Canis Rex

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Hekhtur Cerberan)
Canis Rex, le Briseur de Chaînes.
« Les forces maléfiques qui assaillent l’Humanité ne cesseront jamais leurs attaques, c’est pourquoi je n’abandonnerai jamais la lutte. Les traîtres, les hérétiques, les Xenos ont commencé cette guerre, mais nous allons la finir, car c’est ce que l’Empereur attend de nous. Nos ennemis ont fait de la terreur et de la cruauté des armes en pensant pouvoir nous soumettre. Mes propres armes sont mon gantelet et ma rapière laser. Je peux vous assurer que les paris seraient en ma faveur, mon seigneur. »
- Sire Hekhtur au Gouverneur Doslyn avant la bataille de Narsul Sound.

Lorsque les Iron Warriors attaquèrent le Monde Chevalier Randoryn Alpha, la Maison Cerberan vint à leur rencontre. La campagne militaire qui s’ensuivit fut violente et impitoyable, et le cours de la guerre pencha à plusieurs reprises en faveur de l’un ou l’autre camp au niveau des continents équatoriaux de la planète. Les Chevaliers perçaient régulièrement les lignes des Astartes Hérétiques. Leurs charges magnifiques brisaient les défenses des Iron Warriors et détruisaient leurs trains d’artillerie. Cependant, les Chevaliers furent endommagés ou détruits les uns après les autres. Les forteresses de la Maison Cerberan ne tardèrent pas à tomber comme des mouches, et des millions de serfs furent réduits en esclavage.

Après un dernier carré tenu au pied des portes du Fort Stygien, la Maison Cerberan fut vaincue. Son dernier Chevalier fut abattu par des électrogheists, et les pilotes survivants furent extraits des carcasses de leurs machines pour subir un psycho-reconditionnement douloureux.

Sire Hekhtur Cerberan faisait partie des captifs. Il était le seul précepteur survivant, et il tenta de raviver la flamme de l’espoir chez ses camarades. Mais les tortures des Iron Warriors étaient inimaginables, et les pilotes devinrent fous les uns après les autres. Leurs Chevaliers furent également corrompus et transformés en machines hérétiques. Sire Hekhtur continuait de prier que l’Empereur lui vienne en aide.

Certains disent que le Maître de l’Humanité entendit les prières d’Hekhtur et récompensa sa foi par un miracle. D’autres affirment que le lien indéfectible entre Hekhtur et son Chevalier Canis Rex fut la cause des événements étranges qui se produisirent. Quoi qu’il en soit, Hekhtur fut secouru par son Chevalier alors que celui-ci n’avait aucun pilote, et qu’il était uniquement animé par son esprit-machine indomptable. Canis Rex se libéra des entraves des Iron Warriors et se fraya un chemin à travers leurs forges avec son impulseur laser. Il libéra Sire Hekhtur de ses chaînes. Celui-ci prit place sur son Trône Mechanicum et ensemble, l’homme et la machine s’échappèrent.

Après avoir fait le serment du Sans-Fief, puisqu’il était le dernier Noble en vie de sa Maison, Sire Hekhtur mena la résistance Randoryniane, en luttant contre les hérétiques dès qu’il en avait l’occasion. Il libéra de nombreux serfs et parvint à les faire s’enfuir du monde des Iron Warriors, gagnant ainsi le surnom de Briseur de Chaînes. Mais finalement, même le tenace Sire Hekhtur fut forcé d’accepter la perte de sa planète natale. Au lieu de se sacrifier inutilement, Hekhtur emmena Canis Rex et un groupe de Sacristains loyaux qu’il avait sauvé, déroba une frégate et se mit à la recherche d’une guerre qu’il pourrait mener au nom de l’Imperium. Depuis, il parcourt les étoiles, vient en aide aux populations réduites en esclavage, et punit les laquais du Chaos avec une fureur et une véhémence devenues légendaires.

Source

  • Codex Imperial Knights, V8