fils : Tout n’est que Poussière, Chapitre Quinze - Triomphe - Le Seigneur du Crépuscule - Vieux Amis, Chapitre Seize - L’Ordre Nouveau - Apprentissage - Désolation, de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2010,
    Informations issues de Signus Daemonicus : L’Ange Tombe - Chapitre Ullanor, de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012,
    Informations issues de Le Maître de l’Humanité : Guerre dans la Toile, Chapitre Treize, Ce qui s’est Produit Avant - L’Usage de la Gloire - Prophétie et Clairvoyance de DEMBSKI-BOWDEN AARON, Black Library, 2016 et résumées par Guilhem.
  5. Informations issues de Signus Daemonicus : L’Ange Tombe - Chapitre Deux, Rassemblés Autour d’une Question - Acolyte - Le Visage dans la Fumée, de SWALLOW JAMES, Black Library, 2012
  6. Informations issues de Mechanicum - Le Savoir, c'est le Pouvoir, Principia Mechanicum - 1.04 de McNEILL GRAHAM, Black Library, 2009 et résumées par Guilhem
    Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : The Lathe Worlds - Chapter I : The Cult Mechanicus - The Arrival of the Omnissiah et résumées par Guilhem.
  7. Informations issues de Le Fléau du Loup - Le Wyrd en est Jeté, Chapitre Vingt-Deux - Chasse au Loup, Chapitre Vingt-Quatre - Le Loup et le Maître de Guerre, Chapitre Vingt-Cinq - L'Abattage des Loups de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  8. Informations issues de La Mort des Titans - Apocalypse sur Beta-Garmon, Chapitre Trente - La Legio d'Abord, Chapitre Trente-Et-Un - Loin d'Être Une Victoire, de HALEY GUY, Black Library, 2018 et résumées par Guilhem.
  9. Informations issues de Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, Chapitre Terra de MERRET ALAN , 2014 et résumées par Guilhem.